Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 31 sur 31

viande ou forets?



  1. #31
    Vince44

    Re : viande ou forets?

    Bonjour à tous,

    Je suis toujours étonné de constater l'acceptation des projections qui cautionnent une certaine inertie coupable. On connait la chanson avec l'énergie dont la consommation doit croître de façon exponentielle de façon infinie en se basant sur la projection d'une période qui est une anomalie historique. Mais revenons à nos boeufs....

    On peut lire quasi simultanément et en toute bonne foi que:
    - 7 milliards d'humains vont bientôt manger à l'occidentale.
    - 2 milliards d'occidentaux ne peuvent pas ramener leur mode alimentaire à un mode plus proche de celui des autres?

    Je veux bien admettre qu'il y a un effet addictif de la bouffe riche, mais tout de même, il y a là un certain tropisme occidental non?

    A mon sens il n'est pas plus impensable pour un adepte du big mac de lui retirer un de ses steak demain qu'il sera demain naturel pour une mère de famille africaine de poser dans l'assiette de ses enfants chaque jour la quantité de viande qu'elle consommait jusque là en un mois....

    Si on en revient aux causes du problème, je ne suis pas sûr que cela soit dû à nos besoins/envies de viande mais plutôt à la façons de la produire. Il y a aussi de la viande sur pattes en forêt, mais il faut la chasser! On peut aussi faire de l’élevage en forêt d'espèces adaptées, mais c'est plus contraignant, difficilement compatible avec notre sociologie. On ne peut pas élever/chasser des animaux dans un forêt "vendus" à d'autres, a fortiori si ils l'exploitent.

    Si on revient en France, on a des coût certains de débroussaillage ( feux de forêts inclus), des milliers d'hectares de prairies tondus, arrosé ET amendés à grand renfort de pétrole, de la nourriture pour basse cour et de l'engrais collectée et poubellisés là encore avec ajout énergétique.... La liste est longue.

    Le fait est qu'on mobilise de l'énergie, donc de la richesse et de la force de travail, pour gaspiller de la nourriture, plus ou moins directement. A ce compte là, il parait à peu près évident qu'on pourrait manger plus de viande ou être plus nombreux à en manger autant tout en consommant moins d'énergie pour peu qu'on s'organise mieux.

    Bien sûr, je parle ici de la France, pays ou on peut faire ses besoins dans un seau d'eau potable et là encore transformer deux ressources en problèmes coûteux à traiter.... Si on retourne dans des régions où le seau d'eau même pas potable se paye souvent de quelques kilomètres de marche, on retrouve néanmoins ces schémas de gaspillage. Malheureusement, ceux qui gaspillent ne sont pas ceux qui manquent, sinon ça serait réglé depuis longtemps.

    Il est évident que la forêt nourri plus de monde "debout" que rasée pour peu qu'on se projette à moyen terme, et pourtant.... Mais à mon sens on ne brûle pas la forêt par choix mais par dépit, faute d'avoir d'autres moyens de subsistance. Question con: de quoi vivaient les gens dans ces zones avant qu'on y mette les pieds? J'imagine qu'il y avait plus de nomadisme, qu'il était possible de vivre dans et de la forêt. J'ai dans l'idée, mais j'avoue ne pas l'avoir vérifié, que la privatisation et l'exploitation de la forêt lui on ôté sa fonction nourricière pour les populations locales tout en accroissant la densité de population à sa lisière. Ensuite, avec plus de gens et moins de surface nourricières, il est assez logique de se comporter comme des sauterelles....

    Mon impression c'est que le problème n'est pas notre régime carné ou sa diffusion, c'est la diffusion de notre gestion à court terme, de la privatisation des ressources naturelles qui est tout simplement incompatible à plus ou moins longue échéance avec la subsistance humaine. On le voit plus vite en milieu fragile et dans les pays où cette logique est appliquée de façon implacable.

    Enfin, je sens assez confusément que cette notion de gaspillage est un corollaire de l'urbanisation et de la réductions de la part des gens exerçant une fonction directement nourricière dans les sociétés. On peut sûrement faire vivre 50 personnes dans une forêt quand tout le monde y vit et participe. Je doute qu'il soit possible que 5 personnes produisent en forêt leur subsistance et celle de 45 autres qui vivraient dans une ville à une centaine de kilomètres de là. En tout cas, pas avec la même surface et le même impact à long terme.

    Désolé, tout cela n'est pas très étayé scientifiquement, mais il me semble qu'à trop vouloir être précis on se concentre parfois sur des épiphénomènes...

    A+

    Vincent

    -----


  2. Publicité

Sur le même thème :

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Remplacer la viande
    Par Calia dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 218
    Dernier message: 01/05/2012, 14h39
  2. [Microbiologie] Analyse de la viande
    Par azedddine dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 17/09/2008, 11h44
  3. [Divers] viande
    Par b.chimie dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/02/2008, 11h00
  4. viande de mammouth
    Par Amethyste dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/06/2007, 13h20