Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 59 sur 59

Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!



  1. #31
    tzigane1-1

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!


    ------

    Je ne comprends pas tout.
    Une cheminée dites-vous ? mais on parle de poêle.
    Rendement 30-40 % de quoi ?
    10 kg pour combien de temps de chauffe ?

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    bouilland2

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    re bonsoir du bois jeter dans la caves ,une cave définition cave mettre des bouiteille de vin ou des pattates ,bucher sert a metre du bois de chauffage difference entre les deux hydrométrie et apres quand je voie un tuyau verticale ou le bistre a couler provient ou du bois pas sec ou manque de tirage ,gainage ancrasser de bistres =une solution non legale mais déjà fait avec bon resultat metre un torchon humidifié de fuel en debut de gainage coté maison interieur et apres monté sur le toit et faire couler du fuel dans le gainage part le dessus ou il y du bistre et apres metre le feu de dans?????ou prevoir tuyau d orrosage en cas ou ,oui je suis pas fou mais je ai fait et le bistre va se consumer ,sa va fumé noir et tout le bistre va tomber,apres ramonage et nickel

  4. #33
    FabStryke

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Citation Envoyé par tzigane1-1 Voir le message
    Je ne comprends pas tout.
    Une cheminée dites-vous ? mais on parle de poêle.
    Rendement 30-40 % de quoi ?
    10 kg pour combien de temps de chauffe ?
    Oui c'était juste pour montrer qu'avec 3 bûches on obtient une bonne flambée, et normalement votre poêle devrait être plus efficace que ma vieille cheminée (qui a un rendement de 30-40: cela veut dire que seulement 30-40% des calories des bûches servent à chauffer la maison, le reste est perdu. Je pense que votre poêle a un bien meilleur rendement que ma cheminée.)
    La flambée dure chez moi environ 2 heures.

  5. #34
    FabStryke

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Citation Envoyé par bouilland2 Voir le message
    re bonsoir du bois jeter dans la caves ,une cave définition cave mettre des bouiteille de vin ou des pattates ,bucher sert a metre du bois de chauffage difference entre les deux hydrométrie et apres quand je voie un tuyau verticale ou le bistre a couler provient ou du bois pas sec ou manque de tirage ,gainage ancrasser de bistres =une solution non legale mais déjà fait avec bon resultat metre un torchon humidifié de fuel en debut de gainage coté maison interieur et apres monté sur le toit et faire couler du fuel dans le gainage part le dessus ou il y du bistre et apres metre le feu de dans?????ou prevoir tuyau d orrosage en cas ou ,oui je suis pas fou mais je ai fait et le bistre va se consumer ,sa va fumé noir et tout le bistre va tomber,apres ramonage et nickel
    Effectivement il reste aussi la piste du bois pas assez sec. Il m'est arrivé de brûler du bois trop humide : le feu prend très difficilement, de l'eau gicle sur le côté des bûches et ca ne chauffe pas des masses. Le mieux est d'avoir un humidimètre et avec ça vous serez fixée. Au dessus de 20% c'est pas terrible.
    Pour le bois, l'idéal est de stocker une ou plusieurs années de consommation d'avance. Perso, je me suis fait livrer au début du printemps et j'ai stocké côté sud et exposé au soleil tout l'apres midi. À partir du moment où ça s'est refroidi j'ai baché le bois. Résultat : des bûches bien sèches à 13-17% d'humidité.

    Par contre que personne ne suive la technique de bouilland2, c'est un truc à cramer sa maison (ce genre de feu peut monter à 1000°) ... Il y a les ramoneurs pour ce genre de problème ...

  6. #35
    tzigane1-1

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Bonjour,
    Pas de souci je ne suivrai pas le conseil de bouillant2.
    Quand je dis cave c'est pour dire que je mets mon bois à l'abri. Cet abri est situé sous la montée d'escalier c'est donc ouvert !!!
    Il n'y a pas d'eau qui suinte des bûches quand elles brûlent.
    Merci encore mais je pense qu'il n'y a que moi qui vais arriver à régler ce problème.
    J'aurais aimé des réponses de quelqu'un qui a le meme poele que moi. Tant pis !
    Je vous dirai si je suis arrivée à un meilleur résultat.

