Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 64

inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité



  1. #1
    poteau-mac

    inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité


    ------

    Bonjour à tous,
    je sollicite l'expérience et l'aide de tous ceux qui auraient un avis sur la question...
    Je suis désolé car ces thèmes ont sûrement déjà été abordés sur d'autre fils, mais je ne les ai pas trouvés..

    Je plante le décor...
    Nous réhabilitons (en "auto construction") une maison en granit à 1000m d'altitude (des pointes fréquentes à -20°C l'hiver, lequel dure près de 5 mois (massif central)) que nous habiterons prochainement...
    Après avoir cherché des infos sur l'isolation thermique, j'ai trouvé plein d'avis contradictoires...
    Il semblerait (en définitive?) qu'un bâtiment ancien (1850) bénéficiait du savoir et du bon sens des anciens en matière de construction... (emplacement, orientation, choix des matériaux...)
    Toutefois, afin de maîtriser les déperditions énergétiques, des travaux d'isolation ont été éffectués ( isolation sous rampant ouate de cellulose, fenêtres double vitrage...)
    Pour les murs ( 80 cm granit), le précédent propriétaire qui avait commencé les travaux, avait choisi de doubler les parois sud (avec fenêtre) du rez de chaussé avec du béton cellulaire 5cm / avec des carreaux de plâtre au premier étage / et avec un complexe isolant placo laine de roche 1+4 au second

    Première question : (inertie ou isolation ?)
    quelqu'un a-t-il un avis sur ces choix ?
    Pourquoi les carreaux de plâtre...?
    Faut-il privilégier l'isolation ou l'inertie? sachant que l'inertie apparaît plutôt primordiale pour les chaleurs estivales alors que dans notre cas c'est l'hiver qui nous préoccupe (le compromis semble trouvé dans le cas présent (maintien de mur de refend enduits à la chaud faisant inertie...)

    Deuxième question : (quelle ventilation ?)
    Suite à l'augmentation de l'étanchéité à l'air du bâtiment, la respiration naturelle semble-t-il, ne serait plus assurée en quantité suffisante...
    Quelle ventilation choisir...?
    - recréer une ventilation dépressionnaire naturelle, sans contrôle des volumes renouvelés?
    - installer une vmc simple flux mais perdre les calories?
    - vmr (écartée pour des raisons techniques et esthétiques, mais on peut toujours changer d'avis, non?)
    - vmc double flux ...?
    C'est vers la VMC DF haut rendement que mon choix s'était porté au début... (en prévoyant de ne l'utiliser que lors des mois d'hiver) mais depuis que j'ai creusé dans ce sens, plusieurs questions se sont imposées à moi...
    - L'étanchéité à l'air est améliorée, mais il paraît qu'elle ne peut jamais être correcte pour l'utililisation d'une DF (aspiration de l'air froid et rejet de l'air chaud par les imperfections de l'étanchéité avec chute du rendement de l'échangeur...!) Sans compter prix, contraintes d'installation et d'entretien, bruit ?, consommation électrique... Dans quelles "proportions de fuites" les rendements chutent-ils...
    - la DF haut rendement est-elle alors justifiée ou bien une DF " de base" remplira aussi bien le rôle de ventilation?
    - A-t-on des chances de récupérer des calories...?
    - D'ailleurs, peut-on obtenir une étanchéité à l'air satisfaisante avec les enduits chaux-sable intérieurs/extérieurs, sans frein vapeur (pour laisser les murs gérer l'hygroscopie...)?
    - la ventilation à l'ancienne (ouvrir les fenêtres régulièrement) est-elle une solution valable...? A quelle fréquence?

    Je fini par me perdre dans toutes mes réflexions et avis contradictoires... Je sais pourtant que ces choix sont importants et conditionneront la qualité de vie dans notre maison...
    j'aurai besoin de prendre du recul et j'espère que certains d'entre-vous pourront partager leur expérience et seront de bon conseil pour m'aider à y voir plus clair... (même si je sais que chaque maison et chaque réhabilitation est un cas particulier avec beaucoup d'éléments rentrant en ligne de compte...)

    merci par avance

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    Moux

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Salut Poteau -Mac,

    J'ai pas vraiment le temps de détailler, d'autre s'en chargerons certainement.

    Première question : (inertie ou isolation ?)
    Les 2 mon capitaine! Une très bonne ITE sur des mur en granit, c'est que du bonheur!

    Deuxième question : (quelle ventilation ?)
    Une DF vu les froids par chez toi, Couplé avec un puit canadien ou / et une serre ou des capteurs à air.

    Un peitit peu de recherche sur le forum te donnera tout les éléments de réponses à ton problème.

    Un dernier conseil : vire moi ce placo et cette laine de verre (après avoir fait l'ITE bien sur...)! L'ancien propriétaire n'avais visiblement rien compris!

    Comme le dit Herakles : "Le kg de plume dehors et le kg de plombs dedans"

    Bon courage

  5. #3
    Mickele91

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Bonsoir,

    Ici : http://forums.futura-sciences.com/ha...n-bardage.html

    J'ai eu quelques échanges avec Sofi29 sur l'isolation du bâti ancien ou existant...je t'invite à lire...pas de panique, on y parle pas que d'ITE sous bardage...mais aussi d'étanchéité...et tu verras qu'elle est loin d'être négligeable...

    Citation Envoyé par poteau-mac
    Première question : (inertie ou isolation ?)
    quelqu'un a-t-il un avis sur ces choix ?
    Idéalement, je te dirais inertie...maintenant, il y a bien d'autres paramètres qui guideront ton choix...comme tu le soulignes, tu es dans le massif central, à 1000m d'altitude, 5 mois de l'année où il fait froid avec des pointes à -20°C, pour le côté indispensable d'une ITE, il faut relativiser...

    De plus, une ITE te serait t-elle autorisée ?...est-ce que c'est toi qui la ferais ?....quel serais ton budget ?...

    Citation Envoyé par poteau-mac
    Pourquoi les carreaux de plâtre...?
    N'y aurait-il pas une isolation derrière ces carreaux de plâtre ?...

    Citation Envoyé par poteau-mac
    Quelle ventilation choisir...?
    De mon point de vue (je sais que d'autres ne le partagerons pas forcément...), je te dirais que si tu n'as pas une très bonne isolation thermique de tes parois opaques, de tes ouvrants et une étanchèité à l'air digne du passif, la mise en oeuvre d'une VMCDF à haut rendement, reviendrait à vouloir "écraser une fourmi avec un marteau"......

    Citation Envoyé par poteau-mac
    ou bien une DF " de base" remplira aussi bien le rôle de ventilation?
    Une VMCDF de "base" ?...Pour moi c'est autant "d'emmerdes" (Une double tuyauterie à l'injection et à l'extraction à déployer dans toute la maison , des filtres à changer, de l'entretien...) qu'une VMCDF haut rendement...pour un bien piètre résultat...

