Répondre à la discussion
Page 16 sur 43 PremièrePremière 16 DernièreDernière
Affichage des résultats 451 à 480 sur 1268

Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?



  1. #451
    BioTop

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?


    ------

    A chaque région ses problèmes, la pression "migratoire" vers le soleil fait que chez nous tout se vend, tout se loue...

    -----

  2. Publicité
  3. #452
    Philou67

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Alsace : oh... le vilain petit canard de la géothermie.

    J'apprend aujourd'hui dans les DNA, mais également relayé dans les journaux régionaux de F3, qu'Adrien Zeller, président du conseil régional d'Alsace, a signé un accord de partenariat avec Electricité de Strasbourg, filiale locale d'EDF pour ... je vous le met dans le mil : le développement de l'énergie renouvelable qu'est la pompe à chaleur.
    D'ailleurs, les reportages sont bien mal fait, car ils ne mettent en avant QUE la pompe à chaleur, sans vraiment indiquer clairement que l'énergie renouvelable, c'est la géothermie, et surtout pas la pompe à chaleur.

    Résultat : la région va accorder une aide de 200 à 400 € qui sera complétée par une aide d'Electricité de Strasbourg (200€ à priori), et ce sous condition de ressource. L'objectif visé est bien de cibler les ménages à revenus modestes. Tous cela en précisant par ailleurs qu'un système de pompe à chaleur à un cout de 20 à 22k€ (bon, je pense que ce ne sont pas les 200 à 400 € de plus qui feront énormément pencher la balance).
    Dans le même temps on constatera que la région accord 450€ pour un CESI, là où la région Lorraine accorde plus de 1000€.

    Et chacun y va de son expérience personnelle, avec par exemple, à Griesheim près Molsheim, où un lotissement a entièrement été conçu autour de la géothermie individuelle (pour les propriétaires accédant, c'était visiblement une obligation). Quelle belle réalisation, là où une solution collective profonde aurait sans doute trouvé un meilleur rendement écologique (à priori, mais je n'en ai pas la certitude, il semblait d'après le reportage qu'il s'agissait de géothermie horizontale). Et là, notre bon père de famille de s'exclamer : après un retour d'expérience de 2 ans, je suis entièrement satisfait, j'ai une facture électrique de 30€ par mois pour mon chauffage.

    En lisant et en écoutant ces reportages, il est clair qu'ils établissent très explicitement le lien entre POMPE A CHALEUR et ENERGIE RENOUVELABLE.

    Je pense qu'une lettre à M. Adrien Zeller s'impose, c'est une évidence. Je fait appel à toi r17777, c'est le moment de rassembler tous nos argumentaires pour exposer clairement les enjeux... Et ton résumé en libre relecture sera un bon point de départ, si tu m'y autorises

  4. #453
    r17777

    Thumbs down Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Alsace : oh... le vilain petit canard de la géothermie.

    J'apprend aujourd'hui dans les DNA, mais également relayé dans les journaux régionaux de F3, qu'Adrien Zeller, président du conseil régional d'Alsace, a signé un accord de partenariat avec Electricité de Strasbourg, filiale locale d'EDF pour ... je vous le met dans le mil : le développement de l'énergie renouvelable qu'est la pompe à chaleur.
    Rien d'étonnant puisque cette région est la seule a avoir voté à ..... heuuuuu .... hemmmmmm !!
    Hors sujet !! ....
    N'empêche que personnellement j'y vois un bon lien, entre bon technocrates qui se respectent ...

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message

    En lisant et en écoutant ces reportages, il est clair qu'ils établissent très explicitement le lien entre POMPE A CHALEUR et ENERGIE RENOUVELABLE.
    Une fois de plus dans ce domaine on prend tout pour argent comptant !!

    "Zeller de rien avec mes idées réçues ... "

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Je pense qu'une lettre à M. Adrien Zeller s'impose, c'est une évidence. Je fait appel à toi r17777, c'est le moment de rassembler tous nos argumentaires pour exposer clairement les enjeux... Et ton résumé en libre relecture sera un bon point de départ, si tu m'y autorises ;)

    Vous y êtes même très pompe à chaleureusement invité ...

    Mais quelle base prendre ... mon truc sur APPER ... ou une autre architecture de présentation ?

    Là je suis de plus en plus pris ... malheureusement ...
    Mais peut être qu'une petite contrib de Cécile pourrait nous donner une sorte de colonne vertébrale ... ou un support


    Sinon à par ça j'ai toujours pas réussi à récupérer ton fichier sur les deux reportages JT France 2 (augmentation de 75% de l'élec pour les professionnel depuis la dé régularisation, et logements HLM à isolation plus que modérée) ...

    Pour ce faire exceptionnellement je vais remettre en marche mon serveur FTP … la suite en MP …

  5. #454
    bibice

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    M. Zeller n'a pas des actions dans Electricité de Strasbourg par hasard?

    Avoir le courage d'entreprendre quelque chose est l'un des principaux facteurs du succès.

  6. #455
    r17777

    Talking Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    "Zeller d'être zuze z'et partie z'ou quoi?!"

  7. #456
    Philou67

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Electricité de Strasbourg est une filiale à 100% de EDF depuis 1954 (du moins jusqu'en 2004). A présent, avec la dérégulation, je ne sais pas ce qu'il va advenir. Par ailleurs, ES possède plusieurs filiales, notament un réseau de câble multimédia (TV, internet, téléphone). ES produit son électricité essentiellement de barrages sur le Rhin il me semble (mais c'est à confirmer).
    Par ailleurs, la proximité de notre région avec la Suisse, où il se dit que la géothermie individuelle y est bien plus développée, et que c'est la solution d'avenir pour le chauffage, n'est sans doute pas non plus un phénomène à ignorer lorsque l'on regarde le développement économique de cette technologie dans notre région. Plusieurs fabricants de pompes à chaleur sont implantés en Alsace, et certains font d'ailleurs appel à des foreurs suisses pour réaliser les puits de captage.

    En cherchant encore un peu, et suite aux annonces récentes sur les JT (notament F2) des effets de la dérégulation du marché de l'électricité, on peut citer le texte suivant du site d'ES :
    Citation Envoyé par www.electricite-strasbourg.fr
    Dans l’état actuel de la réglementation, il n'est pas possible de revenir au tarif réglementé après l’avoir quitté.
    [HS]
    Par ailleurs, je peux donner en MP un lien vers deux reportages de F2 diffusés cette semaine. L'un deux décrit les effets de la dérégulation du marché électrique en France et chez les professionnels, et le deuxième sur les effets d'un chauffage électrique dans un immeuble neuf de Mulhouse, conçu par ailleurs, par un architecte de renom.
    [/HS]

  8. Publicité
  9. #457
    r17777

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    pour cloturer notre petit HS

    en attendant les porposition de courrier ou de notice commune ...

    http://www.liberation.fr/actualite/s.../202379.FR.php

    Coup de froid manifeste dans la Cité
    A Mulhouse, des locataires d'HLM conçues par Jean Nouvel se plaignent du coût du chauffage.
    Par Thomas CALINON
    QUOTIDIEN : Mardi 5 septembre 2006 - 06:00
    Mulhouse (Haut-Rhin) envoyé spécial


    Débourser environ 500 euros par mois pour un appartement HLM conçu par un architecte de renom, cela s'appelle une belle opportunité. Mais quand il faut y ajouter 200 euros mensuels, voire plus, pour s'acquitter de la facture d'électricité, l'affaire se corse. Telle est la déconvenue vécue par une dizaine de ménages locataires de la Cité Manifeste, à Mulhouse (Haut-Rhin).
    Cet ensemble de 61 logements sociaux a été inauguré en 2005 par le ministre de l'Emploi et du logement, Jean-Louis Borloo. «Cela va être conceptualisé comme un virage complet dans l'idée du logement», s'enthousiasmait-il à l'époque. «J'ai 61 locataires heureux qui se la pètent», triomphait peu après Pierre Zemp ( Libération du 1er juillet 2005), directeur de la Société mulhousienne des cités ouvrières (Somco). C'est lui qui a porté la Cité Manifeste. L'idée : montrer qu'en respectant le budget contraint du logement social classique, il est possible de «faire autrement», plus beau et plus agréable à vivre. La Somco se tourne vers Jean Nouvel, qui s'entoure de confrères (Shigeru Ban et Jean de Gastines, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal, Duncan Lewis, Matthieu Poitevin) chargés chacun d'imaginer une dizaine de logements.
    Blog. Au moment de son inauguration, la Cité Manifeste est bien accueillie. Mêlant béton, bois et acier, détournant de leurs usages des éléments d'ordinaire peu nobles (cabanes de chantier, serres agricoles), les architectes proposent un ensemble harmonieux aux formes variées. Jean Nouvel signe dix duplex de quatre à cinq pièces, avec séjour au rez-de-chaussée reprenant l'esprit du loft et volumes verticaux perçant les deux niveaux. C'est beau. Mais les locataires déchantent l'hiver venu en voyant leur compteur électrique défiler à vitesse grand V. A Mulhouse, l'hiver est parfois rude. Les avances sur consommation calculées par EDF se révèlent insuffisantes. En juillet, les rappels sur facture tombent. L'un des locataires égraine les verdicts sur son blog. «Famille 1 : surface 120 m2 ; facture annuelle : 2 200 euros. Famille 2 : surface 140 m2 ; facture annuelle : 2 500 euros...»
    «Marginal». Rapidement, les ménages s'organisent et signent leur propre manifeste. «En moyenne, écrivent-ils, les sommes d'électricité mensuelles à payer pour avoir une température décente dans les appartements pensés par Jean Nouvel se sont élevées à 250 euros, soit le double de l'estimation initiale.» Des dépassements qui révèlent, selon eux, un problème structurel. «Quand on met les radiateurs électriques en hiver, on essaie d'avoir 19 °C dans la pièce principale. C'est affolant parce que pour arriver à ça, ça fonctionne tout le temps !» raconte Céline Dillerin, dont la famille de cinq personnes occupe un quatre pièces de 120 m2. «Nous, comme on a un bébé, on essayait de maintenir 24 °C», poursuit Fabrice Giavitto. Ajoutez un climatiseur pour l'été, cela porte la facture annuelle à 3 100 euros.
    «Le loyer et l'électricité, cela fait 850 euros mensuels, calcule-t-il. Quasiment les trois-quarts de ma paie. Un logement social, c'est normalement pour aider les gens à sortir la tête de l'eau. Là, ils sont en train de nous enfoncer.» «Personne ne se plaint de vivre dans une architecture contemporaine, précisent Didier Torte et Cécile Texier, un jeune couple avec enfant. Mais est-ce fait pour les gens qui y vivent ou est-ce juste un coup de pub ?» Eux sont parvenus à limiter les dégâts : 1 500 euros par an, «15 °C en hiver» en enfilant pulls et chaussettes épaisses.
    Sur la défensive, le directeur de la Somco redoute le raffut qui pourrait être fait autour de ce «problème marginal». La Cité Manifeste est avant tout un projet «expérimental», insiste-t-il, sans ambition «exemplaire». «On a insisté sur la qualité de l'environnement, le mode de vie. Les logements respectent les réglementations thermiques, mais le développement durable n'était pas au centre des débats», explique Pierre Zemp. Des études techniques sont en cours afin de trouver des solutions pérennes. Les foyers frondeurs, qui réclamaient des aides d'urgence de la Somco pour faire face aux factures d'électricité, n'ont obtenu que le report de l'échéance à fin octobre, pour trois d'entre eux seulement. Ils ont le sentiment de n'être pas écoutés et jettent des regards accusateurs sur les convecteurs électriques, ni très grands ni très modernes, qui équipent leurs logements. «Des grille-pain», selon Fabrice Giavitto.
    «Déménager». A budget contraint, Jean Nouvel est le seul des architectes de la Cité Manifeste à avoir fait le choix du chauffage électrique les autres ont opté pour le gaz, plus cher à l'investissement. Il exclut toute erreur de conception : «Il faut savoir quelles options on prend sur la qualité d'un appartement, on ne peut pas avoir tous les avantages sans aucun inconvénient . Je préfère avoir 60 m2 en plus et une température qui descend à 14 °C dans le séjour la nuit. Ce sont des appartements de taille exceptionnelle, jamais ils ne pourront être chauffés comme de petits espaces. Alors il faut aussi apprendre à bien habiter ces grands volumes, à couper le chauffage la nuit, pour ne pas se prendre de plein fouet les inconvénients des options qui ont été prises.» L'architecte reconnaît cependant que l'installation de radiateurs plus modernes et de rideaux isolants sur les baies vitrées pourrait permettre d'améliorer le confort thermique de ses logements. Mais les locataires redoutent de devoir passer un second hiver dans les mêmes conditions. Certains ont déjà fait une croix sur la Cité Manifeste. «On veut déménager, affirme Fabrice Giavitto. L'appartement nous plaît, c'est vaste, on a un jardin, mais si c'est pour passer chaque hiver comme ça, c'est pas la peine.»
    voir aussi les réaction sur cette même page ...

    PS : le fichier "deux reportages" compte deux sources de plus sur le réseau de partage

  10. #458
    Linn

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Bonjour!
    Je suis allée faire un tour à la foire Européenne à Strasbourg, hall habitat, et là, pas mal de surprises (mais sont-ce vraiment des surprises?). On y trouve tout un tas de stands de "chauffage par energies renouvellables" et on y vend, devinez quoi, des pompes à chaleur. Toutes les marques et tous les installateurs y sont mais je n'ai vu en tout et pour tout, que 2 capteurs solaires. J'ai même eu l'oeil attiré par un prospectus vantant les mérites du SSC, et qui vendait en fait un chaudière à gaz couplé à un malheureux panneau. Et par dessus le marché, on présente aussi des clims à tire-larigot.
    N'y a-t-il rien à faire pour combattre cette publicité mensongère? Tous les gens à qui j'essaie d'expliquer (grâce à vous, hé, hé) pourquoi nous ne voulons pas de PAC et pourquoi il ne s'agit pas d'une énergie renouvelable me regardent comme si je tombais de Mars. Même une certaine agence de construction écologique ayant pignon sur rue, et proposant des "formations professionnelle appronfondie en biologie de l'habitat, conception saine, analyse biotique des lieux" (!) propose ces systèmes, j'ai visité une de leur maison. C'est quand même un peu fort, des gens qui vous expliquent qu'ils sont très sensibles à l'environnement, qu'ils ne veulent que des matériaux naturels, enduits à la chaux, isolants sains, biorupteurs pour l'éléctricité.... et qui installent une PAC. Comment mettre en place une vraie information? Moi, j'ai eu la chance de tomber sur ce forum avant de me lancer dans mon projet de construction, mais sinon, je me serais retrouvée avec une maison RT2005 et une PAC comme plein d'autres. Peut-être que les magazines de consommateurs prêteraient une oreille attentive et assureraient une assez large audience, qu'en pensez-vous?

  11. #459
    Philou67

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Ce qui est très fort, c'est que l'article des DNA de samedi indique en légende d'une photo présentant une PAC dont on ne peux absolument pas ignorer la marque tellement elle est visible :
    Citation Envoyé par DNA
    La pompe à chaleur permet de réduire la consommation énergétique des ménages.
    Un mode de chauffage, quel qu'il soit, n'a jamais changé la consommation énergétique d'un ménage... tout au plus, il a un effet sur ces factures de chauffage.
    Les vrais dispositifs qui permettent de réduire la consommation énergétique sont l'isolation, la conception climatique, passive ou basse énergie...
    Ce sont ces arguments que les élus d'opposition ont probablement sous-entendus
    Citation Envoyé par groupe d'opposition au conseil régional
    ... les aides de la Région Alsace doivent demeurer réservées aux énergies renouvelables et aux moyens permettant la baisse de consommation d'énergies primaires et indépendantes des distributeurs d'énergies quels qu'ils soient.
    Au passage, je précise les conditions d'obtention : IR (Impôts sur le revenu) < 750€ pour une rénovation, IR < 1200€ pour une construction neuve. Il est vraiment temps que le prix de l'électricité montre son vrai visage...

  12. #460
    BioTop

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Du bon usage de nos impôts...

    Bientôt des élections tout azimut, c'est le moment de faire levier sur nos institutions.
    A votre avis, dans quels domaines nos collectivités locales (Communes, Communautés de communes ou d'agglomérations, Conseils Généraux et Régionaux) devraient-elles mettre en place des aides ?
    - L'isolation me semble une évidence,
    - Pour le solaire il n'y a pas photo,
    - l'utilisation de la filière Bois-énergie là où il ya du bois
    - la promotion du puit Provençal...pas seulement en Provence..
    - Quoi d'autre?

    Mais ce n'est pas suffisant....
    Quels sont les critères pertinents pour s'assurer que notre argent sera bien employé?

    Et ce n'est toujours pas suffisant....
    Comment éviter l'effet d'aubaine chez les distributeurs/installateurs ?

    Et n'oublions pas....
    Qu'il faut aussi informer ?


    doublon, pour répondre à ce message, utilisez plutôt ce fil :
    http://forums.futura-sciences.com/thread97092.html
    Dernière modification par Quisit ; 12/09/2006 à 19h19. Motif: doublong

  13. #461
    Philou67

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Pour en finir avec l'article des DNA... il faut également citer un sous-titre erroné
    Citation Envoyé par DNA
    Prélèvement gratuit d'énergie
    corrigé juste en dessous dans l'explicatif, pour dire que ces appareils permettent de prélever l'énergie -gratuite - contenue dans le sol, ....
    Et oui, l'énergie du sous-sol est gratuite, mais l'énergie qui va permettre de l'extraire ne l'est pas, comme elle n'est pas moins renouvelable, mais ça... c'est bien tout l'objet de ce fil.

  14. #462
    r17777

    Arrow Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    salut à tous heureux de voir qu'il y'a comme un debut de mouvement de véritable information ...

    pourquoi ne pas créer un nouveau fil à ce sujet...
    Ici ou sur un autre forum plus spécifique à ce genre d'action? qui en connait un bon?
    peut être la création d'une association d'information contradictoire sur le marché des PAC ( écrivez moi en MP)

    sinon, pour votre info, voici la contribution collective inter associative au PEB (Plan Energies Bretagne ) ...

    ça va plutôt bien dans le sens de tout ce que l'on est entrain de parler là en ce moment ...

    Citation Envoyé par contibution PEB inter associatives
    Introduction

    A l’issue de la première série de réunions du Plan Energie Bretagne (janvier-juin 2006), un certain nombres d’associations se sont rencontrées pour discuter et proposer des actions afin d’enrichir ce Plan Energie.
    L’ensemble des acteurs de cette contribution a souhaité féliciter la démarche du conseil régional pour cette concertation ouverte et sans langue de bois.

    Organisation de la contribution

    Dans un premier temps, nous distinguons les actions à mener pour atteindre les objectifs du plan énergie et les réactions à court terme, notamment celles qui doivent être prises pour gérer intelligemment les périodes de pointes de demande en électricité.

    -La première partie présente la position des associations sur la gestion des périodes de pointes.

    -La partie suivante concerne les actions MDE proposées en fonction des publics. Elles traitent essentiellement des questions de communication et de formation.

    La dernière partie concerne les actions proposées en fonction de différentes thématiques.


    1.Gestion des périodes de pointes


    En Janvier dernier, le RTE (logiquement associé au Plan Energie Bretagne, PEB) a lancé un appel d’offres pour la construction d’une centrale thermique sans la moindre réflexion faite avec les acteurs du Plan Energie Bretagne. Cette annonce va à l’encontre de la philosophie du plan énergie. En effet, alors que s’établit une réflexion de plus en plus pertinente et partagée en faveur de la Maîtrise de la demande en énergie (MDE), l’opérateur historique (RTE) semble n’accorder guère de crédit au PEB.
    Nous encourageons nos élus du conseil régional, comme l’ont déjà fait certain(e)s, à faire entendre vivement leurs choix politiques sur la gestion énergétique de la Bretagne. Afin de renforcer ce PEB, il apparaît essentiel que la région fasse entendre sa position concernant la gestion des périodes de pointe électrique.
    De plus, le type de production qui semble être retenu par RTE n’est pas une solution pertinente, tant au point de vue de l’efficacité énergétique qu’économique, alors que la cogénération (et non le cycle combiné comme on peut parfois l’entendre) apparaît bien plus en phase avec les objectifs du PEB.


    Produire plus ou consommer mieux


    L’ensemble des contributeurs promeut la mise en place d’un mécanisme des «tranches», qui permettrait de limiter la demande pendant les périodes de pointe. Cette alternative trouve toute sa logique au vu de l’indépendance énergétique, de la Directive ENR 2001/77/CE, du protocole de Kyoto, et d’un point de vue purement économique.


    2.Communication d’envergure et formation

    Une communication d’envergure du conseil régional sur l’énergie et l’éco-citoyenneté est nécessaire.
    3 cibles peuvent être visées:

    - le grand public
    - les élus
    - les collectivités

    Le grand public


    Le grand public, notamment grâce au réseau des espaces info énergie, doit pouvoir bénéficier d’une information précise sur les enjeux de la maîtrise de l’énergie et du rôle qu’il doit jouer pour inverser la tendance d’une consommation d’énergie toujours croissante. Une action de sensibilisation et de diffusion d’appareils économes en énergie peut être lancée à grande échelle. Il peut s’agir par exemple dans un premier temps d’inciter les Bretons à s’équiper de Lampes Basse Consommation (LBC) via par exemple les syndicats d’électrification, le fournisseur d’électricité! Une première approche via les LBC pourrait permettre ensuite d’amener le public à mieux cibler leurs achats notamment pour les appareils électroménagers (froid, cuisson…) et sur les économies à réaliser (veilles par exemple). Pour cette cible grand public, un ambitieux programme de rénovation thermique des logements existants doit être lancé avec les bailleurs sociaux, notamment pour réduire les inégalités en matière d’énergie.
    Sur la forme, nous pensons à la mise en place d’une «semaine de la sobriété et d’efficacité énergétique» qui servirait de vecteur pour d’une part communiquer autour du PEB et d’autre part lancer les actions citées précédemment. Cette action pourrait avoir lieu au moment des pointes.

    Les élus

    Les élus, souvent démunis quand il s’agit d’aborder la question de l’énergie sur leur territoire, doivent bénéficier d’une formation sur la nécessité de la maîtrise de la demande en électricité (MDE) et sur l’importance de la production locale d’énergie. Ils doivent ainsi pouvoir se (ré) approprier cette notion de l’énergie, via le réseau électrique qui appartient aux communes, via les futures ZDE (Zone de Développement Eolien) et également via leur patrimoine qui devient non seulement consommateur d’énergie mais également producteur. Ils ont aussi un rôle à jouer, à travers les projets d’aménagement, pour maîtriser les besoins en déplacements, encourager les transports en commun et favoriser le développement de la biomasse et de la chaleur basse température.

    Les collectivités

    Les collectivités dans leur ensemble (à tous les échelons, régional, départemental, pays, intercommunal et local) doivent également appréhender ces questions d’énergie. Réaliser un bilan énergétique et mettre en place des actions de MDE. Pour cela, avec l’aide de l’ADEME et de la Région, des postes de conseiller(e) énergie doivent se mettre en place sur l’ensemble du territoire breton, à travers notamment les agences locales de l’énergie, afin de permettre des diagnostics des consommations des bâtiments communaux, des investissements dans des équipements peu consommateurs, des constructions de bâtiment basse énergie…

    3.Approches thématiques

    Modes de chauffage

    Pour le problème lié aux pointes notamment hivernales, il apparaît urgent et nécessaire d’agir sur les modes de chauffage. Le chauffage électrique est celui qui s’est le plus développé en Bretagne en raison de son faible coût d’investissement initial et de la douceur du climat océanique. Or c’est le mode de chauffage le moins efficace sur le plan énergétique quand on considère que toute production d’électricité seule par turbine à vapeur dont la source énergétique peut-être aussi bien du charbon, du gaz, du fuel ou de l’énergie nucléaire, se traduit par une perte des 2/3 de l’énergie primaire. Or les périodes de forte demande d'électricité résultent de la conjonction d'heures de pointe et de conditions climatiques défavorables. Il est donc prioritaire de réduire les appels dus au chauffage électrique. Les solutions de chauffage par des sources thermiques, si possible renouvelables doivent être encouragées. Le bois offre une large palette d'usages (plaquettes, granulés, bûches). Les réseaux de chaleur facilitent le développement du bois énergie et de la cogénération.
    Les bailleurs sociaux doivent être contraints à montrer l'exemple de l'efficacité énergétique et les bailleurs privés doivent être encadrés par des exigences dans l'attribution des aides. Il s'agit également d'une réponse au problème que pose le coût des énergies dans le budget des
    familles à revenus modestes. La maîtrise du couple loyer-charges doit guider l'action publique. Il existe suffisamment d'usages où l'électricité s'avère constituer le seul vecteur énergétique adapté (éclairage, électronique multimédia, télécommunications, moteurs et dans la plupart des cas les appareils de froid, notamment domestique) pour en user prioritairement dans ces domaines.

    Biomasse


    La biomasse, notamment le bois représente la source d’énergie la plus exploitée en Bretagne. Son potentiel de développement offre encore de solides perspectives et son efficacité peut être largement renforcée par le développement de l’usage des matériels les plus performants et de réseaux de chaleur.

    Eolien


    Il est toujours question des moyens financiers pour la mise en pratique d’action MDE. Le cas de l’éolien présente des solutions économiques, deux possibilités sont ouvertes:

    -Lorsqu’un parc éolien se met en place sur une commune, une taxe professionnelle est reversée localement. Une bonne gestion de cet apport financier est de l’utiliser pour la mise en place d’une politique MDE locale.
    -Lorsqu’une collectivité décide de monter un projet éolien sur son territoire, le bénéfice économique facilite d’autant plus la mise en place d’une politique MDE (création d’emploi, aides locales pour l’isolation, l’installation de systèmes Enr).

    Photovoltaïque

    Le photovoltaïque, avec le nouveau tarif d’achat (0,30 c€ ou 0,55 c€) et le crédit d’impôt de 50 %, devrait être largement dynamisé dans les mois à venir. Un accord entre la Région, l’ADEME, RTE et les professionnels du secteur permettrait une large diffusion de cettetechnique et une facilité dans la mise en œuvre.

    Solaire thermique

    Le solaire thermique, en forte augmentation sur la région doit pouvoir assurer une meilleure maîtrise de la demande électricité pour des usages thermiques. Un premier travail de formation auprès des administrations, DDE, architectes des bâtiments de France, communes devrait pouvoir simplifier les démarches pour la réalisation des capteurs solaires. Une structuration d’une filière (formation des professionnels, liste qualisol bretonne, un suivi des réalisations) avec l’aide financière du conseil régional devrait doper cette filière prometteuse.

    Energies marines

    Il est important de continuer l’effort sur l’action «énergies marines», la Bretagne disposant d’un potentiel important: recherche et aides financières. Les technologies permettant leur exploitation sont à des stades de développement différents. Il n’est pas toujours aisé de cibler les projets les plus prometteurs, mais les compétences d’évaluation et d’expertises existent à travers les multiples acteurs bretons concernés, notamment via le pôle de compétitivité mer.

    Aide à l’investissement

    Concernant ces techniques de maîtrise de l’énergie (isolation par ex.) et d’énergies renouvelables en habitat individuel, il pourrait être intéressant de réfléchir à des fonds d’aide pour l’investissement (éventuellement en remplacement des actuels primes conseil régional) ainsi qu’à des prêts à taux zéro comme ce qui a été lancé par le Conseil régional d’Alsace et le conseil régional Nord-Pas-de-Calais.

    Label Effinergie
    Le collectif «Isolons la terre contre le C02», s'allie à des collectivités locales et des banques pour la création d'une nouvelle association, baptisée Effinergie. Inspirée des démarches "Minergie" en Suisse et "Passivhaus" en Autriche et en Allemagne, Effinergie a pour objectif de rallier l'ensemble des professionnels du bâtiment en France*pour élaborer d'ici 2007 un label national et pour promouvoir de façon dynamique les constructions à basse énergie. A l’image de plusieurs régions, la Bretagne, qui accueillait en 2006 les assises nationales de la HQE, pourrait s’associer à cette démarche.

    vous avez bien évidément constaté qu'on y parle aucunement de la "vilaine chose"...
    peut être qu'y'avait un gars qui y a suffisament brasser d'air pour dire "stop au pac!", ou du moins faire prendre conscience qu'il fallait arréter d'en faire la promotion, surtout dans le corp asociatif environementale ... (les EIE notament ! )

    sinon à par toute ces bonnes choses, je regrette :

    1/ qu'il n'y figure pas les mots et expréssions clé tel que "architecture climatique", "maison passive", et que ce document peut laisser la part belle au commerce des systèmes actifs au détriment du passif... et qu'il n'a pas le mérite de faire connaître les orientations simplificatrice de la construction passive au non érudits (souvent décideurs)

    2/ qu'on ne révèle pas les fréquentes oppositions entre "réduction du besoin" et "réduction de la consommation apparente et facturée"... même si il est soulevé le différenciel entre énergie final et énergie primaire dans le domaine de l'électricité notament ...

    3/qu'on n'y soulève pas la question des bons vecteurs énergétique hors chauffage ... ex ,la cuisson (ou l'ECS) élec même bien classé sur l'étiquette énergie est une bétise éconologique!!

    4/ qu'on parle d'électricité spécifique obligatoire pour la productuion de froid mais qu'on oublie de spécifier "uniquement dans le cadre alimentaire et pharmaceutique = Exit climatisation ", ce qui renvois aussi à mon premier point ...

    5/ qu'on parle d'aide mais pas de dispositifs qui pourraient permettre de sélectionner de manière réellement éconologique du puis à la roue les equipements ou travaux pouvant en bénéficié, ni de dispositif permettant de contrôler que ce soit bien la population qui en tire de réel bénéfice et non quasi uniquement le corp profféssionel !

    Mais tout ça c'est de ma faute, faute de temps, j'étais absent aux réunions de redaction de ce document ! et pourtant je fais partie de plusieurs de ces associations ...
    Dernière modification par r17777 ; 12/09/2006 à 09h24.

  15. Publicité
  16. #463
    laurent601

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    BONSOIR
    je suis nouveau sur le site et je suis a la recherche d un mode de chauffage pour mon pavillon.Que me conseillez-vous car j'entends ici et la beaucoup de chose mais je suis un peu perdu .
    PAC AIR/AIR
    PANNEAU SOLAIRE
    ????
    merci pour vos reponse.

  17. #464
    bibice

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Citation Envoyé par laurent601 Voir le message
    BONSOIR
    je suis nouveau sur le site et je suis a la recherche d un mode de chauffage pour mon pavillon.Que me conseillez-vous car j'entends ici et la beaucoup de chose mais je suis un peu perdu .
    PAC AIR/AIR
    PANNEAU SOLAIRE
    ????
    merci pour vos reponse.
    Bonsoir laurent,

    Un bon mode de chauffage? Une bonne isolation avec une conception bénéficiant des apports passifs, voila ce qui s'appelle réellement une économie d'énergie. Apres, tu peux chercher un appoint pour les périodes rudes...
    Je pense que c'est un bon point de départ.
    Avoir le courage d'entreprendre quelque chose est l'un des principaux facteurs du succès.

  18. #465
    BioTop

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    1/ qu'il n'y figure pas les mots et expressions clés tel que "architecture climatique", "maison passive", et que ce document peut laisser la part belle au commerce des systèmes actifs au détriment du passif... et qu'il n'a pas le mérite de faire connaître les orientations simplificatrice de la construction passive aux non érudits (souvent décideurs)
    Bonjour r17777.

    Toujours intéressants tes posts, même pour un décideur en cours d'érudition!
    Je vais même les utiliser lors de réunions pour définir la politique énergétique des Communes et Communautés de Communes dans lesquelles je trempe un peu…

    Cela étant, j'ai un cas où une PAC "nucléaire" pourrait être la seule solution. Un cas d'école naturellement! L'un de ces cas que l'on ne rencontre jamais dans la vraie vie !
    Imaginons... une salle des fêtes de 800 m2, un volume important du à ses 6 m au pignon, construite il y a 25 ans. Elle est mal isolée, le sous-sol est inondable et ouvert aux 4 vents, pour couronner le tout, elle est chauffée par des aérothermes électriques non régulés...

    j'ai pensé dans un premier temps qu'on pourrait évidement parfaire l'isolation, puis couvrir le pan sud de la toiture de panneaux photovoltaïques et voir ce qu'on pourrait faire de cette énergie....en pensant naïvement que (Economies réalisées+Revente de courant à EDF ) € ~= (Chauffage+éclairage+alimentat ion Orchestres) €

    Problème... cette toiture est surplombé au Nord par une petite falaise, et est régulièrement l'objet de jets de pierre! (Dans un village de 2000 habitants, il est impossible de surveiller efficacement les édifices publics!!), les panneaux en toiture m'ont donc été déconseillés...

    Quel mode de chauffage mettre en place, quels travaux pour quels coûts.... Sachant que lorsqu'on parle de finances publiques et donc qu’il faut privilégier les coûts d'investissement sur les frais de fonctionnement.

    J'en suis arrivé aux conclusions suivantes:
    1) qu'il me fallait isoler en abaissant la hauteur sous plafond de la salle, isoler le plancher par le plafond du sous-sol,
    Ensuite soit isoler les façades par l'extérieur, dans le cas où l'on chaufferait en continu, soit par l’intérieur, dans le cas où l'on ne chauffe qu'au moment de l'utilisation.

    2) Que le système de chauffage devant pouvoir être utilisé par tout le monde et ne nécessiter aucune intervention humaine doit s'apparenter au système existant... presse bouton,

    4) Qu'une PAC "Nucléaire" eau/eau est peut-être une solution en enterrant le réseau capteur sous le stade qu'il faut rénover.

    5) Qu'on pourrait sous ce même stade intégrer un puit Provençal afin de se se passer de clim l'été et d'économiser le nucléaire l'hiver.

    6) Faire de l'hyperventilation nocturne pour rafraîchir un peu plus le bâtiment l'été...

    Mais bon, là je délire un peu... Il vaut sans doute mieux raser ce gouffre énergétique et construire un beau "bâtiment passif" à l'"Architecture bioclimatique" caloriephile et electricitophobe à souhait... dans un vingtaine d'années quand les finances le permettront...

    Cordialement,
    Be au Top!

  19. #466
    r17777

    Arrow Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    réponse super rapide , brute de décoffrage sans mûre reflexion ...
    désolé pas le temps aujourd'hui

    0/ pas de photovoltaïque qd il sagit de problème chauffage ... ! même si il s'agit d'un dispositif de rentabilité indirecte ( ratio vente/ conso ) .. le PV ça doit tjrs venir en dernier ... la cerise sur le gateau en quelques sortes!

    1/ ce ne serrat pas une PAC nucléaire comme tu dis mais une pac à énergie primaire thermique+ nuck ( Thermique très largement > au nuck .... voir souvent 0 nuck!)


    2/ on ne le dirat jamais assez ... " il faut boucher la passoire avant de changer le robinet" (Quisit)
    " la question de savoir quelle énergie par rapport à une autre est un combat perdu d'avance ! seul l'isolation est la solution durable !" (R.Bobeda)

    donc faire tout votre possible de ce côté là ...

    3/si ce n'est pas déjà fait, se raprocher de l'association AMORCE ( ou équivalent) , qui en principe aide à la mise en place d'emploi d'économe de flux , dans les grosse communes ou les COM/COM..
    employés très utiles qui en principe (si bonne formation) permettent de dégager des priorités... peut être que la mairie ( la secrétaire en chemisier avec chauffage à 25 tout l'hiver, sans régulation nocture et avec de vieux vitrage et pas trop d'isolation ..Etc), le système d'arrosage du stade, ou les fuite des WC publique, la maison du garde champetre sont prioritaires par rapport à la salle des fêtes! (??)
    Ensuite (tjr si il est bien formé) il devrait être en mesure de vous donner les meilleurs solution économique (mais pas tjrs volontairement écologique ) ... malheureusement même dans une réelle volonté éconologique, par manque de gens critiques comme nous vis à vis des technologies présentes sur le marché (globalement et à long terme ) il y'a de forte chance que vous tombiez sur un simple changeur de robinet ...

    "mais qui ne tente rien ...Etc "

    4/ je pense que la réelle contrainte dans le cas d'une commune ou COM/COM , c'est plus le courage politique d'engager des réflexions et décisions à long terme ... au moins au delà d'un mandat ... Dans votre cas accepter de dire à vos administrés ... "désolé ,on coucourera pas ou plus du tout au village fleurie, l'équipe de foot n'aurat pas de nouveaux maillos cette année...etc..) ...
    bien sûr si une gestion éconologique est bien mennée (avec ou sans "économe de flux") , il serait bon de réinjecté les économies générées dans de nouveaux investissement éconologique ... (exemple de la ville de Poitier, pionnière dans cette démarche)


    5/et pour finir il y'a bien des cas ou la PAC est le seul choix possible, mais ils sont vraiment très rares ... encore faut il être parfaitement sûr d'avoir explorer en prfondeur toutes les autres voies , et de le faire en connaissance de cause concernant le réel écobilant ....
    à partir de là il faut être bon communicant pour expliquer que le choix n'est pas d'ordre écologique ... mais économique (à court terme , on verra après l'augmentation du prix du KWH!)


    plus concretement , et fonction des taux d'occupation de la salle et des activités:

    1/ voir si on n'a pas d'autres salles plus adaptées par type d'activité

    2/ l'isolation en sous sol et le rabaissement de plafond ( + isolant ) me paraissent de bon point de départ ... evidement les murs aussi ...

    3/ si gaz il y a , ou il peut y avoir , pourquoi ne pas mettre plusieurs chaudières pulsatoires en série...(ça se fait très bien) après isolation (ou même sans , mais là c'est carément illogique) ça ne revient pas bcp plus cher que de la PAC ... et le bilant éconologique est plus maîtrisable ...
    ceci permettrait une bonne réunion pour expliquer pourquoi «*pas de PAC*» ...

    4/ si l'humidité du sous sol peut être réglé, le taux d'occupation de cette salle suffisant, et la durée de vie programmé de cet édifice suffisant, voir pour une solution bois automatisé ...


    bref je ne peut que t'encourager à trouver dans tes parages un conseillé indépendant ayant une vraie ou assez bonne vision d'enssemble, et à moyen et long terme ... et surtout qui ose vous montrer les vérité en face!
    en toute modestie ... je crois que c'est là le plus gros problème ... trouver ce genre de gars ..

    PS : contacte l'ASDER il ont parmis leur anciens éleves, le gars qui à permis à poitier d'aboutir dans le bon sens ...
    Dernière modification par r17777 ; 13/09/2006 à 12h10.

  20. #467
    BioTop

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    2/ on ne le dira jamais assez ... " il faut boucher la passoire avant de changer le robinet" (Quisit)
    " la question de savoir quelle énergie par rapport à une autre est un combat perdu d'avance ! Seule l'isolation est la solution durable !" (R.Bobeda)
    Il est clair qu’il faut commencer par là.. Même sans changer le mode de chauffage, on devrait améliorer la consommation et le confort des usagers… ce sera donc la première tranche de ce chantier.

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    mise en place d'emploi d'économe de flux , dans les grosse communes ou les COM/COM..
    Employés très utiles qui en principe (si bonne formation) permettent de dégager des priorités...
    Si chaque fois que la société fait un pet de travers il fallait créer un emploi!!! D’autant que l’objectif est quand même qu’un jour tout soit éconologique, soit après rénovation, soit dès la conception, voire même dès la formation des architectes et des maitres d'oeuvre... Pour ce qui est des maitres d'ouvrage, il suffit de bien les choisir...

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    peut être que la mairie ( la secrétaire en chemisier avec chauffage à 25 tout l'hiver, sans régulation nocturne et avec de vieux vitrage et pas trop d'isolation ..Etc), le système d'arrosage du stade, ou les fuite des WC publique, la maison du garde champêtre sont prioritaires par rapport à la salle des fêtes!
    C’est sûr y a du boulot, mais la diminution des subventions et autres dotations fait qu’il devenu inévitable de chasser le gaspi….

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    la réelle contrainte dans le cas d'une commune ou COM/COM , c'est plus le courage politique d'engager des réflexions et décisions à long terme ... au moins au delà d'un mandat ... Dans votre cas accepter de dire à vos administrés ... "désolé ,on concoura pas ou plus du tout au village fleurie, l'équipe de foot n'aura pas de nouveaux maillots cette année...etc..)
    Pour ça t’inquiète pas je m’en charge et pour ce qui est de visser les boulons et refuser une subvention à un club qui stocke son surplus à la Caisse d’Epargne je sais y faire… si ça ne m’a pas trop coûté de voix, je pourrais sans doute continuer !

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    à partir de là il faut être bon communiquant pour expliquer que le choix n'est pas d'ordre écologique ... mais économique (à court terme , on verra après l'augmentation du prix du KWH!)
    Pourquoi le choix ne serait-il pas d’ordre écologique lorsque l’on habite un coin où il y a 75% de forêts et où la densité de population est la plus faible du Var ?

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    1/ voir si on n'a pas d'autres salles plus adaptées par type d'activité
    Si prochaine il y a, elle sera bioclimatique c’est promis, mais pour l’instant, il n’y en a qu’une!

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    3/ si gaz il y a ,
    En zone inondable, j’ai peur que la citerne se mette à flotter!

    Citation Envoyé par r17777 Voir le message
    réponse super rapide , brute de décoffrage sans mûre reflexion ...
    désolé pas le temps aujourd'hui
    PS: Pas d'inquiètude, on n'est pas aux pièces...Ca fait 25 ans que ça dure, et de toutes façons il faudra bien attendre les prochaines élections!!!

  21. #468
    Korriged

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Pour ce qui est de l’acquisition, c’est moins vrai, encore que… quand je vois les trajets maison-boulot que sont prêt à faire les nouveaux accédants quittant la ville pour le monde rural, je constate que ce ne sont ni des considérations écologiques ni des aspects économiques qui les motivent…
    Note que certains n'ont pas le choix .
    A Rennes, une vieille maison de 130 m2 coûte > 350 k€, la même en récente (ou construction) dans un village à ~20 km coûte ~230 k€. Ceci explique cela .

  22. Publicité
  23. #469
    BioTop

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Citation Envoyé par Korriged Voir le message
    Note que certains n'ont pas le choix .
    A Rennes, une vieille maison de 130 m2 coûte > 350 k€, la même en récente (ou construction) dans un village à ~20 km coûte ~230 k€. Ceci explique cela .
    C'est vrai...
    Dans mon cas, je parle de 50 à 70 km de trajet entre la ville ou l'on travaille et le village où l'on réside.
    Sachant qu'il n'y pas en campagne un maillage de transport en commun suffisant, que chaque fois qu'on va au supermarché, chez le pédiatre, au club de tennis, de judo ou de danse, il faut faire au moins 20 km....tu conviendras que, dans ce cas, un crédit pour 230 K€ , plus les frais pour une 2ème voiture, plus les frais de transport journalier, transforment rapidement la maison à la campagne, en gouffre financier.

    Quant au bénéfice écologique de l'éventuelle constrution bioclimatique, il est probablement annulé par la pollution automobile engendrée...

  24. #470
    Korriged

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    [HS ON]
    Pas faux BioTop, mais il y a des réalités économiques quand même : dans l'exemple que je citais, je doute qu'une banque accepte de rajouter 120 k€ (donc >= 15 ans de prêt en plus) - qui en coûteront ~200 au final (avec intérêts et assurance) - au prêt de 230 k€ (25 ans déjà) en disant qu'en contrepartie on revend une voiture .
    [HS OFF]

    Ceci dit, on s'est éloigné du sujet : la PAC.

  25. #471
    BioTop

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Citation Envoyé par Korriged Voir le message
    Ceci dit, on s'est éloigné du sujet : la PAC.
    Oui la PAC.. si je résume...
    Une PAC permet si on ne l'utilise que pour se chauffer, de couper la facture d'électricité par 3 par rapport à un chauffage électrique.
    Le problème est que l'appoint électrique est surtout mobilisé au moment le plus innoportun, c'est à dire quand il fait très froid, et que tous le monde augmente sa consommation d'énergie!! C'est donc l'exact contraire du système EJP (Effacement Jours de Pointe).

    On peut donc mettre en place une PAC en invoquant des critères financiers, de simplicité d'usage, éventuellement de mode, voire de confort d'été( si l'on utilse une PAC Réversible), mais en aucun cas le critère écologique.

  26. #472
    r17777

    Unhappy Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Oui la PAC.. si je résume...
    Une PAC permet si on ne l'utilise que pour se chauffer, de couper la facture d'électricité par 3 par rapport à un chauffage électrique.
    non non et non ! on l'a déja dit 50 000 fois!
    la pac est à comparer avec au minimum une chaudière granulé côté prix d'investissement (niche commercial) ...

    continuer à ramener la pac à une comparaison avec le chauffage électrique par effets joules, pour pouvoir dire " c'est un moindre mal" , c'est exactement la même chose que de dire " mon 4x4 tout neuf ne pollue pas plus que l'épave de mon voisin ", alors qu'en fait le voisin en question n'a pas le choix !!
    et le proprio du 4x4 lui, à fait délibérément le choix du 4x4 alors qu'il avait le choix de prendre un véhicule moins gourmand!

    faut vraiment arréter avec ce comparatif PAC vs Grille Pain élec!!

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    On peut donc mettre en place une PAC en invoquant des critères financiers, de simplicité d'usage, éventuellement de mode, voire de confort d'été( si l'on utilse une PAC Réversible), mais en aucun cas le critère écologique.
    absolument!

  27. #473
    otterwag

    Angry Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Bonjour à tous,

    Dans le 7-9 de France Inter ce matin, il a été dit que les français étaient de plus en plus écolos, car de plus en plus nombreux à vouloir être propriétaires d'un habitat écologique. Et figurez-vous qu'ils n'ont parlé que de PAC, en présentant la PAC comme THE nouvelle énergie renouvelable. Un gars interviewé a même parlé d'une énergie gratuite, puisée dans le sol, etc. Pas un mot sur la conception climatique, ou les autres moyens de chauffage. PAC PAC PAC. A faire hérisser le poil de plus d'un sur ce forum. Il y a du boulot...

    --
    otterwag

  28. #474
    Cécile

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Oui, moi aussi, ça m'a énervée. Surtout de dire que c'est renouvelable et gratuit.

  29. Publicité
  30. #475
    laurent601

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    BONSOIR
    jelie vos critique sur les pacs mais toujousrs pas de reponse concrete pour mon choix de chauffage .
    une maison passive ???? moi ma maison est active avec trois enfants
    merci pour vos conseils.

  31. #476
    Cécile

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Laurent, impossible de te répondre comme ça, le choix dépend de tellement de paramètres :
    - la taille de ta maison, et surtout la qualité de son isolation
    - sa localisation (région froide ou pas ? Ensoleillement fort ou pas ?). Selon les régions, certains systèmes sont plus ou moins aidés, certaines filières comme le bois sont plus ou moins développées.
    - remplaces-tu un ancien système, ou est-ce une installation neuve ?

    Le mieux serait déjà d'aller voir les points info-énergie de l'Ademe pour voir ce qui est conseillé dans ton cas. Puis de revenir avec des questions et des données plus précises.

  32. #477
    r17777

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Citation Envoyé par laurent601 Voir le message
    BONSOIR
    jelie vos critique sur les pacs mais toujousrs pas de reponse concrete pour mon choix de chauffage .
    elles sont tout à fait objectives ... je précise ...

    on ne fait que parler de la réalité et non de simple hypotèse.... on a dépassé ce stade depuis des lustres...


    pour le reste commences par t'acheter la maison des négawatts... ( http://www.sortirdunucleaire.org/ind...page=negawatts )
    et son petit frère "fraîcheur sans clim" ... ( http://www.amazon.fr/Fra%EEcheur-san.../dp/2914717091 )

    avec le premier tu découvriras tout le potentiel d'économie d'énergie de ta maison, (ou des autres en générale ), et de vos comportements d'utilisateurs ... et une courte explication des avantages des divers chauffage à ENR.
    Les PAC y sont cité mais le comparatif s'arrete à l'aspect financier et non à l'aspect énergétique global... (et encore moins au niches commerciales!) ...
    Livre financé en son temps par l'ADEME (organisme d'état non indépendant !) qui elle même ne souhaite pas trop faire de vague à ce sujet!
    donc pour ce qui des espace info énergie ... c'est malheureusement encore trop souvent des relais d'infos officielle (sans parler de l'inexpérience de certain conseiller infos énergie !), mais rarement des lieux ou la critique est entièrement ouverte...
    (d'ailleurs moi aussi j'ai cotoyé les EIE avec qui je me suis mis en porte à faux avec mon discour Pro-alternativoPAC)

    ce petit livre bien vulgarisé reste qd même une mine d'infos pour le "débutant" ... et un bon point de départ

    le deuxième bouquin est super intéréssant pour le confort d'été ... et permet de lire , en page 94 je crois " les système thermodynamique ne peuvent pas être considéré comme énergie renoubvelalbe puisqu'en réalité ils consomment à la centrale ....etc"

    c'est qd même dommage de devoir recouper l'info entre deux livres distinct pour ne faire que commencer à se poser quelques questions vis à vis des PAC!!!
    surtout qd on compte le nombre de gens qui ne prennent meme pas le temps de se documenter, ou même parmis ceux qui le font, de chercher de l'info critique, objective, et indépendante!
    Dernière modification par r17777 ; 16/09/2006 à 09h58.

  33. #478
    Jehhan

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    r17777 ne veux pas en démordre. Il ne veut pas admettre que les PACs ne fonctionnent pas qu'en heures de pointe sur les centrales thermiques, mais peuvent aussi fonctionner en heures creuses sur les barrages hydrauliques, d'autant plus que, compte tenu de l'inertie des planchers chauffants associés, on peut les programmer pour être arrêtées en heures de pointe, d'où une économie supplémentaire sur la facture.
    Même en heures de pointe avec un rendement de l'EdF de 0,5, voir 0,4 pour plaire à r17777, en multipliant par 3,5 cela fait quand même encore 1,4. Si on accepte un bon rendement de 0,8 pour la chaudièreau gaz, cela fait pour la PAC, une économie de 75% sur la consommation de gaz, gaz qu'il a aussi fallu transporter. C'est juste le contraire de ce qui est cité dans #184.
    Mais la Pac ne fonctionne pas uniquement sur la centrale thermique, il faut le rabacher r17777.
    Dernière modification par megami ; 09/10/2006 à 09h46. Motif: suppression url

  34. #479
    r17777

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    Citation Envoyé par Jehhan Voir le message
    r17777 ne veux pas en démordre. Il ne veut pas admettre que les PACs ne fonctionnent pas qu'en heures de pointe sur les centrales thermiques, mais peuvent aussi fonctionner en heures creuses sur les barrages hydrauliques, d'autant plus que, compte tenu de l'inertie des planchers chauffants associés, on peut les programmer pour être arrêtées en heures de pointe, d'où une économie supplémentaire sur la facture.
    Même en heures de pointe avec un rendement de l'EdF de 0,5, voir 0,4 pour plaire à r17777, en multipliant par 3,5 cela fait quand même encore 1,4. Si on accepte un bon rendement de 0,8 pour la chaudièreau gaz, cela fait pour la PAC, une économie de 75% sur la consommation de gaz, gaz qu'il a aussi fallu transporter. C'est juste le contraire de ce qui est cité dans #184.
    Mais la Pac ne fonctionne pas uniquement sur la centrale thermique, il faut le rabacher r17777.
    Yuccas, mon site jehhan.ifrance.com/chauffage _shadokerie_énergétique_à_vue_ partielle_et_partiale.com peut répondre à tes questions.
    On est pas d’accord sur la pointe ? soit….
    Pour te faire plaisir à ton tour …admettons (quoi que les gens se fiche pas mal d’où vient leur KwH )

    Mais peu importe l'origine du KwH, une PAC en plus sur terre, c'est un besoin supplémentaire en KwH élec ... donc un moyen de production d'électricité supplémentaire à mettre en face ...

    Un moyen de production qu'il faudra fabriquer entretenir, surveiller, payer, démanteler etc ...
    Mais aussi gérer ses déchets… etc…

    Un moyen de production qui aurait pu servir à des choses plus utiles et logiques et surtout moins dispendieuses que du chauffage ou de l’ECS, ou même de la cuisson électrique (effets joules ou thermodynamique), comme par exemple faire fonctionner plus d’ordinateur pour que les gens puissent accéder aux infos indépendantes et critiques, telle que celle de Futura Science par exemple, jusqu’à ce qu’ils arrivent à leur tour à réduire réellement tous leurs besoins en énergie et ressources diverses… au lieux de se donner bonne conscience avec une PAC signée un dimanche dans une foire salon habitat sans savoir qu’ils ne font que déplacer le problème géographiquement et temporellement. Des KwH pour faire (hors production de calories) tourner des hôpitaux, des écoles, des centre culturel, le respirateur de Mme Germaine au cinquième, l’usine qui à fabriquer mes roller , ou l’aspirine que je viens de gober …etc…



    A t'entendre Jehhan, l'électricité est aussi facile à produire et à gérer (et aussi peu chère à produire) qu'un hectare de carotte, et ne produit pas plus de déchets qu’une culture bio…
    Mais surtout que le kwh d’électricité propre est aussi banal sur terre que de la betterave dans le nord est de notre cher et beau pays!!

    C’est fou ! On en a tellement qu'il faut créer de nouveaux besoins, qu'on aurait pu fournir plus simplement et plus éconologiquement! Il faut gaspiller l'électricité et par la même occasion l'électricité propre ! C’est évident pourquoi n’y avait on pas pensé !

    Le plus con c'est qu'avec le même budget, voir même inférieur, on peux réduire le besoin initial de manière forte et fournir le reste facilement par du vrai renouvelable ...
    Donc du 100% écologique pour quasiment tout le monde et à court, moyen et long termes et non du « pas grand chose au niveau amélioration écologique », abordable que par une certaine tranche plus ou moins aisée de la population, et ce, pour une période encore indéterminée puisqu'on ne sais pas vraiment de quoi demain sera fait en terme de tarif du KwH élec ...

    Vive l'apologie du "surplace environnemental" selon Jehhan !! avéééééé Jehhannnn !

    Jehhan, soyons clair!
    Ce n’est pas ta PAC qui rend ta maison éconologique mais bien son isolation performante par l'extérieur ...

    Dommage que tu ne sois pas aller jusqu'au bout de la démarche en creusant un peu plus ...et que non content de ça , tu continues à plaider pour l’inutile , qui cela dit, face au enjeux est une perte de temps, donc un recule environnementale par rapport au possibilité réellement éconologique !

    La fierté … haaaa quelle fichue connerie cette fierté de l’homme!!


    Au fait je réitère ma demande…
    A qd un droit de réponse pour nous tous sur ton site ??? Jamais ??
    Ne devrais tu pas y dire « diviser par X votre facture grâce à une isolation extérieur et une PAC….. Et par X/3 (voir X/4) votre impact écologique grâce à une bonne isolation » ?

    Allé STP, agis en démocrate …


    PS : STP, commences par arrêter de nous servir ton avilissante pub pour ton site perso très partiel et partial !
    Dernière modification par r17777 ; 16/09/2006 à 22h39.

  35. #480
    r17777

    Re : Géothermie individuelle : est-ce la solution ou le problème ?

    EDIT :

    oups excuse moi Jehhan ... j'avais pas vu, ou oublier ...

    l'intitulé de ton site est sans équivoque ...

    Diviser la facture de chauffage par dix et ne plus être (directement) tributaire du fuel
    effectivement on ne jouera jamais dans la même catégorie toi et moi ...

Page 16 sur 43 PremièrePremière 16 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. la géothermie est elle une réelle solution d'avenir
    Par aurétpe1ereS dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/12/2006, 18h24
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...