Répondre à la discussion
Page 356 sur 356 PremièrePremière 356
Affichage des résultats 10 651 à 10 671 sur 10671

Construction réaliste d'un poêle de masse



  1. #10651
    zmarc

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse


    ------

    Bonjour
    Je pense que la T° des fumées n'est pas suffisante : à la fin du feu le foyer est très chaud, et donc les gaz qui s'en échappent aussi, même quand les braises sont terminés. Je pense qu'il faudrait une sonde lambda ou autre pour mesurer le taux d'oxygène ou de CO2.
    Ca m'intéresse aussi, ça nous arrive quelques fois dans l'année de rentrer du boulot pour ressortir après. Pas le temps de d'attendre que le feu soit fini, ou alors faut le faire en rentrant de soirée et ça fait coucher tard. Ce qu'on fait alors c'est le feu à 17-18h, on sort, et on ferme en rentrant, 22-23h ou plus. Du coup le clapet de conduit est resté ouvert 2 à 4h en trop.
    Et puis y'a une ou deux fois par hiver où on oublie de le fermer ...
    Cdlt, Marc

    -----

  2. Publicité
  3. #10652
    TrucSarret

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Le PDM est maintenant terminé, j'attends l'intervention du charpentier pour sortir les boisseaux en terre cuite et tester une flambée.
    20180616_091844.jpg Laine céramique pour le joint sous la dalle de fermeture
    RR20180616_101746.jpg Dalle de fermeture monobloc posée sans problème à 4 personnes grâce aux tiges de fers à béton insérées dans les trous visibles
    RR20180616_170643.jpg Briques découpées pour flasher l'air primaire sur la grille
    RR20180616_170528.jpg Vue de dessus (la plaque à pizza sera retirée pour les flambées)
    On ne possède bien que ce que l’on partage. Paul GERALDY

  4. #10653
    TrucSarret

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Le dispositif d'évacuation des cendres au sous sol et de la prise d'air au sous sol
    RR20180815_081550.jpg Vue de l'intérieur du foyer, au premier plan le stockage des cendres et derrière l'arrivée d'air du sous sol qui sera flashé sous la grille pour mieux refroidir la partie arrière
    RR20180815_081916.jpg Vue du sous sol : cloisonnement avec ossature placo de récup jointée à la colle réfractaire et plaque de fermacell
    J'ai réalisé une trappe horizontale sur le plafond de la dalle béton du sous sol pour fermer le cendrier en laissant l'entrée d'air libre
    On ne possède bien que ce que l’on partage. Paul GERALDY

  5. #10654
    TrucSarret

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Vue sur l'habillage en BTC
    RR20180815_115244.jpg Appui sous la porte du foyer et linteau au dessus en granite noir (plus de cornière en ferraille)
    RR20180815_081628.jpg Four blanc avec linteau cintré en briques réfractaires et pierre calcaire bicolore
    RR20180818_120421.jpg Chaise latéral, capacité 1 personne
    RR20180818_120356.jpg Vue générale de l'habillage
    Reste à enduire les boisseaux et peut être les BTC ...

    Je reviendrai pour vous parler de la mise en route et de l'efficacité (ou pas) de la vanne de by pass en haut à droite.
    On ne possède bien que ce que l’on partage. Paul GERALDY

  6. #10655
    lachesis

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    @Zmarc,

    Pas faux ta remarque sur la température du foyer. Effectivement l'ajout de la sonde lambda c'est pas con du tout.
    Moi aussi j'ai oublié de fermer le clapé une fois ou deux cet hiver. Bon en tout cas je réfléchi à ça avec un collègue branché adruino, si on abouti à qlq chose je communiquerais l'info. C'est surtout la partie mécanique qu'il faut réfléchir, la partie logicielle c'est pas le plus compliqué au final.

  7. #10656
    zmarc

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonsoir

    Tout avance correctement, le dernier rang de brique est monté.
    Reste à faire les coffrages et couler les couvercles, puis ce sera la tuyauterie et la quincaille

    l'album complet est ici : https://photos.app.goo.gl/DyYFbPbyfy1EgCDU9

    Cdlt,
    Marc

    101_0843.JPG

    101_0841.JPG

  8. Publicité
  9. #10657
    Winbur

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonsoir,

    superbe travail.
    J'aime beaucoup le rendu des briques de terre cuite.
    Peux-tu me dire quelle est la composition du mortier pour faire les joints épais entre ces briques ?

  10. #10658
    zmarc

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Merci !

    Les briques viennent de https://www.vandersandengroup.fr/group/fr
    Ils ont vraiment un choix phénoménal et des tarifs corrects. Nous avons pris le modèle 'louise' en 21x10x6.5

    Pour le mortier, 1/5 d'argile réfractaire prise chez coeurdefoyer et 4/5 de sable assez clair et assez fin (du sable à enduits).

    Vu que la saison froide approche, on mettra certainement le poêle en route sans avoir fait les joints, que nous reporterons au printemps.

    Cordialement,
    Marc

  11. #10659
    Winbur

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    merci pour ta réponse.

    J'aime beaucoup ces poêles à brique apparente mais ça doit demander un vrai savoir-faire pour réaliser des joints réguliers.
    Si j'ai bien vu les images, c'est un simple peau. Quelles températures sont prévues en surface ? les briques de terre cuite doivent avoir une résistance limitée ( plus limitée que les joints en argile réfractaire ?).

  12. #10660
    zmarc

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour

    Pour monter les briques on utilise des petits tasseaux de 1x1 comme règles pour faire le lit de mortier. Certains maçons utilisent des fers à béton, moi j'aime moins, ça roule.

    Oui c'est un simple peau, les températures de surface varient de 60 à 200°. (Enfin c'est ce que j'observe sur mes précédents !)

    Cordialement,
    Marc

  13. #10661
    Jardingue

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    IMG_20 500px.jpgIMG_20200121_122113.jpgIMG_20200121_122113.jpgIMG_20200121_122113.jpg
    Bonjour, une bonne âme pourrait-elle m'aider à interpréter les résultats de ce test s'il vous plaît? C'est pour fabriquer une hutte en torchis.

  14. #10662
    Sabius82

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour,
    Cette question a du être posée, mais difficile de faire une recherche précise sur ce sujet.
    J'ai la possibilité d'acquérir d'occasion des conduits de marque ISOTIP Série D en doucble couche sans isolant. Diamètre 180/200. Donc avec un vide d'air de 1cm entre les deux tubes.
    Est-ce cela conviendrait à un poêle de masse ? Vu que la température de sortie d'un poêle est faible
    Quelle serait l'écart au feu pour ce tubage ?
    Merci pour vos réponses
    Eric

  15. Publicité
  16. #10663
    Sabius82

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par Sabius82 Voir le message
    Bonjour,
    Est-ce cela conviendrait à un poêle de masse ? Vu que la température de sortie d'un poêle est faible
    Quelle serait l'écart au feu pour ce tubage ?
    Eric
    Je viens de voir la doc du constructeur. l'écart au feu est de 5 cm, donc c 'est parfait pour moi. La température maximum admissible est de 250 ° et l'intérieur est en INOX 316L.
    A priori ça a l'air OK. Si quelqu'un peut me confirmer la compatibilité avec un PDM, ce serait gentil.
    Merci

  17. #10664
    chataxe

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour,
    Non, ce conduit est prévu uniquement pour les chaudières gaz http://www.isotip.fr/fr/gammes/downl...id=6&fileNum=1 page 28.
    Contrairement au bois, je ne pense pas qu’il y ait un risque de feu de cheminé avec du gaz, ce qui fait qu’il n’a que 5cm de distance de sécurité.
    En plus son isolation est très faible ce qui est défavorable à un poêle de masse qui en principe et sauf accident, à une température de fumée basse et ne peut donc voir sa température de fumée trop baisser au risque de manque de tirage et de condensation importante dans le conduit.
    A+

  18. #10665
    Sabius82

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour Chataxte,

    Il est prévu pour des foyers et poêle également, fiche technique jointe.
    mais en ce qui concerne le tirage, c 'est bien possible que le refroidissement des fumées le long du conduit empêche le tirage
    Images attachées Images attachées

  19. #10666
    chataxe

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonsoir,
    La, c’est la fiche technique du Cube qui lui, a 30mm d’isolant contrairement à la Série D dont tu parlais
    Donc le Cube est ok pour le bois car il supporte 450] en continu et résiste à un feu de cheminée, sa distance de sécurité vis-à-vis des élément combustible sera de 80mm comme l’exige le DTU
    A+

  20. #10667
    Sabius82

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Ah oui, je me suis trompé de doc.
    Merci

  21. #10668
    simmouss

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour à tous!

    j'ai construit un poele de masse au printemps dans notre maison, puis nous avons construit une extension bien isolée autour de ce poele, qui est accolé à notre ancienne façade (mur en brique de 34 cm). Il est presque au centre de la maison (5m devant dans l'extension et 7m derriere le mur de l'ancienne façade). Il s'agit d'un poele à cloche simple peau maçonné à l'argile, avec un coeur type Gymse de Lars Helbro mais avec un foyer un peu agrandi pour passer une porte de 41 cm (compromis avec madame qui souhaitait une belle vision du feu) et des buches en 50 cm je l'ai construit avec les moyens disponibles à ma portée pendant le confinement, mais je suis assez satisfait du résultat (et de son cout relativement faible, environ 1200 euros). J'vais ce projet depuis longtemps, mais le fait d'avoir beaucoup de temps libre m'a fait sauter le pas!

    je commence le rodage depuis quelques jours, mais je suis pris de doutes et me pose pas mal de question afin de réussir à dompter la bête... C'est pourquoi je me permets de poster ici afin d'avoir vos avis et conseils éclairés sur la question!!

    Pour l'instant je n'ai pas brulé plus de 6 kg de bois pas flambée (il ne fait pas froid, et presque trop chaud dans la maison). Peut être que des problèmes vont se résoudre avec des vraies flambées, peut être que d'autres apparaitront... Quoi qu'il en soit la chaleur est très agréable, et même avec 5 kilos de bois, la température de surface est très agréable ( elle s'élève à 60 °c aux emplacements les plus chauds, qui s'égalise à environ 45°c au bout de plusieurs heures, pour atteindre 30°c 24 h après). JE compte à terme bruler 15 à 20 kg de bois, ou deux fois 12 kg au plus froid de l'hiver. Nous verrons bien...

    J'ai notamment des doutes sur :

    - le dimensionnement de l'air primaire (par réellement d'air secondaire pour le mien)
    - la gestion du feu et les indicateurs afin d'obtenir une bonne combustion (je n'ai pas placé de sondes ou thermomètre, tout est assez empirique)
    - l'apparition de microfissures au emplacement les plus chauds
    - l'apparition de condensation dans le banc et dans le conduit

    Ce fil est il toujours vivant, visité par les plus expérimentés d'entre vous? Je serais ravi d'avoir vos retour et pistes d'amélioration !!

    Au plaisir de vous lire,

    Simmouss'

    Nom : fs12.jpg
Affichages : 98
Taille : 70,5 Ko
    Dernière modification par Antoane ; 06/10/2020 à 16h00. Motif: Conversion pdf -> png

  22. Publicité
  23. #10669
    zmarc

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour

    Bravo, il est très joli !

    le cendrier c'est la petite trappe du milieu ou bien tu as transformé le foyer en combustion sur sole ?

    concernant tes questions :
    - air primaire : (lié avec ma question précédente, grille ou pas grille). si les entrées de la porte sont les seules, ça va être un peu juste, sinon avec une entrée par grille, vise environ 50 à 100 cm² de section.
    je me suis rendu compte au fil du temps (et des mesures au testo) que l'air secondaire est indispensable. j'ai du publier un post avec les modifs sur mon petit poêle d'atelier pour en "rajouter", si tu ne le retrouves pas je referai des photos. soit on prévoit un réglage, soit on vise 25 à 30% d'AS et le reste en AP.

    - gestion du feu : à l'oeil, une fois le feu bien pris tu dois observer des flammes qui "dansent" dans la boite à feu avant d'être aspirées dans le goulet. évidemment un thermomètre de foyer serait utile, d'ailleurs je n'ai toujours pas commandé le mien !
    Le thermomètre des fumées me semble indispensable pour éviter les soucis de condensation ou ou de pertes excessives, ce qui rejoint ta question 4 : la condensation des fumées apparait vers 60-80°, donc si on vise 100 à 120° en sortie de conduit on est tranquille (environ 120-150° en sortie de poêle).

    - à part le hiemstra qui n'est pas maçonné, je ne connais aucun pdm qui ne fissure pas ici ou là, un peu ou beaucoup. mais évidemment mon expérience est personnelle et limitée à une dizaine de poêles vus de mes yeux vus.

    en tout cas ça fait du bien de voir ce fil se réveiller !

    cdlt, Marc

  24. #10670
    simmouss

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Bonjour Marc !

    Merci pour ta réponse et du compliment. Merci aussi pour ton site. J'apprécie la qualité de ton travail et de tes réalisation, qui nous a donné beaucoup d'inspiration et de motivation.

    oui c'est bien ça, le cendrier est bien la petite brique du milieu, mais au besoin le foyer peut devenir en combustion sur sole (la grille est constituée de briques taillées en biseau). la brique peut s'ajuster de manière à ouvrir plus ou moins l'air primaire. c'est fait à la manière des gymse de Lars Helbro, enfin, dans le genre quoi... J'hésitais à laisser une grille, une sole ou juste une fente en fond de foyer.

    - air primaire : pour l'instant grille en brique donc, l'ouverture du bas mesure 85 cm², j'ai essayé de donner la même section pour la grille en brique. ta réponse me rassure.

    - gestion du feu : parfois le feu me semble trop vif (genre forge), mais le haut des flamme semble manquer d'oxygène (genre orange foncé) et surtout le feu génère beaucoup de suie. La boite à feu n'a blanchi qu'une fois avec les 6 kg, sinon la fenêtre noirci et le foyer aussi (surtout en fin de flambée, je n'ose pas imagine l'intérieur du poele). je ne pense pas atteindre de post combustion. Je referme peut etre le clapet trop tot... je vais essayer d'appliquer les bonnes pratiques, mais pour l'instant je tatonne! Il me faudrait un peu de temps pour l'apprivoiser et pour comprendre le fonctionnement du couple poele+maison...

    Je fais des essais en ouvrant également un peu l'air de la porte (30 cm²) en guise d'air secondaire, mais j'ai l'impression que cela refroidi le foyer. Je vais essayer de retrouver ton post pour voir comment tu as fait, si possible je ferai une adaptation sur le mien. Ceci dit, les poeles de Lars Helbro n'en ont pas, et semblent avoir un très bon rendement (un léger excès d'air primaire peut apporter l'oxygène nécessaire à la post combustion apparemment). J'ai donc décidé de ne pas me compliquer la vie.

    J'ai pour l'instant beaucoup de condensation, dans le banc et le conduit. Je laisse le clapet entreouvert pour que le conduit s'assèche entre deux feux (ca fait de la perte)...Mais le sol du banc est très humide, cela m'inquiete pour la tenue du mortier d'argile sur le carrelage. J'ai fait l'erreur de ne pas isoler sous le poèle pour que la dalle beneficie de la chaleur, mais je pense que c'était un mauvais choix. Peut être que ça se réglera avec de plus gros feux qui permettront d'atteindre une température plus élevée en sortie du foyer.

    Je vais m'équiper d'un thermomètre de conduit pour vérifier la température à la sortie du banc, mais pour l'instant je mesure 50 °C (en ouvrant la trappe, donc moyennement fiable). je ne me brule pas du tout en mettant la main dans le conduit par la trappe. Les fumées sont trop refroidies, ou pas assez chaudes... donc plusieurs hypothèses de causes du problème :

    - la dimension du foyer (34x50cm par 45 de haut avant le linteau), qui ne chauffe peut être pas assez fort avec 6 kg de bois
    - post combustion non atteinte (pour la même raison que précédemment, ou au cause d'une mauvaise gestion du feu). Y a t il un indice que la post combustion est atteinte? J'entends un bruit de chalumeau/bourdonnement dans le haut du foyer (un peu du type batch rocket, avec un T en haut), j'observe des flamèches qui naissent dans l'encorbellement, mais très légères... J'essaierai d'envoyer un lien vers une vidéo pour avoir votre ressenti ( a défaut d'avoir des mesures objectives).
    - sol trop froid qui prends beaucoup de chaleur

    je verrai au fur et à mesure, si besoin j'ouvrirai les trappe pour isoler avec un mortier de vemriculite, mais je n'ai pas beaucoup de marge d'épaisseur disponible. Aurais tu d'autres idées de causes probables ou de solution que je pourrais tenter ?

    - micro fissures : ton témoignage me rassure aussi. Cela ne m'étonne pas comme c'est un simple peau maçonné avec un mortier maison (argile du jardin, pris à 3 m de fond, très gras. L'argile à brique du coin...). Par ailleurs la conception du coeur envoie beaucoup de chaleur en deux points particuliers, ce qui mène à avoir une différence d'échauffement et de dilatation. les fissures sont fines comme un cheveux, s'ouvrent sur les briques des extrémités puis se referment après le feu. J'ai essayer de purger et rejointoyer mais c'est revenu en partie... Sinon je scellerai peut être un cordon, ou ferai un joint armé avec de la fibre dans le mortier. Je ne voudrai pas que ça s'aggrave... Comment as tu géré les fissures que tu as observé? pas de rique de sortie de CO a ton avis? Par contre j'ai aussi des fissures dans le foyer entre les briques (maçonné au coulis réfractaire d'argile réfractaire/chamotte de coeur de foyer, si j'avais sur j’aurais pris du réfracol...), j'espère que mon encorbellement est stable.

    désolé pour la longueur de mon post!!

    bonne journée et a bientot,

    Simmouss

  25. #10671
    zmarc

    Re : Construction réaliste d'un poêle de masse

    Citation Envoyé par simmouss Voir le message
    .... Merci aussi pour ton site. J'apprécie la qualité de ton travail et de tes réalisation, qui nous a donné beaucoup d'inspiration et de motivation.
    Voilà une journée qui commence bien merci

    Citation Envoyé par simmouss Voir le message
    oui c'est bien ça, le cendrier est bien la petite brique du milieu, mais au besoin le foyer peut devenir en combustion sur sole (la grille est constituée de briques taillées en biseau). la brique peut s'ajuster de manière à ouvrir plus ou moins l'air primaire. c'est fait à la manière des gymse de Lars Helbro, enfin, dans le genre quoi... J'hésitais à laisser une grille, une sole ou juste une fente en fond de foyer.
    Même idée de rester modulable, mais je n'ai jamais testé la fente simple ni de tout fermer .... on verra cet hiver si la curiosité me reprend !


    Citation Envoyé par simmouss Voir le message
    - gestion du feu : parfois le feu me semble trop vif (genre forge), mais le haut des flamme semble manquer d'oxygène (genre orange foncé) et surtout le feu génère beaucoup de suie. La boite à feu n'a blanchi qu'une fois avec les 6 kg, sinon la fenêtre noirci et le foyer aussi (surtout en fin de flambée, je n'ose pas imagine l'intérieur du poele). je ne pense pas atteindre de post combustion. Je referme peut etre le clapet trop tot... je vais essayer d'appliquer les bonnes pratiques, mais pour l'instant je tatonne! Il me faudrait un peu de temps pour l'apprivoiser et pour comprendre le fonctionnement du couple poele+maison...
    Il te faut surtout une bonne quinzaine de feux pour évacuer l'humidité de la maçonnerie, ne t'inquiète pas trop au début. Et laisse ton starter ouvert (ou partiellement) pour maintenir des fumées assez chaudes.

    Citation Envoyé par simmouss Voir le message
    Ceci dit, les poeles de Lars Helbro n'en ont pas, et semblent avoir un très bon rendement (un léger excès d'air primaire peut apporter l'oxygène nécessaire à la post combustion apparemment). J'ai donc décidé de ne pas me compliquer la vie.
    J'étais convaincu comme toi il y a quelques années, puis j'ai peu à peu changé d'avis. Il me semble que Lars Helbro annonce 85% de rendement, ce qui est très très bien mais peut encore s'améliorer.
    Ma compréhension du phénomène est qu'un excès d'air primaire par la grille souffle sur les braises et donc génère encore plus de dégazage. C'est un cercle vicieux et on carbure "trop riche", d'où suies et baisse de rendement. il faut donc injecter de l'air mais sans le souffler sur les braises, à mi hauteur ou un peu plus haut dans le foyer.

    Pour ma modif, c'est une tôle verticale au fond du foyer, qui remonte jusqu'à environ 2/3 de la hauteur. ça amène une lame d'air d'environ 2 cm, prise par la grille et qui arrive direct dans les flammes.

    Citation Envoyé par simmouss Voir le message
    - micro fissures : Comment as tu géré les fissures que tu as observé? pas de rique de sortie de CO a ton avis?
    En pensant à autre chose . Tant que le poêle est en aspiration, pas de risques. Il faut juste être prudent si ton clapet de conduit est étanche, et le fermer quand il n'y a plus de braises du tout.

    Bien cordialement, Marc

Page 356 sur 356 PremièrePremière 356

Discussions similaires

  1. Pas de poêle de masse alors que penser d'un poêle à pellets ?
    Par pris038 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 15
    Dernier message: 05/12/2008, 11h31
  2. Taille d'un poêle de masse ?
    Par André-Charles dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2006, 11h31
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...