Discussion fermée
Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 133

Les énergies renouvelables, combien de divisions ?



  1. #1
    Pierreyves

    Les énergies renouvelables, combien de divisions ?

    Le débat sur les énergies renouvelables est souvent faussé par deux biais d'observation :
    - l'aveuglement sur les pourcentages et taux de croissance des énergies renouvelables.
    - l'ignorance de ce qui se passe hors des énergies renouvelables.

    - Les nouvelles énergies renouvelables (éolien, PV, etc.) croissent, personne ne le conteste. Leur taux de croissance est même fantastique. Les médias sont friands de ces taux de croissance fantastiques, c'est vendeur aujourd'hui, quand tout le monde se veut plus vert que vert.
    Mais ces taux de croissance fantastiques trahissent surtout que les productions actuelles sont marginales. Parce que passer de 1 000 à 2 000 éoliennes, cela fait une progression spectaculaire de 100 % ; mais passer de 100 000 à 101 000 éoliennes, c’est exactement le même accroissement en absolu, mais ça ne fait plus que 1 % de progression relative.

    - L'enthousiasme pour la croissance des énergies renouvelables fait oublier que pendant ce temps... la consommation d'énergies fossiles croît aussi. Le résultat en valeurs absolues est que dans les pays pauvres et émergents, hors OCDE, la progression de l'électricité renouvelable est inférieure à la progression de la consommation d'électricité (IEA statistics - Key renewable trends - EXCERPT FROM RENEWABLES INFORMATION - 2015 _ http://www.iea.org/publications/free...TIIExcerpt.pdf). C'est un très mauvais signal, parce qu'il s'agit là des pays les plus peuplés, les plus émergents, les plus consommateurs, les plus croissants, bref, ceux dont dépend l'avenir de la planète.

    La question est donc : "les énergies renouvelables, combien de divisions ?"
    Ce serait bien de pouvoir en discuter avec des faits, des mesures, des arguments de raison.

    Pierre Yves

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    SK69202

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Moins on en a mieux on se porte.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  4. #3
    Tilleul

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Mais enfin Pierreyves ça n'a aucun sens, on ne détruit pas les usines d'éoliennes et de panneaux photovoltaïques d'une année à l'autre enfin ! Les usines qui ont fabriqué ces éoliennes et ces panneaux solaires de l'année précédentes elles continueront à produire la même quantité d'éoliennes et de panneaux solaires qui se rajouteront donc aux nouvelles usines de production d'éoliennes et de panneau solaire qui seront construites. On est une sur une courbe exponentielle comme on peut l'avoir dans beaucoup de technologies modernes.

    Regardez ce que ça donne sur le téléphone portable : il faut autant pour passer de 0 à 10% de pénétration que pour passer de 10% à 80%.

    http://www.technologyreview.com/news...istory/page/2/


    Et pour répondre à SK69202 : ben oui il y a des pays qui préfèrent taxer l'énergie plutôt que de taxer le travail pour éviter de se retrouver comme la France à gaspiller beaucoup d'énergie et avoir beaucoup de chomeurs...
    Keep it in the Ground !

  5. #4
    Tilleul

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    update : vu que le site que SK indique est un site qui est rempli de statistiques censés prouver que l'effet de serre n'existe pas et qu'il s'agit en fait d'un complot scientifique visant à instaurer un gouvernement mondial pour asservir l'humanité, j'irais quand même vérifier les calculs.... Les gens comme Anthony Watts ont été plusieurs fois pris la main dans le sac à truquer des statistiques...
    Keep it in the Ground !

  6. #5
    SK69202

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    En Allemagne c'est l'énergie des particuliers qui est taxée, pas celle de l'industrie........

    La source n'est pas le site de Watts, c'est écrit sur le graphique.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Tilleul

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    site qui renvoie sur le site de Watts pour l'origine des données... (c'est bête de récupérer n'importe quoi sur internet...)
    Keep it in the Ground !

  9. Publicité
  10. #7
    f6bes

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Citation Envoyé par Pierreyves Voir le message
    Le débat sur les énergies renouvelables est souvent faussé par deux biais d'observation :
    - l'aveuglement sur les pourcentages et taux de croissance des énergies renouvelables.
    - l'ignorance de ce qui se passe hors des énergies renouvelables.