  7. #36
    bouilland2

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    bonjour tzigane ,trouver une personne qui a le meme appareil va etre difficile mais sa peu arrivée ,mais se que j ai marquet plus haut veut pas dire qu il faut en metre beaucoup(je parle pas en litres mais un peu )je l ai vue faire part des chaffage ,oui de metier ,pas des farlelus ,mais sais a fait quand il y a du bistre 1cm car un hérison n enlever pas le bistre mouler,aller a + et bonne chauffe

  8. Publicité
  9. #37
    yves35

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    bonjour,


    une solution non legale mais déjà fait avec bon resultat metre un torchon humidifié de fuel en debut de gainage coté maison interieur et apres monté sur le toit et faire couler du fuel dans le gainage part le dessus ou il y du bistre et apres metre le feu de dans?????ou prevoir tuyau d orrosage en cas ou ,oui je suis pas fou mais je ai fait et le bistre va se consumer ,sa va fumé noir et tout le bistre va tomber,apres ramonage et nickel
    ne serait il pas plus simple de dégoupiller une grenade offensive dans le conduit pour éviter un ramonage en règle

    yves

  10. #38
    tzigane1-1

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!


    On ne va pas lancer un début sur les façons illégales et dangereuse de ramoner.
    Sur les photos on voit des coulures, oui ! Elles datent de 10 ans quand le conduit de cheminée n'était pas isolé. Il se produisait de la condensation excessive entre le chaud de la gaine et le froid qui rentrait (par le haut) dans ce conduit. Sur les conseils d'un marchand de matériaux nous avons rempli le conduit de vermiculite (ou perlite). Depuis plus de coulure du tout.
    Les tuyaux ne sont pas si encombrés que ça par le bistre qu'on ne peut enlever. La suie qui s'accroche, elle, tombe facilement quand on la gratte.
    Quand on a isolé le conduit (boisseau) on a enlevé les longueurs de tuyaux pour remplacer par de la gaine. Donc cette gaine n'a jamais eu de coulures de bistre. Sur les tuyaux, je l'ai dit, les coulures, même intérieures, ne sont pas épaisses et n'obstruent pas du tout.
    Alors, on va essayer de réduire la partie horizontale en mettant deux coudes à 45° ce qui fera un tuyaux vertical mais oblique. Et puis peut-être que je ne veux pas brûler trop de bois. Économe par la force des choses !!
    J'ai tellement entendu dire que c'est poeles étaient miraculeux que j'y croyais !! J'ai entendu dire qu'ils chauffaient au point d'être en tee-shirt, d'être obligé d'ouvrir les portes, et même le tirage fermé !!!!!
    Mais entre ce qui se dit ..... et la vérité.... j'ai appris à voir la différence.
    Merci encore

  11. #39
    bouilland2

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    il est vrai que cet appareil doivent chauffer car toute en fonte ???? mais la fonte est long a produire la chaleur mais elles reste plus longtemp ,aujourd hui on trouve des poele avec moin de fonte et plus, de ceramique,mais les poeles avant avais un rendement pas aussi elever ,votre poele comme je vous ai dit hier il faut le faire tirer ,maintenant les on dit??????

  12. #40
    KroM67

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Bonjour,

    bouilland2, merci de relire la charte du forum et notamment le point n°13, et faire un effort rédactionnel, vos interventions sont particulièrement pénibles à relire.

    KroM67 pour la modération

  13. #41
    tzigane1-1

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Fonte norvégienne de plus qui doit être meilleure !! Poêle fabriqué en Norvège !! c'est écrit sur le poêle, fonctionnant en double combustion ! peu de cendre fine comme de la farine !
    La marchande de poêles Jotul, près de là ou j'habite, m'a dit qu'elle n'avait pas enlevé ses cendres depuis 3 semaines. Ce ne doit pas être son moyen de chauffage principal !! Voilà, les gens ne disent pas tout ! alors quoi croire ??
    Moi j'en enlève un peu (un tiers de seau en fer, environ) tous les 3 jours.
    Ces poêles sont très particuliers puisqu'ils n'ont pas de cendrier et que le bois brûle très bien sur une épaisseur de cendres. C'est obligatoire de laisser une couche épaisse de cendre pour un très bon rendement.

  14. #42
    KroM67

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    tzigane 1-1, la conception de votre poêle n'est pas en cause, il y a visiblement un problème de tirage.
    Conduit et/ou poêle encrassés, construction récente à proximité qui réduit le tirage de la cheminée, etc...

  15. Publicité
  16. #43
    barzizan

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Bonjour,
    j'ai ce poêle Jotul 118 N depuis 1991(le modèle avec la porte pleine à l'avant).
    Pour contrôler votre tirage, rien de plus simple. Ouvrez doucement et entièrement la porte avant, la fumée ne doit pas sortir par la porte
    et ceci au Ralenti ou en Réglage de croisière.

    Autre contrôle: en cours de ramonage, sortez à l'extérieur vous devez apercevoir l'hérisson sortir de la cheminée.

    Je consomme actuellement entre 10-12 stères de bois par an (hiver + inter-saisons).

    a+

  17. #44
    bouilland2

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    depuis le debut se qui cloche est les tuyaux depart poele a bois jusqu au gainaige ,angle de tirage non conforme

  18. #45
    tzigane1-1

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Ah enfin quelqu'un qui a le même modèle.
    J'ai l'impression que les anciens propriétaires de mon poele avaient changé la porte. Mais là n'est pas le problème.
    Quand j'ouvre la porte pas de fumée qui sort, il tire donc bien.
    Mon fils est en train de nettoyer la gaine avec le hérisson, et il n'est pas sorti beaucoup de suie, seulement quelques poignées. Une suie pas collée, poudreuse, fine. Normale !
    Les tuyaux sont très propres je les avais nettoyés il y a quelques jours.
    A la sortie, sur le toit, c'est cimenté tout autour de la gaine, un ciment légèrement en pente pour l'écoulement de l'eau. Tout est fait en règle
    Nous tirons vers l'avant la partie verticale du tuyau, nous poussons le poele jusqu'au socle de la cheminée.

    Je me rend compte, de plus en plus, que je ne veux pas brûler trop de bois.

    Mon fils avait acheté une coupe à la mairie, il n'a pas été gâté par le tirage au sort .... pas beaucoup de bois sur la coupe.
    Je ne sais pas combien il y a de bois coupé, entassé sur le terrain depuis deux ans ou plus.
    Je compte par kg et par jour, à quelque chose près,
    je pèse une bûche et je compare avec les autres, plus petites ou plus grosses, je fais un calcul approximatif.
    Par contre je ne vais plus le laisser s'éteindre la nuit car ça met du temps a repartir chaque jour. Tant qu'il ne gelait pas je pouvais me permettre de ne pas consommer de bois la nuit, et puis plus de sécurité aussi !
    Barzizan comment procédez-vous pour la nuit ?
    Laissez-vous un peu de tirage ouvert en chauffe "de croisière" ?
    Comment le feu réagit-il ? flammes moles, tranquilles ou attisées par l'air ?
    On va y arriver !!
    Dernière modification par tzigane1-1 ; 27/12/2013 à 16h32.

  19. #46
    tzigane1-1

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Un stère correspond à combien de kg ? entre 500 et 700 je crois ? on dit que ce n'est pas un moyen de calcul juste .. on le dit.
    Vous chauffez combien de pièces ? maison neuve ? ou ancienne et bien isolée ?
    A côté du poele est-il possible de rester ou pas ?
    Merci ....

  20. #47
    barzizan

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Bonjour,
    Tzigane, si ce n'est déjà fait recouvrez d'une tôle ou d'un polyane votre bois dans le terrain.

    Pour revenir à votre poêle, en effet la porte à bien pu être changée.
    Votre installation (photo) ne me choque pas plus que çà ! j'y reviendrai...

    Est-ce que le bois que vous utilisez à bonne réputation ?

  21. #48
    tzigane1-1

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Bonsoir Barzizan,
    Et non, sur le terrain le bois n'est pas couvert, le tas éparpillé ! Je vais le chercher avec ma voiture une fois par semaine et ces derniers jours une pluie incessante et forte.
    Les conditions ne sont pas au top ! Mais ...... je pense qu'un bois est dit sec lorsque c'est la sève qui a séché, l'eau que ce bois reçoit par la pluie c'est moins important.
    Ici, dans le Gard, nous avons du soleil, du vent ....
    Je comprends, maintenant, que mon installation est bonne, le poele bonne marque, bonne qualité, bon état .... ne reste que la quantité de bois utilisée. Et c'est là que doit se situer le problème !!
    Je le redis j'ai trop pensé que ce poele était miraculeux, qu'il chauffait comme un fou tout seul !!!
    Je suis d'une famille modeste, nous avons toujours tout économisé .... et puis il y a la pénibilité de se chauffer uniquement au bois ! l'âge qui arrive !
    Une pièce de 25 m² est tempérée avec un convecteur (il y fait entre 15 et 17°)
    La pièce où est le poele fait aussi 25 m² mais avec une hauteur de plus de 5 mètres car mezzanine (pareil entre 15 le matin et 18° le soir mais tout dépend de la température extérieure aussi) pour l'instant pas de gros froid !!
    La cage d'escalier qui part de cette pièce est fermée par deux rideaux épais et les deux chambres et la salle de bain à l'étage ne sont pas chauffées du tout.

