Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 99

Mur a inertie en eau



  1. #1
    guitout

    Mur a inertie en eau


    ------

    Salut,

    J'envisage de faire un mur a inertie en eau. Le choix de l'eau est du à son pouvoir de rétention des calorie presque 3 fois supérieur au béton par m3 pour une masse 2.5x moindre!
    Je ne sais pas si quelqu'un a déjà tenté l’expérience? L'idée serait d'empiler des cuves de 1t prévu à cette effet pour arrivé à 10m3 soit l’équivalent de 30m3 de béton.

    J'envisage aussi de les raccorder toute ou en partie aux cellules solaire pour les chauffer en hiver. Et il me faudra trouver une solution pour stocker du froid dedans en été.

    Qu'en pensez vous?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    cchristof

    Re : Mur a inertie en eau

    Bonjour,
    Il faut acheter le livre d'Edward Mazria : le guide de la maison solaire.
    (je l'ai découvert grâce à Héracles du forum que je remercie au passage).

  4. #3
    barda

    Re : Mur a inertie en eau

    Le prototype le plus rustique, mais peut-être le plus efficace, reste à mon avis les murs de bidons de récupération, peints en noir et placés derrière une verrière, utilisés dans les années 60-70 par les "underground" californiens... Le système était peu couteux, à la fois stockage et émetteur, se régulait manuellement avec des rideaux et des trappes, et faisait preuve d'une belle efficacité, sous ce climat tout au moins.... Pour l'esthétique, évidemment, il fallait que ça plaise...

    deux ou trois réflexions perso sur le sujet:

    - on peut faire des murs d'eau; on peut aussi faire des sols d'eau; l'idée est que l'eau peut faire mieux que le béton, est beaucoup plus maniable et plastique, et qu'après tout, autant utiliser ces qualités; une cuve, ou un cuvelage avec poche étanche, est en fait plus facile à réaliser qu'un mur étanche, et un sol chauffant est au moins aussi efficace qu'un mur chauffant; d'autant plus que la terre constitue un isolant (médiocre certes, mais disponible à peu de peine) et que la régulation est bien plus simple dans cette configuration.

    - je ne sais pas ce que sont ces "cellules solaires" dont tu parles, mais s'il s'agit de cellules photovoltaïques, je crois que tu trouverais un meilleur bénéfice avec des panneaux solaires thermiques, dont le rendement est bien meilleur, et le coût inférieur, à puissance égale (un m2 de solaire thermique te fournit 600 w , un m2 de photovoltaique 150w environ)

    - la réalisation d'un tel système repose essentiellement sur tes capacités de bricoleur; confiée à une entreprise, ça coûterait au moins les deux bras; en auto-réalisation, on peut espérer un montant abordable.

    En tous cas, le projet est intéressant... Bon courage.

  5. #4
    palus06

    Re : Mur a inertie en eau

    les murs de bidons de récupération, peints en noir et placés derrière une verrière, utilisés dans les années 60-70
    décrit tel quel dans le livre de Mazria sus-décrit par cchristof

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits de l'univers de la maison. Parmi nos sujets :
  8. #5
    barda

    Re : Mur a inertie en eau

    Décrit dans de nombreuses publications.... sous de multiples variantes... c'est un des poncifs de l'époque héroïque de l'énergie solaire...

  9. #6
    guitout

    Re : Mur a inertie en eau

    Merci pour les infos

    Je parlai évidemment de cellule thermique solaire. Le photovoltaïque n'est rentable qu'en cas de bâtiment non raccordé à EDF ou en cas de vente intégrale.
    Pour la partie montage est bricole, pas de problème (c'est mon métier).

    J'envisage effectivement un stockage en sous sol, les poches à eau ne sont pas chère (50€/m3), mais d'un point de vue sécurité, je préfère avoir plusieurs cuve de 1t qu'une grande poche de 10m3, surtout en cas de rupture!


    Comment serait il possible de stocker du froid dans ces cuves?
    -ventiler le compartiment cuve avec un puit canadien?
    -ventiler le compartiment cuve avec une clim?

    Si le stockage de froid fonctionne, comme luter contre la condensation et les risques de moisissure et autre que ça engendre?


    Beaucoup de questions pour un projet à l'allure simple!

  10. Publicité
  11. #7
    cchristof

    Re : Mur a inertie en eau

    Poncif : Formule rabâchée, qui a perdu toute originalité ; cliché

    L'intérêt est la simplicité. S'il faut commencer à déporter le stockage, à mettre des échangeurs, réseaux ça devient une usine à gaz. C'est d'autant moins intéressant que l'on sait faire aujourd'hui des bâtiments avec très peu de besoin en chauffage/rafraîchissement.
    Mazria, n'en déplaise à ceux qui savent tout, proposait d'abord quelque chose de simple et fiable avec du solaire passif via les baies directement sur le stockage intégré dans le volume chauffé. Une sorte de super inertie de stockage en quelque sorte. L'intérêt ne vient pas uniquement de la capacité thermique de l'eau mais aussi et peut-être surtout de la réactivité du stockage permise grâce à la convection au sein du matériau (dans les matériaux solide l'échange ne se fait que par conduction).
    Je ne sais pas dans quelle mesure ce système est pertinent avec les progrès permis sur l'enveloppe et la ventilation depuis les années 70. Il n'est pas conventionnel, ce qu'il ne veut pas dire qu'il n'est pas pertinent. Il fait sûrement peur (quelques tonnes d'eau stockées). Mazria donne des éléments de dimensionnement intéressants, qui montrent que la terre n'a pas commencé à tourner avec l'apparition des logiciels.
    Dernière modification par cchristof ; 01/10/2015 à 07h36.

  12. #8
    Jypou

    Re : Mur a inertie en eau

    Bonjour,
    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    Comment serait il possible de stocker du froid dans ces cuves?
    A quelle température? Si c'est pour rafraîchir, l'eau peut être par exemple à 20°C pour maintenir 24°C dans la maison, ce qui limite les problèmes de condensation.
    D'où viennent les frigories?

  13. #9
    barda

    Re : Mur a inertie en eau

    Ouh la, cchristof, pas de polémique inutile; pour moi, le terme "poncif" n'était pas péjoratif, mais simplement utilisé pour un système abondamment illustré, reproduit, commenté à cette époque; j'en dis d'ailleurs le plus grand bien un post plus haut...

    Pour ce qui est de la conservation du froid, en théorie, le principe est le même que pour le chaud, et les moyens à mettre en œuvre sont identiques. Mais reste à trouver, comme le dit Jypou, la source de frigories, qui n'est pas évidente. Un puits provençal fournit très peu, et à température relativement élevée, et utiliser une clim pour rafraîchir revient à changer complètement le paradigme du système...

    Il y a cependant le principe de se servir du "rayonnement froid" la nuit (sur la toiture, les jours où le ciel est bien dégagé); dans le sahara, on réussit à produire de la glace... mais cela complexifiera le système. Pourtant, surtout avec une toiture plate, cela reste à étudier. Concrètement, un corps exposé face au vide intersidéral (-270°C environ) rayonne, perd de l'énergie et se refroidit, jusqu'à donner de la gelée blanche par exemple; on peut tabler sur une puissance de plusieurs dizaines de watts par m2, soit une puissance non négligeable pour une couverture de maison... ça nécessite réflexion et expérimentation.

  14. #10
    pelkin

    Re : Mur a inertie en eau

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    Concrètement, un corps exposé face au vide intersidéral (-270°C environ) rayonne, perd de l'énergie et se refroidit
    Il n'a pas dit qu'il voulait mettre ses 10 m³ en orbite ? Avant le vide intersidéral, y'a quand même +- 10 km d'atmosphère dont la température à 2m n'est pas fréquemment en dessous de ° (selon les régions).
    Spécialisé en sadanthropomicrobitubulabibaquophtalmologie

  15. #11
    guitout

    Re : Mur a inertie en eau

    Je n'ai effectivement pas les moyens de lancer 10m3 d'eau en orbite Par contre la remarque est très pertinente, il y a quelque temps j'avais fais des recherches sur les frigos nocturnes et c'est effectivement une source de déperdition thermique très facile à trouver. A condition que le ciel soit dégagé.

    Ca vient de me donner une idée : installer l’inverse des capteur solaire thermique : Des puits à évacuation branché en thermosiphon sur les cuves de stockage. ils refroidiraient tout simplement les cuves dès que la température des radiateurs seraient inférieur à celle des cuves.
    Par contre je n'ai vraiment aucune idée du dimensionnement d'un truc pareille! Mais il pourrait être sur la face de toiture Nord de la maison.

    Concernant la clim pour refroidir, je suis entrain de me pencher sur un synthème d'alimentation par cellule photovoltaïque (avec les prix pro ça pourrait éventuellement être rentable), mais par contre, l'énergie grise de l'ensemble...

  16. #12
    Jypou

    Re : Mur a inertie en eau

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    Pourtant, surtout avec une toiture plate, cela reste à étudier (...) on peut tabler sur une puissance de plusieurs dizaines de watts par m2, soit une puissance non négligeable pour une couverture de maison... ça nécessite réflexion et expérimentation.
    Cette idée est intéressante, mais peut-on espérer récupérer des frigories la nuit, par des capteurs s'ils sont surchauffés le jour? Il faudrait que ces capteurs soient à l'ombre le jour.
    Une solution qui me parait plus simple est que l'eau soit refroidie la nuit par des convecteurs, situés à l'extérieur.

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    J'envisage aussi de les raccorder toute ou en partie aux cellules solaire pour les chauffer en hiver.
    Envisages tu que ces mêmes capteurs soient utilisés pour produire de l'ECS? Ceci a une conséquence sur la température de l'eau dans les cuves en hiver.
    Il faut penser au problème de surchauffe des capteurs l'été.

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    -ventiler le compartiment cuve avec une clim?
    Non, cette solution n'est pas viable.
    Mais on peut imaginer qu'un ballon d'ecs thermodynamique sur l'air extrait de la vmc souffle dans le compartiment avec de l'air froid et déshumidifié, permettant de supprimer la condensation.

  17. Publicité
  18. #13
    guitout

    Re : Mur a inertie en eau

    Pour l'ECS, je vais créer un circuit à part en drainback avec une double cuve (cuve d'ECS plongé dans la cuve d'eau chauffé par les panneaux), du coup pas de problème de surchauffe de l'eau

    Quand tu parles de convecteurs situé à l'extérieur, tu penses à quoi? Les cellules prévue pour la récupérer le rayonnement diurne ne sont pas vraiment compatible avec le refroidissement nocturne : vitre en verre, pas d'échange d'air avec l’extérieur.
    Il faudrait un émetteur qui associe échange air et rayonnement. Encore que le problème de l'échange avec l'air est qu'il sera surement plus chaud que les déperditions obtenue avec le puits en direction du ciel.

  19. #14
    yves35

    Re : Mur a inertie en eau

    bonsoir,

    Il n'a pas dit qu'il voulait mettre ses 10 m³ en orbite ? Avant le vide intersidéral, y'a quand même +- 10 km d'atmosphère dont la température à 2m n'est pas fréquemment en dessous de ° (selon les régions).
    ce sont les nuage (la vapeur d'eau ) qui font écran aux infra rouges, pas l'air . L'air( immobile) est utilisé comme isolant uniquement pour les transferts d'énergie par conduction . Ce qui est important dans le cas de radiateurs est que les surfaces radiantes ne "voient" que le vide intersidéral , et évidemment que la surface ne soit pas métallique (pour avoir un max d'émissivité)

    Prendre garde également à la stratification : s'il s'agit d'un seul volume ,le haut sera plus chaud que le bas , pas sûr que ce soit confortable . Si le volume et divisé , il faudra diviser également l'alimentation (éventuellement la distribution) en chaleur (ou fraicheur) .Prendre en compte que l'eau se dilate ... etc etc...
    Je suis pessimiste sur l'aspect pratique et surtout généralisable de tel dispositifs

    Tout ça pour éviter quoi?: une régulation solaire évolué c'est quelques watt de stand by, un circulateur idem . Avec 20 watts on est large . Le stocks sous pression font en plus l'eau chaude.

    Rien n'interdit d'expérimenter bien sûr, mais ne pas faire "du passé table rase" . Si ces dispositifs sont marginaux , c'est qu'ils sont incompréhensible aux professionnels qui mettent en œuvre des solutions éprouvées.

    Allez pour la bonne bouche :le site de garry:
    http://www.builditsolar.com/
    à lire avec gogol translate

    yves

  20. #15
    cchristof

    Re : Mur a inertie en eau

    Citation Envoyé par barda Voir le message
    Il y a cependant le principe de se servir du "rayonnement froid" la nuit (sur la toiture, les jours où le ciel est bien dégagé); dans le sahara, on réussit à produire de la glace... mais cela complexifiera le système. Pourtant, surtout avec une toiture plate, cela reste à étudier. Concrètement, un corps exposé face au vide intersidéral (-270°C environ) rayonne, perd de l'énergie et se refroidit, jusqu'à donner de la gelée blanche par exemple; on peut tabler sur une puissance de plusieurs dizaines de watts par m2, soit une puissance non négligeable pour une couverture de maison... ça nécessite réflexion et expérimentation.
    Cela est abondamment décrit dans le livre de Mazria

    Poncif a un caractère péjoratif, merci de préciser que ce n'était pas voulu.

  21. #16
    yves35

    Re : Mur a inertie en eau


  22. #17
    yves35

    Re : Mur a inertie en eau


  23. #18
    barda

    Re : Mur a inertie en eau

    @pelkin: peut-être serait-il bon que tu te documentes un peu avant de répondre sur ce forum, surtout quand tu ne maîtrises pas le sujet...

    sur le fond:

    - le coup du rayonnement nocturne ne fonctionne effectivement que par temps clair, et à condition qu'aucun "piège" à infra-rouges ne vienne contrecarrer le rayonnement; on obtient de la glace au Sahara (pas à tous les coups!) en plaçant une fine couche d'eau sur le toit (par exemple). Cela exclut évidemment l'utilisation des panneaux solaires pour cet usage (le vitrage empêcherait un bon rayonnement, puisque c'est sa fonction) et impliquerait un dispositif spécifique, pas bien compliqué à concevoir d'ailleurs.

    - ne confondons pas ce phénomène avec la simple baisse de température de l'air constatée la nuit; si le refroidissement recherché est celui apporté par une ventilation nocturne bien faite, il est inutile de s'embêter plus; il suffit d'optimiser cette ventilation, voire de la faire traverser le stockage d'eau (pas trop difficile si c'est 10 poches de 1 m3) et le résultat sera acquis...

    - la puissance rayonnée par ce type de dispositif doit effectivement être difficile à évaluer, d'autant plus que plus qu'elle doit varier fortement en fonction des conditions météo et de la nature du corps rayonnant... Mais je suis sûr qu'en cherchant bien sur le net, on doit trouver des ordres de grandeur à peu près fiables ...


    Mais concrètement, quelle température souhaites tu pour l'eau stockée? Et est-ce uniquement pour tempérer ta maison l'été, augmenter son inertie thermique? Ou bien est-ce réellement pour apporter du froid... La nuance est importante...

  24. Publicité
  25. #19
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Mur a inertie en eau

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    Un grand merci pour ce document que je n'avais pas lu lors de mes recherches sur le solaire aux USA dans les années 1968-75 ...
    Ca m'a rappelé les ouvrages sur les zomes de Steve Baer ou les toits à eau au Nouveau-Mexique ...

  26. #20
    guitout

    Re : Mur a inertie en eau

    Le but est seulement d'apporter une régulation pour la maison en été concernant le froid et l'hiver pour le chaud.
    Je ne suis pas du tout contre une régulation thermique avec circulateur (c'est d’ailleurs obligatoire pour le drainback).

  27. #21
    Jypou

    Re : Mur a inertie en eau

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    Quand tu parles de convecteurs situé à l'extérieur, tu penses à quoi? Les cellules prévue pour la récupérer le rayonnement diurne ne sont pas vraiment compatible avec le refroidissement nocturne : vitre en verre, pas d'échange d'air avec l’extérieur.
    Il faudrait un émetteur qui associe échange air et rayonnement.
    Je pense à ça:
    http://www.aermec.fr/fr-fr/prodotti/...3&ftype=termoc
    c'est clairement moins bien que ce que tu décris, mais l'échange par rayonnement est-il nécessaire?
    pour répondre à cette question, il faudrait que tu donnes plus de précisions:
    surface maison?
    quel est le lieu du projet? (ville, altitude)
    quel est l'objectif d'isolation des parois?

    Cela nous orientera vers la solution la plus appropriée.

  28. #22
    guitout

    Re : Mur a inertie en eau

    Voici les caractéristiques de la maison :

    -525m d'altitude entouré de relief à 700m à moins de 1km.
    -dans l'Hérault à 40km de la mère et 8km des montagnes du haut Languedoc (1100m) au milieu de la foret.
    -orientation du faitage azimute 106°
    -masque solaire : aucun significatif (je peux même vous fournir le masque si vous voulez)
    -surface au sol de la maison 100m2 : étage habitable, rez en cour de travaux: Le rez est directement sur la roche mère. Je vais monter des murs en parpaing entre le rez et l'étage (20t de matériaux minimum), puis isolé par l'extérieur avec un R de 5.6. Je ne pense pas isolé le sol pour pouvoir bénéficier de l'inertie de la roche, mais ça reste a calculer.
    -surface de toit : 12.5m (faitage)*5.m coté Sud.
    -Type de construction : MOB pour l'étage d'où le manque d'inertie.
    -valeur isolation (dès que j'aurai fini de la ré-isolé) : sol R3.7, mur R5.6, toit R8.4
    -ventilation : par encore définie. Pour le moment la maison est étanche.
    -possibilité de construction d'un puits canadien de n’importe quel dimension.
    -chauffage : pour le moment électrique, mais je vais installer des radiateurs avec capteur solaire thermique, idéalement branché sur le stock d'eau. 9m2 de vitrage au Sud sans masque l'hiver (avec store isolé pour la nuit), masqué par une pergola en été.
    -rafraichissement : c'est justement là le problème. Le puits canadien pourrait faire un petit peut de travail, mais il me faudrait un complément. Je ne dispose malheureusement pas suffisamment d'eau pour créer un système a évaporation sur radiateur extérieur.
    -captage et stockage de l'intégralité des eaux de pluie tombant sur le bâtiment (pour le jardin et la maison).

  29. #23
    Jypou

    Re : Mur a inertie en eau

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    -Le rez est directement sur la roche mère. (...) Je ne pense pas isolé le sol pour pouvoir bénéficier de l'inertie de la roche, mais ça reste a calculer.
    -rafraichissement : c'est justement là le problème. Le puits canadien pourrait faire un petit peut de travail, mais il me faudrait un complément. Je ne dispose malheureusement pas suffisamment d'eau pour créer un système a évaporation sur radiateur extérieur.
    La roche mère est un puits de frigories, le rafraîchissement est assuré! pas besoin de stocker des frigories dans de l'eau.
    Mais il faudrait une astuce pour que le plancher ne soit pas trop froid et inconfortable: un plancher technique ventilé par exemple.
    Pas besoin de puits canadien, ni de complément.
    Même si tu as une MOB, l'inertie est très lourde.

    Cher moi, près de Tarbes, je rafraîchi efficacement ma maison en faisant circuler de l'eau à 20°C dans mes radiateurs (dimensionnés pour de l'eau à 50°C pour -7°C ext), cela a maintenu la maison à 25°C maxi cet été... tandis que toi, tu as une surface froide bien plus importante!
    L'eau tourne en boucle, et est refroidi en circulant dans un serpentin dans un puisard (réserve d'eau 3m2), la température du puisard n'a pas dépassé 16°C... tandis que toi, avec ta roche mère, tu as une inertie utile bien plus importante que moi!

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    -captage et stockage de l'intégralité des eaux de pluie tombant sur le bâtiment (pour le jardin et la maison).
    Le stockage des eaux de pluie pourrait être un réservoir à frigories, mais tu n'en as pas besoin.
    A moins que tu veuilles t'amuser à faire circuler de l'eau fraîche dans les radiateurs.

  30. #24
    guitout

    Re : Mur a inertie en eau

    Ca c'est une bonne nouvelle

    Pour la roche mère, il y en aura une partie directement visible (de beau et gros rocher dépassent, je vais surement poser un lit mezzanine au dessus pour qu'ils soient bien visible et rafraichisse une chambre).
    Par contre il va falloir que je nivelle le sol, donc l'idée serait de couler du béton ou autre matériaux non isolant pour garder cette échange.

    Je vais aussi développer ton idée de circulation d'eau froide, tu n'as pas de problème de condensation sur tes radiateurs?

    Je ne sais pas ce qui serait le plus pertinent : enterrer une cuve en béton dans la partie que je dois niveler, ou faire passer un circuit de plancher chauffant dans une chape que je coulerai par dessus la roche. Ca me permettrait de stocker des calorie en hiver et ne pas avoir le problème du sol froid, et faire l'inverse en été.

  31. Publicité
  32. #25
    Jypou

    Re : Mur a inertie en eau

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    il va falloir que je nivelle le sol, donc l'idée serait de couler du béton ou autre matériaux non isolant pour garder cette échange.
    Oui sur le principe, mais il faudrait comme pour un plancher sur radier, poser ensuite un polyanne pour assurer l'étanchéité contre les infiltrations de gaz tel que le méthane, radon et autres d'origine naturelle ou pas. Peut être un voisin, un jour, aura l'idée de tester la fracturation hydraulique.
    Conserver des rochers complique la pose.
    Quel est la nature des rochers: granite, calcaire ou autre?

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    Je ne sais pas ce qui serait le plus pertinent : enterrer une cuve en béton dans la partie que je dois niveler, ou faire passer un circuit de plancher chauffant dans une chape que je coulerai par dessus la roche.
    Le plus pertinent est de faire passer un circuit de plancher chauffant dans une chape que tu couleras par dessus la roche ou par dessus le polyanne. La mise en oeuvre est bien plus simple.
    Mais pour une récupération de frigories sur les eaux pluviale, il faut que la cuve soit enterrée, à l’extérieure de la maison, pour qu'elle soit accessible.

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    Ca me permettrait de stocker des calories en hiver et ne pas avoir le problème du sol froid, et faire l'inverse en été.
    Le puits thermique est trop important, il ne faut pas chercher à chauffer la roche mère en hiver. Elle sera toujours plus froide que la maison (et heureusement car cela poserait un problème de pollution thermique et de déminéralisation du sous-sol).

    Il faut isoler le plancher pour qu'il ne refroidisse pas la chambre en hiver. Le rocher qui dépasse reste un problème: il refroidit en hiver et risque de condensation à sa surface.

    Pour stocker des calories, il faudrait un ballon isolé, tu as déjà ce ballon, dans lequel se trouve en bain-marie le ballon ecs. Pour exploiter au mieux ce stockage, il faut que la température des émetteurs soit la plus basse possible. Ces émetteurs pourraient être les réservoirs d'eau que tu as prévus dans les murs.

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    tu n'as pas de problème de condensation sur tes radiateurs?
    Oui, chez moi, lorsque l'air est trop chaud et humide, il y a condensation: formation de gouttelettes, parfois cela fait des traînées, sans tomber par terre.
    Mais tu peux faire mieux que moi en augmentant la surface des émetteurs (radiateurs ou mur à inertie) et en installant une VMC qui déshumidifie l'air.

    Pour éviter la condensation, il faudrait un réseau de soufflage vmc avec un échangeur eau/air. Il faudrait que la température de cet échangeur soit plus basse que celle des émetteurs: en se condensant sur la batterie, l'air ne se condensera pas ensuite sur une surface un peu moins froide.
    Pour cela, il suffit que l'eau venant du serpentin de la roche mère, irrigue l'échangeur eau/air et se réchauffant un peu, puis irrigue ensuite tes radiateurs ou ton mur à inertie.

    Une solution alternative serait d'installer un chauffe eau thermodynamique sur réseau de soufflage vmc. L'avantage de cette solution est que l'air est déshumidifiée de façon plus importante, augmentant le confort des occupants (absence d'humidité suffocante). Cela peut éviter que le rocher soit humide. La puissance électrique peut être faible (300W de mémoire). Il ne serait pas utilisé en dehors des canicules.

  33. #26
    guitout

    Re : Mur a inertie en eau

    La roche est du calcaire sous la maison (il y a des grottes de partout
    Je peux même te donner l'époque : h2b (330millions d'années).

    Pour l'isolation du sol, je crois que je préfère avoir une chambre bien fraiche en été, quitte a en utiliser une autre en hiver. Mais elle ne devrait pas être plus froide que la moyenne annuel des températures du secteur normalement 13.5°C au niveau de la maison, non ?

  34. #27
    Jypou

    Re : Mur a inertie en eau

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    elle ne devrait pas être plus froide que la moyenne annuel des températures du secteur normalement 13.5°C au niveau de la maison, non ?
    Oui, c'est original la chambre ressemblera à une cave.
    Pour maîtriser les déperditions de la zone chauffée, le faudrait isoler entre la chambre et le volume chauffé (c'est peut-être déjà fait).

    Où veux tu mettre un mur à inertie eau?

  35. #28
    guitout

    Re : Mur a inertie en eau

    J'ai déjà prévu d'isoler les chambres séparément des autres volume, pour une raison très simple : j'aime bien dormir au frais (mais pas à 13°C non plus :P ).
    Je pense installer le mur a inertie au centre de la maison en partant du rez. Si je choisi cette disposition, ça sera plus simple de partir de là pour les divers circuits (eau et air).

    Du coup que faire avec ce sol sur toute la surface du rez? Si je ne l'isole pas : très bon rafraichissement en été, mais même chose en hivers temps que la moyenne de température journalière extérieur est au dessus de la température du sol. Si j'isole : perte du rafraichissement en été, ou en partie si j'installe un système de captage sous la dalle par échanges sol-eau et/ou sol-air. Mais pièces du rez utilisable en hiver.
    Ou alors je n'utilise le rez comme pièces a vivre qu'en été, et le reste du temps ce sera juste mon atelier, locale technique, cave, et une chambre/pièce à vivre inutilisé. J'avais dans tout les cas prévu d'installer une bonne isolation entre les deux niveaux.

    En tous cas, j'ai bien hâte d'avoir choisi la solution et de l'installer!

  36. #29
    Jypou

    Re : Mur a inertie en eau

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    Du coup que faire avec ce sol sur toute la surface du rez? (...) Si j'isole : perte du rafraîchissement en été, ou en partie si j'installe un système de captage sous la dalle par échanges sol-eau et/ou sol-air.
    Non, l'idéal est de bien isoler le plancher, il est facile de rafraîchir le rez avec les 2 solutions que j'ai décrites plus haut.
    En variante et si l'isolation des murs est suffisante, de l'air froid amenée par la vmc peut suffire, sans utiliser les radiateurs.

  37. #30
    Jypou

    Re : Mur a inertie en eau

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    ou en partie si j'installe un système de captage sous la dalle par échanges sol-eau et/ou sol-air.
    Pour maintenir 25°C en été, les 2 solutions cités et la variante conviennent.

    Un échange sol-air ( un conduit d'air dans la dalle du plancher) ne convient pas, car il y aura condensation dans le conduit et celui-ci finira noyé d'eau ou à minima, il y aura de l'eau stagnante, même si les condensas sont évacués.

Sur le même sujet


Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 27
    Dernier message: 31/08/2012, 19h38
  2. Détermination d'une matrice d'inertie / moment d'inertie - pour mon TIPE
    Par husqvarna30 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/07/2012, 19h23
  3. Différence entre inertie et moment d'inertie
    Par xem dans le forum Physique
    Réponses: 12
    Dernier message: 10/04/2011, 09h15
  4. Radiateurs electrique à Inertie en fonte VS Inertie en brique réfractaire
    Par jarod78 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 20
    Dernier message: 05/04/2011, 04h42
  5. Passive sans inertie ou bioclimatique avec inertie
    Par paselo dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 244
    Dernier message: 13/02/2011, 12h06
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...