Affichage des résultats du sondage: Le débat philosophique est essentiellement pour vous :

Votants
32. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Progresser par l'échange

    21 65,63%
  • Trouver les vraies réponses

    6 18,75%
  • Affirmer vos conceptions

    2 6,25%
  • Lutter contre certaines conceptions

    1 3,13%
  • Discuter pour passer le temps

    2 6,25%
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Le débat philosophique



  1. #1
    bardamu

    Le débat philosophique


    ------

    Un petit sondage pour essayer de cerner comment vous concevez l'usage de ce forum et les relations entre les participants.
    Je vous invite à développer votre position.

    Pour ma part, je conçois l'échange sur ces forums essentiellement comme l'occasion de progresser, soit qu'il s'agisse d'exposer clairement ma pensée ou celles de courants ou auteurs, soit que je découvre d'autres conceptions ou un enrichissement de celles que je connais.
    A l'occasion, un peu de combat contre telle ou telle idée n'est pas inutile pour bousculer des certitudes et remettre la pensée en marche (y compris mes certitudes).

    -----
    Ethica, IV, 43 : Titillatio excessum habere potest et mala esse.
    Spinoza

  2. Publicité
  3. #2
    shokin
    Modérateur

    Re : Le débat philosophique

    Ma réponse se rapproche du "trouver les vraies réponses", même si l'échange reste non négligeable.

    Je ne tiens pas à trouver de fausses réponses. Je veux que ma conception de la réalité se rapproche le plus de la réalité, cela pour que mes actions correspondent le plus à mes buts.

    Se rapprocher de la réalité (non de la vérité) tout en sachant que toute théorie est réfutable.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  4. #3
    neojousous

    Re : Le débat philosophique

    Un peu pareil, même si j'ai mit progresser, parce que à mon avis, il est illusoire d'espérer trouver les vraies réponses.

    Personnellement, mon but est d'atteindre une connaissance suffisante pour pouvoir apporter des réponses, qui ne sont pas vraies ultimement, mais qui me permettrait de me faire une opinion cohérente du monde, ou de concevoir les diverses visions du monde possible, même si je ne peux trancher entre elle.

    En gros: le monde est cohérent soit en étant A, soit en étant B, soit en étant C. Je ne sais pas si c'est A, ou B, ou C qui est vrai, mais je sais que l'une des visions est la bonne. Voilà mon but personnel que je cherche à atteindre par la philosophie et les sciences.
    Donc voilà je sais pas si j'ai vraiment été clair...

  5. #4
    choco-chlo

    Re : Le débat philosophique

    Pour moi, non seulement la philosophie n'apporte pas de réponse absolue, mais en plus elle se base sur des échanges.
    c'est aussi le but d'un forum, échanger, progresser, comprendre ... la première réponse me paraissait donc être la meilleure.
    cependant, l'intitulé du sondage ("débat") ainsi que la formulation des réponses possibles n'a t-elle pas énormément joué dans la réponse de la majorité?

  6. #5
    quetzal

    Re : Le débat philosophique

    contrairement a shokin j'ai l'espir de trouve plein de fausse réponse, c'est autant d'hypothèse qui ne reviendrons plus jouer les troubles fetes.. car si le vrai est difficile a trouver, le mieux encore est d'avori élliminer tout ce qui ne "colle" pas...

    donc plus on echange et pus l'on peux confronter des hypothèses afin que certainnes les moins sure s'ecramole comme du vieux fromage (victoire)

    la philosophie est un sport de combat ce vieux grigou de sartre, ou l'on gagne plus par la mise en echec de son adversaire que par le fait de vraiment pouvoir prendre le roi..

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Bob Trebor

    Re : Le débat philosophique

    Progresser par l'échange
    Oui, essayer de rendre l'échange utile.

    Trouver les vraies réponses
    Hum...

    Affirmer vos conceptions
    Oui, mais aussi les infirmer si elles sont démontrées fausses par l'échange.

    Lutter contre certaines conceptions
    Oui, celles qui me paraissent infondées.

    Discuter pour passer le temps.

    Non
    Si le différent était différent du différent, il existerait sans le différent (Nagarjuna)

  9. Publicité
  10. #7
    Primavera

    Lightbulb Re : Le débat philosophique

    Citation Envoyé par shokin
    Ma réponse se rapproche du "trouver les vraies réponses", même si l'échange reste non négligeable.

    Je ne tiens pas à trouver de fausses réponses. Je veux que ma conception de la réalité se rapproche le plus de la réalité, cela pour que mes actions correspondent le plus à mes buts.

    Se rapprocher de la réalité (non de la vérité) tout en sachant que toute théorie est réfutable.

    Shokin
    Malheureusement je serais moins optimiste, car je pense que nous ne pouvons que nous rapprocher de vérités (et encore relatives !), le réel n’étant qu’un point de référence pour vérifier nos assertions mais le réel (chose en soi) reste inaccessible directement. D’autant que plus on sait, plus on mesure l’étendue de ce que l’on ne sait pas. Socrate ?

    Alors oui, progression par l’échange, le langage, le dialogue… pour satisfaire un insatiable autant qu’instinctif besoin de combler les manques… de connaissance.

    Puis affirmer ses conceptions ou plutôt se donner les moyens, par l’ouverture et le dialogue, de conceptualiser ses propres idées.

  11. #8
    Invité

    Re : Le débat philosophique

    Je n'ai pas pu répondre au sondage... Je crois que je débat pour essayer de savoir ce que je cherche en débattant...
    Il n'est peut être pas trop difficile de savoir ce qu'on veut lorsqu'on discute ainsi... (généralement: avoir raison, ou trouver une réponse, ou affiner ses arguments...)
    Mais je crois qu'il est beaucoup plus difficile de savoir ce qu'on désire...

    Pourquoi est-ce que je désire avoir raison, par exemple ? cela peut être pour em...der l'autre (hystérie)... cela peut être aussi pour "sauver" un grand auteur dont on pense qu'il n'y a que dans son ombre que l'on peut respirer (l'universitaire)... cela peut aussi être pour la reconnaissance (le "maître" type dialectique de Hegel) ..cela peut aussi prendre des formes plus "perverses"...

    J'avoue que c'est là une question qui me turlupine: je ne dois pas être le seul à ressentir qu'il peut exister une forme d'addiction aux échanges sur le net... est-ce que nous débattons de sciences et de philosophie pour nous donner bonne conscience (à l'instar de l'ivrogne qui ne boit que des grands vins)?

  12. #9
    darklady

    Re : Le débat philosophique

    Moi qui ne suis pas philosophe, je pense que c'est progresser par l'échange.

    Car quand on entend les philosophes (ou les étudiants en philosophie) philosopher, ce qui nous attire c'est cette source de savoir.

    Mon copain a fait une licence de philosophie, et pourtant il me dit qu'il n'est pas philosophe. Moi j'ai une licence de linguistique, et pourtant je dis que je suis linguiste.

    Etes-vous des philosophes? Sinon vous êtes quoi? Vous qui avez une connaissance étendue sur le monde que moi je n'ai pas!!!

    En plus moi j'écris de la philosophie, parce que dans ma discipline le savoir est de mauvaise qualité par rapport au savoir-faire qui est mieux que celui des pseudo-historiens des sciences. Et je ne me prends pas pour une philosophe. (Et c'est mal vu de penser en linguistique mais tout le monde pense hihihi).


    Françoise

  13. #10
    quetzal

    Re : Le débat philosophique

    la différence tiens peut-etre que le philosophe se défini plutôt parcequ'il ne sait pas encore, plutôt que par le diplôme qu'il a acquis.. la philosophie est l'ensemble d'un questionement sur le monde, un vide demandant d'etre ordoné, beaucoup d'autre discipline fonctionne sans doute sur le mode accumulatif, en nombre de langue courement parlée...

    c'est sans doute a ce titre que l'on dit que les enfants sont de bon philosophe, et que l'adulte perd cette curiosité et cet etonement en face de ce qu'il ne connais pas. préférant de loin ce qu'il connait deja pour de simple raison de sécurité psychologique et pour minimiser le risque dans l'action..
    le sage quand a lui pourrait-etre ce philosophe qui ayant dépassé son propre doute par l'expérience répété est a même d'agir sans ne rien dire.. la sagesse appartiens au faire, la philosophie a la parole...
    l'on peut-etre un bon philosophe connaitre beaucoup sur cette discipline et toutefois ne pas pouvoir agir; etre sage par le fait..
    c'est ainsi que l'on peu etre un amis de la sagesse, ou l'apprécier, sans toutefois agir avec elle.. or la sagesse est la réalisation de la pensé, son but..
    car le questionement prend corps dans le monde, et doit y revenir.. le philosophe doit retourner dans la caverne et agir en sagesse.

  14. #11
    Primavera

    Re : Le débat philosophique

    Et bien sombre (ou plutôt lumineuse ?) lady, pour compléter Quetzal, je répondrais que c'est sans doute car en science on a l’impression de prendre une mesure dont on aperçoit le bout, alors qu’en philosophie plus on avance plus on a l’impression que la vision diminue… ce qui incite à la modestie.
    De plus il y a une grosse différence entre avoir une maîtrise de philosophie et être philosophe… ce dernier doit avoir conceptualisé une idée nouvelle pour entrer dans la postérité, l’équivalent d’un prix Nobel en science.

    En tout cas, d’après l’aperçu que j’en ai eu, je considère que la linguistique est une nouvelle branche de la philosophie.. mais sous l’angle du concret bien sur, la métaphysique étant plutôt démodée. Faut croire que science et philosophie finissent par se retrouver sur des voies communes, du moins parallèles. Mais les routes sont devenues si nombreuses qu’on s’y perd. Autrefois on se perdait à cause du manque, de l'obscurantisme, de nos jours on se perdrait plutôt dans les dédales du savoir. C'est sans doute pourquoi les "sophistes" ont encore de beaux jours devant eux.

Discussions similaires

  1. l'évolutionnisme philosophique
    Par imrahil95 dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 10
    Dernier message: 26/06/2012, 01h22
  2. Implication philosophique de la science?
    Par jojo17 dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 3
    Dernier message: 26/02/2007, 19h08
  3. Question un peu philosophique ?
    Par damsdamsdams dans le forum Chimie
    Réponses: 11
    Dernier message: 05/07/2006, 20h23
  4. humour philosophique
    Par quetzal dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/07/2005, 13h58
  5. Question existentielle et philosophique
    Par Jackyzgood dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 10/08/2003, 02h50