Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.



  1. #1
    louis266

    Cool Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.


    ------

    Bonjour,
    Est ce quelqu'un pourrait me dire quel est l'intérêt d'avoir une régulation avec sondes Ext et Int par rapport à un thermostat intérieur qui agit en tout ou rien sur le bruleur ou l'accélérateur.?.
    Y a t'il économie de fuel dans l'un des cas?
    Merci de vos avis
    A+ G R

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Debutant72

    Re : Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.

    Bonjour,
    En principe, c'est fait pour anticiper les variations de température exterieure.
    A+

  4. #3
    dbercy

    Re : Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.

    comme le dit débutant72 dés que la température à l'extérieur baisse, le chauffage est un peu plus sollicité et ouvre une vanne 3 voies.
    Ce système de régulation a l'immense avantage d'anticiper les déperditions de la maison plutôt qu'un thermostat d'ambiance qui réagira trop tard et aura tendance à provoquer un effet "yoyo" donc un inconfort parfois perceptible.

    Ce système est couramment utilisé pour réguler une pompe à chaleur, c'est une régulation sur loi d'eau et un thermostat d'ambiance n'est pas vraiment nécessaire.

  5. #4
    behache

    Re : Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.

    Une fois la température désirée atteinte, le rôle exact d'un chauffage est de compenser les pertes alorifiques du volume à chauffer .
    Avant il a fallu apporter un surcroît de calories d'autant plus important que
    l'inertie des murs, plafonds, dalles est grande,
    la température intérieure basse,
    et le temps imparti au réchauffement court.

    Les pertes d'un bâtiment sont très exactement inversement proportionnelles à la variations de la température extérieure.

    A 20° extérieur si la température souhaitée est 20° la température de l'eau des radiateurs idéale est évidement 20°C
    Pour cette raison très souvent ce point sert d'origine.

    A -10° extérieur il est nécessaire que l'eau des radiateurs soient exactement à x°C, .....50 55 60°C ou plus pour obtenir 19 ° ou 20° C à l'intérieur.
    Cette valeur x°C , variable selon la surface des radiateurs et l'isolation du bâtiment, est à définir expérimentalement.

    Compte tenu de la rigoureuse proportionnalité, certains ont imaginé de définir une notion de " pente de chauffe "
    La pente de chauffe passe par les points 20°C temp. radiateurs / 20° temp. extérieure et x° radiateurs/-10°C extérieurs pour se prolonger au-delà.

    Grâce aux deux sondes le régulateur compare à chaque instant la température extérieure et celle de l'eau.
    Si l'eau est plus chaude que celle définie par la pente de chauffe, le régulateur donne un ordre de déclenchement au brûleur, si l'eau est moins chaude un ordre d'enclenchement.
    Un écart différentiel (généralement 4 à 6°K voire 8°K pour un brûleur fioul) est introduit entre enclenchements et déclenchements pour éviter le " pompage "de la régulation (ordres trop rapprochés, trop fréquents)

    Ce mode de régulation n'anticipe pas les ordres, il adapte exactement à chaque instant les apports calorifiques aux pertes.
    Lorsque la pente de chauffe est correctement réglée il n'y a théoriquement pas de variation de la température à l'intérieur.

    On peut donc choisir la température la plus basse strictement nécessaire au confort.
    A comparer aux 8% de chauffage inutile par degrés non désiré.

    Ceci est un résumé, bien des points peuvent être critiqués et ce mode de régulation n'est pas parfait :
    - ne tient pas compte des apports calorifiques gratuits
    mal adapté aux grandes baies vitrées orientés au Sud
    réchauffement du aux activités des habitants
    - locaux non occupés en permanence (dans lesquels on souhaite réduire la température puis la remonter rapidement)

    Aussi ces régulations sont quelque fois complétées par une 3èmre sonde d'ambiance, qui vient corriger la température " selon Pente " par une compensation + ou - fonction d'une éventuelle variation interne.
    Des très haut de gamme pourraient aussi recevoir une correction " Hygrométrie "

    Cordialement

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Fanch5629

    Re : Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.

    Bonjour.

    Petit complément : la sonde extérieure est absolument nécessaire en présence d'un plancher chauffant dont l'inertie est telle que l'emploi d'une sonde intérieure seule ne permettrait pas d'assurer la régulation souhaitée.

    Cordialement.

  8. #6
    Fab02300
    Invité

    Re : Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.

    Citation Envoyé par dbercy Voir le message
    [./.]
    Ce système est couramment utilisé pour réguler une pompe à chaleur, c'est une régulation sur loi d'eau et un thermostat d'ambiance n'est pas vraiment nécessaire.
    Bjr'

    La 3 voie pour le réglage de la température d'eau, est normalement utiliser sur (presque) TOUT système de chauffage centrale qui se respecte, pas que les PAC.

    Pour louis266, les deux régulation sont complémentaire l'une de l'autre.
    Si tu peux installer une 3 voie automatique (avec un sonde ext.)
    + un TA qui actionnera ton circulateur/brûleur.
    Remarque qu'un Thermostat d'Ambiance peut aussi avoir SA sonde ext.
    Faite le

    http://pagesperso-orange.fr/herve.silve/regul.htm#Le

    http://pagesperso-orange.fr/herve.si...masfuelgaz.htm
    2ème schéma

  9. Publicité
  10. #7
    dbercy

    Re : Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.

    Citation Envoyé par Fab02300 Voir le message

    La 3 voie pour le réglage de la température d'eau, est normalement utiliser sur (presque) TOUT système de chauffage centrale qui se respecte, pas que les PAC.
    justement sur les pacs n'ayant qu'un seul circuit on ne doit pas employer une V3V, seulement si il y a 2 circuits type Plancher chauffant et radiateurs, sinon c'est déconseiller pour réguler!

  11. #8
    behache

    Re : Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.

    Je continue le HS
    Louis à un brûleurt et n'a pas cité avoir de plancher chauffant

    Citation Envoyé par dbercy Voir le message
    justement sur les pacs n'ayant qu'un seul circuit on ne doit pas employer une V3V, seulement si il y a 2 circuits type Plancher chauffant et radiateurs, sinon c'est déconseiller pour réguler!
    La même remarque avait également été faite ici :

    http://forums.futura-sciences.com/ha...emarqueoe.html

  12. #9
    dbercy

    Re : Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.

    Citation Envoyé par behache Voir le message
    Je continue le HS
    Louis à un brûleurt et n'a pas cité avoir de plancher chauffant


    La même remarque avait également été faite ici :

    http://forums.futura-sciences.com/ha...emarqueoe.html
    c'est vrai mais je répondais à Fab sur le faite qu'une V3V n'est pas nécessaire avec une pac!
    mais effectivement avec un bruleur pas trop le choix sauf si c'est une chaudière basse température ou condensation, ce que vous avez bien exprimé dans l'autre post pour lequel certains confondent point de rosé et chaudière à condensation!!!!

  13. #10
    Did67

    Re : Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.

    1) Il existe un autre mode de fonctionnement d'une régulation par sonde extréieure que celui décrit plus haut, que j'avais sur ma chauidère à fuel Viessmann et que j'ai sur ma chaudière à pellets.

    La chaudière prépare une réserve d'eau chaude, qu'elle maintient (en cas de besoin de chauffage seulement) entre deux températures (pour la chaudière pellets, c'est entre 63 ° et 76 °). Elle s'autogère pour cela. La régulation et les sondes n'ont rien à voir. Si ce n'est que dans certaines conditions (trop chaud), la chaudière, la régulation, les circulateurs sont coupés (pour économiser les énérgies).

    La régulation avec sonde extérieure, à travers la courbe de chauffe (qu'il faut bien régler), agit sur la vanne 3 voie. Elle envoie l'eau dans le circuit à la température qu'il faut (définie par la courbe de chauffe - réglée) pour que les pertes de la maison soient exactement compensées par le chauffage. Elle n'a aucune incidence directe sur la chaudière. Pour cela, la V3V mélange juste ce qu'il faut d'eau chaude de la chaudière avec l'eau de retour, plus froide.

    Quand il n'y a plus assez d'eau chaude, la chaudière redémarre. Quand son maxi est atteint, elle s'arrête. Ces cycls sont plus ou mçons rapporchés en fonction de la température extréieure (s'il fait froid, la V3V mélange plus d'eau chaude, la réserve s'épuise plus vite).

    Avec la chaudière fuel, je n'avais aucune sonde d'ambiance interne. La température souhaitée se réalisait "automatiquement".

    Comme j'ai un salon orienté sud et sud-ouest avec d'énormes baies vitrées, en cas de soleil, il faisait trop chaud.

    Avec ma nouvelle chaudière, j'ai donc mis une sonde d'ambiance. Celle-ci détecte les écarts à cause de ces apports "autres que ceux de la chauidère" (cela peut aussi être le four ou l'insert quand je l'allume pour l'agrément) et la régulation corrige la courbe de chauffe... Elle informe la régulation que la température est plus élevée que "calculé" et baisse la température de départ de l'eau. Le coéfficient est paramétrable (cet ajustement peut être plus ou moins sensible, donc).

    2) Pour revenir aux avantages (queston de départ) :

    - c'est une gestion en temps réel, alors qu'une régulation par sonde interne "court" après le temps : s'il fait froid dehors, dans le cas décris, le chauffage agit immédiatement en remontant la température de l'eau dans le circuit. La température se maintient "automatiquement".

    Dans le cas d'une sonde intérieure, le chauffage ne bouge pas tout de suite, il ne réagira que quand la température baissera dans la maison, la structure sera déjà reforidie... Il faut remonter la température, puis elle ralentira quand la température sera un peu trop élevée...En fonction de l'inertie, cela peut compromettre la sensation de confort, inciter les usagers à pousser le thermostat en réaction, donc à consommer plus.

    L'image qui me vient : d'un coté un chauffeur de voiture qui anticipe énormément en regardant le trfaic loin devant et qui de ce fait à une vitesse constante (et une consommation réduite) ; de l'autre, un conducteur qui accélère et freine sans cesse et se laisse balloter par le trafic, il arrivera en même temps mais aura consommé plus. Ce n'est qu'une image... Elle vaut ce qu'elle vaut.

    Je pense donc qu'une régulation par sonde extérieure, à condition de bien régler sa courbe (hélas, peu le sont ; il faut un peu de temps, régler par temps doux puis par temps froid - au moins deux points ; les chauffagistes mettent en général un réglage au pif "moyen" et surtout se dispensent d'expliquer !) est un peu plus confortable et un peu plus économique.

    Maintenant, par rapport à une autre régulation, ne pensez pas que cela va considérablement réduire votre facture ! Là, il faut attaquer à la source : isolation, choix de chaudière (rendement, combustible), entretien annuel de la chaudière et se discipliner (chaque degré en plus coûte environ 7 % en plus)...

    Dernier point : dans le système que j'ai décrit, la sonde d'ambiance n'a un intérêt que dans les conditions décrites : apports sgnificatifs d'autres sources de chaleur que le chauffage. Elle ne fait que "corriger" le calcul fait par la régulation sur la base de la température extérieure.

  14. #11
    dbercy

    Re : Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    1)
    La chaudière prépare une réserve d'eau chaude, qu'elle maintient (en cas de besoin de chauffage seulement) entre deux températures (pour la chaudière pellets, c'est entre 63 ° et 76 °). Elle s'autogère pour cela. La régulation et les sondes n'ont rien à voir. Si ce n'est que dans certaines conditions (trop chaud), la chaudière, la régulation, les circulateurs sont coupés (pour économiser les énérgies).

    La régulation avec sonde extérieure, à travers la courbe de chauffe (qu'il faut bien régler), agit sur la vanne 3 voie. Elle envoie l'eau dans le circuit à la température qu'il faut (définie par la courbe de chauffe - réglée) pour que les pertes de la maison soient exactement compensées par le chauffage. Elle n'a aucune incidence directe sur la chaudière. Pour cela, la V3V mélange juste ce qu'il faut d'eau chaude de la chaudière avec l'eau de retour, plus froide.

    Quand il n'y a plus assez d'eau chaude, la chaudière redémarre. Quand son maxi est atteint, elle s'arrête. Ces cycls sont plus ou mçons rapporchés en fonction de la température extréieure (s'il fait froid, la V3V mélange plus d'eau chaude, la réserve s'épuise plus vite).
    c'est exactement le principe de fonctionnement des anciennes chaudières HT: maintenir une température de 70° pour éviter le point de rosée puis réguler avec une V3V!
    Je pense que les chaudières à pellets n'ont pas d'autres choix, contrairement aux pacs ou chaudières à condensation qui recherche plutôt de tourner en BT avec des émetteurs largement dimentionnés, PC préconisés.

    Je ne sais pas quelle est le mode le plus économique actuellement et le plus écologique, vaste débat!

  15. #12
    Did67

    Re : Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.

    Exact.

    Deux ou trois précisions :

    1) Les chaudières à pellets n'ont pas le choix, effectivement. Bruler automatiquement du bois (même très très sec) est un exercice un peu plus compliqué. En plus, elles cherchent à s'arrêter et repartir le moins possible, ce qui est une contrainte de plus. L'allumage est long et énergivore.

    2) "HT" ou "BT" s'entend normalement par rapport aux gaz d'échappement et non la température du circuit ou la température de l'eau de la chaudière.

    Ma Viessmann était bien une BT ! Sortie des gaz vers 80 ou 90 ° (de mémoire, je ne sais plus). Excellent rendement. Mais pas la condensation, alors que je n'ai que des planchers chauffants.

    Mis à part la question de la condensation (qui a sa pertinence en cas de retour froid - et seulement dans ce cas ! Combien de chaudières à condensation vendues qui ne condensent pas grand chose ?), c'est la question de la température des gaz qui détermine le rendement. On "jette" plus ou moins de calories par la cheminée.

    Une chaudière BT moderne et une chaudière à condensation "inappropriée" (sur un circuit moyenne ou haute température classique) ont grosso modo le même rendement.

    Par rapport au maintien d'une réserve d'eau chaude à +/- 70 ° C, c'est l'isolation de la chaudière qui joue. Le BLT, qui teste les chaudières à pellets et à plauqettes en Autriche, mesure ces pertes. Je n'ai plus le chiffre en tête, mais c'est insignifiant me semble-t-il.

    BT et régulation par sonde extérieure ne sont absolument pas incompatibles.

    3) La chaudière à pellets que j'ai est à condensation (vu que j'ai des planchers chauffants). Dans ce cas, le condenseur est "rapporté" et préchauffe l'eau de retour.

    4) La question de départ est bien posée par rapport à une chaudière fuel existante.

    Je persiste à penser que la régulation par sonde externe et courbe de chauffe est un plus, mais que cela ne va pas impacter de façon considérable le coût. Bien réglé, ce sera plus confortable et il pourrait y avoir une petite économie (à niveau de chauffage constant).

  16. Publicité
  17. #13
    cuisinedesiles

    Smile Re : Interet d'une régulation avec sondes Int et Ext.

    Bonjour,

    est-ce que l'hygrométrie extérieure peut avoir une influence significative sur l'efficacité d'une sonde extérieure dans le cas d'une installation sans sonde complémentaire intérieure, à votre avis?

    Sur mon installation avec chaudière à condensation Wiessmann et radiateurs, je note que la température intérieure, et la sensation de confort, se décalent dans une plage de environ +1 à -2°C par rapport à la température de consigne quand l'ygrométrie varie de 20% à 80% comme c'est le cas ses derniers jours.

    Est-ce un phénomène courant que des sondes haut de gamme pourraient traiter mieux, ou bien un défaut de sonde extérieure , ou un défaut de comportement de l'architecture de ma maison (ossature bois)?

    Nous pouvons, paradoxalement, avoir trés (trop) chaud par temps trés froid et trés sec, et avoir une sensation et une mesure de température plus froide que la consigne quand le temps passe à la pluie et que la température extérieure remonte. Les deux courbes ont l'air parallèles.

    Merci de vos avis éclairés.

    Et suggestions

Discussions similaires

  1. Amélioration d'une installation avec Regulation NEXA XS
    Par Debutant72 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 35
    Dernier message: 29/10/2019, 22h28
  2. [Thermique] Regulation sonde ext et réglage pente.
    Par nicolas42 dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/12/2009, 07h58
  3. isoler murs anciens des 2 côtés ? (int/ext)
    Par Tonia dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 80
    Dernier message: 10/03/2008, 07h18
  4. isolation panachée int/ext : possible sur le même mur ?
    Par Tonia dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 9
    Dernier message: 22/01/2008, 17h12
  5. Régulation d'une LED LUXEON avec un PIC
    Par lolomatic dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/10/2007, 00h51
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...