Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Diminution de la consommation de gaz d'un four



  1. #1
    KA57

    Diminution de la consommation de gaz d'un four

    Bonjour à tous,

    Je travaille actuellement sur un projet visant à diminuer la consommation de gaz d’un four en continu. Ce four possède un rideau d’air à chacune de ces « portes ». Il est composé de deux ventilateurs de brassage (2*42560m^3/h) et d’un bruleur de 1160kW.

    Ma première question réside en l’utilisation des fumées. En cherchant des méthodes de diminution de consommation je suis tombé sur ce document (voir page 32) http://www.cnidep.com/D519.pdf A première vue il semble possible de récupérer directement les fumées pour les injecter dans le bruleur (avec un apport d’air neuf). Cependant j’ai de gros doute (réaction stœchiométrique). Qu’elle est votre avis ?

    Ma seconde question concerne mon résonnement. En considérant que monter mes pièces en températures correspond à mon plus gros point d’absorption de chaleur :
    E=2400kg/h * 460J/kg C * (200-20)/1000 = 198720 kWh
    Mon bruleur fonctionnerait donc : 1998720/1160 = 171s/h
    Cela me semble complètement aberrant comme résultat et à force d’avoir le nez dedans je n’y vois plus très clair. Pourriez-vous m’éclairer sur l’erreur que j’ai commise.

    Merci par avance de votre aide et de vos lumières

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    felicha

    Re : Diminution de la consommation de gaz d'un four

    Salut.
    Le premier travail à effectuer consistera à mesurer les pertes.
    A quelle température les fumées sont elles rejetées à l'atmosphère et quel est le débit de fumée.

    La récupération la plus facile consistera à refroidir ces fumées dans un échangeur tubulaire en réchauffant l'air de combustion envoyé au brûleur. C'est un montage classique dans l'industrie.

    La température de combustion va grimper.
    Si cela n'est pas désiré, on se contentera de réduire le débit de combustible.
    ce qui me semble être le but recherché.

  4. #3
    wizz

    Re : Diminution de la consommation de gaz d'un four

    Citation Envoyé par KA57 Voir le message
    Ma seconde question concerne mon résonnement. En considérant que monter mes pièces en températures correspond à mon plus gros point d’absorption de chaleur :
    Ces pièces, c'est quoi?
    Quelles sont les contraintes de ces pièces?
    Quel est le processus de fabrication/production? Quel est le flux de production?
    Pour quelles raisons doit on chauffer ces pièces?

  5. #4
    KA57

    Re : Diminution de la consommation de gaz d'un four

    Citation Envoyé par felicha Voir le message
    Salut.
    Le premier travail à effectuer consistera à mesurer les pertes.
    A quelle température les fumées sont elles rejetées à l'atmosphère et quel est le débit de fumée.
    Pour ce qui est des pertes j'ai l'absorption par le four, les pertes liées à la cheminé (fumée), puis celle des ouvertures. Je vais me relancer dans ces calculs.



    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    Ces pièces, c'est quoi?
    Quelles sont les contraintes de ces pièces?
    Quel est le processus de fabrication/production? Quel est le flux de production?
    Pour quelles raisons doit on chauffer ces pièces?
    Ce sont des pièces métalliques. On y a posé une peinture en poudre que l'on fait chauffé pourqu'elle prenne. Je suis parti sur une charge de de 2400kg par heure.

    L'intégration directe des fumées dans le bruleur n'est elle pas envisageable au lieu de passé par l'échangeur? Je profiterai pleinement de la chaleur (pas de problème de rendement) et je limiterai mes pertes de charge?

    Merci de vos lumières

  6. #5
    felicha

    Re : Diminution de la consommation de gaz d'un four

    recycler les fumées dans le brûleur ?
    autrement dit tourner en rond sans variation de volume ,
    il faudra bien que le volume correspondant au débit du brûleur sorte du circuit
    il ne sera pas froid pour autant.
    Seul; un échangeur permettra de récupérer les calories perdues dans les fumées rejetées.
    c'est classique et efficace

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    f6bes

    Re : Diminution de la consommation de gaz d'un four

    Bjr à toi,
    Une "fumée" est un résidus de COMBUSTION (peu d'oxygéne), voit mal ce que va en penser le...bruleur.
    De plus "fumée" dit résidus=obtruction partielle possible du bruleur!
    A+
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  9. Publicité
  10. #7
    wizz

    Re : Diminution de la consommation de gaz d'un four

    Citation Envoyé par KA57 Voir le message
    Ce sont des pièces métalliques. On y a posé une peinture en poudre que l'on fait chauffé pourqu'elle prenne. Je suis parti sur une charge de de 2400kg par heure.

    L'intégration directe des fumées dans le bruleur n'est elle pas envisageable au lieu de passé par l'échangeur? Je profiterai pleinement de la chaleur (pas de problème de rendement) et je limiterai mes pertes de charge?
    Quelles sont les contraintes dans le processus de fabrication de ces pièces?
    Par exemple, les surfaces de ces pièces sont elles sensibles? Doivent elles être protégées? Ont elles été traitées? Etc...

    Dans le processus actuel, les pièces arrivent froides, sont mises dans le four, et sont portées à haute température (si je ne me trompe pas)
    Dans ta logique de raisonnement, tu cherches à faire des gains sur le four, sur le fonctionnement du four, sur la flamme en récupérant de l'énergie sur la fumée et en injectant cette énergie dans le four (indirectement)

    Ne pourrait on pas utiliser la fumée (relativement chaude) pour pré-chauffer ces pièces métalliques? (possible ou non selon les contraintes sur ces pièces)
    Soit directement. Grosso modo, les pièces sont posées dans la cheminée, arrivent en sens inverse de la fumée,et donc seront portées à une haute température, et donc ce sera ça de moins à faire pour le four, qui recevra des pièces déjà bien chaudes.

    SI incompatible avec la fumée, alors pourquoi ne pas utiliser un échangeur thermique (donc pas de contact direct avec la fumée). Cet échangeur, au lieu de préchauffer l'air pour le four, servira à préchauffer ces pièces. En gros, tes pièces seront posées sur des plaques chauffantes.

    Je pense qu'il serait intéressant d'utiliser la chaleur de la fumée pour préchauffer tes pièces. Reste à voir l'incompatibilité, les contraintes de fabrication, qui autoriseront ou pas cette possibilité.
    Bref, sans connaitre le processus de fabrication, de ses contraintes, il sera difficile de trouver une bonne solution de récupération de cette énergie.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. calcul de la consommation d'un chauffe eau gaz
    Par dnieprman dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 18
    Dernier message: 04/12/2010, 17h45
  2. diminution de consommation aux heures de pointe
    Par anni22 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 24
    Dernier message: 03/02/2010, 21h03
  3. diminution de consommation d'energie en passant de l'electrique au gaz
    Par damsl1 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/11/2009, 17h28
  4. Diminution de consommation
    Par Gromick44 dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/07/2008, 11h15
  5. Génétique et diminution des engrais (donc des gaz à effet de serre)
    Par geuncit dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 41
    Dernier message: 26/04/2005, 09h38