Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

ITE, doublage intérieur et perte d'inertie




  1. #1
    panch0

    ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    Bonjour à tous,

    Je sais que c'est un vaste sujet, déjà plusieurs fois débattu sur FS, mais je souhaiterais parler de la fameuse inertie thermique des murs en ITE, et particulièrement de l'impact negatif qu'aurait un doublage côté intérieur.

    Tout le monde s'accorde à dire que le gros avantage d'une ITE reside en l'apport d'inertie des murs intérieurs. Beaucoup affirment aussi que faire un doublage pour vide technique côté intérieur est une hérésie totale.

    Alors je me suis amusé à faire quelques simulations sur https://www.ubakus.de/u-wert-rechner/?, et voici ce que j'obtiens.

    Configuration 1
    - ITE de 18cm en polystyrene
    - Mur en parpaing creux de 20cm
    - Enduit à la chaux de 1cm

    C1.JPG

    Configuration 2, ITE avec doublage intérieur non isolé
    - ITE de 18cm en polystyrene
    - Mur en parpaing creux de 20cm
    - Lame d'air de 5cm (ossature avec montants M48)
    - Plaque BA13

    c2.JPG

    Configuration 3, ITI
    - Mur en parpaing creux de 20cm
    - Laine de verre GR32 de 10cm
    - Lame d'air de 5cm (ossature avec montants M48)
    - Plaque BA13

    C3.JPG

    On peut voir que la configuration 1 avec enduit est la meilleure configuration, puisqu'elle présente une inertie 4x supérieure à la configuration en ITI.

    Par contre entre la configuration ITE sans doublage et ITE avec doublage, il n'y a que 6 KJ/m²K de différence (35 vs 29 KJ/m²K). Quand on regarde la durée de déphasage, c'est quasiment identique... La différence entre les deux solutions est donc assez minime !

    Comment interprétez-vous ces résultats ?

    Merci

    -----

    Dernière modification par panch0 ; 01/02/2019 à 12h07.

  2. Publicité
  3. #2
    Mickele91

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    Bonjour,

    Citation Envoyé par panch0
    Comment interprétez-vous ces résultats ?
    Au premier abord, si on ne se base que sur les chiffres donnés par cette calculette, l’impact « néfaste » que pourrait avoir cette lame d’air, ne semble pas être bien flagrant.

    Voilà comment je lis ce résultat.

    Cependant, cette calculette « travaille » en statique, sur des produits pris, seul, isolément et indépendant du contexte dans lequel ils vont se trouver au final…

    C’est-à-dire, dans une « maison »…

    Elles te donnent des « chiffres », mais ces « chiffres » ne te disent pas quel impact ils vont avoir sur…LE…paramètre qui t’intéresse au final, à savoir, l’évolution de la température intérieure de l’habitat…

    Et c’est là que ça se complique sérieusement, parce que pour pouvoir savoir quel sera l’effet sur l’évolution de la température intérieure, il faut y intégrer l’ensemble du bâtiment, son contexte…et ça, il n’y a qu’une simulation dynamique qui puisse te le dire…

    Je te donne un exemple concret.

    Typiquement, si je prends le résultat de ton troisième calcul, je me dis : « l’ITI c’est catastrophique, les « warnings sont dans le rouge » et à la vue des résultats du calcul de « dame calculette », il faut faire une ITE pour être au « frais » ».

    C’est aussi comme ça que j’ai résonnais pour chez moi, avant de faire faire mon étude.

    Je me suis dis : « Je suis en ITI, ce n’est pas bien, ça sera donc forcément mieux, si je fais une ITE. Mes murs seront à l’intérieur, le déphasage, l’inertie et tout le « toutim » iront dans le bon sens, ça n’en sera que bénéfique ».

    Eh bien pas du tout !...

    Certes, ça ne se dégrade pas, c’est même mieux, mais le gain sur l’évolution de la température intérieure est dérisoire…tellement dérisoire, que j’ai décidé de rester en ITI.

    Autrement dit, tu vois là l’importance…fondamentale…de tenir compte de l’ensemble du bâtiment, de sa situation…et de ne surtout pas trop s’attacher, aux résultats que donne une simple calculette…

    Cordialement

  4. #3
    Larzacien

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    bonjour, C'est bien l'inertie des murs, mais il faut chauffer en continu pour maintenir la température, même si les déperditions sont réduites par l'ITE.

    Mais si on arrive dans une maison froide ou qu'on soit ric rac pour chauffer et qu'on ne chauffe que très peu, on se caillera, car le chauffage servira en priorité à charger le mur en chaleur.

    Si on a une ITI, par contre on profite plus rapidement de la chaleur.

    Si on a une petite ITI, histoire de ne pas chauffer le mur en priorité et qu'on ait une ITE pour garder le plus possible les parpaings au chaud, cela me semble le mieux, mais il faut un mur très sain pour cela.

    Avec l'ITI, on peut davantage mettre le chauffage lorsqu'on est présent et le couper ou le réduire lorsqu'on est absent, avec une ITE seule, ce n'est pas top.

    On a tendance à croire que l'inertie fournit du chauffage gratuit, que nenni. C'est un peu comme les radiateurs qui chauffent tout seuls même éteints... Faut réfléchir.
    On peut comparer au chauffage au sol, très confortable surtout en région froide, mais on ne peut pas le mettre l'arrêter sans arrêt : il faut de la stabilité.
    Dernière modification par Larzacien ; 01/02/2019 à 16h56.


  5. #4
    TioChanclas

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    Re,
    vous m'aviez vu venir...
    Pour moi, habitat permanent = ITE prioritaire, notamment pour le confort d'été infiniment supérieur, et la stabilité du confort d'hiver.
    La présence d'un doublage comme vous l'envisagez ne doit être dictée, je pense, que par des choix de finition .

  6. Devis
  7. #5
    panch0

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    C'est plutôt pour une question pratique (gaines d'électricité, canalisations d'eau ou chauffage), et parce que mes murs ne sont pas "sains". Je vais donc faire un traitement Aeroblue, qui est incompatible avec un enduit de finition classique.

    Dans mon cas je n'hésite pas entre ITI et ITE, mon choix est fait. C'est uniquement le parement intérieur qui est en suspend, et que je souhaite assortir au maximum à mon ITE à venir. Et les chiffres que j'ai indiqué plus haut, affichés tels quels, me faisaient penser que la différence n'était pas énorme entre un doublage vide et un enduit.

    A lire Larzacien, je comprends que mettre un peu de LDV dans le doublage offrirait plus de flexibilité pour le chauffage, surtout dans une démarche de tout ou rien avec un thermostat d'ambiance. Par contre avec une chaudière basse température + sonde extérieure qui est plutôt prévue pour tourner a faible régime mais en continu, ce serait peut être superflux, l'inertie me semble plus sympa dans ce cas...
    Dernière modification par panch0 ; 01/02/2019 à 20h43.

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    daniel222

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    Salut les gars,

    panch0, pourquoi que 18 PSE en ITE. Quels seraient les résultats de la calculette avec disons 28 ?

  10. #7
    TioChanclas

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    " lire Larzacien, je comprends que mettre un peu de LDV dans le doublage offrirait plus de flexibilité pour le chauffage, surtout dans une démarche de tout ou rien avec un thermostat d'ambiance. Par contre avec une chaudière basse température + sonde extérieure qui est plutôt prévue pour tourner a faible régime mais en continu, ce serait peut être superflux, l'inertie me semble plus sympa dans ce cas..."

    En effet, attention à ne pas se priver d'un vrai confort d'été, a fortiori quand le système de chauffage prévu est lui aussi calé sur un régime "de croisière", pour au final ne gagner que très peu de résistance thermique...
    Priorité à la "linéarité" de l'ensemble, donc...

  11. Publicité
  12. #8
    panch0

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    La vraie question reste de savoir si un doublage, sur ossature ou collé, anéanti vraiment les bénéfices d'une ITE. Même si les chiffres de la calculette sont basés sur la théorie et qu'ils demandent une interprétation sur le terrain, ils donnent tout de même une tendance non ?

    Pour les 28cm d'isolant, mon banquier va m'appeler avant que j'aie terminé de faire le calcul

  13. #9
    TioChanclas

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    Re,

    L'idée majeure de l'ITE est de préserver totalement l'inertie et de réguler sans surprises la vapeur d'eau.
    La présence d'un doublage quel qu'il soit la réduit fatalement sans l'anéantir, et entraine des complications.

    L'ajout d'un isolant dans le doublage la réduit encore, peut en anéantir les bénéfices, et démultiplie encore les difficultés de conception et de pose.

    Tout ça, c'est sur le papier : dans la pratique, à part une étude thermique dynamique
    L'alternative serait d'être prêt à faire... et défaire en cas de feedback négatif...

  14. #10
    panch0

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    Oui je vois... De quelles complications pourrait-il s'agir ?

  15. #11
    ftcd88

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    Bonjour, sujet très intéressant, je suis... j'attends justement un devis pour du plâtre projeté pour voir la différence de prix avec un doublage posé par mes soins

  16. #12
    TioChanclas

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    La gestion des transferts d'eau...

  17. #13
    daniel222

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    La vraie question reste de savoir si un doublage, sur ossature ou collé, anéanti vraiment les bénéfices d'une ITE. Même si les chiffres de la calculette sont basés sur la théorie et qu'ils demandent une interprétation sur le terrain, ils donnent tout de même une tendance non ?
    Pour les 28cm d'isolant, mon banquier va m'appeler avant que j'aie terminé de faire le calcul
    Salut les gars,
    Je n'en reviens pas qu'on puisse poser la question pour "un spécialiste" comme vous et vos nombreux sujets dans tous les sens !

    Soit vous optez pour une ITI ou une ITE, si vous vouliez une MOB, il fallait faire du neuf

    L'histoire du banquier je veux bien comprendre à condition qu'on nous montre la différence sur des devis fiables

    Vous trouverez toujours sur un forum les pour ITI et les pour ITE, avec des "vrais spécialistes" ... sur quoi vous allez vous vous fier pour choisir ? Les professions, les expériences, vos convictions ?

    A question "fermée" vous aurez encore plus de convictions ... autant ne pas poser la question

  18. #14
    panch0

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    Je n'estime pas être un "spécialiste", j'ai ouvert différents sujets j'avoue mais celui-ci avait pour but d'analyser les chiffres indiqués plus haut Encore une fois je ne cherche pas à "choisir" entre ITI et ITE. J'ai déjà une ITE, un peu faiblarde mais tout de même, et lorsque le budget le permettra je l'améliorerai. Mais pour le moment, ce sujet porte uniquement sur le parement intérieur il ne faut pas tout confondre ^^

  19. #15
    daniel222

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    Salut les gars,

    ma réponse portait sur le sujet, rajouter une isolation interne aura des répercutions faibles ou importantes sur l'inertie, vous en doutez bien. Si vous considérez que l'ITE est insuffisante et la compléter par une ITI, c'est un choix que je comprends.

    En terme d'inertie, en été vous serez d'autant plus perdant que l'ITE est faible, par contre en hiver ça ira mieux puisque plus isolé.

  20. #16
    panch0

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    On ne parle ici que de doublage non isolé. Juste une lame d'air pour aménager un vide technique pour passage de gaines et canalisations

  21. #17
    TioChanclas

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    Ok pour le raisonnement.
    Mais cet espace n'a pas vocation de "lame d'air", c'est exclusivement un "vide technique".

    De coup, je vous relance à partir de mes propres réflexions : pourquoi ne pas "panacher" les solutions, en remplissant ce vide technique d'un isolant (+FV), mais uniquement sur les murs les plus exposés au froid en hiver, si la disposition de la maison laisse présager une grosse inertie?

  22. #18
    ftcd88

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    Citation Envoyé par TioChanclas Voir le message
    Ok pour le raisonnement.
    Mais cet espace n'a pas vocation de "lame d'air", c'est exclusivement un "vide technique".

    De coup, je vous relance à partir de mes propres réflexions : pourquoi ne pas "panacher" les solutions, en remplissant ce vide technique d'un isolant (+FV), mais uniquement sur les murs les plus exposés au froid en hiver, si la disposition de la maison laisse présager une grosse inertie?
    Suis intéressé par les réponses qui vont être apportées à cette question...

  23. #19
    panch0

    Re : ITE, doublage intérieur et perte d'inertie

    pourquoi ne pas "panacher" les solutions
    Il y a déjà le problème du coût. Comme chacun sait, une ITE coûte cher. Donc rajouter un isolant intérieur implique un coût supplémentaire (laine, frein/pare vapeur).

    Ensuite, pour des raisons de place. Imaginons par exemple que je pose une laine minérale de type GR32, de 45mm. Avec un BA13 ou Fermacell, cela fait donc déjà 6cm. Ce qui correspond à ce que j'aurais avec un simple vide technique. Mais avec une laine, il y a obligation d'un pare/frein vapeur. Si je souhaite toujours disposer de ce vide technique pour passer des gaines sans avoir à percer/comprimer la membrane, alors je dois laisser 2 ou 3cm supplémentaire. On approche tout doucement des 10cm d'encombrement. Vous me direz, je peux faire ça uniquement sur la face Nord, ce qui réduit l'encombrement total. Mais tout de même...

    Mon idée était plutôt de panacher vide technique et placo collé. Je n'ai pas besoin d'avoir des prises ou conduites de chauffage sur tous les murs périphériques, donc je pourrais me passer de doublage par endroits et me contenter d'un enduit ou d'un complexe collé.
    Dernière modification par panch0 ; 06/02/2019 à 10h30.

Discussions similaires

  1. Isolation par l'intérieur d'un mur en pierre & perte d'inertie : un faux problème ?
    Par Semion dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 46
    Dernier message: 15/12/2012, 09h45
  2. doublage interieur
    Par rital39 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/07/2010, 12h14
  3. Doublage interieur combles liège
    Par jeanlouish dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/12/2009, 14h45
  4. doublage intérieur de mur enterré
    Par gael_j dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/02/2009, 14h42
  5. Doublage intérieur d'une brique monomur de 30 cm?
    Par steph47 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 31/01/2009, 12h48