Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Datation rubidium strontium



  1. #1
    lemecdebesac

    Datation rubidium strontium


    ------

    Voilà j'ai un exercice sur le rubidium strontium mais je ne comprens absolument rien, pourriez vous m'aider ?
    "On a daté par la méthode rubidium strontium un granite du massif armoricain. Pour cela on a récolté des échantillons des roches que l'on a broyées afin d'isoler certains de leurs minéraux. Sur plusieurs d'entre eux, ainsi que sur la roche totale, on a mesuré au spectromètre de masse..."

    Donnez un âge au granite en expliquant la méthode employée.

    Comment appliquer la formule:
    87Sr/86Sr=87Rb/86Sr*Lambda*t+87Sr0/86Sr
    Lambda= 1.42*10^11

    Tout est dans la pièce jointe

    Merci de me donner des pistes

    -----
    Fichiers attachés Fichiers attachés

  2. Publicité
  3. #2
    Gogologue

    Re : Rubidium Strontium

    Salut,
    en general le fait d'avoir des cas appliqués aide les gens a mieux visualiser les maths! Il semble que dans ton cas ça aie plutot l'effet inverse!
    Ne te laisse pas intimider par les rapports isotopiques! A quel genre d'equation as-tu affaire? qu'as-tu comme parametres et comme inconnues?

    -G.
    "Don't believe everything you read on the internet" - Abraham Lincoln

  4. #3
    Lopgor

    Re : Rubidium Strontium

    Voici l'exercie médiocre par excellence...

    Confus au point qu'on n'y comprends plus rien...

    Voici ce qu'il faut savoir:

    Potassium et Ribidium ont un rayon ionique très proche. Donc des ions de Ribidium peuvent être incorporé dans une maille cristaline contenant du potassium.

    Le minéral dans un granite qui contient du potassium est la biotite. (Feldspath potassique ne fait pas l'affaire) Il faut donc dater la biotite qui s'est formé en théorie dans le même intérval temporel que le reste des minéraux composant le granite.

    Après dans tes tableaux tu as deux biotites différentes...

    Ils confondent "t" et "T" puis ils donnent Lambda en unités an-1...

    Ensuite la formule c'est trop bidon:

    87Sr/86Sr=87Rb/86Sr*Lambda*t+87Sr0/86Sr


    En gros si tu multiplie le taux 87Rb/86Sr par un facteur 10^11 tu peux lui rajouter le taux de 87Sr/86Sr sans que cela porte la moindre influence. On peut aussi rajouter +1000 à la fin de la formule c'est pareille étant donné le degrès d'impressision de cette méthode de datation.

    Tu vas rajouter 10 à 1000 000... C'est totalement ridicule suite l'erreure propagé par les mesures des différents taux dans les minéraux...

  5. #4
    lemecdebesac

    Re : Rubidium Strontium

    C'est clair que c'est incompréhensible
    Pourquoi parles tu de potassium ?

    Aurais tu une formule qui marche ? Ou alors avec celle la qu'est ce que je dois trouver ? Car je en vois pas quels chiffres mettre ou, le lambda étant très important par rapport aux autres

  6. #5
    Lopgor

    Re : Rubidium Strontium

    J'ai finis par comprendre:

    La formule est: Age = T (de l'exercice) = t = ln (pente + 1) / lambda (constante de désintégration -> 1.42E-11 an)

    pente (de la droite constitué par les donné du taleau) = delta y / delta x du graphique

    T = 355 MA à moins que je me trompe... tu dois refaire les calcules c'est tard.

    (j'ai pris les deux biotite pour faire delta y / delta x)

    Ici pour le potassium et tout le reste: http://planet-terre.ens-lyon.fr/plan...-strontium.xml

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Lopgor

    Re : Rubidium Strontium

    J'aurais aimé un écho car je doute sur un point: Suffit t'il d'utiliser les deux biotite ?? Donc à toi de me dire si la réponse te semble correcte.

    355 MA ca tombe bien car c'est le début du Carbonifère ainsi que de l'orogènese hercynienne

  9. Publicité
  10. #7
    Tawahi-Kiwi

    Re : Rubidium Strontium

    Citation Envoyé par Lopgor Voir le message
    J'aurais aimé un écho car je doute sur un point: Suffit t'il d'utiliser les deux biotite ?? Donc à toi de me dire si la réponse te semble correcte.
    C'est dans les environs de 350Ma, tout depend de l'isochrone que l'on utilise. Toutes les donnees peuvent etre potentiellement utilisee dans cette exercice mais pas toute au meme moment. En pratique, pour determiner l'isochrone, on utilise des phases minerales differentes dans leur partitionement du Rb et Sr (idealement, un phase riche en Rb (ex. micas) et une phase riche en Sr (ex. feldspaths). Pour dater la roche, on utilise les phases riches en Rb. Tout cela permet de minimiser la propagation des erreurs.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  11. #8
    Lopgor

    Re : Datation rubidium strontium

    Merci pour ces précisions !

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. datation méthode Rubidium-strontium
    Par nono1789 dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 20/08/2009, 01h22
  2. La méthode de datation Rubidium-Strontium
    Par Cavatina dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/03/2009, 11h11
  3. Datation relative/datation absolue
    Par Nightmarema dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/12/2008, 01h11
  4. Datation Rubidium/Strontium
    Par Bobylapointe dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/03/2007, 19h08
  5. Le rubidium du granit de breton
    Par Rémi_spirit dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/11/2006, 18h23