Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 35

Du bon usage de nos impôts...




  1. #1
    BioTop

    Lightbulb Du bon usage de nos impôts...

    Bientôt des élections tout azimut, c'est le moment de faire levier sur nos institutions.

    De nouvelles préoccupations ont vu le jour et nos différentes collectivités locales (Communes, Communautés de communes ou d'agglomérations, Conseils Généraux et Régionaux) ont de nouvelles compétences à exercer. Dans le cadre environnemental, toutes peuvent désormais financer le développement durable par des incitations à l'usage des énergies renouvelables et à la construction bioclimatique...

    Mais, ces politiques ont leurs limites, les prix pratiqués s'envolent dès lors que la demande (subventionnée) augmente... Les systèmes proposés ne sont pas toujours écologiquement pertinent ( Sans revenir sur les PAC nucléaires, les bilans écologiques et économiques sont tout a fait nul si l'on dépense l'été ce que l'on a économisé à grand frais l'hiver !)...

    Afin d'alimenter les réflexions des diverses instances auxquelles je participe, et pour éclairer tout ceux qui seront amené à jouer un rôle dans des collectivités semblables au cours des prochains mois, j'ai besoin de tout ceux qui ont déjà réfléchi au problème...


    A votre avis, dans quels domaines nos collectivités locales devraient-elles mettre en place des aides ?
    - Mettre l'accent sur l'isolation me semble une évidence,
    - Pour le solaire il n'y a pas photo,
    - L'utilisation de la filière Bois-énergie est une piste intéressante, suivant les régions, l'offre est à parfois à développer, mais il est rare que la ressource manque...
    - Il faudrair promouvoir l'usage du puit Provençal... aujourd'hui complètement oubliée des aides et autres réductions d'impôts
    - Quoi d'autre?

    Mais ce n'est pas suffisant....
    A qui doivent s'adresser ces aides? Quels sont les critères pertinents pour s'assurer que notre argent sera bien employé?

    Et ce n'est toujours pas suffisant....
    Comment éviter l'effet d'aubaine chez les distributeurs/installateurs ?

    Et n'oublions pas....
    Qu'il faut aussi informer. Comment ? A quel moment ?

    Merci de votre participation...

    Cordialement,
    BioTop

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    pascalcal

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Salut Biotop !

    Ben y'a plus grand monde tout à coup !
    Faut dire que tu as déjà cité les principales (isolation, solaire, bois, puits provencal). Très bien. J'ajoute réservoir de récup des eaux de pluie.

    En fait, le système des aides, c'est bien, mais on s'aperçoit vite qu'elles profitent beaucoup plus aux artisans et fabriquants, qu'aux "consommateur", sur le dos du contribuable...... Dès lors qu'un quelconque organisme propose des aides sur telle ou telle chose, les prix ne baissent pas, au contraire.
    Exemple : le chauffe-eau solaire. Toujours aussi cher.

    Autre problème : jusqu'à maintenant, les aides ne sont accordées que si la pose est assurée par un pro. De ce fait, et compte-tenu des prix pratiqués, beaucoup hésitent quand même. Je comprends bien
    1/ que certaines aides, telle le crédit d'impots, ont pour but de soutenir l'activité des entreprises,
    2/ que la pose par un pro est "gage" d'une mise en oeuvre correcte, sécurité oblige,
    mais quand même, je pense que ce type d'aides devrait également être proposé aux particuliers assurant eux-même la mise en oeuvre. Un système simple de contrôle (façon consuel pour les installations electriques) après mise en place permettrait au final d'accorder l'aide ou pas, selon que le contrôle est positif ou pas.
    En fait, je ne crois pas que le système des aides soit un très bon système, parce qu'il ne contribue pas à faire baisser les coûts de production et d'installation d'un matériel. Dans l'idéal, j'aimerais une legislation plus contraignante, du moins pour les constructions neuves. La nouvelle norme (RT ???), on le sais, n'est pas assez ambitieuse. Perso, j'aimerais qu'il ne soit plus possible de construire du neuf sans récupérateur d'eau de pluie intégré et double circuit d'eau, sans chauffe-eau solaire, sans isolation "béton" (et écolo de préférence : exit laines minérales, polystyrène, polyuréthane, etc...., exit aussi VMC simple flux), sans puit canadien (dans certaines régions), sans étude bio-climatique, sans assainissement individuel dans certains cas. Je peux rèver, non ?
    Tiens, ça c'est une autre idée : une aide pour une étude bio-climatique. Ce sont les archis et thermiciens qui vont être contents.
    Et puis, tant qu'on y est : une aide à la formation professionnelle des pros du batiments, parce que là, y'a du boulot ! Dire que c'est la croix et la bannière pour trouver un artisan capable de faire une isolation extérieure chaux-paille par exemple. Ils ne savent pas ou plus faire. Pour trouver un façadier qui vient avec sa machine et ses produits "plastiques", ça, c'est facile.

    Dernier point : les collectivités (locales ou nationales) devraient montrer l'exemple. Aucun batiment administratif et/ou public (école, lycées, palais de justice, etc...) ne devrait plus être construit sans être "HQE" (Haute Qualité Environnementale).

    Bien cordialement

  4. #3
    pascalcal

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Concernant l'information :
    Quand j'entends sur les radios public de la pub pour le "parpaing de béton", avec comme argument que c'est écologique, les bras m'en tombent -heureusement qu'ils sont bien accrochés). N'est-ce pas là de la désinformation ?
    J'aimerais plutôt entendre des infos du genre "savez-vous que pour un surcout d'en moyenne 15%, vous pouvez contruire une maison qui consommera environ 10 fois moins que celle de vos parents ?".
    Donc, t'as raison, y'a aussi du boulot d'information. Perso, je commencerais par l'école. On fait bien intervenir des fonctionnaires de police dans les collèges pour informer et faire de la prévention sur les drogues. Pourquoi pas des intervenants sur l'écologie, sur ce que signifie le protocole de Kyoto pour chacun d'entre nous. Il faudrait éveiller les consciences, celles des générations qui suivent en particulier, et bien leur faire comprendre que notre mode de vie occidental d'aujourd'hui ne pourra plus tenir longtemps, et donc qu'il va falloir adopter des comportements différents.

    Mais je m'éloigne de la question de départ : informer, comment et à quel moment. Lors du dépôt d'une demande de permis de constuire ou d'une demande d'autorisation de travaux, dans les mairies donc.

    A+

    A+


  5. #4
    BioTop

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Merci pascalcal de ta participation...

    Citation Envoyé par pascalcal Voir le message
    En fait, le système des aides, c'est bien, mais on s'aperçoit vite qu'elles profitent beaucoup plus aux artisans et fabriquants, qu'aux "consommateur", sur le dos du contribuable...... Dès lors qu'un quelconque organisme propose des aides sur telle ou telle chose, les prix ne baissent pas, au contraire.
    Exemple : le chauffe-eau solaire. Toujours aussi cher.
    J'ai vu un kit solaire chez "LeMage Arthur" à moins de 2000€, pour 3500 à 4000 € chez un Pro !
    On pourrait imaginer des grilles d'évaluation qui comme dans le cadre de subventions de l'ANAH(*), permettrait de plafonner les aides à un pourcentage de prix corrects!!!


    Citation Envoyé par pascalcal Voir le message
    1/ que certaines aides, telle le crédit d'impots, ont pour but de soutenir l'activité des entreprises,
    Voire de favoriser leur implantation et donc l'emploi en zone rurale afin de limiter les trajets travail dans des zones devenues villages dortoir.


    Citation Envoyé par pascalcal Voir le message
    2/ que la pose par un pro est "gage" d'une mise en oeuvre correcte, sécurité oblige,
    Ou plutôt devrait ....


    Citation Envoyé par pascalcal Voir le message
    ...ce type d'aides devrait également être proposé aux particuliers assurant eux-même la mise en oeuvre. Un système simple de contrôle (façon consuel pour les installations electriques) après mise en place permettrait au final d'accorder l'aide ou pas...
    l'inconvénient est que l'on crée encore de l'emploi public qui vient ponctionner les budgets affectés à l'environnement... De plus imagines que tu comptes sur cette aide pour le financement! Dûr, dûr, l'après contrôle!


    Citation Envoyé par pascalcal Voir le message
    En fait, je ne crois pas que le système des aides soit un très bon système, parce qu'il ne contribue pas à faire baisser les coûts de production et d'installation d'un matériel. Dans l'idéal, j'aimerais une legislation plus contraignante, du moins pour les constructions neuves. La nouvelle norme (RT ???), on le sais, n'est pas assez ambitieuse. Perso, j'aimerais qu'il ne soit plus possible de construire du neuf sans récupérateur d'eau de pluie intégré et double circuit d'eau, sans chauffe-eau solaire, sans isolation "béton" (et écolo de préférence : exit laines minérales, polystyrène, polyuréthane, etc...., exit aussi VMC simple flux), sans puit canadien (dans certaines régions), sans étude bio-climatique, sans assainissement individuel dans certains cas. Je peux rèver, non ?
    De toute façon il faut y aller progessivement, il faut bien laisser aux industries qui produisent les laines minérales et autres produits à exclure de nos constructions, le temps de se reconvertir, sinon adieu l'emploi!


    Citation Envoyé par pascalcal Voir le message
    Tiens, ça c'est une autre idée : une aide pour une étude bio-climatique. Ce sont les archis et thermiciens qui vont être contents.
    ...
    Et puis, tant qu'on y est : une aide à la formation professionnelle des pros du batiments, parce que là, y'a du boulot ! Dire que c'est la croix et la bannière pour trouver un artisan capable de faire une isolation extérieure chaux-paille par exemple. Ils ne savent pas ou plus faire. Pour trouver un façadier qui vient avec sa machine et ses produits "plastiques", ça, c'est facile.
    Pourquoi pas!!! où alors pas d'aide publique si pas d'étude thermique où si le professionnel Architecte, ou l'installateur voire l'auto_constructeur, n'a pas suivi un stage en rapport avec la réalisation?


    Citation Envoyé par pascalcal Voir le message
    Dernier point : les collectivités (locales ou nationales) devraient montrer l'exemple. Aucun batiment administratif et/ou public (école, lycées, palais de justice, etc...) ne devrait plus être construit sans être "HQE" (Haute Qualité Environnementale).
    - Pas de subvention... si pas d'étude thermique.
    - Pas de marché de maitrise d'ouvrage si l'architecte t/ou le Bureau d'Etude n'est pas qualifié HQE
    - Le critère de formation pourrait devenir obligatoire dans la détermination du mieux-disant pour un marché public de Construction ou de rénovation.

    (*) Agence Nationale pour l'Amélioration de l'Habitat

  6. #5
    Quisit

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    J'ai vu un kit solaire chez "LeMage Arthur" à moins de 2000€, pour 3500 à 4000 € chez un Pro !
    On pourrait imaginer des grilles d'évaluation qui comme dans le cadre de subventions de l'ANAH(*), permettrait de plafonner les aides à un pourcentage de prix corrects!!!
    et encore ce kit est vendu avec une belle marge, c'est un kit très simple. tu peux en trouver des plus complèxes et plus complet au même prix, donc la marge réalisé par les poseurs français est plus qu'importante, elle est énorme.

    les mécanismes des aides sont si pervers qu'on peut dire qu'en France elles ont tué le solaire : les fabricants on littéralement profité des aides + des crédits d'impôts pour vendre le matos plus cher même que le montant + la marge + la marge supp récupérée sur les aides.

    impossible d'obtenir un kit combi posé pour moins de 16 000 euros !!!

    comparons ce kit à une voiture de même tarif et on se rendra compte de l'abus (en simplifiant, un combi c'est quelques radiateurs vitrés , des serpentins de cuivre noyés dans des cumulus isolés et trois circulateurs à 10 € ht ...)

    bref, les aides ont tué la nécéssaire industrialisation pour abaisser les couts
    je ne propose pas pour autant de meilleure solution (sauf celle d'augmenter le tarif de l'énergie)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    shokin

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Bonnes questions !

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    [B]Et n'oublions pas....
    Qu'il faut aussi informer. Comment ? A quel moment ?
    Ce point me semble important, notamment en matière de consommations personnelles.

    A quel moment ? à tout moment.

    Comment ? campagnes d'information ou de prévention, initiatives personnelles mises en groupe. Les media (sites d'annonces, panneaux d'affichage, etc.) servent également à cela.

    Dans quelles situations en particulier ? les situations particulières : quand tu vois une personne jeter du PET par terre, par exemple. Et agir bien soi-même : il n'y a rien de tel que montrer l'exemple (on devient un modèle, un contre-exemple aux "tout le monde s'en fiche", "ya rien à faire, on est foutus").

    Tenez, même au Québec existe l'association des Cowboys Fringants.

    Créer des emplois écologiques (tiens donc ! toutes les ordures qui trainent, faut-tu les ramasser et trier et recycler au possible !).

    Le salaire en fonction du niveau écologique de la profession ? (non, j'plaisante)

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  9. #7
    transhuman

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Bonjour,

    Perso j'aimerais bien, et meme beaucoup, que nos z'impots servent beaucoup plus à l'entretien et surtout à la redéfinition de l'espace urbain.

    D'une part parce que l'aménagement urbain de la plupart des villes est insensé notamment dans la capacité ( en trop ou trop peu selon les endroits ) du réseau routier.

    Mais aussi parce que j'ai l'impression que plus les années passent plus nos villes ( et pas seulement les centres villes ) sont sales. Pas seulement pollués mais aussi crasseux...Peut être que je vieillis et devient grincheux mais regarder les trottoirs le long des axes routiers... regarder l'etat des immeubles au bout de quelques années...
    @+

  10. Publicité
  11. #8
    BioTop

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par Quisit Voir le message
    et encore ce kit est vendu avec une belle marge, c'est un kit très simple. tu peux en trouver des plus complèxes et plus complet au même prix, donc la marge réalisé par les poseurs français est plus qu'importante, elle est énorme.
    Si c'est un problème français.. il existe sans doute un moyen d'acheter ce matériel à l'étranger! par Internet ?

  12. #9
    BioTop

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par transhuman Voir le message
    ...j'aimerais bien, et même beaucoup, que nos z'impots servent beaucoup plus à l'entretien et surtout à la redéfinition de l'espace urbain.
    C'est là que le bât blesse... Si ce sont nos impôts, c'est que ce sont des fonctionnaires qui s'atèlent à la tâche, à la place des élus, qui sont pourtant les seuls à rendre des comptes devant les urnes.
    Mais je pense pouvoir vous rassurer, j'ai constaté, que les nouvelles loissur l'urbanisme, l'avènement des Communautés de Communes et d'Agglomérations, la création des "pays", sont autant d'incitations à des réflexions plus profondes sur le devenir de nos agglomérations et de nos paysages.
    Des Conseils de Développements pour les Pays, largement ouverts à la société dite civile, sont force de proposition et de réflexion, pour éviter l'endormissement des élus...
    Mais là, je rève un peu; ce qui est vrai dans des secteurs ruraux où les élus doivent tout faire, n'est peut-être pas vrai dans les grandes agglomérations, où le travail est préparé par des fonctionnaires, au demeurant fort compétent, mais pas forcément attachés à la réalité locale qu'ils administrent.
    Citation Envoyé par transhuman Voir le message
    D'une part parce que l'aménagement urbain de la plupart des villes est insensé notamment dans la capacité ( en trop ou trop peu selon les endroits ) du réseau routier.
    Sans vouloir ignorer toute les conneries qui ont pu être faites, souvent en croyant bien faire d'ailleurs, ne négligeons pas le fait, que la préssion immobilère dans certains secteurs est telle, que pour créer de l'espace public, il faut acheter les terrains au coût des terrrains constructibles.. Qui en effet accepterait de se voir spolier, même pour le bien commun!

    Citation Envoyé par transhuman Voir le message
    Mais aussi parce que j'ai l'impression que plus les années passent plus nos villes ( et pas seulement les centres villes ) sont sales. Pas seulement pollués mais aussi crasseux...Peut être que je vieillis et devient grincheux mais regarder les trottoirs le long des axes routiers... regarder l'etat des immeubles au bout de quelques années...
    C'est vrai, tout fout le camp, le civisme, l'amour du travail bien fait...
    Considérons l'ilôt d'écocitoyenneté constitué par ces forums comme une exception remarquable dans un océan d'égoisme...
    A force de fréquenter ces passionnés, si préoccupé par le sort de notre planète, on pourrait presque l'oublier.
    Hélas, pour palier à cela, pas de solution miracle, les rues autonetteyantes n'ont pas encore été inventées!! il faut des impôts pour payer des nettoyeurs privés ou publics...

  13. #10
    BioTop

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Zut!!!!
    Je me suis laissé emballer.... J'ai emboîté le pas à transhuman et je viens de m'apercevoir que je suis complètement hors sujet dans ce forum!!!!
    Mon objectif, vous l'aurez compris en lisant le premier post, est avant tout de recueillir des idées pour que nos instances locales puissent mettre en oeuvre des mesures concrètes pour favoriser le développement durable et l'écologie en évitant les gaspillages de fonds publics...

  14. #11
    BioTop

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    Bonnes questions !
    Posté par BioTop
    Et n'oublions pas....
    Qu'il faut aussi informer. Comment ? A quel moment ?
    Ce point me semble important, notamment en matière de consommations personnelles.
    A quel moment ? à tout moment.
    Comment ? campagnes d'information ou de prévention, initiatives personnelles mises en groupe. Les media (sites d'annonces, panneaux d'affichage, etc.) servent également à cela.
    Dans quelles situations en particulier ? les situations particulières : quand tu vois une personne jeter du PET par terre, par exemple. Et agir bien soi-même : il n'y a rien de tel que montrer l'exemple (on devient un modèle, un contre-exemple aux "tout le monde s'en fiche", "ya rien à faire, on est foutus").
    Quand je parlais d'information, c'est surtout dans le cadre des aides à l'utilisation des Enr ou du HQE... Par exemple, on a pensé que si on remet un dossier au moment du dépot de permis de Construire, c'est la plupart du temps, peu tard...

    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    Créer des emplois écologiques (tiens donc ! toutes les ordures qui trainent, faut-tu les ramasser et trier et recycler au possible !).
    c'est vrai que dans ce domaine le gisement d'emploi est considérable, et pas seulement pour trier les déchets

    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    Le salaire en fonction du niveau écologique de la profession ? (non, j'plaisante)
    Shokin
    Peut-être pas, mais pourquoi pas un concours local ou national pour décerner au moins une distinction, ou mieux une prime pour l'écocitoyen exemplaire.

  15. #12
    BioTop

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par pascalcal Voir le message
    Concernant l'information :
    Quand j'entends sur les radios public de la pub pour le "parpaing de béton", avec comme argument que c'est écologique, les bras m'en tombent -heureusement qu'ils sont bien accrochés). N'est-ce pas là de la désinformation ?
    Il fallait bien s'attendre à une réaction des fabricant de parpaings, cela dit à moins d'utiliser la terre crue et un toit en chaume, l'énergie grise pour les matériaux de construction est un poste sans doute important...

    Citation Envoyé par pascalcal Voir le message
    je commencerais par l'école. On fait bien intervenir des fonctionnaires de police dans les collèges pour informer et faire de la prévention sur les drogues. Pourquoi pas des intervenants sur l'écologie, sur ce que signifie le protocole de Kyoto pour chacun d'entre nous. Il faudrait éveiller les consciences, celles des générations qui suivent en particulier, et bien leur faire comprendre que notre mode de vie occidental d'aujourd'hui ne pourra plus tenir longtemps, et donc qu'il va falloir adopter des comportements différents.
    Pourquoi pas... on pourrait aussi informer les enfants de l'avancement des projets communaux HQE et des gains obtenus, notamment en cas de travaux dans leur école...

    Citation Envoyé par pascalcal Voir le message
    Mais je m'éloigne de la question de départ : informer, comment et à quel moment. Lors du dépôt d'une demande de permis de constuire ou d'une demande d'autorisation de travaux, dans les mairies donc.
    cf http://forums.futura-sciences.com/post768977-11.html

  16. #13
    pascalcal

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Salut

    Oui, Biotop, l'information au moment du dépôt du permis de construire, on est d'accord, c'est un peu tard... Il serait effectivement plus judicieux qu'elle soit faite en amont, au moment de la conception. De ce coté là, je ne vois pas vraiment comment touché le grand public, enfin, ceux qui, parmi le grand public, pensent à leur future construction. A part une bonne campagne d'information (le contraire de la pub pour les parpaings). Mais ça doit couter le "bonbon" un truc comme ça, pour être efficace (=> gros média => cher). Sinon, des dépliants à disposition dans les endroits stratégiques (je pense en particulier aux foires en général, aux foires/salons dédié(e)s à la construction et/ou à l'habitat).
    Le plus judicieux serait bien sur de mettre dans la boucles les pros du secteur : les constructeurs, les architectes, les maitres d'oeuvre. Encore faut-il 1/ les convraicre, 2/ qu'ils jouent le jeu, et c'est pas gagner.

    Je te rejoins sur bien des points, en particulier quand tu dis "De toute façon il faut y aller progessivement, il faut bien laisser aux industries qui produisent les laines minérales et autres produits à exclure de nos constructions, le temps de se reconvertir, sinon adieu l'emploi!".
    Certe, mais si aucune contrainte règlementaire ne vient inciter les fabriquants à revoir leur copie, on n'est pas arrivé ! Pour moi, le rôle des politiques est bien d'orienter, d'indiquer clairement la direction à prendre et le meilleur moyen pour ça (hélas), c'est la contrainte : une bonne loi qui dit que dans X ans, c'est fini - interdit - les conneries (laines minérales, parpaings, etc....), il va falloir passer à autre chose, c'est ce qu'il faudrait faire pour accélérer le mouvement. Bien entendu, X doit être correctement "dimensionné" pour leur laisser le temps de se retourner. Je sais, il y a des implications complèxes induites : production des nouvelles matières premières (en agriculture raisonnée de préférence pour ce qui est des végétaux), développement des filières de recyclage (pour la ouate de cellulose en particulier), nouveaux process de fabrication, etc..... Bref, tout un programme.
    Ah, j'oubliais : nous sommes en démocratie : le pouvoir propose, les députés et sénateurs, élus, donc sensibles à leur éléctorat, hésiteront avant de voter des lois trop contraignantes, trop contraignantes pour leurs électeurs potentiels en particulier.... Bref, il faudrait aussi du courage politique... et, de l'information grand public, pour faire passer la pillule. Je pense que nombres d'entre nous commencent à accepter l'idée qu'il faut impérativement faire quelque chose pour enrayer le cours désastreux des choses, et sont prèts à accepter des contraintes qui leur seraient imposées, pour peu qu'elles aillent clairement dans le bon sens et qu'ils soient parfaitement informés des tenants et aboutissants liés à ces nouvelles contraintes. Et je ne parle pas des batons dans les roues que les lobbys industriels, et les actionnaires, ne manqueront pas de mettre pour faire durer encore un peu les profits faciles...... C'est sur, pour être un politique aujourd'hui, il faut du courage, de l'abnégation, de la combativité.


    Biotop : "Il fallait bien s'attendre à une réaction des fabricant de parpaings, cela dit à moins d'utiliser la terre crue et un toit en chaume, l'énergie grise pour les matériaux de construction est un poste sans doute important..."
    Pour ce qui est de la terre crue, en effet, on se demande ce qu'on attend. On connait les qualités en construction de ce matériau millénaire, on sait aussi qu'il est beaucoup moins gourmand en énergie grise, et de très loin, que le parpaing ou la brique creuse, et aussi plus performant dans bien des domaines, mais, on continue à n'en pas tenir compte. J'exagère, mais c'est à peu près ça : on sait comment faire bien, mais on continue à faire mal parce que.....ça marche quand même (ça pollue, mais ça marche !), ou bien parce qu'on tient à sa petite place au soleil. Les générations futures, on s'en tape ! Et ceux qui tentent de faire bien, ils rament comme des fous. Ils sont petits et n'ont pas les moyens pour fabriquer à des prix compétitifs. Donc, ils vendent plus cher que le "traditionnel" et on du mal à s'en sortir. Surement aussi que la demande n'est pas encore assez forte pour qu'ils se lancent dans de gros investissements pas trop risqués. C'est ceux-là qu'il faudrait aider plutôt, non ?
    Donc oui, j'ai bien compris qu'il faut y aller progressivement, qu'il faut que les idées fassent d'ébord leur chemin (la législation, l'information et la prise de conscience des masses, etc...), mais quand même, je me dis qu'un bon petit coup de pieds au c..l de temps en temps, histoire d'accèlerer le mouvement, ça ne ferait pas de mal.
    Donc, du courage politique !
    Parce que, en tant que citoyen qui, à son petit niveau, fait tous les jours de petits efforts (tri sélectif, compostage, économies d'eau, d'élec, moins de trajets, co-voiturage), et tous les ans de gros efforts (renouvellement de l'isolation, passage au chauffage bois. Même avec le crédit d'impots dont j'ai bénéficié, j'y ai laissé quelques milliers d'euros et ça va continuer (chauffe-eau solaire)), j'aimerais bien, quand j'entends la pub pour les parpaings (décidement, j'y tiens à celle là) à France inter, que les "politiques" disent "stop, on ne peut pas vous laisser dire de pareilles contre-vérités, surtout à la radio nationnale". Mais que fait le BVP ?
    Mais, une fois de plus, je m'emporte et m'éloigne un peu du sujet initial. Pardon !

    A+

  17. #14
    Yoyo

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Bonjour

    je rappelle a toute fin utile que les discussions politiques sont interdites sur le forum!
    Merci de vous en tenir a la charte que vous avez accepté en vous inscrivant.

    Certains messages ont été déplacés. Si les dérives continuent la discussion sera fermée.
    Yoyo

  18. #15
    pascalcal

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    OK, Yoyo, message reçu 5/5 !
    Avec mes excuses pour ces emportements...
    Faut dire que le sujet s'y prète .....

  19. #16
    pascalcal

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Et n'oublions pas....
    Qu'il faut aussi informer. Comment ? A quel moment ?
    BioTop
    Après ce petit rappel à l'ordre de Yoyo, revenons à nos moutons .....
    Informer.
    Une idée simple, tellement simple que je n'y avais pas pensé : la plupart des collectivités territoriales éditent des périodiques destinés à leurs administrés : les communes (même dans mon bled de 1400 habitants, le conseil municipale distribue 2 fois par ans dans chaque boite à lettres un feuillet informant sur les réalisations/actions/projets en cours), les conseils généraux et régionnaux font de même.
    Ces périodiques semblent donc être parfaits pour informer sur la mise en place de nouvelles aides.

    A+

  20. #17
    BioTop

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par pascalcal Voir le message
    Après ce petit rappel à l'ordre de Yoyo, revenons à nos moutons .....
    Informer.+
    Il me semblait bien qu'on était hors sujet!!!
    celà dit je vais voir avec YOYO pour récupéréer ce qu'on a écrit, je peux peut-être le mettre sur mon Blog.

    Citation Envoyé par pascalcal Voir le message
    Une idée simple, tellement simple que je n'y avais pas pensé : la plupart des collectivités territoriales éditent des périodiques destinés à leurs administrés : les communes (même dans mon bled de 1400 habitants, le conseil municipale distribue 2 fois par ans dans chaque boite à lettres un feuillet informant sur les réalisations/actions/projets en cours), les conseils généraux et régionnaux font de même.
    Ces périodiques semblent donc être parfaits pour informer sur la mise en place de nouvelles aides.
    A+
    Le problème de la feuille de choux municipale, c'est que l'on informe une fois, et on ne va pas le répeter à chaque parution. De plus, le gars qui arrive pour construire, la plupart du temps, il est justement pas du village.... donc il a jamais eu la feuille de choux en question.

  21. #18
    pascalcal

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Le problème de la feuille de choux municipale, c'est que l'on informe une fois, et on ne va pas le répeter à chaque parution.
    Certe. Cependant, autant une première parution pourrait détailler l'aide, les conditions d'obtention, etc, autant les suivantes pouraient se contenter d'en rappeler l'existence, avec mention finale "pour plus de renseignements, adressez vous à la mairie".
    J'en reviens aussi à l'info en mairie. Celui qui veux construire vient d'abord chercher le dossier pour déposer le permis. A ce moment là, il est encore temps pour lui d'obtenir l'info, et de changer éventuellement ses plans "en fonction de". Dons, des dépliants sur le comptoir de la mairie, ça peut toujours être pertinent, non ?

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    De plus, le gars qui arrive pour construire, la plupart du temps, il est justement pas du village.... donc il a jamais eu la feuille de choux en question.
    Ca c'est dans le cas ou s'est une municipalité qui met en place une aide. Quand c'est un département ou une région, cet effet la est sans doute moins important.

    A+

  22. #19
    r17777

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par shokin Voir le message

    Le salaire en fonction du niveau écologique de la profession ? (non, j'plaisante)

    Shokin
    Shokin présideennnnnnntttt!!!!!!

    r17777 (Conseiller indépendant en maîtrise de l'énergie)

  23. #20
    r17777

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Sans vouloir ignorer toute les conneries qui ont pu être faites, souvent en croyant bien faire d'ailleurs, ne négligeons pas le fait, que la préssion immobilère dans certains secteurs est telle, que pour créer de l'espace public, il faut acheter les terrains au coût des terrrains constructibles.. Qui en effet accepterait de se voir spolier, même pour le bien commun!
    y'a pas un droit de préemption pour la mairie?



    sinon pour rester dans le sujet ... ce genre d'initiative me paraît être un bon départ ... http://www.amorce.asso.fr/

  24. #21
    r17777

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par Quisit Voir le message
    bref, les aides ont tué la nécéssaire industrialisation pour abaisser les couts
    je ne propose pas pour autant de meilleure solution (sauf celle d'augmenter le tarif de l'énergie)
    +1 pour le prix de l'énergie, avec en parrallèle une aide aux vrais négawatts prioritaire sur les aides aux EnR ....

  25. #22
    dédé29

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Moi je pense qu'il faudrait fortement inciter au covoiturage au niveau localar exemple inscriptions des candidants potentiels à la mairie ,forte subvention du cout de l'essence en fonction du nombre de voyageurs (voire "Totalement" ),aides aux entreprises favorisant les regoupement (par exemple au niveau des horaires )...
    pour les poids lourds les conseils régionaux devraient se concerter pour faire de meme en utilisant la SNCF (ils ont bien des moyens de pression ) et les voies navigables...
    Effectivement sur les transports je crois que les niveaux décentralisés seront plus efficaces que l'état qui doit traiter les problèmes globalement et donc de façon plus complexe en ménageant les différents corporatismes.

  26. #23
    BioTop

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    y'a pas un droit de préemption pour la mairie?



    sinon pour rester dans le sujet ... ce genre d'initiative me paraît être un bon départ ... http://www.amorce.asso.fr/
    Si bien sûr, mais au prix du marché.
    Met toi à la place de celui qui dispose d'un bien. Imagine une municipalité, qui passerait une zone, inconstructible, acheterai un terrain pour une bouchée de pain, rendrait de nouveau la zone construtible, pour y construire un bâtiment public ou pour le revendre!

    Cela s'appelle de la spoliation et c'est théoriquement impossible.

  27. #24
    BioTop

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    +1 pour le prix de l'énergie, avec en parrallèle une aide aux vrais négawatts prioritaire sur les aides aux EnR ....
    Donc par exemple, subventionner une isolation utilisant des produits naturel plutôt qu'une PAC

    Au fait savez-vous, que les Conseils Municipaux, peuvent délibérer pour augmenter le COS de 30%, lorsque la construction respecte des normes HQE...
    Se pose évidemment le contrôle du respect de la norme.

  28. #25
    BioTop

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par dédé29 Voir le message
    Moi je pense qu'il faudrait fortement inciter au covoiturage au niveau localar exemple inscriptions des candidants potentiels à la mairie ,forte subvention du cout de l'essence en fonction du nombre de voyageurs (voire "Totalement" ),aides aux entreprises favorisant les regoupement (par exemple au niveau des horaires )...
    Effectivement, je connais une Commune des Bouches du Rhones, qui a mis en place un tel dispositif et un parking destiné à laisser les véhicules non utilisés.

    Citation Envoyé par dédé29 Voir le message
    pour les poids lourds les conseils régionaux devraient se concerter pour faire de meme en utilisant la SNCF (ils ont bien des moyens de pression ) et les voies navigables...
    Effectivement sur les transports je crois que les niveaux décentralisés seront plus efficaces que l'état qui doit traiter les problèmes globalement et donc de façon plus complexe en ménageant les différents corporatismes.
    Les lois de décentralisation ont donné aux régions la compétence du transport Ferroviaire. Les TER (Transport Express Regionaux) sont donc géré par les régions... Les transports par bus par contre semblent être de la compétence des départements...

  29. #26
    r17777

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Donc par exemple, subventionner une isolation utilisant des produits naturel plutôt qu'une PAC

    Au fait savez-vous, que les Conseils Municipaux, peuvent délibérer pour augmenter le COS de 30%, lorsque la construction respecte des normes HQE...
    Se pose évidemment le contrôle du respect de la norme.
    ou n'importe quel isolant ... tant que ce dernier permet un bon ratio énergie grise / energie économisé ...

    bon bien sûr j'ai un penchant pour le matiraux naturelle et sain ...( je précise " et sain" car naturelle ne veut pas dire à coup sûr "sain" ... enfin qd même bien plus souvent que pour le non naturel )


    qu'appel tu le COS?

    et crois-tu vraiement à l'intéret écologique de l'HQE, dumoins tel qu'elle est devenue aujourd'hui ?
    un bon lien ... http://www.passerelleco.info/breve.php3?id_breve=121

  30. #27
    r17777

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    sinon pour Dédé29 (finistère?) y'a ça
    http://www.covoiturage-finistere.fr/

    heuuu pour les autres aussi .... allé biotop !! une petite proposition au CG ...

    Edit: c'est mon Ubuntu/linux qui merde ou vous aussi(utilisateur windows) vous avez rien qui s'affiche dans les bulles et menus déroulant ?

  31. #28
    BioTop

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    ou n'importe quel isolant ... tant que ce dernier permet un bon ratio énergie grise / energie économisé ...

    bon bien sûr j'ai un penchant pour le matiraux naturelle et sain ...( je précise " et sain" car naturelle ne veut pas dire à coup sûr "sain" ... enfin qd même bien plus souvent que pour le non naturel )


    qu'appel tu le COS?

    et crois-tu vraiement à l'intéret écologique de l'HQE, dumoins tel qu'elle est devenue aujourd'hui ?
    un bon lien ... http://www.passerelleco.info/breve.php3?id_breve=121
    Milles excuses...
    Le COS est le coefficient d'occupation des sols? par exemple sur un terrain de 1000 m avec un COS de 0.15, tu peux occuper 150 m2, et avec la majoration "HQE", 195m2..

    Je vais examiner avec attention les infos que tu m'as indiqué. Mais je pense qu'il faut avancer sur le sujet, même si ce n'est pas encore parfait. Le problème est toujours le même, fixer des critères et vérifier la mise en application.

  32. #29
    r17777

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    haaa ok .... pour le cos...


    pour faire avancé les choses, encore faut il être sûr de pousser sur le bon chariot ...
    HQE c'est l'AIMCC ...espèce de syndicat des constructeurs de matériaux conventionnels et de ses installateurs....

    Cherches plutôt du côté du projet de label français Effinergie ...


    edit : directement en clair sur le site du CLER http://www.cler.org/info/article.php3?id_article=3243

  33. #30
    BioTop

    Re : Du bon usage de nos impôts...

    Le problème c'est que la "Haute Qualité Environnementale", avant d'être un label ou une marque déposée, est un ensemble de trois mots, compréhensiblee par tout le monde.
    Avant même de connaître les critères à satisfaire pour obtenir le label, on peut commencer à discuter et peut-être à convaincre. Convaincre qu'il faut changer quelques habitudes, convaincre qu'il faut aider les bonnes pratiques, convaincre qu'un habitat écologiquement mieux pensé, n'est peut-être pas plus cher qu'un habitat plus classique...
    Peut -être faut-il trouver un autre qualificatif, indépendant des normes, pour pouvoir ne serait-ce qu'en parler dans un premier temp?

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Divers] Ensemble, rapprochons nos peuples à travers nos cultures
    Par SAGE1 dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/08/2007, 12h33
  2. urgent! impôts!
    Par virginie14740 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/06/2007, 19h48
  3. probleme certificat impots
    Par sososo dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/05/2007, 06h50
  4. Tamis moléculaire : Le bon usage?
    Par Fajan dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/08/2006, 13h22
  5. Du bon usage des DISJONTEURS !!
    Par f6bes dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 20/09/2005, 21h54