Répondre à la discussion
Page 8 sur 10 PremièrePremière 8 DernièreDernière
Affichage des résultats 211 à 240 sur 275

Chauffage solaire SSC : Ça marche ?



  1. #211
    yoh#17

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?


    ------

    Bonjour,

    Après avoir lu de nombreux post, sur de nombreux site, et après avoir lu les 12 pages de ce post-ci ,

    pour synthetiser :

    -pour une maison de 150 m2 ( 100m2 au rdc avec chauffage au sol et 50m2 à l'etage pas chauffé)
    -situé au sud-est de la france (soleil mais froid l'hivers de novembre à mars)
    - moyennement isolée (parpaing +isolation interieure en placo mais bonne iso des combles)
    - bien orientée : 3 baies vitrées ( double vitrage avec gaz argon) dans les pièces à vivre exposées sud-est , pas d'ouverture au nord.

    je pense retenir une installation solaire :

    entre 12 et 15 m2 de capteurs (mais lesquels ???)
    avec ballon de 1000L pour accumuler de l'energie
    chaleur dispersée via un plancher chauffant
    et chauffage d'appoint (elec je pense , trop de contrainte avec le bois)


    Mon problème est de trouver une bonne marque (apparement les meilleures ne sont pas francaises !!) posée par un bon artisan !!!

    Pouvez vous me conseiller ?

    Je vais recevoir un devis de dietrich pour 100m2 de plancher chauffant avec capteurs solaires, chaudière, ECS, et chauffage d'appoint ( elec avec aerothermie) mais je crains le pire pour la facture...

    -----

  2. Publicité
  3. #212
    BAST78

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Citation Envoyé par yoh#17 Voir le message
    Bonjour,

    Après avoir lu de nombreux post, sur de nombreux site, et après avoir lu les 12 pages de ce post-ci ,

    pour synthetiser :

    -pour une maison de 150 m2 ( 100m2 au rdc avec chauffage au sol et 50m2 à l'etage pas chauffé)
    -situé au sud-est de la france (soleil mais froid l'hivers de novembre à mars)
    - moyennement isolée (parpaing +isolation interieure en placo mais bonne iso des combles)
    - bien orientée : 3 baies vitrées ( double vitrage avec gaz argon) dans les pièces à vivre exposées sud-est , pas d'ouverture au nord.

    je pense retenir une installation solaire :

    entre 12 et 15 m2 de capteurs (mais lesquels ???)
    avec ballon de 1000L pour accumuler de l'energie
    chaleur dispersée via un plancher chauffant
    et chauffage d'appoint (elec je pense , trop de contrainte avec le bois)


    Mon problème est de trouver une bonne marque (apparement les meilleures ne sont pas francaises !!) posée par un bon artisan !!!

    Pouvez vous me conseiller ?

    Je vais recevoir un devis de dietrich pour 100m2 de plancher chauffant avec capteurs solaires, chaudière, ECS, et chauffage d'appoint ( elec avec aerothermie) mais je crains le pire pour la facture...
    Bonjour,
    Je me chiffre une installation solaire de chez de dietrich avec appoint aérothermie le QuadroPac et comparativement une aérothermie Technibel avec le systéme SONENKRAFT CONFORT PLUS ballon 800 litres avec 12,60m² de panneau complexité du systéme exposition EST/OUEST.
    PS: je suis technicien chez un grossiste en chauffage sanitaire et je commercialise les 2 marques SONENKRAFT EST LE FOURNISSEUR DES CAPTEUR S POUR DEDIETRICH DE CE FAIT IL EST MOINS CHER QUE DIETRICH.

    Mon projet est une maison plain pied 116.50m² en plancher chauffant

  4. #213
    yoh#17

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    bast78 ? as tu fait ton chiffrage ?

    Pour ma part, le devis de dietrich ressort à 23900 euros (avt credit impot et aide = 8600 eur) soit 15300 eur net. (sans la chappe liquide) mais tout posé (main d'oeuvre inclue)

    Il comprend une chaudière quadro DU de 1000L , 10m2 de capteurs pro (total 14700 eur), un placher chauffant de 90m2 (5600eur) , et une chaudière elec d'appoint (marque geminox, quelqu'un connait ? 3600eur)

    J'attends encore 2 devis (viessmann et de dietrich)

  5. #214
    yoh#17

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Quisit , peux tu me faire part de ton experience, au bout de 2 ans (c'est ca?) de SSC ?

    Si je me trompe pas, tu as retenu une install avec 1000l de ballon tampon, et pas de d'appoint intégré car couteux en energie (mais préférence pour un soutine au bois)

    A ce sujet, plusieurs questions :

    Si j'ai bien compris, en hiver, les capteurs sont capables de générer bcp de chaleur, en quantité, mais pas en temperature c'est ca ?

    Donc, en hiver, il vaut mieux privilégier le solaire pour le chauffage (à 20, 23°) que pour l'ECS (45-50°) ??? (pierre amet est arrivé à la meme conclusion)

    Mais techniquement, comment faire pour gerer au mieux les energies d'appoints ???

    J'ai beau essayer de comprendre le fonctionnement des install, et des ballons, je comprends pas tout !!!

    En fait si, je crois comprendre, je me dis qu'il faudrait 2 appoints :

    1 pour l'ECS l'hiver , qui déclancherait à 40°

    et 1 pour le chauffage qui déclancherait à 18°

    Mais faut il prévoir ces appoint en dehors des ballons ? ou existe-t-il des ballons avec 2 appoints séparés ???


    Autre question, pour compenser une isolation médiocre (je décris mon isolation dans les messages précédents) est-il necessaire d'augmenter les m2 de capteurs ( de 10 à 12 m2 par ex) , sans prendre le risque de surchauffe l'ete ???

  6. #215
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Citation Envoyé par mefisto Voir le message
    Bonjour,

    Après avoir reçu plusieurs professionnels "spécialistes" en solaire, je suis un peu désorienté : Les avis divergent beaucoup, et plusieurs m'iont dit que les solutions solaires SSC ... C'est du bidon et jamais rentable.
    En revanche, ils sont tous unanimes sur la pertinence du solaire ecs.

    J'ai un toit vaste, utilisable, avec des pentes au sud et à l'ouest jamais ombrées. --> Pas de Pb pour les capteurs.

    Quel est votre sentiment ?

    Merci.
    Mefisto.
    Bonjour,

    peux-tu me dire ce que recouvre le sigle SSC ??

    PSD , je sais , plancher solaire direct ..

    Tu as du voir quelques-uns de mes derniers posts sur le solaire avec la description -retour d'expérience - d'un stockage solaire intersaisonnier qui ne demande qu'un poêle bois comme appoint , même un poêle avec récupérateeur à air chaud branché sur le réseau d'air pulsé . système mis en place depuis 83 , amélioré au cours des quelques chantiers que j'ai eu la chance de pouvoir mener , le dernier datant de 2000...

    cdlt

  7. #216
    spoltibrun
    Invité

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Bonjour , SSC pour système solaire combiné ou le solaire assure chauffage+ eau chaude (avec appoint)

  8. Publicité
  9. #217
    helio-gesnes

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    24000 euros Yoh ! c'est aberrant, refuse !
    je n'ai jamais dépassé les 17000 pour mes plus gros devis (pour 24 000 je vendrais + de 30m² de capteurs et + de 2000L de stock soit une maison de 300 à 350m² de plancher chauffant !!!) !
    les plombiers et les fournisseurs augmentent leurs prix avec l'augmentation du crédit d'impôts !
    ne rentre pas dans la combine

    une bonne marque ? Sol-ution est excellent et d'un prix très correct !
    et contrairement à bcp d'autres c'est un spécialiste solaire et non un chauffagiste qui se lance là-dedans pour se faire du fric ! de + c'est uen marque autrichienne, et l'autriche est le leader mondial en matière de solaire thermique depuis une trentaine d'années !
    A+
    Yann

  10. #218
    yoh#17

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    merci helio-gesnes,

    Mais j'ai cherché sur internet des infos sur les produits "sol-ution" et je n'ai rien trouvé, peux tu me donner un lien ?

    + le nom d'un artisan dans le 04 qui pose ces produits ?

    Pour les prix, quand je regarde des vieux posts (2005) sur ce forum, je constate bien que les prix ont flambés !!!

    A ton avis, la marge de négociation est importante avec un chauffagiste ?

  11. #219
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Merci d'échanger les marques en messages privés.
    Philou67 pour la modération.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  12. #220
    lr2323

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Bonjour
    Malheureusement on a de plus en plus de devis de ce type, ce qui m'a fait abandonner l'idée du solaire !
    et oui Hélio il faut que tu dévellope ton entreprise dans toute la France !!

  13. #221
    Le Gascon du bord'Haux

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Un bonjour du Gascon,

    Je voudrais savoir plusieurs choses et si certains d’entre vous pouvez nous aider.

    Sur notre veuille maison nous voudrions améliorer entre autre l’isolation.

    C'est-à-dire changer l’isolation en toiture de 180mm de laine de verre par 250mm de ouate de cellulose.
    Pensez-vous que cela en vaut la chandelle.

    En deuxième nous voudrions supprimer notre chaudière fioul par un système solaire chauffage + ECS et faire la rehausse chauffage par deux poêles un a bois déjà en place (Bullerjan de 14KW) et un autre aux granules de bois soleil d’Edilkamin 12kw a air pulsé.
    Pour l’ECS nous voudrions un appoint électrique.

    Juste une question peut-on sans rehausse faire fonctionner un ensemble solaire chauffage+ECS.
    Le chauffage ne risque t-il pas de faire chuter les performances de l’ECS avec un seul ballon?

    Pour améliorer le tout nous voulons changer notre VMC par une double flux.

    Merci de vos conseils car à l’origine nous voulions installer une chaudière granulés + chauffage/ECS solaire et le coût est trop important avec l’écart estimé nous pouvons changer l’isolation toiture sur 160m2 + installation d’une double flux.

    Il me restera a faire un enduit béton de chanvre sur la façade pour augmenter un peu le R du mur en pierre.

    Je voudrais connaître vos critiques et vos conseils sur notre projet merci

    Merci

  14. #222
    scritchoune

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Suite à une erreur de manipulation, la première intervention de scritchoune est située deux posts plus bas.
    Désolé du dérangement.
    Philou67 pour la modération.


    la suite....

    5) Pour ce qui est des prix et primes maintenant :

    Sont Assujetti à la Prime Régionale Solaire avec appoint chauffage (50%<6000€ TVAC) :
    L'Accumulateur solaire combiné à brûleur à condensation coûte 4750€ HTVA soit 5747€ TVAC
    Le kit de tubes ventouse coûte 550€ HTVA
    La pompe solaire est à 800€ HTVA
    Le kit de 20m de PEX en paire préisolée et sonde à 600€HTVA
    Le prix d'un panneau à 20 tubes Vitosol 300 totalisant 2,5m² est à +/-2000€ x2
    Installation hors transport & travaux complémentaires : 250€ TVAC

    Soit 12356 TVAC dont la prime me rembourse 6000€

    Le même montant étant assujetti à la Prime HR-top (50%<500€ TVAC)
    et à la prime pour chauffe-eau instantané étanche (50%<200€ TVAC)

    Soit +500€ et +200€

    Sont Assujetti à la prime sur la régulation non-intégrée(50%<500€ TVAC) :
    La station de Régulation programmable optionnelle Theta32 est à 600€ HTVA

    Soit 726€ TVAC dont la prime me rembourse 363€

    L'ensemble de la facture étant également assujetti à la Prime communale (10%<500€ TVAC) et au crédit d'impôts (40%<2600)

    Soit +500€ et +2600€

    Bref la facture totale se montera TVAC à :
    (4750+550+600+800+600)=7300€
    x1.21=8833€
    +4000+250=13083€

    L'ensemble des primes se montant à :
    6000+500+200+363+500+2600=1016 3€ (82% de la facture totale !)

    Restera donc au final à ma charge 2920€
    (que je peux toujours faire baisser en répartissant le nombre de tubes et capteurs solaires sur plusieurs années, par ex. 4x12 tubes)

    PS : j'ai lu (sur les sites fédéraux/IBGE...) que toutes ces primes sont cumulables tant que le bien correspond aux prescriptions et est agréé (site gazinfo).... ce qui est le cas -> cumul HR-top, instantané étanche, solaire-appoint-chauffage puisque le système inclus les trois technologies dans un seul appareil ! (Accumulateur (solaire et brûleur condensation intégré) de 500L à chauffage d'ECS instantané + apport solaire au chauffage)
    ce qui permet qu'une même facture, pour un même appareil peut bénéficier tant de la prime HR-top que celle sur les chauffe-eau instantanés étanches (à ventouse)... et caetera !
    .... toutefois ça reste à vérifier :?

    pour l'orientation des panneaux en hiver, je peux toujours articuler le châssis des tubes de manière à augmenter l'angle en fonction de la saison... mais là ça fera vraiment usine à gaz

    de plus comme je l'ai écrit, ma vitrine de 16m² plein sud m'apporte déjà suffisament de chaleur lorsque le soleil brille en plein hiver et l'immeuble fera masque sur les panneaux... je planche donc pour l'instant uniquement sur l'apport diffus (possible justement avec les tubes)

    je viens d'avoir la réponse d'un fournisseur officiel de Thermomax ici :
    Nous vendons les tubes sous vide Thermomax TMA600. Nous avons des collecteurs de 20 ou 30 tubes. Les tubes se vendent par carton de 10 pièces au prix de 793.16 euro/carton HTVA.
    Le collecteur seul pour 20 tubes = 471.55euro HTVA
    Le collecteur seul pour 30 tubes = 663.55euro HTVA
    si kkn pouvait me donner un fournisseur en france pour comparer les prix ? je trouve ça cher.... même si on gagne 250€ sur les Vitosol 300 de Viessmann (à 2300€/capteur20 tubes HTVA)!!

    avec ces prix là, mon installation me reviendra au final pour 2x20tubes à 2600€ (mis sur collecteurs de 30 -> extensibles sule les années suivantes à 2x30 pour 1500€ de plus dont je retoucherai de nouveau les mini 70%)
    Dernière modification par Philou67 ; 21/11/2007 à 14h13.

  15. Publicité
  16. #223
    scritchoune

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    PS : j'ai trouvé dernièrement aussi un vendeur de tubes type "thermos" (bysun...) mis à l'envers (collecteur vers le bas) et donc auto-videngeables !!! je vous mettrai le lien plus tard

    grr... ces 5min devraient être uniquement quand qqn a déjà répondu... désolé pour le multipost....

  17. #224
    scritchoune

    Bonjour, voilà, moi aussi j'ai fini de lire ces 13 pages....

    Ca fait déjà 3 ans que je me renseigne de tout côtés pour mon futur SSC.

    Aussi vu que j'ai vu que bon nombre de personnes se posent une série de question sur le fonctionnement des capteurs à tubes, je m'en vais donc, en guise de présentation, leur placer ici une explication de mon "cas" incluant la comparaison des différents systèmes (et mes choix)


    Je vais donc commencer par une petite introduction.... ceux qui veulent éviter la croûte de la tartine, passez directement au point 2... et les pressés, au schéma !

    1) Introduction :

    J'étais au départ parti sur un système d'auto-construction minimisant les coûts d'installation tel que ceux plébiscités par notre cher Michel (et j'avoue avoir alors dévoré l'oasis que constitue ce site dans le désert d'info disponible sur le solaire tant sur internet que chez les vendeurs et fabricants... )

    Mais petit à petit l'évolution des primes octroyées dans notre plat et pluvieux pays (et oui... j'habite Bruxelles... pas la côte d'azur...) m'a fait changer d'optique et fait pencher vers un système privilégiant au maximum les performances par mauvais temps et en hiver pour le plafond des primes disponibles...

    Vous me direz "pourquoi plafonner le budget au lieu de minimiser l’investissement ? Ce qui compte c'est le rapport investissement/gains !".... Oui et non... mon cas est particulier...

    En effet il y a 2 ans, j'ai acheté mon appartement via un prêt "jeunes" qui m'a bloqué sur un compte 5000€ pour "travaux de rénovation" ceux-ci pouvant être à ma guise ventilés entre la cuisine, la salle-de-bain et le chauffage ! Or le seul des 3 postes ci-dessus qui nécessite un gros investissement de départ pour pouvoir rapporter ne fut-ce qu’un Euro ensuite c'est... le chauffage ! ce qui justifie que je cherche à maximaliser mes apports solaires pour un bon +/-3000€ d'investissement final (primes déduites... vous verrez qu'on est gâtés )

    2) Description du système choisi :

    Mon appart est un Rez-de-chaussée/triplex sur Bruxelles disposant, à l’arrière (facade nord), d'un grand hangar ayant 250m² de toiture à 20° (pans de toiture Est, Sud et Ouest). Celui-ci est chauffé par une vieille chaudière murale Gaz (+ECS instantanée) au fonctionnement erratique et dépourvue de thermostat...

    1/ Chauffe-eau : Après maintes recherches, le "chauffe-eau" le plus adéquat et paraissant être le plus étudié du marché semble être le Rotex GSU 25.
    Ce "chauffe-eau" est en fait un accumulateur en "plastic" de 500L à stratification, à brancher directement sur des capteurs autovidengeables (sans pression), faisant office de chauffe eau instantané via un serpentin inox (production de 200L d'eau à 45° ou 10min à 15bar sans apport immédiat) et intégrant un brûleur gaz à condensation modulant de 5 à 25 kW pour compléter le cas échéant des apports solaires insuffisants et chauffer les radiateurs. Ce système permettant donc en prime d'alimenter le stock et les capteurs en eau de pluie (neutralisée et filtrée donc sans risque de dépot) sans ajout de glycol ni vase d'expansion puisqu'en circuit ouvert mais hors pression, autovidangeable, et totalement indépendant du réseau d’eau potable ou du chauffage !

    2/ Capteurs : Mon idée est d'utiliser des capteurs solaires à tubes sous vide à caloducs dits "secs" qui sont utilisables sans pression justement (car non parcourus par la boucle solaire) tels que les Mazdon fabriqués par Thermomax (avalisés par le CSTB) et distribués notamment par VIESSMANN chez nous sous l'appellation Vitosol 300 (page 11).
    Ceux-ci disposent en plus d'un système de déconnection par soupape thermique dont le ressort est calibré à 85 ou 130° selon les modèles empêchant donc tout risque de surchauffe par stagnation et bénéficiant d'un effet "diode" empêchant toute "fuite" de chaleur du collecteur vers les tubes (ombres/nuages) par le principe même du caloduc (cycle d'évaporation/condensation démarrant à 25° et ne prenant cours que si le fluide du collecteur est plus froid que la vapeur arrivant en haut du caloduc)...

    A l'inverse les capteurs CPC de Ritter Solar ou Bysun par ex sont à "circulation directe" au sein d'une "bouteille thermos" et sont donc non-seulement invidengeables et refroidissent de fait le fluide caloporteur lorsque les tubes sont à l'ombre ou de nuit mais en plus basent leurs performances sur un système à miroirs qui ne restera certainement pas propre 2 semaines durant en pleine ville avec une pente de 20° (et semblent malgré cela moins performants sous faible ensoleillement !) et Vitosol 200 (à comparer avec le Vitosol 300
    L'avantage du système "sec" est la totale indépendance collecteur-tube (sans joints !) qui permet tant le pivotement des tubes que leur remplacement pendant le fonctionnement sous pression.... reste par contre à voir si cet "avantage" se justifie dans un système autovidangeable et n'induit pas une perte de performance injustifiée....

    il semblerait, qu'au contraire de VIESSMANN, ELCO distribue des tubes thermomax dont la tête de transfert du caloduc baigne directement dans le collecteur et non par un transfert "sec".... qu'en est-il des retours concernant la tenue des joints tube/collecteur EPDM dans le temps... là est la question ! De plus le collecteur contient dans ce cas 10x plus d’eau… ce qui défavorise aussi la vidange…

    Pour l'orientation, je compte répartir mes capteurs à tube sur les pans Est et Ouest du Hangar tout en pivotant les tubes de 30° vers le Sud.... ceci correspondant (au point de vue l'angle formé par la normale aux surfaces des absorbeurs) à une orientation de 21° Est/Ouest et un angle de 38° avec l'horizon et me permet donc non-seulement de bénéficier pleinement des rayons du matin, du midi et du soir mais surtout de m'éloigner un max du masque formé par mon immeuble de 3 étages(situé au sud par rapport au hangar !). Vu qu’en plus je travaille de jour et que j'ai donc surtout besoin des apports solaires le matin et le soir, je pense le choix plus judicieux. En hiver, le soleil est bas…. Donc mon immeuble fait masque au Sud ! Or dès qu'il y a du soleil pendant une heure ma baie vitrée (orientée plein sud) remplis très bien le rôle de capteur solaire.... hormis le matin et le soir, moment où les panneaux seront justement "hors masque" et donc feront leur office.... par temps voilé le rayonnement sera de toute façon majoritairement diffus et donc bénéficiera des 20° d’inclinaison de la toiture

    3/ Chauffage : Mon circuit de chauffage actuel est en régime 90/70 mais largement surdimensionné !! En effet mes vannes thermostatiques ne sont , en hiver, ouvertes sur "4" que dans le salon qui dispose de la baie vitrée de 4x4m plein sud et dans la salle de bain située en sous-sol... les autres pièces ne nécessitant aucun chauffage de par la mitoyenneté, leurs vannes sont sur "1" en permanence ! Ma chaudière étant dépourvue de thermostat d'ambiance, il est évident que le salon est "frisquet" le long de la baie vitrée par mauvais temps et surchauffe au moindre rayon de soleil été comme hiver.... l'inconfort est donc assuré pour l’instant !

    Je pense donc que le passage à un régime 70/50 (du à l'utilisation de la condensation) ne sera pas globalement un problème quitte à devoir parfaire l'isolation des conduites de chauffage passant dans les caves et à augmenter la surface de chauffe dans le salon (par ex via un chauffage courant le long de la baie vitrée ou en dédoublant le radiateur actuel !)

    Pour la Salle de bain, il est de toute façon nécessaire de placer un chauffage par le sol car celui-ci est particulièrement froid en été (.... lorsque la chaudière n'alimente plus les radiateurs ? ).... j'envisage également d'en profiter pour placer des tubes dans le faux plafond du salon afin d'envoyer les surplus de chaleur de cette pièce vers le circuit au sol de la salle-de-bain ! faisabilité restant à examiner....

    4/ Boucle de décharge : Vu que je planche sur un système maximisant les apports en hiver, il est évident que mes tubes seront largement sous-exploités en été puisque le ballon et les tubes sont tout deux limité à 85°c....
    Par exemple on peut voir sur son site que cette personne est à 30km de Bruxelles et a placé 1 panneau Vitosol 300, le malheur étant que son chauffe-eau VIESSMANN est plafonné à 60°c puisque contenant l’ECS prête à consommer chauffée par le serpentin solaire : (son site par ailleurs extrêmement utile à la compréhension d'un CESI et le script superbement programmé… chapeau !)
    -> quand la ligne rouge zigzague trop c'est que le panneau produit alors que le ballon est déjà à T° et que donc la pompe fonctionne par intermittence.... c'est le cas presque tout les jours… même en hiver ! Je trouve cela dommage, et même si mon ballon pourra monter à 85°c, je risque fort de me retrouver souvent dans la même situation une fois "chargé" complètement… on peut aussi voir que l’eau entrant dans la boucle solaire monte tout aussi vite en T° du fait de la boucle fermée en serpentin ce qui fait perdre en rendement….
    qu'à cela ne tienne, je compte personnellement récupérer ce surplus pour chauffer une petite piscine de 2x3m qui sera placée dans la véranda ! Je prendrai toujours comme "source froide" des capteurs l’eau prise au bas du ballon, mais si la piscine est plus froide et mon ballon est déjà à 85°c, je ferai d’abord passer cette eau par l’échangeur pour chauffer la piscine et par la même occasion baisser la T° d’entrée des capteurs qui pourront donc continuer de produire du kWh !
    Cette piscine me permettra ainsi, en plus d’offrir le plaisir de se baigner gratuitement en été, non-seulement le bénéfice d'une source "froide" permanente pour les capteurs mais aussi d’utiliser cette piscine comme un "stock" de 9000L supplémentaire (mais plafonné à 35° bien sûr !) donnant une inertie supplémentaire au ballon même lorsque les apports solaires seront minimes !

    Dans un second temps, je pourrai toujours augmenter la période d'utilisation de la piscine par l'adjonction de panneaux supplémentaires achetés via les économies réalisées annuellement.... puisque mon système est de toute façon protégé mécaniquement contre la surchauffe par le système de tubes calibrés.

    Vous pouvez voir que j'ai donc placé sur le schéma ci dessous les circuits piscine et capteurs en série par le biais d'une vanne inverseuse (qui devra être asservie à une sonde de T° "piscine") ainsi la piscine ne sera chauffée par un échangeur à plaque en inox qu'aux 2 conditions que la RPS soit engagée (T° de capteur suffisante) et que la sonde de T° estime la piscine + froide que le fond de l’accu mais pas encore à sa t° limite !

    3) Ainsi le système complet est organisé comme ceci :

    _échangeur piscine et capteurs sont sur le même circuit, hors pression et autovidengeables donc (+précautions pour éviter le videngeage de l'échangeur piscine).

    _le circuit ECS potable est à chauffage instantané et à la pression de l'eau de ville.

    _le circuit chauffage est à haute t° -78°- (et basse T° -25°- uniquement si le circulateur en zone B.T. "salle-de-bain-" tourne) et sous pression de minimum 2 bars + hauteur d'installation (d'où le vase d'expansion et la soupape de sécurité)

    Nom : ROTEX GSU-2.JPG
Affichages : 510
Taille : 199,6 Ko
    /!\ Attention ce schéma est une invention personnelle non avalisée par Rotex ! /!\

    4) Avantages du système :
    _Accumulateur de 500L à peine plus grand qu'un frigo (80x80x180)
    _Cuve PU inusable ne laissant s'échapper qu'1°/24h
    _Circuit ECS instantané inox "first in-first out" interdisant toute légionellose
    _Chaudière ventouse à condensation HRtop et à appoint solaire régulé électroniquement
    _Capteur à tubes haut rendement autovidengeables n'alimentant indépendamment le collecteur qu'une fois le fluide caloporteur compris entre 30° et 85°
    _Apports maximisés aux levés et couchers du soleil et raisonnables à midi
    _Absence de circuit glycolé à renouveler (500L !), absence de 2nd vase d'expansion, de 2nd système de dégazage, de tartre....
    _Minimisation des pertes par non séparation des éléments de chauffe
    _Régulation électronique programmable gérant l'ensemble du système et mesurant en permanence les statistiques de performance et pouvant les envoyer sur PC
    PS : J'ai aussi un petit site à conseiller aux bricolos autoconstructeurs non-anglophobes... l'anglais y est un peu aproximatif mais le gars a vraiment bien bossé sur son système et tout construit lui-même (y compris les absorbeurs et serpentins en cuivre !!!) pas à pas avec explications et photos : site d'un autoconstructeur de SSC en belgique
    à voir absolument !!

    PPS : Désolé pour la tartine et bonne lecture aux courageux....

    N'hésitez surtout pas à me faire vos remarques et me poser vos questions... je serai beaucoup plus court dans mes réponses !!

    Edition du post demandée par le posteur.
    Philou67 pour la modération.
    Dernière modification par Philou67 ; 21/11/2007 à 15h57.

  18. #225
    scritchoune

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    après avoir cherché quelques heures.... j'ai enfin retrouvé ce fabriquant introuvable via Google et toutes les combinaisons de mots CPC, videgeables, tubes, capteurs... possibles et imaginables

    http://www.consolar.be/Francais/Capteurs/Tubo.html

    capteurs du type de ceux vendus chez Bysun, Ritter-Solar et dieu sait combien d'autres importateurs de tubes "thermos à mirroir externe" MAIS dont le collecteur est placé vers le bas.... ce qui est non seulement censé permettre l'autovidengeage mais aussi empêcher l'accumulation d'humidité dans un tube dont l'étanchéité viendrait à défaillir (l'étanchéité dont je parle n'est pas celle du "thermos" mais bien la surface interieure du tube interne qui est en contact avec le capteur et le U en cuivre.... qui n'est donc déjà pas sous vide mais juste remplie d'air sec !
    reste à comparer les perfs avec les systèmes à caloducs....

    PS : ce constructeur fait aussi des ballons à stratification de formes "originales" mais pas si bêtes quand on y réfléchit un peu (+ d'isol en haut qu'en bas)....
    Dernière modification par Philou67 ; 22/11/2007 à 09h08. Motif: Message précédent en doublon, effacé

  19. #226
    Le Gascon du bord'Haux

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Citation Envoyé par Le Gascon du bord'Haux Voir le message
    En deuxième nous voudrions supprimer notre chaudière fioul par un système solaire chauffage + ECS et faire la rehausse chauffage par deux poêles un a bois déjà en place (Bullerjan de 14KW) et un autre aux granules de bois soleil d’Edilkamin 12kw a air pulsé.
    Pour l’ECS nous voudrions un appoint électrique.
    Un bonjour du Gascon,

    Nous avons signé avec un distributeur de la marque BySun, il nous propose 8 U-max 13m2 de capteurs avec un ballon bain marie 1000l/200l avec rehausse électrique pour la partie ECS de 200l et pour la surchauffe estivale une décharge dans la piscine.

    Pour le complément chauffage notre maison sera équipé de deux poêle un Bullerjan de 14Kw (déjà existant) pour la partie salon / salle à manger 80m2 et un soleil d'Edilkamin (poêle aux granules de bois) placé dans la partie maison 120m2 sur deux niveaux avec la partie arrière du multi air canalisé vers la salle à manger / salon.

    Mes craintes vont que nous avons peur que la résistance électrique fonctionne trop souvent et que la partie chauffage n’épuise l’ECS.

    Merci de vos conseils.
    Dernière modification par Yoghourt ; 21/07/2008 à 11h02. Motif: limitation citation

  20. #227
    dolf7

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    je sors un vieux post mais j'attends quelques reponse si possible...

    Quist peux tu nous faire un petit retour d'expérience (avec plus d'une année de service )sur ton installation ainsi que ceux qui on le même type de chauffage et de production d'eau chaude.
    --De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace-Danton,le 02 sept 1792--

  21. #228
    xraylil

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    J'ai une maison de 160m2 (140 m2 de planché chauffant + isolation 10 cm sur les murs parpaing 20cm et 20 cm au toit -construction de 2005) et un chauffage SSC (20m2 de capteur + une chaudière électrique) ma consommation électrique pour la partie chauffage est de 650 Euro pour cette année et 430 Euro pour l'année dernière. Je pense que c'est dur de trouver mieux à l'heure actuelle. alors oui le SSC à de l'avenir pour des constructions neuves.

  22. Publicité
  23. #229
    alexandresud

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    bonjour,
    bien le retour...
    peux tu nous dire combien cela t'a couté?
    où se trouve ton habitation?
    quel ballon as tu?

  24. #230
    Zarcobx

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Toujours pareil, c'est une solution d'avenir pour des constructions neuves...du passé et sans avenir.

    Attention, je ne remets pas en cause tes choix mais prétendre que c'est le chauffage de l'avenir me paraît un peu rapide...le chauffage de l'avenir c'est pas de chauffage du tout il me semble.

  25. #231
    xraylil

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    maison situé dans la loire (Feurs)
    Ballon 1000L Sonenkrafth régulation intégré appoint pour SSC et CESI par une Chaudière électrique Orféo 2500Euro TTC(Prime technologie racheté par Ortly) super matériel!!
    Panneau solaire auto construit posé en façade (cout 20m2 2500 Euro de matériel).
    Je suis entrain de faire un site pour présenté la maison. et le matériel
    Pas de chauffage évidement mais c'est tout de même utopique dans nos régions!!

  26. #232
    Le Gascon du bord'Haux

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Citation Envoyé par xraylil Voir le message
    J'ai une maison de 160m2 (140 m2 de planché chauffant + isolation 10 cm sur les murs parpaing 20cm et 20 cm au toit -construction de 2005) et un chauffage SSC (20m2 de capteur + une chaudière électrique) ma consommation électrique pour la partie chauffage est de 650 Euro pour cette année et 430 Euro pour l'année dernière. Je pense que c'est dur de trouver mieux à l'heure actuelle. alors oui le SSC à de l'avenir pour des constructions neuves.

    Un bonjour du Gascon,

    Nous avons une veille maison avec une isolation inégale. Nous avons choisi un ensemble capteurs sous vides 13m2 pour le chauffage avec appoint PAC + poêle à bois et pour ECS appoint est une résistance électrique. Après quelques problèmes avec la régulation (attention c'est important d'avoir une bonne régulation solaire) le système est très performant. Nous avions 3000€ de fioul + 680€ d'électricité pour 750m3 et suite à notre installation nous avons environ 1700€ en tout électrique.

    - Coût du solaire avec changement de la régulation nous passons de deux à trous zone de chauffe + changement des radiateurs à l'étage de la maison pour n'avoir que de la basse température sur l'ensemble de la maison avec 13m2 de capteurs tube sous vide + deux ballons un pour le chauffage de 1000l + un ballon de 300l avec résistance de 3Kw = 17000€
    - Coût du PAC installé 10000€

    A+

  27. #233
    Quisit

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    hello !

    avec énormément de retard (plus d'un an) je reviens sur cette vieille discussion ou on me demandait des retours sur mon installation SSC.

    Une seule conclusion : c'est juste un système formidable.
    la maison est très isolée, orientée plein sud avec quasiment aucune ouverture au nord.
    Le système solaire est un Piac-Ezinc de 2006. qq chose comme 14m² de panneaux plans haute perf et près de 1000 litres d'eau, 2/3 pour le chauffage 1/3 pour l'eau chaude sanitaire.

    la régulation est livrée par PIAC c'est une steca.
    l'appoint est séparé, c'est un poelle à bois à très haut rendement chez Scan

    la régulation du plancher chauffant est une OTAX sans fil. c'est un accessoire très important qu'il vaut mieux bien programmer, le solaire donne de son mieux quand on optimise le plus possible les heures auxquelles libérer l'énergie accumulée.

    l'interêt de ne pas avoir de relève intégrée est que la totalité de l'énergie solaire stockée est dépensée dans la maison, quand vraiment le solaire "n'en peut plus" on met du bois, quelques bûches suffisent alors pour de très longues heures

    au final et maintenant sur plus de deux ans, j'ai moins d'un euro par jour de facture d'électricité abonnement compris pour tous les postes : chauffage électricité éclairage et eau chaude.

    le confort est royal, en fait la première année on regarde tourner le système qui reste une curiosité même pour nous, puis on l'oublie complètement et on est tout surpris de sortir un matin de septembre à 10°c alors qu'il faiit toujours 22°c chez vous et que vous n'avez jamais eu à "rallumer le chauffage"

    le poelle est à certaines périodes indispensable mais sa consommation est presque symbolique : 2 stères, peut être trois ou l'hiver a été long et rigoureux.
    au bout de trois ans nous n'avons toujours pas utilisé le bois que nous avions acheté a notre emmenagement

    le solaire a un autre avantage, c'est que même dans les pires périodes il maintiendra la maison à 13/14°c par du -8, -9 et sans soleil, c'est le hors-gel parfait pour partir en vacances en montagne

    Le système marche tout seul sans quasiment aucune maintenance ni panne pour l'instant

    la première année la surchauffe solaire était un problème, j'ai résolu ça par une programmation particulière du système l'été et en mi-saison, mais il me faudrait une boucle de décharge c'est clair
    .
    Aujourd'hui ces systèmes ont évolués. rien que chez Piac je sais qu'il n'y a plus besoins de réaliser les deux tiers des soudures dont j'ai eu besoin, de même, il existe des système de mini pompes à chaleur intégrées qui complètent tout juste la part d'énergie manquante. Idem avec des poelles chaudières à buches ou à granulés équipés de petits bouilleurs... le tout lié a des retours de ballons utilisant la stratification thermique etc etc

    bref, pour rien au monde je ne regretterait de ne pas avoir choisi la pompe à chaleur ou la géothermie, elles m'auraient couté plus cher en installation comme en consommation et sont nettement moins écologiques. elles néséssitent aussi plus de puissance.
    les longues coupures ayant eu lieu pendant les tempètes m'ont aussi confirmé qu'avec 100watts d'autoconsommation, un SSC ça tourne avec un simple groupe électrogène de supermarché.
    et si je devais mettre à jour le système dans quelques années, ce serait sûrement encore pour du solaire

    pour le tarif, je l'ai monté en autoconstructeur, il m'a couté tout compris dans les 6000 euros, ça doit être un pêu plus aujourd'hui

  28. #234
    snackz

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Citation Envoyé par Quisit Voir le message
    la première année la surchauffe solaire était un problème, j'ai résolu ça par une programmation particulière du système l'été et en mi-saison, mais il me faudrait une boucle de décharge c'est clair
    Bonjour et merci pour le retour d'expérience.
    Pouvez-vous nous dire comment vous gérez la surchauffe ? Quelle est l'inclinaison des panneaux ?
    merci

  29. Publicité
  30. #235
    Quisit

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    la surchauffe est réglée par une programmation spécifique de la Steca dès la mi-saison.
    La consigne est d'atteindre en permanence une t° très élevée sur la priorité eau-chaude (85°C) ce qui fait chuter le rendement des panneaux, par ailleurs, à chaque fois que quelqu'un utilise l'eau chaude, la quantité d'énergie que doit fournir les panneaux pour compenser est très importante.

    ensuite le chauffage démarre sur le ballon chauffage dès que la t° de la maison tombe sous 23. les fenetres étant ouvertes la nuit, nous avons là une boucle de décharge "du pauvre"

    enfin si les deux ballons frisent les 90°C, une circulation forcée transforme les panneaux solaires en panneaux rayonnants la nuit

    mes panneaux sont en façade, très verticaux (70°C si je me souviens bien)

  31. #236
    fail

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    bonsoir quisit.

    merci pour le retex.

  32. #237
    xraylil

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Pour ma part, aucune surchauffe T° ballon en été maxi 60° (rendement optimum du solaire à basse température) panneaux verticaux montés en façade (à mon avis idéal pour faire du chauffage SSC, pas de surchauffe, pas de problème de grêle et d'infiltration d'eau au niveau du toit (80% des litiges avec les artisans), isolation amélioré dans la zone de la façade, moins de crépis...)
    rappel mon installation :20 m2 capteur + 1000L ballon + appoint chaudière électrique avec régulation avec un thermostat opentherm de THEBEN

  33. #238
    fail

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    bonsoir xray.

    tu as des photos à nous montrer stp.

    merci.

  34. #239
    Quisit

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Pour ma part, aucune surchauffe T° ballon en été maxi 60° (rendement optimum du solaire à basse température) panneaux verticaux montés en façade (à mon avis idéal pour faire du chauffage SSC, pas de surchauffe, pas de problème de grêle et d'infiltration d'eau au niveau du toit (80% des litiges avec les artisans), isolation amélioré dans la zone de la façade, moins de crépis...)
    exact et si c'était à refaire, ce serait totalement vertical, l'idéal pour un SSC sous nos latitudes, quitte à perdre un poil de rendement (et encore) en mi-saison

  35. #240
    xraylil

    Re : Chauffage solaire SSC : Ça marche ?

    Citation Envoyé par fail Voir le message
    bonsoir xray.

    tu as des photos à nous montrer stp.

    merci.
    mon site en construction avec quelques photos ### blog à renseigner sous profil
    Dernière modification par Linn ; 09/10/2009 à 16h04. Motif: URL

Page 8 sur 10 PremièrePremière 8 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. chauffeau solaire ou SSC?
    Par menda dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 29/12/2006, 14h45
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...