Répondre à la discussion
Page 48 sur 168 PremièrePremière 48 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 411 à 1 440 sur 5013

Partages d'informations sur chaudières Fröling



  1. #1411
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling


    ------

    Bonjour,
    Pour la densité des plaquettes de bois je n'ai pas d'expérience personnelle, je me réfère aux sites Internet suivants:

    www.biomasse-normandie.com
    «Un m3 de bois rond fournit, en moyenne, 3 map de plaquettes. Un m3 de bois feuillu frais pesant entre 850 kg (peuplier) et 1 100 kg (hêtre), les plaquettes correspondantes pèsent de 280 à 370 kg par map. Pour des mélanges d'essences feuillues, la masse du map de bois frais oscille entre 300 et 350 kg (3 map = 1 tonne = 1 m3 ebr). Pour des bois feuillus secs (20-25 % d'humidité), la masse du map est proche de 200 à 250 kg (4 à 5 map = 1 tonne)».

    www.soforest.fr
    «Un m3 de bois rond fournit, en moyenne, 2,25 map de plaquettes. Un m3 de bois frais pesant entre 850 kg (peuplier) et 1 100 kg (hêtre), les plaquettes correspondantes pèsent de 280 à 370 kg par map. Pour des mélanges d'essences, la masse du map de bois frais oscille entre 300 et 350 kg En règle générale, pour des bois secs, la masse du map est proche de 250 à 300 kg (3,5 à 4 map = 1 tonne)».

    www.boisenergie.guidenr.fr
    «combustible et masse volumique apparente
    Plaquettes fibreuses: 170 kg/m3
    Plaquettes calibrées: 200 à 250 kg/m3»

    www.raee.org
    «plaquettes fines: 210 à 310 kg/m3
    plaquettes moyennes: 200 à 290 kg/m3»

    La densité de 158 kg/m3 que tu as est tout à fait en bas de la fourchette, comme il s'agit de petites branches (élagage de haies) cela explique en partie la faible densité, mais il faudrait en plus que les plaquettes soient très sèches. Est-ce le cas?

    Pour la chute de température de 10 °C par jour que tu constates dans tes ballons tampon, je t'ai montré avec les calculs que c'est beaucoup plus que cela devrait. Ce qui pourrait expliquer ce chiffre élevé, c'est par exemple que les connexions non utilisées d'un ballon ne soient pas isolées. En effet un ballon tampon dispose souvent de 8 connexions comme le mien, si tu n'en utilises que 2, il faut mettre un bouchon sur chacune des 6 autres inutilisées, et en plus prévoir une isolation individuelle de chacun d'eux.
    D'autre part il faut que toutes les conduites qui sont raccordées à un ballon tampon soient elles mêmes bien isolées, sinon la chaleur partira par ces connexions. Enfin si la conduite qui se raccorde en haut du ballon tampon est en montée ou à plat jusqu'aux radiateurs, elle peut générer un débit de thermosiphon qui videra peu à peu l'eau chaude du ballon.

    Ce serait bien en effet que tu mettes des photos de ton installation sur le forum...
    A+
    Herve

    -----

  2. Publicité
  3. #1412
    redspot

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonjour,
    Ça faisait un petit moment que je n'étais pas passé sur le forum, mais j'ai une grosse interrogation pour laquelle je vous sollicite:

    Est-il possible d'utiliser du produit de ramonage chimique dans une turbomatic?
    Je me pose surtout cette question par rapport au foyer réfractaire et à la sonde Lambda.

    La chaudière ayant brulé un peu de buche en fin de saison (on était à sec de plaquette...), ça a pas mal goudronné dedans, (j'ai galéré pour la nettoyer, mais c'est pas nickel) et j'imagine que le conduit doit pas être top.
    Comme ce dernier est en inox, je vais être obligé d'utiliser un hérisson en nylon, et j'ai peur qu'il ne soit pas très efficace...
    De plus, ça ne ferait pas de mal aux tubulures de la chaudière...
    J'ai éventuellement pensé à démonter la sonde lambda, à boucher le trou, puis à allumer le ramonage chimique dans le foyer, fermer la porte en fonte, et laisser la "sur-porte" ouverte afin que la chaudière, en sécurité porte ouverte ait le ventilateur de fumés à fond, pour assurer le tirage.
    Reste ma question sur le foyer réfractaire...

    Merci d'avance à tous ceux qui pourront éclairer ma lanterne

    Loic
    Dernière modification par redspot ; 27/08/2013 à 14h39.

  4. #1413
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Je n'ai malheureusement pas de réponse à t'apporter.
    Il me parait sage de protéger la sonde Lambda des émanations d'une brique de ramonage en combustion. La sonde de température des fummées est beaucoup plus robuste quant à elle.
    Plus généralement, on peut se poser la question d'éventuelles attaques de la chaudière ou du tubage du conduit de cheminée.

    Voici quelques informations que j'ai trouvé sur le Net:
    Selon l'un des fabricants, les bûches de remonage sont constituées à partir sciure de bois naturel compressé, sciure à laquelle il a été ajoutée des éléments catalytiques à base de sel métalliques et éventuellement du sulfate de cuivre pentahydraté. Ces additifs vont dissoudre partiellement les suies et les goudrons
    Les bûches de ramonage s’utilisent au cours d’une combustion traditionnelle. Elles se placent dans les flammes quand le feu est déjà bien lancé. Il faut laisser l’emballage papier autour de la bûche. Les sels minéraux ne se dégagent que lorsque la bûche est réduite à l’état de braise. Ils agissent sur le goudron déjà ramolli par les hautes températures.

    Selon le CSTB, les bûches de ramonage ou produits similaires sont utilisés depuis plus de 30 ans, par certains professionnels de la fumisterie afin d'alléger leur travail. Dans certaines conditions, cette bûche peut diminuer la cohérence des dépôts dans le conduit d'évacuation et aussi réduire leur importance. Toutefois au mieux elle n'enlève qu'une partie des dépôts et le ramonage mécanique reste indispensable en complément après cette action chimique.

    Le ramonage mécanique est généralement prescrit par décret préfectoral ou municipal. Pour un combustible solide, le ramonage doit être effectué 1 à 2 fois par an. Le réglement sanitaire de Paris exige 2 ramonages par an.
    Le LCPP (labo central de la préfecture de police) pour Paris et petite couronne, a établi que seulement 28,5% des conduits de cheminée sont ramonés plus d'une fois par an.

    Ci-joint un avis de la Commission de Sécurité des Consommateurs qui fournit de nombreuses informations sur ces briques de ramonage et qui rappelle que selon l'article 36.1 du RSD (règlement sanitaire Départemental) type, c'est au minimum un à 2 ramonages mécaniques par an qui sont imposés. De plus ils doivent être effectués par un professionnel seul habilité à fournir un certificat.
    http://www.securiteconso.org/avis-re...s-de-ramonage/
    A+
    Herve

  5. #1414
    redspot

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Merci pour la rapidité de ta réponse.

    Je vais peut-etre commencer par un ramonage manuel, et suivant la "finition", j'utiliserai une buche chimique si besoin.
    Pour l'intervention du pro, c'est un peu compliqué, je suis logé à titre gratuit par mes beau-parents (je débute mon activité pro et je n'ai pas de revenu). la chaudière chauffe les deux logements.
    Je leur ai rappelé au moins une dizaine de fois depuis la fin de la saison de chauffe, il doivent s'en occuper.......comme l'année dernière, ou le ramonage n'as pas été effectué...
    Il sont un peu je-m’en-foutiste, mais aussi tellement susceptibles, qu'il vont me tirer la gueule si je fais passer un pro à mes frais.
    En ramonant seul, certes, je ne suis pas aux normes, mais je pourrais taper un créneaux horaires où il ne sont pas à la maison, et la cheminée aura moins de risque de cramer...

    D'ailleurs, à propros de feux de cheminée, ça risque quoi dans un conduit inox isolé thermiquement? (à simple titre d'info, pour ma culture générale)

  6. #1415
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    A redspot,
    Tu demandes
    D'ailleurs, à propos de feux de cheminée, ça risque quoi dans un conduit inox isolé thermiquement?
    Que veux-tu dire par "conduit inox isolé thermiquement"? Est-ce un conduit inox double avec isolant minéral entre les 2 tubes?
    La température max est spécifiée sur le tube. Chez moi, tube inox rigide simple, indication T450, ce qui signifie que le tube supporte 450°C sans dommage. Il est probable que pour un tube double ce soit du même ordre, car le refroidissement par les parois est beaucoup plus limité, du fait de l'isolant.
    Lors d'un feu de cheminée, la combustion se produit dans le tube. Si les dépôts de goudrons combustibles sont épais, les températures peuvent être beaucoup plus élevées, surtout si une prise d'air existe en bas, par exemple un modérateur de tirage.
    Au delà de 800°C l'acier inox de vient mou et risque de s'affaisser sur lui-même et aussi de se déformer.On n'est pas encore à l'incendie de maison, mais les conséquences peuvent être très graves néanmoins.
    A+
    Herve

  7. #1416
    redspot

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par herve78500 Voir le message
    Que veux-tu dire par "conduit inox isolé thermiquement"? Est-ce un conduit inox double avec isolant minéral entre les 2 tubes?
    Herve
    Tout à fait

    Merci, je n'avais pas conscience le la faible température supporté par ce type de tube.

  8. Publicité
  9. #1417
    redspot

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    ramonage effectué
    Je n'ai pas eu besoin d'utiliser de "buche chimique".
    J'ai fait le conduit de 150 avec un hérisson nylon de 200, et les finitions (T et sortie de cheminée) avec le 150, sans canne

    Le conduit à l’extérieur de la chaufferie, de 5m de long, est isolé; celui à l’intérieur, 1m50 à 45° puis 1m 50 presque à l'horizontal ne l'est pas. La chaufferie, n'est pas isolé (et très bien ventilé )

    Résultat, j'ai sorti deux fois plus de m@rde sur les tuyaux de la chaufferie.

  10. #1418
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonjour,
    Moi aussi j'ai effectué mon ramonage annuel. Je procède à partir du haut en enlevant le chapeau chinois du dessus pour avoir accès au tubage.
    Dans mon installation, le conduit est maçonné et à l'intérieur j'ai installé un tube inox rigide diamètre 130 mm. Le ramonage es exécuté avec une brosse nylon diamètre 130 mm et des cannes de 1 m chacune. La longueur totale du conduit verticale est de 10,50 m, cela fait pas mal de cannes à visser au cours de la descente et de la remontée. Comme la brosse est assez rigide et de même diamètre que le tube, dès qu'il y a ovalisation ou dépôt qui crée une rugosité, il devient assez difficile de faire avancer la brosse. Mais après plusieurs aller-retours cela devient plus facile.
    Je m'efforce de respecter les prescriptions techniques qui sont d'effectuer 6 aller-retours pour être sûr qu'il ne reste aucun dépôt.
    La quantité de suie récupérée en bas reste toujours très faible: 150 g cette année. La suie est grise tirant sur le noir et très pulvérulente, pas du tout l'aspect d'un goudron.
    En bas du conduit maçonné, j'ai un té pour aller vers la chaudière, puis sous le plancher qui ferme le conduit, un autre té pour le modérateur de tirage et dessous le bouchon percé qui permet de récupérer les condensats.
    Deux parties concentrent les dépôts: le départ (bouchon de récupération des condensats), car au démarrage chaudière, c'est lui qui reçoit des fumées froides et en partie imbrûlées, puis la sortie, juste au dessous du chapeau chinois. Cette dernière subit les pluies et a toujours les fumées les plus froides.
    Su toute l'année j'ai récupéré environ 2 litres d'eau qui se sont condensés ou plutôt sont rentrés par le haut, en particulier lorsque la chaudière est à l'arrêt. Les dépôts de suie sur le bouchon de récupération des condensats ont tendance à boucher la sortie, il faut vérifier de temps en temps.
    Je n'ai pas encore nettoyé ma chaudière, car l'an dernier, je l'avais fait dès la fin de la saison de chauffe et l'atmosphère de la chaufferie en sous-sol semi-enterré étant parfois humide, j'avais noté un peu de corrosion interne. Cette année, non seulement j'ai laissé la cendre dans la chaudière (étant hydrophile, c'est elle qui absorbera l'humidité en premier) mais de plus, j'ai fermé l'entrée d'air pour éviter toute circulation à l'intérieur de la chaudière.
    A+
    Herve

  11. #1419
    1360

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonsoir,

    J'ai lu ailleurs qu'Hervé avait installé un leurre sur le capteur de remplissage de sa P2 afin de supprimer l'aspiration et de pouvoir remplir le réservoir tampon à la main.

    J'ai moi aussi été confronté à un local à pellets vide à la fin de l'hiver dernier, et j'ai aussi fini la saison aux sacs.

    Il en possible de faire autrement que le leurre.

    Il suffit de rentrer dans les paramètres de base de la chaudière (avec le code, dans le menu où on choisit le modèle de chaudière, sa puissance, etc, etc...) et de la configurer sans aspi et avec remplissage manuel. Ainsi l'aspiration n'est plus en fonction, et on peut remplir son réservoir tampon à la main. A noter que dans cette configuration, le niveau du réservoir (indiqué en %) n'est plus affiché au tableau de bord.

    On peut aussi n'aspirer que sur une seule buse (par exemple sur celle qui est au plus près de la porte d'accès au local) en configurant l'aspi en changement manuel. Dans ce cas, le changement automatique de buse est désactivé.

    ___________

    Sinon, le nettoyage annuel a été fait il y a 2 semaine. RAS, tout est nickel. Le plein du local a lui aussi été fait (avec du granulé mixte feuillus/résineux). Les premiers essais de ce pellet, pour l'ECS, sont très concluants. Les cendres sont très légères et le foyer reste parfaitement propre....

    A suivre cet hiver.

    A+
    Dernière modification par 1360 ; 09/09/2013 à 17h51.

  12. #1420
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonjour,
    Bien vu Roy pour la solution de neutralisation de l'aspiration par paramétrage.
    En fait, la raison principale pour laquelle j'ai fini l'année avec des sacs est que j'ai rempli le silo avec 6 tonnes de granulés, alors qu'il n'était pas entièrement vide. En effet j'ai passé pour la deuxième fois une commande groupée avec cox7995, or il ne pouvait attendre car il n'avait plus du tout de granulés fin avril.
    J'ai consommé les 5 tonnes commandées en juin 2012 et environ 300 kg qui me restaient de la saison précédente, c'est nettement plus que la saison 2011-2012, où ma consommation était de 4,5 tonnes.

    Je viens de nettoyer ma P2, j'ai retiré 16,4-11,4=5 kg de cendres. La fermeture de l'entrée d'air et le maintien des cendres pendant l'été a eu l'effet escompté. J'ai beaucoup moins de rouille dans la chambre de combustion. Seul le plafond montre une petite attaque.
    Je conseille à tous ceux qui n'ont pas d'ECS par la chaudière qui qui par conséquent arrêtent l'installation de chauffage pendant 4 ou 5 mois de faire comme moi.

    A+
    Herve

  13. #1421
    1360

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonjour,

    Hier, passage en mode hiver de la P2. Si ça continue, il faudra la laisser dans cette configuration toute l'année. Sniff...

    Bref, remise en route sans souci. Comme je l'ai dit plus haut, j'utilise cette année un nouveau pellet qui est un mélange de feuillus et de résineux. Les cendres sont vraiment de meilleure qualité qu'avec du 100% résineux, et le foyer de la P2 reste parfaitement propre. Les cendres sont repoussées régulièrement vers les fentes latérales d'évacuation, et les fentes d'arrivée d'air primaires restent bien dégagées. Les cendres ne forment plus de blocs comme avec le 100% résineux, mais restent parfaitement fluides et légères.

    Une photo du foyer à l'arrêt d'une combustion avec du pellet mixte (les pellets noirs sont en fait encore incandescents):

    images chaudière 253.jpg



    Avant, avec du 100% résineux, ça donnait ceci:

    10.2010 438.jpg


    A+

  14. #1422
    1360

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Suite des observations du fonctionnement de la P2 avec du pellet mixte feuillus/résineux.

    Aujourd'hui, nous avons une température extérieur de 12°C. La P2 fonctionne donc par longs cycles d'environ 1h15 à 1h30. Au bout de ce laps de temps, avec du granulé 100% résineux, le feu était complètement éteint et la machine devait démarrer avec l'allumeur tournant pendant environ 90 secondes.

    Avec le pellet mixte, et au bout du même laps de temps, il reste suffisamment de braise au fond du foyer pour n'utiliser l'allumeur que 20 à 30 secondes (La P2 arrête son allumeur dès constat d'une augmentation de température des fumées).

    Économie d'électricité et réduction de l'usure de l'allumeur, donc.


    ________


    Lors de sa remise en mode hiver, la chaudière totalisait 15360 heures de marche. Pour se donner une idée, une voiture qui aurait eu le même nombre d'heures de marche à une vitesse moyenne de 60 km/h aurait parcouru 921600 km...


    A+

  15. Publicité
  16. #1423
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Je crois me souvenir que tu connais l'usine ?

    De quels feuillus s'agit-il à ta connaissance ? Quel est le PCI annoncé ?

    C'est en tout cas intéressant. J'avais tendance à recommander le 100 % résineux en raison du PCI supérieur, mais bien entendu, c'est en euro/kwh qu'il faut raisonner ! Si en plus cela a des avantages "périphériques" (meilleure combustion, moins d'allumages)... je suis tout prêt à réviser radicalement ma position.

    Il reste à avoir du retour sur des bois exotiques, qu'on trouve dans certaines fabrications (rabotage des planches de terrasses...) et dont il reste à savoir comment cela se comporte.

    Plus on aura de "ressources", et plus on fera "feu de tout bois", et plus il sera facile de faire une promotion rcédible des pellets...

  17. #1424
    1360

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Re,

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Je crois me souvenir que tu connais l'usine ?

    De quels feuillus s'agit-il à ta connaissance ? Quel est le PCI annoncé ?
    Je n'ai pas la composition exacte ni les proportions des différents bois. Ce qui est sûr, c'est que c'est uniquement des bois de forêts à l'état brut, donc pas de déchets de scierie ou autres... Voici une liste des bois que l'on trouve le plus souvent en Suisse:

    http://www.lfi.ch/resultate/baumarten-fr.php


    Concernant la fabrication de ce pellet, c'est ici:

    http://www.bestpellet.ch/typo3/index.php?id=10&L=1


    Pour le PCI, je n'ai pas le chiffre précis, mais il est clair qu'il respecte au moins le minimum de 4.6 kWh/kg. Je dois bientôt rendre une visite au patron de cette usine, je ne manquerai pas de lui demander un maximum de précisions.


    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Il reste à avoir du retour sur des bois exotiques, qu'on trouve dans certaines fabrications (rabotage des planches de terrasses...) et dont il reste à savoir comment cela se comporte.
    Comme dit plus haut, il n'y a pas de bois exotique dans le pellet dont je parle, mais ce serait effectivement intéressant de savoir comment ça brûle.

    A+

  18. #1425
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Ah, OK ! C'est du bois de feuillus (j'imagine non valorisable autrement) broyé ? Il y a, en effet, dans nos régions, un "gisement" important, à la fois du fait des coupes en cours de croissance d'une forêt (réduire le nombre d'arbres, pour qu'ils deviennent plus gros) et du fait des houpiers après exploitation des grumes...

    Pour le PCI, la norme de 4,6 kWh/kg est en effet le minimum retenu par les normes, et il est atteint par les feuillus. Les résineux, avec le même taux d'humidité, sont généralement vers 5. Donc un pellets de feuillus à 4,6 kwh/kg payé 210 euros est équivalent à un pellets de résineux à 5 kWh/kg payé 230. J'ai juste peur que pour le consommateur non averti, 1 kg soit 1 kg ! Si le différentiel de PCI est confirmé, tu consommeras évidemment d'autant plus. Et au final, la facture sera la même ! C'est pour cela que je disais qu'il fallait comparer le "prix / PCI indiqué".

    Simple question - et pas une critique : est-ce que les observations de ces cendres ne pourraient laisser penser que ta chaudière était un peu pauvre en admission d'air pour les résineux ? Plus de PCI / kg veut dire plus de "molécules hydrocarbonées" à bruler par kg ; cela veut dire pour la même quantité de pellets, un peu plus d'O² nécessaire.

  19. #1426
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par 1360 Voir le message
    ... mais ce serait effectivement intéressant de savoir comment ça brûle.

    A+
    Malheureusement je n'enregistre pas ce que je lis, mais il me semble avoir lu des déconvenues ! J'ai ça en mémoire.

  20. #1427
    beberbrouillat
    Invité

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message

    ple question - et pas une critique : est-ce que les observations de ces cendres ne pourraient laisser penser que ta chaudière était un peu pauvre en admission d'air pour les résineux ? Plus de PCI / kg veut dire plus de "molécules hydrocarbonées" à bruler par kg ; cela veut dire pour la même quantité de pellets, un peu plus d'O² nécessaire.
    D'ou l'intérêt d'une sonde lambda pour le Tx d'O2 résiduel dans les fumées.

  21. #1428
    1360

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Salut/bonsoir,

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Pour le PCI, la norme de 4,6 kWh/kg est en effet le minimum retenu par les normes, et il est atteint par les feuillus. Les résineux, avec le même taux d'humidité, sont généralement vers 5. Donc un pellets de feuillus à 4,6 kwh/kg payé 210 euros est équivalent à un pellets de résineux à 5 kWh/kg payé 230. J'ai juste peur que pour le consommateur non averti, 1 kg soit 1 kg ! Si le différentiel de PCI est confirmé, tu consommeras évidemment d'autant plus. Et au final, la facture sera la même ! C'est pour cela que je disais qu'il fallait comparer le "prix / PCI indiqué".
    Bon, j'ai eu deux ou trois infos.

    Le pellet mixte de mon fournisseur/producteur était en phase de test pour l'obtention de la norme EnplusA1. Les résultats sont tombés, et ce pellet ne pourra pas bénéficier de cette norme car il ne répond pas à un - et un seul - critère: Le taux de cendre. Absolument tous les autres critères nécessaires à la satisfaction de cette norme sont respectés.

    Le patron ne me l'avait pas caché lors de ma commande, son pellet fait un peu plus de cendre que "la normale", ce que j'ai déjà pu constater. Rien de dramatique, mais il faudra certainement que je vide le cendrier une fois de plus qu'avec mon ancien granulé DinPlus (soit 4 vidages au lieu de trois pour l'année...)

    Comme dit plus haut, je suis particulièrement satisfait de la qualité de ce pellet, ainsi que de la qualité des cendres qui convient particulièrement bien au mode de nettoyage de ma chaudière. Je n'ai pas (encore) le chiffre précis du pouvoir calorifique, mais il est de toutes façons supérieur, ou égal, à 4.6 kWh/kg.

    Et pour conclure, mon choix pour ce pellet ne s'est pas fait pour un rapport "énergie/prix", mais car c'est de la vraie production locale, avec une unité de production ultra moderne, n'utilisant que de l'énergie renouvelable, et produisant même de l'énergie verte réutilisée pour des logements à proximité (on en a causé avec Did sur un autre forum).

    Pour tout dire, je le paie très légèrement plus cher que du "DinPlus" (5 CHF/tonne) pour un pouvoir calorifique probablement très légèrement inférieur (mais je sais avec quoi il est fait, comment, où, et par qui)



    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Simple question - et pas une critique : est-ce que les observations de ces cendres ne pourraient laisser penser que ta chaudière était un peu pauvre en admission d'air pour les résineux ? Plus de PCI / kg veut dire plus de "molécules hydrocarbonées" à bruler par kg ; cela veut dire pour la même quantité de pellets, un peu plus d'O² nécessaire.
    Comme dit plus haut par beberbrouillat, la sonde Lambda est là pour s'occuper de gérer ça...

    A bientôt pour plus de précisions.
    Dernière modification par 1360 ; 19/09/2013 à 20h38.

  22. Publicité
  23. #1429
    1360

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonjour,

    Bon, cette fois ça y est, j'ai craqué ! Je me suis offert mes deux pompes de circulation grundfos Alpha2:

    Nom : images chaudière 261.jpg
Affichages : 272
Taille : 347,5 Ko

    Je n'avais jamais vraiment eu de réponse sur la compatibilité avec un circuit planchers chauffant et un autre en radias. Par contre, j'avais eu la confirmation du responsable technique Fröling France sur la compatibilité avec la P2. Donc après hésitations, j'ai franchi le pas et, bien qu'elles ne seront installées que le week-end qui vient, je ne regrette déjà pas mon achat. En effet, suite à la lecture du mode d'emploi ( http://www.econologie.info/share/par...04041vz0P4.pdf ), je constate que la fonction auto-adapt est préconisée pour un circuit sur radiateurs avec vannes thermostatiques (ce que je savais déjà), mais aussi, dans la majorité des cas, pour des planchers chauffants (ce qui n'était pas clair pour moi, voir page 14).

    Actuellement, j'ai deux pompes Grundfos UPS 25-40 dont celle pour l'appart avec radias est réglée sur la vitesse 2, soit 55W, et l'autre pour l'appart avec chauffage au sol qui est réglée sur la vitesse 3, soit 80 W, donc une puissance totale de 130W.

    Pour les nouveaus Alpha2, les puissances varient suivant les besoins entre 4 et 22 W. Donc, dans le pire des cas, j'aurais une conso de 44W/h par heure, alors que maintenant j'ai une conso de 130 W/h par heure. Et ce sera sans doute bien moins que le maximum.

    A la semaine prochaine pour un retour réel et chiffré.

  24. #1430
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Je réfléchis toujours...

    [Enfin façon de parler : d'autres "projets" pas finis, donc je n'attaque pas un chantier de plus...]

    Sur le Siriux de Salmson, j'avais repérer un mode "cst" indiquée pour les planchers chauffants : voir "réglages" dans http://www.salmson.com/fileadmin/use...NT_FR_50Hz.pdf

    Je trouve bizarre d'utiliser une fonction auto-adapt sur PCBT (bien que : elle règle puis n'adapte plus rien du tout ?), car en principe, sur un PCBT, une fois le débit d'équilibre atteint, je ne vois pas ce qui va changer ??? Alors qu'en revanche, avec des RT, c'est un progrès décisif ! Il reste que les performances énergétiques intrinsèques sont là.

    Pour ma part, j'ai réglé mes paramètres de ccoube avec la vitesse 1, puis ayant "étendu" mon réseau, j'ai du passer à deux sinon, cela n'arrivait pas "au bout"... Il faut sans doute trouver un compromis entre "vitesse" et paramètres de courbe. A vérifier qu'augmenter la temp de départ n'est pas plus "rentable" car siminution forte de la conso électrique ???? C'est une hypothèse.

    Je pense que je mettrai un "6" (pour une HMT jusqu'à 6 m, vu les enchevêtrement que j'ai maintenant : 2 réseaux de PCBT + un réseau "greffé" dessus par piquage avec 3 radiateurs "haute performance" dans les combles...

  25. #1431
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonjour,
    Pour ma part, j'ai un circulateur DAB AC 55/180 pour le chargement du BT et
    un circulateur Grundfos Alpha 2L pour le départ chauffage.

    Selon la notice Grundfos, "mêmes dimensions qu'un circulateur standard Grundfos UPS: possibilité de ne changer que la tête"
    Donc Roy, tu pourrais n'avoir qu'à échanger la tête (4 vis).
    Au niveau moteur et turbine, les circulateurs Alpha 2L et Alpha 2 sont identiques, donc pour une même courbe, même consommation.
    La différence principale est la régulation "auto-adapt" du Alpha 2. Su le circulateur Alpha 2L il y a 2 courbes proportionnelles: en partant d'un débit nul, pression et débit augmentent linéairement jusqu'à couper la courbe débit-pression à vitesse constante et max. A partir de ce point la pression diminue lorsque le débit augmente. Sur le Alpha 2L, il y a 2 courbes avec des pentes différentes pour la première partie.
    Sur le Alpha 2, il y a aussi l'équivalent de 2 courbes min. et max. pour la première partie, mais avec une différence plus marquée entre les pentes max. et min. Entre les deux la régulation peut simuler tout un faisceau de pentes. Au départ la régulation se place sur un point central et elle analyse si l'objectif de chauffage est atteint - comment ???- Si l'on est en dessous, elle passe sur une pente supérieure, si l'on est au dessous, elle passe sur une pente inférieure.
    Prenons un cas concret, j'ai 10 radiateurs identiques, dont 5 équipés d'un robinet thermostatique. A un moment donné, les 5 radiateurs équipés de R.T. se ferment. L'idéal serait que le débit de départ chauffage soit divisé par 2. Si l'on fait l'hypothèse que la principale composante de perte de charge dans le circuit est le passage par chaque radiateur (pas sûr que cela soit le cas), lorsque les 5 radiateurs sont fermés, le circuit avec les 5 restant correspond à une perte de charge identique pour un débit moitié, c'est à dire que le nouveau k de la formule delta H1= kQ2 en situation 10 radiateurs ouverts vaut 4k soit delta H2=4kQ2
    La pompe se place sur l'intersection entre sa courbe (première partie, droite ascendante) et la courbe de perte de charge ci-dessus.
    Nom : courb Grundfos.jpg
Affichages : 263
Taille : 19,4 Ko
    L'idéal serait que le débit soit divisé par 2. Avec la courbe moyenne de l'Alpha 2L 25-40 on n'est pas loin, si le débit initial est de 1 m3/h, après fermeture il devient 0,45 environ, c'est proche de la cible qui est 0,5 m3/h.
    A+
    Herve

  26. #1432
    beberbrouillat
    Invité

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par herve78500 Voir le message
    Bonjour,
    Pour ma part, j'ai un circulateur DAB AC 55/180 pour le chargement du BT et
    un circulateur Grundfos Alpha 2L pour le départ chauffage.
    D'autant que chez Froling, la pompe de charge ballon est déjà gérée en débit/vitesse par variation de la fréquence électrique en fonction de la charge tampon.

    Le seul gain possible ou remplacement est conseillé sur les circuits secondaires.

    Leurs dernières cartes de régulation intègrent une sortie dite PWM, pour un circulateur adapté, Willo Yonos Para par exemple

  27. #1433
    herve78500

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par 1360 Voir le message
    Lors de sa remise en mode hiver, la chaudière totalisait 15360 heures de marche. Pour se donner une idée, une voiture qui aurait eu le même nombre d'heures de marche à une vitesse moyenne de 60 km/h aurait parcouru 921600 km...
    Ta P2 avait 15360 h de marche il y a une semaine environ, avant le passage en mode hiver.
    Sachant qu'elle est opérationnelle depuis l'automne 2010, cela fait 3 saisons de chauffe, soit 5120 h de marche par an. Ceci inclut les heures de marche en été pour charger le ballon ECS de 500 L, soit 3 h tous les 2 jours pendant les 4 mois d'été environ, 1,5x4x30= 180 h.
    On peut donc estimer qu'elle fonctionne 5120-180= 4940 h/an pour la période «hiver» de 8 mois/an, soit 20,2 h/j, ce qui est très bien pour un chauffage en direct, l'idéal étant 24 h/j.

    En comparaison ma P2, avec BT de 800 L, fonctionne depuis l'automne 2011, soit 2 saisons de chauffe et elle totalise actuellement 2790 h de marche, soit 1395 h/an, pour une période de chauffe de 7,5 mois, cela fait 6,1 h/j.
    On peut voir que c'est très différent d'un chauffage en direct, le temps de marche est divisé par 3 environ. Chaque période de marche se fait à puissance assez élevée (10 à 15 kW) et on retrouve bien qu'il y a en moyenne un peu moins de 2 chargements du BT par jour.

    Sinon, j'ai remis en marche ma P2 la semaine dernière pendant 2 jours, la température intérieure étant descendue à 17,5°C. Puis la température extérieure s'étant adoucie, je l'ai arrêtée à nouveau.
    A+
    Herve

  28. #1434
    1360

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Je trouve bizarre d'utiliser une fonction auto-adapt sur PCBT (bien que : elle règle puis n'adapte plus rien du tout ?), car en principe, sur un PCBT, une fois le débit d'équilibre atteint, je ne vois pas ce qui va changer ??? Alors qu'en revanche, avec des RT, c'est un progrès décisif ! Il reste que les performances énergétiques intrinsèques sont là.
    Sur l'Alpha2 il est dit que dans la majorité des cas, la fonction auto-adapt suffit pour des planchers chauffants. Les explications sont à la page 14 du mode d'emploi: http://www.econologie.info/share/par...04041vz0P4.pdf


    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Je pense que je mettrai un "6" (pour une HMT jusqu'à 6 m, vu les enchevêtrement que j'ai maintenant : 2 réseaux de PCBT + un réseau "greffé" dessus par piquage avec 3 radiateurs "haute performance" dans les combles...
    Je suis un peu dans la même configuration que toi, et d'après les tabelles Grundfos je devrais mettre aussi un "6". J'ai hésité, mais ai remis un "4" car les actuels UPS sont des "4" et ça fonctionne très bien depuis 22 ans. Le seul risque avec un "4" est d'être au max de la puissance, soit 22 W avec l'Alpha2 au lieu de 80 W avec mes vieux UPS.



    Citation Envoyé par herve78500 Voir le message
    Ta P2 avait 15360 h de marche il y a une semaine environ, avant le passage en mode hiver.
    Sachant qu'elle est opérationnelle depuis l'automne 2010, cela fait 3 saisons de chauffe, soit 5120 h de marche par an.
    Non, ma chaudière est en fonction depuis le 09.10.09, soit 4 saisons de chauffe et 4 étés de production d'ECS. Donc 3840 heures par année.

    ______________


    Bon, le montage de mes nouvelles pompes a été effectué hier après-midi. Tout s'est bien passé. Un seul petit regret, il n'est pas possible de changer la position du connecteur sans changer celle de la face qui comprend l'affichage et les différents réglages, ce qui m'a obligé à "décaler" les pompes pour ne pas être géné par le moteur des V3V.

    J'ai fait un relevé de conso avant et après le changement des pompes. Chaudière à l'arrêt, mais qui alimente les circuits de chauffage.

    Avec les UPS: 191 W. On sait qu'il faut 36W à la chaudière en veille, plus 55W pour le premier circulateur, et 80 pour le second. Il reste donc 20 W qui sortent de je ne sais où...

    Avec les Alpha2, le compteur de conso indique 84Wh. Le premier circulateur tourne 10 Wh et le second à 18 Wh. Donc on a toujours les 36W de la chaudière, plus les 28 W des circulateurs et on retrouve de nouveau nos 20 W d'origine inconue.

    Pour conclure, je suis très satisfait de l'opération puisqu'une économie de 111Wh par heure de chauffe est réalisée grace à ces nouveaux circulateurs. Je referai le point dans dix jours car il faut ce laps de temps pour que les circulateurs apprennent les circuits et s'adaptent le plus précisément possible.

    Une photo du compteur de conso avec les vieux circulateurs:

    images chaudière 263.jpg



    Puis une autre avec les nouveaux Alpha2:

    images chaudière 264.jpg



    Les circulateurs en marche:

    images chaudière 265.jpg

    A+
    Dernière modification par 1360 ; 29/09/2013 à 07h18.

  29. Publicité
  30. #1435
    1360

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Re,

    A noter encore que l'on peut aussi afficher le débit sur l'Alpha2, ce qui donne ceci:

    Nom : images chaudière 266.jpg
Affichages : 262
Taille : 428,7 Ko

    La pompe de gauche pour un circuit de 11 gros radiateurs sur deux étages, et celle de droite pour le circuit chauffage au sol avec un radia classique et un sèche serviettes greffé dessus.

  31. #1436
    SK69202

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    A noter encore que l'on peut aussi afficher le débit sur l'Alpha2, ce qui donne ceci:
    Reste à mettre deux thermomètres pour le départ et le retour, et on peut calculer la puissance dissipée.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  32. #1437
    1360

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Reste à mettre deux thermomètres pour le départ et le retour, et on peut calculer la puissance dissipée.
    Lers thermomètres de départ et retour sont déjà installés. Manquerait plus que je me souvienne de la formule...

  33. #1438
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Chez Salmson, il existe une version du circulateur qui calcule l'énergie. Je pense que chez Grundfos aussi ?

    [on a ça au boulot]

  34. #1439
    Did67

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par 1360 Voir le message

    suite à la lecture du mode d'emploi ( http://www.econologie.info/share/par...04041vz0P4.pdf ), je constate que la fonction auto-adapt est préconisée pour un circuit sur radiateurs avec vannes thermostatiques (ce que je savais déjà), mais aussi, dans la majorité des cas, pour des planchers chauffants (ce qui n'était pas clair pour moi, voir page 14)..
    Ouaahhhhhhh : rarement vu une notice de cette qualité !

  35. #1440
    1360

    Re : Partages d'informations sur chaudières Fröling

    Citation Envoyé par Did67 Voir le message
    Ouaahhhhhhh : rarement vu une notice de cette qualité !
    Oui, et elle est tellement bien faite que si je l'avais lue avant d'acheter mes circulateurs, et bien je n'aurais pas pris un Alpha2 pour mon circuit radiateur, mais un Alpha2-L. Ce dernier est le même que le précédent, mais sans la fonction auto-adapt. Il est clairement expliqué dans cette notice que pour un circuit radiateur monotube (ce qui est le cas du miens), il faut le régler sur une courbe de pression proportionnelle (3 positions). (voir explications dans le post #1431 d'Hervé).

    J'ai modifié ce réglage et le circulateur est passé d'une puissance de 10W pour un débit de 0.5 m3/h à 5W, mais pour un débit identique (!?)

    Pour le circuit de chaufage au sol, le circulateur est pour le moment sur auto-adapt avec 18W et 1.4 m3/h, mais on peut aussi le régler sur une courbe de pression constante (là aussi à trois positions). Dans ce cas, et en position 1, la puissance passe à 8W et le débit à 0.9 m3/h. J'attends qu'il fasse un peu plus froid pour essayer ces différents réglages.

    A+

Discussions similaires

  1. Partage d'informations sur les chaudières VETO
    Par BIRICHIN dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 26/01/2019, 13h56
  2. recherche d'informations sur conseiller en génétique
    Par koaly dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/11/2007, 17h02
  3. récolte d'informations sur la masse effective
    Par nehoo dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/01/2006, 19h11
  4. Recherche d'informations sur les imprimantes
    Par lordgodgiven dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/10/2004, 17h40
  5. recherche d'informations sur l'action des virus sur PC
    Par Tigros dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/12/2003, 19h50
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...