Discussion fermée
Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 114

Photovoltaïque fantasmes et réalités




  1. #61
    barda

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    N'importe quoi !!!!

    Si eolien et PV sont si peu coûteux, pourquoi doivent ils faire l'objet de subventions et de prix d'achat si élevés? C'est absurde...

    Quant au scenario Ademe, c'est une pure spéculation, sur base d'évaluations fausses et de calculs fantaisistes.... ce n'est pas une réalité, c'est un pur fantasme...
    voir ici: http://sciences.blogs.liberation.fr/...e-100-enr.html

    -----

    Dernière modification par barda ; 19/03/2016 à 06h07.

  2. Publicité
  3. #62
    Eric DUPONT

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Le scenario de l'ademe est commandé par l'etat qui commande le nucleaire et qui assure egalement le nucleaire en cas d'accident majeur c'est a dire nous. Il nya pas de raison pour que ceux qui produisent leurs propre energie a partir du photovoltaique paye lassurance nucleaire en cas de sinistre.

  4. #63
    antek

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Citation Envoyé par Eric DUPONT Voir le message
    Le scenario de l'ademe est commandé par l'etat qui commande le nucleaire et qui assure egalement le nucleaire en cas d'accident majeur c'est a dire nous. Il nya pas de raison pour que ceux qui produisent leurs propre energie a partir du photovoltaique paye lassurance nucleaire en cas de sinistre.
    Si, la solidarité.
    Et personne ne produit toute son électricité.

  5. #64
    Eric DUPONT

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Non mais ca va venir.

  6. #65
    Dynamix

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Pour ceux (très nombreux) qui vivent en appartement , ça va être difficile
    Mais tu as peut être une solution ...
    Sans compter ceux qui n' ont pas assez d' ensoleillement pour que ce soit rentable .
    Dernière modification par Dynamix ; 19/03/2016 à 14h28.

  7. #66
    verdifre

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    N'importe quoi !!!!

    Si eolien et PV sont si peu coûteux, pourquoi doivent ils faire l'objet de subventions et de prix d'achat si élevés? C'est absurde...

    Quant au scenario Ademe, c'est une pure spéculation, sur base d'évaluations fausses et de calculs fantaisistes.... ce n'est pas une réalité, c'est un pur fantasme...
    voir ici: http://sciences.blogs.liberation.fr/...e-100-enr.html
    d'après Mr LEVY qui est quand même patron d'EDF, toutes les nouvelles capacités de production ont besoin d'être subventionnées dans "La Tribune du 17/03/2016"
    Chacun voit bien en effet qu'aujourd'hui, tout nouvel investissement se fait à des coûts complets très supérieurs au prix du marché. C'est pourquoi aucun investissement n'est possible en Europe sans être subventionné dans la durée, d'une façon ou d'une autre.
    Il est bien clair aussi que si l'EPR de Flamanville démarre, il bénéficiera lui aussi de facto d'une obligation d'achat, le cout du mwh produit sera alors supérieur à 100 €
    On voit avec les EPR anglais que le cout de production sera de l'ordre de 110 € le mwh pendant 60 ans. Le cout du mwh solaire est du même ordre , mais seulement pendant 20 ans. Au bout de 20 ans la centrale vendra au prix de marché (ce qui n'arrivera jamais pour notre EPR)
    il est cependant clair que si l'on se base uniquement sur le prix , nos vielles centrales nucléaires qui d’après la cour des comptes produisent un mwh à 60€ devraient être arrêtées d'urgence. Si on prend les prix spot d'hier, ils n'ont jamais dépassés les 35€ le mwh. https://clients.rte-france.com/lang/...lectricite.jsp

    Nos belles exportations d'électricité vont quand même se faire à perte (une fois les marchés à terme actuels arrivés à échéance)
    Dernière modification par verdifre ; 19/03/2016 à 15h08.
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  8. #67
    barda

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    La cour des comptes a estimé dans son rapport que le kWh nucléaire variait entre 32 et 41 € le MWh selon les méthodes comptables retenues. Un an plus tard, elle estimait que le coût des kWh issus de la nouvelle génération EPR serait à 49€... Le prix de vente, par EDF, du kWh nucléaire aux distributeurs alternatifs a été imposé à 42€ le MWh. Je ne sais pas où tu vas chercher tes chiffres, mais ils n'ont pas grand-chose à voir avec la réalité.

    Quant aux exportations, la France (donc EDF...) est le premier exportateur européen, et de loin; elle exporte beaucoup vers l'Espagne, fortement équipée en éolien et en photovoltaïque, ainsi que vers l'Italie (même situation que l'Espagne), mais aussi vers le réseau Ouest-Centre-Europe (concrètement Allemagne -se disant champion des EnR-, Pays-Bas, Belgique, Autriche); le solde exportateur est pour la troisième année supérieur à 60 TWh malgré une baisse de production des ENR...

    Ben dis donc, si ce que tu dis est vrai, nos voisins sont complètement idiots d'acheter à un prix supérieur à celui du marché; tu devrais les contacter pour les prévenir de leur bévue; je suis sûr qu'ils seraient très intéressés.

    Pour que tu te mettes à jour, quand même:

    http://www.rte-france.com/sites/defa...electrique.pdf
    http://www.statistiques.developpemen...enouv-2015.pdf
    https://www.ccomptes.fr/Publications...ctro-nucleaire

  9. Publicité
  10. #68
    verdifre

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    une mise à jour s'impose en effet, plutot que de colporter des chiffres obsolètes il vaudrait mieux consulter les derniers rapports en date
    voir l'actualisation de 2014 du rapport 2012, le prix de 59,8€ le mwh est donné pour la production de l'année 2013. Il a bien entendu augmenté depuis
    https://www.ccomptes.fr/Actualites/A...cite-nucleaire
    Dernière modification par Philou67 ; 19/03/2016 à 17h50. Motif: Citation du message précédent inutile

  11. #69
    antek

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Citation Envoyé par Eric DUPONT Voir le message
    Non mais ca va venir.
    Quand on aura besoin de 1 000 kWh par an !

  12. #70
    Eric DUPONT

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Tout les chiffres qui tournent autour du nucleaires sont fantasmagorique. Je donne un exemple
    ". Nous allons construire un epr pour 3 milliards deuro en 4 ans. "
    On voit bien que cette citation releve du fàtasme.

  13. #71
    barda

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    L'essentiel du débat mené par la Cour des Comptes dans ce rapport concerne le poids des méthodes comptables et des incertitude des gestions politiques...

    cf ctation "4 - Les recommandations de la Cour
    D’une manière générale, la Cour maintient les recommandations
    faites dans son rapport de 2012 et dont aucune n’est actuellement
    complètement appliquée.
    Elle en ajoute deux supplémentaires :
    - en matière de taux d’actualisation, conclure rapidement les débats sur
    les méthodes de calcul du taux plafond, afin de mettre fin au plus vite
    à la situation actuelle dans laquelle les exploitants dérogent depuis un
    an, avec l’accord de l’administration, à une disposition réglementaire ;
    - s’agissant de la créance actuelle d’AREVA sur le CEA en renégocier
    les modalités de financement, afin d’en réduire le coût pour le CEA et
    donc pour les finances publiques.
    Enfin, la Cour insiste, en renforçant une de ses recommandations
    précédentes, sur la nécessité de prendre position, dans le cadre de la
    fixation des orientations de la politique énergétique à moyen terme, sur le
    prolongement de la durée d’exploitation des réacteurs au-delà de 40 ans,
    sous réserve bien sûr d’un accord de l’ASN, afin de permettre aux
    acteurs, notamment à EDF, de planifier les actions et les investissements
    qui en résulteront."

    Cela n'a qu'un lointain rapport avec le coût de revient du kWh électrique qui, manifestement, a moins augmenté que l'inflation sur la période étudiée. Le rapport confirme aussi que le contrat "anglais" n'est pas comparable à ce qui concerne la France, les conditions commerciales en étant fondamentalement différentes...

    Bref, rien qui remette en cause ce que j'ai dit, et qui ne répond en aucune façon aux questions qui te sont posées sur les exportations.

    Doit-on rappeler qu'EDf est producteur et ne se vend pas son électricité; au contraire, il vend à ses clients à un tarif qui est un des plus bas d'Europe et continue cependant à dégager des bénéfices et à verser des dividendes... et même à exporter, plus qu'aucun autre pays européen...

