Répondre à la discussion
Page 127 sur 128 PremièrePremière 127 DernièreDernière
Affichage des résultats 3 781 à 3 810 sur 3828

Isolation par l'extérieur



  1. #3781
    guyban

    Re : Isolation par l'extérieur


    ------

    Ok, le but serait d'atteindre le niveau BBC (obligatoire il me sembl de totue façon) voire passif dans l'ideal sur des mur d'epaisseur de 40cm max.

    Par contre sur le thermibloc ou banche faudra ferrailler mais je sais aussi qu'autant pour le thermibloc il me faut des ecarteurs pour ne passer que les fer touchent les blocs mais est ce de mêm pour le bloc bancher? (intuitivement je dirai oui)
    Enfin pour le bloc bancher je suppose que l'ideal serait le stepoc.

    -----

  2. Publicité
  3. #3782
    guyban

    Re : Isolation par l'extérieur

    Par contre, si effectivement je prends l'option bloc stepoc à bancher (à moins qu'il y ait mieux en bloc à bancher?) + ITE, ce qui veut dire que côté intérieur sur le mur beton je mets du BA 13? si oui comment faire des saignées dans le mur ou dans le ba13 c'est pas un peu mince?

    (PS : il vaut mieux pour un mur de 40cm de largeur bloc à bancher 20cm + ite 20cm ou bloc 15cm et 25cm ite?)

  4. #3783
    pobedon

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonsoir à tous,

    Je viens de mettre sur le fil de ma construction un retour de mon isolation exterieure.
    Ayant profité de la lecture de ce fil entre autres , je fais ce retour avec plaisir et j'espere qu'il pourra servir un temps soit peu aux suivants.
    Voici donc le lien :
    http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post5208706

  5. #3784
    seb60000

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour à tous,
    en cours de montage d'un atelier en bgv je réfléchis à l'isolation "légère 60mm" qui sera extérieure avec une finition bardage bois.
    J'étais parti sur la solution équerre+isolant laine+1/2 chevron+bardage ou 1/2 chevron+isolant laine entre les deux+ bardage, mais en isolant mes soubassement avec du XPS en 60mm je me demande pourquoi je ne ferais pas autrement:
    XPS partout tenu avec des chevilles plastique étoile+lattage (20*40) avec des grandes chevilles à frapper (Ø8x120) qui vont chercher la brique creuse+bardage, exemple :ici et ici.

    Pourquoi ne voit on pas plus souvent ce genre de solution? Y a t-il un problème de tenu du système?
    La solution est pourtant visible (avec d'autres matériaux) lors de la pose d'un bardage sur un pare pluie isolant en fibre de bois en ossature bois!?, même en toiture cela ce fait comme ici et ici.

    Merci de m'éclairer!

  6. #3785
    palus06

    Re : Isolation par l'extérieur

    le lattage se fait généralement sur des chevrons verticaux (idem pour les toitures)
    avec ton système, sur quoi accroches tu le lattage? comment le fais tu tenir, sachant que le bardage pèse lourd...

  7. #3786
    Yoghourt

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour,
    Citation Envoyé par seb60000 Voir le message
    Pourquoi ne voit on pas plus souvent ce genre de solution?
    En supposant toutes choses égales par ailleurs, pour des raisons économiques :
    - laine minérale moins coûteuse en France que XPS
    - plus grande facilité de pose sous bardage pour la laine minérale souple vs. XPS rigide = économie de temps de chantier et de technicité, moins de déchets de coupe
    - plus grande adaptabilité sans frais supplémentaire de la laine minérale à un support non plan vs. XPS rigide collé = économie de temps de chantier et de technicité, économie de matériau
    - sur support à peu près plan & propre, XPS chevillé-calé + enduit moins coûteux et nettement plus rapide qu'ITE sous bardage, surtout si la hauteur à couvrir est suffisamment réduite pour ne pas nécessiter de matos supplémentaire pour enduire

    Cdlt,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  8. Publicité
  9. #3787
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour,

    cette discussion semble assez ancienne...

    Y a-t-il des volontaires pour relancer le fil, en repartant du cas banal d'une maison ancienne du Sud de l'Indre?

    Merci!

  10. #3788
    casierd

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour,
    Rapide retour pour notre maison isolée par l'extérieur en PSE :
    - Bien traiter les passages potentiels d'insectes ;
    - Essayer de couper le flux d'air entre le PSE et le mur ;
    - Ne pas repousser la pose des seuils de fenêtres "à plus tard".

    J'ai fait les attaches de volets en équerres en bois : pas encore fixé les volets mais pas de trace d'humidité au niveau des équerres (déjà passé un hiver). Vu que c'est légèrement ventillé entre le PSE et le mur, je ne suis pas inquiet.

    A bientôt,
    David.

  11. #3789
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour,

    il s'agirait d'une vieille bâtisse en pierres, que je souhaite isoler en partie par l'extérieur, en laine de roche + bardage en bois d'arbre...

    J'aurais des questions :
    • sur le rattrapage d'un faux aplomb important
    • sur les combianisons possibles avec d'autres systèmes d'isolation.


    Toutefois, je vois que ce fil est "inerte" depuis fort longtemps et me dis que "ça se passe peut être ailleurs aujourd'hui"...

    Une idée si je poursuis ici?

  12. #3790
    pleinlesyeux

    Re : Isolation par l'extérieur

    C'est vrai qu'il date, ce fil. Mais il est looooooong.

    J'ai récupéré environ 18cm sur environ 5m de haut (soit env 4cm/m) sur une partie de ma facade Nord

    Mon ITE, je l'ai faite en liège en vrac + bardage composite (werzalit). En faisant des caissons à l'aide d'équerre pour bardage ABC (simpson) et de chevrons. Mon équerre la plus courte faisais 10 et la plus longue 250, plus j'ai bien dû tricher 2 ou 3 cm. Ca fait trois ans je crois maintenant. Ca n'a pas l'air d'avor créé de problèmes.

    Si par autre système, tu entends ITI, ben c'est toujours galère, parce que soit tu recouvres beaucoup, soit tu a un joli pont thermique...

    Edit : Mon 1001e message
    Dernière modification par pleinlesyeux ; 30/05/2016 à 15h11.
    Mon fil : renovation Ancien Moulin - Renovation basse conso ?

  13. #3791
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour,

    le fil est très long, en effet. Cela dit, j'en suis à la page 142, et le lis avec attention et plaisir.
    Ma question (plus on apprend plus on s'interroge...) être longue aussi, mais il vaut mieux être précis.

    Concrètement, la maison (secondaire actuellement) dont il s'agit, orientée Nord-Sud est mitoyenne du côté Sud.
    Elle sera, pour des raisons de compromis esthético/technico/intello/idéologico/financiers le siège de plusieurs systèmes combinés, ITE et ITI, avec risque de ponts thermiques mais avec des retours d'isolation et trottoirs isolés suffisants pour en limiter l'impact au maximum.

    En gros, trois phases auront lieu.
    1. Pignon NORD et retours sur façades en ITE laine de roche et bardage bois
    2. Façade EST avec une ITE finissant par un enduit (option mur capteur, ou mur Trombe si possible)
    3. Façade exposée ouest avec ITI ou ITE+double mur en pierre

    La partie qui m'amène est l'ITE du pignon. Ce pignon est en fort faux aplomb, au point, initialement, de rendre impossible une ITE cohérente : en gros, avec le débord de toit existant d'environ 10 cm, je pouvais imaginer mettre 4 cm de laine de roche (pas grand chose, mais mieux que rien), mais, à cause du faux-aplomb, je ne pouvais plus isoler au ras du sol.

    Du coup, le parti a été pris de créer un appentis sur tout le bas du pignon et une partie retour de façade Est, pour pouvoir, en surépaisseur, en dessous de cet appentis, faire ce qu'on veut et donc mettre beaucoup plus d'isolant qu'en partie haute, ce qui n'est pas très gênant puisque contrairement au rez de chaussée, l'étage est déjà relativement isolé : avec des trucs pourris, mais on s'en contentera.

    J'ai, pour commencer, trois questions :
    1. avec ou sans pare-pluie?
    2. pour la pointe de pignon en faux aplomb derrière laquelle l 'étage est isolé, faut-il se contenter d'une épaisseur uniforme d'isolant, quitte à ne pas en mettre partout ou on aurait pu (quelques centimètres en plus au ras du faîtage), ou part on du principe que partout où il y a de la place, on en met, quitte à avoir une "base de la pointe" de pignon moins isolée?
    3. concernant l'épaisseur de laine de roche à mettre en partie basse, 10 cm devant un mur en pierres dures de 60 cm d'épaisseur, et protégés par un bardage en clins, sont ils ridicules?

    Merci d'avance à ceux qui se pencheront sur mes problématiques.
    Dernière modification par Philou67 ; 30/05/2016 à 16h15. Motif: Correction des balises

  14. #3792
    pleinlesyeux

    Re : Isolation par l'extérieur

    Jme lance...

    1. Je dirai avec. Parce que ça protège les laines minérales et de bois de la condensation, parceque ça rend l'isolant moins perméable au vent et parceque ça coûte pas cher en rouleeu (prendre pare pluie HPV)

    2. J'ai pas bien compris. Sur ce pignon, au dessus de ton appentis, tu mets quand même du bardage ? La question est elle de savoir si tu met quand même un peu d'isolant sous ce bardage ?

    3. Ca dépend par rapport à quoi. 10 cm, c'est ridicule si tu as un toit isolé avec 30... Cela dit, c'est pas la laine de roche/verre qui coute le plus cher. Mais 10cm en ITE, je dirai pas que c'est ridicule. A toi de calculer le surcout de plus d'isolant. C'est pas toujours le plus significatif une fois payé le bardage et la quincaillerie en inox etc...
    Mon fil : renovation Ancien Moulin - Renovation basse conso ?

  15. Publicité
  16. #3793
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Merci pour cette première approche.

    Bien reçu pour le 1.

    Pour le 2 : oui, bardage pour protéger le pignon que je ne veux pas remaçonner + le plus gros chouilla possible d'isolant.

    Pour le 3 : créer un appentis me permet de faire presque l'épaisseur d'isolant que je veux (euh... à concurrence de la profondeur de l'appentis...)... Mais alors là, comment définir l'épaisseur idéale? Qui peut le plus peut le moins, bien sûr, mais si mettre 10 cm a un sens, pourquoi en mettre 40 (comme sous le toit)?

    A suivre, et au plaisir de lire chacun.

  17. #3794
    pleinlesyeux

    Re : Isolation par l'extérieur

    Citation Envoyé par TioChanclas Voir le message
    M
    si mettre 10 cm a un sens, pourquoi en mettre 40 (comme sous le toit)?
    La resistance thermique est facteur de l'épaisseur d'isolant, mais est logarithmique. Docn 40cm n'isole pas 4 fois mieux que 10.... Donc c'est principalement un arbitrage entre la résistance thermique obtenue et... le coût. Ca ne sert pas à grand chose d'isoler à max un mur un autre non isolé.
    Mon fil : renovation Ancien Moulin - Renovation basse conso ?

  18. #3795
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonsoir,

    ok, bien reçu.

    C'est justement cet arbitrage qui me pose problème... Comment déterminer cet "idéal" en fonction de la composition future du mur (60 cm de pierre + x de laine de roche + bardage), sachant que tôt ou tard les autres zones seront isolées à leur tour?

    En fait, comment déterminer jusqu'où on peut "aller trop loin" dans l'investissement? 10 cm serait ils une épaisseur habituelle et cohérente, ou faut il que je voie avec la personne qui fera les travaux de quelle manière on peut poser plutôt 20 cm?
    Faut-il se fixer un "objectif R=x" et travailler selon cet objectif?

    Merci!

  19. #3796
    pleinlesyeux

    Re : Isolation par l'extérieur

    C'est un peu derrière moi, mais voilà comment j'avais pris le problème. Je laisse aussi d'autre répondre.

    Si je me souviens bien,

    si tu met Rth=1 (4 cm), tu paumes 1Wh/m²/K.
    Si tu mets Rth=2 (8 cm), tu paumes 0,5.Wh/m²/K.
    Si tu met Rth=4 (16 cm), tu paumes 0,25.Wh/m²/K.
    Si tu mets Rth= 8 (32cm), tu paumes 0.125.Wh/m²/K.

    De 4 à 8cm, 4cm te font gagner 0.5Wh/m²/K. de 8 à 16, 8 cm supplémentaire te font gagner la moitié. En fonction de ton mode de chauffage, de ton lieu d'habitation, tu sais combien de DJU (degrés à l'année) tu perds. Prenons une moyenne à 2700. En multipliant le tout (je crois par 24, je ne sais plus), tu obtiens la perte en Wh que tu aurais dans telle ou telle configuration.
    Parrallèlement, tu regardes le coût induit supplémentaire de passer de 10 à 15 par exemple... et tu tranches.

    Il me semble que 30cm en toiture et 15 en mur, ça commence à être pas mal quand même...
    Mon fil : renovation Ancien Moulin - Renovation basse conso ?

  20. #3797
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Rebonsoir,

    merci pour ces éclairages dont, même si les maths ne sont pas mes amies, je comprends les orientations.

    Je vais attendre maintenant pour voir si d'autres bonnes fées se penchent sur mon ancienne bergerie...

    Au plaisir!

  21. #3798
    SK69202

    Re : Isolation par l'extérieur

    De mon point de vue, quand on isole l'ancien, on compare à avant, pas à la norme. Si on veut profiter de l'argent des autres (les aides), ceci ne s'applique plus et il faut se plier aux règles (R minimum et générer de la TVA par le travail d'un professionnel).

    J'ai mis 14 cm de laine roche sous enduit sur tous mes murs aveugles, c'était l'épaisseur max que le débord de toit permettait, il est très réduit aujourd'hui, et 2 cm de liège sous enduit pour le mur sud, histoire de conserver la vue des pierres de parement (à refaire, je mettrai 3cm). Le mur sud a un complément d'isolation intérieur avec un enduit chaux - granulé de liège.
    J'ai lissé le mur avec un enduit chaux sable avant de posé la LDR et un enduit "isolant" chaux granulés de liège avant de cheviller le liège pour le mur sud.
    Les 14cm partout sont dus aussi au conditionnement du produit, devant acheter des palettes entières, je n'ai pas panaché les épaisseurs, je voulais 10 cm sur quelques m2 en raison d'un débord de toit plus faible, j'ai donc modifié le débord de toit. Ici
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  22. Publicité
  23. #3799
    Philou67

    Re : Isolation par l'extérieur

    Citation Envoyé par pleinlesyeux Voir le message
    tu sais combien de DJU (degrés à l'année) tu perds. Prenons une moyenne à 2700. En multipliant le tout (je crois par 24, je ne sais plus), tu obtiens la perte en Wh que tu aurais dans telle ou telle configuration.
    Sauf erreur, il faut multiplier le coefficient de déperditions (Ubat des RT en W/m2/K) par la superficie des parois en contact avec l'extérieur, et par 24*DJU pour obtenir les déperditions annuelles en Wh (à diviser par 1000 pour obtenir des kWh).
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  24. #3800
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour,

    et merci pour les précisions rapides et précises.

    Je reprendrai le fil dès que les dégâts causés par les intempéries dans mon secteur seront gérés.

    Encore merci.

  25. #3801
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour,

    J'ai trouvé ce message d'Héraklès bien plus haut dans le fil...

    Pourquoi se prendre la tête ..
    Ben , si tes murs sont bien rejointoyés à la chaux côté intérieur , l'étanchéité à l'air sera largement assurée[/QUOTE]


    Ceci signifie-t-il qu'en cas d'ITE complétée par un bardage bois, vous vous passez toujours d'un pare-pluie?
    Y a-t-il des exception?

