Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 56

principe de précaution ( 2)




  1. #1
    ansset

    principe de précaution ( 2)

    bjr ,
    je viens de lire avec intérêt le fil suivant:
    http://forums.futura-sciences.com/et...recaution.html
    et beaucoup de messages ou opinions sont fort intéressants.
    mes remarques :
    le titre parle du "principe" en lui même.
    et le sondage , plus brutal " pour ou contre " avec un taux important d'indécis.
    car beaucoup s'expriment sur des plans différents, ce qui rend la discussion "brouillonne".
    si je remets le sujet sur la table, c'est donc pour plusieurs raisons.
    il me semble que c'est un sujet capital dans l'approche de l'éthique des sciences.
    on peut le renvoyer à des considérations politiques, mais son champ d'action concerne les surtout les sciences, donc je pense qu'il a sa place.

    donc si j'y reviens , c'est tout simplement pour 3 questions simples :
    -comment le définir ( si c'est possible ) ? ( sans en faire un terme qui ne veut rien dire )
    -comment est-il appliqué ? ( il y t-il une méthodologie/procédure)
    -le débat sur ce sujet a t-il évolué depuis ce fil de 2009 ?

    merci pour vos avis.

    -----

    Dernière modification par ansset ; 08/05/2015 à 11h19.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  2. Publicité
  3. #2
    Jacques 1515

    Re : principe de précaution ( 2)

    Une reflexion :
    An nom du principe de précaution : toute nouvelle technique ou technonologie est suspecte voire interdite, on zigouille des milliers de palmipèdes , ..vaches, ....dès la mondre suspicions ...avec des conséquences dramatiques pour les agriculteurs : la vache folle a provoqué plus de morts par suicide chez les éleveurs que de personnes atteintes de la maladie ...attention je ne dis pas qu'il ne faut pas adopter ce principe, on protège la société.

    A contrario la présomption d'innocence est retenue pour les individus, et on mettra plus facilement un coupable en liberté qu'un innocent en prison et pourtant cette position est plus dangereuse pour la société.

    Alors pourquoi adopter une position "présumé coupable" pour la science et inverse pour l'individu
    Si on veut etre cohérent il faut adopter la même position pour les 2 !

  4. #3
    LeMulet

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par Jacques 1515 Voir le message
    Une reflexion :
    An nom du principe de précaution : toute nouvelle technique ou technonologie est suspecte voire interdite, on zigouille des milliers de palmipèdes , ..vaches, ....dès la mondre suspicions ...avec des conséquences dramatiques pour les agriculteurs : la vache folle a provoqué plus de morts par suicide chez les éleveurs que de personnes atteintes de la maladie ...attention je ne dis pas qu'il ne faut pas adopter ce principe, on protège la société.
    C'est faux à mon avis.
    En général ce qui se produit, c'est que les techniques sont mises en usage et ENSUITE des associations doivent se battre pendant des années pour que les preuves de la dangerosité de la technique imposent l’arrêt de la technique.
    Pour ce faire, ile leur faut apporter des éléments à charge qui démontrent avec beaucoup de force la dangerosité de la technique.

    Le cas que vous citez, l'abattage des animaux d'élevage en cas de contamination est juste une technique permettant de corriger, non pas la dangerosité, mais le problème concret qui est apparu.
    Vous appelez ça "principe de précaution" du fait qu'on en parle ainsi dans les médias alors qu'il s'agit d'une technique qui permet de s'assurer du retour à la normale sans mettre de gros moyens en œuvre.
    Certaines bêtes peuvent avoir été abattues pour rien, mais on ne peut pas vraiment savoir lesquelles sans engager des frais importants.
    Et par précaution... (terme semblable, mais qui n'a strictement rien à voir avec le principe de précaution) comme on ne sait pas lesquelles, pour éviter que la contamination se propage indéfiniment, c'est toujours cette technique qui est employée.

    Vous remarquerez d'ailleurs à ce sujet que le principe de précaution voudrait, lui, que les élevages intensifs, en tant que technique de production soient interdits à moins d'apporter la preuve que cette technique ne produit aucun danger sur la santé des individus.
    Ce n'est pas le cas et personne ne s'est épanché sur la question lorsque les premières grandes exploitations sont apparues).
    Mais comme je n'ai pas la preuve de ce que j'avance, même si le simple bon sens nous le dit, le principe de précaution n'étant pas appliqué, la technique reste autorisée.

    Vous constaterez la même chose pour le Glyphosate, l'amiante, les perturbateurs endocriniens, les nanotechnologies, etc etc etc.
    Il a toujours fallu DE NOMBREUSES ANNEES pour que la preuve (éventuelle) des méfaits de ces techniques soient faites (si méfait il y a bien sûr).
    Sans des présomptions très fortes, la technique reste en vigueur.
    Le principe de précaution n'est donc, comme vous le constaterez par vous-même, que très très rarement employé.

    C'est nouveau ça vient de sortir ?
    J'ai donc surtout l'impression ici que lorsqu'il est fait état d'un "principe de précaution", c'est plus une affaire de "politique" que de raison.
    Bonjour, et Merci.


  5. #4
    Jacques 1515

    Re : principe de précaution ( 2)

    Il ne s'agit pas de remettre en question le principe de précaution ou de prudence quoique on peut s'abriter derriere ceci pour réfrener tous progrès qui fait peur ( les ondes radio , l'internet, le four micro-onde, ....et au siecle dernier le train et l'electricité, ...)
    C'est un sujet complexe où les exemples que vous citez sont reels .

    Mon questionnement porte sur la différence d'appréciation entre le principe de précaution et la presomption d'innocence : pourquoi admettons nous 2 attitudes diamétralement opposées ?

  6. #5
    LeMulet

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par Jacques 1515 Voir le message
    Mon questionnement porte sur la différence d'appréciation entre le principe de précaution et la presomption d'innocence : pourquoi admettons nous 2 attitudes diamétralement opposées ?
    Mais on ne les admet pas, c'est juste, à mon avis, que selon votre manière de présenter la chose, les attitudes paraissent opposées.

    Le principe de précaution se fait à titre conservatoire.
    La présomption d'innocence se fait à titre conservatoire.
    Dans les deux cas il s'agit de conserver une situation qui nous convient, d'un côté l'innocuité des techniques et de l'autre la liberté et la sérénité des personnes.

    Imaginez ce qu'il adviendrait si selon le principe de précaution on mettait une catégorie de la population en prison ou pourquoi pas même les éliminer afin que ces individus ne puissent "éventuellement" commettre des crimes ou des délits ?
    Auriez-vous amélioré la situation de départ ?
    Dans un régime totalitaire on vous aurait répondu que oui, mais avec un peu de bon sens et fort heureusement, "nous" ne pensons pas la chose de cette manière.

    Vous pouvez bien sûr contester en disant que dans le cas de la présomption d'innocence, l'erreur qui pourrait subvenir pourrait causer du tord à quelques individus dans la société, en laissant un individu dangereux en liberté.
    Oui, mais c'est le risque à courir pour assurer la liberté du plus grand nombre.
    Bonjour, et Merci.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Jacques 1515

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par LeMulet Voir le message
    Mais on ne les admet pas, c'est juste, à mon avis, que selon votre manière de présenter la chose, les attitudes paraissent opposées.

    Le principe de précaution se fait à titre conservatoire.
    La présomption d'innocence se fait à titre conservatoire.
    Dans les deux cas il s'agit de conserver une situation qui nous convient, d'un côté l'innocuité des techniques et de l'autre la liberté et la sérénité des personnes.

    Imaginez ce qu'il adviendrait si selon le principe de précaution on mettait une catégorie de la population en prison ou pourquoi pas même les éliminer afin que ces individus ne puissent "éventuellement" commettre des crimes ou des délits ?
    Auriez-vous amélioré la situation de départ ?
    Dans un régime totalitaire on vous aurait répondu que oui, mais avec un peu de bon sens et fort heureusement, "nous" ne pensons pas la chose de cette manière.

    Vous pouvez bien sûr contester en disant que dans le cas de la présomption d'innocence, l'erreur qui pourrait subvenir pourrait causer du tord à quelques individus dans la société, en laissant un individu dangereux en liberté.
    Oui, mais c'est le risque à courir pour assurer la liberté du plus grand nombre.
    Attention je ne conteste aucun de ces 2 princpes, j'essaye de les comprendre car pour moi il y a opposition en faisant à priori instruction à charge pour la science et instruction à décharge pour l'individu.
    Dans votre argumentation la conservation de la situation peut s'interpréter comme de l'immobilisme : ne faisons rien sans certitude, sans risque , ....pas de nouveaux médicaments, pas de voiture électrique, pas de 5G, pas d'IRM, ...où s'arrete la preuve et la certitude de l'innocuité des techniques?

    Quant aux individus, il ne s'agit pas de le projeter à un régime totalitaire qui ne s'embarrasse pas de principes , mais à nos démocraties.
    D'ailleurs il y a pas mal d'hypocrisie , on enferme les Merha and co alors que les jujements n'ont pas encore eu lieu, et on continu à dire le présumé coupable alors que les crimes sont avérés ...

    Bref pas simple tout ça et j'essaye du point de vue logique de comprendre ces différences de raisonnement .

  9. #7
    f6bes

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par Jacques 1515 Voir le message
    Mon questionnement porte sur la différence d'appréciation entre le principe de précaution et la presomption d'innocence : pourquoi admettons nous 2 attitudes diamétralement opposées ?
    Bjr à toi,
    Il y a de fortes chances que ce ne soit pas aussi net et tranché tel que tu le dis.
    C'est certainement plus subtil et nuancé en tant qu'appréciation.

    Les arcanes de la législation font qu'OFFICIELLEMENT la presecription d'innocence tombera aprés jugement rendu...
    meme si par exemple le "meurtrier" a été vu et avoue. Il est présumé innocent malgré cela. ( faut qu'il soit ju ge).
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  10. Publicité
  11. #8
    Jacques 1515

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bjr à toi,
    Il y a de fortes chances que ce ne soit pas aussi net et tranché tel que tu le dis.
    C'est certainement plus subtil et nuancé en tant qu'appréciation.

    Les arcanes de la législation font qu'OFFICIELLEMENT la presecription d'innocence tombera aprés jugement rendu...
    meme si par exemple le "meurtrier" a été vu et avoue. Il est présumé innocent malgré cela. ( faut qu'il soit ju ge).
    Bonne journée
    Et oui c'est parce que c'est subtil et nuancé que la question se pose, si c'était simple et facile .....

    Les arcanes juridiques me semblent toujours hermétiques, comme un mort ne peut etre jugé (en matière penale l'action est éteinte par le déces) et comme il y a presomption d'innocence tant que le jugement n'est pas rendu , tous les terroristes kamikazes sont innocents et peut etre victimes ?

  12. #9
    minushabens

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par Jacques 1515 Voir le message
    pour moi il y a opposition en faisant à priori instruction à charge pour la science (...)
    pas pour la science, pour l'industriel qui souhaite commercialiser un produit.

  13. #10
    lou_ibmix_xi

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par LeMulet Voir le message
    C'est faux à mon avis.
    En général ce qui se produit, c'est que les techniques sont mises en usage et ENSUITE des associations doivent se battre pendant des années pour que les preuves de la dangerosité de la technique imposent l’arrêt de la technique.
    Pour ce faire, ile leur faut apporter des éléments à charge qui démontrent avec beaucoup de force la dangerosité de la technique.
    Des exemples concrets en dehors des robin des toits et autres illuminés ?

    Citation Envoyé par LeMulet Voir le message
    Vous remarquerez d'ailleurs à ce sujet que le principe de précaution voudrait, lui, que les élevages intensifs, en tant que technique de production soient interdits à moins d'apporter la preuve que cette technique ne produit aucun danger sur la santé des individus.
    Impossible, on ne peut prouver une absence... C'est un principe épistémologique de base! Mais ne pas avoir cette base ne nous n'empêche pas d'avoir un avis bien tranché...


    Vous constaterez la même chose pour le Glyphosate, l'amiante, les perturbateurs endocriniens, les nanotechnologies, etc etc etc.
    Il a toujours fallu DE NOMBREUSES ANNEES pour que la preuve (éventuelle) des méfaits de ces techniques soient faites (si méfait il y a bien sûr).
    Sans des présomptions très fortes, la technique reste en vigueur.
    Là encore, que ne pas connaître les sujets ne nous empêchent en aucun cas d'avoir un avis bien tranché sur la question... 2 ou 3 reportages d'ARTE et on est bon... Quels sont donc les problèmes du au glyphosate ? Avez-vous des références un peu plus sérieuse que Séralini ou greenpeace ? L'amiante a été détectée comme dangereuse pour ses travailleurs dès le début de son exploitation industrielle, il y a plus de 100 ans... Les perturbateurs endocriniens le nouvel épouvantail à la mode, manque de chance ça ne recouvre pas vraiment de réalité biologique car tout ou presque est perturbateur endocrinien... Les nanotechnologies et vous avez oubliez l'intelligence artificielle qui va tous nous tuer


    Le principe de précaution tel que inscrit dans la constitution est un cadeau politique pour tous les naturalistes, religion qui est très à la mode actuellement. Et c'est une énorme bêtise pas l’asymétrie entre la facilité de semer le doute, par rapport au fait qu'on ne peut pas prouver une absence de danger. La notion de bénéfice-risque est bien plus pertinente.
    certains adhèrent au principe du tiers exclu, d'autres pas, moi c'est aucun des deux.

  14. #11
    Jacques 1515

    Re : principe de précaution ( 2)

    L'industriel n'a pas (en théorie) de pouvoir sur la mise en service ou la vente de produit et c'est évident qu'il souhaite le commercialiser, c'est son rôle, sa finalité, son interet, .....
    C'est une autorité extérieure qui décide d'une mise sur le marché ou d'une commercialisation

  15. #12
    minushabens

    Re : principe de précaution ( 2)

    on a parlé récemment du projet d'Amazon de faire ses livraisons par drone. Le principe de précaution dispose que c'est au fabricant de ces drones ou à l'exploitant (Amazon) de prouver qu'ils ne sont pas dangereux (ou pas plus dangereux que tel niveau de danger acceptable). Je ne vois pas ce que ça a de spécialement choquant. Tu voudrais que cette entreprise répande des milliers de drones sans aucune validation de leur niveau de sécurité?

  16. #13
    Jacques 1515

    Re : principe de précaution ( 2)

    Le dialogue par mail est toujours suceptible de mauvaise compréhension !!!!
    Il n'y a rien de choquant pour moi à faire valider un nouveau dispositif par une autorité indépendante.

    La séparation des pouvoirs est une excellente chose quelque soit le domaine (politique, économique, scientifique, ...)
    C'était déjà affirmé il y a plusieurs siècles par Montesquieu

  17. #14
    f6bes

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par Jacques 1515 Voir le message
    Et oui c'est parce que c'est subtil et nuancé que la question se pose, si c'était simple et facile .....

    Les arcanes juridiques me semblent toujours hermétiques, comme un mort ne peut etre jugé (en matière penale l'action est éteinte par le déces) et comme il y a presomption d'innocence tant que le jugement n'est pas rendu , tous les terroristes kamikazes sont innocents et peut etre victimes ?
    Remoi,
    Ca dépends dans quelle société l'on vit. Dans d'autres cas sociétal c'est plus...expéditif !!
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  18. #15
    minushabens

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par Jacques 1515 Voir le message
    Il n'y a rien de choquant pour moi à faire valider un nouveau dispositif par une autorité indépendante.
    qu'est-ce qui te gène alors? j'ai du mal à cerner ton point de vue.

    pour moi il n'y a pas de différence de nature entre d'un côté une voiture ou un avion, de l'autre côté un médicament ou un produit phytosanitaire. L'exigence de sécurité est valable dans tous les cas.

    tu as cité l'exemple de la vache folle mais à mon avis c'est un mauvais exemple parce qu'on connaissait le risque lié à la consommation de viande d'animaux nourris avec des cadavres d'autres animaux. Et tu dis qu'il y a eu plus de souffrances du fait de la destruction des cheptels que du fait de la MCJ, mais on ne sait pas quel aurait été le bilan si aucune mesure n'avait été prise.

    et cet exemple de la vache folle me permet aussi d'objecter à un argument de lou_ibmix_xi: la part entre bénéfice et risque est peu pertinente dans ce cas puisque les bénéfices (nourrir les vaches avec des déchets de l'équarissage d'autres vaches) sont pour les éleveurs et les risques pour les consommateurs (qui peuvent certes être les mêmes). On pourra toujours dire que ce mode d'alimentation en étant plus économique bénéficie au consommateur mais ça demanderait à être prouvé (me rappelle pas d'une baisse spectaculaire du prix de la bidoche).
    Dernière modification par minushabens ; 02/11/2017 à 13h23.

  19. #16
    Jacques 1515

    Re : principe de précaution ( 2)

    Il n'y a rien qui me gène et je suis d'accord avec toi.

    Mon interrogation porte sur le contraste dans ces 2 démarches
    un à priori négatif pour la science (principe de précaution) => tant qu'on n'est pas sûr c'est suspect et interdit comme si c'était mauvais
    un à priori positif pour l'individu (présomption d'innocence) => tant qu'on a pas jugé on est innocent

    Attention pour éviter le buzz : je ne condamne pas ces 2 principes, je suis même plutôt d'accord si on ne tombe pas dans l'extrème ecolo;
    je cherche à comprendre d'où viennent ces 2 attitudes opposées

  20. #17
    minushabens

    Re : principe de précaution ( 2)

    pourquoi dis-tu "pour la science"? à mon avis la science n'est pas en jeu, la question du principe de précaution concerne les développements technologiques, et plus précisément industriels.

    mais je ne vois pas d'opposition nette entre les deux démarches que tu cites. Il n'est pas question de culpabilité ou d'innocence dans la question du principe de précaution. Je te rappelle qu'il intervient avant la mise sur le marché d'un produit ou la mise en oeuvre d'une technologie.

  21. #18
    Dynamix

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par Jacques 1515 Voir le message
    Les arcanes juridiques me semblent toujours hermétiques, comme un mort ne peut etre jugé (en matière penale l'action est éteinte par le déces) et comme il y a presomption d'innocence tant que le jugement n'est pas rendu , tous les terroristes kamikazes sont innocents et peut etre victimes ?
    Et tu veux qu' on fasse quoi ?
    Qu' on inflige une peine de prison à vie à un mort ?
    On pourrait le décapiter aussi . On l' a bien fait pour Cromwell .


    Citation Envoyé par Jacques 1515 Voir le message
    D'ailleurs il y a pas mal d'hypocrisie , on enferme les Merha and co alors que les jujements n'ont pas encore eu lieu
    Principe de précaution : on l' enferme pour éviter qu' il se fasse la malle .

    Citation Envoyé par Jacques 1515 Voir le message
    et on continu à dire le présumé coupable alors que les crimes sont avérés ...
    Principe de précaution : La culpabilité n' est effective qu' après jugement .
    Le doute , même quasi nul bénéficie toujours à l' accusé .

  22. #19
    Dynamix

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par Jacques 1515 Voir le message
    un à priori négatif pour la science (principe de précaution) => tant qu'on n'est pas sûr c'est suspect et interdit comme si c'était mauvais
    un à priori positif pour l'individu (présomption d'innocence) => tant qu'on a pas jugé on est innocent
    Imagine le système inverse :
    _On met un produit sur le marché et c' est l' utilisateur qui doit prouver que c' est dangereux .
    _Tant qu' on est pas jugé on est coupable , comme au moyen age .

  23. #20
    Jacques 1515

    Re : principe de précaution ( 2)

    pour la nième fois je ne conteste pas ces 2 positions , je suis même plutôt d'accord
    Je souhaite comprendre le pourquoi de ces 2 postures qui me semblent opposées

  24. #21
    minushabens

    Re : principe de précaution ( 2)

    Elles ne sont pas opposées. Elles le sont de ton pooint de vue parce que tu assimiles "produit dangereux" à "coupable" et "produit inoffensif" à "innocent" mais le principe de précaution ne revient pas à chercher des coupables, il cherchee à éviter des catastrophes sanitaires. Remarque que le présomption d'innocence cherche à éviter la catastrophe juridique qu'est l'enfermement d'un innocent, même si comme tu le fais remarquer il n'est pas toujours appliqué. Mais l'un et l'autre sont en fait des "principes du droit" et pas des lois indiscutables.

  25. #22
    shub22

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par lou_ibmix_xi Voir le message
    Des exemples concrets en dehors des robin des toits et autres illuminés ?

    Les Robins de toits ceux qui se battent pour que les effets néfastes des ondes émises par des antennes-relais soient reconnues ?
    Un peu dur non ? J'ai vu une émission où des gens à Paris ou ailleurs sont obligés de blinder des murs et des fenêtres avec un papier métallisé.
    Même avec plusieurs couches ils continuent de ressentir les effets des ondes: insomnies, céphalées et toute sorte de symptômes dont le responsable a fini par être identifié scientifiquement , médicalement aussi sans aucun doute...
    L'industrie du tabac a fait des milliers (des millions?) de morts avant qu'on se rende compte que la tabac était néfaste pour la santé.
    Ceci dit dans la logique industrielle, si c'est certainement vécu comme une gêne, des industries dont celles du tabac ont du rembourser et indemniser ce qu'il faut bien appeler des victimes de notre société industrielle et sa logique productiviste du vendre-à-tout-prix quelles qu'en soient les conséquences.
    Même aux USA où l'entreprise et sa logique est reine...
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  26. #23
    Dynamix

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    Les Robins de toits
    Au cas ou tu ne l' aurais pas remarqué , lou_ibmix_xi demande un exemple "en dehors de robin des toits"

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    se battent pour que les effets néfastes des ondes émises par des antennes-relais soient reconnues ?
    Ils sont reconnus comme inexistants , expériences scientifiques à l' appuis .
    Que veux tu de plus ?

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    Même avec plusieurs couches ils continuent de ressentir les effets des ondes
    Donc même en l' absence d' ondes ils continuent à ressentir les effets .
    Bizarre , non ?

  27. #24
    shub22

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par Dynamix Voir le message
    Ils sont reconnus comme inexistants , expériences scientifiques à l' appuis .
    Que veux tu de plus ?
    Ah bon ? C'était pas ce que l'émission de télé que j'ai vu disait. Ils racontent des trucs anti-scientifiques ou non prouvés à la télé et sur des chaines publiques en plus alors ?

    Citation Envoyé par Dynamix Voir le message
    Donc même en l' absence d' ondes ils continuent à ressentir les effets .
    Bizarre , non ?
    >Bizarre vous avez dit bizarre ? Qu'est-ce qu'on en sait de la durée de ces effets pathologiques (ou supposé pathologiques mettons donc que c'est pas prouvé) une fois qu'ils ont commencé à affecter le cerveau?
    Ça se guérit tout seul ? Les symptômes disparaissent comme par enchantement ?
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  28. #25
    Dynamix

    Re : principe de précaution ( 2)

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    Ils racontent des trucs anti-scientifiques ou non prouvés à la télé et sur des chaines publiques en plus alors ?
    Pour faire de l' audience , c" est plus efficace qu' une émission scientifique .

    Citation Envoyé par shub22 Voir le message
    Qu'est-ce qu'on en sait de la durée de ces effets pathologiques
    Avant de connaitre la durée des effet , il faudrait déjà mettre ces effets en évidence .

  29. #26
    shub22

    Re : principe de précaution ( 2)

    Bon étant donné l'ardeur que vous mettez dans la conviction que les ondes hertziennes émises à proximité d'une antenne-relais ne sont pas nocives je vais me renseigner plus avant.
    Les Robins des toits ont un site où les contacter avec des documents téléchargeables.
    Donc allons-y: démarche scientifique hein?
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  30. #27
    mh34

    Re : principe de précaution ( 2)

    On arrête cette digression sur les robins des toits et les ondes tout de suite, merci. Le sujet est ; "le principe de précaution".
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς

  31. #28
    shub22

    Re : principe de précaution ( 2)

    oui chef!!!
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

  32. #29
    Thomaslechatbleu

    Re : principe de précaution ( 2)

    Bonjour!

    Le principe de précaution est un principe juridique, inscrit dans notre Constitution (Art 5 de la charte de l'environnement / Art 7 du règlement 178-2002 de l'UE).

    Il s'applique à l'usage de produits ou de technologies dans les domaines de la santé, de l'environnement et de l'alimentation.

    Il est exclusivement mis en oeuvre par les autorités publiques sur la base de 6 critères qui l'encadrent:

    1 évaluation du danger identifiant à chaque étape le degré d'incertitude scientifique;
    2 décision d'étudier les différentes options de gestion dans le plus grande transparence ;
    3 mesures proportionnées au risque supputé ou constatation de l'impossibilité provisoire de pouvoir le faire ;
    4 pratiquer, autant que faire se peut, une étude évaluation bénéfice – coût- avantages à mesure que le danger se précise et qu'on peut en déterminer le taux de risque ;
    5 établir une responsabilité en matière de preuves scientifiques, sans flou ni obscurité ;
    6 caractère provisoire des mesures prises, revues périodiquement et à bref délai, mise en œuvre des recherches scientifiques nécessaires pour définir le danger, en confirmer ou en éliminer l'éventualité;

    En résumé, selon le glossaire de la vie publique, c'est un "Principe selon lequel l’absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l’adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque dans les domaines de l’environnement, de la santé ou de l’alimentation."

    (sources : http://http://www.vie-publique.fr/th...recaution.html http://www.union-rationaliste.org/in...-de-precaution
    http://www.legifrance.gouv.fr/Droit-...nement-de-2004

    Il ne s'applique donc pas à la recherche scientifique, mais à l'usage de produits et de technologies issus de celle-ci et évalués par elle.

    Il a pour objet d'autoriser ou de contraindre les pouvoirs publics, en cas de doutes sérieux, établis scientifiquement, sur la nature et l'importance d'un danger et d'un risque affectant de manière grave et irréversible l'environnement, la santé ou l'alimentation, de prendre des mesures proportionnées et provisoires (évaluations, études, analyses des études, analyse bénéfices / risques, interdiction, nouvelles études) pour écarter ce risque jusqu'à plus ample informée.

    Je ne vois donc pas trop en quoi "c'est un sujet capital dans l'approche de l'éthique des sciences" Ansset. Message 1

    Il me semble d'ailleurs difficile de parler d'éthique des sciences, l'éthique étant variable selon les pays et les cultures, contrairement à la science par définition (dans le sens de recherche et de connaissance scientifique)...

    Cordialement, Thomas.

  33. #30
    shub22

    Re : principe de précaution ( 2)

    Il faudrait faire une généalogie du principe ou des principes de précaution comme Nietzsche faisait déjà la généalogie de la morale: un empilement de couches successives qui a fait que depuis la préhistoire l'homme a une morale qui s'est diversifiée et ramifiée dans plusieurs directions suivant l'évolution des technologies.
    La nouveauté évoquée réside via la judiciarisation rapportée et inscrite dans la Constitution au travers de son application aux risques et dangers du rapport entre les technologies et la santé, comme on peut le voir avec la grippe aviaire ou la vache folle. Aussi les poissons dits bio comme le saumon d'élevage comportant plus de mercure et produits nocifs pour l'organisme humain que les saumons non bio car nourris avec des farines d'autres poissons contenant des substances dangereuses.
    Mao se servait déjà du principe de précaution lorsqu'il a décidé que les couples en Chine ne pouvait avoir qu'un seul enfant afin de limiter la surpopulation, envisageant l'incapacité de nourrir la population chinoise qui résulterait d'une totale liberté concernant les naissances.
    La nouveauté en Chine maintenant est qu'ils reviennent sur ce principe en autorisant maintenant 2 enfants par couple d'après ce que j'ai entendu.
    Donc effectivement le problème ou la question du principe de précaution est relatif aux cultures et aux politiques de développement des pays sous cet angle: comme on a pu le voir encore une fois en Chine avec la décision des autorités chinoises d'importer du lait maternisé en poudre depuis la France car celui produit en Chine entrainait des risques graves pour les nourrissons causant parfois leurs décès.
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Principe de précaution
    Par ipsos101 dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/02/2007, 19h51
  2. Principe de précaution..?
    Par Castelcerf dans le forum Changement climatique, a-t-on raison de s'inquiéter ?
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/10/2005, 11h22
  3. Principe de précaution
    Par paulb dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 21/07/2004, 17h22
  4. Principe de précaution
    Par quetzal dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 34
    Dernier message: 09/06/2004, 08h22
  5. principe de précaution
    Par Cécile dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 26
    Dernier message: 08/04/2003, 20h46