    Citation Envoyé par poteau-mac
    Dans quelles "proportions de fuites" les rendements chutent-ils...
    Intuitivement je te dirais qu'ils doivent chuter assez vite, vu que dans les maisons BBC qui ont déjà un niveau d'étanchéité plus que correct, la mise en place d'une VMCDF n'est pas jugé indispensable pour atteindre la performance requise...une "simple" VMC Hygro suffit amplement...

    Citation Envoyé par poteau-mac
    A-t-on des chances de récupérer des calories...?
    Oui certainnement...mais la vraie question est de savoir dans quelle proportion exacte la mise en place d'une VMCDF, plutôt q'une SF Hygro (ou autres...), te permettra de limiter ta consommation de chauffage...

    N'oublions pas que l'objectif est de récupérer le plus possible de calories, de manière à limiter le recours au chauffage...

    Et là, pour répondre à une telle question et surtout quantifier l'économie que l'on peut espérer d'un système de ventilation plutôt que d'un autre...à moins de réaliser une STD (Simulation Thermo Dynamique), je ne vois pas quel autre moyen sérieux le permettrait...

    Cordialement

  6. #4
    Larzacien

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    bonjour, En tout cas, le granit n'isole pas du tout, même s'il y a 80 cm.

    Cette maison, elle sera chauffée comment ???

    Déjà une VMC DF est très compliquée à installer : au lieu d'avoir des aérations sur les fenêtres des pièces sèches, on amène à la place de l'air réchauffé par l'air extrait dans chacune de ces pièces, autant que possible à l'opposé de la porte, donc en gros près des fenêtres. ça fait pas mal de tuyaux et il faut avoir la place.

    L'isolation faite par l'ancien propriétaire est du genre "light", me semble-t-il. Que disait le DPE pour cette maison ??

    Je crois que dans une telle maison, un chauffage au bois s'impose.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    barda

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    slt,

    Allons-y aussi de quelques réflexions sur le problème que tu soumets ...

    - il s'agit d'une maison ancienne soumise à conditions climatiques assez dures, ayant déjà eu quelques travaux d'isolation; tu ne dis rien de sa destination (résidence principale ou secondaire?), qui pourtant a son importance, ni du mode de chauffage; par ailleurs, s'il est vrai que les maisons anciennes bénéficiaient du bon sens et de l'expérience des anciens (et étaient donc adaptées à leur milieu), il faut bien reconnaitre que les modes de vie et les exigences ont fortement évolué en deux siècles, et que matériaux et technologie d'aujourd'hui n'ont plus rien à voir avec ceux du XIXème siècle; plus personne aujourd'hui n'accepterait de vivre sans chauffage et sans confort, alors que c'était la norme à cette époque...

    - isolation ou inertie? moux t'a déjà répondu "les deux", à juste titre, mais je rajouterais que dans ton cas, tu ne risques guère d'être en déficit d'inertie alors que l'isolation est très mauvaise; il me semble donc que la priorité des priorités est d'améliorer l'isolation et l'étanchéité à l'air, afin de permettre un chauffage dans des conditions économiques acceptables... un point sur l'inertie: une forte inertie constitue un avantage pour une maison habitée et chauffée en permanence, ainsi que l'été, elle est un inconvénient pour une maison occupée par intermittence, la mobilisation d'une grande masse thermique pouvant prendre un temps considérable; une maison de week-end à forte inertie ne sera pas confortable (sauf dispositif particulier de commande à distance)... l'idéal dans ta situation serait une bonne isolation conjuguée avec la préservation de l'inertie (donc une ITE), mais si économiquement ou pour toute autre raison, seule une ITI est possible, ce n'est pas bien grave, il restera suffisamment d'inertie (refends, sol, charpente....) pour assurer une bonne auto-régulation.

    -ventilation/respiration... ne confondons pas les deux; la "respiration" est la capacité des parois à laisser transiter et à réguler la vapeur d'eau, la ventilation c'est la capacité à renouveler l'air de la maison (qui contient évidemment de la vapeur d'eau); il est possible d'avoir une enveloppe totalement étanche à l'air et sans ventilation qui "respire" très correctement et évacue la vapeur d'eau; mais une maison avec une bonne ventilation et des parois peu respirantes évacue elle-aussi la vapeur d'eau; en tout état de cause, il faut ventiler correctement une maison, pour des raisons évidentes d'hygiène.

    - quelle étanchéité et quelle ventilation... on a toujours intérêt à soigner l'étanchéité d'une maison, tant pour des raisons économiques (chasse aux fuites de calories) que pour des raisons de confort (chasse aux vents-coulis); tous les matériaux que tu cites conviennent pour assurer cette étanchéité (qui n'a rien à voir avec la "respiration"), sachant que les pare-vapeur restent indispensables dans la plupart des cas, mais pour d'autres raisons...
    dans une maison ancienne, la DF n'est pas absolument indispensable, et une hygro suffira dans la plupart des cas; mais c'est surtout la difficulté à placer les gaines qui est déterminante, impactant fortement l'aspect économique; c'est cette rentabilité économique qui est discutée pour les DF, pas leur intérêt; en effet une DF installée coûte beaucoup plus cher qu'une SF, et ne sera sans doute jamais amortie; mais si tu la poses toi-même pour un coût inférieur à 1000€ (c'est possible !), il y a tout intérêt à installer une double-flux; et il y aura d'autant plus d'intérêt que l'isolation de la maison sera importante... dernier point sur ces ventilations: la question des fuites d'air n'a aucun impact sur le rendement de l'échangeur d'une DF (qui est maintenant couramment supérieur à 80%), par contre ces fuites d'air ont un impact direct sur le coût du chauffage et sur le confort, ce qui limite fortement l'intérêt d'avoir une DF; mais on aura les mêmes problèmes (et même un peu plus) avec une simple flux travaillant en dépression; ne confondons pas l'effet et la cause.
    n.b. certaines DF comportent une partie "active", c'est à dire ont une mini pompe à chaleur en lieu et place de l'échangeur; elles ne se contentent plus d'éviter des pertes de calories avec l'air évacué, mais elles en apportent; j'ai de vrais doutes sur la rentabilité d'un tel système...

    Quant à la ventilation "à l'ancienne", elle est excellente l'été, la nuit, pour rafraîchir une maison, mais reste contestable l'hiver, sauf éventuellement pour chasser de mauvaises odeurs d'une cuisine par exemple...

    Pour conclure:
    à mon humble avis, la priorité des priorités pour toi est d'améliorer l'isolation des murs (et éventuellement du plafond) de ta maison, ainsi que son étanchéité à l'air; selon son utilisation et ton budget, tu peux choisir ITE ou ITI, l'important étant de mettre une épaisseur d'isolant correcte (14 cm dans les murs semblent un minimum, 35 ou 40 en grenier) et de pratiquer une chasse aux fuites d'air drastique (ne pas oublier les huisseries); ne t'attache pas plus qu'il ne faut aux histoires de "respiration", une bonne ventilation pouvant compenser aisément certains déficits... tu dois pouvoir assez facilement diviser par 3 ou 4 les besoins thermiques de ta maison...

  9. #6
    laurent56460

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    je viens de renover une maison ou j'ai installe une vmc df haut rendement (bon,j'ai pas de mérite,c'est des combes perdus,donc facile a installer)
    un reseau de tuyau assez important,le cout aussi
    par contre,l'air insufflé n'est jamais descendu au dessous des 16° (par -5 exterieur),et aucune condensations sur les vitres (qui sont encore en simple vitrage!!)
    donc les economies de chauffage sont evidentes,et le confort aussi

  10. Publicité
  11. #7
    poteau-mac

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Tout d’abord, merci à tous pour vos réponses (rapidité et qualité) et votre implication dans notre projet


    Moux

    « Une très bonne ITE sur des mur en granit, c'est que du bonheur! »
    Qu’entends-tu par « très bonne »? Est-ce que 5 cm de chaux chanvre feraient l’affaire ?


    « Un dernier conseil : vire moi ce placo et cette laine de verre (après avoir fait l'ITE bien sur...)! L'ancien propriétaire n'avais visiblement rien compris »

    L’ancien propriétaire avait conservé le deuxième étage pour ses enfants lorsqu’ils le visiteraient (donc occupation très intermittente), d’où probablement l’isolation placo+LR… ? (je pense que tu as raison, le placo LR va être « relocalisé » pour réaliser un espace tampon dans la grange…


    « Une DF vu les froids par chez toi, Couplé avec un puit canadien ou / et une serre ou des capteurs à air. »

    Pour la DF, j’avais pensé faire passer le tuyau d’aspiration d’air extérieur dans la grange attenante (sur environ 25 à 30 m) afin de « thermiser » l’air entrant à la façon d’un puit canadien (et dans l’attente de réaliser ces travaux un jour prochain où les finances le permettront)



    Mickele91

    Merci pour le lien vers la discussion « isolation sous bardage » (je n’ai pas fifni de tout éplucher, mais j’ai bien compris la difficulté et du soin à prendre afin de garantir l’étanchéité à l’air pour une ITE.

    « De plus, une ITE te serait t-elle autorisée ?...est-ce que c'est toi qui la ferais ?....quel serais ton budget ?... »

    Si cette solution est retenue, je pense effectuer moi-même une ITE Chaux chanvre ( J’ai repris le mur de pignon cet été avec un gobeti chaux sable. Celui-ci était dépourvu de mortier entre les pierres (sur une bonne profondeur par endroit), du fait de l’exposition aux vents dominants et à la pluie (Ouest). Je dois finir l’enduit au printemps. Ce sera peut-être l’occasion de réaliser l’ITE sur ce côté (en attendant de réaliser les autres côtés)

    « N'y aurait-il pas une isolation derrière ces carreaux de plâtre ?... »

    Pas d’isolation derrière ces murs. Toutefois, cette pièce est équipée d’un conduit de cheminée indépendant de celui du RDC avec insert…

    Merci pour ta réflexion sur la VMC DF, je me rallie à l’idée et j’apprécie l’image de la fourmi et du marteau… Une simple flux hygro serait peut-être plus indiquée alors, je suis d’accord. Mais alors il faut rétablir des entrées d’air…

    Questions :
    - l’air peut-il être amené par un conduit qui passerait par la grange afin de réchauffer légèrement l’air extérieur… (en gros les amenées d’air dans une demeure ventilée par une VMC Hygro peuvent-elles provenir d’un puit canadien… ?) et être filtrées (comme avec une DF) ?
    - Nous comptions sur la VMC DF pour homogénéiser la chaleur en répartissant dans toute la maison les calories provenant de ces poêles… existe-t-il un moyen de le faire (sachant que je peux/veux difficilement toucher au conduit d’extraction de la cheminée (conduit en pierres granit de belles dimensions…) ? Pensez-vous que pour ce faire, une VMC « premier prix » qui fonctionnerait « en interne », aspirerant l’air chaud au RDC et le répartissant dans les étages supérieurs pourrait faire l’affaire ? (sachant que la chaleur monte et que la répartition et l’équilibrage se fera peut-être naturellement… ?)


    Il est vrai que nous nous passerons d’une STD…


    Larzacien

    « bonjour, En tout cas, le granit n'isole pas du tout, même s'il y a 80 cm.
    Cette maison, elle sera chauffée comment ??? »


    Le granit n’isole par mais a une bonne inertie…
    Nous avons fait le choix d’un mix bois/electricité. Nos moyens (et les contraintes techniques) ne nous permettent pas d’installer un plancher chauffant au RDC (hauteur sous plafond trop basse et dalles granit « pharaoniques » sur terre plein difficilement « modulables »…
    Pas de gaz de ville dans les zones rurales de montagne… Une chaudière à bois ou à granulé semblait un investissement trop élevé et pas assez « durable » (renouvellement de la chaudière dans les 10 à 15 ans… ? dépendance vis à vis de l’approvisionnement (pour les plaquettes ou granulés)…
    Une pac air/air semblait non rentable dans les zones à hiver très rigoureux…
    Le choix de l’électricité n’est pas parfait, mais il est « momentané » et facilement réversible (peu d’investissement matériel et installation)… IL peut-être couplé avec du solaire photo dans quelques années (quand les moyens le permettront et quand le retour d’expérience sur la longévité ou l’accroissement du rendement se fera sentir…)
    Le solaire thermique pour l’eau chaude sera probablement une des priorités de la « seconde salve d’aménagement »
    Pour le complément de chauffage, on verra à l’usage, mais l’idéal sera peut-être la géothermie verticale… toujours en fonction des moyens… et dans un second temps… (l’urgence, c’est de rendre la maison fonctionnelle pour l’été prochain… résidence principale…)
    Notre objectif est d’apporter la plus grande partie des calories avec le bois :
    Le RDC comporte un « cantou », grande cheminée, que nous avons fermée en y installant un poêle à bois grand format type cheminée fermée/insert godin 17kw (flamme verte (avec crédit d’impôt…)) + un insert au premier étage (conduit séparé)…
    Pour la partie chauffage électrique :
    Nous avons contracté un abonnement tempo (tarification différenciée selon les périodes de l’année) espérant être capable d’en profiter malgré quelques contraintes par moment… Le choix des radiateurs se porte (actuellement, mais ils ne sont pas encore achetés et vos avis seraient les bienvenus) sur :
    - inertie au rdc
    - rayonnant aux étages (chambres + salle de loisir dans les combles)
    - le tout centralisé par un gestionnaire d’énergie programmable compatible tempo avec 3 zones

    Question sur les radiateurs :
    - après avoir parcouru de nombreux forums et autres articles traitant de la question, il semble qu’un inertie sans « fioriture » sera largement suffisant dans notre cas… Les arguments « commerciaux » ne justifiant peut-être pas l’écart de prix (d’autant que les affichages digitaux et compagnie… seront court-circuités par les fils pilotes du gestionnaire d’énergie…) ? ëtes-vous d’accord avec cet avis ?


    « L'isolation faite par l'ancien propriétaire est du genre "light", me semble-t-il. Que disait le DPE pour cette maison ?? »

    Le DPE était bas (G) car l’isolatin sous rampant n’était pas encore réalisé et les conduits de cheminée non encore aménagés… seuls les doubles vitrages et les contre-cloisons avaient été réalisés.


    « Je crois que dans une telle maison, un chauffage au bois s'impose »

    D’accord, d’où notre choix


    Barda

    Bonjour Barda, merci pour ta synthèse qui résume bien les éléments du problème...

    « …l'idéal dans ta situation serait une bonne isolation conjuguée avec la préservation de l'inertie (donc une ITE), mais si économiquement ou pour toute autre raison, seule une ITI est possible, ce n'est pas bien grave, il restera suffisamment d'inertie (refends, sol, charpente....) pour assurer une bonne auto-régulation. »

    meci, je suis content de lire ça… ça me rassure et desserre un peu « l’étau de la culpabilité » de ne pas faire le bon choix ultime… ou pire de faire une erreur dangereuse pour la pérennité du bâti…

    « dans une maison ancienne, la DF n'est pas absolument indispensable, et une hygro suffira dans la plupart des cas; mais c'est surtout la difficulté à placer les gaines qui est déterminante, impactant fortement l'aspect économique; c'est cette rentabilité économique qui est discutée pour les DF, pas leur intérêt; en effet une DF installée coûte beaucoup plus cher qu'une SF, et ne sera sans doute jamais amortie; mais si tu la poses toi-même pour un coût inférieur à 1000€ (c'est possible !), il y a tout intérêt à installer une double-flux; et il y aura d'autant plus d'intérêt que l'isolation de la maison sera importante... »

    Je peux installer la vmc moi-même (j’avais déjà prévu les plans pour le passage des gaines et prévu les entrée/sortie d’air en haut de la maison). Toutefois, compte tenu des distances et du modèle retenu, le budget dépasse largement les 1000 €. Le volume total de la maison frôle les 700 m3… avec un renouvellemtn de 0.3 à 0.5 vol/h, il faut une vmc capable de ventiler de 200 à 300 m3/h . Donc, en en tenant compte des pertes de charge (importantes dans le cas présent) et du fait de la présence des foyers bois, le choix s’étai porté sur une hélios kwl 350 ou 500, (pro de préférence pour le réchauffage de l’air entrant et la fonction allumage de cheminée) et peut être enthalpique (mais la gestion de hygroscopie semble bien gérée par les murs et les planchers d’une maison ancienne, donc cette option ne serait pas retenue… J’arrive alors dans le prévisionnel à un total de 5000 à 7000 euros (sans la pose que je réalise moi-même) (2500 à 3000 € pour les gaines/ les échangeurs/ les bouches d’insufflation/extraction /… et 2500 à 4000€ selon le modèle retenu…)
    Je ne vous cache pas que nous nous passerions bien d’un tel investissement s’il n’est pas indispensable à une bonne ventilation… d’autant que l’entretien et la consommation électrique se rajouteront au coût global dans le temps… Et pour courronner le tout, le nettoyage des conduits risque d’être compliqué à certains endroit compte tenu de la configuration de l’installation et de la longueur des conduits… Si c’est pour avoir un air malsain en plus ou passer un mois tous les trois ans à récurer mes conduits…bref, plus ça va et plus cette idée séduisante de prime abord, semble montrer ses vices cachées… Alors je pense qu’une SF hygro le fera bien…

    Question (déjà posée plus haut) :
    - Les amenées d’air extérieurs peuvent-ils être filtrés comme avec un DF) ?
    - L’arrivée d’air extérieur peut-elle se faire via un genre de puits canadien (passage en grange « thermisée ») ?
    - Dans ce cas, où ferai-je arrivé l’air froid ? (dans les chambres des étages (brrrrr !), dans les combles, dans les couloirs des étages, au RDC…)
    - Comment être sûr que chaque pièce (surtout les chambres), bénéficieront d’air renouvelé


    Donc si je synthétise, dans mon cas, l’urgence est d’emménager dans 6-8 mois (et peu de temps disponible pour faire les travaux), donc on pallie à l’urgence et on améliorera ce qui peut l’être par la suite…à l’usage…
    D’après tous les avis, mon choix s’orienterait vers une isolation des parois extérieures avec un enduit chaux-chanvre de 5 cm. Sachant que seule la face exposée au sud (laquelle comporte la plupart des fenêtres) n’a pas de bâtiment accolé. Il y a des granges ou habitation à l’ouest, au nord et à l’est, qui jouent le rôle d’espace tampon sur environ la moitié ou les deux tiers de la hauteur.
    Pour les l’intérieur, je cherche à reprendre les enduits et je fais la chasse aux fuites et autres vents coulis…
    J’ai encore un ( ?) léger doute sur la ventilation, mais je ne doute pas que vos réactions à mes réponses sauront le dissiper…

    Merci beaucoup pour votre aide précieuse

  12. #8
    poteau-mac

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Bonjour,
    J'ai répondu à vos réponses en une seule fois par la "réponse à la discussion", mais peut-être qu'il fallait utiliser le bandeau en fin de chaque message et répondre individuellement...? je ne suis pas encore bien habitué au fonctionnement d'un forum...
    Alors je test...
    en tout cas merci pour toutes vos réponses qui m'ont bien aidé à avancer (même si avancer veut parfois dir "reculer" sur ses propres idées reçues ou préconçues...

  13. #9
    Moux

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Salut Poteau-Mac,

    Je vais encore une fois répondre succinctement car je manque toujours de temps (il court, il court, le plombier!!! ). Pour la ventilation, si tu n'optes pas pour une DF, il te faudra alors opter pour une VMI®® qui te permettrait de préchauffer l'air entrant et autoriserait aussi des débit important (surventilation nocturne ...). En réalisant un réseau bien penser, tu pourrais même diffuser la chaleur d'un poêle à bois partout dans la maison pour y recharger tes murs en granite de façon homogène. De plus, il serait très facile de coupler le système à un puits canadien ou à des capteurs solaire à air. Parmi les nombreux avantages de ce système, on peut citer aussi le fait que contrairement à une VMCSF, tu mets dans ce cas ta maison en surpression, ce qui supprime toute infiltration d'air froid et donc participe à une nette augmentation du confort. De plus, le fait d'avoir le bâtiment en surpression rendra l'utilisation d'un poêle (ou d’une cheminée d'ailleurs) bien plus plaisante car ça ne gêne plus le tirage et évite donc le retour des fumées à chaque chargement de bois... Et pour finir, cerise sur le gâteau, tu peux évidement placer un filtre avant l'entrée dans le bâtiment afin d'avoir un air pur à l'intérieur.

