Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Récupérateur de chaleur pour poêle à bois et/ou création d'une hotte



  1. #1
    nicoco38

    Récupérateur de chaleur pour poêle à bois et/ou création d'une hotte


    ------

    Bonjour,

    j'ai parcouru pas mal de sujet de discussion sur les récupérateur de chaleur sur foyer fermé, cheminée et autres mais je ne trouve pas vraiment de réponse à mon problème, alors je vous le soumet au cas oû quelqu'un aurait la solution (parce que là, je coince...).

    Nous avons une maison des années 80 faite par un maçon (c'était ça maison), donc elle est bien solide, pas de problème de ce point de vue là.
    La maison fait 120m², de plein pied sur vide sanitaire avec comble non aménageable. Le salon est au sud, et on remonte vers le nord avec les chambres, puis chambre et sdb pour le côté mur nord (dimensions d'environ 6 m de large sur 20 de long, à la grosse).

    Niveau chauffage, on avait une chaudière à gaz, mais qui était une vrai usine à gaz (c'est le cas de le dire) avec une gestion de la température calamiteuse d'un coin de la maison à l'autre (gros delta de température entre le nord et le sud).
    On a donc opté pour le changement du systeme et l'installation d'un systeme de chauffage au bois (il existait une vieille cheminée ouverte, mais avec un style qui nous plaisait pas trop, on était donc chaud pour la casser et éventuellement remonter quelque chose plus à notre goût).

    Au départ, on n'avait pas trop de connaissance sur le sujet, mais on pensait soit mettre un insert fermé, soit un poele à bois. Avec dans l'idée de mettre un systeme de distribution de chaleur dans les pièces de nuit.
    Sur avis de notre installateur, le récupérateur de chaleur qui pour lui est un système gadget qui ne fonctionne pas, on a abandonné cette idée à notre grande dam.
    Il nous expliqué qu'en laissant les portes ouvertes, le poêle parviendrait à chauffer le couloir (qui est long) et en partie les chambres et sdb.

    Et on est donc parti sur un poêle à bois (donc un système ouvert) avec tuyau apparent (donc pas en inox, mais le systeme démontable) et on a équipé les chambres et la sdb de radiateur rayonnant (pas top mais pas trop d'autres solutions).

    Après un hiver, on chauffe très bien le salon/cuisine ouvert où se situe le poêle, là dessus pas de probleme, c'est joli et efficace même si ça demande du boulot. Mais le plaisir est là!!
    Par contre, pour le reste de la maison, c'est pas top du tout... Le couloir, les chambres et la sdb ne sont pas chauffer du tout (je précise que j'ai également installé une vmc simple flux hygro). On doit donc chauffer à l'électrique, et même si la maison la maison est pas trop mal isolée (on a isolé les combles et changé les menuiseries), on a eu droit à une belle (très belle même) note d'électricité.

    On constate donc, qu'on a un peu mer.. sur le choix de la solution de chauffage... Je m'y connais mieux maintenant, mais le mal est fait.

    J'avais donc en tête de faire une hotte sur une partie du tuyau d'évacuation de la cheminée (cf mon petit schéma en pj, avec quelques annotations). L'idée étant de recréé une hotte comme pour un insert fermé, et de mettre un récupérateur de chaleur dans la hotte. Pour la fabrication de la hotte, je me suis servi de toute les infos disponibles sur le forum, et je pense que je suis arrivé à quelques chose de pas trop mal (mais si vous avez des remarques, je suis preneur pour faire des modifs).

    Mon soucis est qu'après en avoir parlé avec mon installateur (qui doit revenir pour faire un test sur le poêle car celui-ci fume énormément quand on ouvre la vitre pour le recharger, mais ça c'est un autre problème), pour ce dernier, ce n'est pas possible de faire une hotte sur un poele comme le mien car les tuyaux d'évacuation ne sont pas en inox avec cerclage, mais ce sont des tuyaux démontables qui doivent rester accessible (pour être en conformité avec les normes). Pour faire cette hotte, il me faudrait donc changer les tuyaux et mettre de l'inox mais du coup, ça ferait quelques choses de vraiment pas très beau pour la partie qui ne serait pas dans la hotte (sans compter que ce n'est pas sur que le poêle accepte ces tuyaux).
    J'avais également pensé à la solution de mettre un récupérateur de chaleur sur le tuyau de ce type : http://www.aeroval-concept.com/gamme...bois/opti-air/, mais ce n'est pas possible vu la configuration de mon tuyau (coude juste avant le plafond), et pour mon installateur ce systeme n'est pas terrible non plus.
    Autre solution envisagée, c'est le systeme de récupération de chaleur de poujoulat, mais là, le soucis c'est que ce n'est montable que sur leur tuyau et en plus, dans les combles le tuayu n'est pas accessible car il est enfermé dans un conduit de cheminée en brique (à l'époque on avait le droit). Il m'aurait donc fallut mettre ce système de récuparation de chaleur directement dans notre salon (ce qui n'aurait pas forcément était gênant, je n'aurai eu qu'à faire un coffrage).
    Autre solution à laquelle j'ai réfléchie, mais l'aspiration du récupérateur de chaleur directement sur le pôele... mais cette option est à choisir au moment de l'achat car sinon il faut changer pas mal de pièce...

    La solution qu'il me propose serait de mettre une bouche d'aspiration au dessus du pôele (donc sans hotte et qui serait situé sur mon plafond). Mais là, c'est moi qui doute fortement.
    Selon moi, la température à ce niveau devrait grimper difficilement au dessus de 40° en pleine chauffe et pas beaucoup plus que 30° en début ou fin de chauffe, ou bien quand on fait un feu "calme".

    je suis donc un peu perdu... D'où mes question :
    1/ quelqu'un a déjà construit une hotte sur une poêle à bois prévu initialement sans ?
    2/ vous pensez qu'il y a un problème si je mets dans une hotte des tuyaux prévus pour être démonté ? je peux éventuellement prévoir une trappe de visite sur un côté de la hotte
    3/ vous pensez que ça va servir à quelque chose si je ne fais pas de hotte et que je me contente d'une bouche d'aspiration au niveau du plafond (avec ensuite le système de récupérateur de chaleur). Et du coup je ne vois pas comment ça pourrait chauffer le reste de la maison.
    4/ question subsidiaire, pour ou contre l'installation d'une bouche d'évacuation de chaleur dans la sdb et les wc sachant qu'ils ont une prise d'aspiration de la VMC?

    On a vraiment fait le mauvais chois au départ, et du coup c'est compliqué maintenant...

    Merci si vous pouvez m'aider.

    Nico

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    nicoco38

    Re : Récupérateur de chaleur pour poêle à bois et/ou création d'une hotte

    je n'ai pas l'impression que la pièce jointe est marchée, je la remet.

    Nico
    Images attachées Images attachées

  4. #3
    Fumeko

    Re : Récupérateur de chaleur pour poêle à bois et/ou création d'une hotte

    Alors, le plus simple, c'est de retirer de la problématique tout ce qui n'est pas réglementaire.

    L'objectif n'est pas de remettre en cause les bonnes idées, mais c'est de bien comprendre d'où peut venir le danger.

    Le conduit de raccordement d'un poêle à bois doit être accessible et facilement démontable. La raison en est simple : pouvoir accéder directement au conduit de fumée (si son diamètre est différent du conduit de raccordement par exemple, ou si les dévoiements à 45° ou 90° ne permettent pas de passer un hérisson de ramonage, ou si les déflecteurs du poêle à bois sont inamovibles, ou si le conduit se déboite lors du ramonage, etc...).

    La VMC et le poêle à bois ne sont pas faits pour fonctionner ensemble (sauf poêle étanche avec arrivée d'air dédiée ou cumul des besoins en entrée d'air des deux appareils), pour autant, j'ai pu voir des installations bien pensées : les entrées d'air de la VMC sont situées dans la même pièce que le poêle (et donc pas ailleurs), et les sorties sont situées uniquement aux extrémités de l'habitation. L'objectif étant de créer un mouvement d'air qui croise le thermique du générateur. C'est à mon sens la solution la plus viable et la moins coûteuse. Un détecteur de monoxyde de carbone me parait indispensable dans ce type d'installation au niveau de l'accès aux chambres. Il ne faudra tout de même pas s'attendre à des miracles non plus.

  5. #4
    nicoco38

    Re : Récupérateur de chaleur pour poêle à bois et/ou création d'une hotte

    Salut Fumeko,
    Merci pour ton retour.

    En fait, dans le salon/cuisine, on a une évacuation de vmc, 2 entrées d air murales pour la VMC, et une entrée d air sous le poêle (entrée d air qui était présente pour l ancienne cheminée ouverte et qui se trouve desormais sous le poêle mais non raccordé a ce dernier).
    Dans chaque chambre on a aussi une entrée d air (maison assez humide, du coup on doit les garder).

    Donc pour toi, le mieux serait de supprimer l évacuation de la vmc présente dans la cuisine et de ne pas faire la hotte sur le poêle (trop de risque) mais juste de mettre une aspiration au niveau du plafond au dessus du poêle (en prévoyant un filtre au niveau du récupérateur pour les poussières/cendres et de mettre un détecteur au niveau de la sortie).

    A ton avis, je peux envisager quand même de mettre des sorties d air chaud issus du récupérateur de chaleur dans les chambres, ou mieux vaut n en mettre qu'une dans le couloir qui dessert les chambres car de toute façon ça ne chauffera pas assez?
    Ma crainte c est que si je n en met qu'une dans le couloir, avec le flux d air créé par la vmc, la chaleur du couloir n'ira pas dans les chambres.

    Nico

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits de l'univers de la maison. Parmi nos sujets :
  8. #5
    cornychon

    Re : Récupérateur de chaleur pour poêle à bois et/ou création d'une hotte

    Bonjour,

    Pour faire avancer le « Schmilblick »

    Si on admet une entrée d’air chaud à 40°C au dessus du poêle, quelle énergie peut on récupérer ?

    La chaleur spécifique de l’air :
    Nous savons que si on élève de 1°C, 1m3 d’air, il a accumulé 0.334 Wh. C’est la chaleur spécifique de l’air

    Exemple :
    Tu mets une ventilation qui aspire 1000 m3/h au dessus du poêle.
    Tu fais passer en gros un air ambiant de 20°C à une temperature de 40°C, soit une élévation d’air de 20°C.
    La puissance de ton chauffage à air chaud est de 0.334 x 1000 x 20 = 6680 W = 6.680 kW.

    A toi de faire ces calculs simples, en fonction des débits d’air et la véritable différence de temperature entre l’air chaud prélevé et l’air ambiant.

    Pour des problèmes de bruit, et de pertes de charges, il faut viser des vitesses d’air qui ne dépassent jamais 1m/s
    La seule chose plus dangereuse que l'ignorance est l'arrogance.

  9. #6
    nicoco38

    Re : Récupérateur de chaleur pour poêle à bois et/ou création d'une hotte

    Hum... Tu m as perdu en route la! ;D

    Donc, prenons un exemple appliqué a notre cas.
    Température du couloir ou l air sort :15°
    Température au dessus du poêle :40°
    Debis récupérateur d air chaud 500m3/h (1000 c est énorme non?)

    Donc, 0,336*25 *500=4200

    Mais une fois que j ai ça, je fais quoi de beau?
    Notre poêle fait 8 kW pour info.

    Merci de votre aide.
    Nico

  10. Publicité
  11. #7
    cornychon

    Re : Récupérateur de chaleur pour poêle à bois et/ou création d'une hotte

    Bonjour,

    Il te faut ce genre de ventilateur à installer dans les combles, pendu aux poutres pour éviter de transmettre les vibrations.
    http://www.cityplantes.com/extracteu...-500-m3-h.html

    Installer un circuit d’air dans les combles. Isoler le tout avec de la laine de verre.

    Lorsque les températures sont bien réparties, il faut maintenir 20°C dans les chambres. C’est donc un ΔT de 20°C.
    Donc, 0,336 *20*500 = 3360 W
    Tout ça pour dire que dans la pratique, avec les pertes, si tu arrives à récupérer 3000 W, ça serra bien.

    J’ai une maison de même conception que la tienne.
    J’ai un insert dans la salle de séjour. Lorsqu’on laisse tout ouvert, qu’il fait très froid dehors, la température du séjour est à 25°C et la chambre la plus froide à 17°C. C’est très bien !
    En cas de besoin, j’utilise le radiateur électrique d'origine pour faire l’appoint.

    Aujourd’hui, j’ai une PAC air-air qui me donne un seul point de chauffage, comme l’insert.
    La seule chose plus dangereuse que l'ignorance est l'arrogance.

  12. #8
    nicoco38

    Re : Récupérateur de chaleur pour poêle à bois et/ou création d'une hotte

    Merci Cornychon, j'avais pas vu que tu m'avais répondu...

    J'ai un peu plus d'info.
    Notre installateur est repassé pour faire un test (on avait des problèmes de fumées et de conduit déboité) et du coup il a mesuré au thermomètre laser la température à l'endroit où je compte mettre la grille. Et on est à 70°C, ça va donc chauffer dans le réseau de distribution !!!

    Pour chez toi j'en déduis que tu n'as pas mis de récupérateur de chaleur ? Et tu as quand même une bonne circulation d'air?

    Mon pb, c'est qu'avez un petit enfant qui se couche à 20h30, on est obligé de fermer sa porte et du coup obliger de mettre en route le radiateur pour maintenir les 18°/20°C toute la nuit. Et aussi, comme on a des chats (merci madame) qui on plein de poils, on est obliger de fermer les autres chambres sinon c'est une calamité (j'ai bien essayé de mettre les chats dehors ou au garage mais sans succès, je m'oppose à un refus de ma moitié).

    je vais refaire les calculs avec une T° d'aspiration de 70°C et voir quel débit je dois mettre pour le récupérateur/extracteur afin de réussir à chauffer la partie nuit.
    L'autre point à décider c'est de savoir si je met les sorties dans les chambres (mieux pour le chauffage, moins bien pour le risque CO/fumée et pour le bruit) ou dans le couloir.

    Mais à force de réfléchir à tout ça, même si ça devient confus, je pense dans un premier temps mettre une bouche de sortie dans le couloir (débit ?). Et si je vois que ce n'est pas suffisant lors du prochain hiver, je rajouter des bouches dans les chambres ou je mettre un deuxième systeme de VMC qui aura ses prises d'extraction dans les chambres et son évacuation dans le salon, ce qui devrait permettre de faire un mouvement d'air dans la maison.

    Nico

  13. #9
    nicoco38

    Re : Récupérateur de chaleur pour poêle à bois et/ou création d'une hotte

    AUtre question Cornychon,

    le modèle d'extracteur que tu propses est-il prêt à recevoir une T° de 70°C ?
    Aussi, il n'est pas équipé de filtre pour les poussières, centres, etc, est-ce que je peux placer un boitier filtre en amont ?

    Merci

    Nico

  14. #10
    cornychon

    Re : Récupérateur de chaleur pour poêle à bois et/ou création d'une hotte

    Bonjour,

    Ton installateur a mesuré la température d’une surface du poêle ou la temperature de l’air ?
    Si c’est l’air au dessus du poêle c’est à quelle distance ?
    Dans quelle zone ?

    Quoi qu’il en soit, lorsque tu vas aspirer 500 m3/h tu n’auras pas un air chaud à 70°C à l’entrée d’air. Il y aura inévitablement un mixage avec l’air ambiant.
    Avec une entrée à 70°C et 500 m3/h, tu aurais toute la puissance du poêle qui partirait dans le conduit ! !
    Si tu récupères un air chaud à 40°C c’est déjà bien ! !

    Si tu veux chauffer les chambres, il faudra mettre une bouche d’air dans chaque pièce, et réaliser une distribution d’air appropriée dans les combles.(il existe des conduits souples isolés)

    Je te conseille de commencer par une sortie au fond du couloir. Si ça donne satisfaction du point de vu puissance, tu pourras toujours poursuivre les travaux et mettre une bouche dans chaque chambre.

    Pour mesurer la puissance de chauffage, il suffit de mesurer le débit et le ΔT air.
    (si nécessaire, je détaillerai les mesures à faire)

    Tu n’auras pas plus de CO2 dans les chambres que dans la salle de séjour.
    Pour régler le débit d’air, il faut mettre un variateur de vitesse

    Tu, peux utiliser ce genre de variateur de tension
    http://pro.aldes.fr/produits/variate...ase-p27242.htm

    Il ne faut pas avoir peur du bruit, je te donnerai si nécessaire la méthode pour réaliserun traitement acoustique gratuit !
    Dernière modification par cornychon ; 16/06/2016 à 16h00.
    La seule chose plus dangereuse que l'ignorance est l'arrogance.

  15. #11
    nicoco38

    Re : Récupérateur de chaleur pour poêle à bois et/ou création d'une hotte

    Bonjour,

    en fait il a mesuré la T° à plusieurs endroits :
    - sur le devant du poêle 250 °C
    - immédiatement au dessus du coude du tuyau d'évacuation, au niveau du placo du plafond qui est à environ 15/20 cm du coude : 70°C
    - au niveau du placo du plafond à environ 40 cm à droite du coude d'évacuation (et donc 15/20 cm plus haut que le coude) : 40°C
    - au niveau du placo du plafond à environ 40 cm à droite du coude d'évacuation (et donc 15/20 cm plus haut que le coude) : 30/35°C.

    "Quoi qu’il en soit, lorsque tu vas aspirer 500 m3/h tu n’auras pas un air chaud à 70°C à l’entrée d’air. Il y aura inévitablement un mixage avec l’air ambiant.
    Avec une entrée à 70°C et 500 m3/h, tu aurais toute la puissance du poêle qui partirait dans le conduit ! !
    Si tu récupères un air chaud à 40°C c’est déjà bien ! "


    D'accord avec toi concernant le fait que l'air chaud va se mélanger avec l'air ambiant, et du coup la T° moyenne sera plus basse. Si j'arrive à rejeter dans le couloir un air à 30°C, je serai déjà muy content.

    Si tu veux chauffer les chambres, il faudra mettre une bouche d’air dans chaque pièce, et réaliser une distribution d’air appropriée dans les combles.(il existe des conduits souples isolés)

    Je te conseille de commencer par une sortie au fond du couloir. Si ça donne satisfaction du point de vu puissance, tu pourras toujours poursuivre les travaux et mettre une bouche dans chaque chambre.


    C'est ce que je vais faire dans un premier temps. Une sortie au niveau du couloir, puis je verrais après cet hiver si c'est concluant. De toute façon je crains qu'avec un air a à peine 30°C en sortie, je ne pourrais pas tout réchauffer, mais si ça aide un peu çà sera toujours ça de gagné.

    "Pour mesurer la puissance de chauffage, il suffit de mesurer le débit et le ΔT air.
    (si nécessaire, je détaillerai les mesures à faire)"

    Normalement c'est bon, j'ai vu plusieurs de tes posts et d'autres personnes sur ce sujet. Je devrai m'en sortir. L'idée étant quand même de ne pas ponctionner toute la puissance du poele et de garder le plus gros pour le salon/séjour/cuisine.

    Tu n’auras pas plus de CO2 dans les chambres que dans la salle de séjour.
    Pour régler le débit d’air, il faut mettre un variateur de vitesse


    Oui, j'ai prévu de mettre un variateur/interrupteur pour gérer tout ça (comme le modèle que tu as mis, même s'il est pas top sexy pour allez dans le salon, je suis pas sûr que madame soit emballée par son design plutôt indus/technique).
    D'ailleurs ça m'amène à une question dont je ne trouve pas de réponse. Vous pensez qu'il est possible de cumuler un variateur de puissance + une sonde déportée? L'idée étant de mettre cette sonde déportée au niveau de la grille d'aspiration du récupérateur de chaleur et de la programmer pour une T° de 35/40°C, et une fois qu'elle s'enclenche, je gère moi même le débit.
    J'ai vu des modèles chez Nather (sonde déportée avec réglage d'office de la T° à 40°C ou thermostat réglable à distance équipé d'une sonde déportée, variateur de puissance pour le moteur du récupérateur). Mais à la vue des schéma de connection je me demande si je peux coupler les deux... Ce qui serait quand même bien pratique pour moi.

    Il ne faut pas avoir peur du bruit, je te donnerai si nécessaire la méthode pour réaliser un traitement acoustique gratuit !

    Ca c'est bon, j'ai vu ton post déjà !!!

    Pour finir, un petit schéma de l'installation que je compte faire pour récupérer la chaleur. Je dois faire un petit caisson autour du tuyau d'évacuation car je ne peux pas mettre directement la grille au dessus du coude (problème de boisseau à ce niveau là, et d'une poutrelle béton juste en limite). Du coup, je dois décaller la prise d'air sur un côté, c'est pourquoi je fais ce caisson tout autour du tuyau avec la grille juste au dessus du coude. L'air chaud sera capter par la grille, ira dans le caisson puis dans le tuyau d'aspiration du récupérateur de chaleur.
    D'ailleurs, vous penser que c'est nécessaire de mettre des grilles de décompression sur ce petit caisson... D'un côté la logique dirait que non (selon moi) car lorsque la grille d'aspiration est fermée, la dilatation de l'air chaud sera compenser par la présence du tuyau du récupérateur de chaleur qui permettra son évacuation.

    Et sinon, récupérateur de chaleur classique avec filtre, etc... ou le modèle que tu m'as présenté précédemment (mais pour lequel j'ai des inquiétude vis-à-vis de sa résistance à la chaleur et de l'absence de filtre).

    Merci encore de l'aide.

    Nico
    Images attachées Images attachées

Discussions similaires

  1. Poêle à bois et récupérateur de chaleur ?
    Par Soconelle dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 111
    Dernier message: 29/02/2016, 09h28
  2. Récupérateur de chaleur sur poele à bois
    Par jjack76 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/12/2015, 20h17
  3. Récupérateur Chaleur poele à bois
    Par brunodu1301107 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/03/2015, 10h47
  4. Demande informations pour recuperateur de chaleur poele bois
    Par bonimarie dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 12
    Dernier message: 06/10/2012, 14h11
  5. recuperateur chaleur poele a bois
    Par scavinouze dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 17/06/2011, 11h43
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...