Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

L'effet nocebo



  1. #1
    Rhedae

    Question L'effet nocebo

    Bonjour,

    J'ai cherché des documents sur le Web expliquant l'effet nocebo qui par opposition à l'effet placebo provoque des effets secondaires indesirables lors de la prise d'un medicament sans principe actif . J'ai pu lire que les notices sur les medicaments ou étaient indiquées les effets indesirables pouvaient provoquer cet effet nocebo pour ceux qui redoutent par exemple de tels effets, mais aussi j'ai entendu dire que l'effet placebo et nocebo pouvaient exister sur des animaux , et donc l'effet psychologique ne pouvait a lui tout seul expliquer ces phénomènes .

    Je serai trés curieux d'avoir des informations precises sur le sujet, ou par exemple un resumé d'experimentation qui pourrait nous donner des pistes pour tenter de trouver les causes de ce phénomène etonant . Je ne suis pas sur qu'on puisse réelement l'expliquer d'ailleur , qu'en pensez-vous ?

    -----

    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  2. #2
    [PSO]Fabrice.g

    Re : L'effet nocebo

    Citation Envoyé par Rhedae Voir le message
    ...mais aussi j'ai entendu dire que l'effet placebo et nocebo pouvaient exister sur des animaux , et donc l'effet psychologique ne pouvait a lui tout seul expliquer ces phénomènes.
    Et pourquoi l'effet psychologique ne peut-il pas tout expliquer ? Des exemples d'effets de réalisation des prophéties (comme l'effet placebo, ou l'effet pygmalion, etc.) ont été trouvés sur des animaux. En réalité, nous donnons plus d'informations que les simples informations verbales, et tout notre comportement est source d'informations pour tous ceux qui savent les interpréter.

    Un exemple classique de ce genre d'effet est l'histoire de Hans, le cheval qui savait compter. En 1904, à Berlin, un cheval dénommé Hans suscite une vive controverse. Selon son propriétaire, Hans peut, entre autres, résoudre des problèmes arithmétiques, et ce même en l'absence de son maître. Lorsque les gens lui posaient un problème arithmétique, Hans donne la réponse en frappant son sabot sur le sol.

    Une commission est alors mandatée pour évaluer les compétences du fameux cheval. Après avoir tenter un certain nombre d'expérimentations (l'histoire de Hans marque également les débuts de la psychologie expérimentale), cette commission s'est rendue compte que Hans avait appris à décrypter le comportement non verbal des humains autour de lui. La foule autour du cheval change de façon quasiment imperceptible de comportement lorsque le cheval donnait la bonne réponse. Lorsqu'on cachait les yeux du cheval, alors, il ne savait plus compter.

    De la même manière, des expériences ont été menées sur ces phénomènes de réalisation des prophéties. On a donné à des étudiants des rats et on leur a donné pour tâche d'entrainer ces rats dans un labyrinthe. A la moitié des étudiants on a dit que les rats avaient été sélectionnés sur des critères génétiques, et qu'ils devaient être très intelligents, à l'autre moitié, on a dit que les rats n'étaient pas intelligents. Evidemment, les rats ont été prétestés, et il n'y avait aucune différence entre ces 2 groupes de rats (pour la résolution de labyrinthe) avant l'expérience. A la fin de l'expérience, toutes choses étant égales par ailleurs, les résultats ont montré que les rats "très intelligents" résolvaient le labyrinthe plus vite que les rats "peu intelligents". Les résultats ont montré que les comportements des étudiants envers leur rats étaient différents, selon qu'ils étaient dans la condition "rats intelligents" ou non. Une autre expérience, montrant des résultats similaires, a été faite avec des vers à la place des rats.

    Dans leurs expériences sur l'effet Pygmalion, Rosenthal et Jacobson (et leurs collègues qui travaillent sur cet effet) mettent en évidence que c'est la qualité de l'interaction entre l'enseignant et l'élève qui permet d'expliquer les résultats. Certains des facteurs affectant ces interactions ne sont pas conscients chez les enseignants, qui pensent (honnêtement) ne pas avoir fait de différence entre les élèves.

    C'est exactement de cette façon que les effets placébo et nocébo fonctionnent. Les gens (ou les animaux) décryptent (de façon inconsciente, la plupart du temps) le comportement non verbal (en plus des informations verbales) de la personne qui leur administre la substance. C'est pour cela que, pour être valide, une expérience sur les effets placébo doit être faite en double aveugle (càd, la personne qui reçoit la substance et celle qui l'administre reçoivent des informations contrôlées sur la substance et ne savent pas si elle contient réellement un principe actif ou non).

    De plus, pour s'assurer réellement de l'effet d'une substance, il faut 4 conditions expérimentales :
    • une condition où le participant se voit administré la substance avec principe actif et ou on l'informe que c'est le médicament
    • une condition où le participant se voit administré la substance sans principe actif et ou on l'informe que c'est le médicament (condition placebo)
    • une condition où le participant se voit administré la substance sans principe actif et ou on l'informe que ce n'est pas le médicament
    • une condition où le participant se voit administré la substance avec principe actif et ou on l'informe que ce n'est pas le médicament (condition anti-placebo)

    Je te conseille de lire le livre "Pygmalion à l'école", de Rosenthal et Jacobson, si tu as le temps, il me semble pertinent par rapport à tes questionnements.

  3. #3
    Arkeo

    Re : L'effet nocebo

    A partir du moment ou l'on sait que l'angoisse peut déclencher des insomnies ( et donc des somnolences de jour ), que cela peut jouer sur la tension, que bien souvent l'angoisse déclenche des problémes intestinaux...etc, il n'est pas étonnant qu'une personne redoudant des effets secondaires les déclenche....
    "Eduquer ce n'est pas remplir un vase, c'est allumer un feu."

  4. #4
    Rhedae

    Re : L'effet nocebo

    Salut,

    Je te remercie Fabrice pour ta réponse trés interessante ,cela me parrait en effet moins déconcertant avec tes explications .

    J'imagine que le protocole peut aussi varier sensiblement, j'ai entendu dire par exemple que si on donnait une petite pillule placebo à avaler , elle pouvait être plus efficace qu'une grosse pillule , la petite pillule etant considérée inconsciement comme un principe actif trés concentré , et je crois le nom , la couleur du paquet peuvent aussi influencer les effets du medicament. Mais surtout la façon de prescrire à une grande importance puisque finalement tout repose sur le medecin qui vat influencer le patient vers un placebo réussi ou un nocebo, d'apres ce que j'ai compris de ce que tu as expliqué . C'est certainement aussi pour cela que dans les conditions du protocole, le medecin ne sais pas si le principe est actif ou pas ...

    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. l'effet Pioneer
    Par hterrolle dans le forum Archives
    Réponses: 22
    Dernier message: 20/09/2010, 15h48
  2. L'effet Doppler
    Par younes guessous dans le forum Archives
    Réponses: 18
    Dernier message: 03/09/2006, 20h45
  3. l'effet tunnel
    Par sir hotman dans le forum Physique
    Réponses: 17
    Dernier message: 18/02/2006, 19h33
  4. L'effet placebo
    Par Tofu dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 55
    Dernier message: 08/08/2005, 00h07
  5. L'effet Coriolis
    Par poxtra102 dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 23
    Dernier message: 19/05/2005, 20h53