Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 38

Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf



  1. #1
    Manu / Eden skimboards

    Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf


    ------

    Bonjour,
    je suis fabricant de skimboards (petites planches de surfs) et je désire équiper mon atelier de stratification d'un système de filtration d'air, en circuit fermé afin d'éviter les déperditions de chaleur en hiver. En effet, les odeurs dégagées par la manipulation de la résine polyester (principalement des vapeurs de styrène) nécessitent d'aérer énormément, et en même temps il faut garder une température de minimum 15/18°.
    J'avais déjà posté un truc sur le sujet, mais avec l'optique d'un récupérateur/échangeur air/air type VMC à récupération de chaleur, mais après analyse, le cubage d'air évacué est trop important pour ce système, et donc les pertes.

    Donc ma question est la suivante: comment concevoir un filtre pour "piéger" les vapeurs de styrène de façon efficace pour "nettoyer" en continu une salle de stratification de 70m² /170m3, équipée d'un système de circulation d'air en circuit fermé (gros ventilo à cage, aspiration en partie basse et réinjection dans la salle au plafond >> flux d'air descendant) ?

    Je vois 2 solutions:
    - un filtre industriel classique à charbon actif. Mais j'aimerais le faire moi-même, donc avoir un plan.

    - un filtre écologique, renouvelable, et c'est surtout là que j'aurais besoin de conseils. J'avais pensé à des plantes "dépolluantes" genre spathiphyllum, mais l'effet dépolluant serait BEAUCOUP trop faible pour un niveau de pollution aussi important, simplement par le feuillage. Sachant que la dégradation du styrène gazeux se fait principalement par les racines, et pas par le feuillage, je me demandais si ça serais possible en transitant par un système à rideau d'eau, puis filtration de l'eau polluée par un gros "bac à fleurs" sur le principe du lagunage.
    Le seuil maxi autorisé de styrène pour les locaux prof. est de 200mg/m3 d'air (85mg/m3 pour les USA), et la solubilité dans l'eau est de 300mg/litre à 20°
    Donc a priori: une salle de 170m3 à 200mg/m3 contient 34000mg de styrène volatil, qui pourrait être absorbé par 113 litres d'eau. ça reste cohérent.
    L'inconnue étant la quantité de styrène émise en continu par le boulot de stratification, et donc la "fréquence/débit" de nettoyage/dépollution de l'eau, en continu.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Manu / Eden skimboards

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Je complète:

    L'eau polluée par le styrène serait dépolluée en continu par un système de lagunage dans une grosse jardinière intérieure plantée de spathiphyllum (qui dégrade bien le styrène, surtout par ses racines). Arrosage par dessus, et récupération par dessous, puis réinjection dans le système de rideau d'eau (en circuit fermé, avec une pompe).

    Quelqu'un saurait-il si ça existe déjà ?
    Quel serait à votre avis le dimensionnement du système de rideau d'eau ? De préférence un système compatible avec une VMC, donc par exemple une pulvérisation grossière d'eau par une rampe à l'intérieur d'une gaine de ventilation inclinée, et récupération de l'eau dans un siphon bas.
    Et le dimensionnement de la jardinière de spathiphyllum ?

  4. #3
    clmm2012

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Bonjour,

    pour une application donnée, un filtre se défini selon les conditions d'utilisation et malgré tout calcul cela ne s'improvise pas.

    Je serais à votre place, je me renseignerais auprès d'entreprises telle que:
    http://www.chimbault-peyridieux.fr/
    Entre fabricants français, vous devriez pouvoir vous entendre...

    Pour la filtration par rideau d'eau... je n'ai pas de solution, mais d'autres membres du forum sauront vous conseiller sur le sujet.

    A+

  5. #4
    chatelot16

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    le charbon actif est bien un moyen de recuperer , le styrene , et même de le recycler en chauffant ensuite le charbon pour recupere le styrene concentré ... mais ça sera une usine a gaz ... et il sera difficile de garantir un taux de styrene suffisament pas pour la securité des employé

    la ventilation avec recuperateur de chaleur comme une VMC double flux me parait plus sur : il faut construire un echangeur de double flux geant de beaucoup plus grande debit qu'une VMC classique

    l'absorbtion par de l'eau en circuit fermé ferait une humidité de 100% dans le local : pas conseillé pour le travail des resine ... la solution pour eviter l'humidité est d'absorber par de l'eau froide , mais l'air prendra la temperature de l'eau froide , donc même refroidissement qu'une ventilation simple : aucun interet

    une ventilation double flux resoud le probleme aussi bien quand il y a besoin de chauffer que quand il y a besoin de climatiser quand il fait trop chud

    quel est le debit actuel de votre ventilation ?

    hors de question d'utiliser le même type d'echangeur que les vmc double flux classique : c'est des echangeur a plaque en plastique , rien ne dit que le plastique utilisé resiste au styrene , et quand il fait froid il y aura condensation du styrene sur la partie froide des plaque !