    Je te conseil de voir ICI ce qu'a fait Yoko83. C'est super bien détaillé et devrait te permettre d'y voir un peu plus clair sur le sujet.

    Bon courage.

    N.B. : un enduit chaux chanvre de 5 cm ne peut être considéré comme une véritable isolation (surtout par chez toi!). Essaye au minimum d'obtenir un R de 5 pour ne pas exploser ta facture de chauffage .
    Dernière modification par Moux ; 17/10/2013 à 22h20.

  14. #10
    poteau-mac

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Bonjour moux et merci beaucoup pour tes conseils,
    je vais me pencher sérieusement sur la question dès que le temps le permettra

  15. #11
    Mickele91

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Moux
    N.B. : un enduit chaux chanvre de 5 cm ne peut être considéré comme une véritable isolation (surtout par chez toi!). Essaye au minimum d'obtenir un R de 5 pour ne pas exploser ta facture de chauffage .
    Je ne peux qu'abonder dans le sens de Moux...

    L'enduit chaux chanvre, faut "oublier", au mieux tu peux le considérer comme un correcteur thermique, mais certainnement pas comme un isolant digne de ce nom...

    Si tu avais vraiement l'intention de l'utiliser, il te faudrait mettre en oeuvre une épaisseur énorme (et une épaisseur énorme, ce n'est plus de l'enduit, il faut faire soit un banchage, soit utiliser des "parpaings" de chanvre...)...vu que tu as des murs qui font déjà 80 cm d'épaisseur, c'est un coup à transformer ta maison en chateau-fort......

    Citation Envoyé par poteau-mac
    Pensez-vous que pour ce faire, une VMC « premier prix » qui fonctionnerait « en interne », aspirerant l’air chaud au RDC et le répartissant dans les étages supérieurs pourrait faire l’affaire ?
    Si le but est d'envoyer l'air chaud un peu partout dans la maison, pourquoi ne pas utiliser simplement un produit de ce type :

    http://www.autogyre.fr/articles_dome...rub=3&subrub=0

    Ca me parait plus adapté que de détourner une VMCDF pour faire ça...surtout que je me demande ce que tu feras de l'entrée d'air neuf, qui est normalement connectée sur l'extérieur...

    Cordialement

  16. #12
    Vince44

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Salut Poteau-mac,

    Le chaux chanvre est plutôt une solution pour l'intérieur, c'est une bonne correction thermique qui ne ruinera pas l'inertie. ça permettra aussi de limiter l'impact des ponts thermique de ton ITE et de faire de l'étanchéité.

    L'ITE: t'as de la chance si t'as bcp de bâtiment attenants, il faut faire une ITE classique au dessus des toits des bâtiments voisins et en façade sud (laine de roche dense + enduit va bien pour cet usage, cherche ITE Laine de roche ici et le fil de SK). Il faudrait la compléter par un isolation du sous-bassement ou un trottoir isolant.
    En dessous des toits, exit les grosses contrainte de l'isolation extérieure, pas de risque d'arrachement au vent, pas de pluie battante, .... Tu fais de l'isolation aussi simple et économique qu'en intérieure (sans les finitions, yes!) sur les mur mitoyens dans les bâtiments attenants et ça te fais une isolation extérieur de la maison! ça c'est chouette! concrètement, une ossature bois, fixée par des équerres sur le mur, un isolant peu amical pour les bestioles et tu fermes à l'OSB 15mm... Rapide, pas trop cher et fichtrement efficace.

    En façade sud, selon la disposition, la possibilité d'une serre bioclimatique est à envisager, elle pourrait aussi te servir d'admission d'air préchauffée. ça me parait bien plus prometteur que la VMC DF dans ton cas... mas bon, là faut juger sur plans/photos au moins...

    Pour le reste, je partage le fait qu'une ITI te laisserais suffisamment d'inertie mais le problème à mon avis serait plut de gérer les ponts thermiques avec les sol notamment dans cette configuration, et vu la nature de ton sol ça parait nécessaire Donc perso je viserais au moins de poser une ITE / serre au rez de chaussée comme c'est a priori assez simple avec le bâti attenant. Après, tu peux opter pour une ITI à l'étage. Idéalement avec un recouvrement ITE/ITI sur une hauteur de 1m ou plus.

    Pour la ventilation, la VMI est une solution valable mais ça peut faire pas mal de réseaux quand même. Si on suppose que t'as les pièce d'eau au nord, et donc les prises d'air au sud, la VMC simple flux est recevable. Surtout si tu peux faire les prises d'air dans une serre bioclimatique en façade sud puisque tes fenêtres y sont (pas forcément à construire la première année). Par contre, a priori, t'es en zone radon, donc ne pas mégoter sur les débits de renouvellement et faire tout de même un grand courant d'air de temps en temps...

    A+

    Vincent

  17. Publicité
  18. #13
    poteau-mac

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Mickele91 Voir le message
    Bonjour,


    L'enduit chaux chanvre, faut "oublier", au mieux tu peux le considérer comme un correcteur thermique, mais certainement pas comme un isolant digne de ce nom...
    ...
    Si le but est d'envoyer l'air chaud un peu partout dans la maison, pourquoi ne pas utiliser simplement un produit de ce type :

    http://www.autogyre.fr/articles_dome...rub=3&subrub=0

    Ca me parait plus adapté que de détourner une VMCDF pour faire ça...surtout que je me demande ce que tu feras de l'entrée d'air neuf, qui est normalement connectée sur l'extérieur...

    Cordialement
    OK, je réserve l'enduit chaux -chanvre 5 cm comme correcteur thermique et "étanchéifiant air" intérieur sans perte d'inertie... Pour une ITE, je ne sais pas si nous aurons les autorisations et en plus, les linteaux en granit et les chaînages d'angles devraient probablement disparaître (?) sous l'isolant... (enfin je crois), ce qui serait dommage... mais je vais quand même piocher dans ce sens... De toute façon, ce sera sûrement des travaux ultérieurs...

  19. #14
    poteau-mac

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Citation Envoyé par Mickele91 Voir le message
    Bonjour,

    Si le but est d'envoyer l'air chaud un peu partout dans la maison, pourquoi ne pas utiliser simplement un produit de ce type :

    http://www.autogyre.fr/articles_dome...rub=3&subrub=0

    Ca me parait plus adapté que de détourner une VMCDF pour faire ça...surtout que je me demande ce que tu feras de l'entrée d'air neuf, qui est normalement connectée sur l'extérieur...
    merci pour le lien, j'avais déjà vu ce système, mais je l'avais écarté car je me demande s'il est bienvenu de faire une ouverture (enlever une pierre ou deux pourrait suffire peut-être) dans un conduit en granit...? (mais plus je réalise de travaux et moins cela me fait peur... Enfin je préfère toujours prendre plusieurs avis afin de me faire une idée concrète et ne pas faire de grosses bourdes...)

    L'entrée d'air neuf aurait été installé près du poêle afin d'aspirer l'air chaud et de le répartir...

  20. #15
    poteau-mac

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Bonjour Vince44,

    merci pour ta participation qui me donne de nouvelles pistes de réflexion...

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Salut Poteau-mac,

    Le chaux chanvre est plutôt une solution pour l'intérieur, c'est une bonne correction thermique qui ne ruinera pas l'inertie. ça permettra aussi de limiter l'impact des ponts thermique de ton ITE et de faire de l'étanchéité.

    L'ITE: t'as de la chance si t'as bcp de bâtiment attenants, il faut faire une ITE classique au dessus des toits des bâtiments voisins et en façade sud (laine de roche dense + enduit va bien pour cet usage, cherche ITE Laine de roche ici et le fil de SK). Il faudrait la compléter par un isolation du sous-bassement ou un trottoir isolant.
    En dessous des toits, exit les grosses contrainte de l'isolation extérieure, pas de risque d'arrachement au vent, pas de pluie battante, .... Tu fais de l'isolation aussi simple et économique qu'en intérieure (sans les finitions, yes!) sur les mur mitoyens dans les bâtiments attenants et ça te fais une isolation extérieur de la maison! ça c'est chouette! concrètement, une ossature bois, fixée par des équerres sur le mur, un isolant peu amical pour les bestioles et tu fermes à l'OSB 15mm... Rapide, pas trop cher et fichtrement efficace.

    En façade sud, selon la disposition, la possibilité d'une serre bioclimatique est à envisager, elle pourrait aussi te servir d'admission d'air préchauffée. ça me parait bien plus prometteur que la VMC DF dans ton cas... mas bon, là faut juger sur plans/photos au moins...

    Pour le reste, je partage le fait qu'une ITI te laisserais suffisamment d'inertie mais le problème à mon avis serait plut de gérer les ponts thermiques avec les sol notamment dans cette configuration, et vu la nature de ton sol ça parait nécessaire Donc perso je viserais au moins de poser une ITE / serre au rez de chaussée comme c'est a priori assez simple avec le bâti attenant. Après, tu peux opter pour une ITI à l'étage. Idéalement avec un recouvrement ITE/ITI sur une hauteur de 1m ou plus.

    Pour la ventilation, la VMI est une solution valable mais ça peut faire pas mal de réseaux quand même. Si on suppose que t'as les pièce d'eau au nord, et donc les prises d'air au sud, la VMC simple flux est recevable. Surtout si tu peux faire les prises d'air dans une serre bioclimatique en façade sud puisque tes fenêtres y sont (pas forcément à construire la première année). Par contre, a priori, t'es en zone radon, donc ne pas mégoter sur les débits de renouvellement et faire tout de même un grand courant d'air de temps en temps...

    A+

    Vincent
    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message

    L'ITE: t'as de la chance si t'as bcp de bâtiment attenants...
    ...Il faudrait la compléter par un isolation du sous-bassement ou un trottoir isolant.
    En fait, seul la grange au nord nous appartient... nous ne pourront pas intervenir sur les murs à l'est (habitation non occupée) et à l'ouest grange du voisin.

    Si je comprends bien, pour réaliser une ITE il faut également isoler une partie des murs en sous-sol? (désolé, mais je n'ai pas encore pris le temps de regarder précisement comment se fait une ITE... je vais combler cette lacune rapidement...)

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message

    En façade sud, selon la disposition, la possibilité d'une serre bioclimatique est à envisager...
    Tout comme l'ITE, ce ne sera pas réalisable rapidement... mais surtout, compte tenu de la configuration de l'alignement du bâtiment avec celui des voisins à l'est (même s'il n'y personne qui habite pour le moment et depuis des années...), je ne suis pas persuadé d'obtenir une autorisation...
    En plus, esthétiquement parlant, j'ai peur de perdre quelque chose... Mais l'idée vient d'être planté (merci à toi) et mérite réflexion... le temps fera son ouvrage...

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message

    Pour le reste, je partage le fait qu'une ITI te laisserais suffisamment d'inertie mais le problème à mon avis serait plut de gérer les ponts thermiques avec les sol notamment dans cette configuration, et vu la nature de ton sol ça parait nécessaire Donc perso je viserais au moins de poser une ITE / serre au rez de chaussée comme c'est a priori assez simple avec le bâti attenant. Après, tu peux opter pour une ITI à l'étage. Idéalement avec un recouvrement ITE/ITI sur une hauteur de 1m ou plus.
    Donc l'ITE qui isole une partie enterrée des murs limite les ponts thermiques avec mon sol en granit...OK
    Question : si je réalise une ITE que sur une partie inférieure de la façade... il va y avoir une "marche" (de l'épaisseur de l'isolant) au milieu du mûr sur toute la longueur...?


    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message

    Pour la ventilation, la VMI est une solution valable mais ça peut faire pas mal de réseaux quand même. Si on suppose que t'as les pièce d'eau au nord, et donc les prises d'air au sud, la VMC simple flux est recevable. Surtout si tu peux faire les prises d'air dans une serre bioclimatique en façade sud puisque tes fenêtres y sont (pas forcément à construire la première année). Par contre, a priori, t'es en zone radon, donc ne pas mégoter sur les débits de renouvellement et faire tout de même un grand courant d'air de temps en temps...
    Merci pour ces conseils de bon sens (aération, radon...)
    J'avoue que depuis hier, grâce à votre aide, j'ai découvert la ventilation par insufflation et les capteurs solaires à air (merci Moux)... J'ai abandonné l'idée de la DF, je balance encore entre une hygro (avec des entrée d'air issu d'un air réchauffé au préalable façon puits canadien (par la grange en attendant un vrai puits)) et une VMI... Ces deux systèmes viennet de rentrer dans mon champs de réflexion et je vous ferait part de mes réflexions et du choix retenu lorsqu'il serait fait (afin de prendre une nouvelle fois un avis "éclairé" avant la phase "y a plus qu'à"...)

  21. #16
    Moux

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    j'ai découvert la ventilation par insufflation et les capteurs solaires à air (merci Moux)
    De rien

    Tiens nous au courant. Ta maison a du potentiel (un peu le même style que celle d'SK si j'ai bien compris, avec les montagnes en plus et des hivers bien plus froid...). Si tu fais les bon choix, ton chantier a de fortes chances d'être intéressant ...

