Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Point de rosé, corrosion et économie



  1. #1
    Mundilfari

    Point de rosé, corrosion et économie


    ------

    Bonjour,

    après lecture de quelques échanges concernant l'épineux problème du réglage optimum de sa vanne 3 voies pour faire de fabuleuses économie d'énergie , j'ai quelques questions subsidiaires :

    0) Mon installation :
    une ancienne chaudière fioul, une vanne 3 voies manuelle, un criculateur 3 vitesses
    Le circulateur semble déclenché par la chaudière on/off mais la vitesse est manuelle, fixe, sur 2
    Les radiateurs possèdes des robinets thermostatiques sur 5 pour le moment.
    Pas de sondes, pas d'électronique ...
    Je viens de prendre possession de tout ça et si je poste c'est que j'ai l'impression qu'il faut des compétences de magicien pour régler tout ça

    1) point de rosé : Le soir je coupe ma chaudière, le matin je la rallume. Mon vrai problème c'est le bruit qui m'empêche tout simplement de dormir ... Le matin, c'est sur, la température est en dessous des 60° ! Vais-je flinguer ma chaudière ? en combien de temps ? Est ce si grave, au petit matin qu'elle chasse pendant quelques minutes la condensation avant de tourner toute une journée ?

    2) le rythme allumage / pause : après une chute de la température extérieur, j'ai peaufiné mes réglages en m'inspirant des échanges lu ici :
    Température est : environ 2°
    Température de la chaudière = 60°
    Oscillation de la température 58° / 68°
    Vanne 3V réglé sur 5/10 (milieu)
    Température analogique sur un thermomètre "enroulé" sur le tuyau de sortie à 2 mètres de la chaudière 54° stable.
    Fréquence des combustions : 5 minutes de combustion pour 3 minutes d'arrêt le temps que la température tombe à 60° ; pendant 1H30 de relevés.
    Là ça ma paru beaucoup (j'ai lu sur un poste un cycle de 20 minutes) ! Qu'en pensez-vous ? La maison était un peu "refroidie" de la nuit sans chauffage...

    3) les radiateurs : je ne souhaite pas chauffer toutes les pièces ; est-ce une bonne stratégie pour faire des économies ? Vaut-il mieux franchement couper le thermostatique ou le laisser en mode "protection gel" (tiède au touché = beaucoup de perte calorique dans la pièce froide sur le réseau d'eau ?). Ces pièces refroidissent-elles globalement la maison rendant les autres plus dures à chauffer au point de compenser le gain sur le retour eau chaude ?

    Est ce que tout cela c'est du @%#!?& de neurones ?
    Merci beaucoup pour les milliers d'euros que vous allez me faire économiser grâce à vos bon conseils
    Et à défaut de m'instruire un peu et amener un peu de bon sens dans mon foyer.

    -----

  2. #2
    fix_k

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Salut,

    1) pour l'affaire du point de rosée, je crois que ce qui est important, c'est que lorsque ta chaudière fonctionne, la température de l'eau dépasse les 60° C.
    la vanne 3 voies (ou 4 voies) permet de "refroidir" l'eau que tu envoies dans les radiateurs (et donc de piloter cette température d'eau).

    2) pour le rythme d'allumage-pause : je n'ai pas d'avis, ne m'étant pas particulièrement interrogé sur cette question. A première vue, ton fonctionnement semble normal.

    3) concernant les radiateurs dans les pièces non utilisées : je les laisserai à une température "d'économie" : au moins 12 °C si tu est dans une région humide. La seule solution dans cette situation pour faire des économies substantielles : isoler (de préférence par l'extérieur) le toit, les fenêtres (double vitrage ITR), les murs... Mais cela est conséquent à faire.

    4) Autre voie d'économie : piloter ta chaudière pour avoir la température souhaitée à l'aide d'un thermostat.

    Deux possibilités :
    a) piloter ta vanne 3V avec le thermostat et donc la température de l'eau des radiateurs. Il paraît que c'est top au niveau confort, mais ta chaudière tourne tout le temps et le circulateur aussi.
    b) laisser ta vanne 3V dans une position médiane (suivant la température dont tu as besoin : haute si petits radiateurs, basse si plancher chauffant ou grands radiateurs) et commander avec le thermostat l'allumage du brûleur et le circulateur. C'est sans doute moins fin comme pilotage, mais quand ta chaudière est à l'arrêt : tu économises du fuel. Et tu peux avoir un thermostat programmable pour que ta chaudière fonctionne quand tu le souhaites.

    Personnellement, j'ai choisi la solution b) et étant en Bretagne, je chauffe toutes les pièces au moins à température d'économie (pour éviter l'humidité).

    je laisse à d'autres le soin de confirmer ou d'infirmer mon propos.

  3. #3
    Mundilfari

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Merci,

    La solution b m'intrigue : un câble électrique sort de la chaudière et va au circulateur. Ce ne serait pas mon installation finalement ? Le thermostat dont tu parles, c'est un thermostat au niveau de la chaudière ou d'une pièce de la maison ?

    Merci pour cette dernière précision ...

  4. #4
    fix_k

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Quand je parle de thermostat, j'aurais dû préciser thermostat d'ambiance, donc situé dans une pièce de la maison.

    Sur la chaudière, on parle plutôt d'aquastat : c'est lui qui régule la température d'eau en sortie de chaudière (avant la vanne 3V) : c'est cette température qui doit dépasser 60°C pour éviter la condensation dans la chaudière.

    Pour ton câble électrique qui sort de la chaudière et alimente le circulateur, soit il est piloté par la chaudière en fonction du déclenchement du brûleur, soit il se met en route par un bouton sur la chaudière.

    Pour ma chaudière, c'est la deuxième solution qui existait, ce que j'ai remplacé par un pilotage par le thermostat d'ambiance.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    felvic

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Mes beaux-parents avaient une Buderus qu'ils arrêtaient toutes les nuits.
    Il l'ont flingué en dix ans, la corrosion avait percé le corps de chauffe...

  7. #6
    Mundilfari

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Felvic : voilà qui est dit ! J'en vaux 2 maintenant

    Fix_k : ok, c'est bien ce que j'ai. un bouton on/off ; et le circulateur ne s'arrête pas quand le bruleur s'arrête.

    J'y vois plus clair, merci à vous tous.

  8. #7
    Fab02300
    Invité

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    il y a 2 v3v celle de recyclage chaudière et celle du circuit de chauffage.
    Le mélange de genre est souvent fait, pourtant deux fonctions différentes.
    Celle de la chaudière est celle dite de recyclage, point d'économie à faire dessus, elle doit être ajuster pour assurer un maintiens à un T° supérieure à la T° du point de rosée de la chaudière (sur l'entrée en bas que le haut en sortie soit à x°, on s'en moque, en bas ça doit être au-dessus du point de rosée) lors de son fonctionnement.
    Celle du circuit de chauffage peut quand à elle faire faire des économies de manière automatique régulation climatique, ou simple v3v manuel) en évitant d'envoyer de l'eau très chaude, la où une basse voir moyenne température peut suffire dans les radiateurs. (indépendamment de celle du recyclage chaudière donc)
    Dernière modification par Fab02300 ; 21/12/2011 à 14h23.

  9. #8
    Mundilfari

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Bonjour,

    cette précision est intéressante.
    Je ne vois qu'une V3V, dans l'axe de la canalisation d'eau chaude (avec la connexion transversale vers le retour).
    Au niveau de la chaudière, j'ai juste un bouton (pilote-t-il une V3V intérieure ?) graduée 0 - 30 - 60 -90°.
    Lorsque je règle sur 60° l'indicateur de température à côté oscille entre 60° et 70°

    Est-ce que cette température est celle du retour ?
    Sinon, j'imagine que je dois par un moyen ou un autre relever la température sur la canalisation de retour juste avant son entrée dans la chaudière ?
    Mon circulateur tourne en permanence ; je remarque que lorsque je baisse mes thermostat, les sorties de radiateurs sont quasiment froides ... ça ne doit pas être facile de conserver cette T° de retour constante au dessus du point de rosé si au cours de la journée nous faisons varier les thermostats des radiateurs ?

    Le dernier conseil va dans le sens de ce que j'ai remarquer : essayer de travailler en douceur en baissant la T° dans les radiateurs, semble ralentir les cycles de combustion ...

    Je crois que j'avais bien raison dans mon premier message : faut s'appeler Houdini pour gérer tout ça avec ses mains

    Merci

  10. #9
    fix_k

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Citation Envoyé par Fab02300 Voir le message
    il y a 2 v3v celle de recyclage chaudière et celle du circuit de chauffage.
    Le mélange de genre est souvent fait, pourtant deux fonctions différentes.
    Celle de la chaudière est celle dite de recyclage, point d'économie à faire dessus, elle doit être ajuster pour assurer un maintiens à un T° supérieure à la T° du point de rosée de la chaudière (sur l'entrée en bas que le haut en sortie soit à x°, on s'en moque, en bas ça doit être au-dessus du point de rosée) lors de son fonctionnement.
    Celle du circuit de chauffage peut quand à elle faire faire des économies de manière automatique régulation climatique, ou simple v3v manuel) en évitant d'envoyer de l'eau très chaude, la où une basse voir moyenne température peut suffire dans les radiateurs. (indépendamment de celle du recyclage chaudière donc)
    Sur ma de Dietrich de 1982, je ne vois qu'une seul vanne 3 voies, qui me permet de piloter la température du circuit de chauffage !? Je ne vois pas où peut être située celle de recyclage dont tu parles !? Elle devrait d'ailleurs avoir un positionnement fixée en usine à sa construction : je ne vois pas l'intérêt de pouvoir y toucher ?!

  11. #10
    charlieglagla

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Salut !

    Pour ma part mes parents avait une ideal standard réglé sur 30 °C la plupart du temps donc condensation a mort je pense et ben la chaudière (corps en fonte) est morte l'année dernière.... après 25 ans de bon service ! aprés c'est vrais qu'une 3 voie bien piloté permet d'être plus souple.

    Bonne régulation et Joyeux noël ! qui sait ? peut être le petit papa noël va t'apporter le mode d’emploi

    Charlie
    Dans le doute, frappe encore (proverbe gamorréen)

  12. #11
    gemat

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Bonjour,
    Les radiateurs possèdes des robinets thermostatiques sur 5 pour le moment.
    Attention ne mais pas des robinets thermostatiques sur tous les radiateurs(danger pour le circulateur).
    La solution: - le radiateur le plus loin tu monte un robinet thermostatique 3 voies.
    - ou monter une soupape de décharge après ton circulateur.
    BON NOËL Gérard

  13. #12
    Fab02300
    Invité

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Certaine chaudière n'en on pas, c'est à l'installateur de la poser (s'il il pense).
    Parfois les fabricants vendent une sorte de kit de pose (dont cette v3v fait partie), parfois pas. Et reste à l'installateur de la régler.
    C'est un bypasse de la sortie vers l'entrée de la chaudière au plus prés du corps de chauffe. Certaines fonte (DD) arrivent à s'en passer, d'autre percer vite sans ça.
    Lire les posts des chaudières bois pour comprend et voire à quoi cela ressemble.

    @ Mundilfari, non vous agissez sur la T° de départ de la chaudière, son yoyo c'est le temps de déclenchement et d'arrêt du thermostat de la chaudière (l'hystérie)
    Dernière modification par Fab02300 ; 25/12/2011 à 17h39.

  14. #13
    Mundilfari

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Me voilà bien avancé : une chaudière morte au bout de 10 ans une autre au bout de 25 ans


    Pas de doc pour moi : ancien modèle italien, connu mais plus fabriqué depuis assez longtemps ... Rien sur Internet ...

  15. #14
    Mundilfari

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Merci Gemat
    J'ai oublié de préciser : l'installation comporte 2 radiateurs avec robinet simple : j'ai ouvert au max l'un des 2, l'autre est isolé dans une zone non chauffé, donc il est fermé.

  16. #15
    Mundilfari

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    @Fab02300 : oui ok pour le yoyo, je trouve même que la chaudière anticipe bien, pusiqu'elle se remet en route 1 ou 2° avant la température fixée pour "amortir". Parfois elle descend à 59° mais jamais plus bas. Ca marche bien ...
    On papote on papote et ma cuve de fuel est bientôt vide, et ça règlera le problème de l'économie de chauffage définitivement

  17. #16
    pouchouhibou

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Bonjour,
    Pensant faire des économies d'énergie, j'avais limité la t° de la chaudière à 40°C: j'ai fait des économies... qui ont duré 10 ans:chaudière percée!!!

  18. #17
    Ulyssesourd

    Re : Point de rosé, corrosion et économie

    Bonsoir
    Moi j'ai une chaudière de 30 ans et elle fonctionne toujours malgré la baisse de la T° pendant la nuit (chauffage coupé la nuit) et bien elle est toujours ok ...
    la condensation est grave est lorsque le bruleur fonctionne la plupart du temps avec une eau au dessous de 55°C mais ce n'est pas (très) grave quand la bruleur se met en route assez longtemps le matin pour faire monter l'eau à + de 55°C en UNE SEULE FOIS.
    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

Discussions similaires

  1. Relation entre point de rosé et teneur en eau.
    Par bloodnico dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/07/2022, 14h37
  2. Isolation ouate de cellulose + point de rosé
    Par pletevl dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 24
    Dernier message: 25/03/2010, 15h35
  3. Point de rose
    Par pletevl dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/02/2010, 16h56
  4. Et le point de rosé?
    Par enguerrand02 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/01/2009, 23h22
  5. augmentation de la pression que fait point de rosé??
    Par xadiox dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/04/2008, 12h21
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...