Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique




  1. #1
    ecolami

    La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Bonjour,
    Données extraites de http://www.actu-environnement.com/ae...tre-27468.php4
    La production annuelle de l'éolien s'élève à 23 térawattheures (TWh), en hausse de 27%. Elle couvre 4,9% de la consommation électrique française.
    La production annuelle photovoltaïque s'élève à 7,7 TWh, en augmentation de plus de 16% par rapport aux douze mois précédents. Elle couvre 1,6% de la consommation.
    La production annuelle de bioénergies s'élève à 6,4 TWh (en hausse de 11%) et couvre 1,35% de la consommation électrique française.
    La production hydro-électrique a progressé de 15,5% sur un an, à 19,2 TWh, et elle a couvert 18% de l'électricité consommée au deuxième trimestre.
    On remarque que les énergies renouvelables hors hydro-électricité ont une part dérisoire dans la consommation d’électricité. Il n'y a pas de lien entre la capacité installées et la production réelle contrairement a toute logique.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Bjr à toi,
    Pas assez de vent et de soleil mon frére.
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  4. #3
    Dynamix

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Il n'y a pas de lien entre la capacité installées et la production réelle contrairement a toute logique.
    D' ou tu sort ça ?


  5. #4
    SK69202

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Il n'y a pas de lien entre la capacité installées et la production réelle contrairement a toute logique.
    La logique c'est: Il fait nuit la moitié de l'année, ça limite à 50% pour le PV, et le caractère aléatoire de la météo sur Terre, fait le reste.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  6. #5
    Dynamix

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    La logique c'est: Il fait nuit la moitié de l'année, ça limite à 50% pour le PV, et le caractère aléatoire de la météo sur Terre, fait le reste.
    Sur une année , le caractère aléatoire est bien gommé .
    Même s' il n' est pas totalement effacé , ça permet tout de même une bonne approximation de la production .
    A condition bien sur d' avoir des données fiables .

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ecolami

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    La logique c'est: Il fait nuit la moitié de l'année, ça limite à 50% pour le PV, et le caractère aléatoire de la météo sur Terre, fait le reste.
    bonsoir,
    Evidemment et quand on lit les annonces de puissance installée on se rend compte du problème et surtout de tout ce qu'on dépense pour arriver a si peu de chose.

  9. #7
    ecolami

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Citation Envoyé par Dynamix Voir le message
    D' ou tu sort ça ?
    Regarde juste la part de l'hydroélectricité en puissance installée et en pourcentage de la consommation annuelle et compare aux autres.

  10. Publicité
  11. #8
    Dynamix

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Normale .
    La puissance installée , c' est une puissance crête .

  12. #9
    polo974

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    bonsoir,
    Evidemment et quand on lit les annonces de puissance installée on se rend compte du problème et surtout de tout ce qu'on dépense pour arriver a si peu de chose.
    Pour l'éolien, on arrive à un facteur de charge de l'ordre de 24%, ce qui est très bon.

    J'en vois au fond qui vont dire que ça fait 76% de perdu, je leur demande de calculer le facteur de charge annuel de leur moteur de voiture (genre turbo D 100cv soit disons 66 kW)...
    Daudet, tu vas nous manquer...

  13. #10
    SK69202

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    On ne me demande pas encore de payer pour ton moteur de voiture à l'arrêt...

    Les 76% de perdu sont payés par le coût astronomique de l'électricité d'origine ENR intermittente, à tel point qu'il faut rendre son achat prioritaire pour que les "investisseurs" viennent, il y a d'autre système de production élec qui ont de meilleur facteur de charge....
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  14. #11
    Dynamix

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Les 76% de perdu sont payés par le coût astronomique de l'électricité d'origine ENR intermittente
    Grosse exagération .

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    il y a d'autre système de production élec qui ont de meilleur facteur de charge...

    Avec d' autres inconvénient .

    Les jérémiades habituelles du bureau des pleurs

  15. #12
    polo974

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    ...
    Les 76% de perdu sont payés par le coût astronomique de l'électricité d'origine ENR intermittente, ...
    Et le coût du réchauffement climatique il n'est pas astronomique, lui ? ? ?

    il y a d'autre système de production élec qui ont de meilleur facteur de charge....
    Le facteur de charge n'est pas le pire problème...
    C'est juste un élément HS économique, dont toute la théologie est basée sur des dogmes, d'où le HS.
    Daudet, tu vas nous manquer...

  16. #13
    SK69202

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Quel réchauffement climatique provoqué par nous ?

    Le dogme c'est de croire que les énergies abandonnées il y a deux cents ans, vont nous permettre de continuer, l'âge d'or des énergies fossiles.

    L'économie n'a pas droit de citer dans les ENR I, aucune n'est économiquement jouable, il faut une aide permanente, aide qui est prise sur la richesse crée ailleurs avec des énergies fossiles ou l'hydraulique.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  17. #14
    Cendres

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Merci de ne pas rester uniquement dans l'économie.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  18. #15
    PIXEL

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    pour moi l'hydraulique est une ENR

  19. #16
    flen42

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    bon , et si on revenait à la technique ? qu'est ce qu'une energie renouvelable ? à quoi ça sert ?
    si on considère l'atmosphère terrestre comme un ensemble fini , l'humain pour son activité ne doit ni faire entrer ni sortir d'énergie sous peine de modifier l'équilibre global
    tout prélèvement dans la croute terrestre est interdit , vu qu'il se retrouve en augmentation de carbone dans l'air
    et de ce point de vue toutes les autres solutions de transformation d'énergie sont renouvelable

  20. #17
    flen42

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    quand à l'économie : l’intermittence d'une énergie n'implique pas qu'elle soit plus chère. dans le modèle libéral dans lequel nous vivons la pertinence économique s'établit sur l'équilibre de l'offre et de la demande,

    à ce jour , le photovoltaïque se développe très fortement dans le monde entier , cela sous entend que la forte intermitence de cette solution n'est pas forcément un probleme.

  21. #18
    SK69202

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    ENR I "I" comme intermittente.
    L'hydraulique s'en sort comme ENR car elle n'est pas intermittente, à part celle des courants de marée.
    si on considère l'atmosphère terrestre comme un ensemble fini , l'humain pour son activité ne doit ni faire entrer ni sortir d'énergie sous peine de modifier l'équilibre global
    L'atmosphère terrestre n'est pas un ensemble fini.
    tout prélèvement dans la croute terrestre est interdit
    En particulier ceux que font les plantes, ça va aider à diminuer le
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  22. #19
    SK69202

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    suite de l'envoi intempestif précédent


    le nombre d'humains.
    Dernière modification par SK69202 ; 16/09/2016 à 10h42.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  23. #20
    flen42

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    bon effectivement j'ai schématisé à l'extrème : le terre n'est pas un ensemble fini.....et on est pas tout seuls sur notre bonne vieille planète .
    j'argumentais sur l'activité énergétique humaine et sur la nessecité de limiter notre influence sur l'atmosphère.
    oui les plantes on aussi une action mais que je sache elles ne bouleversent pas l'équilibre de la planète , au contraire elles y contribuent.

    pour l’intermittence , on peut aussi le voir comme un avantage : l’intermittence induit la diversification des moyens donc augmente la sécurité de production

  24. #21
    SK69202

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    pour l’intermittence , on peut aussi le voir comme un avantage : l’intermittence induit la diversification des moyens donc augmente la sécurité de production
    Oui on peut la voir, mais ce n'est pas le cas, même les allemands ont exonéré leur industrie des surcoûts de l’intermittence pour le transférer sur les ménages, histoire de ne pas se tirer une balle dans le pied......
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  25. #22
    barda

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Juste quelques réflexions sur les dernières interventions:

    - la terre est certes un milieu fini pour ce qui est de sa surface et de sa composition (enfin... à peu près fini...); ça n'est pas le cas pour ce qui relève de la thermodynamique: elle reçoit à chaque instant une quantité importante d'énergie (et donc de chaleur) sous forme de rayonnement (solaire pour l'essentiel), et elle en émet à peu près la même quantité sous forme de rayonnement. Le tout est en moyenne en équilibre, sinon notre planète s'échaufferait régulièrement (ou se refroidirait). Ce qui fait problème dans la période actuelle, ce n'est pas l'énergie "produite" par l'homme (c'est dérisoire comparé aux autres échanges thermiques), c'est le fait que cette énergie est actuellement productrice de CO2 qui augmente fortement l'effet de serre de l'atmosphère et modifie la température d'équilibre des échanges thermiques en empêchant pour partie le rayonnement de la planète Terre. Ce sont bien les énergies carbonées qui sont nocives, pas le fait qu'elles soient intermittentes ou pas...

    - l'hydro-électricité est bien une énergie renouvelable, tout comme peuvent l'être solaire, éolien ou biomasse (sous certaines conditions); la différence, c'est qu'elle est utilisée industriellement depuis le début de la civilisation industrielle, que l'on n'y investit plus (en France tout au moins) et que d'ailleurs la plupart des sites pertinents ont déjà été exploités. Il n'y a d'ailleurs aucun tarif d'achat préférentiel... C'est un peu une malhonnêteté intellectuelle de la placer dans le même panier que les énergies nouvelles.

    - ce n'est pas l'" l'équilibre de l'offre et de la demande" du "marché libéral" qui fixe le prix des énergies photovoltaïque et éolienne, mais un système de subventions publiques et de priorités à l'achat; c'est exactement l'inverse d'une économie libérale... Inutile de tirer du développement de ces énergies des conclusions erronées. L'intermittence, et le côté aléatoire de ces énergies, rendent ipso facto leur coût de revient supérieur à celui d'une énergie modulable et régulable, puisqu'il faut investir dans une puissance très supérieure et dans des moyens de stockage...

    - enfin, ce n'est pas "ce qui sort de terre" qui fait problème, c'est le déstockage massif de produits carbonés que la terre a mis des millions d'années à accumuler; un peu comme si on mangeait en une journée ce qui serait nécessaire pour toute une vie; il y aurait problème...
    Dernière modification par barda ; 16/09/2016 à 18h46.

  26. #23
    Eric DUPONT

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    bah pour les energies fossil, il suffit d'attendre quelques millions d'années pour qu'elle se renouvelles, ce sont donc des énergies renouvelables. on es pas a une betise pret.
    brevet 2018 moteur générateur à azote liquide pour le stockage énergie.

  27. #24
    polo974

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Quel réchauffement climatique provoqué par nous ?
    heu, t'en a pas entendu parler ? ? ?
    même les ricains et les chinois ont signé un accord pour tenter un début de commencement de prise en compte de ce truc.
    Le dogme c'est de croire que les énergies abandonnées il y a deux cents ans, vont nous permettre de continuer, l'âge d'or des énergies fossiles.
    je n'y crois pas trop, mais apparemment, il y en a d'autres qui croient au dogme que le réchauffement climatique d'origine humaine est faux...
    de toute façon, réchauffement ou pas, un moment, les énergies fossiles coûteront plus cher que les autres.
    L'économie n'a pas droit de citer dans les ENR I, aucune n'est économiquement jouable, il faut une aide permanente, aide qui est prise sur la richesse crée ailleurs avec des énergies fossiles ou l'hydraulique.
    Là, comme ça, en passant, les chauffe-eau solaires sont rentables à la Réunion. donc affirmation fausse.

    ne mélange pas l'hydraulique avec les fossiles. l'hydraulique est une énergie renouvelable même si elle est facile à exploiter...
    Daudet, tu vas nous manquer...

  28. #25
    SK69202

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    même les ricains et les chinois ont signé un accord pour tenter un début de commencement de prise en compte de ce truc.
    Je conseille d'aller lire ce que les américains et les chinois ont signé.

    Là, comme ça, en passant, les chauffe-eau solaires sont rentables à la Réunion. donc affirmation fausse.
    Oui, histoire de faire de l'eau chaude pour les touristes qui arrivent en avion au carbone, avec les yaourts et autres trucs utile à transporter en soute.

    Le problème n'est pas le renouvelable, le problème c'est l’intermittence, mais dans des coins où le solaire permet à la clim de refroidir le bâti en béton importé, on peut penser qui c'est la panacée.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  29. #26
    polo974

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Je conseille d'aller lire ce que les américains et les chinois ont signé.


    Oui, histoire de faire de l'eau chaude pour les touristes qui arrivent en avion au carbone, avec les yaourts et autres trucs utile à transporter en soute.

    Le problème n'est pas le renouvelable, le problème c'est l’intermittence, mais dans des coins où le solaire permet à la clim de refroidir le bâti en béton importé, on peut penser qui c'est la panacée.
    Je te sens aigri, là...
    est-ce c'est parce que tu n'a pas pu voir l'éclipse ou le volcan en éruption ? ? ?

    (je n'en ajouterais pas plus sur la façon méprisante dont tu parles de la Réunion...)
    Daudet, tu vas nous manquer...

  30. #27
    Moinsdewatt

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    L'énergie hydraulique a encore tiré la production d'électricité renouvelable l'an dernier en France

    AFP le 06 févr. 2019

    Les énergies renouvelables (éolien, solaire, hydroélectricité, biomasse, etc.) ont fourni 22,7% de l'électricité consommée en 2018 en France, une proportion en nette hausse sur un an (+4,1 points) grâce aux barrages qui ont bénéficié de bonnes conditions hydrologiques.

    Au total, la production d'électricité à partir d'énergies vertes a progressé de 21,9% l'an dernier, selon un bilan réalisé par les gestionnaires de réseaux RTE et Enedis, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et l'association des distributeurs d'électricité (Adeef).

    Ces performances marquent un rebond alors que l'an dernier, les énergies renouvelables n'avaient couvert que 18,4% de la consommation de courant française, un chiffre en net recul par rapport à 2016, en raison de la baisse de la production hydroélectrique. Cette dernière représente en effet toujours la majorité des capacités et de la production d'électricité renouvelable dans le pays.

    Fin 2018, le parc des énergies renouvelables totalisait une capacité de 51 171 mégawatts (MW), quasiment en ligne avec l'objectif prévu par la Programmation pluriannuelle de l'énergie 2016-2018 (51 700 MW). 2 494 MW ont été raccordés durant l'année, soit un peu moins qu'en 2017, et toujours tirés par l'éolien (1 559 MW) et le solaire (873 MW), qui ont couvert respectivement 5% et 2,1% de la consommation nationale d'électricité.

    Pour le solaire toutefois, la France n'a rempli que 84% de l'objectif fixé par la précédente PPE, note ce "Panorama de l'électricité renouvelable". La filière des bioénergies (bois, méthanisation, etc.) a gagné 74 MW en 2018.

    La nouvelle PPE couvrant la période 2019-2023, prévoit d'atteindre un parc installé d'énergies renouvelables électriques de 74 000 MW, dont 24 600 MW pour l'éolien terrestre et 20 600 MW pour le solaire.
    https://www.connaissancedesenergies....-france-190206

  31. #28
    barda

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    Et les émissions de gaz à effet de serre ont-elles baissé en proportion, ou pas ? C'est quand même cela l'objectif premier, pas la santé financière des producteurs d'énergies renouvelables…

  32. #29
    Cendres

    Re : La pauvre part des ENR dans notre mix énergétique

    En ce qui concerne le seul CO2, je n'ai pas l'impression.

    https://www.usinenouvelle.com/articl...europe.N691494
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

Discussions similaires

  1. Position actuelle de notre système solaire dans notre galaxie.
    Par FREDFG dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 40
    Dernier message: 06/08/2014, 17h17
  2. projet amélioration bilan énergétique de notre maison
    Par LorenzM dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/12/2011, 21h47
  3. Notre choix Ventilation et ECS dans notre maison bois BBC Effinergie
    Par matejess dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 16/03/2010, 13h47
  4. Que pensez vous du développement de la technologie dans les pays pauvre?
    Par Uchiwa dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/05/2008, 23h42
  5. Réponses: 18
    Dernier message: 03/10/2005, 08h40