    autre probleme des echangeur de VMC : non demontable pour nettoyage ... et dans un atelier de polyester on ventile autant pour evacuer la poussiere que le styrene

    je suis capable de construire des echangeur a plaque en tole galvanisé , vertical , prevu pour etre nettoyé facilement en faisant couler du liquide dedans , eau et detergent ou solvant
    Les arbres sont mes capteurs solaires préférés

  6. #5
    clmm2012

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Bonsoir chatelot16,

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message

    je suis capable de construire des échangeur a plaque en tôle galvanisé , vertical , prévu pour être nettoyé facilement en faisant couler du liquide dedans , eau et détergent ou solvant
    Ça m'intéresse beaucoup, ce système. L'application ne serait pas industrielle mais personnelle. En effet j'ai renoncé, jusqu'à présent, à installer une VMC à cause des problèmes de nettoyage de l'échangeur. En tôles verticales, je suis preneur de l'idée. Pourrais tu en dire un peu plus?

    A+

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    chatelot16

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    commence par donner le debit de ventilation necessaire
    Les arbres sont mes capteurs solaires préférés

  9. Publicité
  10. #7
    clmm2012

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    En fait je compte sur tes compétences pour m'aider à le calculer. A ce jour je n'ai fait que regarder le principe et la faisabilité "technique".

    Description de la maison: R+1+ combles accessibles (utilisables mais non aménageables) le tout sur cave partielle.
    Surface au sol: 110 nm², en 2 parties: l'une de 40 m² (séjour uniquement), hauteur sous plafond de 5,6 m, l'autre de 70 m², hauteur de plafond: 2,90 m (1 chambre de 20 m², 1 sdb de 11 m², 1wc de 2 m², 1 cuisine de 10 m², 1 entrée de 13 m², 1 petite pièce ouverte sur le séjour de 10 m², le reste en couloir).
    A l'étage: 55 m², hauteur sous plafond de 2,7 m (2 chambres de 10 m², 1 chambre de 20 m², une sdb + wc de 12 m², pallier de 3 m²).

    L'ancien réseau de cheminées (diam de 35 cm) permettra sans doute de faire passer les gaines, mais bon... à voir. J'avais imaginé placer le système d'échange au sous sol car il est chauffé par la chaudière et, par contre assez frais l'été (Oui, je sais, c'est très mauvais pour le vin mais là j'ai une autre solution). D'ici à 5 ans j'aurais construis une extension de 90m² (2 x 45 m²).

    J'ajoute que, situé pas très loin d'une carrière, il y a pas mal de poussières en extérieur, que j'aimerais pouvoir filtrer.

    Donc, je calcule ça comment?

    Merci d'avance pour ton aide... si tu me l'accorde.

    A+

  11. #8
    chatelot16

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    je ne comprend plus ... au debut tu parle de ventiler un atelier de resine qui fait du styrene ... et maintenant tu parle de ventilation d'une maison entiere ... ça n'a rien a voir

    pour la ventilation de la maison il suffit de mettre le même debit que les ventilation vendue dans le commerce

    pour ventiler un atelier de resine , il faut en general un debit beaucoup plus fort ... ce n'est pas la surface ou le volume de l'atelier qui determine le debit neccessaire , c'est la quantité de resine que l'on veut faire a la fois ... au contraire un grand volume d'atelier peut reduire le besoin de ventilation car la polution se dilue dans tout le volume , et on peut travailler sans ventilation si on ne travaille pas longtemps

    pour faire un echangeur en tole il faut la même surface par unité de debit qu'une double flux du commerce en plastique , mais ma façon de faire fait un truc plus encombrant car je met plus d'espace entre plaque pour faciliter la realisation

    il n'y a aucun interet a mettre l'echangeur a un endroit chauffé , car un bou de l'echangeur et chaud , et l'autre bout froid : donc de toute façon il doit etre isolé ... simplement si on met l'echangeur dans un piece chaude il faut isoler le bout froid ... si on le met dehors il faut isoler le bout chaud

    a quoi servent les gaine ? concentrer le debit de plusieur prise sur un echangeur unique ? c'est classique pour les VMC du commerce trop chere

    mais quand ça ne coute que le prix de la tole , il n'est pas plus cher de faire plusieur petit echangeur qu'un seul gros , et on evite la tuyauterie
    Les arbres sont mes capteurs solaires préférés

  12. #9
    wizz

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Citation Envoyé par Manu / Eden skimboards Voir le message
    Bonjour,
    je suis fabricant de skimboards (petites planches de surfs) et je désire équiper mon atelier de stratification d'un système de filtration d'air, en circuit fermé afin d'éviter les déperditions de chaleur en hiver. En effet, les odeurs dégagées par la manipulation de la résine polyester (principalement des vapeurs de styrène) nécessitent d'aérer énormément, et en même temps il faut garder une température de minimum 15/18°.
    J'avais déjà posté un truc sur le sujet, mais avec l'optique d'un récupérateur/échangeur air/air type VMC à récupération de chaleur, mais après analyse, le cubage d'air évacué est trop important pour ce système, et donc les pertes.
    et une petite pompe à chaleur?

  13. #10
    clmm2012

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message
    je ne comprend plus ... au debut tu parle de ventiler un atelier de resine qui fait du styrene ... et maintenant tu parle de ventilation d'une maison entiere ... ça n'a rien a voir

    pour la ventilation de la maison il suffit de mettre le même debit que les ventilation vendue dans le commerce

    pour ventiler un atelier de resine , il faut en general un debit beaucoup plus fort ... ce n'est pas la surface ou le volume de l'atelier qui determine le debit neccessaire , c'est la quantité de resine que l'on veut faire a la fois ... au contraire un grand volume d'atelier peut reduire le besoin de ventilation car la polution se dilue dans tout le volume , et on peut travailler sans ventilation si on ne travaille pas longtemps

    pour faire un echangeur en tole il faut la même surface par unité de debit qu'une double flux du commerce en plastique , mais ma façon de faire fait un truc plus encombrant car je met plus d'espace entre plaque pour faciliter la realisation

    il n'y a aucun interet a mettre l'echangeur a un endroit chauffé , car un bou de l'echangeur et chaud , et l'autre bout froid : donc de toute façon il doit etre isolé ... simplement si on met l'echangeur dans un piece chaude il faut isoler le bout froid ... si on le met dehors il faut isoler le bout chaud

    a quoi servent les gaine ? concentrer le debit de plusieur prise sur un echangeur unique ? c'est classique pour les VMC du commerce trop chere

    mais quand ça ne coute que le prix de la tole , il n'est pas plus cher de faire plusieur petit echangeur qu'un seul gros , et on evite la tuyauterie
    Toutes mes excuses chatelot, je me suis insidieusement greffé sur le poste de Manu / Eden skimboards. mais je suis toujours preneur de ton système d'échangeur vertical

    A+

  14. #11
    Manu / Eden skimboards

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Je reprends sur mon post de départ (l'atelier), sans rapport avec la question de la maison de CLMM2012.....

    L'échangeur, oui, mais.... Le débit d'air évacué est trop important, et l'inévitable perte de quelques degrés entre l'air réchauffé et l'air sortant deviendrait de toute façon vite un gouffre en calories à compenser en cas de temps froid.

    Je ne pense pas qu'un rideau d'eau ou un arrosage dans une gaine fasse monter tant que ça l'hygrométrie. Les rideaux d'eau en cabine de peinture ne sont pas à ma connaissance en eau glacée (je te dis pas le système de réfrigération...) et ça ne pose pas de problème. L'hygrométrie monte surtout quand il y a pulvérisation fine à l'intérieur même du local, ou quand l'eau est nettement plus chaude que l'air intérieur, ce qui ne serait pas mon cas, d'autant plus que le "bac de lagunage à fleurs" serait dans un local tampon (plus exposé au soleil) à une température intermédiaire entre le chaud de l'intérieur et le froid de l'extérieur >> l'eau sera toujours un peu plus froide que l'air à "nettoyer".

    En fait ma question se résume à: Quelqu'un a-t-il déjà entendu parler d'un système de filtration de VAPEURS VOLATILES ORGANIQUES par rideau d'eau (PAS les poussières, ça on connait), ET d'un système de lagunage spécifique à une polluée par ce genre de solvants.

    On parle beaucoup de "Plantes dépolluantes" pour la maison, mais les études sérieuses montrent que la dépollution via le feuillage seul est infime, et que seules les racines font vraiment le boulot, d'où ma question subsidiaire: Existe-t-il des systèmes de dépollution d'air par les plantes qui utilisent la terre comme échangeur, et pas simplement le feuillage ?

  15. #12
    chatelot16

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    pour ma reponse precedente je n'avais pas vu que c'était une demande differente ... pour cette demande differente il faut ouvrir un autre sujet sinon on ne s'y retrouvera plus

    les rideau d'eau en cabine de peinture ne marchent pas en circuit fermé : il faut continuer a ventiler en circuit ouvert

    un echangeur aura toujours une perte de quelque degré , mais quand il fait 20° dedans et 0° dehors il vaut mieux que la ventilation avec echangeur perde 3° que de perdre completement 20° avec une ventilation en circuit ouvert

    debit trop gros ? ce n'est pas un chiffre ! quel debit ? pas forcement un debit exact mais juste un ordre de grandeur pour savoir de quoi on parle

    il y a differente façon de construire un echangeur , et dans ce cas ou il faut un gros debit il ne faut pas un echangeur hi tech trop cher , il faut du rustique optimisé pour reduire le prix

    il faut distinguer 2 probleme completement different : ventiler l'atelier pour maintenir la concentration de produit toxique assez basse pour garder la santé ... et ensuite recuperer les produit poluant pour reduire la polution generale ... le premier probleme etant vital a cout terme : je connais quelques peintre en carosserie qui se sont detruit la santé avec les vapeur diverse et avarié qu'il ont respiré ... donc on ventile fort pour ça santé et eviter la polution n'est que la 2eme etape

    quand il fait froid l'echangeur de double flux resoud aussi le probleme de reduction de polution , car la partie a zero degré de l'echangeur va condenser beaucoup de chose

    pour la ventilation en été l'echangeur ne sert a rien , mais on peut l'utiliser d'une autre façon , non plus dans un but de recuperation de la chaleur de ventilation mais dans un but de condensation des vapeur avec une machine frigorifique de faible puissance

    je ne suis pas convaincu que le passage au froid d'un grand debit d'air soit la meilleure solution pour recuperer le styrene , mais je suis sur que l'echangeur est une bonne solution pour ventiler en hiver sans se ruiner en chauffage

    le charbon est un bon moyen d'absorber en sortie de ventilation ... mais plus risqué en circuit fermé ... avec une mauvaise gestion du charbon il est possible qu'il absorbe un certain temps plus relargue tout quand on ne s'y attend pas , bon a intoxiquer tout le monde si c'est en circuit fermé : c'est plus prudent de l'utiliser en circuit ouvert : le charbon recupere ce qu'il peut , quand ça marche tant mieux et quand ça ne marche pas ce n'est que comme une ventilation simple
    Les arbres sont mes capteurs solaires préférés

  16. Publicité
  17. #13
    Manu / Eden skimboards

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Le styrène n'est pas vraiment un polluant. Il s'élimine naturellement rapidement (quelques heures en extérieur), et n'est pas bioaccumulable. Pas de souci de ce coté.
    Les quantités émises dans l'air sont loin du seuil où il se condenserait en quantité suffisante pour être récupéré. Le seul truc c'est que chimiquement il peut ponctuellement corroder certaines surfaces fragiles, et encore je n'en suis pas certain...

    Je cherche simplement à savoir s'il y a moyen de piéger lesdites vapeurs de styrène dans de la terre, et de laisser les spathiphyllum s'en nourrir. Il faut juste le "stocker" provisoirement en quantité suffisante, dans l'eau de filtrage ou dans la terre du "Bac à fleurs", et attendre qu'il se dégrade. Si le rendement est trop faible pour les pics de pollution (utilisation massive de résine polyester dans l'atelier), je ventilerai (quitte à installer en plus un échangeur), mais au moins le système épurera en continu pour le reste.

    Donc la question reste: avez-vous entendu parler d'un système de filtration d'air par un "bac à fleur", passant par la terre car ceux passant seulement par le feuillage sont du pipeau pour faire joli dans un bureau.
    Si non, dans quelle partie du Forum devrais poster pour avoir ce renseignement spécifique ? La "Biologie", le "Jardinage" ?
    En attendant je vais reposter sur ce même forum un topic ré-orienté vers cette question particulière.

  18. #14
    yves35

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    bonjour,

    pas certain de faire avancer la question mais j'ai une proposition ,(réaliste? ,c'est autre chose): travailler sous un hotte en aspiration . De cette manière ,au lieu d'avoir à ventiler la totalité de l'air de l'atelier on n'aspire qu'une quantité plus limité , et la récupération qui n'est pas de 100% se fait sur une quantité moins importante donc au total moins de pertes d'énergie.

    yves

  19. #15
    yves35

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    je me demandais si ça serais possible en transitant par un système à rideau d'eau,
    je verrais plus un dispositif de brumisation pour augmenter la surface d'échange air-eau,donc piéger plus de styrène. Il faut rechercher quelle est la bonne température de l'eau pour avoir le max de pouvoir de dissolution du styrène dans l'eau.
    Il faut que tu demandes au fabriquant quel est la quantité de styrène dégagé par kg de résine

    yves

  20. #16
    Manu / Eden skimboards

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Le système de hotte est déjà plus ou moins en place, mais à l'envers... en effet les vapeurs de styrène sont plus lourdes que l'air donc la circulation d'air doit se fair du haut vers les bas (l'inverse d'une hotte aspirante. L'arrivée d'air extérieur se fait au plafond par des bouches orientées aux bons endroits et réglables, et l'aspiration se fera de la même manière mais au ras du sol (). Donc la circulation d'air se fera aux bons endroits.

    La brumisation ferait trop monter l'hygrométrie dans la pièce, alors qu'un ruissellement ou une pulvérisation grossière le ferait moins, d'autant qu'en sortie de "filtre" l'air nettoyé sera envoyé dans un double toit chauffant solaire (existant déjà. C'est un pan de toiture en plaques polycarbonates, l'air réchauffé par le soleil étant récupéré en haut par une gaine d'aspiration et ré-injecté dans la pièce).

    Il me semble impossible de savoir ce que le système de plantes dépolluantes donnera sans données fiables, ou sans tests.

    Au pire, si le système est inefficace, je mettrai un simple filtre à charbon à la place.

