Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

amortissement d'une isolation



  1. #1
    granguignol

    amortissement d'une isolation


    ------

    Bonjour,

    Quelqu'un aurait-il des infos ou au moins une opinion sur la qualité d'une isolation en laine de roche vieille de 40 ans? Je ne parle pas des considérations écologiques clairement en sa défaveur, mais de sa qualité isolante. Concrètement, j'ai 16 cm posé sous toiture vers 1965 et je dois arbitrer entre tout déposer (atchoum) et repartir à zéro, ou ajouter une épaisseur d'autre chose. Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    bibice

    Re : amortissement d'une isolation

    Personnellement, je pense qu'il est difficile de juger de la qualité de ton isolant sans tout démonter : y'a-t il eu tassement par endroit, apparition de pont thermique... Tout enlever te permettrait en plus de vérifier l'état général de la charpente.

    Un des gros avantages que tu peut avoir à rajouter une couche, c'est justement de régler certains problème de pont thermique si la surépaisseur est bien posée. Et puis c'est sans doute beaucoup plus pratique. Par contre, tu auras de la perte de place...
    Mais le résultats seraient sans doute quand même meilleurs en reprenant tout à zéro.


    Si tu trouves ta toiture très mal isolée avec 16cm de laine de roche, c'est peut-etre justement le signe de la présence de nombreux ponts thermiques, alors...
    Avoir le courage d'entreprendre quelque chose est l'un des principaux facteurs du succès.

  4. #3
    Muesli

    Re : amortissement d'une isolation

    Tu peux utiliser deux méthodes, pas forcément simples à mettre en oeuvre :

    Tu réalises bilan thermique complet sur une journée d'hiver de ta maison, en prenant en compte toutes les déperditions possibles (murs, sol, plafond) et les apports possibles (soleil, chauffage), et en mesurant précisément les températures intérieures et extérieures. Par un calcul de la différence du flux de chaleur théorique et pratique, tu peux retrouver le coefficient réel de conductivité thermique de ton isolant, à comparer avec le théorique. J'ai bien précisé que c'était pas simple!!

    Sinon, tu peux aussi voir s'il est possible de prendre une photographie infrarouge du toit de ta maison en hiver. C'est révélateur!!

  5. #4
    granguignol

    Re : amortissement d'une isolation

    Citation Envoyé par Muesli
    Tu peux utiliser deux méthodes, pas forcément simples à mettre en oeuvre :

    Tu réalises bilan thermique complet sur une journée d'hiver de ta maison, en prenant en compte toutes les déperditions possibles (murs, sol, plafond) et les apports possibles (soleil, chauffage), et en mesurant précisément les températures intérieures et extérieures. Par un calcul de la différence du flux de chaleur théorique et pratique, tu peux retrouver le coefficient réel de conductivité thermique de ton isolant, à comparer avec le théorique. J'ai bien précisé que c'était pas simple!!

    Sinon, tu peux aussi voir s'il est possible de prendre une photographie infrarouge du toit de ta maison en hiver. C'est révélateur!!
    Wahou! Alors là, je ne savais même pas que c'était possible, surtout la photographie infrarouge! J'en étais resté à regarder si les oiseaux aimaient bien se tenir chaud sur le faitage les jours de grand froid (Ils sont innombrables sur celui du lycée qui est en face de chez moi mais le conseil régional à préféré commencer par changer les fenêtres... )
    En tout cas, pour l'instant, mes observations non scientifiques me font dire que l'existant n'est pas si mal et que le ratio coût/gain est plutôt en faveur d'un complément sur l'existant.

    Les appareils photo infrarouges sont utilisés par quelle(s) professions(s)?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Muesli

    Re : amortissement d'une isolation

    Par les photographes

    Si tu as toi même un appareil photo (argentique!), cela doit pouvoir se faire (je ne m'y suis moi même pas essayé, donc je ne parle pas en connaissance de cause). Peut être faut-il privilégier la nuit, car plus de différence thermique.
    A priori, il faut une pellicule particulière, éventuellement un filtre si tu habites en zone éclairée (car pelloche infrarouge également sensible spectre visible).
    Et également un bon point de vue! Ce qui ne doit pas être le plus simple.

    J'ai émis cette solution, car j'ai eu vu un reportage TV sur un conseil général de je ne sais plus où qui faisait des prises de vues aériennes infrarouges pour expliquer à ses administrés qu'ils dépensaient trop d'argent en chauffage et pas assez en isolants.

  8. #6
    ber7

    Re : amortissement d'une isolation

    Un des pb c'est qu'à l'époque on apportait moins de soins à la pose parce que moins sensibilisé aux facteurs ecolo/economiques. Pour en avoir vu plusieurs mise à nu, on peut régulièrement constater des manques de contact avec les chevrons ce qui est bien sûr pénalisant en termes de coef.R. D'autre part, l'isolant était moins bien manufacturé que maintenant et on constate une irrégularité de densité de la matière. Opter pour le remplacement te permets de vérifier la charpente en effet, la couverture aussi, réaliser une nouvelle isolation (pare-vapeur) parfaitement posée, pas de surépaisseur due à une surcouche, en somme repartir sur une base saine pour les 30 ans à venir.

  9. Publicité
  10. #7
    fabien56

    Re : amortissement d'une isolation

    Pour le détecteur de déperdition, la caméra thermique qu'utilisent les pompiers peut être utile. Cela permet en plus d'avoir l'image en temps réel et de jouer sur différents paramètres (VMC par exemple...)

  11. #8
    ber7

    Re : amortissement d'une isolation

    Relevé sur idéesmaison.com

    L'isolation des combles habités
    Dans le cas des combles habités, l'isolant peut se placer entre les chevrons (cas le plus fréquent) mais aussi en dessous des chevrons ou au dessus des chevrons.
    La qualité de la pose est ici très importante. L’institut de physique du bâtiment de Stuttgart a mis en évidence qu’une "fuite" d’1mm sur 1 mètre entre 2 isolants ou entre l’isolant et le chevron, divise par 5 sa résistance thermique réelle ! Puisqu'il s'agit ici de comparer la qualités des matériaux et non celle de la pose, nous n'avons pas tenu compte des "fuites".

  12. #9
    Narduccio

    Re : amortissement d'une isolation

    Il éxiste des sociétés qui font des bilans grace à des caméras thermiques.
    Les films IR (infra-rouge semblent difficile à trouver).
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

Discussions similaires

  1. isolation d'une construction en parpaing
    Par maitio dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 20
    Dernier message: 15/12/2008, 13h05
  2. amortissement du voiture solaire
    Par aino dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/02/2008, 11h10
  3. isolation d'une maison en pisé
    Par paï dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 31/12/2007, 09h41
  4. amortissement d'une chaudiere a pellet versus une chaudier gaz naturel
    Par jung dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/12/2007, 11h13
  5. Isolation d'une chatière
    Par fredericg dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 9
    Dernier message: 10/06/2006, 01h03
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...