Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 42 sur 42

Isolation extérieure en liège



  1. #31
    ericlerouge

    Re : Isolation extérieure en liège


    ------

    Citation Envoyé par cataphile18 Voir le message
    Il parrait qu'il n'est pas utile de mettre des chevilles
    Je suis parti pour ne pas en mettre
    Je vais coller le liège au mortier de chaux et sable 0-2 après avoir redressé mon mur à la chaux
    Bonjour,
    Je suis en train de construire ma maison "conventionnelle" (brique de 20) car j'ai découvert tardivement "la maison bioclimatique", mais j'ai essayé de modifier selon mes moyens (j'ai fait faire un hors d'eau, et je fais le reste). J'ai transformé l'isolation laine de verre + placo (10cm) par l'intérieur en liège (6cm = 2 couches 4+2) + chaux/chanvre 3cm + enduit chaux 1cm. Je reçois le liège demain, et je vais le coller au mortier chaux/sable. Problèmes, je ne sais pas quelles proportions pour ce mortier, ni quelle épaisseur sur les plaques de liège, ni le temps nécessaire avant la seconde couche. Si quelqu'un a des idées, ou une pratique avérée je suis preneur, cela m'évitera de longs essais pour trouver la bonne formulation.
    Merci à tous et bravo pour vos conseils éclairés toujours très intéressants.

    -----

  2. #32
    Ciscoo

    Re : Isolation extérieure en liège

    Bonjour

    Citation Envoyé par cataphile18 Voir le message
    Est-ce qu'il y a des risques de ponts thermique important si les plaques sont bien collées bord à bord ?
    Je vais peut être dire une bêtise, mais bon...

    Je pense qu'il ne faut pas trop se prendre la tête avec ces possibles ponts thermiques créés par les petits vides entre les plaques... J'ai isolé deux maisons par l'extérieur (110 et 90 m2 de façades), avec du PSE il est vrai, et je peux vous dire qu'il ni y avait aucun problème pour placer les plaques les unes contre les autres. Dans le premier cas, réalisé en 1987-1988, si je me souviens bien, il y a peut être eu 1 ou 2 mL a corriger avec des petits flippos biseautés glissés entre les plaques (technique autorisée par le fabricant à l'époque, plus maintenant). Pour 110 m2 de façades, 2 mL, c'est pas énorme, et pourtant les murs n'étaient pas spécialement plats ! Dans le second cas, pas une seule retouche à faire !

    D'autre part, il ne faut pas oublier que l'air immobile est un isolant correct. Dans le cas des doubles parois ou des doubles vitrages, la résistance thermique de la lame d'air croit avec l'épaisseur jusqu'à 25 ou 30 mm. Après, lorsque l'épaisseur dépasse cette valeur, la convection se développe et la résistance décroit un peu.

    D'accord, je sais, dans le cas de l'appareillage des plaques les unes contre les autres, la géométrie du vide d'air entre plaques n'est pas la même : il est perpendiculaire au mur et non parallèle. Mais bon, 3 ou 5 mm ne devraient pas nuire grandement au résultat. En plus, qu'est-ce qui empêche de les boucher avec un peu de liège ?

    Ce qui craint beaucoup plus, c'est la lame d'air entre l'isolant et le mur, créée par les plots utilisés pour fixer les plaques. Si par "hasard", l'air n'y est pas immobile (infiltration de l'air extérieur par des prises électriques extérieures, ou par les jonctions avec la partie basse, ou avec la toiture, ou avec les huisseries, les volets roulants), surtout dans les régions ventées, l'isolant thermique est localement bipassé ! L'air extérieur ne communique pas forcément avec l'intérieur (bien que cela soit souvent le cas en isolation intérieure réalisée à l'arrache, comme c'est souvent le cas), mais, en fonction des infiltrations, pressions et dépressions existants sur les façades, il peut très bien rentrer à un endroit, circuler dans cette lame d'air, et ressortir ailleurs, en aillant piqués quelques calories, en hiver, au passage. Pour éviter ce problème, il faut bien sûr "soigner" les points d'infiltrations cités plus haut, et au besoin, fractionner la lame d'air en question en créant des lignes de "colle", de mortier dans le cas du liège. Ainsi seront créés des zones isolées les unes des autres, empêchant de communiquer entre elles les diverses sources d'infiltration.

    Bon courage à tous.
    Cisco66

  3. #33
    emmanuel30

    Re : Isolation extérieure en liège

    Bonsoir éric, si je devais coller du liège sur de la brique je ferais un essai car je ne l'ai jamais fait, et voila comment je procèderais:

    1 volume de chaux hydraulique NHL 3.5
    3 volumes de sable fin.

    Mélanger avec suffisamment d'eau pour avoir un mortier mou, identique à un ciment colle.

    Mouiller la brique et le liège à fond.

    Mettre la plaque de liège à plat et poser du mortier à la truelle dessus.

    Etaler le mortier avec un peigne à ciment colle à grosses dents sur toute la plaque.

    Immédiatement après, poser la plaque de liège à sa place définitive et appuyer dessus fermement pour que le mortier encore mou se marie avec la brique.
    Éventuellement se servir d'une batte en bois à carrelage pour taper sur le liège.

    Ne pas repositionner une plaque déjà scellée, car la brique aura absorbé rapidement l'eau et le mortier n'aura plus la consistance de colle.

    Mettre la deuxième couche le lendemain ou plus tard.



    Je suis complètement d'accord avec toi ciscoo, la moindre ventilation entre le mur et l'isolant doit être bien plus catastrophique qu'un peu de vide entre plaque qui ne débouche nulle part!!!!

  4. #34
    nicolas42

    Re : Isolation extérieure en liège

    Bonjour à tous,
    j'ai vu sur le site de domus qu'ils precinisaient dans l'ordre :
    liege + un "renfort mécanique contre l'humidité" + treillis de verre + couche de finition --> c'est quoi, un corps d'enduit chaux ??
    si j'ai bien compris Rbobeda, il suffit de recouvrir le liège d'un treillis de verre + d'une couche de finition, non ???
    Perso si on peut se passer d'un corps d'enduit, c'est xxx euros d'économisé !

  5. #35
    Ciscoo

    Re : Isolation extérieure en liège

    Bonjour

    Modénature, pas modérature !

    Élément d’ornement constitué par une moulure, une corniche, un bandeau décoratif, une surépaisseur, ou en creux... d'aspect différent dans la finition (gratté au lieu de lissé par exemple), et/ou de couleur différente... autour des fenêtres, d'un bâtiment (par exemple pour marquer les séparations entre étages, ou près du toit).

    Bonne journée à tous
    Cisco66

  6. #36
    remyb

    Re : Isolation extérieure en liège

    Citation Envoyé par Ciscoo Voir le message
    D'accord, je sais, dans le cas de l'appareillage des plaques les unes contre les autres, la géométrie du vide d'air entre plaques n'est pas la même : il est perpendiculaire au mur et non parallèle. Mais bon, 3 ou 5 mm ne devraient pas nuire grandement au résultat. En plus, qu'est-ce qui empêche de les boucher avec un peu de liège ?
    Bizarrement, j'aurai dit que le fait que ce soit perpendiculaire à un effet catastrophique...
    C'est comme une fenêtre double vitrage qui fenerait mal, et resterait entre ouverte, non ?

  7. #37
    Ciscoo

    Re : Isolation extérieure en liège

    Citation Envoyé par remyb Voir le message
    Bizarrement, j'aurai dit que le fait que ce soit perpendiculaire à un effet catastrophique...
    C'est comme une fenêtre double vitrage qui fenerait mal, et resterait entre ouverte, non ?
    Bonjour à tous, bonjour Remyb.

    Pour répondre sérieusement à ta remarque, il faudrait que je me souvienne des courbes Résistance thermique = f(épaisseur de la lame d'air) pour diverses configurations géométriques (lame d'air non ventilée verticale, ou inclinée à x degrés, ou horizontale, parallèle au delta T, ou perpendiculaire au delta T) que j'ai lu vers... 1986, en DEA !

    Ta remarque semble logique (comparaison lame d'air parallèle/perpendiculaire au delat T), mais il ne faut pas oublier que dans le cas qui nouq intéresse, les interstices sont petits (0-5 mm de large, pour une profondeur perpendiculaire au deltaT au maximum de l'épaisseur de l'isolant) (donc frottements très importants de chaque coté, ne favorisant pas la convection naturelle), qu'ils sont en cul-de-sac si le boulot est bien fait (crépis en bon état, pas de lame d'air entre l'isolant et le mur) (donc infiltration parasite négligeable), et qu'on peut les boucher, au moins partiellement, avec de l'isolant.

    La comparaison avec la fenêtre équipée d'un double vitrage, mais entre ouverte est bonne sauf que dans ce cas, le jour entre les battants n'est pas en cul-de-sac. D'un coté il donne sur l'extérieur, de l'autre sur la maison avec son étanchéité imparfaite, ses ouvrants et sa VMC peut être.

    Bien sûr, dans le cas, non pas d'un crépis sur isolant, mais d'un bardage ventilé sur isolant sans pare-pluie, c'est peut être une autre histoire : si les interstices sont trop importants, on peut très bien s'imaginer que...


    Bonne journée
    Cisco66

  8. #38
    JMBIL

    Re : Isolation extérieure en liège

    Bonsoir à tous

    Ayant plus la fibre menuiserie que talocheur d'enduit je pense m'orienter vers une isolation plaques de liège + bardage red cédar
    Quelqu'un a-t-il un expérience à ce sujet ?

  9. #39
    conscience

    Re : Isolation extérieure en liège

    Bonsoir,

    @JMBIL : regarde ce fil et surtout le dossier réalisé par Yoghourt qui a fait un travail remarquable.
    Je compte moi aussi réaliser une ITE avec bardage bois et je m'inspire fortement de ce fil.

    Bonne soirée.
    Mon projet http://forums.futura-sciences.com/thread134047.html

  10. #40
    JMBIL

    Re : Isolation extérieure en liège

    Merci conscience pour ce fil que je ne connaissais pas
    Je suppose qu'avec le liège le pare pluie n'est pas nécessaire.
    Liège + bardage me semble une solution relativement peu usitée (luxueux peut-être)

  11. #41
    cataphile18

    Re : Isolation extérieure en liège

    J'ai pratiquement terminer mon corps d'enduit
    Les proportions de mon mortier de corps d'enduit à la chaux NHL 3,5 ST Astier sont : 5vol de sable 0-4 pour 2 vol de chaux
    (Source: Technique et pratique de la chaux éd Eyrolles)
    L'étape suivante est la pose des plaques de liège et comme mon corps d'enduit est bien plan, cela devrait être très simple et rapide

    Mon mur sera nickel car il évacuera bien l'humidité maintenant
    Par contre, j'espère ne pas avoir de remontées capillaires du sol
    Je vais essayer de faire un tranchée au pied de mon mur et la bourrer de chaux histoire d'asseinir le pied du mur, en creusant encore plus aux endroits où il y a des tâches côté intérieur pour vraiment être tranquille
    Puis je mettrai une bande de dalles de pierre tout le long du pied du mur pour que ca respir bien (la cour des dallée en pavés autobloquant en ciment rose monté sur lit de sable dont pas top pour l'évacuation de l'humidité du sol...)

    Que pensez-vous de cette idée ?

    Enfin je surveillerai tout de même quelque moi mes mur avant de faire mes badigeon de chaux

    Mes plaques de liège, il faut que je les fassent commencer au niveau du sol ou que je les mettent un peu plus bas ?

    Merci
    Images attachées Images attachées  
    Dernière modification par cataphile18 ; 31/08/2007 à 12h19.

  12. #42
    nicolas42

    Re : Isolation extérieure en liège

    Bonjour,
    vu que le liege est préconisé en isolation des fondations, je dirais que le faire descendre dans le sol ne doit pas poser de problème.
    Par contre, un enduit chaux, cela a tendance à pomper la flotte, non ?? (on voit régulièrement des pieds de façade avec des remontées capilaires, je suppose que c'est le mur qui pompe, mais j'ai tout d'un coup un doute)
    Je me pose la même question pour mon cas, où la facade est prévue liege enduit, mais que faire pour les fondation....

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Isolation en liège
    Par Elnourso dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 984
    Dernier message: 24/01/2022, 07h52
  2. Isolation Exterieure Liege: quid des fenetres?
    Par xberg dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 34
    Dernier message: 06/12/2012, 14h30
  3. isolation exterieure facade en liege
    Par kumkum2 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/10/2007, 11h51
  4. revêtement sur isolation exterieure FB ou liège
    Par dbo75 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/01/2007, 17h40
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...