    Merci!
    Dernière modification par TioChanclas ; 08/06/2016 à 07h42.

  26. #3802
    herakles

    Re : Isolation par l'extérieur

    Ceci signifie-t-il qu'en cas d'ITE complétée par un bardage bois, vous vous passez toujours d'un pare-pluie?
    Le pare-pluie est une membrane hautement respirante qui protègera les bois de fixation du bardage et l'isolant : à ne pas confondre avec un pare vapeur qui est à placer à l'intérieur- sur une ITI- et qui assure l'étanchéité à l'air et à la vapeur , pas nécessaire en cas d'ITE avec des murs bien rejointoyés à la chaux côté intérieur .

    Toutefois , bien que conseillé pour la protection des chevrons bois , il n'est pas vraiment obligatoire si l'isolant est hydrophobe comme le rockfaçade..

  27. #3803
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Merci,

    Faut-il donc comprendre que pour l'étanchéité à l'air, le pare-pluie est inutile, et ne prémunit l'ensemble que contre les infiltrations ou la condensation?
    Faut-il dans ce cas en déduire qu'il est encore plus inutile s'il est placé devant l'isolant, sous un appentis?

    A suivre!

  28. #3804
    herakles

    Re : Isolation par l'extérieur

    Faut-il dans ce cas en déduire qu'il est encore plus inutile s'il est placé devant l'isolant, sous un appentis?
    Je dirais qu'il est encore plus indispensable pour protéger l'isolant d'une éventuelle infiltration d'eau de pluie ou de poudreuse en hiver par une tuile fêlée ou mal placée

    De plus , les bois sont en même temps protégés .

    edit = tu dis "devant l'isolant" c'est à dire SOUS l'isolant ? dans ce cas il est inutile comme pare-pluie , mais au moins protège l'isolant des poussières et des insectes..tout en étant pare-air .
    Dernière modification par herakles ; 08/06/2016 à 17h02.

  29. Publicité
  30. #3805
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour à tous,

    Bonjour Héraklès,
    et merci pour la réactivité.

    Toutefois, il semblerait que je me sois mal expliqué, alors je vais reformuler mon postulat et mes problématiques.

    L'idée de base était la suivante : la très vieille maison (pas isolée du tout au rez de chaussée, 10+PS100 à l'étage, 10+300 LV en rampant) en pierre que j'ai achetée à Eguzon (sud 36) mérite à mes yeux de l'attention et une mise en valeur soignée, de par son histoire et l'endroit où elle est située.

    Elle a largement besoin d'être rénovée avec quelques conditions :
    • le respect de son bâti ancien (saccagé par l'ancien propriétaire : ciment partout ou presque...)
    • le respect des techniques traditionnelles (auxquelles je tiens car elles me passionnent, et qu'il n'y a rien à apprendre du parpaing ou du placo)
    • le respect de l'architecture locale (on voit par là essentiellement des maisons en pierre dure jointoyées à la chaux et des granges ou des hangars bardés en châtaignier)
    • le respect de mon portefeuille (réflexion + compréhension des phénomènes + travaux étalés dans le temps + investissements cohérents + vision globale = moins de dépenses)
    • le respect des technologies actuelles, passionnantes elles-aussi, et que je ne veux pas mettre de côté bêtement.

    Les étapes seront :
    1. redonner un coup de jeune à un pignon Nord mal rénové, une demi façade non visible de la rue, avec un bardage en bois (d'arbre) + ITE
    2. redonner un coup de jeune à la façade Est non visible + ITE
    3. redonner un coup de jeune à la façade Ouest + ITE ou ITI selon budget


    L'idée initiale concernant le pignon Nord et la demi-façade Est était de profiter du bardage pour glisser un peu d'isolant entre la lame d'air et le mur en pierres de 50 cm, et faire un petit sur l'autre façade (pour limiter le pont thermique) .
    Toutefois, la géométrie du mur (gros faux-aplomb) ne permettait pas d'isoler la partie "rez-de-chaussée", et vu le budget, ça m'ennuyait de me contenter du bardage.
    Alors, pour y installer librement l'épaisseur que je veux, je vais créer un appenti s'appuyant au niveaux des pannes sablières, ce qui donnera, de l'extérieur vers l'intérieur :
    espace sous appentis
    • bardage bois
    • lame d'air
    • laine de roche
    • mur en pierres de 50