  21. #17
    chatelot16

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    le styrene est un liquide qui bout a 145°C donc a temperature ambiante c'est un liquide , mais liquide volatil et comme pour l'eau , l'air peut contenir une certaine quantité de vapeur : la quantité maxi avant condensation depand de la temperature : un passage a basse temperature reduit la quantité d'eau dans l'air , ça doit reduire aussi la quantité de styrene

    si il y a un chauffage par pompe a chaleur , faire passer le debit de la ventilation par l'evaporateur de la pompe a chaleur , il s'y condensera une partie du styrene , mais ça posera la question de la resistance de cette evaporateur , non seulement au styrene mais a toute la poussiere de l'atelier

    le styrene est peu soluble dans l'eau , donc je ne pense pas que rideau d'eau ou pulverisation d'eau soit une solution

    le rideau d'eau dans les cabine de peinture a un but competement different : coller les particule de brouillard qui sinon volent et ternissent les piece que l'on ne peint pas

    pour faire des piece de modele reduit , une hotte au dessus des piece que l'on fait permettrait de bien evacuer tout le styrene avec un debit plus faible qu'une ventilation generale de l'atelier

    pour des piece plus grosse il faut organiser la ventilation de façon methodique : quelques cloison mobile ( bache ou rideau ) pour confiner un peu la zone on l'on fait du styrene , aspiration dans cette zone ... entré de l'air propre a l'opposé de l'atelier : l'air circullera donc de façon methodique des zones les plus propre a la zone la plus polué , et on poura faire la même qualité de ventilation avec un debit plus faible

    ça n'empeche pas en été ou le debit de ventilation ne coute rien , des supprimer les cloison et ventiler a gros debit
    Les arbres sont mes capteurs solaires préférés

  22. #18
    chatelot16

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    bonne remarque sur la densité de la vapeur de styrene ! mettre une hotte au dessus de la table ou l'on fait la stratification genera le travail si la hotte est trop basse ou ne servira a rien : placer le tuyaux d'aspiration sous la table aspirera tout le styrene qui tombe autour de la table

    donc pour un atelier ideal de stratification , enterrer des tuyaux dans le sol avec des grille d'egout sous les table et ça aspirera plus de styrene avec moins de debit

    la stratification d'une vapeur plus lourde que l'air est faible , la moindre turbulence d'une ventilation trop violente melange tout : pour profiter de cette evacuation par le bas , il faut que l'arrivé de l'air propre se fasse de façon non turbulante , par exemple avec un faux plafond en matiere poreuse
    Les arbres sont mes capteurs solaires préférés

  23. Publicité
  24. #19
    Manu / Eden skimboards

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Intéressant, le truc du faux plafond. Je n'avais pensé au risque de brassage.... Je vais déjà "adoucir" au maximum le flux sortant avec un diffuseur adapté.

    Concernant la dilution des vapeurs dans l'eau, je recherche justement des données plus complètes. La fiche toxico ne dit même pas comment le seuil maxi de 300mg/litre d'eau est atteint (mélange liquide, probablement) et si ça marche avec les vapeurs ou pas ....

    Je vois que tu es très au courant des systèmes de clim, pourrais-tu me donner un fournisseur pour du granulé charbon actif de filtration d'air, en vrac, car je ne trouve que des granulés pour l'eau. Ainsi que l'épaisseur optimale d'une couche filtrante de charbon, pour mon cas. Plus dans l'idéal le type de film textile employé pour l'ensachage des filtres (en + des grilles, bien sûr).
    Et aussi, savoir si dans certaines conditions d'environnement (soleil, UV, chaleur...) le charbon pourrait se nettoyer naturellement de son styrène. Dans ce cas je pourrais concevoir un filtre spécial, auto-nettoyant.

  25. #20
    chatelot16

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    si je devait utiliser du charbon pour ça je prendrait du charbon de bois , moins efficace que du vrai charbon actif mais dont le rapport qualité prix me parrait favorable , surtout quand je fabrique le charbon de bois moi même

    je suis plus au courant des theorie qui me servent a fabriquer des truc originaux que des fournisseur de truc tout fait ... enfin quand j'ai besoin de produit que je ne fabrique pas je demande a google

    le charbon actif ou pas se recycle facilement en le chauffant : c'est une façon de recuper le styrene : on fait passer l'air contenant le styrene sur le charbon froid ... puis on chauffe le charbon pour recuperer du styrene plus concentré , mais pas sans air , donc explosif ... l'utilisation de ce principe conduit a une usine a gaz

    autre façon de recuperer le styrene dans le charbon : mettre le charbon dans une cuve assez solide pour etre mise sous vide : il sortira du styrene concentré et explosif a la sortie de la pompe a vide

    ce genre d'usine a gaz doit permettre de recuperer du styrene mais j'ai peu d'espoir que ça permette de faire une ventilation en circuit fermé pour economiser le chauffage : de plus l'usine a gaz avec chauffage du charbon ou pompe a vide consomme beaucoup d'energie ... a mon avis la ventilation en circuit ouvert avec echangeur sera plus economique en energie , et plus sure

    un systeme a charbon actif pourrait etre essayé en plus de la ventilation avec echangeur , dans le but de recuperer ce que ça peut sans exigence que la recuperation soit suffisante pour rendre l'air respirable puisque l'air sortant du filtre a charbon est rejeté dehors

    avec du charbon de bois a bas prix il est possible de tout simplement utiliser le charbon de bois saturé comme combustible dans une chaudiere a bois ... le styrene participera au chauffage ... mais c'est completement non rentable avec du charbon de bois vendu au prix actuel pour barbeuk : 10 fois plus cher qu'un combustible normal

    a tritre d'experience il serait possible de faire un petit recuperateur de styrene , a faible debit , ne filtrant pas l'ensemble du debit de ventilation mais uniquement ce qui est capté au meilleur endroit possible

    et dans ce cas la solution charbon actif et recyclage par pompe a vide serait interressant

    il m'arrive parfois de faire des pieces en polyester et comme j'ai ce qu'il faut en pompe a vide et materiel divers je pourrait faire des experience ... mais je fait ça dans un atelier non chauffé donc ça devra attendre l'été prochain
    Les arbres sont mes capteurs solaires préférés

  26. #21
    chatelot16

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Citation Envoyé par Manu / Eden skimboards Voir le message
    Concernant la dilution des vapeurs dans l'eau, je recherche justement des données plus complètes. La fiche toxico ne dit même pas comment le seuil maxi de 300mg/litre d'eau est atteint (mélange liquide, probablement) et si ça marche avec les vapeurs ou pas ....
    300mg/litre serait la concentration dans l'eau en contact avec du styrene pur , et sans contact avec de l'air

    de l'eau qui ruissele en contact avec de l'air contenant 1% de styrene va prendre 1% de 300mg/litre ... et comme le taux de styrene dans l'air de ventilation doit etre encore plus faible que ça , ça ne servira pas a grand chose

    le charbon actif est plus interresant car il a une forte tendance a absorber en priorité les vapeur d'hydrocarbure ou autre produit combustible

    un truc simple a essayer : un deshumidificateur d'air frigorifique ... j'en ai acheté un rien que pour essayer un jour ou il y avait une promo a moin de 100 euro : ça recupere plus de 2litre d'eau par jours en consomant 50W : je suis sur qu'en lui faisant aspirer de l'air chargé de styrene on en trouvera une forte proportion dans l'eau condensé ... et si la proportion de styrene depasse 300mg /litre il y aura une couche de styrene separé de l'eau
    Les arbres sont mes capteurs solaires préférés

  27. #22
    wizz

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Citation Envoyé par Manu / Eden skimboards Voir le message
    Bonjour,
    je suis fabricant de skimboards (petites planches de surfs) et je désire équiper mon atelier de stratification d'un système de filtration d'air, en circuit fermé afin d'éviter les déperditions de chaleur en hiver. En effet, les odeurs dégagées par la manipulation de la résine polyester (principalement des vapeurs de styrène) nécessitent d'aérer énormément, et en même temps il faut garder une température de minimum 15/18°.
    J'avais déjà posté un truc sur le sujet, mais avec l'optique d'un récupérateur/échangeur air/air type VMC à récupération de chaleur, mais après analyse, le cubage d'air évacué est trop important pour ce système, et donc les pertes....
    La discussion s'éternise...
    Je rappelle qu'il ne faudrait pas que tu oublies que tu as un atelier, qui fabrique des produits à commercialiser. Donc dans tous tes projets, il ne faudrait pas oublier le paramètre économique, rentabilité
    Si les normes de sécurité du travail et environnemental sont draconiennes, alors oui, tu n'as pas le choix, et devras procéder à des travaux pour mettre en place ces installations requises
    Si tu es un fervent défenseur de la nature, et que ton business est florissant, avec une bonne marge financière, alors oui, tu peux te permettre d'installer des systèmes plus ou moins sophistiqués, plus ou moins des usines à gaz. Dans le cas contraire, une fois en faillite, alors youpi, il n'y aura plus du tout de pollution au styrène. Donc il y a des choses que tu souhaites faire, mais il y aura aussi des choses que tu devras renoncer.

  28. #23
    Manu / Eden skimboards

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    C'est un petit atelier, où je travaille seul (j'ai eu jusqu'à 2 ouvriers mais la crise est passée par là), ma femme étant au bureau. Je fais de l'auto-équipement pour tout ce que je peux, et pour le plaisir de bricoler un truc original (par exemple une clim avec l'eau de mon puits, par ruissellement dans une grosse gaine verticale d'entrée d'air, pour les canicules, l'eau étant à 14°). En plus le skimboard c'est saisonnier (je fais des skimboards, mais je dis "Surf" car tout le monde ne connait pas le skim...), donc j'ai du temps libre pour ça.

    J'ai un déshumidificateur mobile de chantier, assez puissant, pour un local de stockage, mais je n'avais pas pensé à m'en servir pour l'élimination du styrène. Sauf qu'il me semble que justement le styrène attaque à la longue les fines lamelles d'alu de l'échangeur A vérifier
    En plus, en plein hiver l'air est sec, donc pas d'eau à éliminer, et le styrène seul j'ai des doutes sur sa capacité à se condenser, c'est vraiment très volatil.

    Concernant le charbon, je cherche justement à avoir un prix de gros (l'avantage d'être une entreprise) sur du vrai charbon actif en vrac. En fonction du prix, ça peut être rentable même sans recyclage, direct dans la benne "incinérable" de la déchetterie. Par rapport à des filtres tout fait, je suis sûr que le prix est facteur 10.
    J'ai bien sûr fait des recherches Google, mais ça trouve uniquement le charbon pour l'eau, et je pense que c'est différent.

  29. #24
    wizz

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    il se trouve où cet atelier?
    à côté de la maison?

  30. Publicité
  31. #25
    chatelot16

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Citation Envoyé par Manu / Eden skimboards Voir le message
    J'avais déjà posté un truc sur le sujet, mais avec l'optique d'un récupérateur/échangeur air/air type VMC à récupération de chaleur, mais après analyse, le cubage d'air évacué est trop important pour ce système, et donc les pertes.
    trop important n'est pas un chiffre permettant d'avancer ... pour dire que lke debit est trop important il faut donner le debit !

    je veux bien croire que le debit est trop important pour une VMC de maison ... mais je te parle d'echangeur en tole prix mecanique agricole , pas aux prix pour ecolo riche

    de toute façon il n'y a pas le choix , il faut ventiler pour ne pas s'intoxiquer dans les vapeur toxique ... le choix qui reste a faire est avec quel debit ... en ètè le dibit ne coute rien donc ou veut ventiler trop pour etre sur que ça soit assez ... en hiver on peut doser la ventilation pour faire juste suffisant , et on peut en plus mettre une echangeur de chaleur pour reduire la perte par chauffage

    il faut voir combien de jours d'hiver par ans il y aura besoin de faire du polyester , si c'est tous les jour l'echangeur sera utile , si c'est occasionnel , il risque d'etre plus raisonable de ventiler sans recuperateur , et chauffer betement ... entre les 2 on peut choisir une surface de recuperateur qui aura un faible rendement au debit de ventilation maxi les jours de polyester et fera vmc double flux a haut rendement le reste de l'hivers

    la quantité de styrene dans le polyester doit etre connue ... il suffit donc de connaitre la quantité de polyester utilisé par jour pour determiner le debit d'air de ventilation neccessaire pour avoir le taux maxi tolerable dans l'air

    ce calcul simpliste sera fait en considerant que le styrene est melangé a tout l'air de l'atelier ... avec une bonne utilisation de l'aspiration par le bas , il sera eventellement possible de reduire le debit

    un deshumidificateur frigorifique ne me parait pas etre un moyen de reduire le taux de styrene sans ventilation , mais doit etre un moyen de mesure : le faire tourner et analyser ce qu'il condense : le taux de styrene dans l'eau sera une bonne indication de la polution dans l'atelier et permet de savoir si la ventilation est suffisante ou pas

    j'ai cherché sur le net les moyen de mesure du styrene et je n'ai encore rien trouvé de bon

    pourquoi un deshumidificateur ne condenserait pas le styrene ? il bout a 146°C donc est moins volatil que l'eau ... il est plus genant que l'eau simplement parce qu'il est toxique alors que la vapeur d'eau ne fait de mal a personne
    Les arbres sont mes capteurs solaires préférés

  32. #26
    Manu / Eden skimboards

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    J'ai donc en entrée d'air avec une gaine D=20cm V = 13m/s => débit = 1470 m3/h l'évacuation étant bien sûr équivalente.

    Le souci de l'échangeur, je le répète, c'est que le rendement n'est jamais de 100%, et que même s'il n'y a que 4°C de perdus, sur 1470m3/heure ça fait un paquet de KWh de chauffage pour compenser.

  33. #27
    chatelot16

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    air : chaleur massique 1004 J/°/kg

    1470 m3/h x 1,2 kg/m3 = 1764 kg/h

    x 1004 J/°/kg = 1771056 J/h/°C

    dans le cas ou il fait 20°C dedans et 0°C dehors il faut multiplier par 20

    x20°C = 35421120

    /3600 = 9839,2 W = 9,8KW
    ce n'est pas si enorme pour un usage pro

    mais avec un echangeur qui reduit la perte de temperature a 4 °C c'est beaucoup mieux

    1771056 J/h/°C x 4°C = 7084224 J/h

    /3600 = 1967 W = 1,9kW ... ça devient plus raisonable

    et avec une surface d'echangeur 2 fois plus grande on aura une perte de 2 ° seulement donc perte de chaleur de 0,95KW ... il faut faire la bonne comparaison entre prix de l'echangeur et prix de l'energie

    une usine a gaz avec charbon actif ou autre chose va aussi consommer de l'energie et avec 1kW on ne fait pas grand chose ... avec une bonne surface d'echangeur je suis sur de ventiler le debit prevu en limitant al perte a 1KW ... je ne suis absolument pas sur de pouvoir faire une ventilation en circuit fermé assurant un taux de styrene correct avec 1kW

    il faut voir aussi le temps de fonctionnement par ans ... la rentabilité d'un echangeur est evidante pour un truc qui tourne tous les jours dans un pays froid ... pour un truc qui tourne de temps en temps dans un pays moins froid

    ce calcul donne la puissance de chauffage avec ou sans echangeur , mais pour voir la rentabilité il faut voir le prix de l'echangeur ... je ne suis pas fabricant proffesionnel : je n'ai pas de tarif de vente tout pret , il faut que je calcule un peu
    Les arbres sont mes capteurs solaires préférés

  34. #28
    wizz

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    Citation Envoyé par Manu / Eden skimboards Voir le message
    J'ai donc en entrée d'air avec une gaine D=20cm V = 13m/s => débit = 1470 m3/h l'évacuation étant bien sûr équivalente.

    Le souci de l'échangeur, je le répète, c'est que le rendement n'est jamais de 100%, et que même s'il n'y a que 4°C de perdus, sur 1470m3/heure ça fait un paquet de KWh de chauffage pour compenser.
    tu n'as pas répondu à une des questions de charletot
    COMBIEN

    il faut quantifier le choses avant d'aller plus loin.

    Par exemple, tu habites dans le Jura, à 1200m d'altitude. Pour cela, il y a intérêt de mettre un max dans l'isolation afin de ne pas te ruiner dans le chauffage. Idem pour le choix de l'énergie utilisée
    En revanche, si c'est un chalet qui est occupé 1 semaine en hiver à Noel, puis 2 semaines en aout, alors ça ne sert à rien de dépenser 80000€ dans son isolation et un système de chauffage


    Donc quelle est la cadence d'utilisation de ton atelier
    tous les jours
    une fois par semaine pendant toute l'année
    quelques jours consécutifs par mois
    ....

  35. #29
    polo974

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    http://www.inrs.fr/accueil/dms/inrs/...I-FT-2/ft2.pdf dit:
    STYRÈNE
    ATTENTION
    H 226 - Liquide et vapeurs inflammables.
    H 332 - Nocif par inhalation.
    H 319 - Provoque une sévère irritation des yeux.
    H 315 - Provoque une irritation cutanée.

    R 10 – Inflammable.
    R 20 – Nocif par inhalation.
    R 36/38 – Irritant pour les yeux et la peau.
    S 23 – Ne pas respirer les gaz/fumées, vapeurs,
    aérosols [terme(s) approprié(s) à indiquer par
    le fabricant].
    même si en France on est tolérant (215mg/m3), les ricains et les allemands le sont moins (85mg/m3)...
    à long terme, ce n'est pas vraiment totalement anodin.
    donc c'est une bonne idée de vouloir l'évacuer. (du moment que ce n'est pas vers la cours de récré de la maternelle voisine...)

    vu qu'il est faiblement soluble dans l'eau, le rideau d'eau aura une faible efficacité.

    une voie à explorer est l’imprégnation sous vide (partiel), ce qui élimine pas mal de pb...
    (voir un peu comment ça se fait très artisanalement en modélisme par exemple)
    en gros la forme est habillée de la fibre sèche, enfilé dans une poche comportant des drains d'alimentation en résine et d'autres de succion,
    on ferme, on pompe, on ouvre le robinet d'arrivée de résine.
    et si c'est bien fichu, la résine imprègne la fibre sans qu'on s'en mette plein les doigts et les poumons...

    solution intermédiaire: travailler dans une cellule fermée avec des gants de manipulation (moyennement pratique sur de gros volumes).
    Daudet, tu vas nous manquer...

  36. #30
    chatelot16

    Re : Filtration écologique de vapeurs de styrène dans un atelier de surf

    la vapeur de styrene n'est pas produite que par la manipulation de la resine liquide , mais aussi pendant la polymerisation , et même longtemps apres la polymerisation : donc dans un atelier qui fait du polyester toutes les piece en polyester recente sont des source de styrene

    il sera donc utile de continuer a faire fonctionner la ventilation même en dehors des heure de travail , mais a debit reduit , en profitant de la concentration du styrene au sol quand il n'y a aucune activité pour le melanger

    le même echangeur double flux poura avoir un bon rendement a ce faible debit la nuit , et un rendement plus limité quand on y fait passer le gros debit pendant le travail

    l'exigence de ventilation n'est pas la même pendant et hors travail : pendant le travail il faut un debit suffisant pour que l'air soit respirable sans depasser un taux de styrene genant ... hors des heure de travail ça ne gene pas que le taux augmente puisque personne ne le respire , il faut juste eviter l'accumulation

    serait il une bonne solution d'arreter completement la ventilation la nuit , et de ventiler a fond un certain temps avant le debut du travail ? non car le rendement de l'echangeur double flux est meilleur en marchant longtemps a faible debit , qu'en marchant peu de temps a fort debit

    de même pour la puissance des ventilateur il est beaucoup plus economique de ventiler longtemps a faible debit
    Les arbres sont mes capteurs solaires préférés

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Atelier de bricolage dans une chaufferie
    Par stephane85 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/02/2012, 20h12
  2. Atelier scientifique dans un lycée
    Par aarnaud dans le forum Enseignement : le forum des enseignants
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/10/2011, 23h24
  3. Chauffage radiant dans un atelier?
    Par jayls1709 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2010, 16h25
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 01/06/2010, 18h44
  5. reaction polymerisation styrene dans le benzene
    Par annia dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/06/2009, 14h42