Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 41

Automatisation MAP



  1. #1
    baf

    Automatisation MAP


    ------

    Je crée ce sujet pour discuter plus "techniquement" de l'automatisation de la MAP, telle qu'on a commencé à le faire dans le sujet sur le FCUSB.

    Je me pose plusieurs questions à ce sujet, car il m'intéresse aussi et au moins autant que Pierre (Chamois)

    - si on part du principe de se fixer une limite haute pour le FWHM qui déciderait d'une mauvaise MAP, par exemple 3, comment être sûr qu'il ne s'agit pas d'un nuage qui passe ? Et donc qu'il ne faut rien corriger, du moins le temps que le nuage passe. Idem d'ailleurs pour la turbulence.

    - je n'arrive toujours pas à savoir dans quel sens bouger le PO quand le FWHM se dégrade Savez-vous si ce FWHM varie d'une façon différente selon qu'on est intra ou extra focal ?

    - en fouinant, j'ai trouvé ce petit logiciel bien sympa : fwhm.exe Il permet l'affichage "en temps réel" du FWHM d'une zone écran pointée par la souris. Le principe est plutôt intéressant : sachant qu'en général on a deux visu du ciel (imageur et guideur), on pourrait suivre le FWHM sur la fenêtre du guideur, dont les images arrivent en continu... Cela pourrait devenir une sorte de seeing monitor à bon marché.
    Certes, ce n'est pas de l'autofocus (déjà parce qu'on surveille le guideur et pas l'imageur), mais si le FWHM change sur le guideur, il serait étonnant qu'il ne bouge pas également sur l'imageur
    Maintenant, cela ne nous aide pas sur les corrections à apporter côté imageur. Juste sur le fait qu'il y a des corrections à faire. Ce qui est peut-être préférable, finalement : tant qu'il n'y a rien à faire, ben on ne fait rien.
    Je vais quand même contacter l'auteur du programme pour voir plus avant avec lui sur les possibilités offertes par son programme et voir si on peut modifier certaines choses (comme le fait du recalcul dès que la souris bouge...)


    Voilà pour l'instant

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    jbfe

    Re : Automatisation MAP

    Citation Envoyé par baf Voir le message
    - si on part du principe de se fixer une limite haute pour le FWHM qui déciderait d'une mauvaise MAP, par exemple 3, comment être sûr qu'il ne s'agit pas d'un nuage qui passe ? Et donc qu'il ne faut rien corriger, du moins le temps que le nuage passe. Idem d'ailleurs pour la turbulence.
    Suggestion: le logiciel d'analyse pourrait tenir compte de la rapidité de la défocalisation: un nuage ou la turbu font varier l'image très rapidement, ce n'est pas le cas avec une map qui se modifie à cause de la réaction des matériaux aux variations de l'humidité et de la température en cours de nuit...

    Jean

  4. #3
    chamois

    Re : Automatisation MAP

    Bonjour,
    Quelques remarques sur le sujets issues de ma toute jeune expérience.
    Lors d'une séance de pose, ce qui fait varier la map est la variation de la température qui provoque une dilatation-contraction du tube de l'imageur.
    Quand la température baisse, la longueur du tube diminue (contraction) ce qui fait que le point focale s'écarte, pour corriger il faut augmenter le tirage du PO.
    Comme tube imageur et tube suivi sont différents les variations sont différentes sauf pour ceux qui utilisent une CCD sbig à capteur d'autoguidage intégré.
    Gros avantage des instruments en carbone où ce phènomène de dilation est quasi nul, en parler à Florent (floastro) qui jubile avec son astropgraphe en carbone.

    Sur guidemaster 2 et sur le logiciel de capture de l'artemis285 (idem pour les atik) il y a une petite fenètre sur laquelle on peut faire apparaitre la FWHM d'une étoile de l'image que l'on choisi par un double clic.
    Ainsi la (les) FWHM sont suivies en permanence, c'est ce que je fais toujours.
    Sur DeepSkyStaker, une des fenètres de paramètres suivis est la FWHM, je ne sais pas comment et sur quoi elle est calculée, mais sa variation est tracée sur une courbe où il est facile de voir l'évolution.
    Exemple l'image jointe sur une série de 37 poses de 3 minutes sur M44 où l'on voit la FWHM augmenter en moyenne avec le temps (et la baisse de température.
    Les valeurs calculée (je ne sais pas comment) par DSSLive sont en gros le double de celle que je relèle en cliquant sur une étoile d'intensité bien choisies, non saturée (en gros à 50%-70% du max ) avec l'indicateur de FWHM du logiciel de capture de l'artemis ou de guidemaster. Dans le cas de M44 j'avais une FWHM inférieur à 2 en augmentation.