    -
    - L'enthousiasme pour la croissance des énergies renouvelables fait oublier que pendant ce temps... la consommation d'énergies fossiles croît aussi. Le résultat en valeurs absolues est que dans les pays pauvres et émergents, hors OCDE, la progression de l'électricité renouvelable est inférieure à la progression de la consommation d'électricité (IEA statistics - Key renewable trends - EXCERPT FROM RENEWABLES INFORMATION - 2015 _ http://www.iea.org/publications/free...TIIExcerpt.pdf). C'est un très mauvais signal, parce qu'il s'agit là des pays les plus peuplés, les plus émergents, les plus consommateurs, les plus croissants, bref, ceux dont dépend l'avenir de la planète.

    La question est donc : "les énergies renouvelables, combien de divisions ?"
    Ce serait bien de pouvoir en discuter avec des faits, des mesures, des arguments de raison.

    Pierre Yves
    Bjr à toi,

    Qui est ..aveugle ? Le lambda qui n'en a rien à faire, autre...
    D'aprés toi tout le monde est incapable de raisonner !
    Les décideurs ne savent pas ce qu'est un pourcentage et à QUOI il s'applique !


    Je sais trés bien que si j'achéte un bonbon à 0.01 euros et si je le revends 0.02 euro..j'ai fait un bénéf de 100% et que j'ai gagné...0.01 euro !Belle affaire !

    Vois pas trés bien sur quoi il faut discuter....à par de jouer au bistrot du coin. (Garçon remettait une tournée SVP
    pedant qu'on refait le monde)
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  11. #8
    SK69202

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Pour faire autant de dénigrement sur les sources

    Data Sources

    Recent publications with data up to the end of 2014 have been used here. These organisations are either neutral towards Renewable Energy (US EIA) or actively promote it (EurObservER).

    US EIA electricity_generation.pdf 2015 Table 1
    EurObservER-Wind-Energy-Barometer-2015-EN-2.pdf
    EurObservER-Photovoltaic-Barometer-2015-EN.pdf
    https://upload.wikimedia.org/wikiped...ces-europe.jpg
    montre que le fond n'est pas faux.
    et que moins il y a de solaire éolien aidé dans le mix, moins l'électricité est cher.
    Tout le ramdam sur l'augmentation des coûts du nucléaire apparait pour ce qu'il est, des mensonges, c'est les aides à l'éolien/solaire qui font envoler les coûts.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  12. #9
    Pierreyves

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bjr à toi,

    Qui est ..aveugle ? Le lambda qui n'en a rien à faire, autre...
    D'aprés toi tout le monde est incapable de raisonner !
    Les décideurs ne savent pas ce qu'est un pourcentage et à QUOI il s'applique !


    Je sais trés bien que si j'achéte un bonbon à 0.01 euros et si je le revends 0.02 euro..j'ai fait un bénéf de 100% et que j'ai gagné...0.01 euro !Belle affaire !

    Vois pas trés bien sur quoi il faut discuter....à par de jouer au bistrot du coin. (Garçon remettait une tournée SVP
    pedant qu'on refait le monde)
    Je crois en effet que beaucoup de gens sont impressionnés par les pourcentages. Il suffit de parcourir les discussions sur Futura ou ailleurs autour du réchauffement climatique et des énergies renouvelable, pour lire des arguments du genre : "les énergies renouvelables progressent en Chine" ; avec l'idée que cela prouverait que nous allons gagner la bataille contre le réchauffement climatique.
    Or, ça ne prouve rien, si on ne met pas en regard que parallèlement la consommation d'énergies augmente aussi, y compris la consommation d'énergies fossiles. Il faut comparer les deux pour savoir si le réchauffement climatique recule ou non.
    En outre, les pourcentages apportent une distorsion de perception quand on part de valeurs absolues très basses, ce qui est la cas des "nouvelles" énergies renouvelables : les taux de croissance sont mathématiquement très élevés pour de faible accroissements en valeur absolue sur des valeurs faibles.

    Mon interrogation est donc la suivante.
    La consommation d'énergie progresse sur la planète en raisons de deux facteurs bien connus :
    - la population mondiale augmente.
    - Cette population est de moins en moins pauvre.
    La réponse à cette demande d'énergie est :
    - Les énergies renouvelables progressent.
    - Mais la consommation d'énergies fossiles croît aussi.

    Dans ces conditions, peut-on crier victoire et espérer un recul des émissions de CO2, et du réchauffement climatique ? Ou même seulement une pause. Ou même seulement une accroissement compatible avec l'objectif : "ne pas dépasser 2° de plus que avant l'ère industrielle" ?

    J'ai donné une référence dans ma première question. En voici quelques extraits, pour poser le problème en d'autres termes. *http://www.iea.org/publications/free...TIIExcerpt.pdf)

    "Since 1990, renewable energy sources have grown at an average annual rate of 2.2%, // Growth has been especially high for solar photovoltaic and wind power, which grew at average annual rates of 46.6% and 24.8%, respectively. However, this is due to their very low bases in 1990, and production remains small."

    "Also experiencing growth rates well above other renewables over the period were solar photovoltaic, at 45.2% per annum, and wind, at 22.2%, the second- and third-highest growth rates respectively. Biogases increased much more rapidly than solid biofuels, with an average annual growth rate of 11.6%.
    However, despite these significant growth rates, the contribution of such “new” renewables to the total energy supply is still minor. Wind, solar, tide, renewable municipal waste, liquid biofuels and biogases com-bined still represented only 2.8% of total primary energy supply in 2014."

    "In non-OECD countries, renewable electricity grew slower than the total electricity growth (4.6% versus 4.9%). //
    electricity growth has been faster [... in] developing economies, such as those in Asia and Africa, where population growth is much higher. In addition, as income increases, people switch from fuel wood and charcoal to kerosene and liquefied petroleum gases for cooking, and have better access to electricity through electrification programmes."

    Pierre Yves

  13. #10
    Pierreyves

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    #### le message cité a été supprimé

    Il y a un accord assez général pour considérer que la "courbe s'inverse" (celle-là, pas l'autre). La population se stabilisera vers 2050, je crois.
    - Principal facteur : l'éducation, particulièrement l'éducation des femme. => c'est un élément de solution.
    - Autre facteur: aujourd'hui, dans de plus en plus de pays, élever un enfant coûte. Avant on l'envoyait travailler aux champs. Aujourd'hui, il va à l'école.
    - Et n'oublions pas la pilule.

    Pierre Yves
    Dernière modification par JPL ; 05/08/2015 à 17h48.

  14. #11
    f6bes

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Citation Envoyé par Pierreyves Voir le message
    Je crois en effet que beaucoup de gens sont impressionnés par les pourcentages. Il suffit de parcourir les discussions sur Futura ou ailleurs autour du réchauffement climatique et des énergies renouvelable, pour lire des arguments du genre : "les énergies renouvelables progressent en Chine" ; avec l'idée que cela prouverait que nous allons gagner la bataille contre le réchauffement climatique.
    Remoi ,
    Ca c'est TON ressenti et ( croire n'est ps forcément une REALITE )..... tu prétes à qq'un uns ce i (cela prouverait que nous allons gagner la bataille contre le réchauffement climatique) et tu en fais une GENERALITE et une façon de penser pour TOUS !
    Un peu rapide en façon de...conclure.

    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  15. #12
    yves25

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Je participe peu à ces débats sur les énergies renouvelables. Essentiellement parce que c'est la foire d'empoigne.
    J'ai quand même quelques idées sur la question mais elles ne sont pas argumentées scientifiquement ..seulement par l'expérience que j'en ai.
    J'ai commencé à travailler sur le climat en 1974. A cette époque, on nous écoutait poliment sans plus, les choses changent doucement et je vois se mettre en place quantités d'initiatives visant à essayer de diminuer la consommation et à s'adapter. Je m'occupe d'ailleurs d'un programme de ce type . Je constate aussi l'émergence de solutions techniques plus propres dans les transports , l'isolation etc..
    On pourrait dire que c'est très encourageant. Ouais ...on dirait le démarrage d'une locomotive à vapeur alors qu'on n'a plus beaucoup de temps.. en ce sens je suis assez d'accord avec Pierre Yves.
    Je serais heureux d'avoir des informations concrètes qui puissent me démentir.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  16. Publicité
  17. #13
    Bluedeep

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Je participe peu à ces débats sur les énergies renouvelables. Essentiellement parce que c'est la foire d'empoigne.
    J'ai quand même quelques idées sur la question mais elles ne sont pas argumentées scientifiquement ..seulement par l'expérience que j'en ai.
    J'ai commencé à travailler sur le climat en 1974. .
    Je me souviens que c'est à cette époque que j'ai entendu pour la première fois parler de l'hypothèse d'un réchauffement climatique comme conséquence de l'accroissement de l'émission de GES; ça devait être dans un article de Science & Vie (bon, j'avais 13 ans - on a les lectures qu'on peut à cet âge). C'est aussi l'année où un écologiste (un vrai) s'est présenté à l'élection présidentielle (René Dumont si ma mémoire est bonne).

  18. #14
    invite14532198711
    Invité

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    visant à essayer de diminuer la consommation et à s'adapter
    C'est une très bonne chose, par contre attention à placer le curseur correctement.
    J'entend par là, légiférer, interdire, contraindre, limiter, je ne trouve pas ça bien (meme si certains le mérite).
    Je suis plus pour la pédagogie, éxpliquer aux gens comment ça marche, pourquoi, qu'est ce que ça induit. On limiterait peut etre le gaspillage.

    J'ai toujours pensé qu'on produisait plus, avec pour seul but : satisfaire l'inutile.
    L'éducation énergétique est fondamentale, elle n'est pas synonyme de décroissance ou perte de confort, mais réduirait nos consommations.

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Je constate aussi l'émergence de solutions techniques plus propres dans les transports , l'isolation etc..
    On pourrait dire que c'est très encourageant.
    meilleure maitrise des matériaux, sensibilisation du consmmateur, gain sur les factures...

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    alors qu'on n'a plus beaucoup de temps..
    plus de temps pour quoi ?

  19. #15
    WizardOfLinn

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Quelle que soit la contribution actuelle des EnR, n'est-il pas évident, pour des raisons bien physiques, qu'à long terme, il ne restera que des sources d'énergie renouvelables, et éventuellement du nucléaire ?
    Vers 2005, il y avait par ici des discussions épiques sur le "peak oil", la fin du pétrole et de toute chose, annoncée parfois vers 2010.
    Même si le sujet est un peu passé de mode (la courbe de Hubbert censée être un cas d'école illustrant merveilleusement la théorie doit avoir une drôle de tête maintenant, avec le rebond produit par l'exploitation des schistes américains...), il n'en reste pas moins qu'on exploite activement des gisements de pétrole/charbon/gaz qui ne sont pas éternels. Comprendre : on n'épuisera jamais les ressources physiques, mais l'exploitation déclinera d'elle même à mesure que l'extraction deviendra plus difficile et coûteuse, et à la limite, endo-énergétique. Je parle évidemment d'évolution tendancielle, pas des cours du pétrole d'aujourd'hui, qui fluctuent rapidement à la hausse ou à la baisse.
    Sans parler de croissance, il ne doit pas y avoir beaucoup de prévisionnistes qui parient sur un simple maintien de la production actuelle de pétrole jusqu'en 2050, l'exploitation des schistes a ses limites et risque de peiner à remplacer les gisements où le pétrole jaillit de terre presque tout seul.
    Il parait y avoir du charbon et du gaz pour un peu plus longtemps, mais la croissance de la consommation n'est là aussi qu'un transitoire, ce qui change d'un avis d'expert à un autre est la durée de ce transitoire.

  20. #16
    invite14532198711
    Invité

    Re : Les énergies renouvelables, combien de divisions ?

    Quand j'ai construit ma maison il y a quelques années, un installateur de panneaux solaires (également grand économiste de son état) me disait que ma génération ne connaitrait plus jamais le pétrole à moins de 100$ le baril...
    Plus loin dans le passé (environ 2001/2002) un installateur de PAC me disait que dans 10 ans, ma facture EDF triplerait...
    à l'école on nous disait que peak oil serait entre 2000 et 2010...

    Comme quoi, meme les pros ont du mal à prédire l'avenir.

    à long terme, les énergies fossiles peuvent etre remplacées par du renouvelable du meme type (agro-carburant, bio-méthane, des humains* ou autre).

    Quand je dis humain, c'est dans le sens d'exploiter les Watts qu'on génére dans les salles de sports par exemple : 50 vélo de front, à 100W par vélo, ça fait 5kW de fabriqué pendant la séance.

  21. #17
    yves25

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Citation Envoyé par alex.com Voir le message
    plus de temps pour quoi ?
    Quelques décennies avant ..10 milliards d'habitants, la raréfaction des énergies fossiles, un réchauffement moyen de peut être 4 degrés au train où vont les émissions, la moitié de la population moniale en ville, l'acidification des océans, etc...
    Tout en même temps
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  22. #18
    invite14532198711
    Invité

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    10 milliards d'habitant, je ne sais pas si on les atteindra, la nature régulera comme elle l'a toujours fait.

  23. Publicité
  24. #19
    Tilleul

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Pour répondre à Yves25

    Voir la p10 :

    http://energywatchgroup.org/wp-conte...er_Report2.pdf

    Sur le déploiement des EnR par rapport aux scénarii bussiness as usual l'avance se compte en dizaines d'années.

    Une présentation du Wuppertal Institute qui résume pas mal où en est et ce qu'il reste à faire.

    http://www.eurec.be/en/upload/docs/p...ls_svi_1_S.pdf

    Aujourd'hui on est à la phase 2. Depuis 10 ans les problèmes sont devenus beaucoup plus importants mais les solutions aussi.

    Dans le bâtiment on est plus dans la maison passive en haut sur la colline... On est sur la major du BTP hollandaise peut prendre 100 000 logements dans un quartier et les passer à 0 consommation d'énergie pour 0 euros, uniquement en utilisant le budget du gros entretien de l'immeuble et la facture d'énergie.

    http://blog.rmi.org/blog_2015_04_16_...og_to_net_zero

    On a toutes les techniques nécessaires pour ne plus émettre de CO2 dans l'atmosphère, c'est plus une question de baisser les coûts et d'en augmenter la production industrielle. Et on peut même se payer le luxe d'avoir plusieurs solutions à notre disposition.

    On arrive à des multinationales du développement durable, soit parce qu'elles ont grossis de manière importante, soit parce que des grosses entreprises se sont réorientées. Il y a des très gros moyens. Y compris sur le financement, les états empruntent à taux négatif parce qu'il y a des milliers de milliards de $ qui ne savent pas où aller. Le monde est en très gros manque de projet peu risqué avec des revenus récurrents (typiquement le financement d'infrastructure) et ça c'est un gros changement depuis la crise des subprimes : plus personne ne veut jouer sur des investissements où on ne sait pas ce qu'il y a derrière.

    Pareil côté consommation, on niveau des consommateurs, on arrive à une masse critique qui est assez importante.
    (ici le point de vu d'Unilever : http://reneweconomy.com.au/2012/inte...rs-gavin-neath ). L'empreinte environnementale c'est quelque chose qui est regardé par les investisseurs de la même façon qu'ils regardent la R&D ou les accidents de travail ou le problème de corruption... S'il y a des gros risques environnementaux, ça peut jouer négativement sur l'appréciation de la solidité d'une entreprise, donc ça fait des stratégies normales de réduction de risque de l'entreprises de se préparer à l'arrivé d'une taxe carbone.

    Et comme dirait Tim Cook a des climato-sceptiques qui voulaient qu'Apple arrête de consommer de l'énergie renouvelables (motion unanimement rejeté par les actionnaires)
    "When we work on making our devices accessible by the blind, I don’t consider the bloody ROI. If you want me to do things only for ROI reasons, you should get out of this stock."

    http://www.theguardian.com/environme...h-apple-shares

    La Chine s'en fiche de ce que dit le président des Etats Unis, mais les sous traitants chinois d'Unilever ou d'Apple sont obligés de faire ce qu'on leur dit.

    Et enfin le prix du pétrole bas permet aux pays d'enlever les subventions aux énergies fossiles.

    Il y a eu un gros travail de l'OCDE et du FMI pour convaincre les pays d'arrêter de subventionner les énergies fossiles qui porte ses fruits (rien que les subventions à la consommation d'énergie fossile permettrait de construire chaque année suffisamment d'infrastructure propres pour limiter à +2°C).

    http://www.bloomberg.com/news/articl...s-effect-aug-1

    Et enfin même les pétroliers demandent une taxe sur émissions de gaz à effet de serre. Ils sont convaincus que la quantité de CO2 va être cappé d'une manière ou d'une autre et donc la conclusion logique c'est qu'un moyen de ne pas toucher à leur activité est sacrifier le charbon (énergie locale, pas de gros acteurs), et q'un prix du CO2 ferait sortir cette énergie du marché.
    Keep it in the Ground !

  25. #20
    yves25

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Nous sommes 7,35 milliards. Un milliard de plus tous les 12 ans. C'est donc l'affaire de 25 ou 30 ans. Si on n'atteint pas ce chiffre ça sera pour une raison de régulation qui n'aura probablement rien de naturel..à moins de considérer que les guerres diverses sont naturelles.
    En fait c'est cette régulation là qu'on aimerait éviter non?

  26. #21
    Pierreyves

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Remoi ,
    Ca c'est TON ressenti et ( croire n'est ps forcément une REALITE )..... tu prétes à qq'un uns ce i (cela prouverait que nous allons gagner la bataille contre le réchauffement climatique) et tu en fais une GENERALITE et une façon de penser pour TOUS !
    Un peu rapide en façon de...conclure.

    Bonne journée
    J'étais ailleurs une grande partie de la journée ; je découvre maintenant tout ce qu'est s'est dit ici, et je me sert un petite dernier message pour la route.

    Oui je crois. Et je dis bien que je le crois, je n'affirme pas que c'est une réalité absolue. Je n'en fais pas non plus une généralité. Donc je ne comprend pas bien quelle porte ouverte tu cherches à enfoncer. Il n'est pas obligatoire de n'avoir que des certitudes (quand il n'y a pas de références chiffrées acceptées par tous), et un site de discussion peut aider à préciser ou infirmer une croyance. A condition d'apporter des faits, ce qui n'est pas le cas de ton message.
    Ceci dit j'ai l'impression que nous sommes en train de jouer ici l'histoire du doigt qui montre la lune. Mon premier message était peut-être confus. Mais le second a, je crois, (oui, je crois, je l'espère, je n'en suis pas certain), précisé ma question, que je répète :

    La consommation d'énergie progresse sur la planète en raisons de deux facteurs bien connus :
    - la population mondiale augmente.
    - Cette population est de moins en moins pauvre.
    La réponse à cette demande d'énergie est :
    - Les énergies renouvelables progressent.
    - Mais la consommation d'énergies fossiles croît aussi.

    Dans ces conditions, peut-on crier victoire et espérer un recul des émissions de CO2, et du réchauffement climatique ? Ou même seulement une pause. Ou même seulement une accroissement compatible avec l'objectif : "ne pas dépasser 2° de plus que avant l'ère industrielle" ?

    Pierre Yves

  27. #22
    invite14532198711
    Invité

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    En fait c'est cette régulation là qu'on aimerait éviter non?
    ba oui, ça serait souhaitable !!
    Je crains que cela ne nous dépasse malheureusement.

  28. #23
    JPL

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    On va peut-être revenir aux EnR ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  29. #24
    Tilleul

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    @JPL : la question étant sur le taux de croissance possible des EnR, la première limite c'est le food-water-energy nexus et la deuxième c'est le besoin...

    Et sur le deuxième point, c'est quand même important de mentionner qu'il n'y pas de corrélation entre population, richesse et consommation d'énergie...

    La hausse de la consommation mondiale c'est presque la Chine toute seule : https://pbs.twimg.com/media/CK6AaNgW8AAccv9.png:large

    La majeure pays du monde se développent sans avoir autant de gaspillage...
    Keep it in the Ground !

  30. Publicité
  31. #25
    invite14532198711
    Invité

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Citation Envoyé par Tilleul Voir le message
    il n'y pas de corrélation entre population, richesse et consommation d'énergie...


    Citation Envoyé par Tilleul Voir le message
    La hausse de la consommation mondiale c'est presque la Chine toute seule/La majeure pays du monde se développent sans avoir autant de gaspillage...
    la Chine gaspille peut etre, comme beaucoup de monde.
    à ceci près qu'ils batissent des villes, des complexes industriels giganstesques, et fabriquent la plupart des biens matériels de la planète ; ce n'est pas du gaspillage, c'est de la croissance.

  32. #26
    Pierreyves

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Je crois que les énergies renouvelables peuvent produire beaucoup d'énergie. La question est ensuite de pouvoir utiliser cette énergie. Il ne sert à rien d'avoir de l'énergie si elle est disponible au mauvais moment, et non disponible quand on en a besoin.
    Deux rapports se sont penchés sur le sujet, et ont été cités sur Futura. Je les ai parcourus.

    - Aux états unis : Renewable Electricity Futures Study - http://www.nrel.gov/analysis/re_futures/
    - En France : Vers un mix électrique 100% renouvelable en 2050 - ADEME - http://www.ademe.fr/sites/default/fi...enr_comite.pdf

    Le rapport US vise un mix de 80 % d'EnR dans l'électricité US. Les Français eux visent carrément les 100% ! Impossible n'est pas français !
    J'apprécie d'autant plus le réalisme US que le rapport précise ce qu'il peut y avoir dans le 20% restant : nucléaire, gaz, charbon... Bref, du réalisme.

    Il faut également noter que le rapport français a été présenté par Mediapart sous le titre "Energie : le rapport caché sur une France 100% renouvelable" : http://www.mediapart.fr/journal/fran...0-renouvelable.
    Passons sur le côté James bond de "rapport caché", mais je note l'escroquerie du titre : une France 100% renouvelable, alors qu'il ne s'agit que d'une électricité française 100% renouvelable, en 2050. Tout fout le camp, y compris le journalisme vert.

    Le rapport US prend soin de préciser que le sujet était d'étudier les possibilités, ou non d'un mix électrique à 80%, mais qu'il ne s'agissait pas de trouver la solution conduisant aux plus faibles émissions de CO2. ("The scenarios were not constructed to find the optimal greenhouse gas mitigation or clean energy pathway (e.g., to minimize carbon emissions or the cost of mitigating these emissions)")
    J'ai compris cette remarque comme signifiant que si on recherche les plus faibles émission de CO2 il y a peut-être d'autres solutions, par exemple avec plus de nucléaire et de gaz. (c'est mon interprétation).
    Aucune remarque de ce type dans le rapport Français. Mon interprétation est : "Les verts veulent du renouvelable, eh bien, on leur en donne, à 100%, et on ne discute pas."

    Ceci dit, les deux rapports entrent dans le problème. Il n'est pas de produire de l'énergie renouvelable. Il est de l'utiliser, au bon endroit, au bon moment. Et cela entraîne des révolutions, des contraintes, dont ceux qui veulent de EnR partout parlent peu. Peut-être parce qu'il n'en ont pas conscience.

    Naturellement les deux rapports proposent les même types de solutions : trouver des moyens de stocker l'énergie électrique, et adapter le réseau.

    Stokage :
    - Les deux rapports proposent un développement des voitures électriques. Pour utiliser leurs batteries. Bienvenue en acculand.

    -Les deux rapports proposent des step.
    Des step en France ?
    Je rappelle que pour obtenir une step il faut
    - du dénivelé. On ne verra pas plus de step sous le ciel de la Beauce que d'oranger sous le ciel Irlandais, air connu.
    - deux réservoirs un haut et un bas. Le problème est que "réservoir = barrage".
    Compte tenu de la triste histoire du barrage de Sivens, quel gouvernement aurait le courage de s'opposer à la rage des verts, pour construire des barrages pour steps ?

    Adapter le réseau
    - Il faut multiplier les interconnections, entre les sites producteurs et consommateurs, pour espérer lisser, un peu, les productions. C'est à dire beaucoup de lignes électriques. Compte tenu de tout le tam tam lors du projet de ligne haute tension entre la France et l'Espagne, j'imagine combien les verts seront enthousiastes de voir se multiplier les ligne électriques.

    - Il faut surtout que le réseau aie la main sur tout : par exemple, les deux rapport demandent un développement des voitures électriques, mais c'est pour que le réseau puisse en piloter la charge.
    De la même façon, c'est le réseau qui pilote les appareils de la maison. Ce qui nécessite le développement de nouveaux appareils, pilotables par le réseau.
    Cette histoire de mon chauffage, ou de ma machine à laver pilotés par le réseau, je me demande si ça plaît vraiment à tous ceux qui prétendent développer les EnR à tout crin.

    Il faut également changer les règles et législations; par exemple sur la distance minimum entre une éolienne et une habitation. Les verts vont adorer.

    Bref il n'y a pas seulement des problèmes techniques ; il faut aussi entrer dans une nouvelle ère. On peut rêver d'énergie décentralisée, chaque consommateur étant son producteur - comme la petite maison dans la prairie, qui ne consomme que ce qu'elle produit ; les deux rapports que j'ai cité vont exactement dans le sens contraire.

    Pierre Yves

  33. #27
    f6bes

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Citation Envoyé par Pierreyves;5299381,
    A condition d'apporter des faits, ce qui n'est pas le cas de ton message.
    Ceci dit j'ai l'impression que nous sommes en train de jouer ici l'histoire du doigt qui montre la lune.
    La consommation d'énergie progresse sur la planète en raisons de deux facteurs bien connus :
    - la population mondiale augmente.
    - Cette population est de moins en moins pauvre.
    La réponse à cette demande d'énergie est :
    - Les énergies renouvelables progressent.
    - Mais la consommation d'énergies fossiles croît aussi.

    Dans ces conditions, peut-on crier victoire et espérer un recul des émissions de CO2, et du réchauffement climatique ? Ou même seulement une pause. Ou même seulement une accroissement compatible avec l'objectif : "ne pas dépasser 2° de plus que avant l'ère industrielle" ?

    s
    Remoi,
    Effectivement je n'ai PAS de fait à apporter (et pour en faire QUOI?)
    Je dis que l'on s'installe dans un débat de bistrot du coin et que ce n'est pas qq messages qui vont changer la façe du monde.

    "Dois ton crier VICTOIRE " tu demandes...mais diantre pourquoi donc ?
    Qui sont c'est " ON" qui sont sencés chanter victoire ?
    A mon niveau je fait en sorte " d'économiser" la nature (pas de clim, et d'autres choses qu'il n'est pas nécessaire d'énumérer
    pour monter que...)

    Quand bien meme s'alignerais des tas de documents, quel serait l'impact final sur les qq lecteurs du forum ?

    Ca me semble etre plus une dissertion que qq chose quiva faire avancer le schmilblik.
    Mais disserter, disserter il enrestera (peut etre ) qq chose.
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  34. #28
    Tilleul

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    @pierre_yves : il y a des milliers de façon d'arriver à faire 80% ou 100% d'énergie renouvelable.

    Quand on explique que la question est de savoir si c'est possible ou non et pas quelle est la meilleure solution, c'est plus une question de savoir où placer les éoliennes, ou placer le solaire, quelle est la proportion de DSM, faut il faire du stockage ou tirer des réseaux, quelle quantité de biomasse, etc, etc, etc.

    Sinon pour faire une STEP il n'y a pas besoin de beaucoup de dénivelé ni de barrage : la lituanie en a construit une à Kruonis pour réguler leur centrale nucléaire avec juste 100 metre de tête...

    https://s3.amazonaws.com/ese-prod/up...5/Untitled.png

    En ce moment il y a même des projets pour réhabiliter les vides miniers en STEP (carrière ou puit de mines de charbon)

    Par rapport au pilotage des charges : tes charges sont déjà pilotés en fonction de la disponibilité des centrales nucléaire et charbon depuis des dizaines d'années je te signale... Tu ne t'en rends pas compte, alors pourquoi ça changerait ?
    Keep it in the Ground !

  35. #29
    ecolami

    Re : Les énergies renouvelable, combien de divisions ?

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    (....)
    Quand bien meme s’alignerait des tas de documents, quel serait l'impact final sur les qq lecteurs du forum ?

    Ca me semble etre plus une dissertion que qq chose qui va faire avancer le schmilblik.
    Mais disserter, disserter il enrestera (peut etre ) qq chose.
    Bonne journée
    C'est l'expérience qui parle: aprés avoir posté 43121 messages on voit les choses autrement

  36. #30
    Tilleul

    Re : Les énergies renouvelables, combien de divisions ?

    Et puis pour les lignes électriques : ce n'est pas le cas. Si tu regardes l'étude de l'ADEME un des scénarios possible est un scénario avec très peu de réseau. Ca a pour conséquence d'avoir besoin d'un peu plus de production EnR et/ou de stockage, mais c'est tout à fait possible. Ca devient un choix politique : quelles sont les contraintes que j'accepte, quelles sont les contraintes que je n'accepte pas, mais après techniquement tout est possible dans un sens comme dans un autre... Il n'y a pas une solution unique qui s'impose...

    Et je vais rappeller à alex.com que le PIB par habitant de la Chine est équivalent à celui du Botswana...
    Dernière modification par Tilleul ; 06/08/2015 à 18h02.
    Keep it in the Ground !

Sur le même thème :

Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Les énergies renouvelables
    Par goujet dans le forum Technologies
    Réponses: 6
    Dernier message: 29/01/2008, 13h58
  2. TPE : energies renouvelables
    Par tomtom426 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/10/2007, 19h05
  3. les énergies fossiles et les énergies renouvelables
    Par laura30 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/04/2007, 22h07
  4. Énergies renouvelables, politique sur les énergies, avenir....
    Par marc80 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 02/12/2006, 17h42
  5. les énergies renouvelables
    Par simson dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 8
    Dernier message: 13/04/2005, 16h25