  14. #72
    verdifre

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    il faudrait arreter de bidonner les chiffres en permanence, le chiffre officiel est celui donné par la cour des comptes, la prochaine mise à jour aura vraisemblablement lieu en 2016. Que vous puissiez trouver tout un tas de mauvaises raisons pour ne pas prendre en compte ce chiffre vous regarde, cela n'excuse en aucun cas votre ignorance de ce rapport quand on cherche à se présenter comme un "expert".
    Ce n'est malheureusement pas que sur ce point que vous présentez des données fausses
    dans le message 51
    - En France, où le mix est très particulier, la production de base est assurée par le nucléaire ( 60 GW l'hiver et 40 GW l'été environ) et l'hydroélectricité "fil de l'eau" (10 GW environ), le solde étant assuré par les énergies fossiles (pour la bosse de consommation d'hiver), éventuellement les importations; la régulation ultime, dont les pics de consommation, est assurée par l'hydroélectricité de barrage et les STEP, éventuellement épaulée par le gaz. Le photovoltaïque et l'éolien viennent, quand ils produisent, se déduire des apports fossiles, des importations ou de l'hydraulique de barrage. Selon les gestionnaires de réseau et les producteurs, ce schéma pourrait fonctionner jusqu'à 20% environ de part d'éolien+PV... An delà, il faudrait passer à un autre schéma...
    Pendant combien d'heures, l'année dernière, la pûissance nucléaire à été égale ou supérieure à 60 GW ?
    Pour l'éléctricité au fil de l'eau, pendant combien d'heures la puissance à été égale ou supérieure à 10 GW ?
    Vous semblez multiplier les GW plus vite que les petits pains !!!!
    Bref, rien qui remette en cause ce que j'ai dit, et qui ne répond en aucune façon aux questions qui te sont posées sur les exportations.
    quand aux exportations il me semble avoir précisé
    Nos belles exportations d'électricité vont quand même se faire à perte (une fois les marchés à terme actuels arrivés à échéance)
    d'après Mr Lévy, il nous arrive de vendre notre électricité à 26 € du Mwh
    extrait de la tribune
    JEAN-BERNARD LÉVY - EDF vit une importante transition qui s'accélère plus rapidement qu'on ne le pensait il y a deux ou trois ans, à cause d'une chute brutale des prix de gros sur le marché de l'électricité. Il y a quelques années, EDF vendait en France son électricité entre 50 et 60 euros le MWh. Ce prix était tombé autour de 40 euros à mon arrivée à la tête de l'entreprise à la fin 2014, et il est désormais de 26 euros.

    C'est une violente secousse dans un métier où les charges fixes sont très lourdes - amortissements, maintenance... Cette situation nous pénalise bien que nous soyons l'un des rares électriciens européens restés profitables chaque année.

    Cette part importante des charges fixes met nos résultats sous tension, alors qu'EDF a déjà un niveau élevé d'endettement, d'environ 37 milliards d'euros. L'effet de ce retournement des prix se fera sentir dans le temps. Il est encore modéré en 2016 parce que nous avons procédé à des ventes à terme à des prix plus élevés que le niveau actuel. Mais si les prix devaient rester durablement bas, et c'est ce que semblent indiquer les marchés, cette situation va mécaniquement se traduire par une baisse de nos résultats, que nous devons anticiper.
    vous semblez avoir manifestement beaucoup plus d'informations que Mr LEVY sur la situation actuelle des marchés de l'électricité
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  15. #73
    yves35

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    bonsoir,

    quand aux exportations il me semble avoir précisé
    Nos belles exportations d'électricité vont quand même se faire à perte (une fois les marchés à terme actuels arrivés à échéance)
    d'après Mr Lévy, il nous arrive de vendre notre électricité à 26 € du Mwh
    il y a pire que cela : il existe des prix négatifs (l'électricien paye pour qu'on achète son courant ) c'est les cas de l'électricité éolienne que les allemands ne consomme pas à un moment donné et ils payent leurs voisins pour l'acheter

    la flemme de retrouver la discussion ou cela était évoqué

    yves

  16. #74
    barda

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Citation Envoyé par verdifre Voir le message
    il faudrait arreter de bidonner les chiffres en permanence, le chiffre officiel est celui donné par la cour des comptes, la prochaine mise à jour aura vraisemblablement lieu en 2016. Que vous puissiez trouver tout un tas de mauvaises raisons pour ne pas prendre en compte ce chiffre vous regarde, cela n'excuse en aucun cas votre ignorance de ce rapport quand on cherche à se présenter comme un "expert".
    Ce n'est malheureusement pas que sur ce point que vous présentez des données fausses
    dans le message 51

    Pendant combien d'heures, l'année dernière, la pûissance nucléaire à été égale ou supérieure à 60 GW ?
    Pour l'éléctricité au fil de l'eau, pendant combien d'heures la puissance à été égale ou supérieure à 10 GW ?
    Vous semblez multiplier les GW plus vite que les petits pains !!!!

    quand aux exportations il me semble avoir précisé

    d'après Mr Lévy, il nous arrive de vendre notre électricité à 26 € du Mwh
    extrait de la tribune

    vous semblez avoir manifestement beaucoup plus d'informations que Mr LEVY sur la situation actuelle des marchés de l'électricité
    Eh là, doucement, je n'ai pas l'habitude de "bidonner " les chiffres...

