Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Calcul de la résistance d'un complexe isolant enduit sous l'effet de la chaleur



  1. #1
    nicolas42

    Calcul de la résistance d'un complexe isolant enduit sous l'effet de la chaleur


    ------

    Bonjour,
    je cherche à modeliser la déformation d'un enduit de façade (chaux / sable) renforcé d'un treillis de fibres de verre posé sur isolant (liège).

    Isolant Liège :
    E1 =5 : module young liege en N/mm² ou Mpa
    a1=50/3*10^-6 : coefficient dilatation lineique liege
    dT=100 variation de temperature liège / enduit en °C
    s1 : contrainte en N/mm²
    L=1000 : longueur d’une plaque de liege en mm
    e1 : variation dimensionnelle de l’isolant (si mouvements libres)

    Treillis de fibre de verre (noyé dans l’enduit de façade)
    E2 approximé à 1700/(2.5*10^-2) module d’young (rupture à 1700Mpa avec un allongement de 2.5%)
    s2 : contrainte en N/mm²
    e2 : variation dimensionnelle du treillis sous la contrainte de l’isolant aux joints de plaque

    Je considère que la plaque de liège (si elle est bloquée à ses extremités) peut se déformer sous l’effet de la variation de température dT, ce qui engendre une contrainte s1
    s1 =E1*e1 avec e1=a1 LdT
    à s1 = E1*a1 LdT

    Si l’on considère que l‘enduit est solidaire de la plaque et récupère cette contrainte induite par le changement de température au joint de plaque.
    s1 = s2
    E1*a1*L*dT = E2*e2
    à e2 = (E1/E2) *a1 LdT

    Ce qui donne e2 = 5*(2.5*10^-2/1700)*(50/3)*10^-6*1000*100 = 1.2*10^-5

    Le treillis se déforme donc de 0.012%, ce qui correspond logiquement à la déformation subie par l’enduit.

    Mon raisonnement est il correct ? Si je délire, dites le moi !
    Quelqu’un connaît t’il l’allongement maximum avant rupture à la traction d’un enduit à la chaux ? (je suppose différent et plus faible que la résistance à la compression).

    Nicolas

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    nicolas42

    Re : Calcul de la résistance d'un complexe isolant enduit sous l'effet de la chaleur

    Bonjour à tous, allz, un ptit up,
    je vois que la nuit précedente ne vous a pas inspiré.
    Alors je me permet de vous repasser avec mon raisonnement avec les bons symboles (le copier coller de word marche pas apparement, et les sigma et autres symboles se retrouvent retranscrits en caractères classiques). Ce qui permettra peut être à l'un d'entre vous de retrouver l'inspiration
    Promis : il n'y a pas d'equa diff alors hesitez pas...
    Au plaisir de vous lire.
    Fichiers attachés Fichiers attachés
    Dernière modification par Philou67 ; 20/01/2008 à 20h32. Motif: ZIP(.doc) -> PDF

  4. #3
    nicolas42

    Re : Calcul de la résistance d'un complexe isolant enduit sous l'effet de la chaleur

    Bonjour à tous,
    je cherche bien evidemment à savoir si l'enduit armé va fissurer. Dans le cas précedent, je ne pense pas qu'il puisse y avoir de fissuration, le treillis se chargeant de reprendre les contraintes, et celui-ci étant quasi indéformable par rapport à l'isolant ou l'enduit.
    Donc en pratique, je suppose que l'on peut voir apparaitre de la micro-fissuration, mais pas de fissure en tant que tel.
    S'il y avait fissure, cela voudrait dire que
    -soit le treillis s'est allongé (2.5% d'allongement à 1700 MPa ... pas possible d'atteindre des contraintes suffisantes pour avoir la valeur d'une fissure visible avec la dilatation d'isolant peu compressible, mais un peu quand même)
    - soit l'enduit s'est décollé du support isolant.

    J'ai cherché les valeurs de dilatation pour comparer entre le PSE et le liège
    (classé 4 pour la stabilité ISOLE pour le PSE et 1 à 3 pour le liège)
    Coeff dilatation lineique liege = 0.8 à 1.6 *10^-5
    Coeff dilatation lineique PSE = 7*10^-5
    (source : cahier technique PSE N°4)

    Je n'y comprend plus rien ?????
    Le PSE se dilate plus mais est plus stable dimensionnellement que le liège ????

    @ Yoghourt : n'aurait tu pas quelque idée sur la question...

    j'espere avoir quelques données pour pouvoir faire avancer le scmilblik avec le façadier... PFFF dur quand on a un projet qui sort des chemins habituels..

    A bientot
    Nicolas

  5. #4
    emmanuel30

    Re : Calcul de la résistance d'un complexe isolant enduit sous l'effet de la chaleur

    Citation Envoyé par nicolas42 Voir le message
    Bonjour à tous,
    je cherche bien évidemment à savoir si l'enduit armé va fissurer. Dans le cas précédent, je ne pense pas qu'il puisse y avoir de fissuration, le treillis se chargeant de reprendre les contraintes, et celui-ci étant quasi indéformable par rapport à l'isolant ou l'enduit.

    Salut nicolas, je ne crois pas qu'il soit facile de mettre tout cela dans une moulinette magique qui va dire si sa fissure ou pas, le risque de fissuration augmente avec :
    *Le dosage de la chaux.
    *L’epaisseur.
    *La chaleur quand tu fais l’enduit, séchage trop rapide, surtout s’il y a du vent.
    *La consistance de l’enduit, plus l’enduit est mou quand tu le mets en place, plus il risque de fissurer surtout s’il n’est pas trop taloché.

    Ensuite quand tout est en place et que l’enduit a durcit, ce n’est pas une canicule qui va le faire fissurer, mais plutôt un grand froid.

    La maison, qui est isolée par l’extérieur est stable en T° et en dimension et quand il fait chaud l’enduit (qui est en somme solidaire du mur par l’intermédiaire de l’isolant) se dilate et il subit donc des contraintes de compression, donc aucun risque de fissuration ni de détérioration puisque l’enduit est résistant à la compression.

    Par contre quand il fait froid la surface totale de l’enduit + fibre de verre, rétrécit et c’est à ce moment que les contraintes de tractions apparaissent.

    De toute manière avec la fibre de verre s’il y a fissure elle, sera très faible à peine visible, à condition qu’elle ne soit pas provoquée par un mouvement du bâtit, et dans tous les cas cette fissure n’altèrera que l’esthétique, aucun risque sur la longévité de l’enduit.

    Tu pourras toujours la camoufler en passant un badigeon sur la façade à un moment ou il fait assez froid, mais sans gel bien sur.

    Ce camouflage sera parfaitement efficace quand le mur est sec par contre après une grosse plue battante, au moment ou le mur sèche, il peut y avoir pendant un jour ou deux une légère trace plus foncée au niveau de la fissure.

    Cela peut être ennuyeux s’il y en a beaucoup, mais bon pas trop quand même, il y a des pauvres gens qui perdent leurs maisons et parfois leurs vies par des pluies diluviennes ou des typhons, alors les petites traces sur notre façade quelques jours par an ont-s’en tape. Ce qui compte vraiment, c’est de réduire au maximum nos émissions de co2 au plus tôt.


    Suivant ce lien il semblerait que des défauts esthétiques ne sont pas pris en compte dans une garanti décennale.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits de l'univers de la maison. Parmi nos sujets :

Discussions similaires

  1. Isolant en fibre de bois et enduit chaux
    Par bcoquille dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/11/2011, 12h03
  2. Cherche isolant chaleur de conduit de poîl
    Par geralterego dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/12/2009, 17h04
  3. théoreme d'unicité (d'un complexe sous forme algébrique)
    Par marocain94 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 6
    Dernier message: 16/09/2007, 14h21
  4. Poele de masse, enduit isolant et dalle
    Par jb22 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/04/2007, 22h07
  5. calcul de la valeur d'un resistance
    Par Caesar dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/11/2005, 14h21
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...