Répondre à la discussion
Page 18 sur 18 PremièrePremière 18
Affichage des résultats 511 à 537 sur 537

Feu continu ou... chaleur continue ?



  1. #511
    rottoto07

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?


    ------

    à force de peaufiner mes réglages, pendant mon top down,porte non enclenchée pdt 5min et l'AP est 100% pdt10à15 min, puis 50/50 APetAS encore 1/4 d'heure, et seulement l'AS une fois toutes les buches bien enflammées
    je ne rebascule que sur 50/50 AP/AS au rechargement
    la 3° photo me parait bien, on voit des flammes
    et maintenant, je pose mes buches sur le poele, elles s'enflamment mieux une fois chaudes

    Tara a apprécié ce jour car il n'a pas dégelé de la journée -6 à 8hAM et -3 à17h !!!

    -----

  2. Publicité
  3. #512
    eric_h

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Mais je ne comprends pas un truc, on dit qu'il ne faut pas faire couver le feu et qu'il vaut mieux bruler à fond le bois plutot que de le bruler au ralenti.
    Mais là, quand on ferme l'AP, ça ne fait pas couver le feu ? Pourquoi ?

    En fait, si le poele est en température, c'est impossible de faire couver le feu ?

    Je ne saisis pas bien la différence
    Moselle sud-est (57)

  4. #513
    air_bi

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par pueblo Voir le message
    bonjour
    1 tu mets 2 bûches (33x6x6 cm) toutes les heures;ton réglage doit "tendre" vers : ap fermé as à 1/2
    2 oui
    3 détrompe toi !1 heure après ta dernière flambée tu fermes ap et as et ces braises vont te "garder" de la chaleur pendant un moment
    quant au bois c'est souvent comme ça la 1 ère année; refends le si tu peux ,dans la dimension que je t'ai indiquée, et dehors sous abri ,surtout avec le gel,il perdra assez vite son humidité
    au printemps tu seras prévoyant et l'hiver prochain sera nikel
    par contre pour tourner de 10 h à 2h tu dois avoir une grande maison ou mal isolée?
    1-Pour la taille des buches ca fonctionne pas mal.
    3-Effectivement les braises en fait, ça chauffe quand même pas mal.

    C'est ce que je fait couper les bûches en 30cm et fendues en 2 ou 4.

    Et oui ma maison est pas super isolée, elle date de 1975 (classe D sur le DPE), petit à petit lorsque je refait une pièce, je l'isole au passage (quand c'est possible), je ne peux pas tout faire en même temps.
    Au final vu que je met de petites quantités de bois mais souvent, je n'en consomme pas tant que ça.
    C'est déjà extra que j'arrive à "chauffer" les chambre qui sont au fond d'un couloir. Je ne pensait pas que ce serait le cas alors je suis satisfait. Ce poêle remplace une cheminée qui s'écroulait que je pensait que ce serait qu'un appoint à ma chaudière gaz. Et en fin de compte le gaz ne me sert que la nuit et en notre absence.

  5. #514
    kikou67

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par eric_h Voir le message
    Mais je ne comprends pas un truc, on dit qu'il ne faut pas faire couver le feu et qu'il vaut mieux bruler à fond le bois plutot que de le bruler au ralenti.
    Mais là, quand on ferme l'AP, ça ne fait pas couver le feu ? Pourquoi ?

    En fait, si le poele est en température, c'est impossible de faire couver le feu ?

    Je ne saisis pas bien la différence
    Faire couver à partir d'un poele chaud, à température = fermer toutes les arrivées d'air, mauvaise combustion, la température chute, encore plus mauvaise combustion.

    AP ou AS, ce sont des entrées d'air. AP parce qu'il arrive par le bas, au milieu du feu active fortement la combustion. AS = idéalement air préchauffé, injecté en haut de poele, cet air est plus froid que l'ambiance du poele tombe au pied du feu.

    AP et AS sont peut être des notions assez arbitraires. J'ai le sentiment qu'il y a des décennies, il n'y avait que AS, puis une seconde entrée d'air est apparue = AS.

    Quand on voit tous les points d'injections d'air à différents endroits sur le dernier né de St*v... Pas facile de dire qui est quoi de manière tranchée.

  6. #515
    eric_h

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Faire couver à partir d'un poele chaud, à température = fermer toutes les arrivées d'air, mauvaise combustion, la température chute, encore plus mauvaise combustion
    Merci pour ta réponse, c'est bien ce que je pensais concernant la définition de faire couver le feu.

    Cependant, on voit dans ce topic que l'on nous encourage à fermer progressivement l'AP jusqu'au minimum et l'AS jusqu'au 1/2 au fur et à mesure que le poele atteint sa température de fonctionnement, et ceci pour augmenter le rendement et avoir une bonne combustion.
    Mais finalement, on se retrouve dans ce cas avec quasiment toutes les entrées d'air fermées.
    Alors je ne comprends pas, le feu couve t il ou pas ? Si oui, pourquoi nous préconise t on ce fonctionnement et en même temps on nous dit de ne pas étouffer le feu ?

    Je n'arrive pas à saisir la limite entre les 2 car techniquement, dans les 2 cas les entrées d'air sont fortement fermées.

    A part cela, j'ai pesé les cendres issues de 32kg de bois brulés, elles ont un poids de 300 grammes.
    Est ce correct ? Cela fait 0.94%.

    A+
    Moselle sud-est (57)

  7. #516
    kikou67

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    je vais essayer de mieux répondre aux premières questions.

    Ce n'est pas parce que l'on ferme AP et AS à 1/2 que l'on a tout fermé. 1/2 AS sur des buches qui ont pas mal dégazé, ce n'est pas rien.

    Je me fait les images suivantes :
    -AP = boost, le gros coup d'accélérateur, on se mets en danseuse. C'est non seulement une arrivée d'air mais en plus elle accélère la combustion. On en a besoin au démarrage (enfin, dans ma configuration, pour moi, jamais. Cependant, je crois ne pas être représentatif), lors de rechargements (pour moi, c'est systématique, le temps de voir de belles flammes)

    -AS = l'air supplémentaire ou l'air tout court dont on a besoin pour avoir une bonne combustion = une fois le feu lancé , en régime, à haute température, c'est l'apport d'air nécessaire sans vouloir aller encore plus fort. Il est normal de progressivement le réduire car il y a de moins en moins de buches/bois/gaz qui se dégage lors de l'avancement d'une flambée.

    Ayant un antique insert que j'ai "tuné", je démarre en top down avec "As ouvert à fond" et tirage à fond. Pas d'AP. Ne sachant modulé AS, je le fais indirectement en réduisant le tirage. A quel moment? Qd toutes les buches sont enflammées et les flammes sont jaunes (avant il y a des nuances de rouge... il me faudrait un AS préchauffé et plus important, ce que je n'ai pas) et il n'y a plus de zones noires sur les parois internes du foyer = je suis en excès d'air amha.

    Autre image : AP sert à monter une pente, il est nécessaire d'arrivé en haut (haute t°) par la suite, on peut arrêté d'être en danseuse, on est sur un plateau, faut juste entretenir.

    Faire couver = ne pas arriver assez haut et/ou ne pas entretenir assez par la suite.

    Bon feu!

  8. Publicité
  9. #517
    eric_h

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Merci kikou pour tes explications.
    Bonne image avec le cycliste.

    Je me posais une autre question.
    Depuis mes essais, je trouve que mon poele chauffe beaucoup plus qu'avant (l'eau de mon récipient bout systématiquement).
    A quelle température arrive t on à l'intérieur du foyer en régime de croisière ? J'ai l'impression que c'est une fournaise, est ce normal ?
    En milieu de flambée de suis à 50AP et vers la fin à 0.

    Les briques du fond sont fissurées (depuis 2 ans déjà), mais est ce que je ne risque pas de les fissurer encore plus maintenant que le poele chauffe plus (et atteint enfin la double combustion je pense) ?

    Comment pourrais je réparer mes briques ?
    Avec un mastic réfractaire ?
    Moselle sud-est (57)

  10. #518
    gerard35ren

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Je pense que je vais laisser l'AP ouvert à fond.

    vous connaissez peut etre cette video ??
    http://www.youtube.com/watch?v=cYO-Z...pq2ZZ1p1PAoslw

  11. #519
    kikou67

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par eric_h Voir le message
    Merci kikou pour tes explications.
    Bonne image avec le cycliste.

    Je me posais une autre question.
    Depuis mes essais, je trouve que mon poele chauffe beaucoup plus qu'avant (l'eau de mon récipient bout systématiquement).
    A quelle température arrive t on à l'intérieur du foyer en régime de croisière ? J'ai l'impression que c'est une fournaise, est ce normal ?
    En milieu de flambée de suis à 50AP et vers la fin à 0.

    Les briques du fond sont fissurées (depuis 2 ans déjà), mais est ce que je ne risque pas de les fissurer encore plus maintenant que le poele chauffe plus (et atteint enfin la double combustion je pense) ?

    Comment pourrais je réparer mes briques ?
    Avec un mastic réfractaire ?
    Plus c'est chaud, mieux c'est! Tout en respectant la charge max de bois/h ou kW. La t° minimalle pour la double combustion, pour une bonne combustion... Heu, ne sais pas, je crois me rappeler avoir lu : au dessus de 600°C

    Les réfractaires sont des pièces d'usures. Une fente de faible épaisseur n'est probablement pas un problème, mais je ne suis pas un spécialiste. En plus, je n'en ai pas! Cependant, mon "tunage" comporte des blocs Itong = béton cellulaire très léger, blanc, plus isolant et bien moins cher que des réfractaires = une montée très rapide en t° mais c'est pas très costaux.

  12. #520
    da23real

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Bonsoir a tous

    Après un hiver de pure psychose poelesque je tombe sur ce sujet sur lequels des personnes ont l'air de tres bien s'y connaître. Je savais même pas pour cette histoire des 600 degrés ça me fait comprendre la source de tout mes problèmes mais pour la meilleure solution j'ai besoin de conseil.

    Voilà j'ai un camion caisse de 21m3 (avec un studio zic alimenté solaire/eolien c'est qu'a moitié hors sujet je frime un peu) et j'ai acheté le 1er poele pas cher qui etait sur ma route: un godin de 72cm de hauteur et 32 de diiametre exterieur. Un premier test exterieur je voyais bien en effet cet effet mirage en sortie de cheminée et non plus de la fumée. Mais a l'interieur je me retrouvais vite en slip et grosses goutes de sueurs et comme c'est le premier que j'avais j'ai un peu tout essayé a commencer par fermer le tirage. Recement j'ai compris que c'etait la source premiere d'encrassement donc je laisse de l'air en mettant des buches moins souvent mais je ne pense pas avoir dans ce cas les 600 degrés.
    En tout les cas actuelement il refoule de la fumée comme pas possible. Normalement en tapant juste le tuyaux les residus tombent au fond et ça semblait suffire mais la j'ai tout essayé ça change rien. Est ce que les petits sachets de ramonages chimiques a mettre chaque mois seraient efficaces ? Ou est ce que je dois ouvrir le conduit arriere pour le nettoyer ?

    Sinon principale question : est ce que je ferais mieux de prendre un poele bien plus petit sachant quand même que je compte partir jusqu en finlande d'ici l'hiver prochain et que je veux pas finir en glaçon. Ou est ce que je peux faire un systeme pour liimiter la chaleur (isoler le tuyaux de chaminée? Ouvrir la porte ?) qui serait un moindre mal si le foyer est a 600 degré. Est ce qu'il serait aussi judicieux de rajouter une arrivée d'air prenant sur l'exterieur (ce qui serait aussi une sécurité en plus)?

    Merci j'espere que j'ai donné assez de details pour obtenir les bons conseils. Je precise au passage que ce faux hiver a quand même aussi été grandement responsable du debut des problèmes ... Grrr j'aurais mieux fait de partir des cet hiver pour la finlande !!!

  13. #521
    da23real

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Finalement j'ai enormement reduit la taille do foyer avec du ciment réfractaire et quel bonheur:
    La chaleur monte plus qu'elle se degage par les cotés: mieux pour cuisiner et moins de risque pour les parois (pas besoin de laine de roche)
    Pas de reveil glacé
    Temperature de foyer evidement plus élevée, moins d'encrassement

    Sinon j'ai pris l'habitude de rebruler les depots de la cheminée apres collecte dans un papier journal, pas besoin de ramonage chimique.

    Mon reservoir d'eau est deja en hauteur (remplie par eau de pluie par entonnoir mais bientot depuis ruisselement des panneaux solaires) ce qui evite l'utilisation d'une pompe a eau. Le top serait de m'en fabriquer une sur mesure traversée par la chemunée pour agir encore comme du refractaire et avoir de l'eau chaude)

  14. #522
    bladinium

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Bonjour,

    Je me demandais si avec les buches densifié/compressé, il fallait suivre le même raisonnement?

    Merci d'avance pour vos réponses

  15. Publicité
  16. #523
    pef

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Oui, et je dirais qu'il faut aller encore plus loin dans le raisonnement.

  17. #524
    TheOneWho

    Question Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Bonjour à tous,

    je me permets de déterrer ce sujet, on ne peut plus intéressant, avec une petite question.

    Adepte du chauffage au bois depuis même pas un an, j'ai très bien assimilé (et mets en pratique) les principes du "top down" ou encore du brûler "A FOND" pour profiter de l'ultime apport calorifique que peut fournir une bûche.

    Du coup cette méthode "brûler A FOND" me fait m'interroger sur sa pratique. Je m'explique... J'ai cru comprendre, et n'hésitez pas à me dire si je me trompe, qu'il était préférable de "brûler A FOND" (suffisamment d'air, chacun avec les réglages qui leur correspond) la charge de bois pour mieux profiter de l'apport calorifique du bois, profiter ensuite de l'inertie, et de relancer (rallumer) un feu plus tard, de nouveau avec le top down. Ce principe signifie que l'appareil va monter fort en température pour redescendre lentement avec les braises...

    La documentation de mon appareil (foyer fermé avec hotte et grille d'aération pour convection naturelle) préconise de maintenir le foyer à température, c'est-à-dire de recharger en continue pour maintenir la température...

    Ce qui n'est pas en adéquation avec la méthode du "brûler A FOND"... Cette dernière me paraît pourtant plus pertinente car on profite de l'inertie et on ne consomme le bois que lorsque l'appareil redescend en température...

    Mais n'est-il pas mauvais pour l'appareil de subir des variations de températures constamment ?

    Et vous ? vous faîtes comment dans la pratique ? Vous "brûlez A FOND" et relancer un feu quand la température de la (ou les) pièce(s) redescend ?

    Merci d'avance pour vos retours.

    TheOneWho...

  18. #525
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Un foyer (qu'il soit à bois ou a un autre carburant) est sensé être conçu pour subir des écarts de température récurrents... je ne vois pas que cela poserais un problème. J'imagine que le conseil d'utilisation est là pour facilité le maintien de la combustion (au détriment de la pollution, du rendement et de la propreté du foyer/conduit. Mais je ne suis pas une référence en terme de poêle à bois (suis équipé d'un poêle à accumulation dont le mode d'utilisation est lui, indiqué comme étant un feu rapide journalier).
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  19. #526
    herve78500

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    A Philou67,
    Tu dis:
    Un foyer (qu'il soit à bois ou a un autre carburant) est sensé être conçu pour subir des écarts de température récurrents... je ne vois pas que cela poserait un problème
    Heureusement, le foyer est, comme tu le dis, conçu pour subir de nombreux démarrages (montée en température) et arrêts (descente de température). Cela ne signifie pas pour autant qu'il les subit sans aucun dommage. Les variations de température ne sont pas uniformes et lentes, mais rapides et à fort gradient (forte différence de T entre 2 points proches), on peut même parler de choc thermique. Dans les 2 cas, du fait de la dilatation qui accompagne toute variation de température locale, les parois du foyer sont soumises à de fortes contraintes. Le métal qui est élastique, résiste à ces contraintes, mais peu à peu il se produit une fatigue. Le matériau réfractaire à la chaleur résiste également aux températures élevées, aux chocs thermiques et aux contraintes, mais des fissures finissent par se produire.

  20. #527
    bouilland2

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    bonsoir ,brulé du bois a fond est pas la bonne méthode pour l'appareil car il est en fonte et la fonte va détériorer

  21. #528
    SK69202

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Brûler le bois "à fond" ne veut pas surchauffe d'une combustion hors de contrôle.

    Les inserts ça ne chauffe la maison que quand il y a du feu dedans, le constructeur dit juste qu'il faut remettre des bûches en permanence pour chauffer en permanence.

    Faire des flambées successives ne veut pas dire non plus que l'insert est revenu à température ambiante entre elles.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  22. Publicité
  23. #529
    bouilland2

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Brûler le bois "à fond" ne veut pas surchauffe d'une combustion hors de contrôle.

    Les inserts ça ne chauffe la maison que quand il y a du feu dedans, le constructeur dit juste qu'il faut remettre des bûches en permanence pour chauffer en permanence.

    Faire des flambées successives ne veut pas dire non plus que l'insert est revenu à température ambiante entre elles.
    bonjour sk 69202 ,tu joue avec les mots ,quand tu dit "a fond " ne veut pas dire surchauffe hors de contrôle ,comme avoir un foyer blanc ,mètre un modérateur et vous aurez pas de perte

  24. #530
    SK69202

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Je peux avoir l'air ouvert à fond et pas de surchauffe du poêle, juste le bon choix de façonnage du bois, d'arrangement des bûches dans le foyer et de méthode d'allumage. Peut être que le constructeur du poêle sait ce qu'il fait quand il règle le système d'admission d'air du poêle....
    .
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  25. #531
    bouilland2

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    le constructeur du foyer se protège
    Dernière modification par Philou67 ; 12/11/2016 à 14h39. Motif: Citation du message précédent inutile

  26. #532
    SK69202

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Non, il est bon, c'est par l'imposition de la mise en place "obligatoire" d'un modérateur qu'un constructeur se protège.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  27. #533
    pueblo

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Citation Envoyé par TheOneWho Voir le message


    Et vous ? vous faîtes comment dans la pratique ? Vous "brûlez A FOND" et relancer un feu quand la température de la (ou les) pièce(s) redescend ?

    Merci d'avance pour vos retours.

    TheOneWho...
    bonjour
    tout d'abord quel est ton poêle ?
    ensuite comment je fais :au fil du temps ,suivant la température extérieure,je sais à quel degré je dois "monter" le salon,ou se trouve mon poêle,pour savoir que le lendemain matin à 8 h il fera encore 18°C dans la maison;ensuite c'est simple :une fois démarré (à l'ancienne pas en td)j'alimente toutes les heures avec 3 bûches de 33X6X6 cm( environ;soit à peu près 2-2.5 kg de bois)=la capacité maxi tolérée par le poêle) avec comme réglage ap=0 as=1/2;ainsi le poêle est au max de chargement,de rendement;j'arrêtte quand la température est atteinte(25°c) et je ferme tout jusqu'au lendemain;suivant température extérieure je recharge de 1 à 5-6 fois

  28. #534
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    @Herve78500 : je répondais à cette question :
    Citation Envoyé par TheOneWho Voir le message
    Mais n'est-il pas mauvais pour l'appareil de subir des variations de températures constamment ?
    Je n'ai jamais dit qu'un poêle ne s'usait pas, mais qu'il est prévu pour des variations de températures récurrentes (le terme utilisé par TheOneWho "constamment" est inadapté ici).

    Et puis, les chocs thermiques restent tout de même limités :
    - en début de flambée, si l'on utilise la technique du top-down, le montée en température est progressive
    - lors du rechargement, si le poêle s'est suffisamment refroidi, la reprise sera également progressive, et s'il ne s'est pas refroidi, la reprise est rapide, mais l'écart de température est limité...

    En tout état de cause, il me semble que "brûler à fond" n'est pas plus mauvais en terme d'usure du poêle que "brûler en feu couvé", et surtout, c'est nettement moins dangereux et polluant.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  29. Publicité
  30. #535
    bouilland2

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    Bonsoir,oui je suis d'accord avec toi ,trouver le juste milieu suivant l'installation de la maison
    Dernière modification par Philou67 ; 12/11/2016 à 17h22. Motif: Citation intégrale du message précédent inutile

  31. #536
    riri58

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    de 800 à 1500 € tout compris et installé par vos soins c'est le mieux, à plus de 2500€ tout compris, installé par un dit "pro", vous vous faites arnaquer par l'installateur... C'est tout ce que je peux vous dire !

  32. #537
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Feu continu ou... chaleur continue ?

    riri58, tu réponds à quoi/qui ?
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

Page 18 sur 18 PremièrePremière 18

Discussions similaires

  1. marque d'insert 13 ou 14 Kw en feu continu ?
    Par Louanes dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 27
    Dernier message: 26/02/2015, 16h35
  2. branchement pont de diode continu à continu
    Par atchoum81 dans le forum Électronique
    Réponses: 12
    Dernier message: 19/02/2007, 21h58
  3. Continue ou non ? That's the question !
    Par kjm dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/10/2006, 11h43
  4. convertir +12v continu régulé en -15v continu régulé?
    Par iceblue dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/09/2005, 21h46
  5. Combattre le feu avec le feu ;-)
    Par [RV] dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/08/2003, 02h30
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...