Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 35 sur 35

Résoudre "manger ou être mangé" ?



  1. #31
    myoper
    Modérateur

    Re : Résoudre "manger ou être mangé" ?


    ------

    Pour rester simple et avoir une vision un peu plus large :
    Citation Envoyé par cricou57 Voir le message
    Désolé, mais moi j'en ai d'autres sur d'autres sources. Par exemple :
    http://www.waterfootprint.org
    Qui donne, EN EXPLIQUANT, les besoins en eau pour la "fabrication" de certains produits...
    Vous ne m'avez pas bien compris, je vous propose de retrouver des liens et des sources démontrant les besoins en eau par produit.

    Outre l'explication de Mmy, lorsque vous avez "utilisé" cette eau, (vous l'avez non seulement rendue) mais avez utilisé une eau qui aurait été "perdue" ("a ce moment"/"de votre point de vue" - pluie, écoulement qui aurait peut être été pollué au passage) mais avez aussi produit du lait, avez nettoyé des terres qu'il aurait fallu faire en consommant et utilisant d'autres énergie (et l'éventuelle eau qui va avec), etc ...
    Au passage, vous jetez la vache laitière que l'on abat de toutes façon, etc ...

    -----

  2. #32
    Ryuujin

    Re : Résoudre "manger ou être mangé" ?

    Le concept d'eau virtuelle a été inventé pour la gestion de l'eau en zone aride. L'usage que vous en faites est clairement un détournement : ce chiffre de 15000 litres est non seulement faux (il a été calculé en climat aride) mais aussi vide de sens ; l'eau de pluie n'est pas un facteur limitant ici, la quasi-totalité de cette eau est en fait "gratuite".

  3. #33
    noir_ecaille

    Re : Résoudre "manger ou être mangé" ?




    L'eau virtuelle n'a rien de scientifique. Comme l'argent, c'est un concept économique.

    On parle d'eau virtuelle consommée par des pays acheteurs de ressources (alimentaires, textiles, sylvicoles...) qu'ils ne peuvent produire en quantité suffisante faute de ressource locale en eau suffisante. Par exemple la France consomme aussi une part d'eau virtuelle au travers de ses importations (coton, bananes, teck, cerises du Chili, etc.).
    De fait, cette eau virtuelle n'a rien de tangible -- il s'agit des coûts et gains économiques lié à l'eau.

    Comme l'explique Mmy, nous produisons de l'eau. Comment ? En métabolisant nos nutriments, tout simplement. Prenons le glucose :

    C6H12O6 + 6 O2 ==> 6 CO2 + 6 H2O
    (glucose)

    Donc notre vache ne crée pas une surconsommation en eau. Certains seront surpris, mais l'eau que nous "consommons" chaque jour a déjà quelques 5 à 10 milliards d'années derrière elle selon les atomes. Lorsque nous buvons (ou mangeons de la viande ou des légumes), nous faisons partie du cycle naturel de l'eau. Rien ne se perd, rien ne se crée.

    Ce qui reste en souffrance, c'est le déséquilibre de la balance économique -- balance selon laquelle nous avons décidé de régir nos ressources, car les populations marginales ne souhaitant pas en faire partie n'ont pas une telle gestion/approche de leurs ressources.


    Je pense que le végétarisme est soit culturelle, soit politique, soit thérapeutique. En aucun cas écologique.

    Les rizières produisent de grosses quantités de méthane. Le maïs est un vrai gouffre en terme d'eau virtuelle. Même les pays tempérés ne produisent pas assez de vitamine B12 (climat inadapté aux cultures productrices) pour se permettre un végétalisme sain à moins d'un apport sous forme thérapeutique. La plupart des végétaux nécessitent peut-être plus d'entretien (ou présentent bien plus de contraintes) qu'un troupeau d'élevage, donc nécessitent aussi plus de personnels (semence, épandage, arrosage, préservation, serres, engrais, pesticides, récolte, tri, transport, conservation, préparation...). Et tout le monde n'a pas la possibilité médicale ou économique de devenir végétarien ou végétalien -- régime bactériotrophique ? greffe de panneau solaire ? un peu trop fantaisiste.

    Avoir des convictions personnelles peut pousser à adopter des comportements particuliers. Mais ces convictions n'ont pas toujours un fondement scientifique -- ATTENTION : une conviction peut aussi avoir un fondement économique ou politique tout aussi légitime.

    J'ai bien peur qu'il s'agisse moins d'un débat scientifique que d'un problème réel mais plus... politique.

    _______________________


    Maintenant si on revient sur "tuer avec ou sans souffrance", que dire de la moralité bactérienne ? ou parasitaire ? Vous êtes vivant et vous êtes grignoté par petit bout jusqu'à ce que mort s'ensuive parfois. En tout cas ça ne fait jamais de bien.

    Nous faisons parti d'une chaîne alimentaire, alors il faut manger ou être mangé. A notre façon, nous désirons devenir de gentils prédateurs parce que nous avons assez d'emprise sur notre environnement et notre avenir pour envisager la souffrance d'autrui.

    Je dis "autrui". Pendant des siècles, la souffrance du voisin, humain ou animal, ne nous chamboulait pas tant que ça. Beaucoup de civilisation sont bâties sur un morceau d'esclavage. Concernant l'occident contemporain, c'est en payant peu leurs travailleurs situés dans d'autres pays moins regardant quant à l'aisance des populations touchées/ciblées.

    L'empathie n'est pas une règle, seulement un luxe. On peut parfois se le permettre, parfois pas. Et éventuellement l'appliquer à l'animal. A quand l'empathie phytophile ?
    Dernière modification par noir_ecaille ; 19/05/2010 à 18h05.

  4. #34
    Ryuujin

    Re : Résoudre "manger ou être mangé" ?

    Ah, mais la Suisse en a déjà posé les bases juridiques.

  5. #35
    noir_ecaille

    Re : Résoudre "manger ou être mangé" ?

    J'veux bien des liens !

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. l'humidité "mange" l'argent
    Par momo dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/11/2005, 13h05
  2. "Etre élément de" et "être inclus dans"
    Par Brumaire dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 5
    Dernier message: 31/10/2004, 00h08
  3. problème: millenium "mange" mon espace disque!
    Par pierre17 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/11/2003, 01h33