    Je sais que les sytèmes automatiques existent car comment fonctionnerait les observatoires d'amateur commandé à distance, comme celui décrit il y a quelques mois dans astronomie magazine.

    Ce que je trouverais interressant c'est d'avoir un système qui mesure la température du tube de l'imageur, là facile suffit de coller dessus un micro capteur de température, et fonction de sa variation, commanderait le moteur du PO pour ajuster la map. Il faudrait bien entendu l'étalonner en notant avec un comparateur de combien il est necessaire de modifier la map pour par exemple 2 °C de diminution de température. Le racourcissement (allongement) du tube étant proportionnel à la température, la correction du point focal aussi.
    Ainsi par exemple: baisse de 2°C --> raccourcissement de 0.1 mm --> correction en extra focale de 0.1 mm ---> rotation du moteur de x°. si augmentation tempérarture c'est l'inverse avec une correction en intra focale et rotation du moteur dans l'autre sens.
    Voila fini pour les élucubrations du jour.
    Pierre
    Images attachées Images attachées  
    O.O.SPX 200/900, Baader MPCC, H-EQ5 pro, SW 80/400, EOS350D, Mégrez72ED, artemis285

  5. #4
    baf

    Re : Automatisation MAP

    Euh... tu voulais pas un truc "simple" ?

    Sinon, dans la série "questions en cours" et pour abonder dans le sens d'une des remarques de Pierre :
    - sur quelle(s) base(s) calculer ce FWHM ? Le temps de pose compte également, en plus du choix de l'étoile...


    Sinon, effectivement, il y a une différence de dilatation entre le guideur et l'imageur. Mais ce n'était qu'une idée pour "mesurer" le FWHM en live car de toute façon, si on détecte un changement et qu'on agisse en conséquence, cela se fera sur l'imageur et donc le guideur n'en saura rien

    Edit : je me demande d'ailleurs si le diviseur optique associé à une webcam ne serait pas une solution envisageable...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    baf

    Re : Automatisation MAP

    Remontage de sujet

    Je n'ai pas laissé tomber ce truc et je voulais vous tenir au courant de l'avancement de mon côté...
    • je vais recevoir d'ici peu toute la panoplie pour programmer les PIC (microcontrôleur), ainsi que quelques cartes "filles" diverses
    • j'ai commencé à programmer et tester en simulation. Les résultats de ces simulations sont bons, ce qui me laisse penser que je n'aurai pas de souci pour la commande du ou des moteurs (*)
    • cette commande de moteurs est prévue dans un boitier avec des boutons pour une commande manuelle et avec une interface série pour une commande via un PC et un driver ASCOM
    • le driver ASCOM est presque prêt et il passe le test de conformité. Me reste à programmer les commandes qui doivent aller au boitier
    • n'ayant pas de nouvelles de l'auteur du programme FWHM.EXE, je me suis donc attelé à en faire un moi-même qui reprend pour l'instant les mêmes caractéristiques, à savoir calculer le fwhm d'une étoile pointée par la souris sur l'écran du PC. J'en suis au point de récupérer l'image de la zone sous la souris, mais je bute sur le calcul du fwhm.
    • me manque la méthode pour calculer ce fwhm d'après une image bitmap en mémoire et une validation de la méthode "théorique" : fwhm := 2.354*EcartType; pas sûr que ça soit ça, mais j'ai beaucoup de mal à trouver comment calculer ce fameux fwhm
    • reste également à programmer ce que je demandais à l'auteur sus-cité : le calcul du fwhm sur une zone définie de l'écran et non sous le curseur de la souris, susceptible de bouger et de tout faire foirer...
    • à noter également que dans le kit que je vais recevoir se trouve une sonde de température. Si on arrive à faire un lien fiable entre la variation de température et la MAP, du moins le fwhm, il sera possible d'intervenir automatiquement en cours de séance (entre les poses de préférence...)
    • comme ce PIC a de nombreuses entrées/sorties, je prévois également d'y connecter un système qui se chargerait d'éteindre la monture (ou arrêter le suivi, à voir) avant que le tube ne touche le pied. Je n'ai pas encore trouvé le "bon" truc pour détecter le moment précis avant la touchette, mais ça devrait le faire, à force. Ce point n'est cependant pas une priorité.
    Voilà, je crois que j'ai fait le tour de la chose. Tout devrait s'accélérer dans les deux semaines qui viennent, dès que j'aurai reçu le kit de développement.

