limite intelligence
Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

limite intelligence



  1. #1
    invite7f5e7850

    Arrow limite intelligence


    ------

    l'intellegence humaine est limité . on est toujours loin d'arriver a la verité 100%.

    -----

  2. #2
    Seirios

    Re : limite intelligence

    Ce n'est pas de plus d'intelligence dont l'Homme à besoin pour connaître la vérité sur certains sujets, mais de plus de temps. Le cheminement scientifique vers l'aboutissement d'une théorie cohérente et globalement correcte. De plus, la théorie trouvé n'est jamais "excatement" vrai.

  3. #3
    invite4baebca2

    Re : limite intelligence

    la science va au dela des limites de l'esprit, puisqu'elle fixe la pensée, le raisonnement, se paufine, se contredit puis s'améliore au fil du temps ...
    la science comme l'esprit humain sont perfectibles

  4. #4
    invite4f77adc0

    Re : limite intelligence

    Je dirais que l'homme a besoin d'acquérir plus de connaissances. Cependant nous sommes très loin d'une vérité totale dans tous les domaines. L'homme reste un être inachevé, d'où ses perpétuelles recherches; cependant ses recherches peuvent suivre un chemin détourné de la vérité, alors même qu'il ne s'en rend pas compte. Donc finalement "notre" vérité n'est peut-être pas la vérité "absolue".

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Seirios

    Re : limite intelligence

    Nous n'arriverons même jamais à obtenir la vérité "absolue". En effet, toute les théories construitent par l'homme, notamment en physique (puisque c'est la science qui nous permet de décrire et de comprendre l'univers), ne sont que des approximations de la vérité. Nous ne pouvons pas dire que nos théorie, aussi bien passées, présentes et futures, étaient, sont et seront des théories "vraies", mais des théories "justes". Et nous pouvons toujours une théorie plus "juste" qu'une autre.
    Dernière modification par Seirios ; 07/06/2006 à 15h05.

  7. #6
    invitec950cde9

    Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par Phys2
    Ce n'est pas de plus d'intelligence dont l'Homme à besoin pour connaître la vérité sur certains sujets, mais de plus de temps. Le cheminement scientifique vers l'aboutissement d'une théorie cohérente et globalement correcte. De plus, la théorie trouvé n'est jamais "excatement" vrai.
    Au delà de la vérité scientifique il y a aussi la vérité historique. Le temps (historique) ne serait-il pas à lui seul un acteur dans la réalisation d'une sorte de vérité/rationalité concrète qui ne peut se Vérifier qu'à terme échu ? D'où l'idée de laisser du temps au temps.
    Citation Envoyé par Phys2
    Nous n'arriverons même jamais à obtenir la vérité "absolue". En effet, toute les théories construitent par l'homme, notamment en physique (puisque c'est la science qui nous permet de décrire et de comprendre l'univers), ne sont que des approximations de la vérité. Nous ne pouvons pas dire que nos théorie, aussi bien passées, présentes et futures, étaient, sont et seront des théories "vraies", mais des théories "justes". Et nous pouvons toujours une théorie plus "juste" qu'une autre.
    Sauf que s’agissant d’intelligence et de vérité, le terme juste ne me semble pas tout à fait adéquat, renvoyant à une valeur plutôt morale de justice, en éthique ou en politique. La vérité en philosophie serait plutôt l’adéquation entre pensée et réalité, mais vérité relative en matière de connaissance dite "positive" plutôt que vérité absolue.

  8. #7
    invitec950cde9

    Re : limite intelligence

    A propos d’intelligence on pourrait aussi citer ce passage :

    « « « Henri Bergson distingue entre instinct et intelligence, et considère l’intuition comme la forme la plus pure de l’instinct. L’intelligence est adéquate à la compréhension des choses matérielles, mais ne peut traiter la nature fondamentale de la vie ou de la pensée. Il définit l’intuition comme « l’instinct devenu désintéressé, conscient de lui-même, capable de réfléchir sur son objet et de l’élargir indéfiniment ». « Nous appelons [...] intuition la sympathie par laquelle on se transporte à l’intérieur d’un objet pour coïncider avec ce qu’il a d’unique et, par conséquent, d’inexprimable » (la Pensée et le Mouvant, 1934).

    L’intelligence, pour sa part, ne peut faire autre chose qu’analyser, et la fonction de l’analyse est de faire apparaître l’aspect relatif d’un objet plutôt que son aspect absolu ou individuel. L’intelligence ne saisit que des concepts, « mais il n’y a aucun moyen de reconstituer, avec la fixité des concepts, la mobilité du réel » (la Pensée et le Mouvant). Selon lui, l’intuition est la seule manière de connaître l’absolu. » » »


    Je dirais que si illimitée, totale, absolue ou puissante soit l’intelligence intuitive, elle demeure subjective et manque à ce titre d’une indispensable vérification objective (donc collective) pour la valider.

  9. #8
    invite0e4ceef6

    Re : limite intelligence

    pas trop d'accord avec bergson si il fait une différence intuition et intélligence, car somme toute l'intuitions est le produit de l'intélligence. c'est ce qui apparait du travail cérébral en tant que primentité de la psychée.

    sans intélligence pas d'intuitions de quoique se soi, pas d'idée, idées, qui ne sont que des intuitions idéelle, intuitions elle-même que l'on ne peux rapporter a pas grand chose au fait intrinsèquement l'idée ou l'intuitions sont des informations quand a l'etat de soi, et du monde...

    l'intélligence est en deça du conscient, c'est une puissance au service d'outils psychique, d'outils d'annalyse et synthèse et autres, qui sont eux mêmes des outils pour la formation d'une représentation formelle du monde quand a son comportement causal..

    elle fait bien plus qu'annalyser, elle est le moyen parlequel toute notre représentation du monde acquiert sa cohérence, et par lequel nous formons des synthèse a-priori sur celui-ci, par le lequel nous formons toute nos methode et nos outils.

    l'intélligence est a ce titre très proche du travail de l'imaginaire dans le sens ou elle est se qui permet de délier les formes et de les réassembler sous de nouvelle forme.

    elle le moyen qui permet de s'approprier le comportement d'une chose, soit de le com-prendre, et de creer de nouvelle chose a partir de ce que nous savons deja, ou bien de trouver des chemins de résolution de plus en plus performant pour une tache donné..

    l'intélligence me semble a ce titre participer a tout ce que faisont, rien ne lui echappe. elle n'est pas une vertue purement intelectualiste, mais bin plutôt ce qui nous permet de survivre corporellement dans un monde inconnu.

  10. #9
    invite8342ffcd

    Re : limite intelligence

    L'homme développe son intelligence à partir des informations qu'il acquière. Par le raisonnement empirique ou cartésien, il a besoin de données.
    Or l'homme est un grand invalide, ses sens sont appropriés à son environnement mais sans plus. Dans bien des cas les animaux possèdent des systèmes d'acquisition supérieurs aux siens.
    Il pallie ses manques par des "béquilles" techniques qui lui permettent de se déplacer plus vite, voir plus loin dans le spectre des ondes lumineuses... Souvent d'ailleurs en copiant le règne animal.
    Jusqu'où peut aller dans la compréhension de ce qu'il ne peut percevoir? Voilà une limite certaine à l'intelligence mais pas à l'imagination qui est aussi une composante de l'intellect.
    Peut-il fabriquer de l'intelligence afin de progresser?

  11. #10
    invite0384691e

    Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par primevère
    La vérité en philosophie serait plutôt l’adéquation entre pensée et réalité, mais vérité relative en matière de connaissance dite "positive" plutôt que vérité absolue.
    Hum hum ! La "réalité" qu'est-ce que c'est ? Un bien grand mot somme toute ! Plutôt que la connaissance de la réalité, ne faut-il pas plutôt parler, avec Heisenberg, de la connaissance de la connaissance que nous en avons ?

    Hélas :

    "...
    Le coeur suit aisément l'esprit :
    De cette source est descendue
    L'erreur païenne, qui se vit
    Chez tant de peuples répandue.

    Ils embrassaient violemment
    Les intérêts de leur chimère.
    Pygmalion devint amant
    De la Vénus dont il fut père.

    Chacun tourne en réalités,
    Autant qu'il peut, ses propres songes :
    L'homme est de glace aux vérités ;
    Il est de feu pour les mensonges
    . "

    Jean de La Fontaine. Livre IX
    Le Statuaire et la Statue de Jupiter (extrait)

    ( http://www.dinosoria.com/fable_09_06.htm )
    Salutations.

  12. #11
    invitec950cde9

    Post Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par quetzal
    pas trop d'accord avec bergson si il fait une différence intuition et intélligence, car somme toute l'intuitions est le produit de l'intélligence. c'est ce qui apparait du travail cérébral en tant que primentité de la psychée.
    Sachant que nous sommes dans un domaine où "l'exploration physique" est difficile, qui prouve que ce n’est pas l’inverse et que ce n’est pas l’intuition – par définition mode de connaissance immédiate de l’objet, voie directe vers la réalité de la chose, sans calcul intermédiaire, comme qui dirait instinctive, voire hors du temps… - qui produit l’intelligence,
    ou bien qui dit qu’intellect et intuition ne sont pas deux modes parallèles et complémentaires de connaissance produit par un facteur ou moteur unique ?...
    Depuis plus de 2 millénaires de "sciences" philosophiques, plusieurs interprétations subsistent laissant place à toutes sortes de supputations (de l’intuition = simple mécanisme de la perception à l’intuition = unique source d’intelligibilité) sans que personne ne soit parvenu à trancher définitivement et incontestablement. Nous pouvons toujours plaider, mais je doute que nos deux petites personnes ne parviennent à mettre fin à l’énigme.

    sans intélligence pas d'intuitions de quoique se soi, pas d'idée, idées, qui ne sont que des intuitions idéelle, intuitions elle-même que l'on ne peux rapporter a pas grand chose au fait intrinsèquement l'idée ou l'intuitions sont des informations quand a l'etat de soi, et du monde...
    A supposer que l’intuition soit une sorte d’aptitude innée au calcul qui se manifeste chez l’homme au même titre que l’instinct chez l’animal, on pourrait aussi bien dire : sans intuition pas d’intelligence car chacun sait que l’homme émet d’abord des hypothèses (savoir inné ou intuitif ?) puis les vérifie intellectuellement ensuite grâce à l’entendement (logique, calcul) et au moyen de l’expérience sensible.

  13. #12
    invitec950cde9

    Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par Dansampi
    L'homme développe son intelligence à partir des informations qu'il acquière. Par le raisonnement empirique ou cartésien, il a besoin de données.
    Or l'homme est un grand invalide, ses sens sont appropriés à son environnement mais sans plus. Dans bien des cas les animaux possèdent des systèmes d'acquisition supérieurs aux siens.
    Il pallie ses manques par des "béquilles" techniques qui lui permettent de se déplacer plus vite, voir plus loin dans le spectre des ondes lumineuses... Souvent d'ailleurs en copiant le règne animal.
    Jusqu'où peut aller dans la compréhension de ce qu'il ne peut percevoir? Voilà une limite certaine à l'intelligence mais pas à l'imagination qui est aussi une composante de l'intellect.
    Peut-il fabriquer de l'intelligence afin de progresser?
    Ouh là ! N'avons-nous pas là un fan de superman ??? A moins que ce ne soit un nouveau culte de l'animal ?

    Il ne faudrait pas confondre la capacité à renifler, entendre, voir de ses yeux, nager comme un poisson ou voler de façon naturelle avec l’intelligence c'est-à-dire l’aptitude réflexive à calculer, utiliser sa logique, comprendre, résoudre des problèmes, bref agir sur le monde… des régions assez différentes dans le cerveau.
    Etre très réceptif aux informations ou données c’est bien, mais savoir en tirer la substantifique moelle c’est mieux. S’adapter à l’environnement c’est bien, mais être capable d'en comprendre ses lois pour mieux s’en protéger, voire exploiter ou diriger ses forces et énergies c’est mieux non ?

  14. #13
    invitec950cde9

    Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par titanic
    Hum hum ! La "réalité" qu'est-ce que c'est ? Un bien grand mot somme toute ! Plutôt que la connaissance de la réalité, ne faut-il pas plutôt parler, avec Heisenberg, de la connaissance de la connaissance que nous en avons ?

    Hélas :

    "...
    Le coeur suit aisément l'esprit :
    De cette source est descendue
    L'erreur païenne, qui se vit
    Chez tant de peuples répandue.

    Ils embrassaient violemment
    Les intérêts de leur chimère.
    Pygmalion devint amant
    De la Vénus dont il fut père.

    Chacun tourne en réalités,
    Autant qu'il peut, ses propres songes :
    L'homme est de glace aux vérités ;
    Il est de feu pour les mensonges
    . "

    Jean de La Fontaine. Livre IX
    Le Statuaire et la Statue de Jupiter (extrait)

    ( http://www.dinosoria.com/fable_09_06.htm )
    Salutations.
    Généralement ceux qui se soucient de la réalité ne sont pas ceux qui rêvent, bien au contraire.
    Quant à savoir si la réalité n'est qu'un "bien grand mot", je propose à Titanic de traverser sans précaution une nationale par jour de grand trafic. Tous ceux qui se sont par la suite retrouvé à l'hôpital on compris ce qu'était une réalité... ... de bien grand "maux"

  15. #14
    invite0e4ceef6

    Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par Primavera
    Sachant que nous sommes dans un domaine où "l'exploration physique" est difficile, qui prouve que ce n’est pas l’inverse et que ce n’est pas l’intuition – par définition mode de connaissance immédiate de l’objet, voie directe vers la réalité de la chose, sans calcul intermédiaire, comme qui dirait instinctive, voire hors du temps… - qui produit l’intelligence,
    ou bien qui dit qu’intellect et intuition ne sont pas deux modes parallèles et complémentaires de connaissance produit par un facteur ou moteur unique ?...
    Depuis plus de 2 millénaires de "sciences" philosophiques, plusieurs interprétations subsistent laissant place à toutes sortes de supputations (de l’intuition = simple mécanisme de la perception à l’intuition = unique source d’intelligibilité) sans que personne ne soit parvenu à trancher définitivement et incontestablement. Nous pouvons toujours plaider, mais je doute que nos deux petites personnes ne parviennent à mettre fin à l’énigme.
    ben disons que si toute notre représentation du monde est faite d'intuition, et que cette représentation se fait par apprentissage tout au long de la vie, l'on doit conclure qu'il n'y a pas d'idées innée, d'idée préconçue du monde. l'intuitions ce n'est pas le percept lui-même mais bien sa reconstruction par le cerveau. c'est un ensemble qu'il nous est tous necéssaire d'acquérir progréssivement pour devenir "viable". un peu comme d'apprendre a faire un vélo. il n'existe pas d'intuition intéllectuelle inée du mode de comportement de cet objet, ainsi qu'il n'existe pas de solution inée au comportement global du monde, puisque le monde en-soi est toujours changeant selon le lieu ou l'on se trouve.. cela voudrais qu'un enfants de parents chinois ne pourrais pas survivre dans notre système culturel..
    ce qui n'est pas cas..
    l'intuition est bien ce qui existe a la conscience, alors que le percept lui reste toujours en instance, c'est un objet idéel ensoi, puisque éssentiel dans la création d'une représentation adéquate et unifié de toute les intuitions qui nous parviennent.
    notre représentation n'a de sens qu'avec un corps comme moyen d'accès et de présence a un monde.

    or ici l'intélligence est bien ce qui permet cet ordonancement de tout ce que nous percevons vers une ensemble unifié et logique entre tout les sens.
    quand je touche un objet, je ne fait que ressentir sa présence sa texture, je voie en même temps, et je peux aussi l'entendre. et si je bois sont contenu je met en corrélation, l'ensemble des position de mon corps(coude/bras/mains) selon une représentation spatiale de cet objet, puis le gout e l'odorat confirme l'existence de l'objet sous de nouveaux mode le tout en corrélation temporelle.. cela n'est compréhensible que si toute ses informations sont rendue compréhensible et que leur représentation sont par la suite unifié.
    c'est adire que les intuitions né des percept pur sont mis en corrélation, et a cela il faut bien un espace, et un millieu pour ce faire.. le traitement de plus prend un temps qui lui est bien réel 200/ms ce qui démontre que ce n'est pas de l'instanné.. l'information des sens transite par les aires ha-hoc est traité par le conscient et ensuite selon sa pertinance est renvoyé vers la conscience subjective sous la forme d'une rprésetation cohérente et globale du monde.. 200Ms, c'est trop court pour que l'on perçoive le delais de nos propre réaction, mais avec juste deux ou trois verre d'alcool la puissance de l'intellect rend parfaitement visible ce travail, car ce n'est pas le monde qui se dédouble ou qui devient flou, mais bien notre représentation virtuelle du monde qui devient inadéquate a son objet.. il n'empèche qu'un fois tombé le sol lui est toujours aussi dur..

  16. #15
    invitec950cde9

    Re : limite intelligence

    Oui d’accord, mais là il s’agit de la description de mécanismes spatio temporels au sens de Kant (intuition sensible, unité objective de l’aperception, etc…). Mais lui-même reconnaît une part de mystère, non pas à ce niveau de nos représentations, mais dans les jugements synthétiques.
    Ainsi, juger que « tous les corps sont pesants », c’est énoncer à propos du corps « plus que ce qui est contenu dans la représentation que j’en ai », car le prédicat (pesanteur) et le sujet (corps) supposent une synthèse ou liaison intuitive antérieure à toute expérience d’un objet réel quelconque, ce que Kant exprime par l’équation suivante : « Quelle est ici l’inconnu = X sur quoi l’entendement s’appuie quand il croit trouver hors du concept de A un prédicat B qui lui est étranger, et qu’il estime pourtant lui être rattaché », quand il désigne une représentation B dont l’universalité et la nécessité dépassent celle que n’en peut procurer l’expérience ?
    C’est le principe a priori ou transcendantal de l’unité de tout le divers de nos représentations ou conscience transcendantale de soi du sujet connaissant.
    C'est plutôt à cela que je faisais allusion, tout en restant prudemment interrogative.

  17. #16
    invite0384691e

    Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par quetzal
    or ici l'intélligence est bien ce qui permet cet ordonancement de tout ce que nous percevons vers une ensemble unifié et logique entre tout les sens.
    quand je touche un objet, je ne fait que ressentir sa présence sa texture, je voie en même temps, et je peux aussi l'entendre. et si je bois sont contenu je met en corrélation, l'ensemble des position de mon corps(coude/bras/mains) selon une représentation spatiale de cet objet, puis le gout e l'odorat confirme l'existence de l'objet sous de nouveaux mode le tout en corrélation temporelle.. cela n'est compréhensible que si toute ses informations sont rendue compréhensible et que leur représentation sont par la suite unifié.
    c'est adire que les intuitions né des percept pur sont mis en corrélation, et a cela il faut bien un espace, et un millieu pour ce faire..
    Dans certaines philosophies, le principe qui lie les intuitions sensibles en réalisant l'unité systématique des concepts, est un principe "spirituel", comme dans la doctrine (car c'est une doctrine) de l'intellect agent chez Thomas d'Aquin :
    http://www.google.fr/url?sa=U&start=...t1.htm&e=15059

    Cela dit, l'idée qu'il existerait "dans le corps une puissance spirituelle instrumentale", me semble assez osée. Pourtant, il me semble que Thomas d'Aquin allait infiniment plus loin dans la compréhension du mystère de l'intelligence humaine, que Kant ...

    Salutations.

  18. #17
    invite0e4ceef6

    Re : limite intelligence

    pour moi l'intuition c'est le l'information.. et pas d'information sans un support matriel de reception.. les deux vont ensemble. mais cela n'empçche en rien de dre que l'intuitions soit un principe spirituel, a condition de ne pas prenndre la spiritualité pour un objet hors de toute physique et de toute matière, puisque l'on a aucune preuve qu'ils puisse exister de l'information sans qu'un recepteur materiel ne la rende réelle.

    sans telescope pas d'idée de nébuleuse, même si cele-ci sont en instance.. le fait d'avoir des idées, même spirituelle, sont des objet percevable, ils sont donc matérialiste, puisque percevable.. et connu comme tel.

    quand a l'intelligence elle-même c'est bien une puissance de traitement et d'agencement des percepts, des idées, en face de la mémoire...

    thomas d'aquin ça remonte aujourd'hui a un peu loin, un peu comme de sortir du ptolémé pour fare de l'astro-physique non??

  19. #18
    invite0384691e

    Re : limite intelligence

    Oui c'est "matériel" qui pose problème et qu'on doit définir au préalable si on veut savoir de quoi on parle, chose qui n'est pas faite le plus souvent. On dit que les quatres forces fondamentales de la physique c'est du "matériel", mais on peut aussi dire que ce n'est que de l'information ! Est-ce qu'on connaît la nature des quatres forces fondamentales ? Non ...
    Chez Thomas d'Aquin, qui dit spirituel dit immatériel, et donc aussi par voie de conséquence immortel, et c'est là en fin de compte où il voulait en venir, pour expliciter rationnellement (selon une rationalité qui n'est pas très scientifique, on doit en convenir !) la doctrine chrétienne de l'immortalité de l'âme humaine.
    Au fond, il n'y a là que peu de différences avec le dualisme cartésien, dans lequel système l'union de l'âme immatérielle et du corps matériel restait une énigme : si Descartes revenait aujourd'hui, il serait la risée du monde avec sa glande pinéale

    Quand à "la conscience expliquée " de Daniel Dennett ( http://fr.wikipedia.org/wiki/La_cons...expliqu%C3%A9e ), je ne crois pas qu'elle épuise, elle non plus, la nature de l'intelligence humaine

    Salutations.

  20. #19
    invitec950cde9

    Re : limite intelligence

    En version moderne St Thomas aurait pu nous dire que pour transformer de l’énergie-matière (univers spatio-temporel) en énergie-esprit (univers intemporel, âme immortelle…), l’intelligence est l’outil transitoire nécessaire pour traduire les messages brouillés en information objective numérisée, la seule stockable, capitalisable, transportable, communicable entre les deux univers. Le sujet vivant humain, porteur des deux types d’énergie et doué de vie-intelligence, étant le vecteur médiateur-traducteur nécessaire… sans que soit négligé temps et mémoire dans le travail de restructuration du Tout.

    Et la glande pinéale aurait pu s’appeler de nos jours trou noir… celui que nous laissent appréhender nos songes, plongés dans la nuit profonde, hors du temps et de l’espace... en récupération d’énergie, un peu comme à la pompe. Et c’est à cette encoignure des deux univers que se situerait l’intuition, petit ange venu nous susurrer quelques infos lumineuses venus d’en haut… à vérifier en bas, histoire de ne pas s’ennuyer et se requinquer d’avoir trouvé.
    Moralité : entretenez de bonnes relations avec les anges si vous voulez retrouver le chemin du paradis ! Un trou plein de lumière ! Bang !
    Et zut ! Tout est à recommencer….

  21. #20
    invite4939ffd8

    Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par Phys2
    Nous n'arriverons même jamais à obtenir la vérité "absolue". En effet, toute les théories construitent par l'homme, notamment en physique (puisque c'est la science qui nous permet de décrire et de comprendre l'univers), ne sont que des approximations de la vérité. Nous ne pouvons pas dire que nos théorie, aussi bien passées, présentes et futures, étaient, sont et seront des théories "vraies", mais des théories "justes". Et nous pouvons toujours une théorie plus "juste" qu'une autre.
    bonsoir.
    si le but de la science consiste à chercher la verité à travers des verites successives ,il devient evident pour en deduire que la verite absolue reste toujours le but de la science, car toutes mesures ,observations ou expereinces comportent des erreurs qui ne sont pas connues .
    donc le meilleur moyen c'est de chercher cette verité absolue par une demarches independamment de la demarche scientifique actuelle ,c'est à dire par une demarche qui ne repose pas sur les idées sensibles mais
    uniquement par les idées innées .

  22. #21
    Invité

    Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par plume de lumiere
    donc le meilleur moyen c'est de chercher cette verité absolue par une demarches independamment de la demarche scientifique actuelle ,c'est à dire par une demarche qui ne repose pas sur les idées sensibles mais
    uniquement par les idées innées .
    Bonjour plume de lumière

    à quoi précisément fais tu allusion en parlant d'idées innées ? as tu des exemples ?

  23. #22
    invitec950cde9

    Smile Re : limite intelligence

    Le problème cher Plume de lumière, c'est que la vérité absolue ne nous sera jamais accessible, pas plus par le seul chemin de la science que par les seules idées innées, ou suprasensibles, ou intuitions etc... quoi qu'il en soit, seulement une vérité relative sera possible pour nous qui ne sommes pas des Dieux mais aspirons seulement à le devenir.

  24. #23
    invite0384691e

    Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par plume de lumiere
    bonsoir.
    si le but de la science consiste à chercher la verité à travers des verites successives ,il devient evident pour en deduire que la verite absolue reste toujours le but de la science, car toutes mesures ,observations ou expereinces comportent des erreurs qui ne sont pas connues .
    donc le meilleur moyen c'est de chercher cette verité absolue par une demarches independamment de la demarche scientifique actuelle ,c'est à dire par une demarche qui ne repose pas sur les idées sensibles mais
    uniquement par les idées innées .
    Salut,

    Je ne pense pas que la science recherche la vérité absolue, mais seulement une certaine forme de vérité, de type nominaliste ou idéaliste :
    Citation Envoyé par titanic
    L'intelligence humaine c'est la faculté inhérente à l'homme de penser par concepts, la faculté du vrai. Penser, i.e lier les concepts (idées) dans des propositions de pensée, pour finalement formuler avec ça des raisonnements (=> règles de la logique).
    (cf un fil dans "débats scientifiques" )
    Il faudrait encore préciser ceci :
    1) version réaliste : la pensée (l'intelligence humaine) est en elle-même la révélation de l'objet : "adaequatio rei et intellectu"
    2) version idéaliste : le critère de vérité c'est la cohérence logique, l'accord entre eux des éléments de la représentation.

    La science est N O M I N A L I S T E par essence, c'est-à dire idéaliste, ses critères de vérité sont donc assez restreints, sauf à penser qu'il n'existe que des phénomènes, que la partie émmergée de l'iceberg (le dixième de l'iceberg )...

    Salutations.

  25. #24
    DonPanic

    Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par plume de lumiere
    si le but de la science consiste à chercher la verité à travers des verites successives ,il devient evident pour en deduire que la verite absolue reste toujours le but de la science, car toutes mesures ,observations ou expereinces comportent des erreurs qui ne sont pas connues .
    Quand on expérimente, la première chose à faire, c'est justement de calculer les marges d'erreur.

  26. #25
    invite0384691e

    Re : limite intelligence

    re-salut,

    La science est limitée à proportion que l'intelligence humaine est limitée, et toutes les corrections qu'on voudra sur les erreurs de mesure n'y changeront rien : le type de réalisme auquel on aboutit par là, c'est un réalisme épistémologique, de second ordre, ou réalisme des relations. Dans lequel réalisme épistémologique, ou réalisme des relations, les substances sont remplacées par les relations.

    Il me semble qu'il importe donc de dissocier réalisme épistémologique et réalisme métaphysique...

    Salutations.

  27. #26
    DonPanic

    Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par titanic
    Il me semble qu'il importe donc de dissocier réalisme épistémologique et réalisme métaphysique...
    Le temps que t'auras fini d'y réfléchir, les sciences et les techniques auront progressé, j'espère

  28. #27
    f6bes

    Re : limite intelligence

    Citation Envoyé par plume de lumiere
    .........
    donc le meilleur moyen c'est de chercher cette verité absolue par une demarches independamment de la demarche scientifique actuelle ..
    Bjr à tous,
    Et c'est quoi la VERITE ABSOLUE !!!!
    Comment saurions-nous que c'est la VERITE ABSOULUE ?
    Nous allons la DEFINIR comment ???
    Cette définition va forçément s'APPUYER sur des "vérités non absolues" définies auparavant !!!
    On tourne en rond!!!
    Il y a un mot pour définir cette gymnastique intéllectuelle: mas... neuronale !!!
    Cordialement

  29. #28
    invitec950cde9

    Re : limite intelligence

    Salut à tous,

    Pourtant f6bes depuis que tu tournes autour du soleil tu devrais savoir ce que c'est la VERITE ABSOLUE. Il s'agit d'une vérité qui finit parait-il par apparaître après avoir pris une haute altitude par rapport à la terre... alors continu encore de tourner et si tes ailes ne brûlent pas comme celles d'Icare, tu auras une chance de l'atteindre cette Vérité Absolue.
    Et si tu rencontres Hegel avec un halo d'Esprit autour de lui, passe lui bien le bonjour !

  30. #29
    f6bes

    Re : limite intelligence

    Bjr Primavera,
    Bien appréçié , à sa juste valeur, ton post !!
    Je dois pas voler assez haut, me manque qq "plumes" pour atteindre "la lumiére".
    Il y a des peudsos qui sont vraiment significatif !!! Mais je diverge,arrétons là ces élucubrations !!!
    Cordialement

Discussions similaires

  1. Rendement de Carnot, limite physique ou limite technologique ?
    Par chaverondier dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/11/2010, 09h46
  2. [Biochimie] Intelligence
    Par invited280a227 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/10/2007, 09h56
  3. intelligence en essaim
    Par invite5420aad7 dans le forum Technologies
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/01/2006, 21h55
  4. Intelligence
    Par invite762f942f dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 6
    Dernier message: 16/12/2005, 21h29
  5. Limite? A-t-on le droit de mettre la limite de a.sigma?
    Par invite95753ccc dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 11
    Dernier message: 13/11/2005, 00h57