Répondre à la discussion
Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 160

Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???



  1. #1
    maxdangers

    Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    J'ai remarqué que beaucoup de scientifiques connus pour leurs exploits avaient étudiés la philosophie et la pensée humaine, est-ce le bonus de leurs résultats ??
    Je pense aussi qu'il faut mieux avoir une bonne culture générale et une bonne culture en chimie que de tout savoir sur la chimie exclusivement
    Qu'en penser vous ???

    -----

    2ème découverte que je fais mais qui existe déja, la prochaine sera-t-elle la bonne ???

  2. Publicité
  3. #2
    ArtAttack

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    En effet à une époque toutes les sciences étaient rattachées à la philo, aussi matérielles et déductives soit-elles.
    On trouve de nombreuses universités dans le monde traitant de chimie et physique, mais faisant apparaître 'Philosophie' dans le nom.
    Enfin rappelle-toi que doctorat ou thèse se dit en anglais PhD, c'est-à-dire Doctor of Philosophy... (dans n'importe quel domaine)

  4. #3
    lylynette

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Ah!... PhD: Doctor of Philosophy...?.... (ça me plait bien )...parce que je croyais que ça voulait dire Physician Doctor...beaucoup moins original (enfin...dans les sciences...)

  5. #4
    Fajan

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Mon prof de philo etait aussi neurobiologiste... C'est pas pour ca que j'ai mieux apprécié son cours...

  6. #5
    lylynette

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Oui! C'est bien Doctor of Philosophy!
    encore une nouvelle chose d'apprise grace au Forum

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ArtAttack

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    J'apprends tous les jours quelque chose grâce à ce forum

  9. Publicité
  10. #7
    WestCoast85

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Ce n'est pas plutôt Philosophy Doctor (PhD) ?

  11. #8
    ArtAttack

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Rigoureusement oui.
    Mais le sens reste le même et les américains eux-même ne connaissent pas l'éthymologie et disent :"pihachedi" sans comprendre...

  12. #9
    maxdangers

    Quid ?

    C'es bien gentil mais ça répond pas tellemnt à ma question...
    2ème découverte que je fais mais qui existe déja, la prochaine sera-t-elle la bonne ???

  13. #10
    DINOULIX

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    L'épistémologie se trouve à mi-chemin entre philosophie et science. Elle est la science du savoir. Plusieurs courants existent.
    1) Inductivisme
    Dans ce courant, tout est concentré sur l'observation, la répétition d'expériences et les "inductions" (conclusions) qu'on peut en tirer.
    Il n'y a pas une goutte de philosophie dans tout cela.
    2) Falsificationnisme
    Fondateur Karl Popper. Principal apport: négation de la possibilité de confirmer une théorie. Il est seulement possible de démentir, c'est-à-dire de "falsifier" une théorie. Le vrai scientifique est celui qui, en proposant une théorie, énonce à quelles conditions il y renoncera, et se met lui-même à rechercher les preuves de son inexactitude.
    Hardiesse dans les conjectures, rigueur dans les réfutations ...
    Beaucoup de philosophie dans tout cela, au sens où tout scientifique est invité (exemple le plus célèbre: Einstein) à décomposer tout concept y compris les plus "évidents" (l'espace, le temps ...).
    La science moderne se fonde sur un mélange d'inductivisme et de falsificationnisme. Ce dernier a le vent en poupe.
    3) Deux autres courants +/- anti-scientifiques, fondés par des sociologues et qui prétendent que la science n'est en fin de compte qu'illusion et que tout n'y est que consensus. A la limite, du temps où on disait que la terre était plate, eh bien c'est qu'à cette époque la terre était plate.

  14. #11
    maxdangers

    Question A propos de la terre plate

    A l'époque où les gens croyait à la Terre plate centre de l'Univers , leur culture pour la plupart l'était de même. Les "scientifiques" (pardonnez-moi l'expression) de ces épôques sombres et barbares étaient tout simplement les chefs religieux qui étaient ce devaint d'êtres "savants" puisqu'à cette époque le créateur de l' Univers était Dieu ou quelque soit le nom donné Dieu/Allah......
    Pardonnez d'avoir bousculé les croyances de certains.
    Malheureuselent le mot savant n'a pas l'air d'être très bien compris, ou alors a-t-il une signification vague.
    Personnellement je pensais qu'il fallait être philosophe, bien culturé sur tout et n'importe quoi pour avoir de l'imagination qui débouche sur de nouvelles hypothèses, bien sur induite d'une démarche scientifiques.
    Désolé pour vos povres yeux.
    Dites le moi si ce que j'ai dit n'a pas de sens.
    2ème découverte que je fais mais qui existe déja, la prochaine sera-t-elle la bonne ???

