Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Une mono-spécificité dans un peuplement végétal.



  1. #1
    yawik

    Question Une mono-spécificité dans un peuplement végétal.

    Bonjour à tous !

    Bon comme d'habitude, je ne sais pas trop où poser ma question.

    Enfin, je voulais savoir quel est l'intérêt ou désavantage d'une mono-spécificité dans une forêt. A savoir que cette forêt était avant utilisée pour des exploitations de bois et que l'essence utilisée est du Douglas.

    Si quelqu'un sait quelque chose...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    bzh_nicolas

    Re : Une mono-spécificité dans un peuplement végétal.

    J'aurais tendance à te donner les réponses bateau :
    - avantage, principalement pour l'exploitant : un seul style d'arbre, on a une certitude assez importante sur la vitesse de croissance par rapport à une zone ou des arbres poussant à des vitesses différentes entreraient en concurrence, les plus rapides pouvant gêner la croissance des plus lentes.
    Eventuellement pour certaines espèces animales qui profitent particulièrement de l'espèce d'arbre concernée.
    - désavantage :
    pour la biodiversité (concernant les arbres en premier lieu) et ensuite pour les espèces animales et végétales qui pourraient ne pas trouver un environnement favorable à leur développement.
    pour l'exploitant : si un parasite ou une maladie venait à apparaître la monoculture faciliterai grandement son développement...

  4. #3
    yawik

    Re : Une mono-spécificité dans un peuplement végétal.

    Bon d'accord, je voyais un peu cela mais j'avais peur qu'il y ait beaucoup plus de désavantages ou avantages.
    En tout cas merci beaucoup

  5. #4
    bzh_nicolas

    Re : Une mono-spécificité dans un peuplement végétal.

    Il doit y en avoir pas mal d'autres notamment économique ou plus indirect.

  6. #5
    streshydrique

    Re : Une mono-spécificité dans un peuplement végétal.

    Le douglas a tendance a acidifié son milieux, et diminué la fertilité du sol.
    Une parcelle mono-spécifique en feuillus me parait avoir moins d'impacts négatif.
    voir p 12-13
    http://www.inra.fr/internet/Hebergem...dification.pdf

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    bzh_nicolas

    Re : Une mono-spécificité dans un peuplement végétal.

    Tiens en parlant de désavantages économiques, les zones monospécifiques sont plus fragiles face aux tempête notamment (exemple de la tempête Klaus dans les landes).

  9. Publicité
  10. #7
    yawik

    Re : Une mono-spécificité dans un peuplement végétal.

    Merci beaucoup pour vos précisions. d'autant plus que je pose cette question pour un dossier que j'ai à faire. C'est comme un rapport de stage que j'ai fais sur un aménagement. Et cet aménagement a justement eu lieu suite à la destruction de la fameuse tempête de 1999. Donc a la place du peuplement de Douglas, ils ont instauré un arboretum avec des espèces de la région (pour ceux qui veulent savoir ).

    Mais encore une fois merci !

  11. #8
    doneP

    Re : Une mono-spécificité dans un peuplement végétal.

    Bonjour

    Les désavantages sont de plusieurs ordres:
    -La monospécificité des essences conduit également à une monospécificité d'aquisition de ressources du sol et donc des déséquilibres du type acidification du milieu. (c'est d'ailleurs une des hypothèses fortes qui avait été émise avec le dépérissement du massif des Vosges dans les années 80). Une forêt plurispécifique s'avère d'ailleurs plus productive mais vu que l'on a tendance à avoir des réflexes à court terme
    - On peut parler de désavantages de "percepetion sociale" : la qualité paysagère influence énormément la relation des populations locales avec leur milieu (il y a des reférences mais il faudrait voir pour les forêts)

    - Economique : il est souvent montré dans certains massifs forestiers que la première ressource économique pour les forestier c'est la chasse et non la production de bois. Une forêt monospécifique appauvri le potentiel de biodiversité et donc du Gibier (allez vous promener dans une forêt de Douglas..., il n'y a rien...)

    -->Pour répondre à Stress hydrique, méfions nous des Feuillus, le hêtre est une des essences les plus acidifiantes (liée à sa litière). L'avantage des Feuillu (en cilimat tempéré) c'est de laisser de la lumière (et donc de lénergie) diffuser dans le sous bois pendant un certains nombre de mois.

    Bonne journée
    DoneP

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biochimie] Spécificité de substrat , spécificité d'action
    Par Chiarax57 dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/02/2010, 10h43
  2. Circulation de l'eau dans un végétal
    Par lazyboy dans le forum Physique
    Réponses: 32
    Dernier message: 12/06/2009, 15h11
  3. [Biologie végétale] protection du peuplement végétal
    Par jeje12.ultra dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/06/2009, 16h16
  4. Test de la specificite des primers pour une ARMS PCR
    Par Suleviae dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/04/2007, 17h05
  5. [Peuplement] Le premier peuplement de l'Amérique
    Par Miru dans le forum Archéologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 05/10/2005, 21h53