    Merci à vous tous qui avez donné vos avis, vos conseils .....
    Dernière modification par tzigane1-1 ; 27/12/2013 à 21h16.

  22. Publicité
  23. #49
    tzigane1-1

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Oublié de dire à Barzizan que le bois est du chêne vert et blanc d'ici (Gard) coupé par mon fils, une partie il y a 3 ans et une autre partie il y a 2 ans.

  24. #50
    FabStryke

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Bonsoir,

    A priori votre problème serait un tirage trop faible.
    Toutefois le séchage du bois est très important, un dernier conseil à ce niveau : récupérez des palettes et rangez les bûches sur ces palettes, dans un endroit de préférence exposé au vent et le plus exposé au soleil. Dès le retour de l'automne bâchez le bois. Je procède de la sorte pour la première fois et mon bois est enfin bien sec, cela se ressent bien sur la facilité d'allumage et la puissance de mes flambées.

    Bon courage et tenez nous au courant sur la suite.

    Cdt.

  25. #51
    yves35

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    bonsoir,,

    pour le séchage du bois , tentez de mettre du bois du dehors (ce n'est pas raisonnable de le laisser à la pluie) contre ou autour du poêle pour évaporer le plus possible d'humidité . Je le fais pour du bois de 6 mois pour ma cheminée ouverte et ça améliore les choses (mais c'est moins bien que du bois sec à cœur ). Il faut toujours en avoir d'avance et celui qui est dehors il faut le ranger et le couvrir de la pluie directe

    sinon pour évaluer votre installation il y a le lien que palus a mis dans un fil voisin:
    http://chemineesdefauts.blogspot.fr/

    yves

    il y a ça aussi:
    La pièce où est le poele fait aussi 25 m² mais avec une hauteur de plus de 5 mètres car mezzanine (pareil entre 15 le matin et 18° le soir mais tout dépend de la température extérieure aussi) pour l'instant pas de gros froid !!
    une mezzanine c'est pas terrible si on a besoin de se chauffer
    Dernière modification par yves35 ; 28/12/2013 à 00h32.

  26. #52
    tzigane1-1

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Bonsoir,
    Je viens donner des nouvelles.
    Le ramonage n'était pas nécessaire mais c'est fait et c'est bien. La partie horizontale du tuyau a été raccourcie en poussant le poele contre la cheminée et en amenant le tuyau vertical vers le poele (la gaine après lui a un peu de souplesse). Il n'y a plus la contre pente. Mais ce n'était pas là le problème.

    J'avais raison de souhaiter dialoguer avec une personne se chauffant avec ce modèle car il faut le faire fonctionner sans arrêt même la nuit. Tout mon problème était là !!
    Il met au moins 4 heures à se mettre "en chauffe" il est donc primordial de ne jamais le laisser s'éteindre.
    Il fait autour de 20° dans la pièce et c'est constant, c'est confortable.
    Je n'avais jamais fait marcher un feu continu, maintenant je comprends tout.
    Voilà, je tenais à le dire car je vous ai assez embêtés avec mes "soucis".
    Dernière modification par tzigane1-1 ; 29/12/2013 à 20h50.

  27. #53
    bouilland2

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    bonsoir tzigane , si dans votre village vous connaissez une personne qui pourrait vous donner une brouette de bois bien sec et faire un essaye sur une journée vous aller voir la difference de chauffe ,car voir bois est mouiller et n a aucun rendement
    bonne soirée

  28. #54
    pueblo

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    bonsoir
    bien sûr il faut "déjà" du bois sec = bois coupé et fendu de 2 ans ET bâché pour ne pas prendre la pluie
    en suite tirage à 1/2 en fonctionnement
    ça n'a rien à voir mais tes tuyaux sont montées à l'envers :la partie mâle qui vient de "l'entonnoir" devrait renter dans la partie femelle du tuyau;ce qui aurait évité les coulures mais ça n'a aucun effet sur le tirage ou le fonctionnement
    d'autre part pour chauffer 125 m3 dans une maison(isolée ou pas ?) il faut quand même pas mal de bois
    quelle est la taille et section de tes bûches?