  15. #12
    Sephi

    Re : A propos de la terre plate

    Citation Envoyé par maxdangers
    A l'époque où les gens croyait à la Terre plate centre de l'Univers , leur culture pour la plupart l'était de même. Les "scientifiques" (pardonnez-moi l'expression) de ces épôques sombres et barbares étaient tout simplement les chefs religieux qui étaient ce devaint d'êtres "savants" puisqu'à cette époque le créateur de l' Univers était Dieu ou quelque soit le nom donné Dieu/Allah......
    Pardonnez d'avoir bousculé les croyances de certains.
    Les scientifiques/savants ne défendaient pas la platitude de la Terre ni le géocentrisme, d'ailleurs c'est eux qui ont attaqué ces idées-là

  16. Publicité
  17. #13
    DINOULIX

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Revenons-en à la question initialement posée ...
    Citation Envoyé par maxdangers
    Je pense aussi qu'il faut mieux avoir une bonne culture générale et une bonne culture en chimie que de tout savoir sur la chimie exclusivement
    Qu'en penser vous ???
    Une "bonne culture générale", tout le monde pense en avoir une et c'est complètement bateau comme formule.
    En sciences ce qui compte, ce sont des valeurs éthiques, de rigueur, de créativité, d'esprit critique, de lucidité etc. La volonté de rendre EXPLICITE c'est-à-dire transparent chaque raisonnement qu'on suit, est le tout premier trait de caractère d'un scientifique.
    La culture littéraire n'est d'aucun secours en cela !! Elle ne se fonde que sur l'empilement de pensées implicites, de prérequis, de sous-entendus, de clins d'oeil et autres conventions "raisonnables" qui n'ont pas la moindre valeur aux yeux de la science.
    On devrait cesser de passer sous silence le salutaire potentiel dévastateur de la pensée scientifique moderne sur le monde actuel, dont les fondements spirituels consistent en trois piliers:
    - la démagogie libérale;
    - le corporatisme littéraire, articulé notamment par les sociologues;
    - la féminisation de certaines professions dont l'influence sur les mentalités est décisive, à commencer par le métier d'enseignant.

  18. #14
    maxdangers

    Tu n'as pas compris ce que je voulais dire.

    Bien sûr que les "vrais" scientifiques ont réfutés l'idée que la Terre étaint plate et le centre de l'Univers.
    Je voulais dire que à nôtre époque ont croient les scientifiques car il ammènent des preuves fondés de ce qu'ils avancent.
    Alors que à ces sombres époqes si je puis dire ont croyait majoritairement les religieux qui, en sorte racontaient n'importe quoi sur l'Unvers.
    2ème découverte que je fais mais qui existe déja, la prochaine sera-t-elle la bonne ???

  19. #15
    maxdangers

    Dinolux

    T'as pas tort.
    2ème découverte que je fais mais qui existe déja, la prochaine sera-t-elle la bonne ???

  20. #16
    deep_turtle

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    DINOULUX, je me suis perdu dans la parité des négations que comporte ton intervention précédente... Tu mets sur le même plan "corporatisme libéral" et "féminisation de certaines professions"... Je n'ai pas compris si le "salutaire potentiel dévastateur" c'est bien ou pas bien (désolé de casser ton trip technique... ) pour toi. Si tu sous-entends que la féminisation des métiers est une mauvaise chose, tu vas te mettre pas mal de monde (dont moi) à dos !!
    Dernière modification par deep_turtle ; 11/08/2005 à 17h37. Motif: orthographe

  21. #17
    Fred78

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Salut,

    Aller, une petite intervention pour faire avancer le débat.

    D'abord un petit encart.

    Citation Envoyé par DILOUNIX
    - la féminisation de certaines professions dont l'influence sur les mentalités est décisive, à commencer par le métier d'enseignant.
    Pardonnes moi, mais je ne vois pas forcément le mal, bien que je comprenne en partie ton point de vue. Je préfère que des femmes éduquent les enfants à vivre en société, plutôt que des hommes qui leur apprendront à se battre, dominer,etc. Encore que pour le coup, je serais pour la parité, voir la complémentarité (pourquoi ne pas avoir les 2, et alterner ??)

    Fin de l'encart, et retour à la discussion de base.

    D'après moi pour être savant, il est nécessaire d'être un minimum philosophe, mais pas pour être scientifique. Être scientifique, n'est pas forcément être savant et encore moins philosophe. Qui n'a pas connu un prof de fac (ou autre d'ailleurs) d'une grande compétence dans son domaine, mais incapable de comprendre ou même de percevoir les autres disciplines que la sienne, et à postériori ayant une philosophie digne de ce nom.

    Pour moi, les savants, c'était les philosophes/scientifique grecs (archimede, pythagore et cie.) qui touchaient à toutes les disciplines et notamment à la philosophie. Ou encore, dans un genre différent, des scientifiques comme Fourrier ou Lorentz (si je dis des bétises que l'on me corrige), qui étaient à la fois mathématiciens, physiciens, et touchaient à d'autre discipline (si vous avez d'autres exemples, allez y)

    De fait, à mon avis, pour que le débat avance, il nous faudrait une bonne définition des mots savant et philosophe, ou alors recadrer le titre, et poser la question suivante :
    "Faut il être philosophe pour être un meilleur scientifique ?"

    A çà je répondrais : "Non pas vraiment, mais si tu t'instruis en philosophie, tu n'en sera que plus savant"

    Edit : petit croisement avec deep, et totalement d'accord.

  22. #18
    Pierre de Québec

    Re : A propos de la terre plate

    Citation Envoyé par maxdangers
    Personnellement je pensais qu'il fallait être philosophe, bien culturé sur tout et n'importe quoi pour avoir de l'imagination qui débouche sur de nouvelles hypothèses, bien sur induite d'une démarche scientifiques.
    Oui, être philosophe a son importance. La démarche scientifique y trouve sa source.

    La culture générale est sans doute importante dans le profil d'un chercheur mais pas sur tout et n'importe quoi. Le temps est précieux et il vaut mieux pour un chercheur de faire des choix conséquents avec son domaine de recherche dans les connaissances qu'ils désirent acquérir. Le reste serait à mettre sur le divertissement !

    Pour la part de l'imagination dans une démarche scientifique, je dirais qu'elle a sa place seulement si elle est contrainte par les faits et débouche sur une théorie falsifiable.
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  23. Publicité
  24. #19
    bardamu

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Citation Envoyé par DINOULIX
    (...) La volonté de rendre EXPLICITE (...)
    La culture littéraire n'est d'aucun secours en cela !!
    (...) le monde actuel, dont les fondements spirituels consistent en trois piliers:
    - la démagogie libérale;
    - le corporatisme littéraire, articulé notamment par les sociologues;
    - la féminisation de certaines professions dont l'influence sur les mentalités est décisive, à commencer par le métier d'enseignant.
    Salut,
    tu considères tes jugements sur les "fondements spirituels" du monde actuel comme littéraires ou scientifiques ?

  25. #20
    zarkis

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Personnellement je fais une différence entre philosophes et penseurs. Et je préfére nettement les penseurs qui à la base sont tous scientifique.

    J'ai lu quelques littérature philosophique, et je l'ai toujours trouvé beaucoup trop déconnecté de la réalité et surtout ils posent toujours des postulats de base fondé sur une croyance(ne pas prendre au sens religieux).

    Comme exemple de penseur scientifique qui se sont posé des questions d'ordre philosophique y a entre autres, monod, theillard de chardin. Jay gould. Et de même tout les grands scientifiques qui dans leur écrit invite à la réflexion sur le monde, la place de l'homme, le sens...

  26. #21
    zarkis

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Citation Envoyé par DINOULIX
    La culture littéraire n'est d'aucun secours en cela !! Elle ne se fonde que sur l'empilement de pensées implicites, de prérequis, de sous-entendus, de clins d'oeil et autres conventions "raisonnables" qui n'ont pas la moindre valeur aux yeux de la science.
    La culture littéraire au même titre que le cinéma les arts, sont necessaire aux dévelloppement de l'esprit.

    Citation Envoyé par DINOULIX
    On devrait cesser de passer sous silence le salutaire potentiel dévastateur de la pensée scientifique moderne sur le monde actuel, dont les fondements spirituels consistent en trois piliers:
    - la démagogie libérale;
    - le corporatisme littéraire, articulé notamment par les sociologues;
    - la féminisation de certaines professions dont l'influence sur les mentalités est décisive, à commencer par le métier d'enseignant.

    Si j'ai bien compris ta pensée mais je trompe peut-être tu dis que les femmes devrait être restrictionné à une certaine forme de travail, et que la science devrait être la nouvelle loi, et la seule composante de notre sociéte ?!

    Voilà une attitude d'esprit fermé, et purement non-scientifique par définition.
    Si on prive la société de cultures autres que scientifiques et si on prive la société d'autre point de vue (les femmes dans notre cas), on se restrictionne donc on ne voit plus que par une unique fenêtre, c'est une forme de dictature intellectuel qui ne peut que nuire.

  27. #22
    Sephi

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    La science est une certaine activité de l'esprit, focalisée sur certains domaines de la connaissance. En aucun cas, elle ne devrait suffire à nourrir une vie intellectuelle et spirituelle humaine.

  28. #23
    Jiav

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Un peu HS, mais bon:
    Citation Envoyé par ArtAttack
    en anglais PhD, c'est-à-dire Doctor of Philosophy...
    Ce n'est pas de l'anglais, c'est du latin (Philosophiae doctor). Or il me semble que les concepts de philosophia et de philosophiae se traduisent (en gros et en anachronique) par philosophie et science, respectivement. Donc PhD, ce serait un diplôme de science (peu importe la discipline -là tu as raison).

  29. #24
    mtheory

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Un rappel salutaire ,connaissez-vous le titre exact de l'ouvrage de Newton comportant sa théorie de la gravitation,les lois de la mécanique etc...

    Le voici:

    Philosophia naturalis principia mathematica


    La philosophie au sens grecque est lié indiscociablement à la sagesse et au savoir au sens plein.Comme telle une de ses branches est la théorie du monde physique ,elle s'appelle alors la philosophie naturelle.
    Le terme est resté en anglais pour Phd.
    Quelqu'un possédant une sensibilité philosophique dans ce sens classique ne peut pas faire autrement selon moi que devenir aujourd'hui un scientifique.La question n'est pas selon moi pourquoi les grands scientifiques avaient-ils tous ,ou ont encore, un grande culture philosophique ou des interrogations/préoccupations de ce genre mais pourquoi n'y en a t-il pas plus.
    Bien sûr j'ai une théorie là dessus.
    Au passage ,au 19 ème siècle en Allemagne l'Université dans une large mesure maintenait la connexion philosophie naturelle / ethique / logique / méthaphysique et bien des avancée en mathématique et physique théorique d'alors trouvent leurs sources dans les réflexions de Leibnitz/Kant voir Hegel/Schelling/Spinoza
    etc...
    Alors qu'en France à cause du positivisme d'Auguste Comte la science c'est trouvé déraciner d'un de ses socles les plus fertiles avec la cata que l'on sait au début du 20 ème ,retard à l'enseignement de la physique atomique puis de la relativité et de la MQ.
    A part des esprits brillants comme Poincaré,Langevin,Perrin,les De Broglie pas grand chose et il a fallu la jeune génération d'après guerre partie aux états unis pour rapporter en France l'esprit et le souffle de la physique moderne.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  30. Publicité
  31. #25
    maxdangers

    Enfin

    Youpi, quelqu'un d'éclairé a enfin compris ce que je voulais dire.
    2ème découverte que je fais mais qui existe déja, la prochaine sera-t-elle la bonne ???

  32. #26
    DINOULIX

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Citation Envoyé par bardamu
    Salut,
    tu considères tes jugements sur les "fondements spirituels" du monde actuel comme littéraires ou scientifiques ?
    Hormis l'absence de fautes d'orthographe, je pense qu'ils sont scientifiques car (me semble-t-il) clairs et directs.
    Le fait par contre qu'ils suscitent la polémique incite, certes, à estimer qu'ils sont plutôt littéraires puisque l'image d'un scientifique, c'est quelqu'un de gris et de neutre, qui se promène dans sa blouse blanche parmi des couloirs aseptisés.

  33. #27
    DINOULIX

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Citation Envoyé par deep_turtle
    Je n'ai pas compris si le "salutaire potentiel dévastateur" c'est bien ou pas bien (désolé de casser ton trip technique... ) pour toi.
    Mais bien sûr que c'est bien !
    Ce monde n'est que fiente. L'obscurantisme y est roi.
    Citation Envoyé par deep_turtle
    Si tu sous-entends que la féminisation des métiers est une mauvaise chose, tu vas te mettre pas mal de monde (dont moi) à dos !!
    J'ai mis le pied dans le plat concernant en particulier la féminisation du métier d'enseignant et ça semble scandaleux alors que sur le terrain, on en vit de façon tout à fait nette les conséquences.
    Le "développement personnel", le "relationnel" et tout ce qui s'ensuit prime désormais sur la mission d'instruire les élèves. Et ce n'est un secret pour personne, ne serait-ce que parce que les intéressées non seulement ne s'en cachent pas mais le revendiquent.
    Quant à cultiver l'esprit critique des élèves, leur créativité, leur imagination etc. là je préfère ne rien en dire car j'aurai passé la ligne rouge.

  34. #28
    DINOULIX

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Citation Envoyé par mtheory
    ...en France à cause du positivisme d'Auguste Comte la science c'est trouvé déraciner d'un de ses socles les plus fertiles avec la cata que l'on sait au début du 20 ème ,retard à l'enseignement de la physique atomique puis de la relativité et de la MQ.
    A part des esprits brillants comme Poincaré,Langevin,Perrin,les De Broglie pas grand chose ...
    Au sujet de Poincaré: il a inspiré de bonnes idées à un certain Albert Einstein mais lorsque celui-ci a publié sa théorie de la relativité restreinte, il ne voulait plus rien en savoir. Comme s'il était jaloux.
    Toutes ces personnes pensaient, de façon plus ou moins voilée, que la science devait être française ou ne pas être. Quant à Auguste Comte et son positivisme, on n'a pas fini d'en baver. Les détracteurs de la science ont toujours le "positivisme" en bouche.
    En même temps, ils en ont grand besoin, de cette "science à papa". Elle les rassure, notamment par sa prétention à la neutralité.

  35. #29
    deep_turtle

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Quant à cultiver l'esprit critique des élèves, leur créativité, leur imagination etc. là je préfère ne rien en dire car j'aurai passé la ligne rouge.
    Tu l'as déjà largement passée par ta remarque précédente :

    J'ai mis le pied dans le plat concernant en particulier la féminisation du métier d'enseignant et ça semble scandaleux alors que sur le terrain, on en vit de façon tout à fait nette les conséquences.
    Le "développement personnel", le "relationnel" et tout ce qui s'ensuit prime désormais sur la mission d'instruire les élèves. Et ce n'est un secret pour personne, ne serait-ce que parce que les intéressées non seulement ne s'en cachent pas mais le revendiquent.
    Bon, j'essaie de rester calme. Ce genre de généralité, parler d'une catégorie de gens (les femmes) qui regroupe 3 milliards de personnes comme d'un tout homogène s'apparente à du racisme, tu parles des femmes comme d'autres parles des noirs ou des juifs, ça me dégoute. J'aurais envie de reprendre chacun des points de ton message, dont chacun me semble un peu plus stupide que le précedent, mais je m'abstiens, pour te demander de laisser ce genre d'idées là où elles ont leur place, et ce n'est pas sur ce forum. Merci.

  36. #30
    coco

    Re : Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???

    Citation Envoyé par DINOULIX
    J'ai mis le pied dans le plat concernant en particulier la féminisation du métier d'enseignant et ça semble scandaleux alors que sur le terrain, on en vit de façon tout à fait nette les conséquences.
    Le "développement personnel", le "relationnel" et tout ce qui s'ensuit prime désormais sur la mission d'instruire les élèves. Et ce n'est un secret pour personne, ne serait-ce que parce que les intéressées non seulement ne s'en cachent pas mais le revendiquent.
    Quant à cultiver l'esprit critique des élèves, leur créativité, leur imagination etc. là je préfère ne rien en dire car j'aurai passé la ligne rouge.
    Bon, je réponds à chaud sur ce point particulier... le fil étant en plus sur philosopher pour être meilleur savant...
    Je suis persuadée que la parité est la meilleure des choses dans l'enseignement comme ailleurs... car c'est vrai les hommes et les femmes peuvent avoir une approche des choses un peu différentes...
    Mais dans la mission d'instruire les élèves, cultiver l'esprit critique, dans la rigueur du raisonnement... là cela dépend des individus... Pour illustrer sur ce point précis, j'ai vu des hommes et des femmes rigoureux et des hommes et des femmes... beaucoup moins rigoureux...
    Méfions nous des généralisations...

Sur le même thème :

Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - Un robot pour être là... où on n'est pas
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/10/2007, 19h06
  2. être ou ne pas être.
    Par baby2539 dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 7
    Dernier message: 02/09/2006, 22h05
  3. Etre ou ne pas être ?
    Par KarmaStuff dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/06/2004, 20h42