Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Chauffage au sol électrique année 70s utilisé en base



  1. #1
    ykz69

    Chauffage au sol électrique année 70s utilisé en base


    ------

    Bonjour à tous,

    Je suis actuellement à la recherche d'un nouvel appartement (achat). Concernant le chauffage, je suis un partisan des chauffages individuels, car j'aime avoir le contrôle sur la température de mon logement et je déteste par dessus tout avoir trop chaud.
    J'ai repéré un logement qui me plaît et correspond a priori à tous mes autres critères. Je pensais également que le chauffage était individuel car j'ai constaté la présence de convecteurs sur les photos (à vite remplacer par de bons radiateurs à inertie fluide ou fonte!). Comme je m'étonnais des charges par ailleurs élevée, l'agent immobilier m'a indiqué que l'immeuble disposait d'un chauffage collectif électrique par le sol mais que celui-ci ne chauffe les appartements qu'à 16°, le complément étant à la charge de chaque occupant (et donc réalisé par convecteurs dans l'appartement qui m'intéresse). L'immeuble date du milieu des années 70s (avant la fameuse loi de 78).
    Bien que je n'ai pas d'expérience perso, j'ai une médiocre opinion des chauffages par le sol de ces années là. Il m'arrive d'avoir les jambes lourdes et je supporte mal la chaleur donc a priori ce mode de chauffage est rédhibitoire pour moi. Toutefois, je me demande si ces inconvénients sont "gommés" du fait de l'utilisation comme chauffage de base (T<16°C) uniquement. Est-ce que cela va réduire la température du sol?
    Pouvez-vous me donner des avis/conseils là-dessus? Je dois visiter l'appartement vendredi, que puis-je faire pour me faire une idée à part toucher le sol?

    merci de vos retours!

    -----
    Dernière modification par ykz69 ; 06/01/2015 à 11h31.

  2. Publicité
  3. #2
    wizz

    Re : Chauffage au sol électrique année 70s utilisé en base

    On n'en sait rien, parce que ça dépend de la conception de cette dalle chauffante et pas forcement de la température de la pièce

    Suppose qu'on a une puissance électrique de 100W/m².
    Chaque m² a une puissance de chauffe de 100W
    Ce m² peut très bien avoir:
    -100 résistances électriques de 1W. Une résistance pour chaque carré de 10cm de côté
    -4 résistances électriques de 25W. Une résistance pour chaque carré de 50cm de côté
    -1 résistance électrique de 100W. Une résistance pour chaque carré de 1m de côté

    ....ou encore 1 résistance électrique de 400W. Une petite résistance pour chaque carré de 2m de côté, posée au centre. Tu auras donc très chaud juste au-dessus, et froid plus loin
    De même, une résistance peut alterner 1 seconde en marche pour 3 secondes en arrêt. La puissance est quasiment de 100W, lissée par l'inertie de la dalle
    Mais cette résistance peut aussi fonctionner pendant 15 minutes avant de s'arrêter pendant 45 minutes. La puissance moyenne sera aussi de 100W, sauf que tes pieds auront très chaud lorsque ça chauffe, avec une puissance 400W concentrée sur une faible surface de la dalle

    Bref, une température consigne de 16°C n'est pas une garantie, si tu ne sais pas comment a été construite cette dalle.

  4. #3
    ykz69

    Re : Chauffage au sol électrique année 70s utilisé en base

    En effet, c'est bien pour ça que je pose la question!
    L'idée est de demander si des gens ont un expérience de ce type de logement où le chauffage au sol n'est utilisé qu'en base. En soi, ceci n'est pas du tout une garantie concernant la température du sol. MAIS j'imagine que les logements construits à la même époque ont tous peu ou prou conçu selon les mêmes principes. C'est pour cela que je souhaite avoir des avis de personnes habitant le même type de logement ou des personnes connaissant les chauffages au sol électrique type année 70, qui sauraient me dire si a priori le sol sera "trop" chaud ou non.
    En clair, je recherche un avis qualitatif et non quantitatif.

    Merci quand même pour ta réponse.

  5. #4
    lustiot

    Re : Chauffage au sol électrique année 70s utilisé en base

    Salut,

    J'ai habité quelques années dans un appartement chauffé exactement de cette manière (livré au tout début des années 80 ça doit être le même système).
    Une base qui tenait l’appartement à une certaine température (environ 14°C en théorie) et un appoint par radiateur individuel pour que chacun puisse ajuster et payer en fonction de sa conso.

    Problèmes dans ce genre système sur une copro :

    - il arrive que des parties de circuit tombe en panne, dans ce cas pas moyen de réparer (si cela vient de la résistance qui est noyée dans la dalle)... une partie des pièces n'est plus chauffée mais le comptage est rarement individuel... donc celui qui a un chauffage qui fonctionne mal paye autant que les autres...

    Je te conseillerais d'utiliser un thermomètre infra rouge ou de surface durant la visite pour vérifier son bon fonctionnement sur l'ensemble du logement (en ce moment c'est le moment de faire le test... une visite pieds nus fera aussi l'affaire à défaut de thermomètre ... dans mon immeuble toutes les zones n'étaient pas chauffées par ce système (pas la cuisine et les toilettes ni les couloirs) c'est aussi le moment de le vérifier

    - la régulation de ce type de chauffage est souvent collective et pas forcément bien pensée avec les problèmes que cela pour engendrer... chez moi il y avait une sonde de température extérieure placée au sud résultat le chauffage se coupe quand le soleil donne bien en hiver à 14h... les gens au nord se caillent car ils sont sur la même régulation... une sonde au nord et les gens du sud doivent ouvrir les fenêtres, du coup à l'AG suivante ils demande à se que la consigne soit baissée (car ils payent des charges pour rien) et l'hiver suivant on se caille au nord (dans tous les cas ceux situés au nord sont perdants !

    - comme la dit wizz, selon la conception de la dalle les résistances peuvent être plus ou moins puissantes et plus ou moins séparées ce qui jouera sur le ressenti... se renseigner sur la conception mais personnellement je n'avais eu l'information que bien après... mais globalement si la dalle est assez épaisse on ne ressent pas de différence entre 2 boucles...

    Donc se renseigner sur l'emplacement de la sonde de température extérieure, la sonde intérieure, la température de consigne, l'orientation de ton logement, la conception de la dalle chauffante (un circuit de comptage collectif ? par blocs d'appartement, une régulation collective ? par zone en fonction de l'orientation ?) ça m étonnerait que ton agent ait l'info... le syndic de copro peut être... mais ça vaut le coup de poser la question AVANT de signer..
    Les charges c'est pour la vie dans ce genre d'immeuble car les installations électriques des logements (individuels donc) ne sont souvent pas dimensionnées pour accueillir des radiateurs individuels servant de chauffage PRINCIPAL.. du coup personne ne voudra jamais arrêté le chauffage collectif pour que chacun paye au réel.

    Dans mon cas la barre de l'immeuble était pile poile Est / ouest se qui faisait que la moitié de la copro était plein sud et l'autre moitié plein nord... et la régulation et la consigne était fixée par entrée pas de pot j'étais au nord car aurait pu être pire j'aurais pu être au RDC (posé sur un vide sanitaire ventilé et non isolé, on avait l'impression que le chauffage au sol ne fonctionnait pas chez mes voisins)...


    Pour revenir sur le ressenti, je n'ai jamais eu de sensation de surchauffe comme je peux en avoir avec des planchers chauffant modernes avec une consigne trop haute (on a beau la baisser et ouvrir les fenêtres il continue de faire "chaud" pendant un certain temps... ou comme dans des immeubles des années 70 avec des bons vieux radiateurs en fonte mais un réseau tellement important à chauffer que les consignes de soertie de la chudière sont démentielles (radiateurs fermés il fait trop chaud dans la première barre d'immeuble) et on crève de chaud... et on paye pour qu'au bout du réseau ils aient 19°C... chez moi je n'ai jamais eu besoin d'ouvrir les fenêtres avec ce système...

    Personnellement pour avoir "visiter" pas mal de voisins à l'époque ce type de chauffage était pile poil pour les appartements au sud qui n'utilisaient quasiment pas d'appoint (il suffisait de comparer les index des compteurs pour s'en rendre compte) par contre en étant au nord j'aurais pas cracher sur 2 ou 3 degrés de plus pour gagner en confort (car un radiant de 1500W pour une pièce de 30 m² c'était pas très homogène comme chaleur...

    Résultat des courses j'ai auto-construit ma maison bioclimatique

    Je te conseillerais donc d'y aller au culot et de tenter ta chance en demandant leur avis à des éventuels futurs voisins (car eux seuls pourront te donner un ressenti dans cet immeuble)
    si l'appartement n'est pas habité au moment de la visite il y a de fortes chances pour que les appoints soient coupées, ça te donnera une idée du ressenti, n'hésites pas à te mettre en chaussette ou pied nu pour te faire une idée du bon fonctionnement de l'ensemble (en plus d'un thermomètre pour mesurer les températures de l'air voire des parois (c'est pas l'agent qui va te dire que 50% du réseau est HS ou qu en fait le chauffage au sol rayonne plus par le plafond que par le plancher)
    Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais reponsable (Stanislaw Jerzy Lec)

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Larzacien

    Re : Chauffage au sol électrique année 70s utilisé en base

    bonjour, De tels logements doivent avoir du mal à se vendre, en plus vu l'année de construction il ne doit pas y avoir d'isolation.

    Sinon pour le mal aux jambes, si ça ne chauffe qu'à 16°, il n'y aura pas de problème.

    Il faut voir les charges, et savoir s'il y a un comptage individuel par appartement pour ce chauffage de base, et si on peut le réduire ou l'arrêter (j'en doute fort). Poser la question en cas de panne (résistance coupée). On se demande pourquoi de tels systèmes ne sont pas abandonnés et une isolation extérieure mise en place.

    Ceci dit, en isolant les murs extérieurs d'un tel logement, le chauffage de base seul doit faire monter davantage en température, sauf s'il y a une sonde qui coupe dans l'appartement, mais j'en doute.

    Perso, ça me ferait hésiter ce chauffage qu'on ne peut pas maîtriser.

  8. #6
    lustiot

    Re : Chauffage au sol électrique année 70s utilisé en base

    un autre point à regarder... l'état général des façades...

    Il faut savoir que depuis oct une nouvelle loi est passée obligeant à des travaux de rénovation thermique en cas de ravalement d'un immeuble... (article 5 du projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte)

    C'est le genre de choses qui jouera sur le prix de vente lors de la négo (à prévoir dans les futures levées de charge si l'immeuble est défraichi) cela promet des AG de copro mouvementées !
    (Indice essaye de connaître l'âge moyen des proprios et voir s'il y a une partie de l'immeuble en location ou une majorité)
    Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais reponsable (Stanislaw Jerzy Lec)

  9. Publicité
  10. #7
    polo974

    Re : Chauffage au sol électrique année 70s utilisé en base

    en théorie, il y a un diagnostic immobilier comportant le diagnostic de performance énergétique...

    pour ce qui est de la "consigne 16°C", c'est du n'importe quoi, on ne peut pas donner une consigne de "température partielle", il faudrait en fait connaître le montant des charges et de la facture edf moyenne...

    bref, ce genre d'immeuble, s'il n'a pas été isolé par l'extérieur par la suite (et c'est quasi sûr que non) est quasi bon pour la démolition...
    Jusqu'ici tout va bien...

  11. #8
    Larzacien

    Re : Chauffage au sol électrique année 70s utilisé en base

    bonjour : IMPORTANT : lorsqu'on veut acheter un logement en copropriété, avant de signer quoi que ce soit, il faut aller voir le syndic de copropriété pour lui demander à voir le "livre de bord de l'immeuble". Là on voit les travaux qui ont déjà été faits, et ceux prévus dans un avenir proche et auxquels on devra participer financièrement.

    On peut demander aussi si tous le propriétaires sont à jour de leurs charges.

    On peut voir ça aussi sur les décomptes de charges où sont mentionnés tous les propriétaires et s'ils sont à jour ou pas. Lorsqu'il y a des mauvais payeurs, attention.

    La copropriété, ce n'est pas comme la maison individuelle, on n'est pas indépendant, et lorsqu'il y a des mauvais payeurs tout va mal et il faut que les autres mettent la main à la poche en attendant les poursuites qui ne sont pas toujours faites.

    Il ne faut pas avoir peur d'aller voir le syndic, c'est tout à fait normal. Enfin en France, tout au moins ça se passe ainsi.

Discussions similaires

  1. Réponses: 23
    Dernier message: 15/12/2012, 19h17
  2. Quel Chauffage choisir en supplément d'un chauffage électrique pour faible budget?
    Par patate987 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 11
    Dernier message: 02/10/2012, 13h47
  3. Installer un chauffage central dans une maison avec chauffage électrique
    Par latetedansleciel dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 20
    Dernier message: 07/09/2011, 16h02
  4. Réponses: 7
    Dernier message: 17/07/2010, 10h20
  5. Réponses: 5
    Dernier message: 14/05/2009, 19h22
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...