Répondre à la discussion
Page 188 sur 356 PremièrePremière 188 DernièreDernière
Affichage des résultats 5 611 à 5 640 sur 10674

Construction réaliste d'un poêle de masse



  1. #5611
    dedal

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse


    ------

    Citation Envoyé par Polar Bear Voir le message
    Les briques ne sont surtout pas collées entre elles.
    Oups... merci de la correction et du post comme d'hab très intéressant (du coup bernyca c'est tout bon).
    C'est pour intervenir éventuellement sur la brique intérieure qu'il ne faut pas coller... ?
    .

    -----
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  2. #5612
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour Dedal,

    Plusieurs caractéristiques de la double brique non collée:

    - Dilatation un peu plus importante sur la brique interieure.
    - Meilleure montée en température car conduction un poil moins bonne qu'avec une seule brique a plat.
    - Intervenir eventuellement pour remplacer les briques(plus simple si elles ne sont pas collées mais pas impossible dans le cas contraire).
    - Possibilité d'avoir deux types de briques differentes (le choix est vaste dans ce domaine).
    - Possibilité d'insérer un petit joint isolant ceramique entre les deux rangs si besoin.
    - Pour les adeptes des injecteurs = canalisation aisée de l'air secondaire entre les parois.

    C'est libre choix de chacun mais dans tous les cas, la double brique est préférable à la simple.

    Bonne journée
    Polar Bear
    Dernière modification par Polar Bear ; 05/12/2008 à 08h17.

  3. #5613
    LutopiSTe

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    bonjour à tous

    Citation Envoyé par listef Voir le message
    Merci PB : c'est bien ce qu'il me semblait : feu trop vif = fumées trop courtes.
    ça dépend de la façon dont est construit le PDM; chez Pyren les températures de sortie sont très élevée, il aurait tout intérêt à faire trainer sa flambée (en restant vers 600° bien sur). chez Bibice (gros PDM petit besoin énergétique) il a tout intérêt à faire bruler son (petit) feu le plus chaud possible sur un temps court, au risque sinon que la fumée n'atteigne jamais les 100°C en sortie de conduit (encrassement rapide et détérioration prématurée)
    il se trouve que chez PB le poêle est bien étudier, il rempli pleinement son rôle en ayant juste besoin d'être freiné un peu.

    il y a une chose dont je suis sur aussi, une brique chauffée à 500°C pendant une heure aura accumulé moins de chaleur qu'une brique de même type chauffée à 700°C pendant une heure (merci monsieur lapalisse ) est ce que ça a vraiment un intérêt, je ne saurais me prononcer

    cordialement
    Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel. (Jean Jaurès)

  4. #5614
    noir mat

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par Polar Bear Voir le message
    En marche normale j'ai donc AS full open et AP 30 à 60% fonction des conditions climatique.
    Polar Bear
    bonjour polar bear,

    est ce que tu réduit le tirage ou 100 % ouvert ?

    la marche normale pour moi est 100 % AS et AP fermé après 20-25 mn, généralement quand le gros du dégazage est fait. Je brule du hêtre et du charme et la T° au niveau du goulet arrive environ à 740 ° (voir plus suivant le temps) au 3/4 de la flambée : la post combustion arrive quand je ferme l'AP.
    Est ce que le volume de la pièce peut où se trouve le pdm influe sur la pression de l'AP et du tirage ? Mon conduit fait près de 7m...

