Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Cesi : ajouter un circuit de décharge



  1. #1
    mat64

    Cesi : ajouter un circuit de décharge


    ------

    Bonjour,

    j'ai un CESI "classique" avec circuit primaire en boucle pressurisée.
    Il est sans doute mal dimensionné, et avec des panneaux pas assez inclinés (non modifiable), et j'ai des surchauffes assez fréquentes.

    Je pense ajouter un circuit de décharge. Mon idée est de placer des radiateurs de chauffage central à l'extérieur, dans le vide sanitaire sous la maison. Afin de ne pas avoir à changer les paramètres de mon circuit primaire (notamment le vase d' expansion), je pensait extraire les calories du ballon par le serpentin d'appoint en haut de ballon qui est aujourd'hui inutilisé (pas de chaudière, j'utilise un appoint électrique). De plus ça me permettrait d'installer ma décharge sans arrêter mon système, ni même le vidanger...

    Mes questions:
    - l'idée d'utiliser l'échangeur d'appoint est elle bonne, est-ce que ce sera assez efficace pour décharger ?
    - comment dimensionner les radiateurs de décharge ? le guide trouvé sur ce site indique qu'il faut dissiper 400W par m² de capteur, est-ce une bonne base, ou bien est-ce que je dois changer ce dimensionnement compte-tenu du fait que je ne dissipe pas directement les calories du circuit primaire, mais celles du ballon ?
    - toute suggestion ou retour d'expérience sur ces circuits de décharge est bienvenue....

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    sawai

    Re : cesi : ajouter un circuit de décharge

    Bonjour,

    C'est un problème classique, malheureusement souvent non pris en compte à la conception.

    La décharge par les panneaux la nuit est une solution qui peut parfois suffire. Il s'agit de faire tourner le circuit solaire la nuit, et ainsi d'utiliser les panneaux comme des radiateurs. A voir si votre régulation et installation permet cela.

    Bien entendu, ce principe est insuffisant si la surchauffe survient en une journée en partant le matin avec un ballon déchargé.
    Quand ça semble trop beau pour être vrai, c'est que c'est trop beau pour être vrai.

  4. #3
    yves35

    Re : cesi : ajouter un circuit de décharge

    bonsoir,

    ces histoires de circuit de surchauffe datent de la préhistoire du solaire... Il y a plus simple de nos jours.

    La régulation est paramétrée pour collecter au maximum l'énergie. La mise en marche se fait avec une différence de température de l'ordre de 10°K . Il est possible d'avoir une autre tactique de collecte en freinant au max. Il faut que la mise en marche se fasse juste un peu avant la vaporisation du fluide caloporteur. Environ vers 120°C (dépends de la pression) . De la sorte le capteur perds beaucoup d'énergie parce qu'il est très chaud par rapport à l'extérieur. Mais il en collecte un peu quand même. Donc on le fait redémarrer jusqu’à ce qu'il perde environ 10-15 °K puis stopper , le laisser se chauffer ,redémarrer etc... . Le soir venu, on refroidit le ballon par circulation dans les capteurs pour faire de la place pour le lendemain.

    Cette gestion par la régulation marche beaucoup moins bien avec des capteur tubes qui ont une collecte moins dégradée par le différentiel de température avec l'extérieur. Donc ceux qui avaient choisi cette technologie parce que c'est "moderne" ou autre sont pénalisés et doivent minorer leur champ solaire pour ne pas être débordés. Il faut une justice quand même

    Parmi les autres tactiques il y a aussi :
    -la couverture partielle du champ solaire
    -la vidange partielle du champ solaire
    -la vidange totale du mélange antigel et le remplacement par de l'eau (si possible morte ,peu d'oxygène because corrosion échangeur)
    -inviter les voisines à prendre un bain

    yves

  5. #4
    sawai

    Re : cesi : ajouter un circuit de décharge

    Les installations et le glycol ne prennent pas trop chers au voisinage de l'ébullition? La vaporisation est évitée certes, mais ça fait travailler le tout à des températures élevées. En règle générale, ça accélère le vieillissement. Quel est le retour d'expérience à ce sujet?
    Quand ça semble trop beau pour être vrai, c'est que c'est trop beau pour être vrai.

  6. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits de l'univers de la maison. Parmi nos sujets :
  7. #5
    AD 44

    Re : cesi : ajouter un circuit de décharge

    Salut,

    Le glycol se dégrade lorsque sa température avoisine les 170° environ.
    mon secret? ... Ne rien dire.

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    sawai

    Re : cesi : ajouter un circuit de décharge

    Ok, merci.
    Quand ça semble trop beau pour être vrai, c'est que c'est trop beau pour être vrai.

  10. Publicité
  11. #7
    yves35

    Re : cesi : ajouter un circuit de décharge

    bonjour,

    ajout aux tactiques anti surchauffe:
    J'ai omis de signaler une utilisation + intelligente utiliser la chaleur pour par exemple sécher du bois (coupé l'hiver excellent à bruler l'hiver suivant) ou bien sécher des fruits en surproduction pour les consommer en hiver etc...
    Les installations et le glycol ne prennent pas trop chers au voisinage de l'ébullition? La vaporisation est évitée certes, mais ça fait travailler le tout à des températures élevées. En règle générale, ça accélère le vieillissement. Quel est le retour d'expérience à ce sujet?
    il faut éviter d'aller au delà de 130°C pour la bonne tenue des fillasses en chanvre Pas de soucis de vieillissement depuis 2007 dans mon cas lignes solaires en cuivre,pas en multicouche.Vérification de routine quand j'y pense de l'antigel au congélateur (quelque cm3)

    yves

  12. #8
    Helmut Schwartz

    Re : Cesi : ajouter un circuit de décharge

    Multicouche et filasse sur du solaire?

    Jamais vu cela.

  13. #9
    mat64

    Re : Cesi : ajouter un circuit de décharge

    Merci à tous pour vos réponses

    La décharge nocturne, je pratique déjà. J'ai un "mode vacances" sur ma régul qui décharge le ballon jusqu’à 50°C, et ça fonctionne assez bien. Mais je me fais tout le temps avoir. Aux premiers beaux jours : paf, surchauffe. Vite je mets le mode vacances pour ne pas que ça recommence le lendemain. 3 jours après, zut l'eau est tiède : j'avais oublié d'enlever le mode vacances, alors qu'il fait gris... (en général je coupe l'appoint électrique quand je mets le mode vacances).
    ça va bien en juillet-août, je peux laisser le mode vacances en fonction tout le temps sans me poser de questions, mais le reste du temps c'est une galère à gérer.

    Inviter les voisines à prendre un bain, j'y avais bien pensé mais hélas, je n'ai pas de baignoire... dans une douche c'est pas pareil
    Trêve de plaisanteries, j'utilise mon eau chaude au max : le lave-linge et le lave-vaisselle sont raccordés sur l'eau chaude (pas de piscine).

    Faire travailler les panneaux à haute température, ça parait finot comme stratégie. J'aurais tendance à être un peu inquiet pour le glycol et le matériel, mais les posts ci-dessus me rassurent.
    En réalité ce qui me gêne un peu, c'est comme pour la décharge nocturne : comment le gérer ? En hiver, il faudrait rester sur une stratégie conventionnelle je suppose, pour récupérer un max de calories ? Et dans ce cas, est-ce qu'on peut trouver un critère pour faire basculer automatiquement la régul en mode "bas rendement" ? La température en bas du ballon peut-être ? On pourrait dire qu'a partir d'un seuil (65°C ?) on bascule en stratégie bas rendement. Ce seuil ne devrait pas être atteint en hiver, et devrait suffire en été pour éviter la surchauffe ? Qu'en pensez-vous ?

  14. #10
    AD 44

    Re : Cesi : ajouter un circuit de décharge

    Pour les 170°, il ne concerne que le glycol (simplement pour signifier qu il y a à priori de la marge entre le fonctionnement dégradé du système et le risque pour le caloporteur) , mais ces 170°ne sont certainement pas une valeur à retenir pour faire fonctionner le circulateur.

    Le fonctionnement dégradé permet de ralentir la collecte en fin de charge et de retarder la stagnation et donc les éventuelles surchauffes.

    Pas besoin nécessairement d incrementer des valeurs extrêmement élevées sur le régulateur (faut pas non plus fatiguer les différents joints et circulateur).

    De même la décharge nocturne doit être paramétrable (pour ne pas vider totalement le ballon de sa chaleur).
    mon secret? ... Ne rien dire.

  15. #11
    AD 44

    Re : Cesi : ajouter un circuit de décharge

    Le multicouche est AMHA effectivement à proscrire sur une installation solaire (tout au moins sur les portions soumises aux températures potentiellement élevées).
    mon secret? ... Ne rien dire.

  16. #12
    an1844

    Re : Cesi : ajouter un circuit de décharge

    Bonjour mat64,

    Citation Envoyé par mat64 Voir le message
    Je pense ajouter un circuit de décharge. Mon idée est de placer des radiateurs de chauffage central à l'extérieur ....
    C'est une très bonne idée, facile à mettre en oeuvre (la preuve j'y suis arrivé, mon installation est un peu différente, mais le principe est le même), et durable dans le temps.
    La meilleur des meilleurs serait d'avoir une piscine.

    Citation Envoyé par mat64 Voir le message
    .... dans le vide sanitaire sous la maison.
    Mouais, inévitablement les calories montent et vont donc chauffer le plancher de ta maison.
    C'est pas grand chose, mais c'est perceptible, chez moi dans les toilettes, en été donc en période de décharge, quand j'y vais pieds nus, je sens une douce chaleur à mes pieds .... douce chaleur que je n'ai plus dans le couloir à 1 m, cette douce chaleur provient de ma décharge.
    Pour moi ce n'est que mes toilette, c'est pas si grave

    Citation Envoyé par mat64 Voir le message
    Afin de ne pas avoir à changer les paramètres de mon circuit primaire (notamment le vase d' expansion), je pensait extraire les calories du ballon par le serpentin d'appoint en haut de ballon qui est aujourd'hui inutilisé (pas de chaudière, j'utilise un appoint électrique). De plus ça me permettrait d'installer ma décharge sans arrêter mon système, ni même le vidanger...
    Que je comprenne bien :
    - avec ton installation tu fais du chauffage centrale et de l'ECS => capacité du ballon ? + comment tu fais ton ECS ? (tank interne, serpentin dédié interne, échangeur à plaques, ....)
    - le Ballon est chauffé au choix, soit par une résistance électrique, soit des capteurs thermiques (Combien ? surface ?), le ballon pourrait être (aussi)chauffé par une chaudière via le serpentin du haut (!?), il doit y avoir une régulation pour tout cela, elle ne prévois pas de décharge ?
    - pour la décharge :
    -- en fonction d'une T°C maxi relevée sur le ballon ?
    -- en haut ou en bas ?
    -- tu souhaites utiliser le serpentin du haut, pour y faire circuler de l'eau via un circulateur ?
    -- dans un circuit fermé avec un radiateur de décharge ... vase d'expansion ?

    Citation Envoyé par mat64 Voir le message
    Mes questions:
    - l'idée d'utiliser l'échangeur d'appoint est elle bonne, est-ce que ce sera assez efficace pour décharger ?
    - efficace oui ...
    - sauf que tu perds les meilleurs calories (les plus chaudes), celles que tu as obtenues le plus difficilement
    - l'objectif est de flirter avec la T°C maxi du ballon (haut ?, bas ?) ou de "vider" les calories du ballon pour repartir au seuil T°C bas pour le lendemain ? au risque de ne pas avoir de soleil le lendemain et donc devoir utiliser la résistance électrique ?
    - et il faut-être sûr de ne pas en avoir besoin plus tard du serpentin haut

    Citation Envoyé par mat64 Voir le message
    - comment dimensionner les radiateurs de décharge ? le guide trouvé sur ce site indique qu'il faut dissiper 400W par m² de capteur, est-ce une bonne base, ou bien est-ce que je dois changer ce dimensionnement compte-tenu du fait que je ne dissipe pas directement les calories du circuit primaire, mais celles du ballon ?
    400 w par m² .... admettons 5 m² = 2000 w ... tu vas chez un ferrailleur, tu trouves un vieux radiateur fonte de 4000 w à 50 €, de toute façon cela vas dissiper.

    Citation Envoyé par mat64 Voir le message
    - toute suggestion ou retour d'expérience sur ces circuits de décharge est bienvenue....
    Perso j'ai fais le choix de garder le maximum de calories dans mon ballon tampon et de dévier / décharger que les calories qui arrivent de mes capteur vers un circuit de décharge.
    Je mesure la T°C du fluide caloporteur directement sur le tuyau d'entrée de mon serpentin bas, et entre l'appareil de mesure et l'entrée du ballon tampon, j'ai un T relié à ma décharge puis à une vanne 3 voies, je revois ainsi le fluide "froid" vers mes capteurs.

    Bon courage
    an1844
    "Je dis ça, je dis rien" de mon Plombier/Chauffagiste

  17. Publicité

Discussions similaires

  1. [Outils/Fab/Comp] circuit R(SC) de décharge
    Par illusionoflogic dans le forum Électronique
    Réponses: 26
    Dernier message: 08/06/2016, 21h25
  2. circuit primaire CESI : passage dans les rampants
    Par mat64 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/12/2012, 12h41
  3. Ajouter un condensateur sur un circuit électrique de moto
    Par koma000 dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/05/2011, 21h32
  4. Circuit de décharge Led
    Par Carot85 dans le forum Électronique
    Réponses: 11
    Dernier message: 07/11/2009, 21h36
  5. [Brun] décharge de circuit
    Par julo220 dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/09/2007, 21h31
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison