Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

l'évolutionnisme philosophique



  1. #1
    imrahil95

    l'évolutionnisme philosophique


    ------

    puisque le topic consacré à la philosophie est fermée , je pose ici ma question:

    quelles sont les conséquences qu'on peut philosophiquement tirer de la théorie de l'évolution, tant du point de vue théorique que pratique?

    de quelle manière peut-on extrapoler cette théorie dans le domaine de la philosophie?

    comment permet-elle de renouveller et d'apporter de nouvelles question aux problèmes traditionnels de la philosophie, du genre: qu'est-ce que l'homme? quel est le sens de sa vie? comment dois-il agir? quelle définition de la moralité ou du devoir peut-on tirer de l'Evolution? et dans le domaine de la politique, sur les questions de la conscience, de mon rapport à autrui et etc

    -----
    Dernière modification par imrahil95 ; 31/08/2005 à 14h25.

  2. Publicité
  3. #2
    baky

    Re : l'évolutionnisme philosophique

    Citation Envoyé par imrahil95
    puisque le topic consacré à la philosophie est fermée , je pose ici ma question:

    quelles sont les conséquences qu'on peut philosophiquement tirer de la théorie de l'évolution, tant du point de vue théorique que pratique?

    de quelle manière peut-on extrapoler cette théorie dans le domaine de la philosophie?

    comment permet-elle de renouveller et d'apporter de nouvelles question aux problèmes traditionnels de la philosophie, du genre: qu'est-ce que l'homme? quel est le sens de sa vie? comment dois-il agir? quelle définition de la moralité ou du devoir peut-on tirer de l'Evolution? et dans le domaine de la politique, sur les questions de la conscience, de mon rapport à autrui et etc
    De quelle théorie parles tu ? Selon Qui ? Darwin ? ou Autre ?

  4. #3
    titanic

    Re : l'évolutionnisme philosophique

    Salut à toi. Tu demandes : de quelle manière peut-on extrapoler cette théorie dans le domaine de la philosophie?
    Je ne crois pas qu'on puisse aisément transposer la théorie de l'évolution sur le plan simplement conceptuel. La théorie de l'évolution est maintenant un FAIT bien établi, dont la véracité se renforce chaque jour davantage avec les progrès des sciences et des techniques. Les philosophes, de quelque école de pensée qu'ils se réclament, sont tout à fait libres de penser ce qu'ils veulent. Mais leurs "arguments" ne pèsent pas bien lourd dans la balance, comparé aux preuves expérimentales qui surabondent !

  5. #4
    imrahil95

    Re : l'évolutionnisme philosophique

    je peux citer le livre co-écrit par daniel dennett et christian cler "théorie évolutionniste de la liberté", dans lequel ils entendent expliciter les implications philosophiques de l'évolution, sur la question de savoir si l'homme est libre, quoi penser du déterminisme etc etc

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    elghazi

    Re : l'évolutionnisme philosophique

    L'évolution en philosophie c'est pas récent, on s'est toujours intéressé à l’étude épistémologique de l’évolution.
    ce qui m'interesse moi c'est pas la philosophie de l'evolution mais l'evolution de la philosophie

  8. #6
    quetzal

    Re : l'évolutionnisme philosophique

    elle rentre parfaitement dans la notion traditionelle de nature/culture par exemple, ou le debat entre l'inée et l'acquis... mais en fait, elle permet de poser l'Homme, l'humanité dans un ensemble réel, plus que dans une genealogie imaginaire... bref la théorie de l'evolution permet de meiux definir l'Homme, de dire d'ou il vient, ce qu'il peut-etre... et c'est un grand pas vers la definition de ce qui lui est possible de faire...
    car c'est a partir de ce que qui est que l'on peux dire ce qui devrais etre..

  9. Publicité
  10. #7
    imrahil95

    Re : l'évolutionnisme philosophique

    Citation Envoyé par quetzal
    elle rentre parfaitement dans la notion traditionelle de nature/culture par exemple, ou le debat entre l'inée et l'acquis... mais en fait, elle permet de poser l'Homme, l'humanité dans un ensemble réel, plus que dans une genealogie imaginaire... bref la théorie de l'evolution permet de meiux definir l'Homme, de dire d'ou il vient, ce qu'il peut-etre... et c'est un grand pas vers la definition de ce qui lui est possible de faire...
    car c'est a partir de ce que qui est que l'on peux dire ce qui devrais etre..

    je n'aurais pas mieux dit

  11. #8
    [PSO]Fabrice.g

    Re : l'évolutionnisme philosophique

    Citation Envoyé par titanic
    La théorie de l'évolution est maintenant un FAIT bien établi, dont la véracité se renforce chaque jour davantage avec les progrès des sciences et des techniques. Les philosophes, de quelque école de pensée qu'ils se réclament, sont tout à fait libres de penser ce qu'ils veulent. Mais leurs "arguments" ne pèsent pas bien lourd dans la balance, comparé aux preuves expérimentales qui surabondent !
    Personnellement, je ne suis pas convaincu que si la théorie de l'évolution semble être un "fait établi", qu'il en soit de même de toutes les théories qui se réclament "évolutionnistes".

    Mon domaine de recherche, c'est la psychologie. Il existe en psychologie plusieurs courants de recherches qui se réclament de l'évolutionnisme. Les "preuves" dans ce domaine sont largement criticables, et tiennent le plus souvent de l'explication a postériori, avec tous les biais que cela comporte, que de la véritable théorie scientifique.

    Dire que tel comportement est issu d'un comportement archaïque est une extrapolation, puisque personne n'est capable de retourner dans le passé pour observer les-dits comportements archaïques, donc point de validation empirique.

    Pour ma part, il y a plusieurs types de théories évolutionnistes, et on peut les diviser en deux catégories, celles qui étudient les comportements évolués (c'est celles qui me paraissent le plus criticable, puisque elles apportent des justifications biologiques, ou génétiques à certains types de comportements, en minimisant l'influence du contexte social) et celles qui étudient les comportements évolutifs, c'est-à-dire, comment un comportement va se modifier, selon des principes évolutionnistes, en fonction du contexte social.

  12. #9
    Azen

    Re : l'évolutionnisme philosophique

    Si la question est la philosophie a-t-elle evolue, je pense que oui. En effet son champ d'etude est considerablement mieux defini si l'on compare la somme de nos connaissances actuelles avec celle de la periode pre-socratique. Certes en philosophie il n'y a que des tentatives de reponse et non de reponse absolu bien que le but soit de definir un cadre de la realite qui soit toujours Vrai. Maintenant qui dit philosophie dit conception du monde, "l'evolutinnisme philosophique" est donc je pense a rapprocher de l'histoire des idees celle ci traitant de la maniere dont ces idees se sont confrontes dans le but de faire ressortir celle qui semblait les plus "juste" (seule l'histoire permet cette etude). Les questions existencielles que l'homme se pose seront toujours les meme mais se sont les reponses possible qui evoluent dans l'optique que celles-ci soit plus apte a repondre "convenablement" a la question en adequation avec le milieux culturel etudie.
    La Vie a le pouvoir d'organiser la matiere...L'Homme d'organiser sa vie...

  13. #10
    Prolagus

    Re : l'évolutionnisme philosophique

    Citation Envoyé par [PSO]Fabrice.g
    Personnellement, je ne suis pas convaincu que si la théorie de l'évolution semble être un "fait établi", qu'il en soit de même de toutes les théories qui se réclament "évolutionnistes".

    Mon domaine de recherche, c'est la psychologie. Il existe en psychologie plusieurs courants de recherches qui se réclament de l'évolutionnisme. Les "preuves" dans ce domaine sont largement criticables, et tiennent le plus souvent de l'explication a postériori, avec tous les biais que cela comporte, que de la véritable théorie scientifique.

    Dire que tel comportement est issu d'un comportement archaïque est une extrapolation, puisque personne n'est capable de retourner dans le passé pour observer les-dits comportements archaïques, donc point de validation empirique.

    Pour ma part, il y a plusieurs types de théories évolutionnistes, et on peut les diviser en deux catégories, celles qui étudient les comportements évolués (c'est celles qui me paraissent le plus criticable, puisque elles apportent des justifications biologiques, ou génétiques à certains types de comportements, en minimisant l'influence du contexte social) et celles qui étudient les comportements évolutifs, c'est-à-dire, comment un comportement va se modifier, selon des principes évolutionnistes, en fonction du contexte social.
    D'un autre côté, c'est le propre de toutes les sciences qui font peu ou prou appel à une historicité ! Personne n'est retourné dans le passé pour savoir si Jules César a réellement existé, et on n'a même pas un fossile de son bout d'orteil à tripoter. Pour autant, c'est bel et bien accepté comme fait scientifique... quand bien même on ne pourra plus jamais observer un Romain ou un trilobite autrement que via des écrits ou un bout de caillou, et non en éprouvette de façon répétée comme dans les bonnes vieilles sciences expérimentales...
    [Et puis une bonne partie des mécanismes et faits de l'évolution sont bel et bien expérimentaux, prévisibles et reproductibles, c'est déjà pas mal... ]

    Un autre point que soulève ton message, tient probablement à la difficulté de quantifier/qualifier les comportements en tant qu'objets d'étude, peu évidents à délimiter, et peu traçables dans le temps... Sans parler de possibles "colorations" anthropomorphiques involontaires, peut-être encore moins évitables que dans d'autres domaines...
    Péteux de caillasse en exil.

  14. #11
    bluemark

    Re : l'évolutionnisme philosophique

    Un bon exemple de notion d'évolution en philosophie : Bergson .


    Je pense que la notion d'évolution est fondamentale pour quiconque a en lui un conception du réel absolu .

    Tous les domaines de la science font usage de ce terme et on voit que tout est changement .

    Pour moi le réel "total" est en constante évolution depuis toujours . Ceci ne peut être déstabilisant que si on oublie la possibilité du sens .

Discussions similaires

  1. Implication philosophique de la science?
    Par jojo17 dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 3
    Dernier message: 26/02/2007, 19h08
  2. Question un peu philosophique ?
    Par damsdamsdams dans le forum Chimie
    Réponses: 11
    Dernier message: 05/07/2006, 20h23
  3. Le débat philosophique
    Par bardamu dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 10
    Dernier message: 19/06/2006, 15h32
  4. humour philosophique
    Par quetzal dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/07/2005, 13h58
  5. Question existentielle et philosophique
    Par Jackyzgood dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 10/08/2003, 02h50