Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 41 sur 41

CESI ou SSC autovidangeable (drain back)



  1. #31
    Did67

    Re : CESI ou SSC autovidangeable (drain back)


    ------

    Que ce soit clair tout de suite : j'ai une installation datant de 2002 qui n'est pas "drain back" (donc une installtion sous pression, avec du glycol).

    Il me semble utile d'intégrer dans votre raisonnement quelques "anomalies" genre panne de courant ; mon capteur en sortie de panneaux a enregistré des températures maxi impressionnantes (je ne me souviens plus, mais de l'ordre de grandeur de 200 ° C un jour de blocage - il a résisté).

    Il y a effectivement la question de la "relance" du circuit en raison des prélèvements. Le calcul fait par quelqu'un plus haut ne tient pas car les ballons sont stratifiés. Exemple : le ballon est à 70 ° C. Le circuit, si j'ai bien compris, se vide car il n'y a plus de besoins... Supposons qu'il soit 15 h en plein été. Le soleil est "pêtant"... 2 personnes prennent une douche. Drôle d'idée à cette heure là, mais bon, ils s'en passent des choses dans une vie... Ils viennent de terminer un jogging, non, mais, vous pensiez à quoi ! L'eau froide remplit le ballon par le bas. La sonde (qui est en partie basse) note que la température a chuté à 20 ° (même s'il reste 275 l d'eau chaude à 70 ° au-dessus) et relance la recharge... Les panneaux sont à... je ne sais pas 250 ° C (ils n'étaient pas refroidis)...

    Dans mon système, il y a une sécurité. Le boitier ne relance pas le circulateur si l'écart entre la sonde du ballon et celle du capteur est supérieur à 50 ° C. Je suppose pour éviter les "chocs thermiques" trop violents. Mais les panneaux chauffent bel et bien. Je n'ai jamais rien fait, ni couvert, ni rien. Cela dure depuis 2002. Je ne sais pas si cela va durer longtemps encore !

    Je ne peux pas imaginer que les concepteurs n'aient pas prévu ça. Mais les autoc-consctructeurs, pensez-y !

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    keke74

    Re : CESI ou SSC autovidangeable (drain back)

    Bonjour Did67, tous,

    Il me semble utile d'intégrer dans votre raisonnement quelques "anomalies" genre panne de courant ; mon capteur en sortie de panneaux a enregistré des températures maxi impressionnantes (je ne me souviens plus, mais de l'ordre de grandeur de 200 ° C un jour de blocage - il a résisté).
    C'est bien ce que je dis, je parle de température de stagnation, et le but est d'éviter autant que possible d'être dans cette situation, en bâchant l'été, et par une décharge si nécessaire. Mon installation est dimensionnée pour chauffage et ECS, si je ne bâche pas en juillet-août, je serai certainement en stagnation tous les jours. L'avenir tout proche le dira ...

    mais de l'ordre de grandeur de 200 ° C un jour de blocage - il a résisté
    Les capteurs résistent sans problème à un accident de ce type, malheureusement c'est l'antigel qui se détruit en dessus de 160 - 200°C (dépend de la marque/composition). Cela dépend aussi de la technologie des capteurs, la couche sélective finit par changer de couleur à la longue, cela à donc bien un effet sur cette surface.

    Il y a effectivement la question de la "relance" du circuit en raison des prélèvements.
    La relance ne se fait que si la sonde au 2/3 (haut échangeur solaire) descend en dessous de 55°C, cela n'est encore jamais arrivé. Et si cela arrivai, la recharge se ferai normalement, la boucle solaire étant de toute façon chargée, soit sur le stock chauffage, soit sur la décharge.

    Dans mon système, il y a une sécurité. Le boitier ne relance pas le circulateur si l'écart entre la sonde du ballon et celle du capteur est supérieur à 50 ° C
    En cas de coupure électrique ou autre problème, j'ai programmé ma régulation pour que le circulateur solaire ne se remette pas en fonction tant que les absorbeurs sont à plus de 95°C, cette situation est donc également gérée.

    Je précise pour finir que ce n'est pas une auto-construction mais une auto-installation.

    Cordialement
    Kéké

  4. #33
    Did67

    Re : CESI ou SSC autovidangeable (drain back)

    En Alsace, il y a pas mal de CESI et aussi quelques SSC. Mais je n'ai encore jamais vu quelqu'un bacher !!! D'où mon questionnement naïf, à partir de ce que je connais sur mon CESI non "drain back".

    Si tout est prévu, c'est parfait...

  5. #34
    keke74

    Re : CESI ou SSC autovidangeable (drain back)

    Pas de problème, je pourrai effectivement ne pas bâcher, c'est un choix personnel, cela me dérange de laisser mes capteurs en stagnation, j'ai peut-être tord de me faire du soucis pour cela.
    Par contre, laisser partir en stagnation une installation avec du glycol, ça me dérange beaucoup plus, pour la raison évoquée plus haut (destruction du glycol).
    Je travaillais sur une installation solaire industrielle, qui est partie en stagnation du fait d'un problème technique (arrêt du consommateur -> montée en température -> décharge par la vanne de surpression), nous avons eu une grande quantité de capteurs bouchés par les résidus de glycol solide qui se sont formés. Depuis je suis un peu sceptique.

    Mais, puisque tu n'a pas de problème, la composition du glycol à peut être changé depuis.

    Cordialement
    Kéké

  6. #35
    Paul Lettenaire

    Re : CESI ou SSC autovidangeable (drain back)

    Bonjour à tous,

    On vient de me proposer un CESI "drain back" à 8000 euros environ (environ, car en attente du devis définitif), tout compris. Etant dans l'incapacité de trouver le moindre prix sur internet, je m'en remets à vous, qui apparemment connaissez le système.

    Ce prix vous paraît-il correct, sachant qu'il comprend le fameux ballon de 300 litres et deux panneaux de 2.36 m² de marque Multisolar ?

    J'avoue que, connaissant les prix des installations classiques, j'ai un peu bondi à l'évocation de ces tarifs... Cette technologie de drain back justifie-t-elle ce surcoût ? L'installation a-t-elle une meilleure durée de vie ?

    Merci d'éclairer ma lanterne, ou, à défaut, de me faire fuir vers un autre installateur/système de CESI !

    Paul.

  7. #36
    keke74

    Re : CESI ou SSC autovidangeable (drain back)

    Bonsoir Paul Lettenaire, tous,

    on trouve de tout aujourd'hui, à tout les prix, c’est un vrai bazar ou certains profitent, d'autres moins, impossible d'avoir une opinion sans aucun détail.

    Un peu bricoleur ?
    Si oui : ### voir les forums apper-solaire : il y a des solutions.

    Cordialement
    Kéké
    ### site accessible depuis le profil de keke74
    Dernière modification par Philou67 ; 07/10/2009 à 13h03. Motif: Signature supprimée.

  8. Publicité
  9. #37
    Paul Lettenaire

    Re : CESI ou SSC autovidangeable (drain back)

    Bonjour à tous,

    Merci Kéké pour l'adresse de ce site bien utile. Malheureusement je suis un handicapé notoire de la bricole et en aucun cas je ne pourrais faire comme vous tous... Je dois donc m'en remettre à un professionnel, bardé de toute la théorie que j'aurai pu récupérer sur cet excellent forum.

    Je te donnerai de plus amples détails dès réception du devis, Kéké. En attendant, l'un de vous a-t-il fait installer un CESI en "drain-back" par un pro ? Si oui, quel en a été le coût ?

    Paul.

  10. #38
    Zarcobx

    Re : CESI ou SSC autovidangeable (drain back)

    Citation Envoyé par Paul Lettenaire Voir le message
    Bonjour à tous,

    On vient de me proposer un CESI "drain back" à 8000 euros environ (environ, car en attente du devis définitif), tout compris. Etant dans l'incapacité de trouver le moindre prix sur internet, je m'en remets à vous, qui apparemment connaissez le système.

    Ce prix vous paraît-il correct, sachant qu'il comprend le fameux ballon de 300 litres et deux panneaux de 2.36 m² de marque Multisolar ?

    J'avoue que, connaissant les prix des installations classiques, j'ai un peu bondi à l'évocation de ces tarifs... Cette technologie de drain back justifie-t-elle ce surcoût ? L'installation a-t-elle une meilleure durée de vie ?

    Merci d'éclairer ma lanterne, ou, à défaut, de me faire fuir vers un autre installateur/système de CESI !

    Paul.
    Si "drain back " c'est bien la notion de panneaux auto-vidangeables ou ne circule que de l'eau, j'ai obtenu un devis de 6500 euros TTC pose comprise pour un kit Rotex CESI light (ballon 300l plus 2 panneaux "Vitosol" je crois).

    Sur un salon, une autre marque tournait (sans devis, à la louche oralement) autour de 7500 euros.

    Je dirais que ça dépend plus de l'installateur...

    Le kit Rotex cesi light 300 dont je parle est vendu seul à 4250 euros HT je crois.
    J'avais cru comprendre que c'était le prix de vente recommandé.
    Ensuite il y a la main d'oeuvre pour la pose, les accessoires etc...

  11. #39
    caillou

    Re : CESI ou SSC autovidangeable (drain back)

    Bonjour,

    après avoir bidouillé 1 an mon installation (sebasol auto construit 27 m2 ; 2500 L tampon mixte) pour essayer un drain back, j'ai abandonné pour un simple sous pression.
    En plus des problèmes évoqués de chocs thermiques, j'ai eu aussi des problèmes de puissance de pompe (pas assez puissante pour vaincre et le dénivelé et la vapeur et les frottements...), sans compter les arrêts et démarrages intempestifs. En effet, votre panneau est vide, il chauffe à 80°C, la commande envoie l'eau froide à 70°, arrivé en haut, il fait chuter la T° à 72°C et donc vidange...etc
    Alors que dans un panneau plein, c'est moins fréquent.

  12. #40
    ocazeaux

    Re : CESI ou SSC autovidangeable (drain back)

    Bonjour, je viens de me faire installer une installation drain back par un professionel (moins de 4000€ avec réduction impôts soit doit faire 2200€) et je l'ai un peu modifiée par la suite pour tester différentes solutions

    - J'utilise un capteur à tubes et pas de problèmes. Je l'ai laissé vide pendant le mois d'aout et il n'a pas "fondu". En fait, vu que j'avais peur, j'ai commencé par mettre des caches de plastique que j'ai acheté sur un site spécialisé anglais. Au soleil, plastique noir recyclé, les truc se sont vrillés dans la journée: poubelle
    J'ai voulu aussi installer une boucle de décharge sur ma piscine, vite arrété quand j'ai vu que l'eau était déjà à 30°c et que je cherchais par tous les moyens à la refroidir. Pas le moment de rajouter des calories. Donc le plus simple a été la meileure solution. Laisser le panneau sans eau...
    - C'est un système à eau, donc j 'apprécie le fait de ne pas avoir de maintenance sur le glycol plus tous les équipements de vérification de pression
    - j'ai gardé mon chauffe-eau car on m'a installé un échangeur de chaleur sous mon chaufe-eau donc ma femme était contente de ne pas avoir une révolution dans la chaufferie.
    - en ce qui concerne la clareté de l'eau, j'ai vu que l'anode de consommait (c'est normal) et produit un couleur grisatre. Bref, je vais changer l'eau tous les 3 mois par mesure de précaution.

    Voici une photo de mon install.



    Elle a maintenant 1 an. je ne sais pas si c'est mieux ou moins bien que d'autres solutions, mais pour le prix que j'ai payé, c'est tout bon.

  13. #41
    marco13118

    Re : CESI ou SSC autovidangeable (drain back)

    salut ,moi la marque s'est FREEHEAT
    interchangeable,sans entretien puisque que fonctionne a la pression atmosphérique

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. drain prescription pour argiles PPR
    Par ingalss dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/12/2007, 22h06
  2. L'état du Brain-Drain
    Par go_zyla dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 7
    Dernier message: 23/08/2007, 17h13
  3. Sortie drain ouvert
    Par Toufinet dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 17/03/2007, 21h09
  4. open drain
    Par jamyroquai dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/01/2007, 11h27
  5. drain ouvert sur PIC?
    Par mat_gsi dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/06/2006, 04h27
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...