Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance



  1. #1
    Aroma547

    Question Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance


    ------

    Bonjour,

    Pour faire suite à la complexité et à la compréhension de la chimie biomoléculaire.

    Il faut répondre à de nombreuses questions éthiques pour pouvoir se positionner dans ses projets.
    De nombreuse politiques se voient confrontés à des conflits d'intérêt. Ses mêmes conflits alimentent des solutions que nous risquons tous de subir dans les prochaines années (constat climatique). Ces solutions sont aujourd'hui assimilées à une économie dominante dont nous sommes presque tous dépendant.

    Les montages financiers des industries et leurs interconnexions rendent, à court terme, les restructurations désavantageuses pour tout le monde. Ces industries nous ayant apportés le confort, il est difficile de vouloir les pénaliser aujourd'hui. Pourtant les limites de l'acceptable ont été dépassé. Un nouvel équilibre est indispensable pour préserver la viabilité de la planète.
    La vigilance s'étant mobilisé, les alertes sont nombreuses. Quant est-il de la démagogie ? Comment expliquer vulgairement que nous consommons la planète sans aucun respect des générations futurs ?
    L'inertie de groupe étant un facteur critique, même si il est question de ce sujet depuis le club de Rome (1968), il serait trop tard.

    Pour revenir au sujet concernant la chimie biomoléculaire, je crois avoir un exemple concret pour ce qui concerne la croissance.
    Je voudrais attirer notre attention, sans médisance, ni calomnie, mais en étant objectif, sur un corps de métier en particulier, celui des chirurgiens.
    De nombreuse année d'étude sont nécessaires pour pouvoir exercer. L'enseignement délivré est le résultat d'une collaboration sociale. Collaboration ayant, comme dans l'industrie, facilité les process à l’extrême pour permettre une gestion simple de la complexité.
    Bref, le chirurgien sauve des vie en ayant un sens du discernement très aiguë de la spécialité dans laquelle il exerce.
    Il a accès une fonction lui permettant de recevoir beaucoup d'argent en échange de ses compétences, expériences et connaissance. Alors, d'un côté, certains doivent rembourser leurs études, et de l'autre d'autres peuvent jouir d'un train de vie débridée.
    Donc objectivement, le premier cas permet donc "d'excuser" la cupidité du deuxième. (Système économique que nous connaissons, ce déséquilibre entraînant des pathologies traités par d'autres spécialités.)


    Aujourd'hui, je suis contrarié par ma méconnaissance. Alors, bien sûr, il ne tient qu'à moi de me rendre disponible pour étudier. Mais ce serait tellement simple pour d'autres.
    Comment se positionner ? Pourquoi la situation est telle qu'elle est ? J'ai mes atouts et mes handicaps et voudrais me canaliser comme il se doit pour la satisfaction du plus grand nombre.

    Dois-je changer ? Pour quelle valeurs ? Au nom de quelle éthique ?

    Merci pour votre attention.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance

    Bjr à toi,
    Pour quoi le chirurgien serait il cupide !
    Le chirurgien a du AUSSI faire des études..... (et il faut aussi qu'il passe peut etre par le stade remboursement suivant le cas s'il n'a pas
    le moyen de " s'offrir " ses études.)

    Certains qui n'ont pas le rond, méne aussi parfois une vie débridée. (préte moi 200 euros, etc..etc..)
    Si on veut arriver à quelque chose on s'en donne les moyens suivant ses capacités.
    A+

  4. #3
    Aroma547

    Re : Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance

    C'est un exemple. Il s'agit de généralité dans les comportements, quelques soit le choix du corps de métier que j'aurais fait, l'instinct de protection de l'égo aurait fait son œuvre.

    Je constate simplement, que même si certains chirurgiens continuent à faire de la recherche et du développement, beaucoup d'entre eux préfèrent exercer une activité extrêmement lucrative plutôt que d'approfondir leurs connaissances dont l’intérêt à court terme est aléatoire.
    Mais c'est valable pour tout les corps de métier. Alors, je vous prie de m'excuser d'avoir cibler celui-ci en particulier.

    D'où ma question, au nom de quelle éthique est-il possible de consommer du savoir et d'en profiter aussi largement sous prétexte d'avoir obtenu des diplômes ?

    Une analogie avec l'espionnage et le prix que sont capable de payer certaines sociétés seraient-ils pertinent ?
    Dernière modification par Aroma547 ; 20/01/2020 à 15h15.

  5. #4
    ansset

    Re : Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance

    Citation Envoyé par Aroma547 Voir le message
    Je constate simplement, que même si certains chirurgiens continuent à faire de la recherche et du développement, beaucoup d'entre eux préfèrent exercer une activité extrêmement lucrative plutôt que d'approfondir leurs connaissances dont l’intérêt à court terme est aléatoire.
    Le métier même de chirurgien change : nelles techniques, nouveaux modes opératoires, nouveaux outils,....
    Donc, ils continuent aussi leur formation tout au long de leur carrière.
    Et indirectement ils participent à la recherche en tant que praticiens.
    La description que tu fais est erronée.
    Citation Envoyé par Aroma547 Voir le message
    D'où ma question, au nom de quelle éthique est-il possible de consommer du savoir et d'en profiter aussi largement sous prétexte d'avoir obtenu des diplômes ?

    Une analogie avec l'espionnage et le prix que sont capable de payer certaines sociétés seraient-ils pertinent ?
    Je ne connais aucun métier où on vit tranquilou juste avec un diplôme sans ne rien faire avancer ensuite.
    En tout cas, pas dans les domaines scientifiques.

    La dernière remarque ( espionnage ) est à coté de la plaque.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  6. #5
    f6bes

    Re : Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance

    Citation Envoyé par Aroma547 Voir le message
    C'est un exemple. Il s'agit de généralité dans les comportements, quelques soit le choix du corps de métier que j'aurais fait, l'instinct de protection de l'égo aurait fait son œuvre.

    Je constate simplement, que même si certains chirurgiens continuent à faire de la recherche et du développement, beaucoup d'entre eux préfèrent exercer une activité extrêmement lucrative plutôt que d'approfondir leurs connaissances dont l’intérêt à court terme est aléatoire.
    Mais c'est valable pour tout les corps de métier. Alors, je vous prie de m'excuser d'avoir cibler celui-ci en particulier.

    D'où ma question, au nom de quelle éthique est-il possible de consommer du savoir et d'en profiter aussi largement sous prétexte d'avoir obtenu des diplômes ?

    Une analogie avec l'espionnage et le prix que sont capable de payer certaines sociétés seraient-ils pertinent ?
    Remoi,
    Avec un diplome touit neuf en poche.....on ne connait RIEN de la vraie vie en entreprise ....ou ailleur!
    Aprés le diplome il va falloir "apprendre" (pour commencer :les contacts humains, le management...etc...)
    J'ai souvenir d 'un jeune ingénieur 27 ans ( arts et métier) qui se targuait d'etre meilleur que l'ancien directeur (55 ans)
    qu'il devait remplacer. Ca a duré....6 mois ....sinon la boite courait à la catastrophe .
    Le directeur régional ( 6 départements) a vite remis qq'un qui avait un peu de bouteille.
    Je "jeunot" à commencer à apprendre la vraie vie.

    J'ai appris tout le long de ma vie.
    Mon ophatmo part, tous les ans ,opérer dans les pays défavorisés.
    Je ne pense pas qu'il recherche une activité extrémement lucrative.
    On ne "consomme" pas de savoir, on cherche à comprendre le pourquoi des choses.


    Bonne soirée

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Aroma547

    Re : Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance

    Ce n'est ni en cherchant à me décrédibiliser, ni en vous cachant derrière des airs-supérieurs que vous parviendrez à réduire les effets des gaz à effet-de-serre.

    Quoi qu'il soit merci, j'approfondirai donc le domaine de l'espionnage tout à l'heure.
    Mais pour l'heure la question est plutôt, faut-il mener une croisade pour éviter les comportements compulsifs ?
    Dernière modification par Aroma547 ; 20/01/2020 à 19h38.

  9. Publicité
  10. #7
    ansset

    Re : Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance

    pourrais tu quand même essayer de clarifier tes propos ?
    que viennent faire les GES et l'espionnage dans ton fil. ?
    et il ne me semble pas "décridibilisant" de poser la question.

    ps: quand aux "comportements compulsifs", je suppose que c'est une réponse qui se veut ironique du "berger à la bergère".
    et si c'est le cas, on met inutilement de l'huile sur le feu.
    Dernière modification par ansset ; 20/01/2020 à 19h51.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  11. #8
    mh34

    Re : Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance

    Citation Envoyé par Aroma547 Voir le message

    D'où ma question, au nom de quelle éthique est-il possible de consommer du savoir et d'en profiter aussi largement sous prétexte d'avoir obtenu des diplômes ?
    Désolée, je n'ai absolument pas compris où vous vouliez en venir ; pouvez-vous expliciter?

    Une analogie avec l'espionnage et le prix que sont capable de payer certaines sociétés seraient-ils pertinent ?
    Non ( et là c'est le modérateur qui parle donc en vert) car là vous seriez hors charte.

  12. #9
    f6bes

    Re : Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance

    Citation Envoyé par Aroma547 Voir le message
    Ce n'est ni en cherchant à me décrédibiliser, ni en vous cachant derrière des airs-supérieurs que vous parviendrez à réduire les effets des gaz à effet-de-serre.

    Quoi qu'il soit merci, j'approfondirai donc le domaine de l'espionnage tout à l'heure.
    Mais pour l'heure la question est plutôt, faut-il mener une croisade pour éviter les comportements compulsifs ?
    Remoi, (une derniére fois)
    Là je vais me permettre un peu d'ironie : apparemment tu est CERTAIN d'avoir la connaissance du tout.
    que cela te soi bénéfique dans la vie !
    Le couperet risque de tomber sous peu.
    Bye

  13. #10
    Aroma547

    Re : Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance

    @ansset

    Bonsoir, je vous présente alors la chose différemment. Il s'agit à la base d'une question métaphysique. Sa source est dans mon émotivité. J'en cherche sa raison et partage un questionnement plus global concernant, à mon humble avis, certains des acteurs ayant leur part de responsabilité.

    Les gaz à effet-de-serre (GES) sont rentrée dans une problématique dont j'ai du mal à me débarrasser. Le côté dramatique de la situation ayant l'air d’échapper à certains, je me permets de le ressortir « à toutes les sauces ».
    Pour ce qui est de l'espionnage, nous sommes dans une recherche d'information que certaines formes de morale condamnent. Les connaissances sont des informations. L'information à un caractère plus éphémère que la connaissance, mais force est de constaté des similitudes en les regardant à travers le prisme de la communication.
    Concernant les comportements compulsifs, je prends par exemple l’acquisition de certains brevets permettant aux entreprises de continuer leur compétition pour dominer le marché. Marché avec les résultats sur l'environnement que nous connaissons.


    @mh34

    Notre constitution nationale et de nombreux protocoles datent encore de l'époque pré-informatique. Les processeurs aujourd'hui nous facilitent les calculs.
    Comment demander aux raisons sociales de respecter des éthiques responsables et durables, si les comportements de ceux sachant utiliser la technologie s'orientent vers toujours plus de profit financier.
    Ce que nous apprenons dans les écoles nous sert dans la vie de tout les jours. Je considère surprenant que les aristocrates ne soient pas plus prudent vis à vis de ce pouvoir que permet l'argent.
    J'aimerais pouvoir conclure en ayant un fond de solution permettant une mutualisation plus sérieuse de ce que nous connaissons pour permettre aux chercheurs et aux ingénieurs de travailler plus efficacement à la croissance des indices de développement humain.


    @f6bes

    Nous avons tous des opinions et des compétences qu'il est possible de discuter. Les idées et les convictions sont elles en revanche moins discutable, par contre avec la bienveillance de chacun elles peuvent révéler leurs sources et « s'accorder » pour se jeter toutes dans le même estuaire.
    Et si à vos yeux je peux prétendre à quoi que ce soit, il me plairait énormément de faire plus ample connaissance avec vous pour en discuter d'avantage.


    @Fustigator

    Je vous invite à relire le point 3 de « comment participer à ce forum ».


    J'ai conscience que le monde est suffisamment complexe et qu'il est impossible de demander à chacun de se forcer à respecter encore plus. Mais là encore, le respect n'est-il pourtant pas devenu une routine ?
    Certains se veulent rassurant disant que de la raison et de la folie seule la raison peut l'emporter. C'est ne pas faire cas de l'inertie et du comportement de groupe.

    Donc, bien sûr, tant que le savoir se limite à la compréhension des choses, l'environnement est épargné par le marché. Mais là encore, tout les esprits ne sont pas tranquille quant à la direction qu'ont pris certaines recherches.
    N'est-il pas indispensable en tant que groupe un tant soit peu responsable de l'avenir de nous limiter dans nos actions pour préserver un maximum de liberté fondamentale au plus grand nombre ? Si comme moi votre réponse est ÉVIDEMMENT alors que faut-il arrêter de cautionner ?


    Bien sûr la problématique est vaste, être exhaustif sur ce sujet demanderait des journées de travail. Mais j’ai le profond sentiment que les résultats de la courses pour aller plus vite que le temps en dépendent.

  14. #11
    mh34

    Re : Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance

    Citation Envoyé par Aroma547 Voir le message


    Bien sûr la problématique est vaste, être exhaustif sur ce sujet demanderait des journées de travail. Mais j’ai le profond sentiment que les résultats de la courses pour aller plus vite que le temps en dépendent.
    Alors justement je vous invite à la recentrer sur un sujet et un point précis concernant l'éthique des sciences ( intitulé de la section) sans quoi le fil sera fermé.

  15. #12
    Aroma547

    Re : Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance

    La question peut aussi se poser ainsi :
    Selon la théorie du développement moral de Lawrence Kohlberg comment justifier le respect à une autorité satisfaisant par des récompenses les plaisirs de partager du savoir ?

  16. Publicité
  17. #13
    ansset

    Re : Des limite à la consommation de l'éducation et de la connaissance

    là encore, la question mérite une clarification ( forum éthique des sciences )
    si j'essaye de citer qcq points précis.
    - on ne peut reprocher à un inventeur ou à l'invention d'une sté d'en tirer profit , c'est l'existence même de la recherche appliquée qu'on tue dans l'oeuf.
    - concernant la recherche fondamentale, on constate en revanche une assez grande collaboration entre les équipes à traversle monde.

    quand aux connaissances générales, elles sont bien au contraire ( à travers l'éducation ) distribuées de plus en plus équitablement dans le monde.

    si ta remarque est d'avantage de l'ordre d'un point de vue critique ( socio-économique ) sur l'équilibre des "richesses", on sort totalement du cadre du forum, et cela n'a de plus qu'un faible lien avec "éducation et savoir".

    ps : je ne pense pas qu'ici ce soit : "tribune d'expressions personnelles"
    Dernière modification par ansset ; 21/01/2020 à 16h43.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Consommation électrique Vs consommation essence/diesel
    Par boy30 dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/08/2013, 19h10
  2. Comparaison entre la consommation de pétrole et la consommation de nourriture
    Par evrardo dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 21
    Dernier message: 13/07/2011, 21h52
  3. Ballast limite de consommation
    Par phenixar dans le forum Électronique
    Réponses: 15
    Dernier message: 24/06/2010, 16h00
  4. L'éducation
    Par killerkid063 dans le forum Enseignement : le forum des enseignants
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/03/2010, 19h54
  5. Education de la vie
    Par ksb666 dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 19/01/2004, 19h28