    Et il n'y a aucun "chiffre officiel" donné par la Cour de Comptes, qui ne fait que donner une estimation du coût de revient comptable de l'électricité nucléaire en fonction de ses règles comptables; il est pourtant largement insisté, dans tous ces rapports, sur le fait que l'évaluation finale va dépendre pour l'essentiel du taux d'actualisation choisi (il n'y a pas de taux officiel), de la façon de calculer les amortissements, des décisions politiques concernant la durée de vie des réacteurs... dommage que tu n'aies pas lu cela...

    Il est particulièrement étonnant de te voir t'appuyer, dans le cas du nucléaire, sur ces éléments comptables, qui pèsent de façon essentielle sur le coût de revient du kWh, alors qu'ils sont purement et simplement niés dans le cas des EnR, présentées comme des énergies gratuites...

    Pour ce qui est de la "multiplication des GW", tu m'excuseras, les chiffres donnés sont des ordres de grandeur (63 GW, c'est la puissance installée du nucléaire, et 10 GW, c'est celle de l'hydraulique); j'ai hésité à mettre 50 et 5, mais ça n'a aucune importance pour le raisonnement: nucléaire + hydro fil de l'eau assurent chaque jour 90% de la production environ (c'est la base), les fossiles 5 à 6% et le PV+éolien 3 ou 4%. Que tu viennes ratiociner sur les chiffres exacts (qui varient d'ailleurs à chaque heure) montre simplement que tu ne sais quoi répondre. En ce moment (à 6 H), par exemple, le nucléaire, c'est 94% de la conso française, l'hydro c'est 9%, les fossiles, c'est 6%, le PV c'est 0% (c'est le cas les 2/3 du temps) et l'éolien c'est 4%, sachant que l'on exporte environ 13 % et que les step fonctionnent en pompage pour 1 ou 2%. Je maintiens donc le schéma de régulation du réseau que je donnais un peu plus haut .

    Par ailleurs, je ne me présente pas comme un expert, mais un simple amateur , avec des sources accessibles à tous; par contre, je ne limite pas mes lectures à des publications orientées et engagées, voire falsificatrices. Accessoirement, je n'ai rien contre le développement de l'éolien et du solaire, mais je m'élève contre la tendance à présenter l'un et l'autre comme des solutions miracle et sans limite...

    Enfin, sur les déclarations de M. Levy: il est clair que la situation de l'industrie électrique en Europe a été profondément déstabilisée par la politique imposée par la Commission Européenne sur les énergies renouvelables. L'arrivée prioritaire de productions surnuméraires, déjà rémunérées en amont, sur un marché déprimé par la crise économique a bouleversé le processus de formation des prix. On en arrive à vendre de l'électricité à prix négatif, ou au minimum très faible, sans que ce prix représente en quoi que ce soit le coût de revient (qui est déjà pris en charge par ailleurs). Les producteurs d'énergie, ceux qui sont chargés d'assurer la sécurité de l'approvisionnement en électricité, sont en grave difficultés, obligés de fermer leurs centrales ultra-modernes faute de rentabilité. Ce ne serait pas grave si les énergies nouvelles étaient capables de prendre la relève (l'objectif de décarbonisation serait atteint); malheureusement, ce n'est pas le cas, et les pays concernés sont obligés de se fournir en électricité par tous les autres moyens disponibles (charbon-lignite, importations...), en contradiction flagrante avec l'objectif poursuivi. Certes, tous ces pays font machine arrière sur l'aide insensée accordée aux EnR, mais il est déjà bien tard...

    Il est remarquable que la France, et Edf, soit le pays qui s'en tire le moins mal et reste le premier exportateur d'électricité. Qu'EDF ait des problèmes d'investissements, c'est une évidence, puisque l'absurde politique énergétique européenne a détourné la rémunération des producteurs d'électricité (tout en augmentant la note des particuliers) ; mais si les 10 Mds annuels consacrés aux 3 ou 4% d'énergie PV ou Eolienne produits étaient utilisés à investir dans ce qui produit 95% de l'électricité en France, le problème serait très vite réglé: on ne peut pas à la fois piquer l'argent dans la caisse de quelqu'un et l'accuser de n'avoir plus de finances...

    N.B. il ne faut pas confondre prix du marché et coût de revient; en cas de surproduction, ou en cas de distorsion liée à une concurrence déloyale, le prix du marché peut être très inférieur au coût de production. C'est ce qui se passe pour l'énergie photovoltaïque qui, déjà rémunérée à niveau élevé par la voie fiscale , peut être introduite sur le marché à prix très faible, voire négatif (mais le coût de production est bien payé par le consommateur, sous forme de taxe).
    Dernière modification par barda ; 20/03/2016 à 05h50.

  17. #75
    Eric DUPONT

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Quand on te dit que le nucleaire est subventionné tu fais sans blanc de pas entendre. Le nucleaire ne paie pas d'assurance le photovoltaique si. La gestion des dechets pour le nucleaire n'est pas pris en compte alors que pour le photovoltaique meme en fin de vie les dechets du photovoltaique on encore de la valeur.
    Essayes de mediter cela.

  18. #76
    Moinsdewatt

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Citation Envoyé par Tilleul Voir le message
    L'éolien et le solaire sont toujours les moins coûteux puisqu'ils coutent 0 euros à produire... tout comme l'hydro au fil de l'eau d'ailleurs.
    Ah oui, c'est pourquoi pour l' éolien et le solaire il faut assurer des tarifs d' achats subventionnés en France. Hi Hi

  19. #77
    Eric DUPONT

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Non justement. Plus maintenant. Certain consommateurs trouvent avantageux de consommer l'energie quils produisent plutot que de financer leurs instalation par des subventions.

  20. #78
    ecolami

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Bonjour,
    J'ai lu dans plusieurs articles d'Actu environnement que l'auto consommation devait être subventionnée ce qui m'a plus que choqué.
    Tout le secteur des EnR Intermittentes est basée sur des aides de l'état et donc sur la TAXE CSPE (Contribution au Service Public de l'Electricité) payée par TOUS les abonné et sur laquelle, c'est un comble, l'état prélève une Taxe à la Valeur Ajoutée (voyez votre facture)!
    Depuis le début le secteur des EnR Intermittentes est basé sur un fonctionnement totalement artificiel et ruineux. Ce sont des Appels d'offres qui financent les grosses installations.
    L'essor artificiel de ces énergies représente un cout croissant pour la collectivité.
    il y a aussi quelque chose de choquant a subventionner des particuliers avec de l'argent public. Si le secteur était resté un monopole l'utilisation de l'argent public serait acceptable...
    D'accord ce sont des considérations économiques mais est-il possible de traiter des ces sujets en faisant l'impasse sur ces aspects? Non sinon les échanges restent stériles et les points de vues vidés de leur sens. Dans ces domaines beaucoup de techniques sont possibles, mais leur bénéfice environnemental est nul ou négatif.

  21. #79
    Eric DUPONT

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    A mon avis la cspe est rien a coté de ce que paye les japonais pour reparer les degats de fukushima. Peu tu me dire combien couterait a la collectivité le meme accident en france ? Qui a provisioné largent pour faire face au dementelement, au stockage des dechets, aux accidents ? Et combient ? Cela a ete sous evalué tout comme le cout de l'epr. Il faudrait que lindustrie nucleaire arrete de fantasmer.

    La realité selon l'ademe est que le cout du photovoltaique va encore diminuer dici 5 ans pour descendre a 6 ou 7 centimes le kwh pour des centrales au sol dans le sud alors que lon sera a 15 ou 20 centimes le kwh sur le reseau quoi que tu dises.

  22. #80
    Tilleul

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Il n'y a pas de subventions pour les producteurs d'énergies renouvelables, il y a un prix d'achat fixe (auparavant en fonction du cout de la technologie maintenant par appel d'offre au moins offrant), ce qui est quelque chose de tout à fait normal... Ce qui n'était pas normal c'était le principe des prix fluctuants même après contrat qui permettent aux énergies fossiles de se voire garantir une marge fixe...

    Le prix d'achat est nécessaire en France où vous avez une société privé (EDF) qui a un quasi monopole sur la production, la distribution et la fourniture d'électricité. C'est à dire qu'EDF vend et achète l'électricité à lui même et pourrait contrôler les prix pour qu'ils soient les plus bas possible pour éviter des concurrents (à part les exportations la production d'EDF ne se vend pas sur le marché elle est utilisé pour ses propres besoins) et augmenter artificiellement la rémunération qu'il touche pour acheter des EnR, rémunération qui est contenu dans une partie de la CSPE comme d'autres rémunération qu'EDF touche pour vendre de l'électricité subventionné dans les iles ou s'occuper du tarif de première nécessité. De la même façon quand des clients veulent autoconsommer comme l'immeuble à energie positive ValSophia, ERDF les attaque en justice.

    Après plutôt que de mettre des obligations administratives pour permettre des conditions de marchés juste et équitables pour tous, on peut détruire le cartel EDF à la place...ce sera juste un décret...
    Keep it in the Ground !

  23. #81
    ecolami

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Bonjour,
    En matière de développement durable comme en écologie il est d'usage de remplacer des problèmes par des autres. Mais cela n'apporte pas de solutions dans l'immense majorité des cas . L'incohérence est la ligne directrice des décisions. Enfin imposer des choix, tout a fait discutables est encore un usage dans ces domaines et explique la faible adhésion de la population a ces choix.
    Un exemple caricatural est donné avec les Pro-éoliennes et les Anti-éoliennes tous "Estampillés Ecolos".
    Un autre exemple avec la "Continuité écologique des cours d'eau" qui s'oppose au dévelloppement de l'Energie hydroélectrique qui est la meilleure de TOUTES.
    Le devenir de déchets radioactifs est un problème qui est si bien bloqué qu'il empêche de Sortir du Nucléaire (si d'aventure cela se décidait). Remarque je ne suis pas favorable à l'EPR, je pense qu'il faut construire des centrales suivant l'ancien modèle qui a fait ces preuves d'autant plus que le courant issu de l'EPR sera plusieurs fois plus cher que celui des anciennes centrales!!!!!!!!
    Je peux continuer la liste, mais ce serait part trop s'écarter de la discussion initiale.

  24. #82
    barda

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Citation Envoyé par Tilleul Voir le message
    Il n'y a pas de subventions pour les producteurs d'énergies renouvelables, il y a un prix d'achat fixe (auparavant en fonction du cout de la technologie maintenant par appel d'offre au moins offrant), ce qui est quelque chose de tout à fait normal... Ce qui n'était pas normal c'était le principe des prix fluctuants même après contrat qui permettent aux énergies fossiles de se voire garantir une marge fixe...

    Le prix d'achat est nécessaire en France où vous avez une société privé (EDF) qui a un quasi monopole sur la production, la distribution et la fourniture d'électricité. C'est à dire qu'EDF vend et achète l'électricité à lui même et pourrait contrôler les prix pour qu'ils soient les plus bas possible pour éviter des concurrents (à part les exportations la production d'EDF ne se vend pas sur le marché elle est utilisé pour ses propres besoins) et augmenter artificiellement la rémunération qu'il touche pour acheter des EnR, rémunération qui est contenu dans une partie de la CSPE comme d'autres rémunération qu'EDF touche pour vendre de l'électricité subventionné dans les iles ou s'occuper du tarif de première nécessité. De la même façon quand des clients veulent autoconsommer comme l'immeuble à energie positive ValSophia, ERDF les attaque en justice.

    Après plutôt que de mettre des obligations administratives pour permettre des conditions de marchés juste et équitables pour tous, on peut détruire le cartel EDF à la place...ce sera juste un décret...
    Il y a plusieurs types d'aides exorbitantes au photovoltaïque et à l'éolien; il y a d'abord un tarif d'achat du kWh sans rapport avec le prix du marché, avec obligation d'achat et accès prioritaire au réseau, quel que soit le niveau de la demande; il y a ensuite des aides d'Etat et de collectivités territoriales sous forme de subventions et/ou dégrèvements d'impôts; s'ajoutent en plus, dans certains cas, des fonds européens...

    Le résultat est que les kWh d'origine photovoltaïque ou éolienne arrivent sur le marché déjà largement remunérées, voire sur-rémunérées, en ayant garantie de trouver preneur en priorité; c'est une entorse grave et systématique au principe de concurrence brandi en théorie par Bruxelles, désorganisant complètement le marché de l'énergie électrique; si la même situation se produisait sur les matières agricoles par exemple, il y aurait catastrophe nationale...