  22. #17
    SK69202

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Pour une ITE, je ne sais pas si nous aurons les autorisations et en plus, les linteaux en granit et les chaînages d'angles devraient probablement disparaître (?) sous l'isolant... (enfin je crois), ce qui serait dommage...
    Avec une ITE mince, on peut les conserver, mais cela nécessitera plus de bois, jusqu'à la fin des temps.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  23. #18
    Moux

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Poteau-Mac, si tu as des questions sur l'ITE sur une maison granit, je crois que SK est l'homme qu'il te faut .
    Niveau inertie et ITE, c'est notre ambassadeur Breton sur Futura

    SK, quand tu dis "plus de bois", tu parles niveau consommation en chauffage, hein? Parce que sur ton ITE, de mémoire je ne crois pas avoir vu de bois quelque part ...

  24. Publicité
  25. #19
    Mickele91

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par poteau-mac
    OK, je réserve l'enduit chaux -chanvre 5 cm comme correcteur thermique et "étanchéifiant air" intérieur sans perte d'inertie... Pour une ITE, je ne sais pas si nous aurons les autorisations
    Personnellement, avant de me lancer dans une correction thermique à base de chaux chanvre à l'intérieur, je commencerais par me renseigner sur le coût et la faisabilité d'une ITE...même si j'ai bien compris que ce n'est pas pour tout de suite...

    Pourquoi ?....

    Imagine que pour une raison "X" ou "Y", tu ais un refus pour une ITE et que seule l'ITI soit acceptée...ou que tu te rendes compte que le coût est bien trop élevé...

    Si tu as fait..."en attendant"...un enduit intérieur chaux chanvre correctif, tu vas te retrouver à devoir poser le moment venu, une ITI supplémentaire sur ton enduit chaux chanvre...

    Tu auras donc investit pour pas grand chose (l'air de rien le chaux chanvre, c'est pas donné...)...tu auras épaissis ton mur de 5cm (qui est déjà bien épais......) avec un produit dont la performance thermique est médiocre...tu perdras 5cm de place intérieure inutillement...et le semblant d'inertie qu'il était sensé t'apporter, se retrouvera à l'extérieur...

    Pour moi, si les bonnes questions ne sont pas posée au bon moment, c'est à dire maintenant, c'est la situation où tu pourrais être "full" perdant sur toute la ligne...

    Cordialement

  26. #20
    Moux

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Mickele91 n'a pas tort.

    Il est vrai qu'une ITE n'est pas donnée, et un enduit chaux/chanvre non plus. Il serait effectivement dommage d'investir du temps et de l'argent sur un enduit que tu serais contraint de recouvrir par une ITI... Prudence est mère de sureté... Fais faire un devis pour l'ITE afin d'éviter une désagréable surprise plus tard. Avoir une vision globale du chantier dans le temps est importation d'un point de vue technique mais aussi financier...

  27. #21
    SK69202

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Oui, bien sûr il s'agit du bois de chauffage.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  28. #22
    Vince44

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Salut,

    A priori, aucun risque de problème de budget/aspect quand l'ITE sera en fait une ITI dans les bâtiments attenants donc la remarque de Mickele est juste mais ne s'applique qu'à une partie du bâti (la face sud et un bout plus ou moins gros des trois autres)

    Pour l'aspect, la serre solaire est une option. aussi pour conserver en partie le cachet...

    A+

    Vincent

  29. #23
    Bricomich

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    tout ca st connu à part des professionnels incompetents et de ceux qui entreprennent sans savoir.

    Voir ouvrages de JP Oliva. Lui au moins il semble savoir de quoi il parle.

    J ajoute aussi que la facon et le moment de chauffer une maison qui travaille en inertie est un point cle

  30. #24
    Mickele91

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Vince44
    quand l'ITE sera en fait une ITI dans les bâtiments attenants
    L'ITE qui serait en fait qu'une ITI, quand tu regardes bien son descriptif, il n'y a que sur la façade nord où cela serait envisageable...vu que c'est le seul bâtiment attenant, dont il est propriétaire...

    Pour compléter mon dernier post, j'ajouterais que sur les façades Est et Ouest, histoire de "charger la mûle", en plus du problème aspect/budget, s'en pose un autre, à savoir celui de la mitoyenneté...

    En effet, même si d'un point de vue aspect/budget ça passe, il va falloir avoir l'accord des voisins...et ça ce n'est pas gagné...

    Perso, je ferais au plus simple.

    Si aspect/budget ok, ITE sur la façade sud, ITE sur la façade nord et ITI à l'est et à l'ouest.

    Si aspect/budget pas ok, ITE au nord et tout le reste en ITI...

    Après, reste la solution la plus rapide et la moins coûteuse...ITI partout...là, y'a besoin de l'accord de personne......

    Cordialement

  31. Publicité
  32. #25
    Vince44

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Salut,

    Je n'ai pas vu passer que les bâtiment est et ouest sont à d'autres proprio. Si c'est le cas, ça complique effectivement. Encore que... faut voir dans le détail.

    De toute façon, c'est pas les mêmes conditions un bâtiment tampon (surtout si il est fermé) et le mur plein vent, p-e que dans ce cas, un enduit isolant au-dessus des bâtiments viendrait harmoniser les déperditions, à compléter par une ITI.

    Sur les faces dont il est proprio, l'inverse : ITE sérieuse et correction thermique intérieure...

    Je crois que j'ai oublié plus haut : ne pas prendre l'air neuf dans une grange attenante. Si c'est pus chaud, c'est que ça stagne et donc que c'est possiblement malsain (radon).

    A+

    Vincent

  33. #26
    Mickele91

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Re,

    Citation Envoyé par Vince44
    Je n'ai pas vu passer que les bâtiment est et ouest sont à d'autres proprio.
    Ici Vince :

    Citation Envoyé par poteau-mac
    En fait, seul la grange au nord nous appartient... nous ne pourront pas intervenir sur les murs à l'est (habitation non occupée) et à l'ouest grange du voisin.
    Ca fait parti d'une réponse qu'il t'a fait...

    Cordialement

  34. #27
    Vince44

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Salut Mickele,

    Effectivement! J'avais raté toute la réponse à mon intervention. Merci de m'ouvrir les yeux...

    A+

    Vinent

  35. #28
    Vince44

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Salut Poteau-mac,

    Citation Envoyé par poteau-mac Voir le message
    En fait, seul la grange au nord nous appartient... nous ne pourront pas intervenir sur les murs à l'est (habitation non occupée) et à l'ouest grange du voisin.
    Pour le côté maison, quelque part, c'est un peu une ite une maison... C'est pas idéal dans le sens où elle n'est pas chauffée mais tout de même les conditions climatiques ne doivent pas être celle de l'extérieur. Faut voir si il y a un minimum de chauffage, quelle est sa situation thermique....

    Pour le côté grange, là aussi, faut voir ce qui s'y passe. Si le mur contre le tien accueille des bottes de pailles c'est pas vraiment une priorité de le traiter, si il est côté porte et que le mur se prend le vent, t'es bon pour ITI sérieuse sur cette face...

    Citation Envoyé par poteau-mac Voir le message
    Si je comprends bien, pour réaliser une ITE il faut également isoler une partie des murs en sous-sol? (désolé, mais je n'ai pas encore pris le temps de regarder précisement comment se fait une ITE... je vais combler cette lacune rapidement...)
    [...]
    Donc l'ITE qui isole une partie enterrée des murs limite les ponts thermiques avec mon sol en granit...OK
    Question : si je réalise une ITE que sur une partie inférieure de la façade... il va y avoir une "marche" (de l'épaisseur de l'isolant) au milieu du mûr sur toute la longueur...?
    Oui, il faut considérer qu'il faut un bon mètre de terre pour se protéger du froid, sans doute 1m50 dans ton coin, plus si ta terre est en fait du granit directement
    donc d'une façon ou d'une autre il faut imaginer que tu dois obliger le flux de froid à faire un max de distance en contournement de matériaux isolants pour atteindre ta dalle.

    Si t'es en ITE sur toute la façade, il faut la continuer au max vers le bas et/ou à l'horizontal le long du sol (trottoir isolant) de sorte que tu trace un chemin assez long pour l'onde de froid afin de réduire au max son impact.

    Si t'est en ITI, isoler le sol est utile l'onde de froid passera presque directement de haut dessus de ton isolation extérieur des fondation sous ton ITI. L'idée c'est donc de faire remonter l'ITE si possible sur une bonne hauteur pour que l'onde de froid doive descendre entre ITE et ITI sur 1m, 1m50, 2m... en plus de le traverser. ça fait que le pont thermique devient plus le viaduc de Millau un jour de chassé croisé qu'un simple pont qui enjambe un autoroute désert en campagne: il existe mais tu le franchis pas comme cela!

    Au niveau intégration architecturale d'une ITE partielle, c'est à voir dans l'ensemble. Tu peux faire une marche cachée par quelque chose d'esthétique (chez moi je vois cela dans le prolongement d'une pergola...) tu peux opter par une pente progressive tout le long en isolant plus épais en bas et plus fin en haut et en lissant à l'enduit... Question de cohérence avec le global et de goût...



    Citation Envoyé par poteau-mac Voir le message
    [NDLR: à propos de la serre bioclimatique]
    Tout comme l'ITE, ce ne sera pas réalisable rapidement... mais surtout, compte tenu de la configuration de l'alignement du bâtiment avec celui des voisins à l'est (même s'il n'y personne qui habite pour le moment et depuis des années...), je ne suis pas persuadé d'obtenir une autorisation...
    En plus, esthétiquement parlant, j'ai peur de perdre quelque chose... Mais l'idée vient d'être planté (merci à toi) et mérite réflexion... le temps fera son ouvrage...
    Oui il y a sûrement quelque chose à perdre esthétiquement, le cachet intact de l'ancien certainement Après, ça peut être beau (faut oublier la saloperie de verrue en PVC blanc chère au 4ème âge actuel).
    Par contre, au delà de la facture électrique, ça peut offrir la perspective de moment sympas entre intérieur et extérieur quand il fait beau mais froid... Une boisson chaude en milieu d'aprem en mode bain de soleil avec vu sur la campagne enneigée sans les moufles, c'est possiblement sympa dans ton coin ça peut aussi permettre d'avoir quelques belles plantes impossibles à conserver sous ton climat normalement... (oranger, bananier, olivier, ...)

    Mais il est vrai qu'il faut bosser le projet architecturalement - avec l'idée du beau, de l'efficace et de l'abordable - et que c'est plus ou moins compliqué selon les lieux....

    Citation Envoyé par poteau-mac Voir le message
    je balance encore entre une hygro (avec des entrée d'air issu d'un air réchauffé au préalable façon puits canadien (par la grange en attendant un vrai puits)
    Réchauffer les entrées avec un puit canadien suppose aussi des réseaux.... Après c'est p-e plus simple effectivement si t'as une face extraction et une face insufflation dans la maison, t'as pas la contrainte de rammener tous les réseaux au même endroit. Mais si on va au bout de la réflexion, inutile de pousser et tirer l'air. Ce que tu envisage s'appelle une VMI® si t'enlève la VMC qui tire et que tu te contente de grouper les extraction vers un accès extérieur (et d'ailleurs les grouper n'est pas forcément pertinent ça fait un réseau à entretenir pour rien...

    Sauf si.... et là on boucle la boucle.... tu renvois tout ton air vicié dans la maison voisine pour la réchauffer et ainsi réduire les déperditions de ce côté
    Dernière modification par Vince44 ; 21/10/2013 à 09h53.

  36. #29
    Vince44

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Et sinon, tu nous ferais pas quelques photos de l'extérieur de ta maison?

    A+

    Vincent

  37. #30
    poteau-mac

    Re : inertie, isolation et ventilation dans bâti ancien réhabilité

    Bonjour,

    je reviens de la maison...
    Sur place, j'arrive mieux à me rendre compte... merci Mickele91 pour ta synthèse... je vais rapidement me renseigner auprès de la mairie pour l'ITE...
    Je vous remercie pour vos messages... qui me mettent du pain sur la planche


    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message


    De toute façon, c'est pas les mêmes conditions un bâtiment tampon (surtout si il est fermé) et le mur plein vent, p-e que dans ce cas, un enduit isolant au-dessus des bâtiments viendrait harmoniser les déperditions, à compléter par une ITI.

    Sur les faces dont il est proprio, l'inverse : ITE sérieuse et correction thermique intérieure...

    Vincent
    OK, je te suis sur ce point... Je pense faire une ITE quand ce sera possible... (les voisins ne devraient pas être trop "regardants", enfin, c'est au "pied du mur" qu'on le saura...) mais en face sud, je vais creuser l'idée de SK et chercher à conserver les linteaux et chaînages...


    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message

    je crois que j'ai oublié plus haut : ne pas prendre l'air neuf dans une grange attenante. Si c'est pus chaud, c'est que ça stagne et donc que c'est possiblement malsain (radon).
    Je me suis mal exprimé... au fond de la grange, tout en haut du pignon, il y a une petite ouverture. Je pensais aspirer l'air à l'extérieur, mais faire transiter l'air dans le tuyau d'aspiration à travers la grange "façon" puits canadien...

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Comment isoler encadrement fenêtres dans bati ancien
    Par allouis dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 9
    Dernier message: 01/02/2017, 16h22
  2. isolation laine de bois en extérieur sur ancien bâti crépi
    Par meilo dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 16
    Dernier message: 06/07/2012, 00h46
  3. aide au choix d'une ventilation dans un bâtiment ancien
    Par 2moustache2 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 19
    Dernier message: 20/06/2012, 01h08
  4. Chape et isolation sol dans bâti ancien
    Par jujule31 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/08/2011, 09h45
  5. isolation intérieure ou extérieure dans bati ancien
    Par trbp dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 26/12/2008, 11h14
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...