    J'ai donc une requête : sauriez-vous où trouver une formule correcte pour le calcul du fwhm ? Car je sens que celle que j'ai trouvée n'est pas top...




    (*) Je pense pouvoir faire l'autofocus en même temps sur l'imageur et sur le guideur. Je ne sais pas si c'est vraiment utile, mais si c'est possible alors pourquoi s'en priver
    J'ai deux moteur PaP et deux interfaces de commande pour ces moteurs, donc j'aurai de quoi tester.

  8. #6
    scopy

    Re : Automatisation MAP

    Citation Envoyé par baf Voir le message
    Je n'ai pas laissé tomber ce truc et je voulais vous tenir au courant de l'avancement de mon côté..
    ça m'intéresse toujours étant donné que j'aimerais faire une MAP correcte, mais je ne pourrais pas t'aider pour trouver une formule de calcul pour le fwhm (chuis blonde) .

    Ce qui serait super, c'est qu'on puisse avoir le fwhm en direct sur l'écran quand on a la photo. J'ai remarqué que quand on exporte les CR2 dans DSS, le fwhm est noté pour chaque image. Peut-on avoir ça directement avec un logiciel d'acquisition comme eos utility ?? ça complèterait efficacement la méthode des aigrettes non ??

  9. Publicité
  10. #7
    F5RRR

    Re : Automatisation MAP

    Bonsoir a tous
    Oui Anne tu peut visualiser ta Fwhm en direct une fois la photo rapatrier avec le soft canon et en // le soft 'FWHM'
    Pour ma part je rapatrie la photo avec zoom browser ex puis je la visualise et je controle la fwhm sur une etoile que je me suis fixer ( tjrs ) la même
    mes aquisition de + de 30sec se font avec soit astroclick soit eos remote controle le tout acompagner du cable pierro pour les lg poses
    Zoom browser ex est là pour le rapatriement est le controle ainsi que le parametrage : iso , mode raw , mode bulb , puis parametrage prise de vue pour les flats mes dark et offset etant deja fait a l'avance
    Voila si cela peut t'aider
    En attendant de vous lire
    A bientôt . Eric

  11. #8
    scopy

    Re : Automatisation MAP

    Citation Envoyé par F5RRR Voir le message
    Voila si cela peut t'aider
    Merci Eric !
    Effectivement, j'utilise zoombrowser, mais il faut donc que j'installe un logiciel pour contrôler le fwhm ? pour l'instant je n'utilise que la méthode des aigrettes, mais finalement, je la trouve un peu insuffisante et chronophage !
    De toute façon, il faut que je commande le câble chez pierroastro pour faire des poses supérieures à 30s.

  12. #9
    gloffic

    Re : Automatisation MAP

    bonsoir a tous

    en ce qui me concerne, j ai testé les deux procédés, et je considere que le systeme d aigrette est tres bien, voir poste sur boite a plus j y ai mis une photo de mon aigrette maison. en discutant avec differentes personnes, la fwhm est bien egalement, mais avec l habitude les aigrettes sont super. le plus important pour ne pas galerer en temps, c est d avoir soit un robofocus, mais le prix n est pas le meme, mais il y a compensation en temperature, et surtout possiblilite de metre en memoire differente focalisation celon imageur et occulaire.
    d autre personne utilise un comparateur, que l on fixe sur le porte occulaire, et celui ci doit avoir une demultiplication comme les crawford etc
    cela permet de retrouver la map rapidement et comme cela il n y a plus qu a fignoler. Personnellement je fait la map en a peut pres 10 poses de qque seconde en grossisant a 800 fois avec canon zoombrowser en prenant une pose, edit process raw image et je grossis
    Un faible temps de pose permet de voire l etoile avec seulement quelques pixels et ci ceux ci forment une belle croix et les aigrettes fine c est bon

    a plus jean luc
    Images attachées Images attachées  

  13. #10
    DavidCH

    Re : Automatisation MAP

    Salut,

    J'ai testé la solution du FWHM pour la map avec le 300D au foyer. Capture dans IRIS etc...mais je la trouve un peu galère. Je suis revenu aux aigrettes assez rapidement et avec zoombrowser qui me permet de conserver les captures (200%) et ainsi de comparer rapidement entre deux "preview". Ayant l'habitude de procéder ainsi ça me prend 10 min à tout casser. Ah oui mon PO à un motorisation maison. Avant j'utilisais un levier sur la molette du PO, c'était assez long pour faire la map (les allé-retour, plus le scope qui bouge). En résumé le plus important est d'avoir un PO motorisé, et après d'avoir un robotfocus avec des €.

    David
    T250 FD4.8 NEQ6 300D Baaderisé Inova Plx

  14. #11
    baf

    Re : Automatisation MAP

    Histoire de vous tenir au courant, voici de nouveau où j'en suis avec ce machin.

    J'ai donc créé un petit programme qui se chargera de faire un autofocus relativement rapide au départ et qui suivra/corrigera automatiquement la MAP au cours de la séance; selon une fréquence choisie par l'utilisateur.

    Voici à quoi il ressemble pour l'instant :




    Zone cerclée en vert :
    C'est une zone de 20x20 choisie librement sur l'écran du PC simplement en cliquant avec la souris. Un cadre apparait autour de ce point. Evidemment, le but est de sélectionner une étoile, pas trop brillante de préférence...
    On peut changer d'étoile quand on veut, tant que la capture "en continu" n'est pas effective (bouton "2"). Dans ce cas, il suffit d'appuyer sur le bouton "3" pour arrêter la capture et on peut alors choisir une autre étoile.


    Zone "1" :
    Affichage de la zone sélectionnée. Cet affichage est rafraichi selon la durée programmée en "zone 8", sous réserve de l'appui sur le bouton "2".
    Si une autre fenêtre venait à passer dessus, le contenu de cette zone changerait, évidemment. Mais : dès que la fenêtre "fautive" disparait, le programme se souvient de la zone choisie et reprend sa capture normalement.
    Dans ce cas, il serait peut-être bon de prévoir une alerte ou quelque chose comme ça. A voir.


    Zone "2" :
    Bouton de démarrage de capture en continu. Le programme mémorise la zone sélectionnée et envoie au boitier de commande moteur les valeurs de fwhm calculées toutes les X secondes, délai réglable via la zone 8.

    La zone "1" clignote en vert pour signaler qu'on est en capture continue et change en rouge lors de l'envoi. Ce sont des indications visuelles, histoire de bien se rappeler que le programme est actif.

    Quand cette capture est active, le programme passe en mode "Stay on top", c'est à dire qu'il ne disparait pas sous les fenêtres des autres logiciels (sauf Iris, allez savoir pourquoi ?), afin de pouvoir arrêter la capture rapidement/facilement.


    Zone "3" :
    Arrêt de la capture en continu.


    Zone "4' :
    Configuration. Permettra de choisir comment piloter l'interface moteur : ASCOM ou direct série, notamment. Le jeu de commandes dans le cas d'une liaison directe reste à voir; je pensais au protocole LX200, mais je ne sais pas si c'est bien adapté.
    Cette partie n'est pas encore développée, de toute façon.


    Zone "5" :
    Graphique du FWHM horizontal de l'étoile sélectionnée. En vert la "mi-hauteur".


    Zone "6" :
    Valeurs des FWHM. Les valeurs sur l'image sont fantaisistes, car je n'ai toujours pas la formule pour les calculer... Mais j'y arriverai !


    Zone "7" :
    Coordonnées sur l'écran du centre de la zone choisie. Utile pour mémoire.


    Zone "8" :
    Choix de l'intervalle de mesure. Ici j'ai mis de 0 à 10sec, mais c'est à discuter. Toutes les X secondes, le programme enverra soit le FWHM soit l'ordre moteur de correction, selon la configuration choisie.

    Concernant cette zone, d'ailleurs, elle ne devrait pas rester ainsi. Je pense qu'il serait plus judicieux d'en faire deux : une pour le premier autofocus et une pour les suivants, dont les délais pourraient se compter en minutes.
    Ainsi, on pourrait "programmer" une vérif/correction de MAP automatique toutes les 1/2 heures, par exemple.


    Je rappelle que le principe de ce petit logiciel est d'être indépendant; c'est à dire qu'il fonctionne du moment qu'on peut cliquer sur une étoile présente à l'écran. Peu importe le logiciel à l'origine de la présence de l'étoile. Le fait qu'elle soit affichée à l'écran suffit.


    Je n'ai toujours pas reçu de quoi fabriquer mon interface de commande Ca va donc ralentir un peu le développement, même si je sens que ça avance pas trop mal quand même.


    Egalement, le fait d'utiliser un driver ASCOM pour mon interface lui permettra d'être pilotée par un autre logiciel au cas-où. Je ne sais pas si ça servira, mais on ne sait jamais. Qui peut le plus peut le moins.
    Aussi, le fait de choisir "ASCOM" dans la configuration du programme permettra de piloter n'importe quel focuser compatible ASCOM, pas uniquement le mien.

    Au sujet du driver ASCOM pour mon interface, j'ai le choix entre programmer un focuser "absolu" et "relatif". J'ai choisi "relatif" car je pense que c'est le plus pratique pour les ceusses qui n'ont pas de matos fixe et/ou qui changent soit d'imageur soit d'oculaire.
    Je fais peut-être une erreur, mais comme je ne peux tester que chez moi, je fais comme ça m'arrange


    Hélas pour Pierre, il n'y a toujours pas de notion de température ici, mais ça va venir. J'ai commencé à me renseigner sur la chose et ce n'est pas aussi simple qu'on pourrait l'imaginer. En effet, d'après ce que j'ai pu lire, il faut des périodes d'apprentissage pour que l'autofocus puisse réagir correctement. Logique.
    Sauf que... suivant les saisons, pour parler global, il est fort probable que les variations ne soient pas les mêmes. Alors je ne sais pas trop comment faire, quoique... J'imagine bien des apprentissages qu'on sauvegarde, selon par exemple la période de l'année, et on en charge un avant de lancer l'autofocus. A creuser.

    Je ne sais d'ailleurs pas dans quelles proportions le FWHM peut varier selon la température; il faut que la précision du calcul soit plus grande que la variation observée, sinon ça sert à rien. Il y a aussi la précision du moteur à intégrer là-dedans.


    Voilà. J'ai encore largement de quoi m'occuper.

    Si ça vous intéresse, si vous avez des critiques, des idées, des trucs et des bidules à dire, n'hésitez pas.
    Si c'est pour dire "Non rien, laisse tomber.", c'est pas la peine...

  15. #12
    baf

    Re : Automatisation MAP

    Pour vous donner une petite idée du fonctionnement "réel", voici une petite animation :

    http://www.lsp-fr.com/astro/bafocus/bafocus.htm

    Le programme est déjà lancé, je choisis une étoile puis clique sur le bouton "Capture en continu". On voit l'indicateur vert/rouge qui clignote pour indiquer que le logiciel bosse.
    Pendant ce temps, j'essaye de cliquer sur une autre étoile, mais ça ne fait rien et le programme reste "focalisé" sur l'étoile choisie auparavant.

  16. Publicité
  17. #13
    chamois

    Re : Automatisation MAP

    Bonjour,
    Je suis admiratif, bravo.
    Lorsque la map est faite, par un moyen ou un autre, à ma connaissance la seule chose sur laquelle tu peux intervenir, qui la modifié, est la variation de température. Celle si a le même effet qu'une main invisible qui tournerait la molette du PO puisqu'elle fait s'allonger ou se rétrécir la longueur du copr de l'instrument.
    La modification du FWHM pour cause de turbulence par exemple tu ne peux rien y faire: plus de turbulence y n'y a qu'à subir, idem pour le voile athmosphèrique. Je ne parle pas du PO qui glisse ou de la monture qui touche ou du fil qui tire!
    Un dernière chose sur cette modite variation de température, généralement la température baisse avec l'avancement de la nuit, mais pas toujours elle peut très bien augmenter suite à un changement de direction du vent par exemple.
    Pour avoir une illustration de ce que je dis je t'invite à aller passer un moment sur mon site, particulièrement sur cette page
    http://www.meteo-roquefort-les-pins....tistiques.html
    où tu as tous les paramètres jour par jour, semaine par semaine, mois... pour 2005, ----> 2008. La température est en rouge.
    Tu verras que les nuits où la température augmente sont minoritaires mais exitent bien. Avec ma Megrez un variatuion de +-2° est peut visible mais l'est nettement plus avec le 200/900.
    De nouveau toutes mes félicitations et courrage pour la suite.
    Pierre
    O.O.SPX 200/900, Baader MPCC, H-EQ5 pro, SW 80/400, EOS350D, Mégrez72ED, artemis285

  18. #14
    floastro

    Smile Re : Automatisation MAP

    Citation Envoyé par chamois Voir le message
    Gros avantage des instruments en carbone où ce phènomène de dilation est quasi nul, en parler à Florent (floastro) qui jubile avec son astropgraphe en carbone.


    Hein qui me parle ?


    En effet Pierre à raison. On voit fleurir des instruments carbone un peu partout. Mais cela a quand même un cout à l'achat.

    Pour la MAP sur le terrain en imagerie c'est vraiment un truc génial. Avec l'Astrograph je fais ma MAP en début de nuit en utilisant la méthode de diffraction (aigrettes) en mettant le CCD ST-10XME en raffale.

    Grâce au carbone et malgré l'ouverture de 3.62 de l'instrument, donc peu de tolérence, la MAP reste constante pendant mes 5/6hrs d'imagerie.

    Après ça on dit que je fou plus rien

    Amitiés,

    Florent
    Autre Mondes : http://www.poigetdigitalpics.com

  19. #15
    baf

    Re : Automatisation MAP

    Merci pour les encouragements, Pierre

    J'ajoute juste que dès que j'aurai la bonne formule pour le calcul du fwhm, ce programme pourra être utilisé "tel quel", simplement pour avoir la valeur pour une étoile de son choix; et donc faire la MAP "manuellement" (avec moteur pour la précision) autrement que par les aigrettes.

    Je renouvelle donc mon appel : si vous connaissez cette formule, ou quelqu'un qui la connait, donnez lui mon mail pour que je discute avec. (Voir profil pour le mail, sinon merci le spam )

  20. #16
    DavidCH

    Re : Automatisation MAP

    Salut Baf,

    Je me permet de faire une suggestion. Serait il possible que ton programme utilise le "handcheck" du port serie DSR, DTR..... pour commander un contact. Ça serait vraiment cool et compatible avec nos moteurs de mise au point maison. Il faudrait pourvoir choisir la durée de l'impulsion.

    David
    T250 FD4.8 NEQ6 300D Baaderisé Inova Plx

  21. #17
    baf

    Re : Automatisation MAP

    Pas de problème à priori. Ca me fera programmer une sorte de "pilotage maison", dans lequel on choisirait quelle broche enverrait le signal "Avance" et "Recule" et la durée d'impulsion.
    Si je comprends bien, vous utilisez des moteurs CC, donc ? Derrière des relais ou optocoupleurs ?

  22. #18
    scopy

    Re : Automatisation MAP

    Manifestement Jean-Luc et David sont revenus au système des aigrettes après avoir tenté le fwhm, donc je pense que je vais abandonner l'idée de passer à autre chose .
    Christophe, ton programme me semble très intéressant (et validé par Pierre, c'est du tout bon !). Vivement que tu reçoives de quoi fabriquer ton interface de commande pour terminer ce bafocus !!

  23. Publicité
  24. #19
    baf

    Re : Automatisation MAP

    J'utilise aussi les aigrettes, mais pour dégrossir la MAP.
    Une fois que je les trouve bien fines, je passe à la mesure du fwhm. Soit en commandant le moteur à la main, soit via le FCUSB quand je pense à la brancher

    Ceci dit, le programme a évolué depuis ma première reflexion. En effet, je pensais au départ gérer la MAP depuis mon interface, le PC servant uniquement à envoyer la valeur du fwhm à intervalles réguliers.
    Mais finalement j'ai décidé que cette interface, dotée d'un PIC, servirait à piloter un ou plusieurs moteurs ainsi que d'autres circuits annexes, et que le tout sera piloté via un ou plusieurs programmes sur le PC. C'est plus facile à programmer et on a une belle interface pour le pilotage.

  25. #20
    baf

    Re : Automatisation MAP

    Grosse avancée : j'ai enfin un calcul fiable pour le FWHM !!!

    Je tiens à remercier publiquement Axel Canicio, l'auteur de Astrosnap, pour m'avoir fourni l'aide dont j'avais grand besoin.

    En l'état, mon petit programme permet donc le suivi du fwhm d'une étoile quelconque sur l'écran, selon une fréquence définie entre 1 et 10sec. On peut aussi simplement cliquer sur une étoile pour avoir son fwhm.

    Si ça en intéresse quelques uns, je peux mettre cette pré-version en ligne pour essais ?
    Sachant bien évidemment que toute la partie "commande de moteur" n'est pas encore développée, hein Je n'ai toujours pas reçu ma commande

  26. #21
    scopy

    Re : Automatisation MAP

    Citation Envoyé par baf Voir le message
    Si ça en intéresse quelques uns, je peux mettre cette pré-version en ligne pour essais ?
    Sachant bien évidemment que toute la partie "commande de moteur" n'est pas encore développée, hein Je n'ai toujours pas reçu ma commande
    Salut Christophe, je serais bien intéressée pour essayer ton programme ! Tiens-moi au courant !

  27. #22
    baf

    Re : Automatisation MAP

    Voici donc un premier jet : http://www.lsp-fr.com/astro/bafocus/bafocus.exe


    L'utilisation me semble simple :

    - une fois lancé, on clique sur une étoile qui se trouve sur l'écran et ça affiche le FWHM sous forme numérique avec un petit graphique pour faire joli

    - éventuellement, on clique sur le bouton juste en dessous de l'image de l'étoile pour lancer le contrôle en continu, selon la fréquence réglée par la réglette juste à côté

    - et on arrête le contrôle en continu avec le bouton en dessous

    Quand on est en mode "contrôle continu", il n'est plus possible de sélectionner une autre étoile. Egalement, le programme conserve en mémoire la position, ce qui permet de retrouver l'étoile automatiquement après qu'une fenêtre se soit éventuellement invitée sur l'étoile sélectionnée (genre après une ouverture de programme).

    Certaines parties de la fenêtre de paramétrage ne sont pas actives ou n'ont aucune incidence pour l'instant. C'est normal.

    Ceux qui essaieront ce programme sont invités à me dire ce qu'ils en pensent, les idées et les critiques qu'ils ont à formuler. Ce qui me semble évident ou simple ne l'est peut-être pas pour tout le monde
    Et il est aussi possible que j'oublie des trucs...

    Voili.

  28. #23
    DavidCH

    Re : Automatisation MAP

    Salut Christophe,

    Bon et bien ça fonctionne!! Super ton petit soft. A voir en condition réel. Je n'ai pas encore eu le temps de tester la dll, ce soir j'essaie.
    Une suggestion pour ton bafocus, peut être ajouter un bouton pour le désactiver temporairement tout en gardant la dernière valeur en mémoire....mais bon c'est du chipotage ça!!

    a+

    David
    T250 FD4.8 NEQ6 300D Baaderisé Inova Plx

  29. #24
    baf

    Re : Automatisation MAP

    Citation Envoyé par DavidCH Voir le message
    Je n'ai pas encore eu le temps de tester la dll, ce soir j'essaie.
    Tiens moi au courant.

    Citation Envoyé par DavidCH Voir le message
    Une suggestion pour ton bafocus, peut être ajouter un bouton pour le désactiver temporairement tout en gardant la dernière valeur en mémoire....mais bon c'est du chipotage ça!!
    Peut-être, mais c'est en effet pratique. C'est modifié et en ligne.
    J'en ai profité pour mettre une version .zip, plus petite à charger
    http://www.lsp-fr.com/astro/bafocus/bafocus.zip
    http://www.lsp-fr.com/astro/bafocus/bafocus.exe


    Et là, je viens de m'apercevoir que je suis très bête : j'ai déjà de quoi faire des tests de MAP avec l'interface FCUSB... Pas la peine d'attendre le matos pour mon interface perso ! Quelle burne

    Reste à me fabriquer une étoile artificielle, par contre. Ca m'énerverait de "gâcher" des nuits à faire des essais de programmation alors que je pourrais faire des photos.

  30. Publicité
  31. #25
    DavidCH

    Re : Automatisation MAP

    Citation Envoyé par baf Voir le message
    .... Ca m'énerverait de "gâcher" des nuits à faire des essais de programmation alors que je pourrais faire des photos.
    C'est bien vrai ça!!
    T250 FD4.8 NEQ6 300D Baaderisé Inova Plx

  32. #26
    scopy

    Re : Automatisation MAP

    C'est chargé : y a plus qu'à tester (ce week-end je pense !). Merci !

  33. #27
    astrololo

    Re : Automatisation MAP

    FCUSB
    FWHM
    PIC
    ASCOM
    EcartType
    PaP
    CR2
    DSS
    Handcheck
    DSR
    DTR
    dll

    Quézako tout çà ?
    Ne dit-on pas "chevaux" quand il y a plusieurs chevals ?

  34. #28
    baf

    Re : Automatisation MAP

    Citation Envoyé par Luxcreator Voir le message
    FCUSB
    FWHM
    PIC
    ASCOM
    EcartType
    PaP
    CR2
    DSS
    Handcheck
    DSR
    DTR
    dll

    Quézako tout çà ?
    FCUSB : http://www.store.shoestringastronomy...roducts_fc.htm
    FWHM : http://fr.wikipedia.org/wiki/Largeur_%C3%A0_mi-hauteur
    PIC : Micro-contrôleur, http://www.microchip.com
    ASCOM : http://ascom-standards.org/Standards/Index.htm
    Ecart-type : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cart_type
    PaP : Pas à pas, caractéristique concernant un certain type de moteurs électriques
    CR2 : format de fichier brut des appareils Canon EOS 350D, entre autres
    DSS : http://deepskystacker.free.fr/french/index.html
    DSR, DTR : états des entrées/sorties sur une ligne série : Data Set Ready, Data Terminal Ready
    DLL : Dynamic Link Libray ou en français Bibliothèque de liens dynamiques http://fr.wikipedia.org/wiki/DLL



    Une autre question ?

    Quelques termes reviennent quand même assez souvent dans les discussions astro, non ?

  35. #29
    DavidCH

    Re : Automatisation MAP

    Salut

    Ta oublié handcheck,
    C'est la "poignée de main" entre l'ETTD, Equipement Terminal de Transmission de Donnée (ex: un PC, RS232) et l'ETCD, Equipement Terminal de Circuit de Donnée (ex: le modem RS232). La recommandation V24 du CCITT définie les circuits de jonctions pour l'échange des données entre ETTD et ETCD. Ici nous voulons utiliser ces circuits (ex: RTS DTR DSR CTS) pour commander un moteur DC (moteur de barbeuk) de map par l'intermédiaire d'une interface minimaliste.

    Je suis dans la phase de test. Bientôt j'espère vous donner plus d'infos.

    David
    Dernière modification par DavidCH ; 24/09/2008 à 17h00.
    T250 FD4.8 NEQ6 300D Baaderisé Inova Plx

  36. #30
    baf

    Re : Automatisation MAP

    Citation Envoyé par DavidCH Voir le message
    Ta oublié handcheck,
    Ah oui, tiens

    A part ça, ça avance pas trop mal. Voici les dernières nouveautés ou évolutions :
    - sauvegarde/rappel automatique des paramètres dans un fichier .ini, modifiable à la main si on veut
    - connexion automatique au dernier moteur de MAP sélectionné si présent
    - écriture de l'algorithme de l'autofocus, avec contrôle du moteur
    - ajout d'une tolérance dans la variation de la MAP, pour éviter de corriger la turbulence ou je ne sais quoi. Fixée à 5% arbitrairement pour l'instant mais certainement à réviser. En tout cas, c'est un paramètre modifiable par l'utilisateur.

    Au sujet de l'autofocus, j'ai introduit deux paramètres : vitesse lente et vitesse rapide. En effet, si la MAP est vraiment foireuse au départ, ça risque d'être vite chiant d'attendre que l'autofocus avance de 1/2 poil de luc à la fois. Donc le paramètre "vitesse rapide" sera en fait un multiplicateur du nombre de pas programmé dans le driver du focuser; l'échelle va de 10 à 100 par pas de 10. Même principe pour la vitesse lente, mais de 1 à 10 par pas de 1.

    Concernant l'utilisation proprement dite, et avec le temps passé, je vois quatre sortes d'utilisation :
    - obtention immédiate du fwhm d'une étoile en cliquant dessus. C'est le mode actuel, en fait
    - surveillance de la MAP en continu (délai à préciser)
    - autofocus rapide/initial, pour faire la MAP relativement rapidement
    - contrôle périodique de la MAP, à une fréquence à définir. A définir aussi si lors de ce contrôle on doit corriger ou non la MAP.

    Ce dernier point est sensible car en cours de séance, l'imageur est en poses longues, très longues... Donc modifier la MAP nécessitera obligatoirement un arrêt des poses pour passer en pose courte. Ca peut être gênant.


    Au point où j'en suis, il me reste à jongler avec les délais de mouvement du moteur, ceux du rapatriement d'images de l'imageur et celui programmé dans le logiciel pour la surveillance/suivi.
    Si les prochaines nuits sont potables, sans plus, j'essaierai de peaufiner tout ça en vrai. Si elles sont bonnes, c'est séance photos évidemment.
    Et si elles sont pourries, ben... c'est repos

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Divers] Automatisation portail
    Par fabe02 dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/01/2008, 23h50
  2. Automatisation de moteurs
    Par Micado dans le forum Électronique
    Réponses: 10
    Dernier message: 15/09/2007, 17h25
  3. automatisation de routines
    Par ABN84 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 9
    Dernier message: 30/03/2007, 21h01
  4. Automatisation ?? Est-ce possible ??
    Par black templar dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 17
    Dernier message: 25/07/2006, 23h54
  5. historique automatisation
    Par avemajor dans le forum Électronique
    Réponses: 7
    Dernier message: 22/06/2006, 21h07