Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Valorisation de déchets organiques ménagers par séchage




  1. #1
    duneix

    Valorisation de déchets organiques ménagers par séchage

    Bonjour,

    Je souhaite essayer de valoriser les déchets organiques ménagers (épluchures, fruits pourris, coquilles d'oeufs, etc. mais pas de viande ou de poisson) en les broyant et en les séchant, afin de pouvoir ensuite utiliser les miettes obtenues tel un engrais en poudre.
    J'ai fait un essai avec un déshydrateur alimentaire (pour sécher les fruits), et le premier résultat est plutôt encourageant (les miettes sont stockées et ne pourrissent pas)

    Je me pose malgré tout quelques questions :
    . Tout d'abord, selon vous, un tel procédé est-il possible ou bien voyez-vous des inconvénients majeurs?
    . Au niveau chimique, le produit obtenu peut-il constituer un engrais convenable?
    . Quel impact le séchage a-t-il sur la composition chimique (et notamment la teneur en N / P / K puisqu'il semblerait que ce soient les éléments les plus importants). En particulier, la composition chimique de l' "engrais" obtenu change-t-il selon la température du séchage, sachant que celui-ci peut être compris entre 30° et 80° et peut donc cuire les déchets?
    . Un séchage (sur un court instant) à 80° peut-il être pertinent pour détruire les bactéries/germes/enzymes(?) (une espèce de pasteurisation / thermisation, même si je ne pense pas qu'il s'agissent du terme exact) et pouvoir conserver le produit plus longtemps, ou pour qu'il ne pourrissent pas dès qu'il est posé dans un pot de fleurs ? Ou bien est-ce utopique car il se fera de toute façon de nouveau coloniser dès qu'il sera en contact de l'air ambiant ou de l'humidité de la terre?

    Je vous remercie beaucoup pour vos contributions! Si vous voyez des points critiques que je n'ai pas abordé dans mes questions, n'hésitez surtout pas à m'en parler

    Bonne journée

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Garion

    Re : Valorisation de déchets organiques ménagers par séchage

    Citation Envoyé par duneix Voir le message
    . Tout d'abord, selon vous, un tel procédé est-il possible ou bien voyez-vous des inconvénients majeurs?
    Au niveau incovénient majeur, je vois l'énergie nécessaire pour le broyage et et surtout le séchage.
    Il me semblerait beaucoup plus pertinent d'opter pour un compostage qui un coût énergétique, économique et écologique nul et d'utiliser ce compost comme engrais.

    . Au niveau chimique, le produit obtenu peut-il constituer un engrais convenable?
    . Quel impact le séchage a-t-il sur la composition chimique (et notamment la teneur en N / P / K puisqu'il semblerait que ce soient les éléments les plus importants). En particulier, la composition chimique de l' "engrais" obtenu change-t-il selon la température du séchage, sachant que celui-ci peut être compris entre 30° et 80° et peut donc cuire les déchets?
    A priori, séché ou pas, le gain est le même.

  4. #3
    PIXEL

    Re : Valorisation de déchets organiques ménagers par séchage

    +1 pour le compost , redoutablement efficace pour un bilan énergétique nul

    évidemment , on peu critiquer la production de méthane


  5. #4
    duneix

    Re : Valorisation de déchets organiques ménagers par séchage

    +2 pour le compost

    Évidemment, le compost est la meilleure solution mais en habitant en appartement, on n'a pas cette possibilité. Et les autres possibilités (seau bokashi, lombriculture, etc) ne sont soit pas très efficace, soit pas non plus adaptées en appartement.

    D'où l'idée de produire son propre engrais afin d'une part de réduire les problèmes liés aux déchets organiques jetés à la poubelle (odeur, moucherons,...) et d'autre part de bénéficier d'engrais pour ses plantes.

    Certes le coût énergétique est important et je ne sais pas s'il est compensé par la diminution du volume des poubelles et les coûts d'emballage/production/transport économisé pour l'engrais, mais j'aimerais faire l'expérience.

    Par rapport aux autres questions, quelqu'un aurait une idée ?

  6. #5
    Touche-à-tout

    Re : Valorisation de déchets organiques ménagers par séchage

    Bonjour,

    Parmi les inconvénients, on pourrait mentionner que dès que les déchets séchés seront exposés à de l'eau, ils se réhydrateront et redeviendront d'abord des déchets qui devront toujours être décomposés pour être assimilables par le sol et les végétaux.
    Le séchage ne serait donc intéressant que dans un but de stockage et n'ajoute ni n'enlève rien au traitement classique qu'est le compostage. Le séchage ne faisant que retirer l'eau, les minéraux restent en place, donc pas de dégradation "nutritionnelle" du matériau brut.
    Le broyage, par contre, est un accélérateur du processus de décomposition.
    Quant au coût énergétique, il est effectivement désastreux pour le séchage et le broyage par rapport au bénéfice infinitésimal qu'il est possible de tirer à cette échelle.

    Certains quartiers d'habitat collectif se sont lancés dans une démarche de jardins partagés, un partie des espaces verts étant convertie à des cultures potagères, sous forme plus ou moins associative. C'est le lieu idéal pour installer un composteur collectif. Quant à l'engrais pour les plantes, le compost n'est pas le plus adapté: le produit est trop violent pour beaucoup de végétaux et doit être dilué et adapté à chaque espèce végétale et type de sol.
    Pour se débarrasser de ses déchets végétaux, vous pouvez peut-être les déposer dans un récipient (bas ou sac) lors des collectes sélectives de déchets verts, ou les porter à un jardinier à proximité.

    Sinon, quitte à vouloir absolument soustraire vos déchets alimentaires aux ordures ménagères, vous pouvez équiper votre évier d'un broyeur (!) qui évacuera le tout par les eaux usées vers la station d'épuration dont les boues seront probablement valorisées par épandage agricole.


    Cordialement,
    Nicolas.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    JPA80

    Re : Valorisation de déchets organiques ménagers par séchage

    Bonjour,

    Dans la discussion il y a confusion entre amendement humique (à base de matière organique pour renforcer le complexe argilo humique du sol) et engrais chimique à base d'azote, et/ou de phosphate et/ou de potasse qui nourrit seulement la plante. Donc le compost plus ou moins élaboré ne sera jamais l'équivalent d'un engrais.
    Mais cela n’enlève rien à l’intérêt de la méthode décrite par duneix

Discussions similaires

  1. la valorisation des déchets
    Par khadijaecologie dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/02/2012, 21h46
  2. Centre de stockage des déchets menagers et assimilés
    Par kevlud dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 23
    Dernier message: 19/01/2010, 22h59
  3. valorisation des déchets
    Par agri150 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/04/2008, 10h21
  4. inertage des dechets et valorisation
    Par AlligO dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/08/2005, 15h44