  29. Publicité
  30. #55
    bouilland2

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    et le tuyau pourrai avoir un plus gros diamètre depuis le départ ,du meme diametre que le gainage

  31. #56
    tzigane1-1

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    J'irai rassembler le tas éparpillé dehors et le couvrir. OK.
    Il n'y a pas d'autre façon de relier les tuyaux diamètre 125 à la gaine plus grosse qu'avec cette pièce (entonnoir). Un marchand de poeles Jotul m'a dit que c'était bon comme c'était.
    Les coulures se faisaient avant qu'on installe la gaine et qu'on isole le boisseau avec la perlite. Plus de coulures du tout maintenant.
    Je sais qu'il faut refendre les bûches trop grosses mais on fait comme on peut quand personne est là pour le faire
    J'ai, heureusement, tous les diamètres dans les sections de bûches ! donc je mets des petites pour aider les grosses à brûler.

  32. #57
    miguel88

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Citation Envoyé par tzigane1-1 Voir le message
    Bonsoir,
    J'avais raison de souhaiter dialoguer avec une personne se chauffant avec ce modèle car il faut le faire fonctionner sans arrêt même la nuit. Tout mon problème était là !!
    Il met au moins 4 heures à se mettre "en chauffe" il est donc primordial de ne jamais le laisser s'éteindre.
    Il fait autour de 20° dans la pièce et c'est constant, c'est confortable.
    Je n'avais jamais fait marcher un feu continu, maintenant je comprends tout.
    Voilà, je tenais à le dire car je vous ai assez embêtés avec mes "soucis".
    Non un poêle comme le tien en fonte de 150 kg ne met pas 4H avant d être bien chaud et de diffuser si tu y mets du bois sec et bien refendu 10 CM de diametre maximum ..
    le feu continu est tres polluant et ne chauffe quasi pas car j imagine que pour passer la nuit tu fermes le tirage du poele au mini , cette pratique est à procrire
    Dernière modification par miguel88 ; 30/12/2013 à 12h19.

  33. #58
    bouilland2

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    le marchand de chez jotul devait avoir les mains dans les poches car metre du papier alu pour faire l etanchéité bravo

  34. #59
    PierreM68

    Re : Jotul N 118 qui ne chauffe pas !!

    Bonjour,
    Jotul_118N_Moule_pour_Plaque_laterale_fonte.JPGJe possède un poêle Jotul modèle 118N (motifs décoratifs = cabane, élans, arbres, bûcherons etc.) et un autre, le modèle F 118CB dit « Blackbear » (motif = ours marchant dans un cercle) qui est le modèle équivalent mais plus récent. Je ne connais pas de meilleurs poêles, et j’ai fait quantité de recherches avant de les acheter (d’occasion) !
    Le seul défaut du 118N réside en ses plaques internes suspendues à 2 seulement des 3 ergots supérieurs (en principe ceux du milieu et de l’avant le foyer est le plus fort en température) qui doublent incomplètement les parois latérales, sont trop fines (env. 5 mm) et donc gondolent au bout d’une à trois années de chauffe.
    J’ai fait des moules en contreplaqué de 12 mm (schéma en PJ) représentant des plaques doublant la totalité des parois latérales et s’accrochant sur les 3 ergots supérieurs. Je transmets ces plaques-moules (schéma joint) à la fonderie de Molsheim près de chez moi et elle me coule de la fonte (prévue à cet usage) dessus (en mettant très probablement du sable sur les plaques en bois).
    Je récupère alors 2 plaques de fonte faites sur mesure de 12 mm d’épaisseur qui doublent entièrement les parois latérales en longueur comme en largeur et pèsent chacune 16 kg. Ça coûte environ 400 € (au lieu de 160 € environ pour les 2 plaques d'origine) mais ça fera la vie du poêle et même plus pour un autre usage éventuel. Elles accumulent plus de chaleur et permettent un meilleur rayonnement dans le temps, même si ça ne peut en aucun cas égaler les performances d’un poêle en faïence de ce point de vue.
    Mais l’inconvénient de ces derniers est l’inertie dans l’autre sens : un temps fou est nécessaire pour chauffer d’abord le poêle en lui-même ! Ce type de poêle ne convient pas aux gens absents de chez eux la journée.
    L’acier convient aux résidences secondaires car on peut chauffer brutalement en quelques minutes.
    La fonte (= les Jotul) ne peut être montée aussi brutalement en température dans un local très froid au risque de fendre ou d’éclater, mais ça chauffe tout de même assez vite après avoir laissé tiédir le corps du poêle en démarrant avec mesure. C’est un bon compromis entre le poêle en faïence et celui en acier, y compris en ce qui concerne le prix, et c’est le plus polyvalent.

    Cela étant dit, je me permets de résumer, voire corriger ou faire quelques remarques au sujet de certains propos qui ont été tenus précédemment :

    1) Le bois (je parle du chêne sessile dans les Vosges et de conditions idéales, mais les durées sont variables suivant les essences et les emplacements) doit être stocké ainsi :
    - Empilé aux courants d’air en plein soleil et non couvert la 1ère année (aide à l’évacuation des tanins)
    - Couvert (bâches ou tôles) uniquement sur le dessus dans les mêmes conditions pendant 3 à 4 ans (plus ne fait pas de mal)
    - Une fois scié, jamais dans un local sombre et humide (cave…), plutôt rester dehors couvert au-dessus seulement, jamais par les côtés, les courants d’air devant pouvoir agir, ne pas « étouffer » le bois, mais tout de même à l’abri des intempéries latérales. Un grenier sec convient aussi, ou une grange pas trop humide.
    - Si les bûches viennent de l’extérieur et même si le bois est dit « sec », il reste à l’hygrométrie du lieu de stockage ! Donc avant de les mettre dans le poêle, stocker une petite réserve de 2 à 5 jours sur un bûcher à côté et en dessous du poêle (possible avec les Jotul 118) en cours de chauffe : on verra les bûches fendre et donc perdre encore de l’humidité. De mémoire, je passe ainsi de 20-22 % à 15-17 % d’humidité (sur bois brut, attention à ne pas prendre un humidimètre sur bois sec destiné aux charpentiers ou autres) avant d’enfourner, ce qui est énorme.
    Quand la réserve sous le poêle est consommée, y remettre des bûches du bûcher et quand le bûcher est vide, le remplir immédiatement : la réserve restante sous le poêle Jotul 118 laisse environ 3 jours à celles du bûcher nouvellement mises pour « craquer ».

    2) Je consomme 16 stère par an (de juillet N à juin N+1) dans le massif vosgien à 600 m et un chalet isolé aux laines de roche et de verre datant de 1989, sachant qu’il y a déjà tassement de l’isolation et donc moindre performance. Rez-de-chaussée en dur (agglos de 30) doublé de lambris et isolé par laine de verre à l’intérieur.
    La quantité utile à mesurer est la consommation annuelle qui détermine le coût annuel du chauffage : chez moi, on chauffe entre septembre et mai selon les années (période principale : octobre à mi-avril).

    3) Avec un Jotul 118N ou F 118CB, je sors les cendres en trop tous les 15 jours à 3 semaines si je chauffe en continu, ce qui a été dit est donc bien possible, évidemment avec du bois bien sec

    4) Tuyaux de raccordement au conduit de cheminée (sorties encore en 125 sur les Jotul cités) : contrairement à ce qu’on pourrait penser et à ce que j’ai pu lire, ils sont à l’envers quand les parties femelles sont en bas et que les mâles viennent dedans depuis le haut. En effet, il faut que l’on voie si ça bistre pour contrôler ce phénomène et le stopper en augmentant le tirage et donc la chauffe (y compris en continu la nuit et tant pis s’il faut rallumer le matin). Impossible si le liquide coule dans le poêle (ce qui peut pourrir la fonte notamment de la buse de sortie avec le temps) et ne sort pas par les jointages de tuyaux quand les parties mâles viennent du haut dans les femelles en bas.
    Les tuyaux de raccordement du poêle au conduit de cheminée ne posent généralement pas de problèmes : j’ai 3 coudes à 90°, 110 cm de tuyau vertical et de l’horizontal sur 80 cm avec un excellent tirage.
    Les « normes » n’autorisant peut-être que 2 coudes à 90° au maximum, je ne sais plus, mais peu importe.
    Incliner un peu les tuyaux pour avoir le moins possible de partie horizontale : augmente peut-être un peu les capacités de tirage, mais pas déterminant si le conduit de cheminée est efficace.
    Quant à la saleté dans les tuyaux, si elle glisse dans ce cas vers le bas en admettant qu’elle soit sèche et non collante, elle forme une obstruction plus rapide en sortie de buse d’évacuation des fumées du poêle puisqu’elle s’y accumule, plutôt que de rester répartie sur une plus grande longueur de tuyau si on conserve les parties horizontales. Je ne vois pas le gain à ce sujet.

    5) Chauffage en continu : il est toujours officiellement proscrit par les fabricants de poêles car il est vrai que le feu au ralenti produit inévitablement de la condensation et donc de l’eau, du bistre etc.
    Ce phénomène est fortement atténué si le conduit de cheminée est isolé.
    Dans la pratique, beaucoup chauffent en continu sans que cela ne pose de vrais problèmes pour éviter de rallumer le feu au matin.
    Mais par grand froid, c’est aussi pour ne pas perdre trop de chaleur durant la nuit, sachant qu’alors, le tirage reste toujours un minimum vif, même si presque fermé ; donc ça ne devrait pas trop bistrer avec du bois sec.
    En intersaison, c’est plus délicat et il vaudrait mieux bien charger en fin de journée mais laisser le tirage un peu ouvert, ou ne pas réalimenter avant de se coucher s’il fait assez doux , puis rallumer le matin.
    Je fais personnellement du feu en continu durant toute la période de chauffe et n’ai du bistre que dans la partie supérieure de mon conduit de cheminée en cube béton de 20 x 20 cm, chemisé en inox simple paroi de 150 mm (les 2 ou 3 derniers mètres, à partir de là où il arrive dans la partie froide de la maison sous le toit). Ça ne pose pas de problème réel, il faut ramoner selon les besoins (une fois l’an suffit chez moi) pour éviter le rétrécissement du conduit, voire la formation d’un bouchon.

    6) Brûler sa cheminée pour la nettoyer : efficace, mais effectivement très dangereux et à éviter.
    Je l’ai fait exceptionnellement à cause d’un bouchon trop dur à casser (nid de frelons). Précautions : on allume par le haut et jamais en bas !
    Pourquoi ? Si on allume à la base et que le conduit est bistré sur tout le long, le feu va monter en hurlant avec un tirage maximal, même si on ferme la porte de ramonage du bas et le tirage du poêle, et la température peut être énorme (certains disent 3000 °C) et provoquer l’incendie de la maison.
    Vieille cheminée épaisse en briques : ça peut résister, mais risque de fissuration.
    Cheminée en blocs de béton ou de terre cuite : fort risque de fissuration, plus encore avec la terre cuite.
    Conduit en inox, isolé ou non : risque de détérioration par déformation liée à la surchauffe. Ou modification des caractéristiques de l’inox qui ne sera précisément plus inoxydable et donc pourra rouiller par la suite.
    S’il s’agit d’un conduit de chemisage à l’intérieur d’une cheminée en briques ou blocs, allez sortir de là des mètres de tuyaux déformés !
    Donc, si on y tient : bouchon de papier journal imprégné de mazout à 1, 50 m de la sortie en haut puis allumer.
    Jamais autre chose que cet hydrocarbure gras et peu explosif !
    Le feu devrait d’abord brûler le bistre en montant, puis éventuellement en descendant progressivement, sinon rallumer un bouchon 1, 50 m plus bas que le 1er bouchon (à présent consumé avec le bistre d’au-dessus) toujours en partant du haut.
    Le principe est que comme le feu monte d’abord, une fois qu’il descend, il ne peut brûler que de petites quantités et surface de bistre à la fois puisque le bistre au-dessus du ou des bouchons qu’on met au fur et à mesure si le feu ne veut pas descendre est déjà brûlé.
    Si ça commence à s’emballer et qu'on veut tenter d'éteindre, boucher la sortie de cheminée pour étouffer le feu met sous pression et fait risquer la fissuration, voire l’explosion du conduit…
    Si le feu ne fait que commencer et si on bouche par petits moments (1 ou 2 minutes) pour ne pas induire trop de pression, il peut éventuellement s’éteindre, mais reprend souvent avec le retour d’air, donc d’oxygène, quand on débouche (ce qui provoque par ailleurs comme un dégazage de pot d'échappement de diesel, donc ne pas avoir la figure au-dessus ou trop près de la sortie à ce moment-là !)
    Injecter de petites quantités d’eau pour ne pas créer de choc thermique mais seulement de la vapeur d’eau qui étouffera le feu peut fonctionner. Le mieux serait que la vapeur d’eau vienne du bas.
    Il existe par ailleurs peut-être des poudres…Le sable est efficace sur un foyer, mais le jeter dans le haut de la cheminée est inefficace s’il tombe au fond immédiatement ; sur un bouchon enflammé qui va le retenir un moment au moins, pourquoi pas ?
    Bref, sans les pompiers, le feu de cheminée ne s’arrête souvent que de lui-même, si on a la chance qu’il se soit limité au conduit de cheminée…
    Il existe des produits à mettre dans le foyer du poêle censés assécher le bistre de la cheminée avant ramonage, cette méthode (dont je ne connais pas l’efficacité) est plus prudente.

    7) Que la sortie de sa cheminée soit pareille que chez les voisins ne signifie pas forcément que si ça marche bien chez eux, ça doive être pareil chez soi, car les courants d’air passant par son toit peuvent être différents, et donc le tirage de sa cheminée aussi (problème d’une zone en surpression ou turbulence). Il est normalement imposé un dépassement de la cheminée d’au moins 40 cm par rapport faîtage du toit, la sortie des fumées devant se faire sans qu’un obstacle ne fasse écran ou perturbe le tirage.
    Mais là-encore, entre la norme et les possibilités de la pratique, il peut y avoir des exceptions parfaitement fonctionnelles, et si ça marche…J’ai 2 conduits bien en dessous et éloignés de la faîtière : aucun problème, sans doute grâce à des courants favorables et ce quel que soit le temps. Sur un de ces conduits, celui en inox double isolé, je dois cependant laisser le tirage du poêle plus ouvert, ce qui signifie que ma cheminée aurait plus de tirage si j’en augmentais sa hauteur. Mais je compense avec le tirage du poêle.


    8) J’ai déduit à la lecture des problèmes rencontrés par Tsigane 1-1 et des réponses déjà apportées que ses problèmes ne venaient pas de son installation, mais du degré de siccité insuffisant de son bois de chauffage et du fait qu’elle fermait éventuellement trop le tirage à la porte de son poêle.
    Je ne vois pas le rapport entre l’amélioration du fonctionnement de son poêle et le fait qu’elle soit passée au feu continu ; je pense simplement que parce qu’elle chauffe en continu, son local ne se refroidit plus autant la nuit et donc se réchauffe plus vite le matin en réalimentant le feu.
    Il n’est en aucun cas normal que son Jotul « mette au moins 4 heures à se mettre "en chauffe" » et reste longtemps « froid » en le démarrant à froid : seul du bois trop vert peut provoquer cela.
    Les miens chauffent bien au bout de 15 à 20 minutes environ et même plus vite par temps froid ; impossible de toucher encore le corps du poêle après ce délai !
    Même si le tirage est faible, tant qu’il y a de la flamme, le poêle devient chaud un minimum et même si la flamme « part dans la cheminée » (forcément par excès de tirage), ce n’est pas sans chauffer le corps du poêle avant et plus encore dans ce cas le tuyau de raccordement au conduit de cheminée qu’on ne peut plus toucher tant il devient brûlant.
    En tout cas son Jotul n’y est pour rien, le fonctionnement de ce genre de poêle étant on ne peut plus simple et efficace. Je chauffe pour ma part confortablement tout mon chalet moyennement isolé avec un seul Jotul 118 (ancien ou nouveau modèle de 8 KW en moyenne et 10 KW maxi idem), soit 150 m² ou 352 m3 avec 16 stères par an en moyenne. Je passerais sans doute à 18 à 19 stères si les hivers redevenaient plus rigoureux (longues périodes inférieures à – 8°C).

Sur le même thème :

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Jotul fs 350
    Par resa dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 11/08/2017, 16h44
  2. Déflecteur Jotul FS 350
    Par quidonc dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/10/2011, 09h34
  3. jotul fs 121 6-9 kw
    Par zeell dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/11/2009, 17h16
  4. Jotul F500
    Par LOCO1994 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 13
    Dernier message: 14/02/2009, 19h41
  5. jotul f 602 n
    Par zeeg dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/11/2008, 12h56
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison