Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 108

Les poêles "à accumulation" hors PDM



  1. #1
    OliveT1

    Les poêles "à accumulation" hors PDM


    ------

    Au départ de mes recherches de poeles à bois, j'avais considéré 2 catégories des poeles : les poeles classiques et les poeles à accumulation de chaleur (les PDM).
    Hors il s'avère que l'on pourrait créer une troisième catégorie intermédiaire : les poeles "à accumulation" sans être pour autant des PDM, tant sur le principe de fonctionnement que des résultats.

    Je propose donc de créer ce sujet pour rassembler ici les différentes marques proposant des poêles "à accumulation", leurs caractéristiques et les impressions utilisateurs. (Je laisse de coté le design et les couleurs, qui sont des avis propres à chacun)
    J'entend par poele "à accumulation" les poeles ayant la capacité d'accumuler de la chaleur et de la restituer plus ou moins longtemps par rayonnement.
    J'exclue donc tous les poeles fonte-acier avec parement ollaire ou pierre. Il s'agit de poeles dont le principe d'accumulation a réellement été étudié.


    Les poeles ALTECH
    Caractéristiques
    ================

    . Rendement : 87% (Eclips), 80% (Vision)
    . Capacité de restitution entre 6 et 12h (selon leurs conditions de test)
    . Principe de fonctionnement : poele en stéatite sur structure fonte, où le foyer est directement au contact de la pierre ollaire pour la chauffer. Sur la série Eclips, les fumées opèrent un contre courant vers le bas pour l'échange de chaleur.
    . Poids entre 190 et 310kg selon le modèle

    Les +
    =====

    . Masse accumulatrice directement au contact des flammes, pas de matériau intermédiaire pour l'échange de chaleur.
    . Dispositif de réglage automatique de l'arrivée d'air (ressort bilame).
    . Possibilité d'une arrivée d'air externe directe sur la série Eclips.
    . Construction par modules (four, stock bois)
    . Encombrement limité

    Les -
    =====

    . Le prix : de 3000 euros (Vision) à 4500 euros (Eclips Gourmet) (TVA5.5%)
    . Une finition rudimentaire, peu aboutie pour le tarif
    . Poignées chaudes et pas pratiques (sur l'Eclips)
    . Peu de revendeurs en France


    Les poeles TONWERK
    Caractéristiques
    ================

    . Rendement : autour de 86%
    . Capacité de restitution : de 6 à + de 12h (selon leurs conditions de test)
    . Principe de fonctionnement : foyer fonte + réfractaire, présence d'un accumulateur de chaleur au-dessus du foyer qui fait opérer un circuit aux fumées pour échanger la chaleur
    . Poids : 200 à 510kg selon le modèle

    Les +
    =====

    . Site internet très précis et détaillé sur les caractéristiques techniques et les performances
    . Principe de circuit de fumées avec chicanes
    . Une finition recherchée et très aboutie
    . Possibilité de construction par modules (four)
    . Possibilité d'une arrivée d'air externe directe
    . Encombrement réduit de certains modèles
    . Possibilité de raccodement au chauffage central pour production complémentaire (dans le cas de construction Minergie et chauffage basse température)

    Les -
    =====

    . Le prix : de 3000 à 5500 euros selon le modèle (TVA 5.5%)
    . Peu de revendeurs en France
    . Pas de système de régulation auto de l'arrivée d'air


    Les poeles AUSTROFLAMM
    Caractéristiques
    ================

    . Poeles à accumulation uniquement avec l'option Heat Memory System
    . Rendement : non précisé
    . Capacité de restitution : jusque 9h (selon leurs conditions de test)
    . Principe de fonctionnement : Poeles fonte-acier, avec à l'intérieur des briques de leur conception pour l'accumulation de chaleur. Foyer avec matériau réfractaire de leur conception
    . Poids : 110 à 280kg selon le modèle

    Les +
    =====

    . Modèles nombreux à diverses puissances
    . Finition soignée et aboutie
    . Encombrement réduit de certains modèles
    . Modèle avec four
    . Prix de 1800 à 4000 euros selon le modèle (TVA 5.5%)

    Les -
    =====

    . Pas de système de régulation auto de l'arrivée d'air
    . Poids léger de certains modèles pour la capacité de restitution annoncée.


    Les poeles ARCO
    Caractéristiques
    ================

    . Rendement de 75 à 80%
    . Capacité de restitution : pas trouvé
    . Pricnipe de fonctionnement : foyer fonte avec forte masse de pierres accumulatrices
    . Poids : 112 à 745kg selon le modèle

    Les +
    =====

    . Modèles nombreux à diverses puissances
    . Finition soignée et aboutie

    Les -
    =====

    . Prix : de 4000 à 7000 euros selon le modèle (HT)
    . Très peu d'infos sur le site
    . Pas de système de régulation auto de l'arrivée d'air (?)


    Il y en a peut être d'autres, je n'ai listé que ceux que j'ai pu trouver lors de mes recherches.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    KroM67

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Ta classification m'interpelle.

    L'altech Eclips d'accord, c'est un poele dont les conduits des fumées font un S de 2m dans la stéatite avant de s'échapper. On se rapproche du fonctionnement d'un ground (poele de masse)


    Mais un Austroflamm Heat Memory System n'est rien d'autre qu'un poele acier habillé de céramique, enfin d'une matière dense faite maison proche de la céramique, incorporée de part et d'autre du foyer.

    Et à ce titre, tous les poeles/foyers habillés d'une certaine masse de matière accumulante peuvent être considérés comme "poeles à accumulation".


    Autrement dit, si vous ne voulez faire qu'un feu par jour, orientez vous vers le vrai poele de masse. (à moins d'avoir une maison quasi passive)

  4. #3
    herakles

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Et si on considérait une alternative au PDM : poêle à récupérateur de chaleur à eau ?

    Il existe des briques de terre crue ou pleines comportant une cannelure pour permettre le passage d'un tuyau en PPE lors de l'élévation d'un mur intérieur ou d'un refend , pour créer des "murs chauffants basse température " et donc une zone rayonnante très douce

    pourquoi ne pas associer un poêle bois à circulation d'eau
    à un tel type de mur ?

    On a là l'accumlateur de chaleur idéal , d'autant qu'il peut être couplé à un capteur solaire , de plus le mur est utile de par sa propre fonction ..

    une flambée le matin , puis le soleil prend la relève l'après-midi ..et le soir flambée à nouveau...
    Dernière modification par Philou67 ; 26/11/2007 à 10h19. Motif: Suppression de la citation du message précédent

  5. #4
    KroM67

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Un ami à moi vient de faire installer un poele de masse équipé d'une "usine à gaz" permettant la chauffe d'un ballon tampon.

    Le but est, depuis le ballon, de pourvoir la maison en ECS et d'alimenter 2 radiateurs dans des chambres excentrées.

    A terme la solution des panneaux solaires est envisagée, bien que le soleil ne touche pas la maison toute l'année (versan à l'ombre l'hiver )

    Le bilan après 6 semaines de test, dans une ferme vosgienne (murs de pierre, isolation intérieure) est mitigé.

    Le cahier des charges était de pouvoir chauffer les pièces excentrées, et d'accumuler assez afin de tenir 48h. Et c'est loin d'être le cas, alors que l'ECS n'est pas encore branchée dessus... à moins de faire un feu d'enfer, feu qui entrainerait une surchauffe dans la pièce du poele.


    Pour moi ce système a plusieurs inconvénients:

    - pas de possibilité de maitriser le pourcentage d'energie vouée à la chauffe de l'eau. Mais ça existe peut-être.

    - 2 corps de métiers sur un seul système. Résultat, entre le poelier et le chauffagiste, les 2 se rejettent la faute d'un résultat médiocre. Mettons que ce résultat soit le fait d'une mauvaise maitrise du système par l'utilisateur, et d'une isolation perfectible (isolation en cours) du 1er étage... qu'en sera-t-il des responsabilités de chacun le jour ou il y aura un vrai pb?

    - 3ième point qui rejoint le second: système complexe, frais d'entretien, risque d'inondation (je connais des gens qui ont du faire redémonter entièrement leur PDM car une conduite avait laché, .. bon ça date d'une vingtaine d'années)

    - coût élevé


    Bref comme on dit parfois si joliment, le mieux est l'ennemi du bien...

  6. Devis
  7. #5
    OliveT1

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Citation Envoyé par KroM67 Voir le message
    - pas de possibilité de maitriser le pourcentage d'energie vouée à la chauffe de l'eau. Mais ça existe peut-être.
    Assez d'accord avec toi sur ces systèmes mixtes, je me suis toujours demandé comment maitriser la part d'énergie consacrée à l'accumulation et celle à la chauffe de l'eau.

    Pour en revenir à Austroflamm, je ne connais pas particulièrement cette marque, j'ai repris ce qui était annoncé et qui pouvait paraitre intéressant. Mais il est vrai qu'on se rapproche plus d'un poele classique avec du parement pierre (intérieur ou extérieur) et non d'un poele avec chicanes ou contre courant pour optimiser les échanges.

    Après, sur les autres, aux utilisateurs de donner leurs avis.

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    mf-jq

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonjour Olive T1 et à vous tous,
    Il y a aussi CPO (Création Poêle Ollaire)........www.poeles-ollaires.fr
    L'entreprise Lorflam aussi va sortir des produits de cette catégorie (pas encore sur leur site).
    Qu-en penses-tu??
    Je m'intéresse à cette catégorie de poêle avec une certaine accumulation dont tu décris (je me la désigne personnellement...... PMA soit......Poêle à Masse Accumulatrice donc sans circulation de fumées tel qu'un véritable PDM) car je souhaite avoir:
    -Plus qu'une simple flambée journalière pour le plaisir des flammes.
    -Un coût moindre à l'achat (environ 4 à 5.000€ pour un bon PMA contre plus de 8.000€ pour un PDM)
    -J'envisage la construction d'une MOB BBC de 100m2 environ avec centralisation du poêle, et j'ai le sentiment qu'un PMA de 7 KW nominal (je n'ai pas trouvé moins puissant pour l'instant) serait bien la fourchette haute en puissance nécessaire pour mon projet.
    -Plus simple à la mise en oeuvre et à l'entretien qu'un PDM.
    -Je serai en retraite dans un bref avenir, je pourrai donc l'alimenter en bois.
    -Justement l'espace de rechargement doit-être (je pense) plus grand (par rapport à un poêle standart même assez lourd) grace à la restitution de chaleur entre chaque flambée.
    -Et bien d'autres choses intéressantes comme un meilleur lissage des T° ............Etc.......Etc..... ......
    Merci pour vos avis............

  10. Publicité
  11. #7
    KroM67

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonjour,

    A la relecture, les données concernant les Tonwerk sont erronées, sur le mien seuls la porte et la pièce de raccordement au conduit sont en acier, le reste est en matériau réfractaire/vermiculite/pierre reconstituée.

    Pour le reste, je me demande bien en quoi un PDM est plus compliqué d'entretien qu'un autre poêle, au contraire!

    Pour ma part je commence à avoir une bonne expérience des différents types de poêles à bois, et je ne vois que des avantage au vrai PDM (de qualité!) par rapport à ces poêles hybrides et à fortiori aux poêles fonte/acier:
    - fiabilité sans égale (dans 20 ans il sera toujours vaillant)
    - une à deux flambées par jour
    - lissage des températures
    - possibilité d'y cuisiner
    - possibilité d'y adjoindre un banc chauffant
    - chaleur rayonnante très agréable
    - une économie de bois
    - une pollution minimale
    - un rendement réel imbattable (les trois derniers points sont bien sûr liés)

    Il existe des petits PDM en kit pour le budget de "PMA" que vous indiquez, et sinon, pourquoi ne pas tenter l'auto-construction après avoir suivi un petit stage?

  12. #8
    gilles6688

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonjour à tous,

    Je suis comme Krom67 un propriétaire de PDM, certes au départ le cout d'achat est élevé mais il faut calculer sa rentabilité sur 20ans par exemple.

    Pour ma part nous consommons avant le PDM : 1750€ EDF

    Après l’installation du PDM nous sommes à 400€ EDF.

    Donc le delta est de 1750-400-350(bois) = 1000€

    Donc sur 11 ans pour ma part le poêle est amortie sans prendre en compte le crédit d'impots.

    Gilles

  13. #9
    thymallus10

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonjour,

    je voulais savoir si le centus http://www.nunnauuni.com/francais/tu...centusnew.html

    faisait parti de ces poêles demi-masse ou poêles mixte (convection, rayonnement).

    Merci

    @+

  14. #10
    thymallus10

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    En faisant quelques recherche je pense avoir trouver d'autres poêles de ce type:

    kaïta i12 : http://www.tulikivi.com/fr/Produits/...es_Technologie

    Lotus M :http://www.lotusstoves.fr/fr-ovne/m-serie/m2-st-1-1-2

    heta scan line : http://www.scan-line.fr/poele-scandi...e/scan-line-70

    salzburg L : http://nordpeis.fr/Poeles-et-Chemine...ion/Salzburg-L

    Qu'en pensez-vous ?

    @+

  15. #11
    thymallus10

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    J'au oublié celui-la : jotul FS 350 : http://jotul.com/fr/produits/habilla...l-FS-350--4615

    @+

  16. #12
    neudorf

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    pour ma part pour renouveller mon insert Godin 3268 bruyant et peu efficace, j'avais aussi regardé le marché avec un découpage sur 3 catégories (je voulais un poele avec un minimum d'accumulation et principalement du rayonnement :

    - les PDM : malheureusement assez cher et surtout trop lourd : mon plancher nécessitait un renforcement qui posait problème avec ma porte de garage coulissante
    - les poeles dont le foyer était entouré de pierre ollaire. J'avais retenu le scan line 50 (700kg avec accumulateur) ou le jotul FS 350 (480 kg). Le foyer était assez petit avec des plaques en vermiculite donc fragile). De plus aucun dispositif de récupération des fumées
    - les poeles toujours à accumulation mais avec une récupération des fumées : superfire de biofire (580 kg avec une puissance moyenne de 3,8 kw sur 8h et 11kg de bois) et Brunner BSO 02 (770 kg et insert de 9 kw).

    J'ai opté pour le brunner BSO 02
    - le foyer est costaud et utilisé dans les PDM lourds
    - plusieurs habillages possibles (enduit, faience ...)
    - système de recirculation des fumées via des anneaux en céramique posés sur le foyer

    A l'usage le rayonnement est pas mal mais ne se ressent que dans la piece principale (55 m2) surtout dans un rayon de 3 m autour du poele. La chaleur a quand même du mal à monter à l'étage, radiateur obligatoire.
    Quand je suis à la maison je fais 2 flambées par jour avec chaque fois 2 rechargements. La température des parois est d'environ 80° et en 4h après la flambée AP fermée ça tombe à 50°. Au bout de 8h j'ai encore 30-35° mais bien sur insuffisant pour chauffer la piece, le poele ne pèse que 800 kg !
    Il faut compter 2 bonnes heures pour que le poele soit chaud.

    il me faut encore maitriser la bète notamment sur la durée de la flambée : mieux vaut privilégier un feux vif et rapide ou plutot plus long tout en gardant des flammes pas trop molles. Votre avis ?

  17. Publicité
  18. #13
    thymallus10

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonsoir,

    Merci pour ce retour sur ce poêle que je ne connaissais pas.

    Je suis un peu dans la même configuration que toi neurdof; j'ai un salon-salle à manger-cuisine ouverte 50 m2 à chauffer.

    Je souhaite changer mon foyer fermé qui est très puissant et chauffe rapidement la salle mais ne fait pas feu continu. Il faut le charger régulièrement pour maintenir la chaleur.


    C'est pour cette raison que je suis à la recherche d'une solution mixte entre la cheminée classique à convection et le PDM à rayonnement.

    Dans mon cas je cherche plutôt du 40% - 60% convection pour que la salle soit chaude rapidement et un rayonnement assez long pour que le salon reste chauffé plusieurs heures (8 à 10h)

    J'attends de la doc et un représentant pour Nord peis

    @+

  19. #14
    thymallus10

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Citation Envoyé par thymallus10 Voir le message
    Bonjour,

    je voulais savoir si le centus http://www.nunnauuni.com/francais/tu...centusnew.html

    faisait parti de ces poêles demi-masse ou poêles mixte (convection, rayonnement).

    Merci

    @+

    Bonsoir,

    Quelques nouvelles du front.

    Après discussion avec l'importateur, le centus ou gentus sont de vrai PDM de masse, malgré leur faible masse.

    Il n'y a assez peu de convection (1-2%). Et pour arriver à un début de rayonnement, il faudra attendre au 3/4 d'heure.

    Je vous donne mon avis sur le keita de tulikivi sous peu.

    @+

  20. #15
    marchand de poil

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonsoir,

    C'est quoi d'après vous un "vrai" PDM ?

    Ce qui caractérise les poêles de masse (à mon avis et je pense en connaitre un petit bout sur la question !) c'est avant tout la présence ou l'absence d'un échangeur de chaleur à l'intérieur du poêle. C'est cet échangeur (les canaux internes dans lesquels circulent les fumées) qui permet d'avoir une combustion à haute température et des fumées à relativement basse température ce qui est à la base d'une combustion propre et d'un rendement élevé.

    Le deuxième point important est la durée de restitution de chaleur. Les poêles de masse sont également appelés "appareils à restitution lente de chaleur" et, pour les poêles de masse qui ne sont pas bâtis sur mesure, il y a une norme européenne, la norme EN 15250 qui permet de caractériser leurs performances respectives et donc de faire un véritable comparatif.

    Si le poêle a bien été testé selon cette norme, le fabricant ou le vendeur doivent être en mesure de vous communiquer la fiche technique de l'appareil ou le rapport d'essais du laboratoire qui a testé l'appareil et vous pouvez vérifier par vous même :

    le rendement,
    le taux de CO,
    la température des fumées,
    la quantité de bois que vous brûler par flambée,
    Le nombre de chargements nécessaires pour y parvenir,
    la durée pour atteindre le pic de température,
    la durée pour revenir à 50% puis à 25% de ce pic etc ...

    Par contre, aucune norme à ma connaissance ne précise si le poêle "produit" 1 ou 2% de convection !

    Si vous voulez vraiment savoir comment le poêle va se comporter chez vous ou comparer des poêles entre eux avant de faire un choix, ce serait certainement plus intéressant de vous baser sur des données certifiées et vérifiables ou encore d'aller voir les poêles en fonctionnement chez des utilisateurs !

    Le plus important est de savoir ce que le poêle va restituer chez vous : combien de chaleur et pendant combien de temps ?

    Cordialement,

    Hélène Marchand

  21. #16
    thymallus10

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Tout à fait d'accord avec vous !

    J'ai fait un résumé de l'essentiel de la discussion...... Surement pas de manière technique comme un pro mais le commun des mortels.

    Je vous mettrais prochainement le plan de ce que j'ai à chauffer et mes contraintes pour que vous me donner de bon conseils : "Le plus important est de savoir ce que le poêle va restituer chez vous : combien de chaleur et pendant combien de temps ?"

    @+

  22. #17
    cornychon

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Citation Envoyé par thymallus10 Voir le message
    Tout à fait d'accord avec vous !

    J'ai fait un résumé de l'essentiel de la discussion...... Surement pas de manière technique comme un pro mais le commun des mortels.

    Je vous mettrais prochainement le plan de ce que j'ai à chauffer et mes contraintes pour que vous me donner de bon conseils : "Le plus important est de savoir ce que le poêle va restituer chez vous : combien de chaleur et pendant combien de temps ?"

    @+
    Bonjour,

    Quelle quantité de chaleur peut emmagasiner et restituer un poêle à accumulation?

    Les matériaux utilisables ont tous une chaleur spécifique d’environ 0.2778 Wh/kg*K

    Chacun peut modifier les valeurs, mais à titre d’exemple, on va admettre que la masse tu poêle a une temperature moyenne max de 150°C, et que l’air ambiant est de 20°C.
    Le ΔT air/masse est dans ce cas de 130°C.

    Si le poêle pèse 100 kg, il accumule 0.2778 x 100 x 130 = 3.6 kWh
    Si le poêle pèse 500 kg il accumule 3.6 x 5 = 18 kWh
    Si le poêle pèse 1000 kg il accumule 3.6 x 10 = 36 kWh
    Si le poêle pèse 5000 kg il accumule 36 x 5 = 180 kWh
    Si le poêle fait 10 000 kg il accumule 180 x 2 = 360 kWh
    Si le poêle fait 100 000 kg il accumule 360 x 10 = 3600 kWh

    On va prendre l’hypothèse que dans des conditions climatiques donnée, on a besoin 24h sur 24h de 3.6 kWh pour maintenir +20°C dans une maison.
    On peut dire qu’en gros, lorsque la source de chaleur bois est arrêtée :
    Avec un poêle de 100 kg je pourrais chauffer 1 h
    Avec un poêle de 500 kg je pourrais chauffer 5 h
    Avec un poêle de 1000 kg je pourrais chauffer 10 h
    Avec un poêle de 100 000 kg je pourrais chauffer 1000 h soit 41 jours

    Avec un poêle d’une puissance de 7,2 kW je vais utiliser 3.6 kW pour chauffer la maison et 3.6 kW pour chauffer la masse du poêle.
    Il me faudra 1000 h pour faire passer la masse de 100 000 kg de 20°C à 150°C
    Avec une puissance de 39,6 kW, il me faudra 100 h pour faire passer 100 000 kg de 20°C à 150 °C

    Cette approche théorique est très proche de la réalité.
    Il suffit d’ajuster les hypothèses prises pour affiner les résultats que vous pourriez obtenir chez vous.

    La réalité comporte des approximations pratiques qui ne permettent pas d’avoir des approches plus précises.
    Les apports solaires, les variations de températures extérieures, les variations d’apport de chaleur du poêle dans la maison, les variations de production de chaleur par le bois, l’isolation de la maison, la masse de la maison,
    Dernière modification par cornychon ; 22/05/2014 à 00h44.
    Une simple observation, un obstacle plutôt qu'une condition de la connaissance

  23. #18
    Mantaray

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    pour se simplifier et pour les réfractaires (pas les briques ) aux calculs trop théoriques on peut simplement dire que toute l'énergie contenue dans le bois brulé qui ne sors pas de la maison en T° de fumées ou en cendres est forcément diffusée dans la maison.

    Donc l'apport d'énergie par le poêle c'est la quantité de bois brulé journellement multiplié par le coefficient de rendement moyen en utilisation courante ( et pas le rendement d'une flambée test avec un utilisateur qui adapte les réglages au quart de poil tout les 10 minutes)

    et l'intérêt d'un poêle de masse en plus d'etre très proche du rendement optimal à chaque flambée (par la conception et "l'obligation" de faire des feux vifs) c'est d'étaler ces apports d'énergie dans le temps pour éviter les grosses variations de chaleur dans la pièce ou se situe le poêle.

  24. Publicité
  25. #19
    thymallus10

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonsoir,

    Désolé, je vous ai un peu abandonné

    En poursuivant ma quête de la connaissance de ces engins.

    - ce ne sont pas des vrai PDM, notamment au niveau du circuit de combustion. C'est un foyer classique avec une masse au dessus.
    Le bas ne sera pas chauffé comme les PDM

    - la masse n'a rien de comparable donc la restitution aussi.

    @+

  26. #20
    marchand de poil

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonjour,

    Alors, vous avez trouvé la réponse à la question "cruciale" :

    -Combien de chaleur le poêle va t il "consommer" et restituer ?

    -Au bout de combien de temps va t il restituer au max (réactivité) ?

    -Au bout de combien de temps va t il restituer encore 50% et 25% (forme de la courbe de restitution) ?

    Si vous prenez la peine de réfléchir à :

    Combien de chaleur vous avez besoin ?
    est ce que vous en avez besoin ?
    Quand vous en avez besoin ?
    Comment faire pour obtenir la chaleur dont vous avez besoin (taille des bûches, rechargements, ... ?

    Vous pourrez vérifier si le poêle envisagé correspond bien à vos attentes....ou pas !

    Cordialement,

    Hélène Marchand
    Dernière modification par marchand de poil ; 13/06/2014 à 11h06.

  27. #21
    thymallus10

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonsoir,

    Désolé de vous avoir abandonné aussi long mais c'était un peu compliqué.....

    J'ai vu quelques vendeurs et je vais tenter de répondre aux questions d'hélène.

    @+

  28. #22
    thymallus10

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonsoir,

    je vais planter le décor de la maison.

    Maison des années 90 de 155 m2 sur 2 niveaux.

    La surface a chauffer ou chauffable au rez de chaussé est d'environ 50 m2.

    Le but du renouvellement est d'avoir une durée de chauffe de cette surface d'environ 10h30 (départ le matin vers 7h30 et retour vers 18h).

    Actuellement, il y a une cheminée d'agrément qui ne convient à notre mode de vie car ne chauffant pas sur la durée.

    Après des recherches, je me suis tourné vers l'accumulation en espérant trouver mon bonheur.

    Les vrais poêles de masse sont trop contraignant pour moi. D'où cette recherche vers un mixte acceptable.

    @+

  29. #23
    cornychon

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonjour,

    Nous avons vu plus haut qu’avec un poêle de 500 kg il est possible de mettre en conserve18 kWh. Si on ajoute une charge de bois bien sec on peut ajouter 18 kWh soit au total 36 kWh.
    Sur 10 h d’absence, ça donne un chauffage moyen de 3.6 kW.
    Avec ces hypothèses, lorsqu’il fera 0°C à l’extérieur, à ton retour, malgré la masse thermique des matériaux, la temperature moyenne de la maison serra de l’ordre de 10°C.
    Pour remonter à 20°C, avec un poêle de 14 kW nominal, il faudra chauffer au moins 5 h.

    Ce sont des ordres de grandeur exploitables pour se faire une idée de ce qui se passerait avec les hypothèses prises ci-dessus.
    Une simple observation, un obstacle plutôt qu'une condition de la connaissance

  30. #24
    neudorf

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonjour,

    Attention s'il faut garder la maison "chaude" de 7h30 à 18h cela sous entend que le poele a fini sa flambée vers 7h30 ... donc pour emmagasiner toute cette chaleur il faut au moins 2 à 3h de chauffe. Tu démarres la flambée à 4h30 ...

    j'ai actuellement un poele demi masse brunner BSO 02 de presque 700 kg. Effectivement il reste chaud une dizaine d'heure après la derniere charge (sur un cycle de 3/4 rechargements environ) mais à la fin cela ne suffit largement pas pour maintenir la température de la pièce qui va lentement décroitre. Il n'a pas le poids d'un pdm et ne pourra donc pas accumuler et restituer la chaleur comme lui.

    Ce BSO dispose, contrairement aux autres poeles semi masse, d'un système de récupération d'énergie des fumées (accumulateur en spirale au dessus du foyer) comme (en moins efficace) un pdm.

    Après si tu veux minimiser la durée de la combustion et garder tout de même un maximum de chaleur je ne vois que les pdm comme Himstra ou Biofire.
    Il n'y a pas de miracle

  31. Publicité
  32. #25
    KroM67

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonjour,

    Citation Envoyé par neudorf Voir le message
    Après si tu veux minimiser la durée de la combustion et garder tout de même un maximum de chaleur je ne vois que les pdm comme Himstra ou Biofire.
    Il existe une foule de fabricants de poêles de masse, d'ailleurs les deux cités ci-dessus ne sont pas ceux ayant le meilleur rapport qualité/prix!
    Voir plutôt du côté des poêliers/constructeurs...

  33. #26
    beberbrouillat
    Invité

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Pourquoi la flambée finirait a 7h30 ?

    Si tout le monde quitte la maison a 7 h 30, c'est le début de la flambée, non?

  34. #27
    thymallus10

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonsoir,

    L'une des raisons pour laquelle Je me suis orienté vers le poêle mixte; c'est sa réactivité via la convection. Lorsque vous arrivez le soir, quelques bûches et du tirage permettent de
    rapidement réchauffer la pièce. Idem pour le matin.

    Les radiateurs électriques prennent le relais lorsque la température est trop basse. Mais compte tenu des tarifs edf, je souhaites que ce soit le tardivement possible....

    Pour la partie accumulation, l'idée de me lever 3-4h avant ne m'enchante guère.

    Le but est à la fois de maintenir la température et de l'augmenter si besoin (pour limiter edf).

    Pas de soucis pour charger le foyer et accumuler le soir et un peu le matin. Le foyer sera rempli au max avant de partir le matin et au couché.

    Je me suis orienté vers un tulikivi nietta 23 : buches de 50cm et capacité d'accumulation en rajoutant des rangées.

    Je poursuis la piste d'autres poêles nordpeis salburg, centus,... Mais ceux sont des vrais poêles de masse qui pour réchauffer une pièce sont trop lent.

    @+

  35. #28
    gilles6688

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Pas de soucis pour charger le foyer et accumuler le soir et un peu le matin. Le foyer sera rempli au max avant de partir le matin et au couché.
    Non lors d'un feu dans un poêle de masse tu dois attendre la fin des braises pour fermer ton conduit de cheminé. Donc environ 3H après le début de ta flambée.

    Je crois que Brunner propose lui un modèle avec automatisme de tirage, il régule seul la flambée et la fin de braise. Mais bon de l'électronique pour un poêle à bois je trouve cela idiot de perdre son indépendance vis-à-vis de notre fameuse électricité.

    Des bûches de 50cm! Whaouh.... As-tu la place pour les stocker? Grosses tailles de bûches peut-être moins pratique si ta femme fait le feu.

    De plus fendre du 50cm il faut déjà avoir de gros bras !

    Bonne réflexion....

    Gilles

  36. #29
    thymallus10

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Bonjour,

    Pour les buches de 50cm, c'est déjà ce que j'utilise, pas de soucis pour le stockage.

    Pour ce qui est de l'électronique, je suis un peu sceptique aussi.

    Pour l'histoire des braises, j'espère que cela n'est pas valable pour les poêles demi-masse comme je vise et qui ne fonctionnent pas comme des vrais PDM (double combustion,....). Mais c'est l'air chaud du foyer qui chauffe la masse d'accumulation (hélas c'est moins efficace pour atteindre la charge max d'accumulation).

    C'est vrai également que je nage encore une peu dans toutes ces considérations techniques.

    merci

    @+

  37. #30
    KroM67

    Re : Les poêles "à accumulation" hors PDM

    Citation Envoyé par thymallus10 Voir le message
    C'est vrai également que je nage encore une peu dans toutes ces considérations techniques.
    Effectivement.
    As-tu déjà approché un poêle de masse? Parce que tu accumules les idées reçues...

    Il y a des discussions intéressantes à lire sur le forum, ou sinon il y a ce livre qui traite bien du sujet.
    C'est un préalable, avant de dépenser des milliers d'euros...

Sur le même thème :

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [CV en anglais] : traduire les termes "Maîtrise" et "DEA"
    Par ananda dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 7
    Dernier message: 02/07/2007, 19h04
  2. Conception "papier" d'un PdM à auto construire
    Par hubert31 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 24/01/2007, 19h34
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison