Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 37

mes déboires avec ma PAC



  1. #1
    bobystar

    mes déboires avec ma PAC


    ------

    bonjour
    je viens vous parler pompe à chaleur.Il y a un an ,au mois de juillet 2006,suite à une visite à un salon de l'habitat,j'ai changé mon chauffage au gaz propane en citerne à de l'aérothermie.

    j ai 160 métres carré à chauffer avec un plancher au sol et des radiateurs à l'étage.

    La société qui m' a vendue ce système m' a garanti 22° dans ma maison et une réduction de ma note de chauffage.Ma maison est une ferme restaurée en pisé et isolée depuis 10 ans.

    L'installation s'est bien déroulée mais pas d'explication de fonctionnement car la pose s'est finie le 13 juillet et les monteurs habitaient à 150 km de mon domicile.En décembre 2006 entre noêl et le jour de l'an un peu de froid arrive (-4)et ma PAC s est trouvée gelée oui prise en glace et 16 ° dans la maison.
    Bien sûr pas de SAV car ce sont les fètes.Le 6 janvier le SAV arrive et installe un cable chauffant sur la PAC.Puis un temps doux ou tout marche bien.
    Décembre 2007 arrive du froid -7 à -9 ° et du brouillard givrant et rebelote la pompe se met à givrer et 16°à l'étage et 19 °sur le plancher chauffant.

    Moralité la société qui m' a vendue ce systéme est malhonnète car je n'ai pas la chaleur souhaitée dès qu'il fait froid(il promettait un fonctionnement de la PAC jusqu'à -15°) et le vendeur souhaitait que ma maison soit une maison témoin pour des visites avec une rénumération sur les futures ventes.
    Ce systéme m' couté 20000 euros,avec un crédit d'impot sur 18000 à 50 % que j'attends toujours des impots et je viens de payer 500 euros d'électicité pour 3 mois non froid(sept,octobre,novembre) je crains le pire pour la suite.

    J'aimerai votre avis sur cette histoire et si des personnes sont de la même mésaventure que moi nous informent aussi

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    aligator427...

    Re : mes déboires avec ma PAC

    peut être te faudrait il bidoullier un système pour éviter que ta PAC gèle.
    ne pourrait tu pas par exemple rejeter l'air vicié de ta vmc derrière ton groupe extérieur ? en plus ça augmenterai ton COP.
    pas trop prés quand même sinon tu risque de mettre ta maison en sérieuse dépression.
    il y a peut être d'autre solutions à creuser.....

  5. #3
    emmanuel30

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Bonsoir à tous.
    @aligator427..J'ai bien peur que cela ne serve à rien car le ventilateur de la pac brasse une énorme quantité d'air et le débit de la vmc restera insignifiant.
    De plus l'air chaud est humide de la maison va se refroidir vite fait bien fait et amener encore plus de givre.

    @ bobystar, mon voisin qui possède un plancher chauffant avec chaudière à gaz, a été démarché cet été pour une installation comme la tienne.

    Il a eu la bonne idée de mon montrer le devis, c'est ce qui la sauvé, je reconnais que les vendeurs sont très forts et en plus leurs arguments sont écolos car quoi de mieux que de remplacer du gaz ( énergie fossile) par une pac (énergie renouvelable.)

    Le pire dans tout ça c'est que le crédit d'impôt valide leurs mensonges

  6. #4
    Elnourso

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Bonjour,

    Rajouter des résistances pour dégeler "le bazarre", etc... cela va devenir une vraie usine à gaz (sans jeu de mots, hein) et faire chuter le rendement.

    Pour 20.000 €, ils doivent vous trouver une solution ou désisntaller et rembourser. Point. Un bon moyen de pression sont les associations de consommateurs et constatation par huissier s'ils rechignent.

    Ensuite, utilisez cet argent pour isoler et choisir un chauffage en fonction de vos besoins [minimes] après isolation. Avec un tel budget, vous ferez un vrai investissement sur le non-besoin d'énergie en chauffage.

    Bon courage en tous les cas.
    Avoir ou être, telle est la question

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    etpourquoipas

    Re : mes déboires avec ma PAC

    installer une PAC aérothermale pour chauffer en haute température via des radiateurs dans une région où les hivers peuvent être rigoureux, c'est comme installer un panneau solaire sur un pan de toit côté nord !
    En installant une résistance chauffante à l'extérieur pour "dégivrer", on atteint le summum de l'absurdité puisqu'on atteint des rendements inférieurs à 1: mieux vaudrait encore se chauffer à l'électrique pur à l'intérieur.

    Dans l'urgence, je vous conseille de vous chauffer avec une autre énergie dès que la température extérieure devient trop faible (poêle à bois, gazinière, ...) Mettez un capteur météo sur le capteur externe et dès que la température devient trop faible, coupez carrément la PAC, ça n'a pas de sens de former des glaçons que vous dégivrez ensuite à l'aide d'une résistance électrique.

    Sinon, mis à part la solution du combat juridique pour se faire rembourser(dans combien de temps?), voici quelques améliorations possibles:
    - réduire en premier le besoin en isolant, mais ça vous devez le savoir
    - améliorer le COP en augmentant la température de l'air autour du capteur externe: tout ce qui le chauffe est bon à prendre!
    En particulier le soleil...donc vous avez intéret à le mettre au sud, concentrer des rayons solaire dessus...
    - ramener la sortie VMC air viscié vers ce capteur externe: évidemment ça ne suffit pas à surperformer votre COP et vraissemblablement votre besoin est bien loin de celui d'une maison quasi passive où ce type de manip peut être envisageable, mais c'est mieux que rien et au moins ça aidera à dégivrer votre capteur sans utiliser de courant électrique...à condition d'arrèter votre PAC à temps!
    - si vous avez une cave, vous pouvez songer à utiliser l'air de la cave comme source de chaleur. Dans ce cas la cave agit en quelque sorte comme un puits canadien.
    - utilisation d'un puits canadien en aval du capteur externe...mais attention au dimensionnement!
    - dégager vos radiateurs et passer toute l'installation en basse température plancher chauffant.

    Attention: je ne prétends en aucun cas que ces améliorations seront suffisantes dans votre cas, tout ça dépend de votre besoin réel de chauffage, du climat de votre région(c'est bien le hic des pacs aérothermales) et demande une étude faite par un professionnel sérieux.

  9. #6
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : mes déboires avec ma PAC

    - si vous avez une cave, vous pouvez songer à utiliser l'air de la cave comme source de chaleur. Dans ce cas la cave agit en quelque sorte comme un puits canadien.
    mieux: coller un réseau de tubes PER contre toutes les parois de la cave y compris le sol, noyer le tout dans un enduit ciment + treillis métal (antifissuration mais surtout conducteur de chaleur) puis plaquer dessus placo+PSE , et au sol dalle bétostyrène +isolant PSE..

    cela fera de merveilleurs capteurs de chaleur de la terre ..avec une sacrée surface développée

    et on amène l'eau glycolée sur une PAC eau-eau.....

    et en été , belle source de fraîcheur pour rafraîchir la maison ..tout en "rechargeant " en calories pour l'huver d'après ...

    pff suis fatigué !!!

    evidemment , la dalle sur cave doit être isolée et le bon vin dans son armoire !!!

  10. Publicité
  11. #7
    Elnourso

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Bonjour,

    Rien contre toi, Herakles , mais cela amène bobystar à
    - payer des milliers d'euros un pro pour le faire
    - changer de PAC (il a une aérothermale)

    .. bof, bof...

    Sinon, le puits canadien me semblait aussi une bonne idée car en amenant de l'air à +/- 8°C (assez profond et bien dimensionné!), cela règle le problème et peut être fait soi-même pour pas trop cher.
    Bobystar, tu peux toujours lire ce fil si tu es intéressé :
    Puits canadien ?

    Comme le dit Etpourquoipas, autant s'acheter en vitesse de quoi chauffer quand il fait trop froid (en attendant le remboursement).
    Parfois, il suffit de demander autour de soi et les amis/famille prêtent du matériel...

    Le puits canadien peut toujours servir par après plus classiquement
    Avoir ou être, telle est la question

  12. #8
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : mes déboires avec ma PAC

    et on amène l'eau glycolée sur une PAC eau-eau.....
    je rectifie le tir

    l'eau glycolée irait sur une batterie genre radiateur placée contre la batterie d'échange air-eau de la PAC ( on en trouve à la casse (radiateurs bien dimensionnés de camion )

    l'air pompé à l'extérieur se préchauffera en passant sur cette batterie avant d'arriver à celle de la PAC ..évitant le gel de cette dernière

    j'ai tout bon ?

    De plus , quelques m2 de capteurs à eau coplés à ce réseau d'eau glycolée "boosterait" la PAC et en été -" période de fort ensoleillement " - on recharge en T° le terre-plein autour de la cave via ce même réseau ..

    Pour les perfectionnistes : poser un trottoir autour de la maison :dalle bétostyrène + PSE pour retenir au maximum les calories contre la cave .....
    Dernière modification par herakles ; 28/12/2007 à 08h48.

  13. #9
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : mes déboires avec ma PAC

    http://forums.futura-sciences.com/post1428676-549.html

    autre solution: PC réalisé en se servant des parois de la cave par circulation d'air entre mur de la cave et cloison isolante avec lame d'air ventilée , voir tout ces fils ci-dessus ..

    le plus dur est d'amener l'air ainsi préchauffé vers la baterie de la PAC (diam. gaine d'amenée d'air : au moins 200mm )

    deux régimes de fonctionnement :

    au dessus de 7°C :

    -PAC et PC indépendants l'un de l'autre , le PC préchauffant l'air neuf vers VMC DF

    en dessous de 5°C

    PC dévié vers entrée batterie PAC pour éviter le gel de cette dernière ...(mélange air extérieur froid + air préchauffé PC ..)

    Condition: que la surface dévéloppée des parois de la cave fasse au moins 100m2 et plus ..(murs + sol ) cas d'une cave de 8x5m et de hauteur enterrée de 2.50m...

  14. #10
    remyb

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Citation Envoyé par etpourquoipas Voir le message
    - si vous avez une cave, vous pouvez songer à utiliser l'air de la cave comme source de chaleur. Dans ce cas la cave agit en quelque sorte comme un puits canadien.
    Il faut faire attention à l'isolation entre la cave et la maison, sinon, en augmentant les pertes thermiques du planche chauffant, le gain énergétique sera faible.
    Autre chose, si la cave est utilisée (stockage de vin, légumes, etc), son contenu ne va peut-être pas apprécier d'avoir des variations de température, ou pire, des températures négatives en hivers !

    S'obstiner à vouloir utiliser la PAC ne donnera rien de bon...

  15. #11
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Autre chose, si la cave est utilisée (stockage de vin, légumes, etc),
    Voir plus haut: parois isolantes plaquées contre les murs et contre l'échangeur de chaleur qu'il soit contitué de tubes PER ou de canalisations d'air (tôle ondulée ) , justement pour éviter de refroidir la cave !!!

    idem pour le plancher

    en fait ce seront les murs extérieurs+terre-plein extérieur et le sol sous-jacent qui se refroidissent , pas l'intérieur de la cave qui reste à T° constante voire fraîche (bon pour les légumes , cela ..).via les pertes de chaleur à travers le plafond de la cave ..

  16. #12
    remyb

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Le principe des vielles caves, c'était d'avoir une température quasi constante, plus ou moins égale à la température moyenne sur l'année (environ 13°C).
    Pour celà on mise sur la trés forte inertie et sur le déphase importante de la terre qui entoure la cave.
    En isolant les parois d'une cave, on va forcement augmenter les fluctuations de température. Bien sur, selon ce que l'on met dans la cace n'est pas forcement dramatique...
    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    en fait ce seront les murs extérieurs+terre-plein extérieur et le sol sous-jacent qui se refroidissent , pas l'intérieur de la cave qui reste à T° constante voire fraîche (bon pour les légumes , cela ..).via les pertes de chaleur à travers le plafond de la cave ..
    Dis moi si je me trompe : la dalle repose sur les murs extérieurs, non ?
    Donc, les murs seront refroidis par la PAC et chauffaient par le dalle qui est chauffé par la PAC

    Hormis que c'est beaucoup plus compliqué et plus cher, est-ce fondamentalement différent de la résistance de dégivrage ?
    Bon, je pense que l'inertie des murs de la cave et la terre qu'il y a autour lisse la température, et, si l'isolation entre les murs et le plancher chauffant est performante, on peut espérer récupere plus que l'on ne perd.
    Autre chose, comment être sur que cela ne posera pas de problème aux murs et aux fondations (risque de condensation, gel, etc...) ?

  17. Publicité
  18. #13
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Autre chose, comment être sur que cela ne posera pas de problème aux murs et aux fondations (risque de condensation, gel, etc...) ?
    C'est une possiblité concernant les cas de maison isolées par l'intérieur soit la majorité ..

    plancher chauffant sur dalle avec isolation spéciale : cas courant qui élimine tout contact avec la dalle porteuse(sur cave) et le mur extérieur donc pas de pont thermique dans ce sens- là

    d'un point de vue thermique , l'intérieur : cloisons placo, dalle chauffante , et l'air intérieur ne sont pas en contact avec l'extérieur

    donc pas de crainte de condensation de ce côté là

    pr contre c'est effectivement une solution onéreuse mais amortissable si on prend en compte son utilisation principale comme puits canadien -ou provencal selon les saisons et comme solution de secours pour dégivrer ponctuellement la PAC lors des grands froids par bypass vers la batterie de la PAC

    Coût d'une résistance électrique effectivement presque dérisoire face à la dépense pour installer un PC dans la cave

    il faudrait comparer le coût d'une tranchée de 2.00m de profondeur et de 3 ou 4 tuyaux enterrés sur 60ml (minimum pour avoir assez de puissance pour dégivrer la batterie )vs l'installation dans la cave des cloions et des gaines ..

    Reste le "tunnel de galets" boostés par des capteurs solaires à air en été pour préchauffer l'air neuf en hiver ou dégivrer la batterie de la PAC ..Coût à étudier au cas par cas et à comparer avec l'utilisation des parois d'une cave qui ne sert pas toujours à stocker du vin ou des légumes !!!
    Dernière modification par herakles ; 28/12/2007 à 15h10.

  19. #14
    lolodecarvin

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Non herakles, c'est une abberation.

    1)Que fait on des ponts thermiques

    2)Ne risque t'on pas de développer des phénomènes de capillarités

    3)la constitution des murs resistera t'elle aux contraction-dilatation

    4)On va forcement tirés des calories de l'habitation

    5) C'est une pac air, donc inpossibilité de capter via de l'hydo ( sauf si transfert a proximité de la pac en air, mais la, rendement nul)

    On pourrait prendre comme exemple un frigo ouvert dans une piece etanche:cela baissera t'il ou augmentera t'il la temperature de la piece?

    Reponse b

    La pac s'est pareil

    Et penser que l'on ne prendra pas les calorie de l'ambiant, c'est de l'heresie:il faut en moyenne 3x la superficie en captage horizontal de la surface a chauffer. soit un minimum de 300m² de mur dans cette habitation. Et encore, un capteur horizontal vient capter dessous et dessus, alors que la, avec l'isol, on ne capte que d'un coté!!

    Ainsi, je pense qu'en partant sur ce principe, on s'eloigne de toute forme de solution
    Dernière modification par Philou67 ; 03/01/2008 à 20h52. Motif: Citation superflue

  20. #15
    emmanuel30

    Re : mes déboires avec ma PAC

    je suis d'accord avec lolodecarvin, le débit d'air d'une pac de 10 ou 15 kw est énorme, pour l'alimenter il ne faudrait pas un puits mais dix ou plus.

    Vouloir supprimer les inconvénient d'un pac air eau en sur investissant dans une solution qui sera très onéreuse et scabreuse cela me semble un peu risqué et pas trop bioclimatique.

  21. #16
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Ok , je me rends à vos arguments ...sauf pour le 1=pas de ponts thermiques pour le cas de l'isolation par l'intérieur et dalle chaufffante sur isolant et 2 = pas de capillarité si enduits ad hoc sur le mur
    et 3= faible aplitude de température

    5= ok .......

    Abandonnons donc l'idée de retarder le dégivrage de cette PAC et gardons cette idée pour préchauffer l'air neuf entrant dans la maison , cela minorera -un petit peu- les besoins en chaleur et donc ménagera-un peu - la PAC

    et on garde la possibilité d'avoir de l'air frais en été sans toucher à la PAC...

    Reste que 15 ou 20KW , c'est beaucoup et donc il faut isoler , isoler , isoler ...
    Dernière modification par herakles ; 29/12/2007 à 09h19.

  22. #17
    r17777

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Citation Envoyé par emmanuel30 Voir le message

    Le pire dans tout ça c'est que le crédit d'impôt valide leurs mensonges
    n'oubliez pas de préciser à ceux qui ne le savent pas les évidences cachées derrière vos messages....

    en l'occurence, que les pac ne sont ni économique ni écologique ... expliquer en long en large et en travers ici sur le forum...

    seule l'opération d'isolation normalement faite en amont d'une PAC à le mérite d'être écologique et économique , et économique pour le court, moyen et long terme! pas comme les PAC après là fin des tarifs réglementés de l'élec ...d'ici juillet 2010!

  23. #18
    Elnourso

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Bonjour,

    regardez ce que notre "marché de libre concurrence" (Belgique) nous a amené pour ce 1er janvier
    http://www.creg.be/pdf/Presse/2007/c...12102007fr.pdf

    Donc, faites attention aux investissements élec...
    Avoir ou être, telle est la question

  24. Publicité
  25. #19
    emral

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Bonjour

    Les informations que je lis à droite et à gauche me font un peu peur...je m'explique:
    J'ai achete une maison (année 70; sur 2 etages + RDC garage cave;surface habitable= 110m² pour le moment mais je compte recupere les combles soit 150m² au final)dans l'Isere, l'isolation du toit est "correct" je pense (30 cm de laine de verre), je viens de faire changer mes fenetres (il n'y avait pas de double vitrage), les murs ne sont pas isolés (parpaings+vide+brique). Le chauffage central est une chaudiere à bois (buche) aussi vieille que la maison (mauvais rendement et je dois la charger toutes les 2 heures). J'hesite sur le mode de chauffage: bois buche, granulé , aerothermie.

    Concernant l'aerothermie qui est le sujet de ce forum je n'arrive pas à trouver des avis positifs dessus. J'ai vu pas mal de vendeurs/installateurs et leurs propositions les plus frequentes sont: Dimplex, mitsubishi AJTech Zubadan.
    Pouvez vous me conseiller sur le type de chauffage?
    Les experiences positives sont les bien venues!

  26. #20
    remyb

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Citation Envoyé par emral Voir le message
    Concernant l'aerothermie qui est le sujet de ce forum je n'arrive pas à trouver des avis positifs dessus.
    Les avis dépendent des situations. Par exemple :
    - L'Island a la malchance d'avoir peu de soleil et beaucoup de froid... Mais ils ont aussi des sources d'eau chaude. Dans ce genre de situation, je pense que la PAC peut être considérée comme une bonne solution éconologique (aprés l'isolation, quand même).
    - A l'opposé, sous les tropiques (et dans les desserts chauds), le problème, c'est l'exces de chaleur. Aprés l'isolation et la limitation des apports solaires, la clim est une des rares solutions pour faire du froid. Dans ce cas, je trouverai cohérent de l'inverser et de s'en servir de chauffage pour LE jour de l'année ou la température descends sous les +5°C.

  27. #21
    etpourquoipas

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Citation Envoyé par emral Voir le message
    Pouvez vous me conseiller sur le type de chauffage?
    Les experiences positives sont les bien venues!
    Bonsoir emral, permettez-moi de vous conseiller par l'absurde, c'est à dire voici la recette pour votre installateur si vous voulez tout faire de travers:
    - PAC aérothermale en climat rude continental
    - chauffage par les hautes températures (50 degrés et plus) avec radiateurs peu performants ou alors en basse température avec ventilos convecteurs faisant un bruit et un vent d'enfer dans des chambres où les enfants doivent dormir
    - maison peu isolée, nécéssitant une PAC puissante supérieure à 15kW avec passage obligé en triphasé
    - PAC puissante donc ventilo externe bruyant source de conflits de voisinnage
    - aucune inertie thermique nécéssitant le fonctionnement de la PAC aux heures de pointe ainsi qu'un fonctionnement par intermitence qui requiert des démarrages fréquents du compresseur(et donc accélère son vieillissement) ainsi que des micro pointes de courant sur le réseau
    - aucun moyen de chauffage alternatif(bois, gaz) en cas de températures externes très basses
    - dégivrage externe par résistance électrique en cas de formation de glaçons sur le ventilateur externe, COP garanti inférieur à 1 dans ce cas.

    Voili voilou...en prenant le contre pied de cet étalage d'inepties il est néanmoins possible d'avoir des installations PACs efficaces et écologiquement responsables, mais elles sont rares...

  28. #22
    STRAWBALL

    Re : mes déboires avec ma PAC

    @bobystar
    malheureusement tu n'es pas le seul dans ce cas et les commerciaux manient les COP des PAC avec une virtuosité inquiétante. Je ne te parle pas de la durée de vie des PAC d'ici 4 ou 5 ans on en reparlera!

    Pour ton problème:
    Tu dis dans ton post que la boite t'a garantis 22°C et 50% d'économie!
    Si tu as un écrit quelconque de leur part stipulant cette garantie, un calcul de bilan thermique etc... le mieux c'est de les mettre en justice. C'est pas marrant mais mon ancienne boite y a eu droit en 85.
    Adhère à un association de consommateur type Que Choisir.
    Un professionnel est tenu à une obligation de résultat.
    Renseigne toi auprès du tribunal de commerce, fait expertiser ton installation pour l'expert accrédité auprès du tribunal.
    Au vu de l'expertise demande par carte lettre recommandée une conciliation à l'amiable, utile pour prouver ta bonne volonté.
    S'il refuse, prends contact avec la DGCCRF puisqu'il y a tromperie manifeste!

    Si tu ne veux pas t'y lancer: revends ta PAC, cherche une chaudière à bois fonte type Morvan d'occase. Il y en a régulièrement à vendre quand les personnes ne peuvent plus assurer la corvée de bois: c'est ce qui te coutera le mois cher cout/investissement!

    Désolé mais tous ce que disent les pro n'est pas parole d'évangile! (un ancien pro)

  29. #23
    Ulyssesourd

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Dans une région où l'hiver peut etre rigoureux il ne faut pas mettre des PAC air-eau mais plutot des PAC eau-eau ou géothermie. Donc bobystar doit demander à la société de l'échanger contre une pac eau-eau et faire placer des tubes PER à la cave comme l'a dit herakles. La copine de ma femme ne m'a pas écouté, elle a fait installer un PAC air-eau pour plancher chauffant, que je lui ai déconseillé. Et on verra bien par la suite. Elle a fait installer cette PAC sans faire l'isolation de sa maison, une erreur! Pour note, elle a payé 15.000€ l'installation chauffage + ECS. Elle m'a fait venir que j'apprécie la qualité de l'istallation et la chaleur qu'il fait dans la maison ... on verra bien la facture d'EDF. Dommage qu'il ait des gens qui nous prennent pour des inexpérimentés puisqu'on n'est que de bons bricoleurs et pas des pros... Dommage...

  30. #24
    adel43

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Bonjour,
    Moi j'ai une PAC à 110 mètres d'altitude, je chauffe depuis 2 ans, j'étais au propane avant, j'ai divisé mon budget chauffage par 3. Donc moi j'en suis contente et ne regrette pas du tout mon choix.
    Quant au rafraichissement, je ne m'en sers pas car même l'été on a jamais de trop forte température et il fait toujours frais dans la maison
    En plus petit détail mais pour moi qui a son importance, j'ai revendu mon sèche linge, car avec ce système, le linge sèche très très vite...

    Bonne année à tous

  31. Publicité
  32. #25
    etpourquoipas

    Re : mes déboires avec ma PAC

    pour le cas de Adel43, cf suite de la discussion en bas de la page:
    http://forums.futura-sciences.com/thread37123-2.html

  33. #26
    lolodecarvin

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Citation Envoyé par adel43 Voir le message
    Bonjour,
    Moi j'ai une PAC à 110 mètres d'altitude, je chauffe depuis 2 ans, j'étais au propane avant, j'ai divisé mon budget chauffage par 3. Donc moi j'en suis contente et ne regrette pas du tout mon choix.
    Quant au rafraichissement, je ne m'en sers pas car même l'été on a jamais de trop forte température et il fait toujours frais dans la maison
    En plus petit détail mais pour moi qui a son importance, j'ai revendu mon sèche linge, car avec ce système, le linge sèche très très vite...

    Bonne année à tous
    oui, mais quel etait ta chaudiere, de quelle année était elle et quel etait son rendement?

  34. #27
    optimal

    Arrow Re : mes déboires avec ma PAC

    Bonjour/bonsoir. Ma maison de 110 m² de plain pied est en construction dans la région toulousaine et j'ai prévu une PAC, avec la contrainte de faire une isolation intérieure en autoconstruction, l'extérieure étant pour le moment peu développée en France et donc mal maîtrisée, avec tous les risques que cela peut impliquer. Bien qu'ayant lu tous les arguments contre les PAC, j'ai cherché une alternative mais n'ai été conquis par aucune, et ce n'est pas faute d'y avoir longuement réfléchi:

    - pas de gaz dans le lotissement (mais ce n'était pas une solution)

    - solaire (sud +/- 20%) pas possible à cause des Bâtiments de France, avec pente du toit orientée au mieux au sud-ouest, 55° du sud pour être précis

    - convecteurs rayonnants ou résitances au sol éliminés car pire que la PAC aérothermique

    - très peu de terrain pour la géothermie horizontale

    - trop de risques pour la verticale dont les forages ne ont pas remboursés en cas de choux blanc

    - le chauffage au bois c'est sympa en appoint et je préfère laisser cette corvée quotidienne aux admirateurs du feu et/ou retraités. Je connais les rendements des poëles modernes et donc leurs performances ainsi que leurs autonomies. Le granulé reste encore acceptable mais pas en en chaudière pour des habitations aux petites surfaces.


    Mais je limite le "mal" en:

    - préférant un plancher basse température aux radiateurs ou PAC réversible

    - choisissant une PAC à technologie Inverter avec COP nominal de 3,56

    - ayant refusé le rafraichissement été (le commercial de France Géothermie n'a d'ailleurs pas compris )

    - surpassant la RT2005, certes un garde-fou, pour l'isolation intérieure (oui je sais) des murs extérieurs (R=4,3 et peut-être 5), sol (R=4) et toiture (R>7 + volige), sans ou très peu de ponts thermiques grâce à l'isolation périphérique de la dalle

    - n'étant pas frileux, avec des besoins ne dépassant pas 19°C

    - et donc en limitant la puissance de la PAC à 6700 W (le triphasé n'est plus une fatalité )

    - pensant à un éventuel chauffage d'appoint tel que le bois (mais qui resterait un plaisir relatif)

    - profitant de vitrages à l'argon (et en PVC à faible coefficient dans la mesure du possible)

    - limitant ma hauteur sous plafond à 2m50

    - choisissant une VMC double flux à haut rendements (si tout va bien)

    - 2 chambres et séjour avec 2 baies en 240 exposées sud-ouest (avec protection estivale grâce à un arbre caduque et pergola) avec peu d'ouvertures au nord

    - n'habitant pas au nord de la France.

    Le dégivrage de la PAC est sensé être assuré par inversion de cycle selon les besoins (oui je sais), ce qui ne devrait pas faire chutter le COP moyen au dessous de 2.

    De plus j'ai déjà accepté un crédit Vivrélec pour l'investissement dans la PAC. (je n'ai pas trouvé de Smiley "diable" qui faisait la tronche)

    Mais je compte bien aller visiter dans maisons témoins véritables utilisateurs au quotidien. Même si sélectionnés par l'installateur, il n'a pu les inventer ou les soudoyer.


    Bref, je ne pense pas avoir choisi la pire des solutions avec les contraintes que j'ai et que les gens doivent subir (et qui sont réelles). Oui j'aurais pu les contourner en...

    ... ne faisant rien.

    Tout le monde ne peut pas être passionné de maison passive, même si je suis d'accord pour dire qu'"Au royaume des aveugles, le borgne est roi". Mon constructeur me prend déjà pour un original.

    Mais n'y a-t'il pas de PAC en Allemagne ?

    Même si je reste toujours ouvert à toute nouvelle (et pressante) idée, je demeure convaincu que le progrès ne doit hélas pas être lié à la consommation d'énergie.

    Ce discours reflète ma pensée et n'a pas pour but d'influencer qui que ce soit dans son choix de mode de chauffage.
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

  35. #28
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : mes déboires avec ma PAC

    - préférant un plancher basse température aux radiateurs ou PAC réversible

    - choisissant une PAC à technologie Inverter avec COP nominal de 3,56

    - ayant refusé le rafraichissement été (le commercial de France Géothermie n'a d'ailleurs pas compris )

    - surpassant la RT2005, certes un garde-fou, pour l'isolation intérieure (oui je sais) des murs extérieurs (R=4,3 et peut-être 5), sol (R=4) et toiture (R>7 + volige), sans ou très peu de ponts thermiques grâce à l'isolation périphérique de la dalle

    - n'étant pas frileux, avec des besoins ne dépassant pas 19°C
    Qu'est ce vous serez à plaindre en région toulousaine avec ses étés très chauds sauf si vous aimez réellement la chaleur !

    je comprends la réaction du commercial ...qui sait d'ailleurs très bien ce qui va se passer en cas de canicule...

    résumons:

    très bonne isolation par l'intérieur
    plancher chauffant = chape très mince sur isolant = 4 à 6cm = peu d'inertie

    bref aucune inertie ..Bon pour réguler finement le chauffage en hiver ..mais vous allez vite déchanter en mi-saison et en été = risques de surchauffe rapide quand un beau soleil pointe son nez et dispenses ses généreuses calories à travers les vitrages au printemps ou en automne alors que la chape est chaude au petit matin = la température va vite grimper , faute d'inertie pour "lisser" les excès de chauffe = vos allez donc ouvrir les fenêtres... et chauffer les moineaux ...

    et en ETE , vous serez obligés de prendre un climatiseur ...ou dormir dans la piscine ...

    ce n'était que mon très humble avis comme Toulousain ayant fait construire plusieurs maisons dans la région ..

    Un peu de lecture..http://forums.futura-sciences.com/ha...cher+chauffant
    Dernière modification par herakles ; 05/01/2009 à 09h07.

  36. #29
    optimal

    Unhappy Re : mes déboires avec ma PAC

    Ca y est. J'ai tout lu. Merci.
    Ma maison que je n'aurais pas voulu faire différemment si j'avais dû la refaire... Hélas.

  37. #30
    chataxe

    Re : mes déboires avec ma PAC

    Bonjour,


    Pour Emral,
    Ton premier travail sera d’isoler au maximum la maison.
    Pour le chauffage, et suivant ce qu’il te restera comme moyen après avoir isolé.
    - Si ta chaudière tien encore le coup, tu luis rajoute 1000 à 2000 litres de ballon tampon (a vérifier suivant ta chaudière) se ballon lui permettra de tourner à plein régime sans ralenti et donc de consommer moins (sauf si elle est vraiment sous dimensionner, mais avec l’isolation supplémentaire ce devrai aller)
    - Tu change ta chaudière pour une nouvelle à haut rendement + un ballon tampon (20 X le volume du foyer)
    - Tu peux aussi prendre pour investissement presque équivalent (à une très bonne chaudière bûche) une chaudière pellet, moins de contrainte mais énergie plus cher.


    Pour Optimal
    Ton choix est figé, ou es tu encore en réflexion (chauffage, construction).
    Tu a un fil spécial concernant tes installateurs de PAC.
    Si tu le souhaite tu pouvais sans problème passer au pellet, il existe des chaudières pour les petites puissances.
    Pour le solaire, le problème venait uniquement des B .F. ? je croyais (peut-être à tord) qu’il ne pouvait plus si opposer surtout en maison neuve.

    A+

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - Sabotage et astronautes ivres : sérieux déboires pour la NASA
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 6
    Dernier message: 01/09/2007, 13h43
  2. Utilité d'un ballon tampon avec une PAC géothermie
    Par Gillesgrenoble dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 10
    Dernier message: 03/08/2007, 17h50
  3. ECS avec PAC
    Par plurielle dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 33
    Dernier message: 16/02/2007, 16h45
  4. Electrolyse avec une PAC alcaline
    Par Bourkanieche dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/02/2007, 17h47
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...