Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 53

Isolation phonique en milieu très bruyant...



  1. #1
    michel1963

    Question Isolation phonique en milieu très bruyant...


    ------

    Bonjour à tous. J'expose ma situation: j'ai fait l'acquisition d'un petit batiment, ancien stockage de concessionnaire dans une zone très bruyante mais proche de tout. Je me retrouve avec un terrain de 600m sur lequel est fabriqué un "batiment" de 80m² en pierre 30cm epaisseur et une toiture classique. Il n'y a aucune cloison intérieure, en fait on aménage comme on veut.

    Le batiment étant brut de pomme je peux y faire ce que je veux, et justement j'aimerais faire le maximum du coté de l'isolation phonique.

    Derrière moi se trouve un concessionnaire auto avec ses ateliers...sur le coté droit une menuiserie avec deux superbes chiens qui aboient toute la journée , sur le coté gauche une aire de jeux et au dessus des avions...

    En face j'ai des voisins agriculteurs, les terrains autour leurs appartiennent et forcément ça "tractorise" toute la journée donc il y a beaucoup de bruit....

    Coté budget rien de très précis mais raisonnable car je fait tout moi-même. Les fenêtres sont des triple-vitrages commandées il y a peu, le chauffage au gaz de ville, et une vmc double flux.

    Je souhaitais savoir comment isoler phonétiquement au maximum cette habitation, même si cela s'avérait compliqué...

    Je vous remercie par avance de vos commentaires.

    Michel

    -----

  2. #2
    fcarla

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Il faudrait créer un "feuilleté" de différents materiaux legé.

    J'en profiterais pour déterminer ainsi l'isolation de mon habitation. Isolation par l'exterieur en plusieurs couches?
    JE proposerais une couche de 7cm de polyurethane pour l'isolation thermique avec par dessus une couche de liege de 3cm. Le liege est tres bon niveau phonique et le tout est un bon isolant.

  3. #3
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    je te suggère de coller de la laine de roche 431 haute densité - qui a un très bon pouvoir d'affaiblissement acoustique - sur l'extérieur de tous tes murs , faisant d'une pierre 3 coups=

    * isolation thermique par l'extérieur
    * gain de place et gain appréciable de l'inertie de tes murs en pierre
    *isolation acoustique

    prévoir aussi des doubles vitrages ou mieux des doubles fenêtres avec une épaisseur de vitrage différente ( ex 10/16/6)
    une VMCDF avec silencieux et une forte épaisseur en toiture de laine de roche ou de laine de bois ou ouate de cellulose

    Mur lourds + laine de roche = loi de masse contre le bruit (infrasons) + absorption des hautes fréquences = Laine de roche

    ceci fait , avec linertie des murs , confort d'été assuré et consommation minime de chauffage en hiver ( penser a des capteurs à air couplés avec la VMCDF pour charger en chaleur les murs de pierre lors des périodes ensoleillées ..)

    google est ton ami , fais une recherche sur "panneau 431" , tu tombes sur leur site ..

    et il y a SK...qui va en poser sur sa maison .. http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post2452017

    Il faudrait créer un "feuilleté" de différents materiaux legé.
    pas forcément =associer une paroi "lourde" et une paroi légère et fibreuse (absorbant les hautes fréquences) permet de filtrer tous les bruits .

    exemple des portes d'entrée avec une feuille de plomb et un matelas de laine de verre hte densité ..des planchers phoniques avec dalle lourde + chape flottante sur matelas résilient ..

  4. #4
    invite3517
    Invité

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Déjà, avec des murs en pierre de 30cm, le plus gros est fait ! Je ne suis pas sûr qu'il passera grand chose par là, surtout si tu fais une isolation extérieure (éviter quand même le PSE, véritable amplificateur de bruit, sauf à prendre des versions molles spéciales)

    Il faut vraiment traiter les ouvrants (vitrages avec des épaisseurs différentes, comme le suggère Hérakles), et plus particulièrement les joints des portes et fenêtres ; ça va être le point faible. L'idéal serait de partir sur des versions labélisées BBC, bien étanches à l'air.

    Après, c'est par le toit que tu auras le plus de soucis : il faut vraiment de la laine de roche haute densité, mais de la ouate ou de la laine de bois, comme suggéré, c'est mieux (et pas plus cher, si ça se trouve).

    Pense aussi à faire des palissades si besoin ; ça ne fait pas tout, mais quand même (fait une recherche sur 'mur anti-bruit', tu vas trouver un site français qui fait ça).

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    kiki778

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Bonsoir Michel,

    Comme le dit fma38, les murs de 30 cm en pierre devrait t'assurer un isolation correcte.
    La difiicultée lorsqu'on souhaite obtenir une bonne isolation est de ne rien negliger. Toute faiblesse acoustique doit donc être traitée en priorité. Plus que la qualité des matériaux (qu'il ne faut pas négliger tout de même) c'est la qualité d'installation, notamment le traitement correcte de tout les joints et raccords qui est important.
    Si le niveaux d'isolation que tu desires obtenir est très élevé, tu dois te poser la question de la necessité de vouloir isoler l'ensemble de ton batiment.
    Suivant ton utilisation, tu peux peut être te concentrer sur une ou quelques pièces.
    Tu parles d'avion.
    Es tu près d'un aéroport ?
    Si oui tu peux obtenir une aide financière très importante (80%). Renseigne toi auprès de ta mairie pour obtenir un dossier.
    Voila, que des généralitès, mais la question est trop vagues pour te fournir une aide precise.

    Cordialement
    Christian

  7. #6
    sam030

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Salut

    attention aux réponses du genre: laine de roche/verre/ ouate de machin chose(y compris haute densité)
    ces matériaux sont performants en isolation thermique et assurent une certaine correction acoustique pour les fréquences aigues mais sont de PIETRES isolants phoniques.

    le feuilleté de matériaux legers n'assurera aucune isolation phonique !

    je rejoins l'avis de kiki778 : faire attention à la mise en oeuvre qui peut ruiner les efforts faits dans le choix des matériaux

    vu les frequences à isoler (frequences basses) les solutions ne sont pas simples. en gros, les matériaux à privilegier sont les matériaux lourds (n'importe quoi, pourvu que se soit lourd et étanche)

    il y a aussi les sandwitches en matériaux de type placostyl (3xBA13--air7cm--laineminerale7cm--2xBA13) qui peut assurer 40dB d'afaiblissement mais attention à la mise en oeuvre.

    dans ce cas de figure, les point à soigner sont les ouvertures et le plafond


    je peux développer si tu veux

  8. #7
    invite3517
    Invité

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Bien sûr que les laines minérales ou naturelles n'insonorisent pas des basses fréquences, mais 1) elles peuvent servir de ressort, comme dans le sandwich que tu cites 2) elles dissipent quand même l'énergie d'une grande partie du spectre audible. Ce ne sont pas de piètres isolants phonique (une MOB remplie d'ouate est bien mieux insonorisée qu'une maison en béton avec du placo-polystirène ; j'en ai fait l'expérience) ; il faut juste les utiliser correctement.

    Un mur en béton va isoler des basses fréquences, mais résonner sur une fréquence particulière assez élevée, due aux excitations obliques (plus très sûr du terme ; faut que je retrouve mon bouquin qui explique ça). Il faudra couper cette fréquence avec de la laine de roche/ouate.

  9. #8
    sam030

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    2) elles dissipent quand même l'énergie d'une grande partie du spectre audible.
    oui, mais tu confonds, il s'agit de correction acoustique et pas d'isolation et ça n'a rien(mais alors rien) à voir

    ce SONT de pietres isolants, je persiste

    le fait que ces matières entrent dans la composition de sandwitchs n'en fait pas pour autant de bons isolants. le sandwitch évoqué est à considerer "dans son entier" les matières fibreuses jouent le role d'amortisseur des résonances.

    le "systeme" constitué par exemple par mon exemple en placo n'est à considerer qu'en tant que systeme dans son entier . on ne peut pas extrapoler les performances des matériaux pris séparément.

    "Un mur en béton va isoler des basses fréquences, mais résonner sur une fréquence particulière assez élevée, due aux excitations obliques (plus très sûr du terme ; faut que je retrouve mon bouquin qui explique ça). Il faudra couper cette fréquence avec de la laine de roche/ouate."
    les exitations obliques, connais pas. l'amortissement de la résonance du béton par de la laine minerale, il faudrait que l'élasticité du béton soit vraiment trés importante pour pouvoir etre amorti de la sorte.
    je suis curieux de connaitre les references de ton bouquin. (soit dit sans t'offenser, hein?)

    en outre, nous parlons de bruits aériens et pas de bruits d'impact
    c'est toute la différence

    s'il est vrait que par ex le béton est un pietre isolant aux bruits d'impact, il s'avere TRES performant pour les bruits aériens. (tout simplement parce qu'il est lourd)

    la aussi, il ne faut pas confondre sous peine de rechercher des solutions aux mauvais problèmes.
    enfin, moi, ce que j'en dis....

  10. #9
    invite3517
    Invité

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Non-non, je ne confond absolument pas isolation et correction !

    Et dans le cas qui nous occupe, l'atténuation de l'onde acoustique dans la laine de roche fonctionne à la fois en transmission et en reflexion : ce qui n'est pas réfléchi n'est pas pour autant transmis, contrairement à d'autres systèmes de correction. Il y a bien une dissipation dans la laine.

    Je te retrouve les références des bouquins qui parlent de cette excitation oblique ce soir...

  11. #10
    sam030

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Non-non, je ne confond absolument pas isolation et correction !
    tant mieux ! mille excuses, je cotoie à longueur de journée des personnes faisant cette confusion ("on entend les voisins, je vais mettre de la moquette contre le mur....")

    Et dans le cas qui nous occupe, l'atténuation de l'onde acoustique dans la laine de roche fonctionne à la fois en transmission et en reflexion : ce qui n'est pas réfléchi n'est pas pour autant transmis, contrairement à d'autres systèmes de correction. Il y a bien une dissipation dans la laine.
    oui, mais ces matériaux ne sont efficaces acoustiquement qu'aux frequences aigues. ce ne sont généralement pas les frequences que l'on considère comme génantes (avions, tracteurs, etc.) à moins d'etre allergique aux...chants d'oiseaux!


    Je te retrouve les références des bouquins qui parlent de cette excitation oblique ce soir...
    je crois avoir compris à quoi tu fais allusion : la fréquence critique d'une paroi est celle qui correspond au phénomène de coïncidence. Si une onde sonore de fréquence particulière frappe une paroi avec une incidence oblique, on peut avoir l'exitation d'un des modes propres, ce qui fait que la paroi perd (à cette fréquence) une grande partie de son pouvoir isolant.
    solution : faire plus lourd ou alors changer de tactique en utilisant des systèmes masse-ressort-masse.


    @michel1963 : ton problème n'est pas simple, si tu veux obtenir un confort acceptable.
    pense bien à soigner l'étancheité des ouvertures.
    En effet, un simple jour d'1 mm dans une paroi/porte/fenetre peut faire chuter "considérablement" son taux d'afaiblissement acoustique théorique. (ça peut trés facilement tomber de 25dB !)

    [EDIT] je pense notamment aux ouvertures dans les fenetres préconisées en cas de VMC
    je dois pouvoir retrouver les valeurs exactes si qqun est interessé.
    Dernière modification par sam030 ; 23/07/2009 à 14h30.

  12. #11
    invite3517
    Invité

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Yep, c'est ça, fréquence critique !

    Tiens, autre chose, en passant, qui peut intéresser tout le monde... Sachez que plus une pièce est réverbérante, plus on entend les bruits venant de l'extérieur. Ça peut aller jusqu'à 3dB, je crois. Donc pensez à soigner le temps de réverbération (faites une recherche sur RT60). Là, je parle bien de *correction* acoustique

    Michel, en relisant ton premier message, je pense que le plus gênant sera le passage des avions. Le reste sera très bien atténué par une mise en oeuvre de ta maison style BBC (étanche à l'air). Tu as déjà la double flux, ce qui va dans le bon sens. De bonnes menuiseries (porte d'entrée comprise), des palissade vers les points les plus chauds, et ça devrait déjà bien le faire.

    Pour le toit, tu n'as pas précisé si tu comptais fais des combles aménagés ; saches que ce n'est pas l'idéal côté insonorisation...

  13. #12
    invite3517
    Invité

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Alors les bouquins sont :

    http://www.amazon.fr/LAcoustique-lha.../dp/228111208X

    (on le trouve en occase). C'est lui qui parle de la fréquence critique (ch. 9.3, page 107 ; celle du béton est de 1800Hz, ce qui est vraiment dans la bande de la parole). Ce livre est plutôt théorique, avec les réglementations (qui ont dû changer un peu).

    L'autre livre, que je ne retrouve plus (doit être dans un carton du déménagement), c'est :

    http://www.amazon.fr/Acoustique-réha.../dp/2212068298

    Ce livre est très pratique, avec plein d'idées de mise en oeuvre.

  14. #13
    sam030

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    1800Hz OK, mais c'est pour une paroi de beton de 1cm d'epaisseur

  15. #14
    tiry31

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Bonjour à tous. Je me permet de m’incruster dans ce post car je suis aussi à la recherche d’info du même type.

    J’ai vécu dans une maison en pierre en zone agricole et je confirme que si la pierre est bien un excellant isolant (bonne masse) il ne faut pas négliger la couche d’isolation suivante (laine, placo, …) car sinon le moindre bruit qui pénétrera (et c’est pas gagné de tout arrêter) risque de se trouver amplifier (onde stationnaire) dans les coins, pièces carrelées, …
    Mais avec de la pierre de 30 cm + triple vitrage + bonne couche de laine / placo ou autre (de toute façon nécessaire niveau thermique) => bon début !

    La question que je me pose (et aussi à titre perso car je souhaite construire une maison très bien isolé phoniquement ) :

    Est-ce que la toiture ne sera pas le point faible malgré les solutions proposées (laine haute densité, …) ? J’aimerais dans mon cas (je ne sais pas si cela peut s’appliquer à michel1963 vu qu’il est en rénovation) :

    - construire une dalle en béton (ou autre masse si vous avez des idées) comme pour un étage portant sur les murs
    - mettre de laine dessus pour le coté thermique + le reste de la toiture classique
    - en dessous, donc au plafond des pièces continuer le placo + laines des cotés de manière désolidarisée dans la mesure du possible

    Bref faire en sorte que les bruits soient amortis par la dalle et les murs tandis que la continuité du ressort (laine) soit quasi-totale (au mur, mais au plafond aussi) pour absorber toute résonance éventuelle en contribuant au passage à une acoustique agréable.

    Est-ce réalisable ? est ce une bonne solution ? (bon je sens que niveau cout change de catégorie)

    Thierry

  16. #15
    jonneve

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Bonjour à tous,

    J'ai enfin trouvé un fil traitant de l'isolation phonique pour s'épargner des bruits extérieurs (et non pas intérieurs), donc je joins ma question à ce fil déjà très intéressant.

    Ma situation, c'est que j'ai un mur en tuffeau qui donne directement sur la rue. Je suis dans un petit village, mais malheureusement, cette rue est très empruntée : il y a des voitures qui passent quasiment tout le temps dès 5-6 heures du matin, et en particulier, pas mal de camions. De plus, la commune a eu la lumineuse idée de faire des petits stationnements en slalom, ce qui fait qu'il y a des bruits de freins tout le temps.

    J'ai donc décidé de faire ma chambre dans la pièce qui donne directement sur cette rue. Il s'en suit que l'isolation phonique de ce mur est une priorité absolue, plus importante pour moi que l'isolation thermique.

    J'ai donc environ 20-30 cm de tuffeau, auquel je souhaite rajouter quelque chose par l'extérieur pour atténuer au maximum les bruits. A l'intérieur, je compte mettre un enduit terre (qui devrait contribuer un peu à atténuer les bruits, je suppose), et à l'extérieur je devrais disposer de 10cm environ.

    Je cherche donc la solution optimale. La laine de roche, ça me plaît pas trop, faut le dire, mais à la limite je serai peut-être obligé d'y passer si c'est vraiment ce qui se fait de mieux. Mais est-ce vraiment mieux que la fibre de bois ou d'autres isolants eux aussi assez denses? J'avoue ne pas tout comprendre à cette question d'isolation phonique, donc j'ai du mal à m'imaginer ce que peuvent donner différentes solutions techniques.

    Alors, quelques choix que je considère :

    - Isolation terre/paille, le plus léger possible, soit environ 300kg/m3, sur 10cm, recouvert d'un enduit de finition en chaux. Niveau isolation thermique, c'est clair que ça n'apporte pas autant que de la laine de roche, mais phoniquement, ce serait mieux, non?

    - Isolation panneaux fibres de bois haute densité, avec crépis chaux (on m'a recommandé ce produit, je ne sais pas ce qu'il vaut, mais je le trouve plutôt cher! : http://www.materiaux-naturels.fr/fic...co-protec.html)

    - Panneaux de liège expansé. Cher paraît-il, mais ma façade est petite (15m²), donc si c'est le pied, pourquoi pas. Mais phoniquement, qu'est-ce que ça vaut? Sachant que c'est surtout pour les basses fréquences (camions...), est-ce que c'est adapté?

    - Au pire, laine de roche...

    - Eventuellement, un panachage de plusieurs de ces solutions, si ça peut améliorer l'isolation.

    Qu'en pensez-vous?

    Merci d'avance,
    Jonathan Neve.

  17. #16
    Fab02300
    Invité

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Bsr'

    J'en pense que l'isolation phonique est la plus difficile des tâches encore plus dans votre cas. C'est très complexe pour voir tout les effort vain à cause d'un détail ...

    Surtout si vous êtes en maison "en rangée" ou mitoyenne

    Il n'y a pas comme une isolation thermique de solution clef en mains.
    Il s'agit d'étudier le mode constructif des lieux.

    Les bruits du passage des camions par exemple se propageront toujours par les trottoirs en liaison avec votre maison via les murs de soubassement.
    Malgré la doublure qui n'arrêtera que les bruits aérien (échappement, moteur, klaxon etc ...)

    Votre façade est elle en "pas de porte", dites nous en plus pour que les pro puissent vous aider

    Voir une ch'tite tof'

  18. #17
    jonneve

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Ma maison est effectivement mitoyenne sur un côté. Pour le mur de soubassement, j'espère pouvoir l'isoler aussi (car thermiquement, c'est souhaitable aussi). Pour les photos, il y en a plein sur mon blog, mais je vais en poster une ici en pièce jointe. Je ne sais pas trop ce que vous voulez dire pas "pas de porte". Il y a bien une porte (et une fenêtre) sur cette façade, mais je vais transformer la porte en fenêtre, et peut-être supprimer la fenêtre. En effet, je ne veux pas que la porte d'entrée de la maison soit là, puisque ce sera une chambre. J'imagine que faire ça facilitera aussi l'isolation phonique (et thermique).
    Images attachées Images attachées  

  19. #18
    Fab02300
    Invité

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    J'entends par "pas de porte" que le troittoir des pietons et au pied de votre maison.
    Elle aurait pu être en retrait de quelque metre.

    L'idéale serait de travailler de paire avec votre voisin, ainsi le batimênt entier réduira sa raisonnance de la rue.
    Est-ce possible ou prévu financierement aussi par votre voisin ?

    Allez vous ou souhaitez vous, aussi vous isoler de votre voisin ?

  20. #19
    kiki778

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Bonjour Jonneve

    Pour obtenir une bonne isolation acoustique avec 2 parois (un doublage par exemple), il faut assurer une bonne désolidarisation entre elles. Autrement dit, que lorsqu'un point de liaison est nécessaire pour que ça tienne debout, il faut qu'il soit souple et transmette un minimum de vibration. L'espace vide, lui, doit être rempli par un matériaux qui joue le rôle d'absorbant pour limiter l'apparition de phénomène résonant.
    Plus la désolidarisation est bonne, et plus on s'approche d'une isolation globale équivalente au cumul de l'isolation des 2 parois.

    Pour fixer les idées, et en simplifiant à l'extrême, si on a 2 parois identiques isolant chacune de 30 dB :

    - Si on les accolent rigidement, on obtient un doublement de la masse donc une augmentation de l'isolation de 6 dB, soit 30 + 6 = 36 dB

    - Si elles sont totalement désolidarisée mécaniquement on additionne les isolations soit 30 + 30 = 60 dB

    Ça c'est pour la théorie.

    En pratique, on doit donc isoler mécaniquement les 2 parois, en ayant une attention particulière pour l'étanchéité, car 2 parois très isolantes et très bien désolidarisées, mais mal montées avec des fuites autour seront très décevante.

    Pour le rajout extérieur, à la limite peu importe le matériaux absorbant que tu placera à l'intérieur. Choisi celui qui sera le plus accessible pour toi. Tout les matériaux apportant une isolation thermique sont bon pour cet usage. L'important est que la parois rigide extérieure soit la moins possible liée mécaniquement à ton mur intérieur, et qu'elle soit lourde pour être isolante.

    Christian

  21. #20
    jonneve

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Citation Envoyé par Fab02300 Voir le message
    J'entends par "pas de porte" que le troittoir des pietons et au pied de votre maison.
    Elle aurait pu être en retrait de quelque metre.

    L'idéale serait de travailler de paire avec votre voisin, ainsi le batimênt entier réduira sa raisonnance de la rue.
    Est-ce possible ou prévu financierement aussi par votre voisin ?
    C'est sûr que ce serait l'idéal esthétiquement aussi, et même thermiquement. A la limite, je pourrais peut-être proposer de faire sa façade gratuitement, dans la mesure où ça m'arrangerait moi aussi.

    Citation Envoyé par Fab02300 Voir le message
    Allez vous ou souhaitez vous, aussi vous isoler de votre voisin ?
    Non, pas particulièrement. Elle a 88 ans, elle est pas bruyante. (Bon, j'espère que nous, on le sera pas trop à son goût!). Mais on est séparés par un mur de tuffeau -- peut-être pas assez pour les bruits de camion, mais largement assez pour les bruits de conversation, de télé, etc.

  22. #21
    Fab02300
    Invité

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Comme l'a expliquer kiki, il faut "désolidariser" les murs Pas facile hein

    En construction neuve, facile !
    En rénovation, quasi impossible.
    Le bruit (il y a plusieurs type de bruit) fini toujours par passer par la dalle du RDC ou de l'étage, donc :
    Soit une ITE qui profite à améliorer le confort acoustique
    Soit un cube dans un cube, donc on se retrouve avec le défaut d'une ITI à savoir la réduction importante de l'espace habitable ... est en plus pas sûr que cela soit à la hauteur de vos attentes ou si peu.

    Renseignez-vous par rapport à votre maison en pas de porte sur les possibilités d'une ITE (En arrière pensé une conception pour une isolation thermo-acoustique )
    Ansi réduction du chauffage ET des bruits, investissement doublement "rentable"

  23. #22
    jonneve

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Fab,

    C'est effectivement précisément une ITE que j'envisage de faire (je pensais l'avoir dit, désolé). Pas question d'isoler par l'intérieur, mes murs sont en pierre, je ne veux pas perdre l'inertie. Donc j'envisage d'isoler par l'extérieur, y compris le soubassement. La question, c'est comment s'y prendre pour avoir le résultat espéré, et avec quel matériau.

  24. #23
    jonneve

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Merci kiki778 pour ces explications. Je viens de commander un bouquin sur le sujet, car je ne connais pas du tout la théorie, et je m'y perd un peu.

    Au niveau pratique, comment fait-on pour bien désolidariser?

  25. #24
    Fab02300
    Invité

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Si tu l'as dis

    Il y a l'avis un peu plus haut du Sir Herakles qui sais de quoi il parle (plus que moi en tout cas )

  26. #25
    kiki778

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Pour désolidariser, c'est évidemment au cas par cas.
    L'idéal est que le doublage soit auto-porteur, mais c'est souvent difficile à réaliser.
    Je suppose que l'épaisseur disponible à l'extérieur n'est pas importante. As tu une idée de l'épaisseur que tu peux prendre sur la rue ?
    Prévois tu de réaliser les travaux toi même, ou compte tu faire appel à une entreprise ?

    Je suis acousticien, mais je ne travaille pas pour le bâtiment. Je ne pourrais pas te donner de solution toute faites. Mais je veux bien t'aider à choisir entre les diverses solutions que tu pourrais imaginer ou qu'on pourrait te proposer.

    Mon message était surtout destiné a attirer ton attention sur ce point souvent négligé. Plus que les matériaux choisi, c'est essentiellement la mise en œuvre qui conditionnera le résultat.

    Quoi qu'il en soit, une fois de plus attention à l'étanchéité, notamment au niveau des ouvertures.

    Christian

  27. #26
    jonneve

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Je dois pouvoir dépasser de 10cm. C'est pas encore négocié jusqu'au bout, mais c'est ce que j'ai demandé oralement au maire, et il ne semblait pas y voir d'inconvénient particulier, mais c'est tout-de-même à confirmer : le facteur déterminant reste l'emplacement sur le trottoir, évidemment, donc je doute que je puisse empiéter davantage (2-3 cm peut-être, mais guère plus).

    Je compte faire tous les travaux moi-même.

    Faire une structure autoporteuse, ça me paraît plutôt compromis, du moins pour la façade route, vu le faible emplacement disponible. Je suppose dans ce cas que la solution proposée par Herakles (panneaux rigides d'isolant vissés au mur et crépis directement) serait sans doute meilleure qu'une solution nécessitant une ossature (isolation entre chevrons...).

    Par contre, l'intérêt qu'il y aurait à faire une structure réellement autoporteuse, ce serait qu'on pourrait alors déverser un isolant un vrac, qui devrait pouvoir revenir moins cher (ou du moins, on peut avoir un isolant écologique à un prix plus raisonable qu'en panneaux rigides). Cette solution ne serait, j'imagine, pas envisageable pour le côté route, mais pour le plus gros du bâtiment, ce serait quelque chose que je pourrais envisager. Qu'est-ce qu'on pourrait imaginer comme parement auto-porteur qui prenne le moins de place possible? J'imagine qu'on pourrait faire ça avec de la brique, mais je ne me représente pas trop quelle épaisseur pourrait être nécessaire pour rendre ça auto-porteur.

  28. #27
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Qu'est-ce qu'on pourrait imaginer comme parement auto-porteur qui prenne le moins de place possible?
    vêture en panneaux de fibre-ciment (aquapanel outdoor par ex) , panneaux de fibre de bois dure, panneaux heraklit ou fibragglo , stucanet ou nergalto avec enduit projeté, grandes ardoises . ..etc..

    Mais de l'isolant déversé en vrac côté extérieur , ca se fait très rarement à cause des risques de tassement dans le temps ..la ouate de cellulose peut être projetée humide entre chevons (voir l'exemple de la maison Claudel à Lyon ) et rester figée en séchant .

    Voir aussi la technique autrichienne de la paille mise en place entre deux parois rigides maintenes ensemnle par des chevrons formant caisson ..etc..

    pas de briques minces autoporteuses qui risquent de se fissurer sous l'effet des retraits-dilatations dûes aux variations de températures extérieures ( nuits froides ou journées torrides avec en plus l'effet du soleil direct sur l'enduit....)

  29. #28
    jonneve

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    vêture en panneaux de fibre-ciment (aquapanel outdoor par ex) , panneaux de fibre de bois dure, panneaux heraklit ou fibragglo , stucanet ou nergalto avec enduit projeté, grandes ardoises . ..etc..
    Stucanet et nergalto, connais pas trop, mais à première vue, c'est métalique, donc non compatible avec la chaux, non?

    Les panneaux de fibre de bois durs, ça m'intéresse -- je suppose que c'est pas pour isoler, mais qu'on peut mettre n'importe quel isolant derrière. Aurais-tu un lien pour expliquer un peu la mise-en-oeuvre de cette technique (à moins que ce soit expliqué dans le fameux livre que tu m'as recommandé ). Si on utilise cette technique, on se dispense d'utiliser des panneaux rigides du coup, et on peut utiliser des panneaux souples ou de la ouate projetée humide, c'est ça? Une telle technique pourrait me séduire, puisque ça m'éviterait d'avoir à essayer d'aplanir le mur qui est en piteux état.

    La question serait de savoir quand même, s'il n'y a pas de risque à faire un enduit chaux par dessus un tel panneau de bois. J'avais cru comprendre que c'était pas recommandé...

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Mais de l'isolant déversé en vrac côté extérieur , ca se fait très rarement à cause des risques de tassement dans le temps ..la ouate de cellulose peut être projetée humide entre chevons (voir l'exemple de la maison Claudel à Lyon ) et rester figée en séchant .
    Intéressant. C'est vrai que c'est une considération tout-de-même importante.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Voir aussi la technique autrichienne de la paille mise en place entre deux parois rigides maintenes ensemnle par des chevrons formant caisson ..etc..
    Ca, ça m'intéresse pas mal, aurais-tu un lien?

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    pas de briques minces autoporteuses qui risquent de se fissurer sous l'effet des retraits-dilatations dûes aux variations de températures extérieures ( nuits froides ou journées torrides avec en plus l'effet du soleil direct sur l'enduit....)
    Ah, ok, donc les briques ne sont pas une bonne idée.

  30. #29
    enguerrand02

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    livre a acheter:

    "l isolation phonique ecologique " editon terre vivante

  31. #30
    jonneve

    Re : Isolation phonique en milieu très bruyant...

    Ca tombe bien, je viens de le commander.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. isolation phonique
    Par dalexulan dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 31
    Dernier message: 30/10/2011, 20h34
  2. isolation phonique
    Par sislette dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/12/2008, 11h14
  3. Isolation phonique
    Par ptitfact dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/04/2008, 16h29
  4. [Blanc] Frigo américain bruyant, mais très bruyant
    Par Dany1789 dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/12/2007, 21h07
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...