    J'ai collé mes 2 briques sur champ 2mm d eréfrajoint ça ne devrait pas trop freiner la conductivité de la chaleur non ?

    noir mat

  5. #5615
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par LutopiSTe Voir le message
    bonjour à tous



    il se trouve que chez PB le poêle est bien étudier, il rempli pleinement son rôle en ayant juste besoin d'être freiné un peu.


    il y a une chose dont je suis sur aussi, une brique chauffée à 500°C pendant une heure aura accumulé moins de chaleur qu'une brique de même type chauffée à 700°C pendant une heure

    SaluTopiste

    Ce n'est pas un besoin ni une necessité mais dans la mesure ou la combustion est propre a 600° pourquoi demandé plus. C'est consommé bêtement du bois non.
    Pour ta dernière phrase, j'ajouterais que pour chauffer une brique à 700° pendant 1h il faut davantage de carburant que pour 500° pendant le même temps.
    Pour avoir la meme accumulation dans le second cas c'est la durée qui change pas la quantité de carburant.
    La difference en carburant est de = ou - 2 kg par flambée soit environ 350 kg sur une saison presque 1 st de chêne dans mon cas et combien de kg EC éviter?

    A+ Polar Bear

  6. #5616
    listef

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    @ Tous : merci pour ces réponses ... Whawh, quelle réactivité, ce forum
    @ NoirMat : tu parles d'air II : j'ai visité ton site, et je vois pas où il passe. Une petite explication ?

    Pour ma part, je vais terminer ce soir le montage des canaux latéraux.
    Quelques photos ici : http://picasaweb.google.be/listef/Po...29082676508610
    (dans le désordre, car je ne vois pas comment les mettre dans l'ordre )

  7. #5617
    Polar Bear
    Invité

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par noir mat Voir le message
    bonjour polar bear,
    est ce que tu réduit le tirage ou 100 % ouvert ?
    la marche normale pour moi est 100 % AS et AP fermé après 20-25 mn, généralement quand le gros du dégazage est fait. Je brule du hêtre et du charme et la T° au niveau du goulet arrive environ à 740 ° (voir plus suivant le temps) au 3/4 de la flambée : la post combustion arrive quand je ferme l'AP.
    Est ce que le volume de la pièce peut où se trouve le pdm influe sur la pression de l'AP et du tirage ? Mon conduit fait près de 7m...
    J'ai collé mes 2 briques sur champ 2mm d eréfrajoint ça ne devrait pas trop freiner la conductivité de la chaleur non ?
    noir mat
    Bonjour,

    Le tirage dépend en grande partie des conditions climatique donc j'ajuste en fonction du besoin et chez moi il n'y a que les mesures qui me fournissent des indications.
    il faut toujours de l'AP durant la flambée peu importe que le dégazeage soit terminer ou pas.
    Je ne comprends pas trop ton fonctionnement chez moi comme sur tout PDM la post combustion débute avec l'air secondaire.
    Je pense qu'en fermant l'AP tu as donc beaucoup de flammes bleues et donc beaucoup de monoxyde de carbone dans ces conditions.
    Cette façon de faire n'est pas représentative d'une bonne flambée propre.
    Ce n'est pas une cata d'avoir coller tes briques tout juste un petit souci possible avec la dilatation.

    Polar Bear

  8. #5618
    noir mat

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    @listef : AP : portes du cendrier en bas : arrivée d'air sur le dessus de la grille (avec déflecteurs interne cf MF)
    AS : papillon d'ouverture sur chaque porte UPO

    @polar bear : est ce que l'AP ne provoque pas une surchauffe des briques du bas du foyer (celles en biseaux) d'où une usure prématurée ?
    Si mes flammes sont plus vives en ouvrant un peu l'AP, je suis comme même assuré de la post combustion dans la 2° chambre même sans le constater de visu ?

    noir mat

  9. #5619
    bernyca

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    @Polar Bear: Je trouve cela fort intéressant de pouvoir mesurer les différentes températures comme tu le fait avec tes sondes afin de pouvoir optimiser les flambées.
    Quel sorte de matériel faut-il pour cela? Quel genre d'appareil et quel température de sonde sont-il nécessaires?
    Comment peut-on faire après coup pour y installer cela?
    Aurais-tu un résumé à ce sujet?

  10. #5620
    picot39

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par Polar Bear Voir le message
    ...
    Ce n'est pas une cata d'avoir coller tes briques tout juste un petit souci possible avec la dilatation.
    Polar Bear
    Bonjour,
    j'ai terminé la lecture de ce fil, ouf!, par contre il faut que je digère les notes que j'ai prises...Sur ce point de briques collées ou pas pour le foyer, je ne visualise pas très bien de quelles briques vous parlez ; est-ce que par hasard il y a une photo ou un crobar qui trainerait ?
    Merci.
    Picot39

  11. #5621
    dedal

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    .
    Bonsoir,
    Il y a un moment j'avais appelé la briqueterie ceram tellus à Fumel ; j'étais tombé sur quelqu'un contacté à déjà quelques reprises pour fournir des auto-constructeurs en briques et il avait évoqué l'hypothèse de chemiser le foyer avec des réfractaires isolantes pour ralentir l'évacuation de chaleur (ralentissement cher à xelyx, je crois) et donc favoriser une montée très rapide en T° du foyer...
    Y a-t-il un intérêt ? Un inconvénient ? Malheureusement, même si j'avais des infos de comportement de telles briques, je serais bien en peine d'en tirer une préconisation...

    @ picot39,
    Le dispositif en question constitue les trois parois du foyer. Regarde les docs des PdMs de PolarBear et vacheatuba (voit son site). En pj, je met une photo de ce dernier où on vient très bien le montage en deux briques sur champ, et qu'elles ne sont pas collés Et il y a même un joint fibre à l'angle pour la dilatation
    Et aussi sur cette page du site de pyromasse, où on voit la version une brique à plat et une brique de 30 sur champ (évoqué par Polar), en face intérieure. Un bien beau PdM à double porte d'ailleurs.
    Mais là par contre, on aurait bien dit que c'est collé ... ou c'est mes yeux ? Ce serait peut-être logique, ça ne doit pas être évident de bâtir une brique de 3 cm sur la tranche... non ?
    Nom : DSCF2470.JPG
Affichages : 153
Taille : 67,5 Ko
    Dernière modification par dedal ; 05/12/2008 à 23h15.
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  12. #5622
    manou5

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    bonsoir à tous.je suis tt nouveau arrivé sur ce forum.ma maison est équipée d'un grosse cheminée, dans laquelle il y a un four à pain. des photos sur mon album.j'ai définitivement arrété la cheminée et pour le plaisir des yeux, des grillades et le complément de chaleur gratuite, car j'ai tjs un peu de bois, j'utilise le four à pain. pour ce qui est du plaisir des yeux et des grillades, ça marche.pour la chaleur,ça chauffe autant qu'un pet de lapin; il est vrai que ce n'était pas le but. tt ça pour vous dire que je vais casser le four à pain et construire à la place un poele maçonné en réfractaire, deux chambres de combustion, deux portes vitrées et un four blanc. je compte le faire fonctionner tte la journée et donc je n'ai pas à priori besoin de beaucoup d'inertie. je suis limité en dimensions;135 de hauteur, 92x74 d'empreinte au sol.quels artifices/dispositifs, me permettront de piquer un max de calories au poele, peut être simplement en pompant l'air réchauffé dans l'avaloir, le long du tuyau, peut être une partie tolée (est ce possible?).
    d'où mes interrogations que je vais vous faire partager:
    double peau ou pas?
    quelle est la température extérieure d'un pdm non habillé(extérieur des cannaux de fumée)?
    comment chiffrer la chaleur récupérable le long d'un tuyau?
    photos dans album. merçi pour vos idées/conseils/indications et patience.
    Images attachées Images attachées

  13. #5623
    pseudo_b

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour à tous,

    Pour fêter Saint-Nicolas (oui, ça se fête chez nous), je me suis offert d’achever la lecture de vos 313 pages de réflexions, supputations, confrontations, mesures, constructions, essais, hypothèses et autres. Ce ne fut pas une mince affaire, j’ai commencé l’année passée ! Je reconnais que je n’en ai pas fait une priorité quotidienne, mais j’y ai quand même passé de nombreuses heures.

    Depuis ma tendre enfance, j’entends parler des bienfaits des poêles de masse. Mon père avait été séduit par ces poêles en voyageant en Allemagne. Quand, après avoir vu travailler les « stéatite », j’ai découvert les avantages du procédé finlandais et ses possibilités d’auto-construction, ce fut pour moi une révélation.

    Je profite de l’occasion pour remercier Riri (on ne va pas dire feu Riri, même s’il se fait rare ici ) d’avoir eu la gentillesse de m’accueillir chez lui et de m’avoir donné ainsi l’occasion de toucher un premier poêle auto-construit. Je ne peux m’empêcher d’adresser aussi un vif merci à Marcus Flynn que je ne connais pas. Mais il faut admirer la gentillesse et le dévouement dont il fait preuve à l’égard des bricoleurs que nous sommes en mettant son expérience professionnelle à notre portée de façon aussi désintéressée. C’est suffisamment rare pour être souligné… chaleureusement.
    Et bien sûr, je voudrais aussi vous remercier tous pour vos contributions assidues à ce précieux forum. Le nombre et la qualité de vos réalisations donnent le goût d’entreprendre ; chose que j’espère faire l’été prochain. Je n’ai d’ailleurs pas d’excuses pour ne pas le faire, j’ai des briques réfractaires à 25 km de chez moi (Vireux), les ciments et autres produits réfractaires à 7 km (Beauraing) et un gros tas de pierre bleue indigène dans le pré qui ne demande qu’à habiller le cœur.

    Cette réalisation sera implantée dans une vieille maison (début XIXème) en pierre. Je compte y abattre l’une ou l’autre cloison pour lui permettre de rayonner largement sur environ 80 m².

    Mes questions viendront ultérieurement…

  14. #5624
    dedal

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    .
    Bienvenue manou5,
    Une phrase m'interpelle bien sûr...
    je compte le faire fonctionner tte la journée et donc je n'ai pas à priori besoin de beaucoup d'inertie
    Là, comme ça, à première lecture... ça veut dire que ça ne sera donc pas un poêle de masse... et avec une combustion en continu, plutôt mauvaise.
    Du coup, peut-être qu'un détour par là s'impose...
    Si veux une combustion au top (rendement / économie / écologie), il faut qu'elle soit à hautes T° et à feu vif, forcément pas en continu. Pour stocker (puis restituer) la grosse énergie qui va s'en dégager il te faut de la masse (de l'inertie en un sens).
    Sinon, en PdM brique auto-construit du forum simple peau il y a, au moins, celui de P'tit Pyren. Outre tout ce qu'il y a sur le pages précédentes du fil à son sujet, quelques chiffres sur son PdM sont par là.
    Pour la question de la place, en modifiant la cheminée, tu te libères des possibilités.
    .
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  15. #5625
    noir mat

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    @manou,

    même réflexion que dedal; je rajoute que si tu chauffes en continu avec genre poêle à convection classique (quelques soit la marque), il risque de faire sacrément chaud dans ta mezzanine qui est juste au dessus. L'emplacement est pourtant bien choisi pour un pdm pas trop gros avec un conduit de fumée appareillé en brique qui rayonnerait à l'étage.

    noir mat

  16. #5626
    listef

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Ca y est, j'ai fini le montage des réfractaires
    Demain, si j'en ai le temps, je commencerai la fabrication des portes.
    .

  17. #5627
    Xylobenzen

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Salut listef
    Bravo pour ta construction en cours ....
    (j'aurais rêvé de couper les briques avec autant d'habileté )
    J'ai visité ton site avec attention et j'ai forcément quelques questions :

    je ne vois pas d'arrivée d'air primaire (et extérieur de surcroit ) , du moins sous la forme d'une grille ??? qu'en est-il ?

    Pour les injecteurs , l'effet venturi (dépression) n'est -il pas a son maximum dans le goulet avant l'étranglement maxi et non pas après, là ou les gaz ce détendent ?

    Dans ton résumé, tu parles des poêles russes avec le système de communication entre première chambre et conduit latéraux ... l'as tu utilisé ?

    Bonne continuation en tout cas , belle construction

    @+

  18. #5628
    listef

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    @Xylo : Euh, pour la découpe, c'est de l'ironie ?
    J'avoue que j'ai fait super attention au début, puis, avec le temps, je me suis dit que c'était quand même pas au mm près ...

    C'est vrai aussi qu'il ne me reste qu'une seule brique réfractaire à découper : celle qui va faire déflecteur, en bas de mon espèce de cadre, pour l'air I. J'ai opté pour une arrivée d'air uniquement 'supérieure', et pas de grille sous le feu.

    Mon système, c'est un essai : je prendrai des mesures en le laissant fonctionner et d'autres en le bouchant.
    Mon idée, c'est que le foyer a son air I, que le goulet est sous pression (donc pas d'aspiration d'air possible ) et que détente des gaz = dépression = appel d'air = injection d'air II possible.
    A vérifier ...

  19. #5629
    listef

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    J'ai fait un essai hier : vu que je n'ai pas encore placé la dalle réfractaire, j'ai voulu voir jusqu'à quelle hauteur la cheminée allait tirer ...
    J'ai brûlé du papier en haut d'un de mes conduits latéraux (en ayant pris soin de boucher les autres) : incroyable, les flammes et la fumée étaient attirées vers le canal !!!

    Donc, je me dis que heureusement que je n'ai pas fait ce systéme russe de by-pass double bell.
    Et je regrette de n'avoir pas osé faire un banc chauffant de 5 mètres ( + placer mon PDM ailleurs ), car je suis persuadé maintenant que ça n'aurait rien changé ... Mais PolarBear l'avait déjà suggéré, il me semble (PDM avec canux qui descendent à la cave, ...)

  20. #5630
    nrgio

    Smile Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour à tous

    Nouvel arrivant sur le forum, j'ai le projet de construire un PDM dans ma future MOB. Ma réflexion appelle vos remarques compétentes sur la bonne ou mauvaise idée de réaliser ce type de moyen de chauffage dans une maison bois dont les pièces de nuit seront au RDC donc mitoyennes au PDM qui lui sera encastré dans l'escalier en terre crue qui mène à l'étage.
    La façade Sud de la maison fait 9 métres de longueur, soit 2 chambres de 3.50 et au centre un hall d'entrée de 2 métres. Les parois de ce hall seront en BTC ainsi que l'escalier qui desservira l'étage. le PDM fera partie de l'escalier sous les marches et la trémie ouverte sera de 2 X 3.50 environ pour laisser la chaleur monter dans la pièce de vie style "loft", sous les rampants avec un faîtage 5m environ donc un grand volume.
    EST CE judicieux de choisir un PDM comme seul moyen de chauffage dans une telle configuration ?
    Merci

  21. #5631
    picot39

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour,
    j'attaque les plans de mon PDM et une question qui me turlipine... Mon conduit de cheminée en double peau inox isolé diam 180 mesure environ 3m en sortie de toit et environ 1m dans le toit (minis combles et plafond). Il repose sur 2 consoles (tubes en fer ds le mur) à la limite du plafond. Je joints une photo car ce sera plus explicite... J'envisagerais de construire non pas un banc chauffant en brique (pour me simplifier la vie) mais une cheminée verticale en brique sans la tuber. C'est à dire que cette cheminée en brique (BTC) serait adossée au PDM et monterait verticalement sous le plafond et "engloberait" le couduit de cheminée inox. Un clapet juste en dessous de ce tube inox, inséré dans la partie brique servirait à isoler la cheminée une fois que le bois est brûlé. Mes questions sont les suivantes : existe t-il réellement une différence entre un banc en brique forcément horizontal et un conduit de cheminée du même type vertical ? Question échange thermique, est-ce censé ? Côté sécurité, si la jonction avec le tube inox est bien faite, je ne vois pas forcément de problème ?
    Merci.
    Picot39
    Images attachées Images attachées

  22. #5632
    dedal

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    .
    Une des principale différence est peut-être la surface de diffusion, probablement un peu moindre, en tout cas plus dissimulée.
    A ma connaissance, il n'y a aucune contre-indication à ta solution.
    Une légère variante : un canal arrière de remontée des fumées (donc intégré au PdM) qui se raccorde au conduit en haut du PdM. C'est le cas sur le PdM de boboleco, Pyren voulait en ajouter un au sien pour ajouter de la masse et abaisser encore la T° des fumées (tu l'as fait Pyren ?), et c'est également le schéma du Hiemstra.
    .
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  23. #5633
    Xylobenzen

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour à tous,

    Par constatation perso, la partie "cheminée" ou canal arrière, non tubé dans mon cas , avec des températures de fumées de l'ordre de 170°C en bas (raz du sol) , ne semble pas chauffer très fort. Cette partie est à peine tiède au toucher quand la façade et les côtés rayonnent eux plein pot ...

    Ceci dit, je n'ai pas encore placé le clapet en tête de cheminée

    @+

  24. #5634
    nrgio

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    NRGIO dit bonjour à tout le monde!!!!!!!!
    Nouvel arrivant sur ce forum, il semble que mon post n'est pas apparu sur les écrans, peut être suis je tombé dans un club privé dans lequel on ne souhaite même pas la bienvenue aux nouveaux venus.
    Bonne continuation, je pars me faire voir ailleurs.

  25. #5635
    chataxe

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour,
    Pour Pico
    Sur la photo, le conduit me parait trop proche du placo, et pour le tirage attention 4m de conduit de fumée, ce n’est pas beaucoup.

    Bienvenu Nrgio, si ton poste à disparu sans laisser de trace, c’est peut être une erreur de manipulation, si tu souhaite plus d’info, tu peux demander en message privé à Philou67, notre vénérable Modérateur.
    A+

  26. #5636
    dedal

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    .
    Le post de NRGIO est juste au-dessus
    Sois le bienvenue NRGIO !
    Excuses nous de ce silence... mais ça arrive à tout le monde. J'ai posté une question il y a une semaine sur le fil Hiemstra sans avoir de réponse jusque là. Je n'en fais pas un fromage.

    Si tu pouvait poster un plan, ce serait top ! De ce que j'en comprends, le PdM sera dans un hall au rdc, au pied de l'escalier, entres deux chambres, avec le séjour à l'étage. Tu comptes sur un peu de convection et le refend en terre crue pour chauffer l'étage...
    Cette disposition n'est bien sûr vraiment pas adaptée. Un PdM chauffe essentiellement ce qu'il "voit" en direct. La chaleur relayée par des masses lourdes internes est très secondaire (même si perso je leur accorde beaucoup d'importance), à mon sens elle contribue à équilibrer et répartir le travail principal du PdM. Et la convection est très faible, négligeable, surtout sur un brique lourd, à T° de surface basses.
    .
    - et le chameau dit à la chamotte : masse-moi, c’est au poil... -

  27. #5637
    picot39

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par Xylobenzen Voir le message
    Bonjour à tous,

    Par constatation perso, la partie "cheminée" ou canal arrière, non tubé dans mon cas , avec des températures de fumées de l'ordre de 170°C en bas (raz du sol) , ne semble pas chauffer très fort. Cette partie est à peine tiède au toucher quand la façade et les côtés rayonnent eux plein pot ...
    Ceci dit, je n'ai pas encore placé le clapet en tête de cheminée
    @+
    Merci Xylo de ton avis et je retiens donc que la partie "cheminée" ne rayonne pas énormément ce qui en fait est logique. je vais donc tâcher d'adapter mon PDM et sa cheminée selon les priorités au rayonnement plein pot des façades. Je vais faire un petit schéma qui sera plus explicite...
    Dernière modification par Philou67 ; 15/12/2008 à 16h17. Motif: Erreur de manip

  28. #5638
    picot39

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par chataxe Voir le message
    Bonjour, Pour Pico
    Sur la photo, le conduit me parait trop proche du placo, et pour le tirage attention 4m de conduit de fumée, ce n’est pas beaucoup. ...
    A+
    Bon, erreur de manip et je termine mon message en deux fois...
    Donc effectivement le conduit est assez proche du placo. En fait, le placo est enlevé entre le mur et le tuyau. Le mur est en béton ou en moellon (plein ou creux). Sitôt que mes plans d'emplacement de PDM sont à peu près arrêtés, et avalisés par les grandes instances de ce forum (!), je casse une partie de ce mur pour y construire le PDM au milieu et faire une porte (ouverte quand il chauffe) afin qu'il puisse rayonner un max sur quasiment 360° même si la configuration des pièces ou couloirs autour n'est pas idéal mais je ne vais pas abattre toutes les cloisons montées en 2003... Pour en revenir au tuyau de cheminée, effectivement il est même quasiment collé au mur ! Cet été, j'ai remplacé une partie de mon toit et c'est seulement lorsque nous enlevions la tôle alu d'origine (1957) par un double-bac avec isolation que j'ai pensé que c'était le moment ou jamais de prévoir une cheminée dans le salon (le mazout était à près d'un euro le litre !). Le toit étant momentanément découvert, nous avons percé le long du mur entre deux pannes de bois... De haut en bas on a : tôle galva double-bac isolée, du vide (env. 40cm), des pannes en bois, env. 20 cm de laine de roche, des cancallons (briques), 20cm de laine de roche (je crois) puis un plafond suspendu en placo. Et pour le tuyau de cheminée double peau inox (diam. 180, de chez Poujoullat), il est entouré de laine de verre (env. 1 à 3 cm), le tout pris dans un fourreau en tôle, puis de la laine de verre autour. Il est joignant le mur et plus ou moins à distance des pannes de bois... On a fait ce que l'on a pu et la priorité à ce moment là, c'était le toit et non pas la cheminée... (cf une petite photo)
    Au total, cette cheminée fait 4m (3 x 133cm), ce qui est certainement pas trop mais le tirage est assez bon et je ne pense pas faire de banc...
    D'ailleurs, cet été je ne pensais même pas mettre un poêle à bois dans mon salon et je n'avais même jamais entendu parler de PDM ! C'est en récupérant un peu par hasard cet automne un vieux poêle à bois puis en cherchant à le remplacer par un insert performant que je suis tombé sur les PDM et sur ce forum d'auto-constructeurs. Et là, je me suis dit que c'était certainement une solution meilleure que les poêles et autres inserts... Au boulot cette fois-ci !
    Picot39
    Images attachées Images attachées  

  29. #5639
    chataxe

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Alors : vive les augmentations du fioul et le litre à minimum 2€

    Pour Nrgio, regarde le site si dessous avec entre autre des PDM-escalier .
    www.ecofeu.com

  30. #5640
    listef

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    J'ai posé la dalle réfractaire : finalement, ce fut assez simple : nous avons pu la placer à deux !!!
    J'ai récupéré les 2 planches qui avaient servi au coffrage de la dalle, pour les poser sur la fibre céramique ( afin de protéger celle-ci ).
    Une planche utilisée comme levier, 2 manches de brosse utilisés comme rondins, nos 4 bras et nos souvenirs des cours de préhistoire ont été largement suffisants ... (Photo)

    Ensuite, inauguration avec 2 Kg de bois ... et apéro pour fêter le tout

Discussions similaires

  1. Pas de poêle de masse alors que penser d'un poêle à pellets ?
    Par pris038 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 15
    Dernier message: 05/12/2008, 10h31
  2. Taille d'un poêle de masse ?
    Par André-Charles dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2006, 10h31
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...