Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

"Les limites" de la Science et la quantification de la Matière?




  1. #1
    le néo-existentialiste

    "Les limites" de la Science et la quantification de la Matière?

    « Les limites » de la Science et la quantification de « la Matière » ?
    Tout d’abord la science demeure victime depuis ses débuts de l’œuvre du Langage et des considérations à l’échelle humaine sur le plan de l’interprétation du Monde et de ses réalités.
    Car qu’est-ce que qui fait le Monde et sa Réalité d’Animation pêle-mêle et aveugle ?
    Qu’est-ce qui fait la Matière et est-elle quantifiable d’ailleurs ?
    De fait c’est proprement là qu’a failli l’humain avec son philosophe et son scientifique.
    C’est alors qu’advient le néo-existentialisme pour affirmer avec force, bonne foi et de façon apodictique qu’il n’y a qu’une et une seule Nature à savoir la Nature Physique qui elle seule sévit là éternellement en tant que Présence, en tant que Monde ou Univers sans possibilité aucune de vide au sens de néant et sans possibilité non plus d’immobilisme ni de limite quelconque.
    La Physique, la Présence ou Nature Physique est ainsi l’UN tout en étant Animation pêle-mêle aveugle et éternelle.
    Elle, la Nature Physique, cette Présence-ci fait ainsi la Matière originaire.
    L’on se rend alors compte que la notion de Matière ou de Physique ne se limite pas seulement aux phénomènes corpusculaires de particules, d’objets, de phénomènes d’énergie, de magnétisme, d’onde etc.
    Cette Matière originaire n’est donc pas divisible donc point quantifiable.
    L’on ne peut jamais opérer une quelconque faille de vide de néant au sein du Monde, cette Présence-ci pour espérer en numériser ou mesurer quelconques parties d’autant que tout ce qui aura servi de moyen de « partage ou division » et le résultat qui en découlerait demeureront absolument comme parties intégrantes faisant toujours on ne peu plus un avec ce Monde-ci, cette Présence-ci.
    En revanche les phénomènes et aspects que cette Matière originaire ou la Physique engendre du fait de son Animation pêle-mêle et aveugle et que sont entre autres les particules, les objets, les choses, les existants, les ensembles, les énergies, le magnétisme, les ondes, les champs, les forces etc. sont en effet quantifiable du fait même que tous ont reçu une quelconque forme individuée ou un quelconque aspect qui les distinguent des autres et qui sont détectables par la conscience et ses instruments.
    Mais n’allez jamais compter deux Mondes, deux Univers, deux Présences, deux Physiques, deux Matières originaires, deux Natures Physiques.
    Les « Ensembles » dans le Monde ne sont pas des Natures Physiques chacun à part mais sont plutôt des rejetons, des choses engendrées par l’Unique Nature Physique, cette Présence-ci et contenues au sein même de cette Unique Nature Physique qu’est ce Monde-ci.
    En conclusion l’on peut donc établir que la quantification ou l’invention et l’usage des nombres et mesures ne se limitent qu’au parc des objets comprenant entre autres l’ensemble des objets, particules, choses, aspects, champs, électricité, magnétisme, forces etc.
    La science jusqu’ici ne fait donc que concerner et se limiter au parc des objets pour ne faire que jongler d’un objet ou ensemble d’objets ou phénomènes à un autre ensemble ou objet.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    invite431

    Re : "Les limites" de la Science et la quatification de la Matière?

    Bonjour,

    J'dis çà j'dis rien, ... mais je sens que cela va être dur
    Peut-on me prêter une aspirine s'il vous plaît

  4. #3
    le néo-existentialiste

    Re : "Les limites" de la Science et la quatification de la Matière?

    salut je ne comprends ! pourrais-tu être un peu plus claire?


  5. #4
    Médiat

    Re : "Les limites" de la Science et la quatification de la Matière?

    Le néo-existentialisme est-il censé n'être qu'un discours, ou est-il censé est être une position physique, méta-physique ou autre permettant une autre compréhension du monde, si c'est le deuxième point qui prévaut, pourrions nous avoir un exemple de cette meilleure compréhension, c'est à dire un exemple probant, démontrant que nous avons tout intérêt à remplacer l'ancienne science par cette nouvelle vision.

    Merci d'avance
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  6. #5
    seb88

    Re : "Les limites" de la Science et la quatification de la Matière?

    Bonjour, j'ai l'impression qu'il cherche à percer la vrai nature de la matière,
    Tu cherche une réalité????? qui soit une vraie réalité de la nature.
    Tu veux représenter les vraies choses, comme elles sont, et pas comme nous le voulons?????

    cordialement

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invite431

    Re : "Les limites" de la Science et la quantification de la Matière?

    Citation Envoyé par le néo-existentialiste Voir le message
    « Les limites » de la Science et la quantification de « la Matière » ?
    Tout d’abord la science demeure victime depuis ses débuts de l’œuvre du Langage et des considérations à l’échelle humaine sur le plan de l’interprétation du Monde et de ses réalités.
    Il va falloir nous décrire comment une science, qu'elle quelle soit puisse se développer sans un langage ? Et le seul que je maîtrise et puis maîtriser est un langage humain.

    Citation Envoyé par le néo-existentialiste Voir le message
    « Les limites » de la Science et la quantification de « la Matière » ?
    Car qu’est-ce que qui fait le Monde et sa Réalité d’Animation pêle-mêle et aveugle ?
    .
    Euh ... ça veut dire quoi (mais tu peux me le dire pêle-mêle et de façon aveugle hein, je tacherai de traduire ?

    Citation Envoyé par le néo-existentialiste Voir le message
    « Les limites » de la Science et la quantification de « la Matière » ?

    De fait c’est proprement là qu’a failli l’humain avec son philosophe et son scientifique.
    D'abord, il aurait fallu dire avec son "scientifisme", mais ensuite, Il a failli où ???

    Citation Envoyé par le néo-existentialiste Voir le message
    « Les limites » de la Science et la quantification de « la Matière » ?
    C’est alors qu’advient le néo-existentialisme pour affirmer avec force, bonne foi et de façon apodictique qu’il n’y a qu’une et une seule Nature à savoir la Nature Physique qui elle seule sévit là éternellement en tant que Présence, en tant que Monde ou Univers sans possibilité aucune de vide au sens de néant et sans possibilité non plus d’immobilisme ni de limite quelconque.
    Nous sommes sauvés ... ainsi parla Zarathousthra

    A part cette logorrhée indigeste, de pseudo-science, assaisonnée de pseudo-philosophie et de pseudo-connaissances, avec des majuscules partout pour désigner : le Monde, l'Univers, la Nature Physique, la Présence (de qui, on se le demande ), vous nous offrez quoi ?

    Et tout cela de façon "apodictique" mon cher, WAOUWWW, Monsieur représente un jugement de valeur absolue et absolument nécessaire à notre survie .. ben voyons.

    Personnellement, je trouve qu'il y a un peu trop de clowns en circulation par les temps qui courent

  9. #7
    seb88

    Re : "Les limites" de la Science et la quantification de la Matière?

    C'est un vrai BIG BANG de l'imagination!!!!!!!!!

    CORDIALEMENT

  10. Publicité
  11. #8
    invite9321657

    Re : "Les limites" de la Science et la quantification de la Matière?

    Citation Envoyé par seb88 Voir le message
    C'est un vrai BIG BANG de l'imagination!!!!!!!!!

    CORDIALEMENT
    ###
    Ce qu'il veut dire, c'est qu'il réfute la dualité cartésienne, comme son pseudo l'indique. Il réfute donc la dualité entre matiére et esprit, pour
    "’une et une seule Nature à savoir la Nature Physique" et ainsi l'égo et la discontinuité entre les "univers subjectifs" de chacun.
    Pour comprendre ça, faudrait que vous fassiez l'effort de vos univers subjectifs..
    Dernière modification par Jiav ; 01/02/2008 à 23h16. Motif: désobligeant

  12. #9
    invite7863222222222
    Invité

    Re : "Les limites" de la Science et la quantification de la Matière?

    Je suis d'accord avec pas mal de choses qui ont été dites et en desaccord avec pas mal d'autres aussi. Mais donc comme tout a été dit, je n'ai rien à rajouter

  13. #10
    le néo-existentialiste

    Re : "Les limites" de la Science et la quantification de la Matière?

    Avant d'aller plus loin je voudrais pouvoir poser une ou quelques questions :

    Si depuis la nuit des temps aucun scientifique jusqu'ici n' a jamais prouvé l'existence du néant en soi, si quelque chose comme le néant ne peut alors absolument pas exister d'autant que la logique ni l'intelligence encore moins la conscience ne sauraient même pas le concevoir au risque de paraître ridicules et illusionnistes, alors "la Matière originaire" telle que évoquée dans le texte "« Les limites » de la Science et la quantification de « la Matière » ?" ne s'imposerait-elle pas comme étant l'Un qui soit indivisible (puisque seul le phénomène de néant serait propre à la mettre en "failles de néant" qui alors n'auraient rien à voir avec la nature même de cette Matière originaire ou des choses quantifianbles ou objets de la science) et qui, cette Matière originaire", rend seulement possibles les phénomènes quantifiables des sciences?

    Ou alors ne serait-il pas plus honnête et de bonne foi d'admettre cette "Matière originaire" en attendant que la science veuille bien, un jour à venir je ne sais quand, nous prouver non pas un soi-disant vide pour ses expériences mais plutôt un néant en soi, d'autant que le soi-disant vide pour des expériences scientifiques n'est qu'un pseudo vide, ce qu'aucun scientifique ne peut contester !

  14. #11
    le néo-existentialiste

    Re : "Les limites" de la Science et la quantification de la Matière?

    Citation Envoyé par baguette Voir le message
    Il va falloir nous décrire comment une science, qu'elle quelle soit puisse se développer sans un langage ? Et le seul que je maîtrise et puis maîtriser est un langage humain.
    (...)
    Merci quand même ça a été un plaisir !
    Dernière modification par bardamu ; 01/02/2008 à 23h49.

  15. #12
    bardamu

    Re : "Les limites" de la Science et la quantification de la Matière?

    Message de modération
    On reste calme, on ne s'énerve pas et on évite d'être désobligeant, svp merci.

    Note pour "le néo-existentialiste" : de tels sujets de métaphysique ne sont acceptés qu'à petite dose sur le forum et d'autant moins tolérés qu'ils sont là pour s'opposer aux sciences. Si il s'agit de dire "ah, les sciences c'est nul !", mieux vaut le dire ailleurs que sur un forum dédié aux sciences.

    Parti comme c'est, je ne sais pas trop où va aller cette discussion...


    Sinon, pour information et en comptant sur une bonne volonté, je signale que les conceptions holistiques existent aussi en science. Avec la relativité générale on peut considérer l'univers comme un espace-temps continu (donc sans vide) dans lequel les distinctions de parties sont des variations d'énergie qui ne mettent pas en cause l'unité.
    Les théories classiques des champs (champ électro-magnétiques par exemple) fonctionnent aussi très bien comme ça.

    Le plus compliqué n'est pas de concevoir une unité à partir du multiple, c'est plutôt d'affirmer une Unité et de faire des sciences sans affirmer de multiplicité.
    Difficile de ne pas voir qu'on a 5 doigts aux mains quand on tape sur un clavier, difficile de ne pas regarder l'heure (il est tard...), etc.

    Au passage, petite citation historique, venue d'une époque où il était communément admis que la nature avait horreur du vide :
    Citation Envoyé par Spinoza, 1675 environ
    (...) C'est ce qui sera évident pour quiconque est capable de distinguer entre l'imagination et l'entendement ; surtout si l'on veut remarquer en même temps que la matière est partout la même, et qu'il n'y a en elle de distinction de parties qu'en tant qu'on la conçoit comme affectée de diverses manières, d'où il suit qu'il n'existe entre ces parties qu'une distinction modale et non pas une distinction réelle. Par exemple, nous concevons que l'eau, en tant qu'eau, puisse être divisée, et ses parties séparées les unes des autres ; mais il n'en est pas de même de l'eau, en tant que substance corporelle. Car, sous ce point de vue, il ne peut y avoir en elle aucune division, aucune séparation. Ainsi l'eau, en tant qu'eau, est sujette à la corruption et à la génération ; mais en tant que substance, elle n'y est pas sujette.
    Tout ça n'est pas nouveau.
    Ethica, IV, 43 : Titillatio excessum habere potest et mala esse.
    Spinoza

  16. #13
    bardamu

    Re : "Les limites" de la Science et la quantification de la Matière?

    Message de modération, bis

    A la réflexion, je ne vois pas comment on va pouvoir tirer une discussion d'épistémologie à partir de ce texte.
    Merci de consulter "Comment participer à ce forum" pour saisir l'esprit de celui-ci, notamment le point 2.

    On ferme.
    Ethica, IV, 43 : Titillatio excessum habere potest et mala esse.
    Spinoza

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 18/09/2006, 20h48
  2. information sur les matières, cours pour la mention science de la matiere
    Par amelie27_08 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 8
    Dernier message: 03/08/2006, 11h44
  3. Science de la matière
    Par Fantome942 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/03/2005, 20h52
  4. Limites sur la détection directe de matière noire
    Par deep_turtle dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/12/2004, 11h02