Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 57

Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance



  1. #1
    Nerva

    Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonjour.

    Je viens d'installer un thermostat d'ambiance Delta Dore Diana D10 mais je ne suis pas sûr d'avoir compris le principe de fonctionnement de ces appareils...

    Ce que mon chauffagiste m'a dit sur le fonctionnement (avant de vouloir m'en monter un pour 350 € HT !).

    On met la chaudière à 50° (voire 60° en cas de gros hiver), on règle la température voulue sur le récepteur dans la pièce principale et dans cette pièce, on laisse ouverts les robinets de radiateurs à fond. Si il fait trop chaud dans les pièces secondaires, on baisse la température via les thermostatiques.

    Vu le prix, je n'ai pas insisté et j'ai préféré monter ça moi-même (110 € avec le port) mais il y a un truc qui m'échappe. Si l'eau est chauffée à 50° dans la cuve, par quel miracle ressort-elle dans les tuyaux à la température correspondant à la température ambiante de la pièce programmée sur le récepteur ? Si je demande ça c'est parce que le thermostat ne régule rien (il semble qu'il est bien configuré), l'eau sort à 50° et les radiateurs sont naturellement brûlants (surtout aujourd'hui puisqu'il fait doux dehors).

    Autre chose. En recherchant un peu sur internet le principe de fonctionnement (rien trouvé d'intéressant) je suis tombé sur deux pages où il est indiqué que des robinets thermostatiques ne doivent absolument pas être montés sur les radiateurs de la pièce régulée par le thermostat :

    http://chaudiere.*****************.c...tat-d-ambiance

    http://www.chaudieregaz.com/thermostat-dambiance.htm

    Vrai ou faux ? Faut-il que je les enlève où le fait qu'ils soient ouverts à fond n'interfère pas dans le fonctionnement du thermostat ?

    Merci.

    -----

    Dernière modification par Nerva ; 18/10/2012 à 16h39.

  2. Publicité
  3. #2
    Nerva

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    J'oubliais une chose. Quand tout fonctionne normalement, la chaudière s'enclenche t-elle à intervalles réguliers de la même manière que sans thermostat ?

  4. #3
    SK69202

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonsoir.

    La régulation par thermostat d'ambiance est dépassée, avec une chaudière moderne, il faut une régulation climatique (loi d'eau).
    http://www.energieplus-lesite.be/index.php?id=10964

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  5. #4
    esax

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonjour,

    Le thermotsat va enclencher la chaudière (en tout ou rien) pour réguler la température de la pièce.

    Les thermostats les plus intelligent vont calculer une courbe et n'enclencher la chaudière que le temps nécessaire.
    Il pourra aussi anticiper et mieux réguler si il a une sonde extérieure.
    Un bon thermostat devra "mémoriser" le comportement de la pièce et pourra garder une très bonne régulation de la t°.
    Dans certain cas, le temps d'intégration pourra aussi être régler.

    Donc, pour répondre :

    - le thermostat va enclencher la chaudière par cycle (court ou long) pour atteindre la t° voulue.
    - le thermostat devra être placé dans la pièce la plus froide (ou la pièce occupée) sinon les autres pièces risque de na pas être chauffée correctement.
    - Il peut y a voir des vannes, mais dans ce cas, il faut quelles soient ouverte à fond (ou presque) car le thermostat va enclencher la chaudière jusqu'à l'obtention de la t° désirée dans cette pièce. Si tu coupe les vannes dans cette pièce, alors il fera très chaud dans les autres pièces .
    - Dans les autres pièces, tu peux toujours réguler par tes vannes thermostatiques.

    Bonne journée

  6. Devis
  7. #5
    esax

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    J'avais oublier :

    Enclenchement de la chaudière
    --------------------------------
    La chaudière s'enclenche, car sa t° de consigne baisse.
    1) Cas sans thermostat :
    Si tu a régler la T° à 60°C, alors, lorsque les vannes thermostatiques s'ouvre, il y a circulation d'eau et la t° du circuit baisse.
    Lorsque le t° baisse en dessous de la consigne, la chaudière s'enclenche.
    Donc c'est simple : Ouverture de vannes -> baisse de t° du circuit sur le retour d'eau chaude -> enclenchement pour faire remonter l'eau chaude de départ.
    2) Cas du thermostat
    C'est en fait identique. Tes vannes sont ouverte à fond. Le circuit se refroidit. La chaudière veut s'enclencher (elle est prête).
    Le thermostat est en série avec le démarrage de la chaudière et c'est lui qui va autoriser sont démarrage.
    Donc, il y a une différence dans les cycle d'enclenchement.

    L'avantage du thermostat, est que tu pourra programmer des t° différentes en fonction de l'occupation et aussi des périodes d'arrêt ( avec une t° minimum basse).

    Il faut donc choisir un bon thermostat avec possibilité de programmation journalier (+/-5 t°/jour) et hebdomadaire (7 jours).

    Pour ma part, j'ai un Honeywell CM67
    Dernière modification par esax ; 22/10/2012 à 07h57.

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    Jean-P22

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonjour,
    Effectivement, comme le dit justement SK69202, le top est une loi d'eau avec sonde extérieure. Pour le thermostat d'ambiance il est pratique pour la modulation jour et nuit de la température et les absences prolongées.
    Chez nous, le thermostat arrêtait la chaudière dès lors que la température où est implanté le thermostat était atteinte. Les robinets thermo-statiques des autres pièces ne servant plus à rien la chaudière étant sur arrêt donc plus de circulation d'eau.
    Ce faisant, un enfant malade , tu veux relever la température dans la chambre, pas possible sauf à intervenir sur le thermostat d'ambiance.

  10. Publicité
  11. #7
    behache

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonjour

    Les différentes explications d'esax sont parfaites tant sur le fond que sur la forme
    Pourtant la dernière ne me parait pas complète
    Elle correspond au fonctionnement d'une chaudière qui ne tolère pas de refroidissement de son corps de chauffe pour des raison d'anti corrosion.
    Il existe pourtant quantité de chaudières, en particulier, les murales avec corps de chauffe cuivre, quelque soit leur âge, cela représente un parc important installé et toutes les chaudière à condensation peuvent fonctionner selon l'avant dernière explication d'esax sans tenir compte du fonctionnement " Enclenchement de la chaudière - La chaudière s'enclenche, car sa t° de consigne baisse.

    Remarques :
    Nerva, pour des raison de confort et d'optimisation du rendement aura toujours intérêt à faire un préréglage " bas " sur l'aquastat de sa chaudière, c'est à dire ajuster la température peu au-dessus de celle qui conviendrait parfaitement sans thermostat d'ambiance celui-ci n'agissant qu'en limitation de gaspillage :
    L'eau sera alors, toutes choses égales par ailleurs, moins chaude
    - les cycles de chauffe seront plus doux et plus longs (moins d'arrêts et de redémarrages)
    - le rendement de l'échangeur sera un peu (chaudières conventionnelles) ou beaucoup (chaudières à condensation) plus élevé , comme le prouverait la mesure de la température des gaz brulés.

    SK69202 a raison d'insister pour une régulation climatique, hélas en adjonction sur une chaudière non prévue pour est, d'un prix rédhibitoire et de plus la chaudière continuerait a fonctionner en ToR (tout ou rien) avec de nombreux allumages et extinctions du bruleur à la limite du tolérable si l'installation comporte des petits tube cuivre et des radiateurs minces.
    Seules les chaudières prévues pour cette régulation climatiques sont réellement concernées par un tel équipement !

    La régulation thermostatique digne de ce nom, (les thermostats d'ambiance basiques en ToR ne sont que des limiteur de gaspillage) est très délicate :
    Il lui faut d'abord détecter un écart de température ambiante, le compenser au plus vite, pas trop fortement, limiter en amplitude les trop fortes corrections (et d'abord les détecter), amortir les trop chauds trop froids qui en résultent.
    C'est une régulation à trois étages
    - proportionnel
    - intégral
    - dérivé
    dite PID

    Par comparaison une régulation climatique est beaucoup plus simple elle est proportionnelle :
    - pour chaque température extérieure la mémoire du régulateur connait la température d'eau qui convient
    de plus les corrections interviennent en continu sans qu'il ait nécessairement besoin d'un écart de température intérieure.

    Tout cela exposé un simple thermostat est mieux que pas de thermostat du tout sur le plan économique.
    Sur le plan confort il peut être décevant !
    Dernière modification par behache ; 22/10/2012 à 09h05.
    Cordialement.

  12. #8
    Nerva

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Merci pour toutes ces réponses mais j'ai toujours le même problème.

    Je suis reparti "de zéro" ce matin. Vu la température de ces trois derniers jours, la chaudière était coupée. Ce matin donc, il faisait 18.2° dans le living. J'ai donc enlevé les trois thermostatiques des radiateurs - au cas où il y en aurait un qui déconnerait - remis en marche la chaudière, à 50°, et basculé le récepteur en mode jour, calé à 19°. Sitôt l'allumage, sur l'émetteur le voyant rouge s'est allumé indiquant que - je cite le mode d'emploi : "Indique que le thermostat est en demande de chauffe". Sur le récepteur, le symbole correspondant ON s'est également affiché et c'est resté ainsi pendant une bonne demi-heure jusqu'à ce que les 19° soient atteints - indiqué sur le thermomètre du récepteur.

    Problème. La température à continué à monter et, toujours suivant l'indication du thermomètre du récepteur, elle s'est fixée à 20.5° ; autant dire qu'il fait trop chaud dans la pièce, on a l'impression qu'il fait nettement plus.

    Il y a un os quelque part mais je ne sais pas où...

  13. #9
    Nerva

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Citation Envoyé par behache Voir le message
    pour des raison de confort et d'optimisation du rendement aura toujours intérêt à faire un préréglage " bas " sur l'aquastat de sa chaudière, c'est à dire ajuster la température peu au-dessus de celle qui conviendrait parfaitement sans thermostat d'ambiance celui-ci n'agissant qu'en limitation de gaspillage
    Oui mais ça m'amène à deux questions :

    1) Quel est l'intérêt d'un thermostat d'ambiance si je dois sans cesse modifier la position de l'aquastat en fonction de la température extérieure ?
    2) Si j'ai opté pour un thermostat c'est surtout pour limiter les retours d'eau "froide" dans la chaudière. Personne n'a pu m'affirmer vraiment que ça n'avait aucune incidence sur la durée de vie de la chaudière, je ne fais que répéter ce que m'ont dit le chauffagiste et un membre sur ce forum : une chaudière qui tourne à basse température favorise la corrosion. D'autres m'ont dit que ça n'avait aucune incidence et le non-spécialiste que je suis ne sait donc pas qui croire. D'où l'achat d'un TA qui ne pouvait pas faire de mal - et si en plus il y a une petite économie à la clé c'est bon à prendre...
    Dernière modification par Nerva ; 24/10/2012 à 12h19.

  14. #10
    Nerva

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Et je précise aussi que la chaudière s'enclenche toujours à intervalles réguliers - temps de chauffe courts...

  15. #11
    behache

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonjour

    Il y a peut être des solutions à améliorer un peu cela
    Quel est le type exact de ta chaudière ?
    Cordialement.

  16. #12
    Nerva

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    C'est une Ferroli SGE de 23 Kw. Je mets la documentation PDF ici : http://dl.free.fr/g1VNjZCPn

  17. Publicité
  18. #13
    behache

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonsoir

    Pas de solution évidente
    - mini 50°C imposés pour éviter les condensations
    - pas de puissance variable donc pas de possibilité de brider la puissance maxi en chauffage c'est tout (trop fort) ou rien alors que les besoins sont très inférieurs 23 kW, surtout actuellement.

    Conclusions
    - la chaudière ne peut que "s'enclencher toujours à intervalles réguliers avec temps de chauffe courts " parce qu'elle chauffe trop fort pour tes besoins actuels et peut être même futurs si tu as une bonne isolation.
    - le préréglage de la température ne va pas être un problème parce qu'il est interdit au dessous de 50°C et que tu auras rarement besoin de le faire au dessus.
    - l'écart que tu constates entre la consigne que tu affiches sur le thermostat 19°C et le résultat 20,5°C est inhérent au principe du thermostat, il y a un différentiel plus ou moins important entre la température d'enclenchement et celle de déclenchement, si tu trouves 20.5° trop élevé, il faut baisser un peu la consigne.
    Le prix du thermostat s'explique par la plus ou moins grande complexité, les moins chers ont la plus grande hystérésis mais même un bon thermostat aura des difficultés à réguler ta chaudière.
    C'est sans doute un modèle solide mais très rustique.
    Il va falloir te contenter de cela.

    Concernant la puissance de ta chaudière, il est vraisemblable que tu as voulu bien faire en adoptant 23 kW mais si tu est bien isolé c'est une erreur dans le cas présent " Qui peut le plus ne peut pas le moins "
    Si ta chaudière ne fournissait que 16 kW, son fonctionnement serait plus doux, les périodes d'allumage un peu plus longues.
    Les besoins caloriques actuels sont couramment de 5 kW maximum
    Cordialement.

  19. #14
    Nerva

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    La chaudière a été installée quand on a racheté la maison il y a cinq ans. Comme on n'y connaissait rien on a laissé faire le chauffagiste de l'époque. Et heureusement que je ne me suis pas laissé avoir par mon chauffagiste actuel qui me proposait un TA à 350 € HT avec lequel j'aurais certainement eu les mêmes problèmes - ça m'aurait fait une belle jambe de pouvoir faire des programmations complexes avec au bout du compte la même température !

    Je me doutais bien que la précision de ces engins n'était pas assez fine pour obtenir exactement la même chose que la consigne. Mais même en baissant cette consigne très bas ça ne bougeait pas d'un iota. Il est vrai qu'hier dans l'après-midi, il faisait plus de 20° dans la maison sans chauffage. Tiens, comment fait une sonde pour faire baisser la température ambiante au niveau de la consigne quand il fait trop doux dehors ?

    Donc si j'ai bien compris ce qui me reste à faire maintenant c'est de virer le TA, de mettre la chaudière à 50° et de réguler la température par les robinets thermostatiques ? Mais...

    1) Il va y avoir des cycles de chauffe courts et fréquents ; ça ne va pas finir par détériorer certaines pièces de la chaudière ?
    2) J'ai besoin de conseils sur l'usage des thermostatiques car je n'ai pas bien compris leur principe de fonctionnement.
    3) En laissant tout le temps la chaudière à 50° et en régulant par thermostatiques, la consommation de gaz va-t-elle augmenter par rapport à une température de chauffe de 30/40° et robinets ouverts à fond ?

  20. #15
    Nerva

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Pour le TA c'est ce modèle.

  21. #16
    behache

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Citation Envoyé par Nerva Voir le message
    ...mon chauffagiste actuel qui me proposait un TA à 350 € HT avec lequel j'aurais certainement eu les mêmes problèmes ...
    Ou peut être moins. Un thermostat à ce prix doit comporter un système d'anticipation qui permet d'obtenir une hystérésis apparente plus faible !

    Je me doutais bien que la précision de ces engins n'était pas assez fine pour obtenir exactement la même chose que la consigne. Mais même en baissant cette consigne très bas ça ne bougeait pas d'un iota. Il est vrai qu'hier dans l'après-midi, il faisait plus de 20° dans la maison sans chauffage.
    Donc ni le thermostat ni la chaudière n'étaient en cause.

    Donc si j'ai bien compris ce qui me reste à faire maintenant c'est de virer le TA, de mettre la chaudière à 50° et de réguler la température par les robinets thermostatiques ?
    Si tu as des thermostatiques partout c'est sage. N'oublie pas de laisser un radiateur ouvert ou de faire installer un by pass pour ne pas détériorer le circulateur.
    Mais...

    1) Il va y avoir des cycles de chauffe courts et fréquents ;
    Ça ne doit pas être nouveau !
    ça ne va pas finir par détériorer certaines pièces de la chaudière ?
    Comme il ne peut en être autrement, le constructeur a dû soigner la conception et approvisionner des composant en conséquence.
    Tu n'as plus qu'a attendre la panne pour savoir si c'est costaud ou faiblard de ce point de vue !
    2) J'ai besoin de conseils sur l'usage des thermostatiques car je n'ai pas bien compris leur principe de fonctionnement.
    N'exagèrerais tu pas un peu ?
    Il n'y a rien à conseiller tu règles sur une graduation (cela s'appelle la consigne) tu attends 5 heures, s'il fait trop chaud ou trop froid tu ajuste la consigne en + ou en - en deux ou trois étapes le réglage est fini.
    Seule précaution un circuit doit rester sans robinet thermostatique et ouvert pour que le circulateur ne cavite pas (ce qui est une source de destruction de l'appareil) si le chauffage permanent à 50°C d'un radiateur t'est insupportable, il faut faire monter un by pass entre sortie et retour de la chaudière (à moins qu'il n'y en ait déjà un) afin de permettre une légère circulation permanente
    3) En laissant tout le temps la chaudière à 50° et en régulant par thermostatiques, la consommation de gaz va-t-elle augmenter par rapport à une température de chauffe de 30/40° et robinets ouverts à fond ?
    La consommation de gaz est surtout proportionnelle à la température intérieures des pièces !
    Les thermostatiques sont à mon avis meilleurs que la consigne à 30°-40°C très approximative quant au résultat (et interdite par Ferroli) car tu peux fixer la température convenable pièce par pièce et ils tiennent alors compte des apports gratuits (exemple soleil), mais multipliés par le nombre de radiateurs ils sont couteux.
    Cordialement.

  22. #17
    esax

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonjour,

    Je n'ai rien à rajouter , sauf pour le thermostat, car tout les thermostats ne sont pas équivalents.
    C'est très loin d'être le cas !

    Perso, j'avais un vieux thermostat et c'était la catastrophe , car il y avait un grand hystérésis de +/- 3 °C.
    J'avais donc des bouffées de chaleur par période.

    Ensuite, j'ai changé et placé un thermostat CM907 au même endroit. Un monde de différence !
    Le thermostat placé au même endroit, la t° est régulée à la perfection.

    Je tiens aussi à préciser que l'endroit du thermostat est aussi très important.
    Normalement, tu devrai le poser sur le mur le plus froid.
    Pas juste au dessus d'un radiateur, en face d'une fenêtre qui risque d'être exposé au soleil,etc...
    Le mur peut aussi jouer un rôle de régulation de t° pour la sonde du thermostat (je pense, qu'un thermostat va jouer différemment en fonction de sont emplacement).

    Finalement, j'ai opté pour un CM927 qui est un modèle sans fil.
    Donc, je peux le déplacer à ma guise et le poser à l'endroit le plus opportun.
    Il n'est pas fixé au mur, mais posé sur une tablette.
    Pour moi, c'est l'idéal et je ne changerai rien.

    Pour info, j'ai une chaudière Saint Roch Couvin Topaz VG/VL et des vannes thermostatique Heimeier.


    Bonne journée

  23. #18
    Nerva

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Alors j'ai commencé comme ça et ça a l'air d'aller. Chaque radiateur est équipé d'un thermostatique sauf celui du couloir qui a un robinet normal. Toujours ouvert à fond, donc...

  24. Publicité
  25. #19
    behache

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonsoir à Tous
    Citation Envoyé par Nerva Voir le message
    Alors j'ai commencé comme ça et ça a l'air d'aller. Chaque radiateur est équipé d'un thermostatique sauf celui du couloir qui a un robinet normal. Toujours ouvert à fond, donc...
    Hydrauliquement c'est bon, économies : rien à redire.
    A l'usage, ce radiateur toujours alimenté à 50°C te gênera peut être.
    Si c'est le cas tu saura quoi demander au plombier.


    Citation Envoyé par esax Voir le message
    ... tout les thermostats ne sont pas équivalents.
    C'est très loin d'être le cas !

    Perso, j'avais un vieux thermostat et c'était la catastrophe , car il y avait un grand hystérésis de +/- 3 °C.
    J'avais donc des bouffées de chaleur par période.

    Ensuite, j'ai changé et placé un thermostat CM907 au même endroit. Un monde de différence !
    et environ 150 € fourniture seulement.
    Sont surtout utiles dans la fonction thermostat :
    - l'hystérésis réduite, ce que je crois, il est dommage que la fiche technique ne la précise pas, pourquoi ?
    - la possibilité de paramétrer le nb de cycles, le constructeur conseile 6/h pour une chaudière gaz de 23 kW
    Il est évident qu'avec l'électronique associée, l'appareil calcule alors une anticipation, c'est à dire qu'il coupe avant même que la température de consigne soit atteinte, de façon à ce que l'installation de par son inertie thermique (calculée évidence lors des précédents cycles) ne dépasse pas beaucoup la consigne sur sa " lancée " chaudière éteinte

    Il doit encore exister quelques thermostats basiques fortement améliorés par l'astuce dite de la résistance d'anticipation (ou anticipatrice)
    Principe : en même temps qu'un signal tension (230V) " marche " est envoyé à la chaudière, une résistance de quelques watts est mise sous tension à proximité du bilame (détecteur) du thermostat.
    Le bilame est réchauffé partie par la résistance, partie par l'ambiance.
    Avantage
    Cet dispositif très simple et économique permet de réduire fortement l'hystérésis apparente de ces thermostats.
    Inconvénients
    Commande de la chaudière en tension (envoi d'un signal 230V) au lieu de " par contact sec "
    Trois fils minimum nécessaires (phase - neutre - chaudière) voire 4 (PE protection équipotentielle) si le thermostat n'est pas " double isolation"

    Pour info, j'ai une chaudière Saint Roch Couvin Topaz VG/VL
    Bien aimable à toi de le préciser.
    Relevons
    Un corps de chauffe à foyer humide,
    ...
    il procure, en plus, des avantages propres à Saint Roch :
    ...
    très basse température.


    Bien éloignée de la Ferrol en objet
    Indique nous, stp, la température d'aquastat la plus basse autorisée
    Cordialement.

  26. #20
    esax

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Tu as raison de rappeler quelques base du thermostat et l'astuce de la résistance d'anticipation .
    C'est peut-être là que réside le problème.

    Pour plus d'historique sur les thermostats :http://fr.wikipedia.org/wiki/Thermostat.
    Je ne savais même pas que c'est une invention Suisse qui est depuis devenu Honeywell : http://fr.wikipedia.org/wiki/Honeywell

    Je travaille dans la régulation de chauffage dans les très grosses installations.

    La gestion du chauffage dans un bâtiment est qq chose de beaucoup plus complexe qu'en résidentiel.
    On n'utilise évidemment pas de thermostat, mais des automates avec des programmes très élaborés.
    Il y a effectivement des lois pour améliorer la régulation (éviter le pompage) par rajout de proportionnelle et d'intégrale et l'utilisation de sondes intérieures, extérieures et sur les circuits de départ/retour d'eau chaude/froide.
    Mais, là on s'éloigne très fort du topic.

    Pour revenir à son problème, et si l'utilisation des vannes thermostatiques lui donne un bon résultat, alors, je ne vois qu'une chose, c'est qu'il a acheté un thermostat certes très bon marché, mais est ce réellement une bonne affaire ?

    Bon WE

  27. #21
    Nerva

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    A vous lire, les systèmes thermostatiques sont effectivement très élaborés, bien plus que je ne l'aurais imaginé pour une installation individuelle. Un artisan-électricien, très au fait des pratiques déviantes commerçantes des chauffagistes et qui n'a pas sa langue dans sa poche m'avait justement conseillé de ne pas dépenser trop dans un TA si je n'avais pas besoin de programmer l'engin de manière complexe et que je me contentais de basculer d'une température de consigne à une autre matin et soir, lui-même se suffisant d'un TA bas de gamme acheté dans une grande surface de bricolage et qui lui donne toute satisfaction pour l'usage qu'il en fait. Peut-être qu'un tel modèle aurait fonctionné chez moi, peut-être qu'un modèle plus cher installé par un chauffagiste n'aurait pas donné le résultat escompté - mais c'est vrai que dans ce cas il y a obligation de résultat - et peut-être qu'avec un autre modèle de chaudière le D10 aurait fonctionné impeccablement.

    Je ne sais pas où vous trouvez vos informations mais ce n'est pas sur la documentation de la chaudière qu'il est indiqué qu'elle ne doit pas tourner en-dessous de X degrés. Dans ce cas, pourquoi ne pas "sécuriser" les modèles non prévus pour en interdisant le fonctionnement sous ces températures critiques ?

    behache
    Il est vrai qu'hier il faisait bon quand je suis rentré mais quand même trop chaud dans l'entrée du couloir. Mais la chaleur s'étend ainsi tout doucement dans les autre pièces.
    Dernière modification par Nerva ; 27/10/2012 à 09h24.

  28. #22
    behache

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonjour à Tous

    Citation Envoyé par esax Voir le message
    Tu as raison de rappeler quelques base du thermostat et l'astuce de la résistance d'anticipation .
    C'est peut-être là que réside le problème.
    Cela dépend du problème dont on parle et celui de cette discussion est avant tout la présence d'une chaudière qui ne tolère pas une consigne basse et l'absence d'une V3 ou 4 V indispensable si on veut commencer à tant soit peu réguler, que ce soit en 2 ou 3 points avec un thermostat basique ou évolué ou avec un régulateur digne de ce nom
    Je ne citais le thermostat avec résistance que les lecteurs possèdant une chaudières qui acceptent des consignes depuis 35°C il y en quantité pas besoin que ce soit une condensation ou BT la plupart des chaudières murales sont " thermostatisables "
    ...

    Mais, là on s'éloigne très fort du topic.

    Pour revenir à son problème, et si l'utilisation des vannes thermostatiques lui donne un bon résultat, alors, je ne vois qu'une chose, c'est qu'il a acheté un thermostat certes très bon marché, mais est ce réellement une bonne affaire
    Petit investissement petite perte
    Nerva à pris seul la bonne décision : les robinets thermostatiques
    Mettre un thermostat à faible hystérésis aurait augmenté au delà du raisonnable le nombre d'enclenchements.
    Cordialement.

  29. #23
    behache

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Re bonjour
    Citation Envoyé par Nerva Voir le message
    Je ne sais pas où vous trouvez vos informations mais ce n'est pas sur la documentation de la chaudière qu'il est indiqué qu'elle ne doit pas tourner en-dessous de X degrés.
    Il va te falloir acheter une paire de bonnes lunettes
    Citation Envoyé par Ferroli dans sa notice page 6
    2.01 Manoeuvres d’allumage (voir ill. 1)
    - Régler le bouton du aquastat de réglage de la chaudière sur la valeur désirée (non inférieure à 50°C).
    Dans ce cas, pourquoi ne pas "sécuriser" les modèles non prévus pour en interdisant le fonctionnement sous ces températures critiques ?
    Maintenant tu sais à qui poser cette question.
    Cordialement.

  30. #24
    behache

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Edit de mon message #22


    Cela dépend du problème dont on parle.
    Celui de cette discussion est avant tout l'absence d'une vanne mélangeuse pratiquement indispensable avec une chaudière qui ne tolère pas une consigne suffisamment basse
    - au moins à commande manuelle
    - motorisée si on veut réguler

    Je ne citais le thermostat avec résistance d'anticipation que pour les lecteurs possédant une chaudière qui accepte des consignes depuis 35-40°C .
    Il y en quantité, pas besoin que ce soit une condensation ou BT, la plupart des chaudières murales sont " thermostatisables "
    ....


    La solution thermostat avec résistance d'anticipation, à faible coût, pouvait réguler de façon satisfaisante, mais devait être installé par un pro, pas spécialement un plombier mais un électricien qui sache ce qu'il faisait.
    Je parle au passé, l'incompétence générale, les transmissions radio, les programmation des abaissements, l'électronique auront raison de cette solution qui devient anecdotique.
    Dernière modification par behache ; 27/10/2012 à 15h37.
    Cordialement.

  31. Publicité
  32. #25
    Nerva

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    J'y comprends rien dans vos V2 et V3.

    behache
    Ca je l'avais vu mais c'est pour la procédure l'allumage et je n'ai pas supposé que ça puisse être la même chose pour l'utilisation.

    Donc concrètement, si le radiateur qui reste ouvert à fond élève trop la température les jours de redoux, combien ça me coutera - à peu près - de faire installer un by-pass ?

  33. #26
    behache

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Citation Envoyé par Nerva Voir le message
    J'y comprends rien dans vos V2 et V3.
    Abrégé de vanne mélangeuse à 3 ou 4 voies
    Solution classique pour régler,
    par mélange eau chaude chaudière +eau plus froide en retour des radiateurs;
    la température de l'eau d'alimentation des radiateurs au dessous de 50°C avec une chaudière telle ta Ferrolli.

    behache
    Ca je l'avais vu mais c'est pour la procédure l'allumage et je n'ai pas supposé que ça puisse être la même chose pour l'utilisation.
    Pourquoi veux tu que cela soit utile au démarrage ?
    Ce n'est pas parce que l'aquastat est réglé à 50°C que l'eau va bondir au démarrage de 15 ou 20°C à 50°C
    Si le constructeur écrit cela c'est bien pour que l'aquastat ne coupe pas avant 50°C
    ensuite ce n'est plus du démarrage mais du maintien en température pour ne pas risquer " le point de rosée ", température à laquelle les gaz de combustion se condensent sur les parois d'un foyer froid ou tiède)

    Donc concrètement, si le radiateur qui reste ouvert à fond élève trop la température les jours de redoux, combien ça me coutera - à peu près- de faire installer un by-pass ?
    Je n'en n'ai strictement aucune idée.
    Je t'explique simplement de quoi il s'agit :
    - 1 petit tube fin relie entrée et sortie après le circulateur
    - si le tube est,
    pour des problème de raccords avec les tubes généralement assez gros à cet endroit,
    trop gros pour limiter naturellement le débit, une petite vanne partiellement ouverte y supplée
    - à l'heure actuelle, souvent une soupape tarée remplace la vanne le débit de fuite est ainsi réglé automatiquement
    Rien de bien couteux en fourniture.
    Pour la main d’œuvre il me semble que 3 à 4 heures environ devraient suffire.

    A toi d'isoler le by pass
    Dernière modification par behache ; 27/10/2012 à 17h53.
    Cordialement.

  34. #27
    thierrybl

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonjour à tous,

    Je m'incruste dans cette discussion car je me pose un petit peut les mêmes questions.
    J'ai une chaudière Initia Duo 3.33 HTE (http://baxipro.be/memo/chappee/FR/1-...a%20-%20FR.pdf) neuve et je vienbs d'acheter un TA sans fil.

    1) Afin d'avoir le meilleur rendement et le moindre coût en gaz, est-il préférable de régler le température de l'eau basse et que les pièces mettent plus longtemps à chauffer ou faut-il une température d'eau élevée et ainsi un montée rapide de la temp ambiante ?
    2) Le TA que j'ai acheté a 1° d'écart entre les ouvertures et fermetures du contact. C'est à dire que si la temp de consigne est 19°, le TA se déclenchera à 18°5 et se coupera à 19°5. Est-ce normal ? Il faut préciser que la température d'ambiance qui s'affiche varie de 0.5° en 0.5° !
    Dans mon appartement précédent, le TA se déclenchait à 18.9 et se coupait 19.1. Est-ce mieux ou moins bien ?

    Merci pour vos réponses

    Thierry

  35. #28
    behache

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonjour Thierrybl
    Citation Envoyé par thierrybl Voir le message
    Bonjour à tous,

    Je m'incruste dans cette discussion car je me pose un petit peut les mêmes questions.
    Il aurait été préférable de rouvrir ta discussion.
    J'ai une chaudière Initia Duo 3.33 HTE (http://baxipro.be/memo/chappee/FR/1-...a%20-%20FR.pdf) neuve
    Chaudière à condensation
    et je vienbs d'acheter un TA sans fil.
    Dans ce cas cela n'a même rien à voir, aussi je te réponds dans la discussion que j'ai ouverte pour toi http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post4237709
    Cordialement.

  36. #29
    Nerva

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Après plusieurs jours de fonctionnement, la régulation par thermostatiques fonctionne bien, la température est à peu près constante sans manipulations.

    J'ai quand même une question à propos du circulateur. De temps en temps, en plus de son bruit de fonctionnement, il y a un bruit, une sorte de chuintement continu qui ressemble à celui de l'eau qui commence à chauffer dans une casserole et qui peut durer une ou deux minutes. Est-ce normal ?

  37. #30
    behache

    Re : Principe de fonctionnement d'un thermostat d'ambiance

    Bonsoir

    Une anomalie plus ou moins grave se signale quelquefois par des bruits inhabituels
    Je te conseille de trouver de quoi il s'agit.

    Tu nous as indiqué qu'un radiateur restait ouvert pour agir en by-pass si tous les thermostatiques étaient complètement fermés.
    Est-ce toujours le cas ?
    Le bruit "comme de l'eau qui chauffe dans un casserole " vient-il de la chaudière ou bien de l'accélérateur ?
    Cordialement.

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Info] Réglage d'un Thermostat d'ambiance ThermoFlash
    Par Anas_95 dans le forum Dépannage
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/11/2011, 18h02
  2. [Thermique] Focntionnement d'un thermostat d'ambiance
    Par Rafco dans le forum Dépannage
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/10/2011, 18h06
  3. [Blanc] installation d'un thermostat d'ambiance
    Par Alan. G dans le forum Dépannage
    Réponses: 12
    Dernier message: 15/01/2009, 20h58
  4. [Thermique] Pose d'un thermostat d'ambiance sur Aclea GLM5
    Par Trixky dans le forum Dépannage
    Réponses: 7
    Dernier message: 03/12/2008, 17h48
  5. [Thermique] installation d'un thermostat d'ambiance
    Par bricol_8_6 dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/01/2008, 16h10