Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

écologie appliquée à l'espèce humaine



  1. #1
    streshydrique

    écologie appliquée à l'espèce humaine


    ------

    Bonjours, Une regle de l'ecologie (science) est que pour qu'un écosysteme soit equilibré, chaque maillon des reseau trophique suivent des regles de predation, de parasitisme, maladies... L'écosysteme se tient en equilibre grace a cela.

    L'homme par sa technologie et par la science a reussi a se detacher de ces lois et on voit ou en est notre ecosysteme (terre).

    on peut donc ce poser diferentes questions:

    La medecine est l'avancée technologique est elle dangereuse pour l'espece humaine?

    La terre reprendra t'elle ces droit par une grande extinction humaine?

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    invite765732342432
    Invité

    Re : écologie apliqué a l'espece humaine

    Citation Envoyé par streshydrique Voir le message
    L'homme par sa technologie et par la science a reussi a se detacher de ces lois
    L'homme a réduit l'impact de certaines "lois":
    - prédation: comme tous les super-prédateurs, il n'a pas grand chose à redouter
    - maladies: bon, ça se réduit dans les pays riches et, probablement, un peu partout

    Mais il s'en est créé de nouvelles, par exemple:
    - le bien-être social: Les familles font moins d'enfants que de "simples" animaux

    La medecine est l'avancée technologique est elle dangereuse pour l'espece humaine?
    Non, au pire elle pourrait conduire à une surpopulation. Mais cette surpopulation se réglera d'elle-même soit de manière lente, soit brutalement (guerre, ...) mais il est peu probable que ça mette en péril l'humanité entière

    [QUOTE]La terre reprendra t'elle ces droit par une grande extinction humaine?/QUOTE]
    La Terre n'a aucun droit. C'est juste une planète sans conscience ni volonté.
    De plus, à moins d'éliminer la quasi-totalité des humains, et qu'une espèce soit capable de prendre sa place, l'homme finira par reprendre "sa" place.

  5. #3
    Pera

    Re : écologie apliqué a l'espece humaine

    pourquoi un ecosysteme devrait-il etre stable?

    jadis, pour ne pas dire naguere, il y avait pas d'oxygene dans l'atmosphere. des bacteries au fond des oceans consommaient du CO2 pour produire de l'O2. malheureusement, elles ont tellement prolifere qu'elles ont fini par s'asphyxier!

    et oui, il n'y eut bientot presque plus de CO2 (comme aujourd'hui d'ailleurs, enfin 1% compare a 21% c'est po bcp).

    l'oxygene libere se transforma en ozone dans la haute atmosphere, ce qui fit une protection contre les UV et permit aux poissons-grenouilles mal-formes de sortir.

    peut-etre un jour serons-nous a l'origine d'une nouvelle ere de cette sorte.

    les super-predateurs sont-ils voues qu'a ne faire des apparitions furtives?

    les arbres grandissent, mais ne montent pas jusqu'au ciel.

    bien a vous

  6. #4
    yves25
    Modérateur

    Re : écologie apliqué a l'espece humaine

    Citation Envoyé par Pera Voir le message
    peut-etre un jour serons-nous a l'origine d'une nouvelle ere de cette sorte.
    Sans doute mais ça signifie bel et bien la disparition de l'espèce humaine ou sa transformation radicale.

    Il me semble que le seul prédateur du super prédateur, c'est lui même, non?

    Compte tenu de l'utilisation intensive de la planète par notre espèce, il y a des chances pour qu'on ne tarde pas à se heurter aux questions basiques posées par stresshydrique...le manque d'eau n'étant qu'un exemple
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    invite765732342432
    Invité

    Re : écologie apliqué a l'espece humaine

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Compte tenu de l'utilisation intensive de la planète par notre espèce, il y a des chances pour qu'on ne tarde pas à se heurter aux questions basiques posées par stresshydrique...le manque d'eau n'étant qu'un exemple
    Bof... pour le moment, la seule chose qui risque quelque chose, c'est notre mode de vie... (éventuellement notre culture).

    Qu'est-ce qui pourrait remettre en cause la "suprématie" (avec des guillemets) de l'homme sur Terre ?
    Même si on revenait à 100 millions d'êtres humains sur Terre, ça représente la population en 500 avant JC... avec en plus nos connaissances (certes il y aurait une perte énorme, mais une base resterait sans doute)
    Pas trop de quoi s'inquiéter pour la survie de l'être humain ni de quoi remettre en cause l'exploitation de la Terre et des animaux par l'homme, non ?