    J'ai compris l'utilité du pare-pluie placé entre la lame d'air et l'isolant :
    • protéger l'isolant et les bois des infiltrations
    • protéger l'isolant et les bois de la condensation
    • protéger l'isolant et les bois des poussières et insectes

    Mais c'est là que revient quand même ma question du pare-pluie (que je mettrai à coup sûr au niveau de la pointe de pignon, pour éviter les risques avec la pluie, la poudreuse etc.), mais pour lequel les réponses que je glane sur ce forum sont parfois ambiguës :
    1. sous le niveau des sablières, c'est à dire dans la partie protégée par l'appentis, qui ne risque rien au niveau de l'eau, le coût (8 euros du m2) mérite-t-il l'investissement?
    2. si j'en mets quand même, jouera t-il le rôle du pare-air, me dispensant ainsi d'assurer l'étanchéité à l'air par l'intérieur?


    Merci encore, et déjà, pour votre patience et votre investissement...

  31. #3806
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour,

    quelqu'un a-t-il eu la patience de lire mon dernier message, qui trouvera (aussi) le temps de me répondre?

    Merci à vous.

  32. #3807
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour,

    un petit "up" car bien que j'en sois à la page 220 du fil, et que j'ai fini la bible "Oliva" je ne m'en sors pas et ne trouve pas de réponses...

    Merci!

  33. #3808
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonsoir,

    bon... ça y est, j'ai tout lu ce post... c'était long, mais bon... ou l'inverse.
    En tous cas, je n'ai toujours pas trouvé LA solution...

    Alors je repose mes deux questions amplement présentées dans un long post il y a quelques jours, mais restées sans réponse...
    • Une ITE sous bardage bois, et en dessous d'un appentis, mérite-t-elle d'être complété par un pare-pluie à 8 euros (posé) du m2?
    • Un pare-pluie assure-t-il une étanchéité à l'air suffisante pour ne pas avoir à traiter ce point par ailleurs?


    Merci!

  34. #3809
    tatar

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour,
    Je suis pas un pro mais de mon point de vue :

    Citation Envoyé par TioChanclas Voir le message
    [LIST][*]Une ITE sous bardage bois, et en dessous d'un appentis, mérite-t-elle d'être complété par un pare-pluie à 8 euros (posé) du m2?
    Tu peux te passer du pare-pluie selon le type d'isolant, si hydrophobe pas de soucis après le pare-pluie est une sécurité.

    8 euros le m² posé je trouves ça cher pour un pare-pluie qui doit coûter moins de 2 euros le m² et des agrafes + temps de pose relativement rapide...mais je ne connais pas les prix des pro donc réflexion personnel qui n'a pas de poids...


    Citation Envoyé par TioChanclas Voir le message
    • Un pare-pluie assure-t-il une étanchéité à l'air suffisante pour ne pas avoir à traiter ce point par ailleurs?
    Non, le pare-pluie n'est pas là pour faire ton étanchéité à l'air, il s'agit d'une protection contre l'infiltration. Ce point sera donc à traiter mais il est traité à l'intérieur du bâtiment et non à l'extérieur.
    «Le hasard ne favorise que les esprits préparés.» - Louis Pasteur

  35. #3810
    TioChanclas

    Re : Isolation par l'extérieur

    Bonjour,

    et merci pour ces éléments... qui ne m'arrangent pas plus que ça, malheureusement...

    Quelqu'un connait-il une référence de pare-pluie qui assurerait l'étanchéité à l'air?


    Bonne journée.

Discussions similaires

  1. S.o.s. Isolation Par L'exterieur
    Par sylvain.valy dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/04/2008, 10h11
  2. Isolation par l'extérieur (sous bardages)
    Par Absolut1212 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 29/12/2007, 17h38
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison