Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 119

Conseils pour maison climatique en Provence



  1. #1
    camore

    Conseils pour maison climatique en Provence


    ------

    Bonjour,

    Je lis ce forum avec beaucoup d'intérêt depuis quelque temps, car j'ai un projet de construction autour d'aix en provence et je voudrais concevoir une maison économe en énergie.
    Je pense avoir bien compris les principes de base d'une maison climatique :

    - Isolation thermique renforcée
    - Suppression des ponts thermiques
    - Excellente étanchéité à l'air
    - Chauffage par rayonnement
    - Inertie intérieure importante
    - Orientation sud à privilégier
    - Surfaces vitrée importante au sud, avec protection solaire (auvent, arbres caducs)


    Par contre, étant soumis au climat méditerranéen, j'ai du mal à trouver des informations sur les solutions à adopter dans ce cas précis.
    Donc si quelqu'un a des informations/conseils/retours d'expériences, je suis preneur.

    Mon projet :
    Garage en sous-sol (imposé par POS/configuration terrain), RDC 140 m2, étage 50 m2, orientée sud, pas de masque solaire, auvent sur façade sud, plancher chauffant RDC et R+1.
    Isolation extérieure sur agglos ou briques.
    Plancher chauffant RDC et R+1 : je sais, le mieux serait d'isoler assez pour pouvoir s'en passer, mais ca va être dur à expliquer à ma maitresse….d'ouvrage. Donc PC + chauffage central bois, ou solaire, ou géothermie (aie! pas la tête!).
    Plancher sous sol sur terre plain (?), plancher RDC et R+1 sur hourdis (?).
    Apparemment la VMC DF ne se justifie pas sous nos latitudes, donc plutôt VMC hygroréglable couplée à un puits canadien (?).

    Est-ce que tout ca est cohérent? Est-ce que ca peut être amélioré facilement? Par exemple, serait-il judicieux de faire la maçonnerie en agglos à bancher, remplis de sable ou de terre? Quel isolant en sous face du plancher chauffant et en sous face du plancher béton?
    Quels matériaux pour les cloisons intérieures? Le doublage?

    Je me pose des milliers de questions sur les choix constructifs, donc quelques conseils seraient les bienvenus.
    Merci par avance

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    rbobeda

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Les points importants énumérés sont effectivement l'essence d'une architecture performante et confortable à vivre en Provence.
    Il manque cependant quelques points, entre autres : avoir une bonne compacité (préférer les étages complets qui n'augmentent pas les surfaces d'enveloppes inutilement) et limiter au maximum les entrées et vitrages au nord (se protéger du vent).

    En revanche, les corolaires (choix constructifs) sont incohérents.

    Le garage en RDC s'oppose directement à ...
    - inertie importante : le plus important pour le confort d'été est de conserver le contact entre le sol et la partie habitable, de manière à isoler tout le terre-plein et profiter d'un volant inertiel de l'ordre de 100 à 200 tonnes, impossible à réaliser avec les murs (qq dizaines de tonnes au plus, mêmes s'ils sont pleins). De même le plancher chauffant coupe totalement et définitivement le bâtiment du sol
    - l'étanchéité à l'air : très difficile à obtenir avec un garage, car les fermetures (portes) sont par nature peu étanches.

    Le plancher chauffant s'oppose directement à :
    - des apports solaires importants et une très bonne isolation thermique (par l'extérieur si possible) car sa régulation et son inertie engendreront obligatoirement des surchauffes, même s'ils fonctionne en très basse t°, donc de l'inconfort (yoyo fréquent entre trop chaud et trop froid).
    - Qui plus est, un bâtiment réellement bien isolé n'a surtout pas besoin d'émetteurs de chaleur de cette puissance : les besoins sont sporadiques (pour compenser un faible ensoleillement certains jours) et le chauffage doit être nerveux, ei chauffer vite et s'arrêter rapidement. Donc peu inertiel. Les poêles à bois sont parfaits , ou granulé (avantage : ça peut être programmable) sachant que le but est de s'en servir le moins possible, typiquement essayer de ne passer qu'1 à 2 stères par an maximum. Éventuellement des radiateurs électriques font très bien l'affaire (plutôt des panneaux rayonnants pour un meilleur confort de chauffe) à conditions bien sûr de ne passer que 150 € d'électricité par an maximum.

    Donc en résumé, encore une fois, le chauffage est un faux problème, c'est la conception bioclimatique qui fait le gros du boulot, reste à choisir par la suite un appoint en fonction se son mode de vie.

    Enfin pourquoi le sous sol serait-il imposé par la POS ? Si c'est à cause du COS du terrain, le garage ne fait pas partie de la SHON. Dernière chose : un ss impose de vivre à l'étage. En Provence où l'on passe la moitié de l'année dehors, c'est vraiment dommage de ne pouvoir accéder à l'extérieur qu'en descendant un escalier. La plupart des maisons des années 60 et 70 étaient construites sur ce principe (villas champignons), on en revient, heureusement. Laisser la partie la plus agréable à sa voiture est très révélateur de la place de la bagnole dans notre société

    Et puis, évidemment, quand on s'apprête à mettre qq centaines de milliers d'euros dans un projet de ce genre, il faut commencer par l'étudier de près, tant sur le plan architectural que thermique (et financier, pourrait on rajouter). Et pour faire les bons choix, il y a des outils adaptés (en thermique par exemple) et des professions dont c'est l'activité quotidienne.

  5. #3
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Isolation extérieure sur agglos ou briques.
    En région méditerranéenne , tu as une possibilité d'isolation par l'extérieur avec le bloc RTH = forte inertie , montage classique comme un vulgaire bloc de maçonnerie , pas de ponts thermiques , construction dans les clous de la RT2005 , possibilité d'isoler le garage puisque le RTH supporte très bien d 'être en partie enterré ,compatible avec plancher chauffant..

    donc plutôt VMC hygroréglable couplée à un puits canadien
    excellent choix ! on voit que tu t'es sérieusement documenté

    serait-il judicieux de faire la maçonnerie en agglos à bancher, remplis de sable ou de terre?
    Bonne option , mais attention = pas facile de trouver l'entrepreneur qui acceptera de faire beaucoup de manips ( remplir , tasser , etc )

    A moins d'être autoconstructeur ?

    Quel isolant en sous face du plancher chauffant et en sous face du plancher béton?
    si tu isoles tes murs ( par l'extérieur) du sous-sol , inutile d'isoler sous les dalles sur ce sous-sol puisque tu places déjà sous la chape chauffante une bonne épaisseur de PSE spécial
    et nous sommes en Provence ..

    pense à choisir une bonne porte sectionnelle isolante pour ton garage , ta voiture démarrera au quart de poil de mollet de fourmi en hiver = économie de carburant..puisque ce sous-sol sera hors gel ( dalle du sous-sol non isolée , au contact de la terre , à 14 ou 15°C ) et qu'elle récupère en partie les faibles déperditions par le plafond , sous la chape chauffante .

    Le doublage?
    inutile de doubler avec une isolation par l'extérieur= pour les gaines et boîtiers = saignées dans les murs , puis enduit plâtre ou chaux ou un bel enduit intérieur provencal...l'inertie s'en trouvera optimisée à 100%

    pour les cloisons= murs de refend= parpaings lourds , surtout en face des grandes baies vitrées du séjour

    pour les chambres = moitié refends porteurs , moitié cloisons en briques plâtrières ..cela contribuera à avoir une masse inertielle correctement répartie et cohérente avec le choix d' 'isolation par l'extérieur + puits canadien.

  6. #4
    camore

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    limiter au maximum les entrées et vitrages au nord (se protéger du vent).
    Bonjour rbobeda et merci pour votre réponse rapide. J'ajoute quelques précisions :

    Nous avons tenu compte de cet aspect, au nord il y a la cage d'escalier, wc, sdb et un dressing, donc avec très peu d'ouvertures. Au sud, ou sud-sud-est, ou sud-sud-ouest les chambres, le salon, la cuisine.

    Le garage en RDC s'oppose directement à ...
    - inertie importante : le plus important pour le confort d'été est de conserver le contact entre le sol et la partie habitable, de manière à isoler tout le terre-plein et profiter d'un volant inertiel de l'ordre de 100 à 200 tonnes, impossible à réaliser avec les murs (qq dizaines de tonnes au plus, mêmes s'ils sont pleins). De même le plancher chauffant coupe totalement et définitivement le bâtiment du sol
    - l'étanchéité à l'air : très difficile à obtenir avec un garage, car les fermetures (portes) sont par nature peu étanches.
    Je n'ai pas dû être assez clair. Le garage sera en sous-sol enterré (surface à définir suivant le cout), au RDC il y a cuisine salon et chambre, et au R+1 deux chambres. Effectivement il serait dommage de ne pas profiter de l'accès au jardin et à la terrasse couverte!
    Pour le garage en sous sol je n'ai pas le choix, à cause de trois éléments : le terrain est plutôt étroit, il ne faut pas construire à moins de 5m de chaque limite de propriété, et la construction doit s'inscrire dans un carré de 25m de côté (règlement d'aix en provence).


    Le plancher chauffant s'oppose directement à :
    - des apports solaires importants et une très bonne isolation thermique (par l'extérieur si possible) car sa régulation et son inertie engendreront obligatoirement des surchauffes, même s'ils fonctionne en très basse t°, donc de l'inconfort.
    Je pensais justement que le plancher chauffant, par son inertie, permettrait de réguler les variations de température. Cela ne dépend-t-il pas de l'isolant que l'on met en sous face du plancher chauffant, et du fait d'isoler ou pas en sous face du plancher béton?

    Donc en résumé, encore une fois, le chauffage est un faux problème, c'est la conception bioclimatique qui fait le gros du boulot, reste à choisir par la suite un appoint en fonction se son mode de vie.
    Tout à fait d'accord, mais on est deux et ma femme est plutôt très attachée à l'idée d'avoir un plancher chauffant par le sol, que celui-ci soit couplé à un chauffage solaire, ou bois, ou autre. Elle est sceptique sur le fait qu'il soit possible de construire des maisons ne nécessitant pas de chauffage. Je lui ai sorti un extrait des post qui m'ont semblé les plus instructifs, j'espère que ça la convaincra.

    Et puis, évidemment, quand on s'apprête à mettre qq centaines de milliers d'euros dans un projet de ce genre, il faut commencer par l'étudier de près, tant sur le plan architectural que thermique (et financier, pourrait on rajouter). Et pour faire les bons choix, il y a des outils adaptés (en thermique par exemple) et des professions dont c'est l'activité quotidienne.
    Tout à fait d'accord avec vous, malheureusement je pense qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même c'est pourquoi je tiens à m'informer au maximum, car les constructeurs ou maitre d'œuvre que j'ai rencontrés ne jurent que par l'agglo avec isolation intérieure ("on fait ca depuis toujours, donc ca marche…", ou "l'isolation extérieure? Si ca servait à quelque chose, on en verrait plus que ca….).
    Bref, si je veux avoir une maison climatique il va falloir que je m'active au niveau conception parce que ca se fera pas tout seul sinon, malheureusement. Pour l'autoconstruction il faudra voir, nous travaillons beaucoup et je ne voudrais pas me lancer dans un chantier sans fin.
    Pour finir, je compte bien faire réaliser une étude thermique mais je voudrais avoir quelques éléments avant de payer 1800 € pour entendre qu'avec agglos et isolation intérieure ma maison sera conforme à la RT 2005.

    Merci encore pour vos conseils

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    camore

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Bonjour Herakles et merci pour votre réponse.

    si tu isoles tes murs ( par l'extérieur) du sous-sol , inutile d'isoler sous les dalles sur ce sous-sol puisque tu places déjà sous la chape chauffante une bonne épaisseur de PSE spécial
    et nous sommes en Provence ..
    Je pensais à la possibilité de minimiser l'isolant en sous face du plancher chauffant et à isoler la sous face béton, pour bénéficier d'une inertie plus grande. Stupide?

    inutile de doubler avec une isolation par l'extérieur= pour les gaines et boîtiers = saignées dans les murs , puis enduit plâtre ou chaux ou un bel enduit intérieur provencal...l'inertie s'en trouvera optimisée à 100%

    pour les cloisons= murs de refend= parpaings lourds , surtout en face des grandes baies vitrées du séjour

    pour les chambres = moitié refends porteurs , moitié cloisons en briques plâtrières ..cela contribuera à avoir une masse inertielle correctement répartie et cohérente avec le choix d' 'isolation par l'extérieur + puits canadien.
    Je ne comprends pas pourquoi le fait de doubler (en laissant une petite lame d'air ou pas) fait perdre de l'inertie?
    Pour les cloisons intérieures, n'est-il pas possible comme je disais plus haut d'essayer d'utiliser l'inertie du plancher chauffant ET du plancher béton, et de mettre des cloisons placostyl?
    Je pense à cette solution à la fois pour le confort acoustique et pour éviter de faire des saignées dans des briques ou des agglos.

    Merci encore pour votre aide

  9. #6
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Je ne comprends pas pourquoi le fait de doubler (en laissant une petite lame d'air ou pas) fait perdre de l'inertie?
    Pour les cloisons intérieures, n'est-il pas possible comme je disais plus haut d'essayer d'utiliser l'inertie du plancher chauffant ET du plancher béton, et de mettre des cloisons placostyl?
    Je pense à cette solution à la fois pour le confort acoustique et pour éviter de faire des saignées dans des briques ou des agglos.
    pour les doublages , avec ous ans lame d'air , on se "coupe" de la masse inertielle du mur isolé par l'extérieur

    Pensez à une belle journée de soleil en mi-saison , voire en hiver = l'air intérieur s'échauffe au contact des surfaces ensoleillées à l'intérieur (sol, meubles,rideaux, murs en face ou à côté des vitrages ..etc) et va se "promener" dans la maison pour réchauffer les autres parois non ensoleillées :

    -si ces parois ne sont pas doublés (ex de murs en pierre , de parpaings avec enduit , de briques pleines ,etc , l'air cede rapidement sa chaleur à ces murs qui la stockent et finiront par la restituer le soir venir , même dans la nuit .

    -si au contraire , de tels murs sont doublés avec lame d'air , la chaleur ne passe pas de l'air au mur( ou très difficilement ) , il y aura surchauffe et tentation d'ouvrir pour aérer = perte d'une quantité de chaleur à l'extérieur qui aurait été la bienvenue dans la soirée et la nuit!!!

    l'inertie du plancher chauffant ET du plancher béton
    qui dit plancher chauffant dit "isolant performant ENTRE la chape chauffante et la dalle porteuse en béton ou hourdis " !!!

    ne comptez donc pas sur la dalle porteuse en béton dans ce cas de figure , son inertie est de l'autre côté de l'isolant donc sans utilité ..

  10. Publicité
  11. #7
    Tsiledjé

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Bonjour,

    La première règle en matière d'économie d'énergie est la réduction des besoins, ce qui inclut aussi la surface habitable.
    D'où ma question : les 190m² sont-ils absolument nécessaires?

    Grande famille?
    Travail à domicile?

    Je trouve qu'on oublie trop souvent cet aspect des choses.
    Il ne sert de rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre. (F. Mauriac)

  12. #8
    rbobeda

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Citation Envoyé par camore Voir le message
    Bonjour rbobeda et merci pour votre réponse rapide. J'ajoute quelques précisions :

    Nous avons tenu compte de cet aspect, au nord il y a la cage d'escalier, wc, sdb et un dressing, donc avec très peu d'ouvertures. Au sud, ou sud-sud-est, ou sud-sud-ouest les chambres, le salon, la cuisine.

    Je n'ai pas dû être assez clair. Le garage sera en sous-sol enterré (surface à définir suivant le cout), au RDC il y a cuisine salon et chambre, et au R+1 deux chambres. Effectivement il serait dommage de ne pas profiter de l'accès au jardin et à la terrasse couverte!
    Pour le garage en sous sol je n'ai pas le choix, à cause de trois éléments : le terrain est plutôt étroit, il ne faut pas construire à moins de 5m de chaque limite de propriété, et la construction doit s'inscrire dans un carré de 25m de côté (règlement d'aix en provence).

    Je pensais justement que le plancher chauffant, par son inertie, permettrait de réguler les variations de température. Cela ne dépend-t-il pas de l'isolant que l'on met en sous face du plancher chauffant, et du fait d'isoler ou pas en sous face du plancher béton?

    Tout à fait d'accord, mais on est deux et ma femme est plutôt très attachée à l'idée d'avoir un plancher chauffant par le sol, que celui-ci soit couplé à un chauffage solaire, ou bois, ou autre. Elle est sceptique sur le fait qu'il soit possible de construire des maisons ne nécessitant pas de chauffage. Je lui ai sorti un extrait des post qui m'ont semblé les plus instructifs, j'espère que ça la convaincra.



    Tout à fait d'accord avec vous, malheureusement je pense qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même c'est pourquoi je tiens à m'informer au maximum, car les constructeurs ou maitre d'œuvre que j'ai rencontrés ne jurent que par l'agglo avec isolation intérieure ("on fait ca depuis toujours, donc ca marche…", ou "l'isolation extérieure? Si ca servait à quelque chose, on en verrait plus que ca….).
    Bref, si je veux avoir une maison climatique il va falloir que je m'active au niveau conception parce que ca se fera pas tout seul sinon, malheureusement. Pour l'autoconstruction il faudra voir, nous travaillons beaucoup et je ne voudrais pas me lancer dans un chantier sans fin.
    Pour finir, je compte bien faire réaliser une étude thermique mais je voudrais avoir quelques éléments avant de payer 1800 € pour entendre qu'avec agglos et isolation intérieure ma maison sera conforme à la RT 2005.

    Merci encore pour vos conseils
    Bon... précisons, alors.
    Par étude thermique, je n'entends pas étude réglementaire RT2005. Ça n'a aucun intérêt, en effet. Ce qu'il faut trouver, c'est un BE qui fasse de la simulation thermique dynamique, ce qui n'a rien à voir. J'utilise PLEIADES+COMFIE (pas de la pub, juste de l'info) qui à mon sens et après avoir essayé plusieurs soft, est le plus orienté construction climatique. Il prend aussi en compte mieux que n'importe quel autre l'inertie du bâtiment. Si tu es à l'aise en thermique, ça ne coûte que 1000 €HT, ce qui peut être un investissement intéressant. Cela permet de déterminer les puissances de chauffe à installer, les quantités d'énergie consommées, les t° zone par zone à un instant t.

    Pour le sous-sol : il faut quand même ne pas perdre de vue que c'est un mauvais point de départ, même s'il est imposé par la configuration du terrain. C'est dès le départ se coller un boulet au pied, et la nécessité d'apporter des correctifs à quelque chose qui aurait pu être plus simple : par exemple, récupérer la surface en faisant un étage complet de 95 m² au lieu de 50, ce qui reviendrait moins cher en tout point : à la construction (pas de terrassement sup) moins de fondations, de toiture, etc...
    Mais admettons, même avec une porte sectionnelle isolée (nécessaire, d'accord avec Herakles), le ss restera toujours une zone froide, hors gel, bien sûr, mais froide, et surtout peu étanche à l'air, ce qui est un vrai souci quand on cherche à construire performant. D'où nécessité d'isoler la dalle inter étage, soit par dessus, mais alors on perd toute son inertie, soit par dessous, mais du coup, il reste des ponts thermiques au niveau des murs du ss (assez modérés cela dit)

    Pourquoi le PC (plancher chauffant) est-il une mauvaise solution ?
    Parce qu'il met plusieurs heures (4 à 6) à monter en t°, et plusieurs heures à refroidir. Hors, surtout dans les régions qui bénéficient d'un fort taux d'ensoleillement, une construction climatique qui se respecte tire la majeure partie de ses besoins en chauffage du solaire passif (80% au moins). Imaginez une nuit très froide, les planchers chauffants vont donc se mettre à chauffer en fin de nuit pour remonter la maison en t° le matin. Il suffit qu'il y ait une journée ensoleillée pour que, du fait de l'inertie des PC, les apports solaires provoquent une surchauffe pendant 6 ou 8 h le temps qu'ils redescendent en t°. Et on ouvre les fenêtres au mois de janvier alors qu'il fait 5°C dehors parce qu'il fait 27 à l'intérieur. Idem dans l'autre sens : il fait froid dehors mais on a un beau soleil le matin jusqu'à 11h. Les PC se coupent. Mince, ça se couvre vers midi. La maison va redescendre en t° mais les PC ne redémarreront pas assez rapidement pour compenser les apports solaires qui ont fait défaut.
    Au final, on surconsommera pour avoir un mauvais confort thermique.
    Et, bien évidemment, ne pas oublier qu'un PC, ce n'est qu'un émetteur : il faut lui adjoindre une source de chaleur. Pompe à chaleur dans bien des cas (aérotherme) dont le rendement chute dès qu'il fait trop froid, donc quand vous en avez vraiment besoin. Ou gaz, ou fioul... bref, le pack PC+production de chaleur pour la modique somme de 20 k€ pour la solution la moins performante.
    Alors qu'une isolation correct permet de se passer de chauffage central, installation lourde et coûteuse, à l'entretien comme à l'usage. (aérothermie : abonnement EDF à payer en 18 kVA au lieu de 9, visite d'entretien tous les ans = 150 € minimum, installation à remplacer tous les 15 ans en général, etc...)
    Bien sûr, c'est dur à admettre, ce n'est pas inscrit dans notre culture.
    Un exemple parmi tant d'autre, mais que je connais bien pour avoir travaillé dessus :

    http://www.architecturenaturelle.com/projets-101.html

    135 m² chauffés avec 2 radiateurs électriques de 2 kW.
    Pour la modique somme de moins de 200 € TTC par an. Période de chauffe : fin novembre au 15 février.
    C'est cependant le premier hiver, donc il ne s'agit pour le moment que d'estimations. Cependant, au jour d'aujourd'hui, la t° n'est toujours pas descendue sous les 20°C (à l'aube, donc) et oscille gentiment entre 21 et 23-24°C en journée.
    Évidemment, pas de plancher chauffant, ça n'aurait aucun intérêt.
    A noter aussi que le climat n'est pas celui d'Aix... On est en Ardèche, à 200 m d'altitude en plaine, donc avec un ensoleillement plus faible (bcp de brouillard).
    Nous avons placé des enregistreurs de t° int et ext, et des compteurs d'énergie, nous donnerons donc un retour d'info là-dessus à la fin de l'hiver.

    Conclusion : isolation+conception raisonnée = petit appoint de chauffage seulement. Et surtout, chauffage peu inertiel (= chauffe rapide, arrêt rapide). Le PC, c'est d'abord réservé à des habitations relativement énergivores et peu soumises au solaire passif, qui ont besoin d'un apport presque permanent de chaleur pour compenser leurs pertes.

  13. #9
    Joanet

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Rbobeda, les emmeteurs électriques que vous dites c'est ceux qui sont montrés dans les murs de cette brochure?

    http://www.architecturenaturelle.com...on-du-clos.pdf

    je vois que vous avez utilisé du brique en terre cuite à joints minces. Est-ce que ce type de mur vous a apporté un bon volant inertielle malgré ne pas être pleîn ou, en tout cas, il vient en appui d'un bon herisson qui assure l'inertie de toute la maison?

    Quelle est votre impression par rapport à l'ameilloration du confort d'été apporté par l'énorme volat inertielle?

    Et pour le système de puits geothermique, est qu'il a été finalment realisé comme prevu dans le projet?

    Bravo encore pour votre realisation. On attende avec impatience les résultats de vos mésures.

    Meilleurs salutations.

  14. #10
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    @ camore
    mais on est deux et ma femme est plutôt très attachée à l'idée d'avoir un plancher chauffant par le sol, que celui-ci soit couplé à un chauffage solaire,
    Une possibilité d'avoir un plancher chauffant "naturel"solaire : "les tunnels de galets " ou "stockage intersaisonnier"

    Dans certaines configurations et de constitution du sous-sol sous la future construction , vous pouvez toujours envisager la mise en place de "tunnels de galets" sous la dalle de la maison ( en variante = puits canadien sous la maison en tubes de grès vitrifié )

    c'est un système permettant de stocker de la chaleur estivale à 1.80~2.20m de profondeur ( donc on stocke de Juin à Septembre de la chaleur dans les profondeurs de la terre ) ; l'épaisseur de terre (2m) déphasera l'onde de chaleur qui arrivera au niveau de la dalle vers octobre et maintiendra le sol tiède jusqu'à Février-mars ; à ce moment les capteurs à air ou la véranda reprennent le relais pour chauffer directement la maison en utilisant la masse des murs ( 50 à 60T de matériaux lourds) comme deuxième volant inertiel complétant la masse du sous-sol encore relativement tiède .

    le fuide utilisé est ici de l'air= pas de problèmes de corrosion , de fuite , pas besoin de capteurs à eau , une véranda suffit , ou des capteurs à air de fabrication plus simple ..et on peut obtenir de l'eau chaude à partir d'une batterie d'échange air-eau

    Vous pouvez jeter un oeil sur le fil "stockage intersaisonnier et tunnels de galets "
    ou il est question , non seulement de chauffage MAIS ausi de climatisation : le stockage s'étant refroidi- au niveau des tunnels - contribue à rafraîchir l'air pendant la péridode de recharge du stockage dès le mois de Juin..

    plus besoin de plancher chauffant avec serpentins d'eau , système rustique mais qui a fait ses preuves , peu connu d'ailleurs (et c'est dommage )
    Images attachées Images attachées  

  15. #11
    camore

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Bonjour herakles,

    J'avais déjà lu la file sur le tunnel à galets, mais je ne pense pas que cela soit possible dans mon cas puisque je serai sans doute obligé de faire le garage en sous sol enterré.

    En ce qui concerne le plancher chauffant, désolé d'insister mais il me semble avoir lu (post de jehhan je crois) qu'il était possible de minimiser l'isolant sous la dalle du plancher chauffant et de mettre un isolant plus efficace sous la dalle béton, afin de bénéficier de l'inertie de la dalle béton et afin que la chaleur remonte dans les murs (en cas d'isolation extérieure) et se diffuse. Même si ce n'est pas adapté au cas particulier du climat provencal, est ce que ca ne serait pas intéressant pour des maisons où le plancher chauffant se justifie plus?

    En ce qui concerne le fait de remplir les agglos ou briques des murs extérieurs de terre ou de sable, l'avez vous déjà fait sur un de vos chantiers? (il me semble que vous êtiez architecte). Est ce que cela a une influence sur les garanties liées à la construction?

    En ce qui concerne votre cher blokisol, je ne connais pas du tout ce matériau. L'avez-vous déjà utilisé, et quel a été d'expérience (mise en oeuvre, confort thermique de la maison habitée...).

    Enfin, si vous êtes de la même région, pourriez-vous m'indiquer par MP les entreprises sérieuses que vous connaissez, s'il y en a bien sur!

    Cordialement
    Dernière modification par camore ; 30/10/2008 à 10h19. Motif: ajout

  16. #12
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    En ce qui concerne votre cher blokisol, je ne connais pas du tout ce matériau. L'avez-vous déjà utilisé, et quel a été d'expérience (mise en oeuvre, confort thermique de la maison habitée...).
    bloc RTH , pas blockisol qui n'est pas du tout pareil...voir photo d'une rangée ..R de 3 , valable en provence si on associe une véranda avec optimisation des apports solaires pour "compenser" la différence d'avec un monomur d'épaisseur 50 dont le R est supérieur .

    site : www.perinetcie.fr , bloc RTH

    Déjà mis en pratique entree 84 et 2000 sur différents chanteirs et à chaque fois , mes clients étaient surpris du confort procuré par l'inertie associée à des vitrages sud et à un dispositif complémentaire comme une serre bioclimatique ..

    En ce qui concerne le plancher chauffant, désolé d'insister mais il me semble avoir lu (post de jehhan je crois) qu'il était possible de minimiser l'isolant sous la dalle du plancher chauffant et de mettre un isolant plus efficace sous la dalle béton
    Voir l'argumentaire de Rbobeda que je rejoins sur le temps de mise en chauffe et de refroidissement , associer une épaisseur de béton à la chape ne ferait qu'aggraver le problème et rendre ingérable le système du PChauffant ! sauf à avoir une connection directe sur meteo france qui vous anticiperait 2 jours à l'avance le démarrage ou l'arrêt de votre chauffage !

    S vous tenez absolument à avoir des grandes surfaces chauffantes discrètes et "rapides" , associez dalles lourdes béton(sans chape chauffante ) isolées par dessous et murs chauffants réactifs de faible épaisseur , à cause des variations rapides du climat provencal..

    J'avais déjà lu la file sur le tunnel à galets, mais je ne pense pas que cela soit possible dans mon cas puisque je serai sans doute obligé de faire le garage en sous sol enterré.
    Il n'y a pas incompatibilité entre un stockage par ce système et la présence d'une demi-sous-sol.. votre garage n'occupe pas la totalité du terre-plein , non ?

    2/3 sur terre-plein et 1/3 sur garage= ca peut marcher
    voir la coupe précedente= demi-sous-sol sous maison et sous serre = 60m2 de surface utile .

    de plus , le garage ne sera jamais froid puisque chauffé par les pertes "latérales" du stockage (encore qu'on peut contrôler les pertes latérales par une cloison isolante )

    En ce qui concerne le fait de remplir les agglos ou briques des murs extérieurs de terre ou de sable, l'avez vous déjà fait sur un de vos chantiers? (il me semble que vous êtiez architecte).
    oui sur divers chantiers , pour des murs de refend ou murs exposés au soleil = mortier très maigre remplssant des alvéoles de parpaings posés à l'envers
    en alternative= blocs à bancher remplis de béton armé , avec feraillage aux normes antisismiques (vous êtes en Provence.)

    je suis toulousain ..hélas..
    Images attachées Images attachées  

  17. Publicité
  18. #13
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    rapport gefosat ci joint

    simlation par comfie+pleiades et comparant maison standard isolée intérieur avec maison bloc RTH
    Images attachées Images attachées

  19. #14
    camore

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Rebonjour herakles et merci pour toutes ces informations.

    J'ai lu vos posts sur le RTH, ça a effectivement l'air intéressant et suffisant pour un climat méditerranéen. Même si j'ai pu constater que vous ne faites pas l'unanimité autour de cette solution!
    N'existe-t-il pas un bloc avec un isolant plus épais, pour coller aux futures normes?

    Je prends note de votre idée de tunnel à galets et de murs chauffants. Ce sont des procédés que je ne connaissais pas, c'est déstabilisant mais pourquoi pas? je sens que je vais encore me creuser la tête pendant un bon moment...

    Dans mon cas, qu'utiliseriez vous en isolation pour la toiture? laine de bois, pour son déphasage? cellulose?

    Et pour les murs : plutot RTH? plutot agglos + ITE? quel type d'ITE?

    Il faut trouver un bon compromis cout/isolation/inertie. Isoler avec 20 cm de liège ne serait peut etre pas pertinent dans mon cas.
    Donc si je savais ce que vous feriez à ma place ca m'aiderait à mieux évaluer les diverses possibilités, d'autant plus que le climat à Toulouse ne doit pas être très différent de celui d'aix en provence.

    J'ai acheté les livres qui sont souvent cités sur ce forum et je vais prendre le temps de penser à tout ça.
    Il faut aussi que je jette un oeil sur la célèbre feuille de calcul de yoghurt. Mais j'ai d'aspirine sous la main, donc ça attendra ce we...

    Cordialement

    PS : désolé j'insiste lourdement maintenant! j'ai bien compris qu'un plancher chauffant était inadapté pour moi. Mais qu'en serait-il pour une maison située dans un climat plus rigoureux? est ce que dans ce cas une isolation supplémentaire sous la dalle béton supportant le plancher chauffant ne serait pas intéressante?

  20. #15
    camore

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Désolé herales, j'ai encore une question :

    pour les doublages , avec ous ans lame d'air , on se "coupe" de la masse inertielle du mur isolé par l'extérieur

    Pensez à une belle journée de soleil en mi-saison , voire en hiver = l'air intérieur s'échauffe au contact des surfaces ensoleillées à l'intérieur (sol, meubles,rideaux, murs en face ou à côté des vitrages ..etc) et va se "promener" dans la maison pour réchauffer les autres parois non ensoleillées :

    -si ces parois ne sont pas doublés (ex de murs en pierre , de parpaings avec enduit , de briques pleines ,etc , l'air cede rapidement sa chaleur à ces murs qui la stockent et finiront par la restituer le soir venir , même dans la nuit .

    -si au contraire , de tels murs sont doublés avec lame d'air , la chaleur ne passe pas de l'air au mur( ou très difficilement ) , il y aura surchauffe et tentation d'ouvrir pour aérer = perte d'une quantité de chaleur à l'extérieur qui aurait été la bienvenue dans la soirée et la nuit!!!
    Désolé mais je n'ai toujours pas compris. Quelle est la différence entre un enduit intérieur sur agglo (comme vous le conseillez) et une plaque de plâtre de 1cm collé sur le même agglo?

    Encore merci pour le temps que vous m'accordez.

  21. #16
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    plaque de plâtre de 1cm collé sur le même agglo?
    sur plots de plâtre lame d'air inévitable !! aussi isolant qu'un double vitrage = freine les transferts de chaleur et gêne l'efficacité de l'inertie du mur et sa réactivité face à des apports de chaleur gratuite (ensoleillement , poele bois..)

    bon compromis cout/isolation/inertie.
    Faites faire un devis avec RTH (10cm PSE si possible) et un autre devis avec parpaings de 20 + ITE et 12 à 14 cms de PSE 3eme devis avec variante ITE en de panneaux de liège de 2x60
    mm ou 2x80mm

    Faites une comparaison en tenant compte du R ainsi obtenu.

    sachant aussi que vous pouvez crépir le RTH extérieurement avec un enduit épais isolant (mortier allégé avec microbilles de polystyrène expansé) pour rajouterun peu de R

    plutot agglos + ITE? quel type d'ITE?
    une bonne ITE est d'autant mieux valorisée que le bloc est lourd

    alors agglos lourds + ITE avec différents types de ITE :

    -PSE+crépi+marouflage treillis fibre de verre
    -panneaux de liège...
    -panneaux de laine de roche rockwool 431 en 145mm + crépi direct dessus
    -ossature bois traitée + isolant (ouate, laine de bois , etc ) + treillis métal nergalto ou stucanet + enduit épais , avec lame d'air ventilée
    -bardage bois ou veture..(en Provence ??)

    Mais qu'en serait-il pour une maison située dans un climat plus rigoureux? est ce que dans ce cas une isolation supplémentaire sous la dalle béton supportant le plancher chauffant ne serait pas intéressante?
    ce type de plancher ne serait pas adapté pour le climat provencal aux alternances marquées de température mais le serait dans des régions froides où le soleil se montre peu .

    comme le dit Rbodbeda , un plancher mis en chauffe la nuit serait alors incapable de stocker la chaleur d'un beau soleil à travers les vitrages sans risque de surchauffe =on va ouvrir les fenêtres..

    par contre , un plancher épais sur terre-plein de 40cm isolé par dessous sera capable de rester à température proche de celle de l'ambiance intérieure avec les apports internes et les apports solaires

    qu'utiliseriez vous en isolation pour la toiture? laine de bois, pour son déphasage? cellulose?
    Pour le toit , un procédé dit "chevrons porteurs de forte hauteur" (30 à 40cms , avec entretoises formant caissons ) et replissez ces caissons avec de la ouate .

    regardez par exemple sur google "finnjoist" ou "lignotrend" , ou le site de finnforest.com
    Dernière modification par herakles ; 31/10/2008 à 08h56.

  22. #17
    camore

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Bonjour Herakles et merci pour toutes ces infos.

    Vous m'avez donné des éléments de réflexion, et je vais continuer à m'informer sur le forum.
    Vous me direz combien je vous dois! lol

    Une dernière question : quel est l'intérêt de créer ces caissons remplis d'isolant en toiture, plutôt que de simplement dérouler ou insuffler l'isolant?

    Merci encore, et je pense que j'aurai à nouveau besoin de vos lumières dans quelque temps.

  23. #18
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Une dernière question : quel est l'intérêt de créer ces caissons remplis d'isolant en toiture, plutôt que de simplement dérouler ou insuffler l'isolant?
    comme beaucoup d'intervenants sur ce forum l'ont fait remarquer , l'intéret des caissons est de délimiter des volumes connus pour mieux maîtriser l'insufflation avec un taux de compression choisi , de la sorte , on obtient un isolant suffisament dense pour qu'il garde ses propriétés sans se tasser

    On peut toujours dérouler un siolant mais que se passe t-il s'il se décroche en haut de la toiture..il va glisser vers le bas , les lois de la gravité restant immuables.

    ceci dit , il y a une autre fonction à ces "entretoises entre chevrons porteurs"= l'anti-flambage , ou l'anti-dévers , c'est à dire qu'en présence d'une surcharge exceptionnelle comme une neige lourde et collante , les chevrons n'ont pas tendance à se "coucher " ou à se déformer , par la présence de ces entretoises : d'une pierre deux coups !

    Voyez comment sont réalisés les ailes des avions légers= nervures +entretoises ..

    faites donc un essai avec une maquette en carton...

    Bonne cogitation !

  24. Publicité
  25. #19
    camore

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Bonjour,

    Je continue à me documenter et cela me fait me poser de nouvelles questions.

    Par exemple pour le plancher bas du RDC, sur vide sanitaire ou sur terre plain?
    Pour l'inertie il vaut mieux construire sur terre plain, mais pour les réseaux, la durabilité, etc. le vide sanitaire est plus sûr et plus pratique.
    Est-il possible de faire un vide sanitaire très faiblement ventilé? Est ce que la présence d'air quasi immobile justifierait le choix d'un vide sanitaire? ou est que le terre plain est meilleur sans discussion possible?
    Est ce que des tunnels à galets ne se mettent que sous terre plain, ou est ce qu'on peut envisager un vide sanitaire faiblement ventilé avec une isolation extérieure périphérique?

    Ensuite, j'aimerais avoir un balcon à l'étage. En cas d'isolation extérieure, comment eviter le pont thermique? je pensais à faire porter le balcon sur deux corbeaux fixés dans le mur extérieur, pour pouvoir faire passer l'isolant entre le mur et le balcon.
    Dans ce cas, faut-il ensuite "encoffrer" également les corbeaux qui seront au dessus d'un faux plafond, ou est-ce que ce sont des déperditions négligeables?

    Pour les fenetres et les porte fenetres, est-il très pénalisant de les mettre en tunnel en alignant l'intérieur de la fenetre avec l'intérieur du mur (pour pouvoir les ouvrir entièrement) si on fait venir l'isolant sur les tableaux et le linteau en dehors de la fenetre?
    Est qu'il vaut mieux mettre en place un isolant plus performant, plus mince sur les tableaux et le linteau et fixer la fenetre dans la maçonnerie à travers cet isolant?

    Sinon pour les procédés constructifs je n'ai pas beaucoup avancé, en tout cas ca ne se fera surement pas en RTH car j'ai contacté Périn et Cie mais ils ne m'ont pas répondu (Hérakles si vous me lisez et que avez un contact vous pouvez m'envoyer un MP, merci). Donc ca sera plutot une isolation extérieure mais là non plus ce n'est pas facile à trouver.

    En plus dès qu'on sort de l'habituel agglos + PSE intérieur on se fait assommer au niveau prix! à croire qu'il y a des intérêts supérieurs que je ne comprends pas pour pousser les gens à construire en dépit du bons sens...
    Mais bon, je persévère!

    Merci par avance pour vos contributions

  26. #20
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Est ce que des tunnels à galets ne se mettent que sous terre plain
    Eh oui , pour favoriser les 2 types de restitution des calories = par renouvellement d'air qui se réchauffe sur les galets , et par le déphasage de l'onde thermique jusqu'à la dalle du RDC (fonctionnement "en puits canadien" )

    Autrement , le VS "coupe" la propagation de chaleur et comme le VS doit être ventilé = perte de chaleur ...

    terre plain est meilleur sans discussion possible?
    d'un point de vue "inertie " , oui , cela favorise la gestion des apports solaires sur la dalle à la fin de l'hiver et maintient une certaine fraîcheur en été (par ventilation nocturne ).

    En cas d'isolation extérieure, comment eviter le pont thermique?
    soit corbeaux "béton" , ces corbeaux peuvent être "encoffrés" comme vous dites , de polyuréthane 20mm d'épaisseur pour minimiser le pont thermique; sur ces corbeaux sera fixée la prédalle béton , puis coulage béton pour solidariser les armatures acier des corbeaux à la dalle ( il n'y a donc pas rupture de l'isolant de la facade sauf à la liasion corbeaux /gros-oeuvre ...donc déperditions négligeables

    Pour les fenetres et les porte fenetres,
    lire l'avis technique qui explique bien comment fixer les menuiseries extérieures dans le même plan que l'isolant polystyrène du bloc , sans retour d'isolant supplémentaire

    Vous pourriez mettre des coulissants pour les porte-fenêtres et des oscillo-battant pour les fenêtres...

    vous pouvez bien sûr les mettre au nu intérieur pour une ouverture complète, mais au prix d'un travail délicat de pose d'un isolant de 20 à 30mm de polyuréthane en retour de tableau et sous linteau..

    Il y a des alternatives au bloc RTH:
    -monomur + panneaux de liège à fixer par l'extérieur + enduit chaux-ciment ..
    -bloc à bancher "stepoc" + panneaux laine de roche Rockwool 431+ crépi ...(voir procédé "431" sur le site de rockwool.fr )
    -bloc à bancher + ossature bois+laine de roche+nergalto+crépi

    etc...

    qu'il y a des intérêts supérieurs que je ne comprends pas pour pousser les gens à construire en dépit du bons sens.
    oui , il y en a = les entrepreneurs veulent aller vite avec leurs sacro-saintes habitudes , les architecte en majorité aussi qui ne veulent pas perdre leur temps à essayer de changer cet état de choses (je m'y suis cassé les dents , financièrement parlant ..)

  27. #21
    camore

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Bonjour Herakles, merci pour ces infos et pour les autres.

    J'ai vu sur un autre fil votre discussion sur le bloc de global construct, sorte de blokisol avec grande épaisseur de PSE intégré en extérieur.

    Outre le prix (que je ne connais pas) et le problème de trouver un maçon (peut-être ceux qui utilisent le blokisol ou l'euromac), comment fait-on pour les réseaux électriques et plomberie?
    Saignée avant remplissage de béton? dans ce cas grosse galère pour recoffrer avant le coulage.
    Doublage placo? on perd l'inertie du mur.
    Donc je ne vois pas de solution miracle.

    Et puis au niveau perspirance ca doit pas être terrible! lol
    Donc, puisqu'on augmente le renouvellement d'air, est-ce qu'avec ce type de blocs une VMC DF se justifie, même sous un climat méditerranéen?

    Enfin, je suis un peu sceptique sur l'application de l'enduit directement sur le PSE. Qu'en pensez-vous? c'est quelque chose de fiable?


    Pour finir, je reviens sur mon post précédent.
    Qu'est-il possible de faire si on est obligé d'avoir un vide sanitaire? Est-il vraiment indispensable d'aérer le VS même si on n'y accède pas? Ne pourrait-il pas y avoir une trappe qu'on ouvrirait pour ventiler si on a prévu d'y accéder quelques jours après? Ou un genre de sas, avec des bouches qui ne s'ouvriraient pour ventiler que quand c'est nécessaire?

    En ce qui concerne le monomur, c'est la grande mode dans la région mais on est en zone sismique donc entre les problèmes de mise en oeuvre et les renforts béton obligatoires, on doit être loin de l'isolation théorique, qui n'est déjà pas extraordinaire.
    Donc je pense qu'une brique roulée de 20 avec une isolation extérieure, un enduit côté intérieur et des cloisons intérieures lourdes c'est mieux et moins cher.

  28. #22
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Saignée avant remplissage de béton? dans ce cas grosse galère pour recoffrer avant le coulage
    Non , on prévoit la mise en place de gaines edf et autres à l'intérieur des blocs béton avant coulage , en même temps que les armatures acier ...un bon plan d'installation électrique est nécessaire évidemment au départ ..

    juste un trou en bas , un trou à l'endroit ou sort la gaine ..pas de saignée ..

    Enfin, je suis un peu sceptique sur l'application de l'enduit directement sur le PSE
    c'est une technique devenue très courante et couverte par la décennale , objet de moult Avis techniques du CSTB .

    perspirance ca doit pas être terrible! lol
    ne pas s'inquiéter , une VMC Df ou une VMC hygro assure dans ce cas un taux d'humidité suffissament proche des exigences humaines de bien-être pour rechercher à tout prix des matériaux perspirants ( dont l'intérêt est justement de chercher à optimiser les besoins en ventilation par régulation naturelle des tranferts et échanges d'humidité )

    Est-il vraiment indispensable d'aérer le VS même si on n'y accède pas?
    en principe oui , ne serait-ce que pour évacuer l'humidité du terre-plein et éliminer les risques radon..

    il vaut mieux des aérations naturelles et permanentes et non de trappes qu'on risque de ne plus ouvrir par flemme ou oubli..

  29. #23
    Berton

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Citation Envoyé par camore Voir le message
    Pour finir, je compte bien faire réaliser une étude thermique mais je voudrais avoir quelques éléments avant de payer 1800 € pour entendre qu'avec agglos et isolation intérieure ma maison sera conforme à la RT 2005.

    Merci encore pour vos conseils

    Avez vous fait finalement faire l'étude thermique, si oui chez qui ?
    En effet je suis du côté de Toulon et un peu dans la même configuration que vous, sauf qu'en rénovation vide sanitaire et matériau de base sont imposés, reste alors les améliorations ...

  30. #24
    camore

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Bonjour,

    Non je n'ai pas encore fait d'étude thermique. J'attends d'avoir des idées plus précises sur ce que je voudrais faire.
    Mais il y a sur ce forum des logiciels qui permettent de se faire une idée, avant de faire une étude thermique.

    Vous pourriez aussi appeler l'espace info énergie qu'il y a près de chez vous, ils ont pleins d'infos, des listes d'entreprises et peut etre aussi des listes de bureaux d'études.

    D'après ce que j'ai lu sur ce forum, pour votre rénovation il faudrait :
    - isoler votre sous sol par dessous (sauf si vous avez un plancher chauffant car dans ce cas il y a déjà un isolant)
    - isoler les murs par l'extérieur
    - mettre du double vitrage
    - isoler les combles

    Les logiciels qu'il y a sur ce forum vous permettront de voir l'impact de chaque point et de faire des simulations, avant de faire une étude thermique.

    Pour le confort d'été, il faut choisir des isolants assez lourds pour les combles et les murs, afin d'amortir et de déphaser l'augmentation de la température.

  31. Publicité
  32. #25
    Laurent LFC

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Salut, @ Camore, si tu trouves dans la région quelqu'un qui fait de l'isolation extérieure, peux tu STP me faire passer par MP les coordonnées.
    Merci

    A+

  33. #26
    gavottin

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Pour le confort d'été, il faut choisir des isolants assez lourds pour les combles et les murs, afin d'amortir et de déphaser l'augmentation de la température.
    Ceci est la plus grosse fumisterie entretenue par tous les vendeurs d'isolants de l'univers. Ne croyez plus à cet argument complètement bidon dans le cas d'une maison : le déphasage est un phénomène totalement invisible à moins d'éliminer tout les phénomènes "instantanés" qui le masquent : ponts thermiques, apports internes, apports solaires, ventilation, etc...
    En gros, si vous faites un cube sans fenêtre et vide, vous le constaterez, sinon, le phénomène est masqué par les autres sollicitations.

  34. #27
    camore

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Bonjour,

    Pour une même maison, un isolant dense sera quand même beaucoup plus efficace qu'une laine minérale. Même si le gain réel est plus petit que le gain théorique.

    Et puis, si on se dit que ça ne sert à rien à cause des autres phénomènes, alors pour l'isolation c'est pareil : pourquoi se creuser la tête et payer plus cher une super isolation ou un triple vitrage, alors qu'un simple trou mal rebouché peut causer de grosses déperditions?

    Bref, dans mon cas, le confort d'été est quand même très important, donc si je devais décider demain j'emploierais plutôt des isolants denses.

  35. #28
    sergio6663

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Surtout que certains isolants "alternatifs" type ouate de cellulose sont a peine plus cher que les isolants dits "classique" (en insufflation dans des comble perdues ça m'a couté 300 € de plus pour 120m²)

  36. #29
    camore

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    Bonjour,

    Quelques infos et de nouvelles questions!

    Premièrement, j'avais rencontré France Géothermie il y a quelques semaine lors du "Salon du Développement Durable et des énergies renouvelables" (!) à Marseille. J'avais demandé un devis pour PC + géothermie.
    La note vient de tomber et elle est salée: 30 000€ pour une machine de 13 kW, PC, terrassement, isolant et chape
    C'est pas grave j'ai compris que ce n'était pas la bonne solution, mais au moins ça motive encore plus pour soigner l'isolation et faire les bons choix au niveau constructif!
    Pour info : puissance de chauffage estimée 15 000kWh/an soit environ 80 kWh/m2 , coût annuel chauffage environ 800 € (conso élec, abonnement, entretien).

    Deuxièmement, ça s'annonce compliqué au niveau de l'ITE.
    Parmi ceux que j'ai contactés, un ne fait que de la rénovation (j'ai pas eu le temps de lui demander pourquoi ), un autre m'a annoncé le prix au m2 mais n'a pas su me dire ce qu'il mettait en place pour ce prix , et le dernier qui au moins avait l'air sympa ne sera opérationnel que dans quelques mois, quand il aura fait sa formation...
    Bref, j'ai commencé à télécharger des documents pour savoir comment faire moi même, au cas où...

    Et c'est pareil pour le RTH, impossible d'avoir des infos sur un éventuel distributeur et une entreprise agréée.
    Je vois que crise ou pas, le client est loin d'être roi dans la domaine de la construction...



    En même temps je continue à me renseigner sur le forum et j'ai acheté les livres d'Oliva, j'ai donc de nouvelles questions.

    En ce qui concerne les vitrages, Oliva écrit que dans tous les cas le bilan pertes/apports solaires est plus favorable pour le triple vitrage que pour le double vitrage ou le double vitrage VIR.
    Mais les avis sur le forum ont l'air plus partagés et certains pensent que pour les vitrages sud dans des régions ensoleillées il vaut mieux des DV VIR ou même des DV simples.
    Comme il y a régulièrement des offres pour le TV au prix du DV, je suis un peu perplexe sur le choix à faire. Si quelqu'un a un avis...

    En plus, on m'a dit qu'il fallait apparemment fermer les volets la journée, pour des problèmes d'assurance, donc dans ce cas adieu les apports solaires!
    Je vais donc me renseigner sur cette éventuelle obligation et sur la compatibilité (et les prix!) d'un DV VIR avec du verre feuilleté ou anti effraction.

    En ce qui concerne les tunnels à galets, j'aime bien le concept. Il faudrait donc que je parte sur une dalle sur terre plain, isolée en périphérie par l'extérieur.
    J'ai lu qu'il fallait compter environ 4 ml de tunnel pour 25 m2 de plancher, donc il m'en faudrait 5. N'est ce pas trop? Quelle distance minimale entre chaque tunnel, et entre un tunnel et l'extérieur de la maison?
    Il n' y a pas de véranda prévue pour l'instant, donc serait-il possible d'amener d'amener l'air chaud au dessus des combles dans les tunnels? Il faudrait environ 800 m3 d'air par heure pour 5 tunnels, donc ça me parait difficile.
    Enfin, est-ce qu'il est possible d'envoyer l'air chauffer la dalle béton par dessous, plutôt que d'envoyer de l'air dans la maison? Et comment gérer les flux/bypass?

    Dernière question : avez-vous une idée du prix de l'enduit intérieur à mettre sur les agglos ou briques, pour garder l'inertie du mur? Quelle est l'épaisseur de ce type d'enduit? est ce que c'est quelque chose qu'on peut faire avec une machine type airless par exemple?

    Je vois de plus en plus l'intérêt de l'étude thermique, mais je pense qu'il y a encore beaucoup trop d'incertitudes dans mon projet que je la demande. Il y a beaucoup de paramètres et je ne pense pas que les bureaux d'études soient prêts à faire plusieurs simulations.

    Merci par avance pour vos contributions.

  37. #30
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Conseils pour maison climatique en Provence

    donc serait-il possible d'amener d'amener l'air chaud au dessus des combles dans les tunnels? Il faudrait environ 800 m3 d'air par heure pour 5 tunnels, donc ça me parait difficile.
    Avec une profondeur entre 1.80~2.20 m (compté entre niveau RDC et fond de fouille ) , il est possible de pomper de l'air entre juin et Août dans les combles , bien qu'il y ait une trop grande perméabiltié à l'air desdites tuiles

    solution = tuiles en métal imitation tuiles (ex tuiles "gerard" ou bacs acier prélaqués ) pour faire capteur à air sans vitrage , valable en provence ..

    Enfin, est-ce qu'il est possible d'envoyer l'air chauffer la dalle béton par dessous, plutôt que d'envoyer de l'air dans la maison? Et comment gérer les flux/bypass?
    je suppose que vous voulez dire = chauffer à l'aide de serpentins supplémentaires sous la dalle ou à travers une autre série de tunnels bis situés juste sous la dalle ?

    = deuxième réseau supplémentaire ...avec un inconvénient = le déphasage reste conséquent = quelques jours...
    et un autre inconvénient de taille= vous ne prévoyez ni véranda ni capteur à air optimisé pour l'hiver !

    Rappel = le "chauffage direct" n'est possible qu'avec une véranda ou des capteurs verticaux contre la façade , au moment où on en a précisement besoins , c'est à dire entre décembre et Avril , quand les tunnels se seront déchargés de la chaleur stockée en ETE ; la toiture ne pouvant assumer ce besoin de chauffage à cause de son inclinaison sur l'horizon ..

    Il y a bien eu des essais ( dont je ne connais pas vraiment les résultats ) de mise en place de serpentins de tuyaux PEHD de 25 ou 32mm qui assurent une légère correction de chauffe de la dalle = les tuyaux PEHD sont placés autour des galets et remontent dans l'épaisseur de la dalle = un circulateur fait remonter plus vite la chaleur du bas vers le haut ..

    inutile d'isoler sous la dalle, puisqu'il sagit d'accélérer simplement le cheminement du bas vers le haut !! élémentaire , mon cher watson .

    de plus , ce serpentin - - peut être relié à une batterie d'échange air-eau pour préchauffer l'air neuf en hiver , cela dit pour rassurer les "anxieux" , rétifs à l'idée de respirer un air qui passe à travers des galets..pourtant filtré deux fois .

    (bien que cela me paraisse injustifié , d'ailleurs , au vu des retours d'expérience depuis 83..)

    Voir le fil sur "capteurs à air " = plans et schémas pour ingalss

    Et c'est pareil pour le RTH, impossible d'avoir des infos sur un éventuel distributeur et
    Et le commercial dont je vous ai refilé les coordonnées , alors ???

    Il s'agit juste de faire un bon calepinage avec l'entreprise de maçonnerie , puis de commander le camion avec la quantité en une fois ..

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Quelles chaudiere pour une maison en Provence?
    Par provencale dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 9
    Dernier message: 25/08/2008, 16h48
  2. Quel type de mur pour une maison climatique et isolation interieur ?
    Par teteenlair dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/05/2008, 02h12
  3. Conseils pour future maison
    Par Milkapo dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 19/11/2007, 19h31
  4. conseils pour agrandissement : type maison passive !?
    Par Titi44 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/11/2006, 22h56
  5. conseils pour plan de maison bioclimatique
    Par annelor22 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/03/2006, 13h18
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...