  9. #6
    astypal

    Re : écologie appliquée à l'espèce humaine

    je vous trouve bien optimiste quand même, pour moi oui la technologie peut détruire l'humanité (une souche de virus créé par l'homme, les bombes nucléaires, la guere nucléaire, le fait est qu'il y a de plus en plus de catastrophe naturel (du moin j'en ai l'impression) qui sont, on peut l'imaginer, dû au réchauffement climatique et donc lié a la technologie.

    je suis moins optimiste que vous

    bonne journée, la fin du monde approche rentrer vous planquer

  10. Publicité
  11. #7
    streshydrique

    Re : écologie appliquée à l'espèce humaine

    bonjour et mercie pour ces quelques reactions

    Faith, quand tu ecrit:le bien-être social: Les familles font moins d'enfants que de "simples" animaux
    Il faudrait definir le bien-etre; vu "notre" consomation d'antidepresseur et autre, je prefererais parler de stabilité social, les femmes font maintenant moins d'enfants (dans les pays dit developper) car la mortalité infantile a fortement baissé mais avec un decalage ce qui a induit une forte augmentation de la population, d'ou notre population viellissante contairement a celle par exemple africaine qui est trés jeune. Si les pays en developement suivent notre "exemple" la surpopulation pourait ateindre son maximum en 2050 (sauf si catastrophe majeur).

    Pera, quand tu pose la question:pourquoi un ecosysteme devrait-il etre stable?

    je pense que la notion du temps est essentiel, la je parlait de l'observation de la population sur une faible periode 10, 20 ans observable sur nos ecosysteme (j'ai parlé de stabilité, il faudrait mieux parlé d'oscilation), mais en effet quand on parles de population humaines on doit prendre une echelle de temps plus importante, vu notre esperence de vie et l'age de notre maturité reproductive (que l'on allonge ), le probleme est justement que l'on fait evolué notre environnement (par la technique) plus vite que nous pouvons le suivre.


    Pour l'espece humaine sur terre, je pense que ces oscilation ont des amplitudes de temps beaucoup plus importante, on peut cité dans notre histoire les grandes famines et epidemies, mais l'humanité a bien changer depuis, la question est donc de savoir quelle est le facteur qui vas entamer un nouveau cycle et dans combien de temps?

    Yves et astpal, en effet je pense aussi que notre surpopulation nous contraint actuellement a une forme de "canibalisme", comme on peut le voire dans des ecosysteme surpeuplé en predateur.

    En cas de guerre nucleaire (que je crois tres peu probable), la radioactivité ambiante aura (je pense) un impact sur l'espece humaine par des mutations, mais ces mutations ne seront pas homogene et conduiron, peut etre a l'aparition de plusieurs sous-especes, non?

    Bien a vous

  12. #8
    invite765732342432
    Invité

    Re : écologie appliquée à l'espèce humaine

    Citation Envoyé par streshydrique Voir le message
    je prefererais parler de stabilité social
    Pourquoi pas.

    les femmes font maintenant moins d'enfants (dans les pays dit developper) car la mortalité infantile a fortement baissé
    Non, ce n'est pas pour ça que les femmes (et les hommes) font moins d'enfants: Demande aux gens pourquoi ils ont le nombre d'enfants qu'ils ont, ils te répondront deux choses principalement:
    - je suis content du nombre d'enfant que j'ai, pas envie d'en faire un nouveau
    - je n'ai pas les moyens (financiers, ou même temporels) de donner une belle vie à enfant de plus

    Autrement dit, l'argent et le désir de qualité de vie.
    Ce sont deux "nouvelles lois" qui régissent la reproduction de l'homme dans les pays occidentaux.
    Et elles compensent en bonne partie les maladies et autre facteurs limitants de la population.

  13. #9
    Pera

    Re : écologie appliquée à l'espèce humaine

    Stresshydrique,

    dans mon exemple, les bacteries ont modifie leur environnement, et celui-ci n'est pas reste a l'equilibre.

    cet equilibre existe-t-il?
    existe-t-il un environnement "stable" "originel" "parfait"
    on nous dit qu'il y a trop de CO2 dans l'atmosphere, mais par rapport a quoi, quand, ou?
    et est-ce un mal que la temperature augmente? on aura moins froid!

    bref, ca me fait pedaler ces questions!

    a+

  14. #10
    invite9321657

    Re : écologie appliquée à l'espèce humaine

    Citation Envoyé par streshydrique Voir le message
    Bonjours, Une regle de l'ecologie (science) est que pour qu'un écosysteme soit equilibré, chaque maillon des reseau trophique suivent des regles de predation, de parasitisme, maladies... L'écosysteme se tient en equilibre grace a cela.

    L'homme par sa technologie et par la science a reussi a se detacher de ces lois et on voit ou en est notre ecosysteme (terre).

    on peut donc ce poser diferentes questions:

    La medecine est l'avancée technologique est elle dangereuse pour l'espece humaine?

    La terre reprendra t'elle ces droit par une grande extinction humaine?
    On a deux options raisonnables :
    - Soit on limite notre développement à ce qu'il est maintenant (j'ai lu une fois un vieux roman de SF dans lequel on avait laissé un continent en friche, totalement inhabité, sauvage), et on laisse la nature se soigner (car elle en a bien besoin).
    - Soit on commence le fameux développement durable, on organise les différents cycles biologiques.. (on le fait déjà en contrôlant les populations animales dans les divers réserves)

    L'attitude qu'on a réélement est déraisonnable : on attend que les catastrophes nous tombent dessus pour agir et les résoudre...
    Hors, sans vouloir être particulièrement alarmiste, rien ne nous dit que la prochaine catastrophe ne sera pas autrement plus grave et difficile à résoudre qu'un simple trou dans la couche d'ozone ou la fonte des glaciers..

  15. #11
    invite9321657

    Re : écologie appliquée à l'espèce humaine

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    Pourquoi pas.


    Non, ce n'est pas pour ça que les femmes (et les hommes) font moins d'enfants: Demande aux gens pourquoi ils ont le nombre d'enfants qu'ils ont, ils te répondront deux choses principalement:
    - je suis content du nombre d'enfant que j'ai, pas envie d'en faire un nouveau
    - je n'ai pas les moyens (financiers, ou même temporels) de donner une belle vie à enfant de plus

    Autrement dit, l'argent et le désir de qualité de vie.
    Ce sont deux "nouvelles lois" qui régissent la reproduction de l'homme dans les pays occidentaux.
    Et elles compensent en bonne partie les maladies et autre facteurs limitants de la population.
    Reste une question importante : le jour ou l'humanité sera entièrement industrialisé, occidentalisé, ou chacun aura la conscience culturel du profit économique de ne pas faire trop d'enfant, n'y aura t'il pas déjà trop de monde sur Terre ?
    Je suis pas sur que les mécanismes d'ajustement inconscient du nombre d'enfant soit forcément adapté à la situation planétaire futur..

  16. #12
    SK69202

    Re : écologie appliquée à l'espèce humaine

    Bonsoir,

    Vous oubliez l'énergie, on en a suffisamment parlé ailleurs sur le forum pour ne pas refaire la discussion ici.

    La croissance très forte de la population n'est due qu'à la disponibilité et la répartition de l'énergie abondante, supprimons celle-ci et la population humaine sera rapidement hors équilibre. (équilibre qu'elle n'a pas, avec près de 100 000 000, d'individus en plus par an)

    maladies: bon, ça se réduit dans les pays riches et, probablement, un peu partout
    La secousse que donnerait aux sociétés développées une épidémie de grippe (par exemple) impacterait (ra) largement l'accès aux soins du plus grand nombre.

    A mon avis nous sommes encore en train de creuser notre puits de prédation et il y aura un réveil douloureux pour l'espèce, pas au point de la faire disparaitre, mais au point de la rendre vulnérable aux aléas des temps géologiques.

    @+

  17. Publicité
  18. #13
    yves25
    Modérateur

    Re : écologie appliquée à l'espèce humaine

    La question de départ concerne l'écologie appliquée à l'humanité.
    Les lois qui régissent l'évolution des populations animales ou végétales ne prennent pas en compte les possibilités d'adaptation par évolution culturelle.

    En conséquence, quand on parle de choix de société, on sort du cadre de la discussion.

    LA question de départ est intéressante mais l'évolution de la discussion montre que dans l'esprit des participants, la réponse est simple: les lois de l'écologie ne s'appliquent pas aux sociétés humaines parce qu'elles ont la capacité de modifier profondément et rapidement leur comportement.

    Est ce si sûr que ça?

    Pour préciser ma question: l'espèce humaine est soumise aux mêmes contraintes que les populations animales, elle peut y répondre en modifiant son comportement mais cela ne se fait pas instantanément. En outre si la capacité d'adaptation de l'espèce humaine est assez formidable, sa capacité d'anticipation est voisine de zéro à cause de pesanteurs culturelles qui n'existent pas dans les populations animales et qui, donc, constituent , cette fois, un handicap.

    On modifiera donc nos comportements , oui, mais seulement quand on n'aura plus d'autre solution (je parle de l'ensemble de l'humanité , pas de qq groupes évidemment). Le pb est qu'avant que cela porte ses fruits, la lutte pour la survie individuelle peut conduire à des conflits capables de mettre en danger l'espèce elle même (pensez donc aux dégâts que pourrait faire un terrorisme bactériologique )

    Que la probabilité d'estinction de l'espèce reste faible, c'est très probable mais le risque n'est sans doute pas totalement exclu. Après tout, qu'est ce qui nous garantit que notre capacité d'évolution culturelle (peut on employer l'expression de mutation culturelle ?) serait suffisante pour nous préserver du sort commun des espèces vivantes?
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  19. #14
    Mumyo

    Re : écologie appliquée à l'espèce humaine

    Je met un lien avec la discussion en cours sur le même sujet...ici

    Cordialement,
    Libre l'électron, toujours là où on ne l'attend pas, du coup tout se tient...

Discussions similaires

  1. Master Ecologie et éthologie appliquée à St Etienne
    Par Nessy dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 9
    Dernier message: 11/09/2008, 10h30
  2. [Divers] Ecologie générale et appliquée
    Par angélique59 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/09/2008, 20h57
  3. [Paléo Humaine] Evolution de l'espèce humaine remise en cause...
    Par KarmaStuff dans le forum Paléontologie
    Réponses: 25
    Dernier message: 04/12/2005, 13h10
  4. Amazonie : Ecologie appliquée
    Par Tenacatita dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 26
    Dernier message: 28/04/2005, 19h36
  5. Avenir de l'espèce humaine
    Par paulb dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 16
    Dernier message: 07/02/2005, 13h58