    Pour ce qui est d'EDF, si cette entreprise, détenue pour l'essentiel par l'Etat Français, se mettait à vendre à perte ce qu'elle produit, une faillite retentissante arriverait très rapidement; ce n'est pas le cas... mieux, EDF verse chaque année plusieurs milliards de dividendes à son principal actionnaire, bien que celui-ci ait toujours plusieurs années de retard pour verser ses compensations au surcoût des EnR (surcoût qui dépasse largement les 6 ou 7 Mds de la CSPE consacrés à l'acchat subventionné d'EnR)... voir http://www.cre.fr/operateurs/service...e-cspe/montant

    Enfin, mon cher ami, rien ne t'empêche de te servir ailleurs que chez EDF... C'est cela la concurrence...

    Mais rien ne m'empêche de dénoncer une scandaleuse imposition des particuliers, montée au seul profit de spéculateurs lobbyistes du photovoltaïque... Et tu vois, je ne m'en prive pas...

  25. #83
    mido2

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    On a bien compris Barda le principal problème qui te mine c'est d'avoir à payer la taxe qui alimente les profiteurs qui ont installés chez eux des panneaux photovoltaïques, sache quand même
    dans mon cas j'ai pris un crédit sur 10 ans qui n'est pas tout a fait couvert par ce que me donne EDF annuellement ,mais en bon rêveur tel que tu nous surnommes d'une manière peu élégante d'ailleurs, j'ai l'impression de participer à la sortie , vers une énergie plus propre ,moi j'ai 73 ans bientôt et j'ai le souvenir de Tchernobil et de Fukushima tu ne sembles pas t'en souvenir.
    D' après ce que tu nous écrit l'Etat étant le principal actionnaire d'EDF combien vas-tu encore devoir payer pour renflouer AREVA, je ne sais utiliser les algorithmes mais j'ai une calculette et je
    te plains.

  26. #84
    barda

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Oui, Mido, ben pour la production d'énergie propre, c'est loupé; huit ans après et plus de 10Mds d'aides, le PV peine à dépasse 1% de l'électricité produite, et tu utilises toujours du nucléaire pour tes besoins personnels... remarque, tu as de la chance, parce que dans certains pays voisins, tu aurais eu de l'électricité "lignite-charbon" qui, en dix ans a fait mille fois plus de morts que Tchernobyl... Pour Fukushima, il n'y a à ce jour aucun décès connu, donc...

    Ce qui est intéressant avec le genre de raisonnement enfantin que tu tiens, c'est qu'il tellement étroit et partiel qu'il n'est guère difficile de le démonter...

    Pour les 5 Milliards d'Areva, puisque tu as une calculette, je te laisse le soin de calculer ce que cela fait pour les milliers de TeraWh produits en dix ans (c'est inférieur au millième de centime par kWh) et de comparer cela à la subvention kWh photovoltaique (de l'ordre de 30 cts par kWh). Après, nous en reparlerons...

    Remarque, ce n'est pas parce que le nucléaire produit beaucoup, à faible coût et dans des conditions de sécurité remarquables qu'il faut gaspiller argent et énergie; je condamne comme toi la misérable gestion de l'ancienne directrice d'Areva; mais ne confondons pas tripatouillages politiciens, voire tentations d'enrichissement personnel, avec les problèmes d'approvisionnement énergétique...

  27. #85
    ecolami

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Bonjour,
    La consultation du lien cité par Barda http://www.cre.fr/operateurs/service...e-cspe/montant est trés instructive!
    J'ai noté l'existence de DispositionsSociales dans les dépenses représentant 5,5% de 6,3 Milliards d'Euro=346.5M€. A priori cela semble être pour alimenter les retraites du régime spécial EDF GDF?
    La liberalisation a entrainé l'apparition d'un Médiateur de l'énergie qui absorbe 5,9 millions d'euros pour son existence (son action?).
    Le photovoltaïque absorbe la plus grande part de la contribution 35.3% de 6,3 milliards d'euro=2.23 Milliards.
    La péréquation tarifaire dans les zones non interconnectées et hors EnR absorbe 23.5%=1,54 milliard de la CSPE Cela concerne l'électricité produite DANS NOS ILES afin de limiter un surcoût aux insulaires.

  28. #86
    ecolami

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Bonjour,
    (..............)
    J'ai noté l'existence de DispositionsSociales dans les dépenses représentant 5,5% de 6,3 Milliards d'Euro=346.5M€. A priori cela semble être pour alimenter les retraites du régime spécial EDF GDF?
    (........)
    Correctif! Les disposition Sociales concernent les subventions liée au tarif de première nécessité et au maintien d'une minimum de fourniture d'électricité.

  29. #87
    barda

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Juste un petit rectificatif ecolami:

    le montant de la cspe en 2015 devrait bien être de 6, 3 Mds d'euros, dont 3,2 Mds pour l'éolien et le photovoltaique (la loi de 2010 plafonnant la hausse chaque année); mais le montant total de la charge (le surplus est financé par l'impôt, et devrait être reversé à EDF, en théorie) est de 9,3 Mds, soit plus de 3 Mds pour le seul photovoltaique, l'impact total sur le prix du kWh étant alors de 25,93€ par MWh, soit presque autant que le seul prix de production du kWh sur le marché !!! Et ça va continuer d'augmenter, automatiquement, sans même que l'assemblée ait à voter cette nouvelle taxe !!! On trouvera confirmation de tous ces chiffres sur le site cité plus haut.

    Le scandale des scandales... et pour des prunes, la production restant toujours à un niveau ridiculement faible... Les seuls gagnants sont les fabricants et les commerçants de panneaux solaires... Et il y en a pour défendre encore ce système absurde et ruineux...

  30. #88
    ecolami

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Bonjour,
    Depuis le début du développement ARTIFICIEL des Energies Renouvelables Intermittentes (ERI) J'ai trouvé absurde le système. A la rigueur si tout cet argent avait été versé a un monopole national de l'électricite on aurait pu considérer tout ça comme un investissement dont profiteraient les français plus tard. Mais le système actuel est basé sur un effet d'aubaine dont profitent certains, AUX dépends des autres.
    Dans les différents pays ou ce système artificiel a été appliqué il a tellement prospéré que la charge est devenue de plus en plus insoutenable.
    Je ne vais pas ajouter que la fabrication des panneaux n'a pas pu être maintenue en Europe, que la dernière centrale geante de CESTAS emploie des panneaux importés. Du début à la fin tout a été a l'encontre des intérêts du pays.
    Le cas de la CSPE montre bien que les responsables politique ont refusés que le mécanisme qu'ils ont mis en place fonctionne normalement: ils ont limité artificiellement l'augmentation des tarifs et mis en déficit le système (comme il le font partout, mais c'est une autre histoire..)
    C'est bien un exemple ou comme je l'écrivais
    En matière de développement durable comme en écologie il est d'usage de remplacer des problèmes par des autres. Mais cela n'apporte pas de solutions dans l'immense majorité des cas

  31. #89
    Eric DUPONT

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    Juste un petit rectificatif ecolami:

    le montant de la cspe en 2015 devrait bien être de 6, 3 Mds d'euros, dont 3,2 Mds pour l'éolien et le photovoltaique (la loi de 2010 plafonnant la hausse chaque année); mais le montant total de la charge (le surplus est financé par l'impôt, et devrait être reversé à EDF, en théorie) est de 9,3 Mds, soit plus de 3 Mds pour le seul photovoltaique, l'impact total sur le prix du kWh étant alors de 25,93€ par MWh, soit presque autant que le seul prix de production du kWh sur le marché !!! Et ça va continuer d'augmenter, automatiquement, sans même que l'assemblée ait à voter cette nouvelle taxe !!! On trouvera confirmation de tous ces chiffres sur le site cité plus haut.

    Le scandale des scandales... et pour des prunes, la production restant toujours à un niveau ridiculement faible... Les seuls gagnants sont les fabricants et les commerçants de panneaux solaires... Et il y en a pour défendre encore ce système absurde et ruineux...
    et plus la cspe augmente et plus l’électricité du reseau est cher et plus il ya d'autoconsommation.
    brevet 2018 moteur générateur à azote liquide pour le stockage énergie.

  32. #90
    Eric DUPONT

    Re : Photovoltaïque fantasmes et réalités

    Bah alors Barda ! tu es d'accord !
    Strategiquement, le photovoltaique represente moins de danger pour l'independance energetique d'un pays etant donnés que les champs photovoltaiques sont multiples.
    brevet 2018 moteur générateur à azote liquide pour le stockage énergie.

Sur le même thème :

Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - Hommes et femmes partagent-ils les mêmes fantasmes sexuels ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 11
    Dernier message: 02/08/2012, 07h30
  2. Fantasmes cosmiques...
    Par Lockheed dans le forum Astronautique
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/09/2009, 13h05
  3. Actu - Piratage informatique au LHC : gare aux fantasmes...
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 21
    Dernier message: 17/09/2008, 01h19
  4. Lois physiques et réalités
    Par FransVing dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 26
    Dernier message: 10/12/2007, 09h49
  5. Homosexualité/hétérosexualité/fantasmes, innées ou acquis??
    Par Jenscsi dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 31
    Dernier message: 10/01/2006, 11h02