Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

Isolation phonique et densité



  1. #1
    b_grottier

    Isolation phonique et densité


    ------

    Bonjour,

    Pour une isolation phonique de parois intérieures, vaut-il mieux prendre un isolant dense ou peu dense ?

    On me propose plusieurs isolants allant de 25 kg/m3 à 55 kg/m3.

    Est-ce que l'épaisseur joue un rôle important ?

    Merci d'avance pour vos réponses.

    -----
    Dernière modification par b_grottier ; 21/07/2011 à 23h13.

  2. Publicité
  3. #2
    b_grottier

    Re : Isolation phonique et densité

    Bonsoir,

    Je réponds à mon propre message au cas où cela pourrait aider quelqu'un.

    A priori, il vaut mieux privilégier des isolants peu denses mais il faut relativiser l'impact du facteur isolant dans la cloison. Le type de parement joue un rôle au moins aussi important.

    J'ai demandé des renseignements dans un magasin. Le vendeur a réalisé plusieurs simulations de parois, avec du Fermacell ou du lambris. Verdict :

    1) Le fermacell joue un rôle important. Pour un même isolant, nous avons testé deux versions :
    a] Fermacell + isolant + Fermacell (en 12.5 mm). Coefficient d'atténuation : 44 db
    b] Lambris + isolant + Lambris (15 mm). Coefficient d'atténuation : 36 db

    2) Le type d'isolant (à épaisseur égale) n'est pas un facteur très significatif comparativement (1 db d'écart sur les isolants que nous avons testés).

  4. #3
    agitateur

    Re : Isolation phonique et densité

    Le vendeur t'a raconté nawak.
    La densité importe peu, ce qui compte c'est le poids au m². Si tu l'obtiens avec une feuille d'un millimètre de plomb ou avec 10 mm de placo, ça revient au même si ça fait le même poids.
    Concernant certains matériaux peu denses ( comme une laine ), leur rôle n'est pas d'isoler mais d'éviter les résonnances, ce qui n'a strictement rien à voir. Une laine dans un montage phonique peut être une bonne chose, mais ce n'est certainement pas elle ( elle seule ) qui est doté d'une quelconque efficacité en terme d'isolation sonore.

    Les atténuations qu'il t'a donné ( 36 et 44 dB ) sont purement fantaisistes et hors contextes. Ne compte pas sur ces atténuations chez toi, tu vas être fort déçu.

    Ce qui compte, c'est pas le type de parement, c'est le montage en lui même. Des matériaux même chers et mêmes lourds n'auront presque aucune efficacité s'ils sont mal montés.

    Y'a un post récent dans cette rubrique, avec un titre du genre " isolation phonique d'un plancher". Va jeter un coup d'oeil.......

  5. #4
    b_grottier

    Re : Isolation phonique et densité

    Y'a un post récent dans cette rubrique, avec un titre du genre " isolation phonique d'un plancher". Va jeter un coup d'oeil.......
    Ok, je pense que tu faisais référence à ce post.

    Je n'ai pas bien eu le temps de cogiter cet aspect d'isolation phonique. J'avais (trop) rapidement fait quelques recherches mais je n'étais malheureusement pas tombé sur ce post fort instructif .

    À l'heure qu'il est, les suspentes plus les rails pour fixer le plafond sont déjà installés. La plupart des matériaux sont (malheureusement) déjà commandés. Le plafond sera en Fermacell de 12,5 mm. Les murs seront constitués de la façon suivante :
    - plaque de fermacell de 12,5 mm ;
    - isolant fibre de bois (mais son rôle n'est pas très important d'après ce que j'ai pu lire) ;
    - plaque de fermacell de 12,5 mm.
    L'ossature est en bois. Pour certaines cloisons, il y aura un parement en lambris posé sur des lattes de bois (choix esthétique seulement).
    Aujourd'hui, je ne peux que rajouter ou modifier à la marge le système.

    Si j'ai bien compris, il faut désolidariser les cloisons intérieures du plancher, du plafond et des murs extérieurs ? Pour le sol, il y aura une sorte de feutrine. Est-ce qu'il faut en mettre (ou du silicone ?) sur tous les autres contours de la structure ? (liaisons avec les murs extérieurs, plafond)

    Idéalement, il faudrait des plaques de fermacell collées dans l'autre sens ? Est-ce que le parement en lambris peut avoir une quelconque influence ?

    Le plancher entre le rdc et l'étage est constitué comme suit (de bas en haut) :
    1) lambris de 16 mm vissé sur solives ;
    2) isolant fibre de bois de 40 mm posé ;
    3) plaque osb 18 mm lui aussi simplement posé ;
    4) parquet de 11 mm en pose collé.

    Pour l'instant, seul 1) est réalisé (mais tout le reste des matériaux est arrivé). Est-ce que je peux améliorer quelque chose ? Est-ce qu'il y a des points particuliers à soigner ?

    Merci d'avance pour ton aide.

  6. Devis
  7. #5
    magicmimi

    Re : Isolation phonique et densité

    Bonjour,

    Je ne suis pas un grand spécialise en phonique mais j'ai quelques notions.

    Pour l'isolation phonique des planchers, tout a déjà été dit.

    Pour les murs, le problèmes est un peu différent, ce ne sont pas les mêmes sons que l'on cherche à atténuer (en l'occurence, des bruits d'impact pour les planchers, les bruits d'ambiance ou de trafic routier pour les murs).

    Pour les murs, il faut déjà éviter comme tu l'as dit les "ponts phonique", donc les liaisons directes entre les parements de chaque côté, plus particulièrement les liaisons par des pièces métalliques.

    Deuxièmement, il faut savoir que la densité a une énorme influence sur l'atténuations des sons, dans le sens ou chaque densité va atténuer une gamme spécifique de fréquences.

    Plus le matériau est dense, plus ce sont les fréquences basses qui sont atténuées.

    Dans ton cas, le fermacell va atténuer les basses fréquences (bruits de moteurs par exemple) et les laines les hautes fréquences. Pour la laine, le mieux est donc de mélanger les densités, de mettre une bonne couche d'isolation peu dense, puis une plus petite couche d'isolant plus dense.

    Pourquoi mettre plus de l'isolant le moins dense ? Tout simplement parce que en général les isolants plus denses on un lambda plus élevé, ils isolent thermiquement moins bien. Si c'est sur un mur intérieur, peu importe.

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    agitateur

    Re : Isolation phonique et densité

    Il y aussi cette discussion:
    http://forums.futura-sciences.com/ha...cher-bois.html
    Je pense que ça répond à pas mal de tes questions, b_grottier. Du moins, ça permettra de comprendre comment ça fonctionne. Il est plus profitable de savoir pourquoi faire ou ne pas faire telle solution, plutôt que d'entendre "fais çà" sans comprendre le pourquoi du comment.
    Après lecture, tu comprendra que ton système 1,2,3,4 est d'une efficacité probable très limitée ( masses moyennes à faibles, pas de lame d'air, et pas d'élasticité )


    Citation Envoyé par magicmimi Voir le message
    Plus le matériau est dense, plus ce sont les fréquences basses qui sont atténuées.

    Dans ton cas, le fermacell va atténuer les basses fréquences (bruits de moteurs par exemple) et les laines les hautes fréquences.
    Pas tout à fait. Ce n'est pas la densité qui compte, c'est le poids de la paroi par m² ( je sais, je me répète ). La densité n'est qu'un moyen indirect, comme l'est l'épaisseur de la dite paroi. Mais 20 mm à 10 Kg / m², ça fait la même chose que 10 mm à 20 Kg / m².
    Plus la fréquence est basse, plus la désolidarisation est primordiale et plus la paroi devra être lourde. Un mur lourd non désolidarisé ( un mur de refend classique par exemple ) va avoir une efficacité correcte sur les sons aigus / très aigus. Mais en pratique, ce ne sont pas ces sons là qui sont emmerdant.
    Une laine en doublage d'une paroi lourde n'isole pas, même les hautes fréquences. Elle sert à éviter l'effet tambour. Isolation et absorption sont 2 données bien différentes.

  10. Publicité
  11. #7
    agitateur

    Re : Isolation phonique et densité

    Citation Envoyé par magicmimi Voir le message
    Deuxièmement, il faut savoir que la densité a une énorme influence sur l'atténuations des sons, dans le sens ou chaque densité va atténuer une gamme spécifique de fréquences.
    C'est un peu raccourci, mais c'est globalement vrai.
    Ceci dit, ce n'est vraiuniquement que si les parois sont réellement désolidarisées.
    Lambris + fibre + OSB + plancher sans visco élastique se comporte comme un système homogène, puisque les couches sont en contact direct. Donc dans le cas 1,2,3,4 de grottier, chaque couche sera incapable d'isoler une gamme de fréquence.

  12. #8
    b_grottier

    Re : Isolation phonique et densité

    Je pense que ça répond à pas mal de tes questions, b_grottier. Du moins, ça permettra de comprendre comment ça fonctionne. Il est plus profitable de savoir pourquoi faire ou ne pas faire telle solution, plutôt que d'entendre "fais çà" sans comprendre le pourquoi du comment.
    Après lecture, tu comprendra que ton système 1,2,3,4 est d'une efficacité probable très limitée ( masses moyennes à faibles, pas de lame d'air, et pas d'élasticité )
    Je viens de lire le post indiqué... Déprime totale : j'ai soumis un problème d'isolation phonique "autre" (bien que tout est lié) et je m'aperçois que j'ai ouvert la boîte de Pandore.

    Par rapport à ce post, je suis extrêmement proche de la situation de lustiot si ce n'est que j'ai un timing très serré. J'avais prévu de poser les autres couches de mon plancher dans... 3 jours !

    J'ai compris les points suivants :
    1) Le principe masse - ressort - masse.
    Je ne suis pas bon du tout par rapport à ce principe :
    - le lambris de 16 mm : pas terrible en termes de masse volumique ;
    - la fibre de bois, à la rigueur, mais la lame d'air brille par son absence
    - l'osb + le parquet collé : pas terrible non plus en termes de masse volumique.

    2) Désolidarisation des éléments entre eux : là aussi inexistante dans mon cas.

    3) Importance de traiter les murs périphériques et les cloisons
    Nous sommes en isolation extérieure avec des briques monomur. Il est prévu de réaliser simplement des enduits de finition chaux sable dessus.

    4)
    en acoustique, une demie solution ne fonctionne pas, c'est donc un demi budget jeté par la fenêtre
    Ma question est lapidaire : dois-je réfléchir et essayer de trouver (très rapidement) une solution pour le plancher ou est-ce peine perdu (à cause des remontées de bruit par les murs) ??

    Les contraintes sont les suivantes :
    1) Timing extrêmement serré
    2) Hauteur sous plafond à l'étage à 242 cm
    3) Je ne veux pas mettre autre chose que des enduits sur les murs extérieurs.

  13. #9
    b_grottier

    Re : Isolation phonique et densité

    Supposons que le traitement du plancher puisse améliorer les choses à lui seul...

    Est-ce qu'une telle solution aurait du sens ?
    1) lambris vissé sur les solives (c'est déjà réalisé et je ne me vois pas dévisser tout mon plancher)
    2) poser des plaques de sol de Fermacell (20 mm)
    3) installer la fibre de bois + des plots anti-vibratiles, les plots reposant directement sur le fermacell. Quelle hauteur ? En as-tu à me conseiller ? Est-ce qu'on en trouve dans des GDS ?
    4) Est-ce que les plaques d'osb (18 mm) peuvent reposer directement sur les plots d'un point de vue structurel ou faut-il des lambourdes ? La lame d'air dépendrait de la présence ou non de ces lambourdes (rappel, on n'a pas très haut sous plafond)
    5) Sous-couche saprolène
    6) Parquet

    Ce n'est toujours pas top par rapport à la lame d'air et à la masse au m² mais cela me paraît un poil mieux.

    Autre solution plus radicale : on oublie les solives apparentes au rdc et on "suspend" de la masse ? Cette solution ne me plaît pas a priori mais si on n'a pas le choix... Comment faire précisément ?

  14. #10
    agitateur

    Re : Isolation phonique et densité

    Citation Envoyé par b_grottier Voir le message
    Ma question est lapidaire : dois-je réfléchir et essayer de trouver (très rapidement) une solution pour le plancher ou est-ce peine perdu (à cause des remontées de bruit par les murs) ??
    3 jours ?
    Réponse lapidaire MAIS exhaustive:
    Pour les bruits aériens étage vers RDC et RDC vers étage, c'est mort pour toi.


    Tu peux éventuellement atténuer les bruits d'impact de pas ( solidiens ) de quelques petits et malheureux décibels ( pas plus c'est à dire 2 ou 3 ou 4 ou 5 dB) avec une sous couche mince élastique entre le plancher et la fibre, telles que les sous couches standard isolante phonique des magasins de bricolage. Tu pourra lire des performances du genre "20 dB" mais c'est du flan: les bruits d'impact sont à basse fréquence et la performance Lw donnée de X dB est beaucoup, beaucoup plus faible aux fréquences concernées en pratique.

    Au niveau physiologique, la sensation de bruit est diminuée de moitié tous les 10 dB. Avec ce genre de sous couche mince, tu en gagnera peut être 5.....

    Si tu ne peux pas ajourner le chantier, saches que des rajouts à postériori de diverses sous couches genre liège, même en te ruinant, n'amélioreront rien. La seule solution sera de tomber les cloisons et de tout refaire, idem pour le plancher.

    C'est quoi exactement ta fibre de bois en 40 mm? A priori, ça ne sert strictement à rien du point de vue phonique. Si tu as une autre utilisation ailleurs, autant la virer et la remplacer par une sous couche mince élastique, qui sera seulement médiocre au lieu d'être nullissime, et tu gagnera en hauteur.


    Désolé.....

  15. #11
    agitateur

    Re : Isolation phonique et densité

    Citation Envoyé par b_grottier Voir le message
    1) lambris vissé sur les solives (c'est déjà réalisé et je ne me vois pas dévisser tout mon plancher)
    2) poser des plaques de sol de Fermacell (20 mm)
    3) installer la fibre de bois + des plots anti-vibratiles, les plots reposant directement sur le fermacell. Quelle hauteur ? En as-tu à me conseiller ? Est-ce qu'on en trouve dans des GDS ?
    4) Est-ce que les plaques d'osb (18 mm) peuvent reposer directement sur les plots d'un point de vue structurel ou faut-il des lambourdes ? La lame d'air dépendrait de la présence ou non de ces lambourdes (rappel, on n'a pas très haut sous plafond)
    5) Sous-couche saprolène
    6) Parquet
    Si tu mets des bons plots, une bouse comme le saprolène est inutile: les plots feront le boulot, et baeucoup mieux. La question est: comment trouver des bons plots en 3 jours, sachant que çà n'existe pas à ma connaissance en grande surface brico, lesquels magasins ne proposent rien ou pas grand chose d'efficace en phonique de toute façon.
    La lambourde ne me parait pas indispensable sur OSB 18 du point de vue structurel, au pifomètre. Mais sans vide d'air, tu amoindris les performances à très basse fréquence.

    Rappelons que la solution des plots n'aura un impact significatif que sur les bruits d'impact sur parquet, moins transmis au RDC en dessous. Ca ne changera rien aux bruits de voix, de télé, etc...de bas en haut et de haut en bas. Et encore à condition que ton parquet ne soit pas en contact direct avec les cloisons.

  16. #12
    b_grottier

    Re : Isolation phonique et densité

    3 jours ?
    Réponse lapidaire MAIS exhaustive:
    Pour les bruits aériens étage vers RDC et RDC vers étage, c'est mort pour toi.
    Cela a le mérite d'être clair.

    Maintenant, imaginons que j'ai plus de trois jours. (pour l'instant, c'est de l'imaginaire mais bon...). Est-ce qu'il faut faire ce travail d'isolation du plancher ou de toute façon, tout passera par les murs périphériques ?

    Est-ce que la solution suivante (modifiée selon tes conseils) est intéressante ?
    1) lambris vissé sur les solives
    2) Plaques de sol de Fermacell (20 mm)
    3) Plots antivibratiles, lame d'air créé par la suppression des 40 mm de fibre de bois.
    4) OSB 3
    5) parquet

    Rappelons que la solution des plots n'aura un impact significatif que sur les bruits d'impact sur parquet, moins transmis au RDC en dessous. Ca ne changera rien aux bruits de voix, de télé, etc...de bas en haut et de haut en bas. Et encore à condition que ton parquet ne soit pas en contact direct avec les cloisons.
    À cause des transmission par les murs périphériques ?
    Ce sont surtout ces bruits que je voulais éviter.

  17. Publicité
  18. #13
    agitateur

    Re : Isolation phonique et densité

    Citation Envoyé par b_grottier Voir le message
    Maintenant, imaginons que j'ai plus de trois jours. (pour l'instant, c'est de l'imaginaire mais bon...). Est-ce qu'il faut faire ce travail d'isolation du plancher ou de toute façon, tout passera par les murs périphériques ?
    Oui, ça remontera par les murs.
    Dans une construction béton, on peut atteindre une certaine efficacité ( enfin, ça reste relativement moyen ) dans les bruits médiums et aigus avec de fortes épaisseurs, même sans construction acoustique spéciale c'est à dire sans visco élastiques. Chez mes parents par exemple, y'a une chambre derrière un mur de refend ( brique de 20 + espace + cloison de 4 ) qui sépare du salon, et les autres murs de la chambre sont tous en 20 cm ( intérieur ) ou 20 + doublage ( murs donnant sur l'extérieur ). Ca marche pas trop mal pour les bruits venant du salon, sauf pour le boom boom puisque là l'amortissement élastique des parois est LE facteur de réussite...et qu'il n'y en a pas.
    Inversement, une construction à intérieur bois est une passoire à décibels si l'on ne prévoit pas des améliorations réelles et efficaces ( que l'on ne doit rencontrer que très très rarement...) parce que les parois intérieures et les plancher sont vraiment light en général. Je conçois qu'on soit sensible à l'argument "nature" des constructions paille / bois, mais force est de reconnaitre que cette philosophie a au moins un gros point noir: le phonique.

    Citation Envoyé par b_grottier Voir le message
    Est-ce que la solution suivante (modifiée selon tes conseils) est intéressante ?
    1) lambris vissé sur les solives
    2) Plaques de sol de Fermacell (20 mm)
    3) Plots antivibratiles, lame d'air créé par la suppression des 40 mm de fibre de bois.
    4) OSB 3
    5) parquet
    Ca, c'est bon. Mais uniquement ( je radote ) sur les bruits de pas. Parquet de 11, c'est léger. N'hésite à plomber au max en OSB. Je n'ose pas te suggerer d'arriver à 100 Kg du m² en plancher + OSB, ou de les dépasser, mais faudrait quand même pas que tu fasses un montage un minimum sérieux. Si tu fais du 10 ou 20 Kg / m², ça ne marchera pas beaucoup......

    Citation Envoyé par b_grottier Voir le message
    À cause des transmission par les murs périphériques ?
    Ce sont surtout ces bruits que je voulais éviter.
    Isoler toutes les pièces d'une maison, ça peut être coûteux, long et compliqué. Sans parler du timing.....
    Il peut y avoir 2 solutions "intermédiaire".

    Le plus efficace est d'isoler la pièce émettrice de bruit. Par exemple, tu fais une "boite dans la boite" dans le salon, pour qu'un certain niveau sonore de télé, de chaine hifi, lors d'une repas animé, etc..., ne perturbe pas les pièces de l'étage. Mais ça suppose que le salon est une pièce fermée ( pas de cage d'escalier dedans ). Mais ça veut dire aussi un sacré boulot à postériori si cette pièce là est déjà terminée.....

    L'autre solution est d'isoler une pièce ou 2, pour en faire un cocon par rapport au reste: par exemple la chambre parentale et une chambre enfant.

    Mais dans ces 2 cas, salon ou chambre, il faut TOUT traiter ( c'est à dire un plancher adapté et un doublage des cloisons et du plafond ). Faut aussi de bons ouvrants ( on est loin d'une porte standard et en tarif aussi ) et bien les mettre en oeuvre.

  19. #14
    b_grottier

    Re : Isolation phonique et densité

    Je conçois qu'on soit sensible à l'argument "nature" des constructions paille / bois, mais force est de reconnaitre que cette philosophie a au moins un gros point noir: le phonique.
    C'est effectivement le côté énergie grise qui nous a fait pencher pour un plancher bois. En partant sur cette option, il est clair qu'on part avec un handicap. Maintenant, nous aurions pu directement partir sur l'option Fermacell en sous-face, ce qui nous aurait fait économiser le lambris et gagner de la hauteur. De même, maintenant que la fibre est acheté, faut-il la mettre ? Au contraire, est-ce qu'elle sera contre-productive ?

    Ca, c'est bon. Mais uniquement ( je radote ) sur les bruits de pas.
    Ok, tu as raison de rappeler mais j'ai bien compris cette fois .

    En fait, la situation actuelle est tellement la misère que j'hésite entre :
    1) Laisser tel quel, de toute façon beaucoup des sons (aériens, c'est ça ?) passeront par les murs, donc à quoi bon s'échiner "juste" pour les impacts ?

    2) Solution "améliorée" :
    - ajouter de fermacell de sol (environ 23 kg/m² + le lambris, pas grandiose non plus)
    - installer des plots antivibratiles (mais où en trouver rapidement ?)
    - ajouter du liège entre l'osb et le parquet (utile ?)
    Si je n'arrive pas à trouver des plots, inutile d'investir dans le Fermacell j'imagine ?

    Quant aux autres solutions que tu proposes, je les comprends. L'idéale me semble être d'isoler la pièce émettrice en l'occurrence le salon - salle à manger - cuisine. Dans le cas présent, nous avions évité l'escalier dans cette pièce (seule décision judicieuse, j'ai l'impression pour l'aspect phonique). Seulement, ce n'est pas tout simple : je ne me vois pas rajouter un doublage intérieur sur les murs extérieurs qui font déjà 50 cm d'épaisseur (monomur de 37.5 cm + ite de 12 cm + enduits intérieurs et extérieurs).

  20. #15
    b_grottier

    Re : Isolation phonique et densité

    Je vais peut-être encore annoncer une autre "horreur phonique" mais on n'est plus à ça près .

    Le plan initial pour le montage de la liaison plancher - cloisons intérieures de l'étage était :
    1) Fixer le lambris (déjà réalisé)
    2) Poser la fibre de bois
    3) Poser l'osb
    4) Piquer la lisse basse des cloisons dans l'osb.
    5) Coller le parquet dans chaque pièce

    Le vendeur de matériaux soulève le point suivant : quand on va marcher d'un côté de la maison, les personnes dans les autres pièces en seront immédiatement "informées"... (pardon, ça fait du bruit de se taper la tête contre les murs )

    Du coup, il me proposait deux solutions :
    1) Piquer la lisse basse des ossatures dans le "lambris" (plus exactement dans les solives) mais cela obligera certainement à déplacer légèrement quelques cloisons. La mise en oeuvre serait en outre beaucoup plus compliquée (coupes de la fibre et de l'osb)
    2) Mettre du liège partout pour "absorber" les bruits de pas (= surcoût pour quelle utilité ?)

  21. #16
    agitateur

    Re : Isolation phonique et densité

    Citation Envoyé par b_grottier Voir le message
    De même, maintenant que la fibre est acheté, faut-il la mettre ? Au contraire, est-ce qu'elle sera contre-productive ?
    Tu as une marque, un lien internet, que je vois ce que c'est comme fibre ?
    A priori, ça ne nuira pas, sauf te faire "perdre" 4 cm. De là à ce que ce soit utile, c'est un pas que je ne franchirais pas sans savoir de quoi il s'agit. Mais à vrai dire, sans plots ni rien du tout, je ne vois en quoi ça pourrait servir.

    Citation Envoyé par b_grottier Voir le message
    En fait, la situation actuelle est tellement la misère que j'hésite entre :
    1) Laisser tel quel, de toute façon beaucoup des sons (aériens, c'est ça ?) passeront par les murs, donc à quoi bon s'échiner "juste" pour les impacts ?
    Ben, oui juste pour les impacts si tu traite le plancher seulement.

    Citation Envoyé par b_grottier Voir le message
    2) Solution "améliorée" :
    - ajouter de fermacell de sol (environ 23 kg/m² + le lambris, pas grandiose non plus)
    - installer des plots antivibratiles (mais où en trouver rapidement ?)
    - ajouter du liège entre l'osb et le parquet (utile ?)
    Si je n'arrive pas à trouver des plots, inutile d'investir dans le Fermacell j'imagine ?
    Lambris, aucun intérêt sauf visuel. Fermacell seul sans grand intérêt: un ourdi béton standard sans "amortisseur" mais qui atténue quand même un peu dans les aigus et les médiums, c'est facile 250 Kg / m². Avec 10 fois moins, t'es un peu léger
    Des plots en 3 jours, trouver, commander et recevoir......pas gagné. En plus, c'est une surcharge globale de boulot ensuite avec l'alourdissement qui va avec, par rapport à ton plan initial, donc le timing...heu....
    Liège: voir plus bas.

  22. #17
    agitateur

    Re : Isolation phonique et densité

    Citation Envoyé par b_grottier Voir le message
    Du coup, il me proposait deux solutions :
    1) Piquer la lisse basse des ossatures dans le "lambris" (plus exactement dans les solives) mais cela obligera certainement à déplacer légèrement quelques cloisons. La mise en oeuvre serait en outre beaucoup plus compliquée (coupes de la fibre et de l'osb)
    2) Mettre du liège partout pour "absorber" les bruits de pas (= surcoût pour quelle utilité ?)
    1) je vois pas ce que ça va changer, hormis du boulot en plus.

    2) Là, je vois très bien ce que ça change : de la marge pour le vendeur ( c'est curieux cette manie du liège chez eux - faut avouer que c'est pas donné ). Est ce que ça marchera ? Ca dépend du référentiel. Si le montage témoin consiste en une aspersion à l'eau de Lourdes ou un cierge brulé en l'honneur de Ste Rita laissé en relique dans le plancher...peut être que le liège sera pas plus mauvais.

    Le plus simple, le plus rapide ( facile en 2 jours ), pas trop onéreux, ( efficacité limitée mais moins minable que du liège et bien moins cher ), uniquement pour les bruits d'impact, c'est un truc comme çà entre OSB et plancher ( sans plots, tu n'as pas besoin d'alourdir, il suffit que l'OSB soit assez solide du point de vue structurel ):
    http://www.castorama.fr/store/Insono...ush&navCount=5
    6 euros du mètre carré. M'enfin, n'attends pas de miracles, et surtout accorde une confiance de zéro aux documents et pubs de produits anti bruits de GSB. Sauf qu'à choisir entre çà et du liège en 2mm ( du papier à cigarette donc ) qui a une élasticité toute relative au même prix, le choix est quand même vite vu. Chez casto, y'a aussi des dalles en caoutchouc en 1.5 cm d'épaisseur.....mais à 10 roros la plaque de 60X60cm, c'est prohibitif.
    Quand on pense que des bons plots, c'est 10 € / m².....

    J'ai essayé d'être réactif, j'ai bien compris ton souci de timing. Mais je ne repasserais ici que ce soir.


    EDIT: sur le site casto, j'ai vu çà aussi:
    http://www.castorama.fr/store/Matson...ush&navCount=6

  23. #18
    b_grottier

    Re : Isolation phonique et densité

    1) je vois pas ce que ça va changer, hormis du boulot en plus.
    Ok.

    Là, je vois très bien ce que ça change : de la marge pour le vendeur
    C'est un peu ce que je craignais , c'est pourquoi j'ai posé la question.

    Le plus simple, le plus rapide ( facile en 2 jours ), pas trop onéreux, ( efficacité limitée mais moins minable que du liège et bien moins cher ), uniquement pour les bruits d'impact, c'est un truc comme çà entre OSB et plancher ( sans plots, tu n'as pas besoin d'alourdir, il suffit que l'OSB soit assez solide du point de vue structurel ):
    http://www.castorama.fr/store/Insono...ush&navCount=5
    Ok, vendu (ou presque).

    Quand on pense que des bons plots, c'est 10 € / m².....
    Promis, je vais entamer le chemin vers St Jacques de Compostelle en me flagellant ! En même, après réflexion, ça doit être aussi utile que l'eau de Lourdes ou le cierge .
    Plus sérieusement, si les plots peuvent être intégrés dans la fibre de bois, s'il est possible de les obtenir pour lundi prochain et si ça ne pose pas de problèmes de structures, (ça fait beaucoup de conditions), n'hésite pas à me communiquer un plan.

    Pour la fibre, je ne peux pas te répondre à l'instant présent. Si elle ne nuit pas et comme l'option des plots semble bien aléatoire vu le court laps de temps restant, je pense la laisser.

    J'ai essayé d'être réactif
    J'ai remarqué et je voulais d'ailleurs t'en remercier .

  24. Publicité
  25. #19
    b_grottier

    Re : Isolation phonique et densité

    Je viens d'aller voir les produits mentionnés.

    A priori, mon parquet devait être collé sur l'osb... J'ai l'impression que cela exclue le Monarsol 22, non ?

    Il ne reste que l'autre produit "Matson parquet feutré".

Discussions similaires

  1. Isolation phonique
    Par Photard dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 13/05/2011, 20h30
  2. Isolation phonique
    Par vincel dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/01/2011, 01h38
  3. isolation phonique
    Par moa65 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/02/2009, 18h09
  4. isolation phonique
    Par colombo17 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/10/2008, 14h16
  5. Isolation phonique
    Par ptitfact dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/04/2008, 16h29
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison