Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

isolation par comblement du vide d'air dans les murs



  1. #1
    tgperso

    isolation par comblement du vide d'air dans les murs


    ------

    Bjr à tous
    pourriez vous me dire ce que vous pensez de la technique en rénovation qui consiste à "isoler" un mur initial constitué de : parpaing+vide d'air (4-5 cm)+ brique platrière (+enduit platre) avec un soufflage de laine de roche de densité 85 kg/m3.
    On me propose ce système pour un coût global net (crédit d'impôt deduit) de 1600 € (51 m2 à traiter).

    Je précise que l'habitation est en Bretagne sud donc plutôt en climat doux océanique.
    Quelle efficacité en attendre ? quelles économies d'énergie ? quels effets secondaires potentiels risque-t-on (humidité ?) ?

    Inutile de suggérer l'isolation par l'intérieur, c'est impossible dans ce cas de figure; quand à l'isolation par l'extérieur qui est jugée généralement comme nettement meilleure, outre la question du budget (env 4 fois supérieur si artisan et pas d'autoconstruction), je m'interroge sur son efficacité avec cette lame d'air circulant intercalée...

    Par avance merci à ceux qui prendront le temps de répondre !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    mytikjuve

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    Salut,
    Pour le probleme de l'air, enfait, il n'y en a pas. L'air est un tres bon isolant thermique. c'est d'ailleur le principe du pull en laine, ou pour rester dans le batiment de la laine de verre. Juste pour exemple, a l'air libre on a froid vers 15 degres (voir moin si on est pas tres frilleux) alors que dans l'eau on commence a avoir froid dans 25° (si je me trompe pas).
    En fait l'air transmet peu de chaleur et en recois peu egalement.
    "Et si on etait tous là pour s'améliorer, on tuerait l'ignorance pour cesser de s'ignorer" Trijas

  4. #3
    Muesli

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    Bonjour,

    selon le site de la vieille montagne, la lain de roche est à lambda = 0,04 W/mK. Je n'ai pas trouvé pour de la laine de roche soufflée à 85 kg/m3, mais ça ne doit pas beaucoup varier.
    Autrement dit, pour 5 cm d'épaisseur, cela donne R=0,05/0,04 = 1,25. Pas énorme.

    Pour ce qui est de l'efficacité et des économies d'énergie, autant demander à un bureau d'étude en thermique, qui calculera tout ça.

    Quant aux problèmes d'humidité, il faut prendre soin de la pose (mettre un pare-vapeur) et normalement pas de pbm.

    L'isolation extérieure est tout de même plus adaptée pour ajouter de l'épaisseur, sans créer de pont thermique sur les cloisons et planchers.

    Mais il faut voir l'isolation dans son ensemble, on ne peut pas privilégier un aspect de l'isolation par rapport à un autre, ça n'a pas de sens. Peut être que au vu de l'ensemble du bâtiment, 5cm de laine de roche est parfaitement adapté.

  5. #4
    MacBill

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    Pour moi, ce type d'isolation n'est pas valable.
    Le ciment est un très mauvais isolant thermique. Or, en insuflant de la laine de roche dans les cavités des parpaing, il reste une multitude de pont thermiques constitués par le parpaing lui-même.
    Comme il a été dit plus haut, le seul moyen d'avoir une isolation efficace des murs, consiste à faire une isolation par l'extérieur. C'est la seule isolation qui supprime les pont thermiques. A voir, aussi, l'isolation des combles ou sous toiture et celle des ouvertures.

  6. Devis
  7. #5
    tgperso

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    merci à tous les deux pour ces éléments de réponse; pour préciser les choses :
    -OK l'air est un isolant mais me semble-t-il à la condition qu'il soit "emprisonné" comme dans le double vitrage par ex. Lorsqu'il est "circulant" il contribue à accroitre la déperdition thermique, comme le vent en général. Je ne sais pas si je suis clair mais cela me semble moins "simpliste" que de dire "pas de souci, l'air isole"...
    -il me semblait que la densité avait toute son importance dans le calcul de l'efficacité isolante...
    -la question pour moi est certes, autant de savoir à quel coeff thermique on arrive que de calculer d'un point de vue relatif, quelle amélioration on apporte pour ce budget là
    -entièrement d'accord pour le calcul par un bureau d'étude mais as-tu des références de prix ? intuitivement je pense que ça ne doit pas être donné... et au regard du coût de l'isolation, je me demande si le jeu en vaut la chandelle
    -si je me focalise sur les murs c'est que je pense que le reste est aussi optimisé que possible : les combles, les fenêtres etc... pas parfait mais nettement amélioré par rapport à l'initial.

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    tgperso

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    petite précision pour Mac Bill dont je n'avais pas lu la réponse : on insufle entre le parpaing et la brique platrière, pas dans le vide du parpaing ! ça me semble très très différent !
    Les ponts thermiques restant peuvent il est vrai être au niveau des huisseries et appui de fenêtre.

  10. Publicité
  11. #7
    MacBill

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    Effectivement, ça change tout. Je ne voyait pas comment la société pouvait percer les murs en face de chaques caisson de parpaing .
    Et, je n'osais imaginer le cout de l'opération.
    Comme tu l'as dit, il faut immobiliser l'air pour qu'il soit isolant.
    Ce qui me gène dans ce type d'intervention c'est que l'espace entre les briques et les parpaing est de quelques centimètres. C'est bien faible pour une isolation efficace. Il en faudrait une vaigtaine de cm pour avoir une bonne isolation.

  12. #8
    fabien56

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    Bonjour,
    Je me suis penché sur le problème et une autre solution existe: la ouate de cellulose. Elle peut être également insufflée entre parpaing et brique et supporterait mieux l'humidité. En effet, dans ton cas, il n'est pas question de mettre un pare vapeur.
    Attention, si la maison date des années 50, il y a des parties de mur non doublées (autour des fenêtres ou au niveau de la dale d'étage) ce qui crée un énorme pont thermique. seule solution dans ce cas: l'isolation par l'extèrieur ou...tout casser pour isoler par l'interieur
    Il existe un entrepre,neur en Bretagne sud pour la ouate de cellulose insufflée.

  13. #9
    MacBill

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    Est ce que tout ces matériaux, insuflés, ne finissent pas par se tasser

  14. #10
    fabien56

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    A priori, pas plus que les isolants en panneau (http://forums.futura-sciences.com/thread73184.html)
    en effet, ces isolants sont insufflés sous pression ce qui limite les possibilités de tassement

  15. #11
    tgperso

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    merci Fabien de ton conseil, j'avais au contraire l'idée (vague il est vrai) que la ouate de cellulose était bien plus sensible à l'humidité que la laine de roche ?... sans doute une idée reçue de ma part ?
    ma maison date plutôt de 1973 et pas de dalle à l'étage (combles non aménageables); pour autant je ne parierais pas qd même sur les ponts thermiques...
    Notre consommation énergétique n'est pas (à mon avis) extravagante au point de supputer des pbs rédhibitoires de ponts thermiques : chaque année env 500 kg de propane et qd même 9 stères de bois pour 95 m2 (nous sommes absents en journée).
    Dans ce contexte (1000 € au total env de chauffage annuel), la solution d'isolation telle que proposée (1600€ d'investissement) paraît "correcte" au regard des enjeux. Encore faut il vérifier avec vous que ce n'est pas de l'argent 100% jeté en l'air ou pouvant occasionner des dégâts colatéraux....

    Merci de me donner au moins le nom ou la commune de l'entreprise que tu évoques en Bretagne sud !

  16. #12
    Muesli

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    Slt,

    après petits calculs, sur la base de 51 m² de :
    - 20cm de parpaing
    - vide d'air de 5cm (considéré non ventilé)
    - brique plâtrière de 7cm
    - plâtre de 0.5cm

    le flux de chaleur pour une différence de 20 °K est de 2,8kW.

    Un soufflage de laine de roche en remplacement de l'air donne un flux de chaleur de 0,7kW.

    Un gain qui s'appuie sur un calcul à réalisation parfaite, sans pont thermique.
    Je me suis également basé sur la meilleure conductivité thermique que j'ai rencontré (je l'ai vu varier de 0.038 à 0.048)
    A comparer au niveau performance avec les autres travaux que tu as fait pour vérifier si il y a un ensemble.

    Bon courage

  17. Publicité
  18. #13
    hsholmes

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    Bonjour,

    Pour ce qui est de la ouate de cellulose, il ne faut pas de remontée importante d'humidité par la chape. C'est ce que j'ai lu et confirmé vendredi dernier par un professionnel qui en insufle. Par contre bien pour tes combles (30% de la perte) avec en plus le dephasage pour l'été.

  19. #14
    tgperso

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    merci muesli
    si je comprends bien cette isolation réduit de 75% de flux de chaleur : ça me paraît énorme !? quelle est la relation entre le flux et la résistance thermique ? il doivent être inversement proportionnels n'est ce pas ?
    J'ai simulé sur ideesmaison la résistance thermique et je trouve qu'elle passe de 0.64 à 1.37, cela est-il cohérent avec le résultat sur le flux ?
    qqu'un peut il me rappeler quelle est aujourd'hui la norme de construction sur ces valeurs ?

    A première vue cela peut sembler une opération d'un rapport investissement / efficacité assez bon; en attendant d'avoir plus tard les moyens de faire une isolation par l'extérieur... cela me parait en tout cas plus cohérent de le faire chronologiquement ainsi pour ne pas laisser entre l'intérieur et l'extérieur cette lame d'air + ou - ventilée.

  20. #15
    Muesli

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    Slt,

    La conductivité thermique est la caractéristique d'un matériau à transporter la chaleur.
    La résistance thermique est la caratéristique inverse d'une installation à transporter la chaleur.

    Ce qu'il faut retenir, c'est la différence matériau/installation. Une installation a des caractéristiques (liées aux matériaux utilisés, bien sûr). Dans ce cas là, on parle de la résistance thermique de l'installation, et quand on parle d'un matériau on parle de sa conductivité thermique. En effet, la résistance thermique dépend des épaisseurs, couches, etc.

    Dans mes calculs j'étais tombé sur presque 1.5 de résistance thermique de l'installation. Ce qui ne fait pas beaucoup. Et peut être qui fait beaucoup à la fois. Tout dépend de ce que tu as par ailleurs. Si toutes tes autres surfaces ont des résistances de 4, alors 1.5 sera bien insuffisant. Si toutes tes autres surfaces sont à 1, alors 1.5 sera largement suffisant.
    Je ne connais pas les normes actuelles. Juste pour préciser, 0.7 kW, je trouve que cela fait une belle consommation encore.

    Quant au prix, je reste tout de même dubitatif. 5cm de lame d'air sur 51 m², ça fait 2,55m3. En surestimant un peu, ça doit correspondre à 150euros de ouate de cellulose. Et j'imagine que la ouate est plus chère que la laine de roche, qui est un matériau plus courant (p'tet que j'me trompe, j'ai jamais regardé le prix de la laine de roche).
    Alors 1600 balles net, et encore après déduction d'une prime d'état, ça me paraît excessif.

  21. #16
    Garion

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    En fait, pour bien faire le calcul thermique, il faudrait connaitre au moins l'isolation du toit, et même ceux des vitrages.
    Si la toiture n'est pas isolé, l'isolation des murs n'apportera qu'un gain ridicule, alors que si elle l'est l'isolation prendra toute sa dimension.

  22. #17
    tgperso

    Re : isolation par comblement du vide d'air dans les murs

    je vous rassure, on ne commence pas notre isolation par cela ! On a déjà changé les fenêtres pour du dble vitrage partout, les combles (non aménagées) sont isolées par 30 cm de laine de verre entrecroisée...
    maintenant que le fondamental me semble paré, je pense que c'est au niveau des murs qu'il faut faire porter l'effort... en gardant à l'esprit que ça ne sera jamais une maison type "minergie" !!.... mais que nous ne sommes pas non plus dans un climat sibérien!

Discussions similaires

  1. Isolation parpaing / vide d'air ?
    Par oliv21160 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 31
    Dernier message: 07/12/2013, 22h01
  2. VMC DF : prise d'air dans le vide ventilé ?
    Par ly_lou dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 14
    Dernier message: 17/08/2010, 18h17
  3. Isolation de murs en pierre par l'intérieur
    Par colber dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/07/2009, 14h23
  4. isolation des murs par injection
    Par Aubrac dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/05/2007, 18h54
  5. isolation murs par l'interieur
    Par Phil 83 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/09/2006, 00h10
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison