Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 78

Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?




  1. #1
    Black SurvituaL

    Exclamation Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Manque de formation ? Naïveté ? Il a lui même des problèmes psy ? Pourquoi un professionnel censé être compétant chercher à "orienter" le discours du patient pour avoir raison absolument ? (J'ai vu faire)

    Deux exemple :

    - Le pro qui tape sur les doigts et menace un patient qui a fait une TS puis ensuite lui demande ses raisons... Le problème c'est que suite à la menace le discours du patient est forcément "orienté"....

    - Le pro qui insiste lourdement pendant des mois pour faire dire à son patient qu'il entend des voix alors qu'il n'en a jamais entendu (j'ai vu faire plusieurs fois aussi.)

    Comment un médecin psychiatre et pourquoi se comporte-t-il de la sorte ? Normalement, en théorie, ce genre de comportements sont proscrits...

    B.S.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    miawwrr

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Ce qui me gene, déjà, c'est de voir une tendance qui malheureusement progresse: Celle des psychiatres qui se croient Psychanalystes. Sans malheureusement en avoir suivi la formation...

    C'est a mon sens et toute proportions gardées, un peu comme si un mécano breveté se prenait soudain pour un pilote de course.

    Apres, et pour chaque cas d'espèce, sans connaitre les détails du processus, impossible amha de vous répondre.

    Douter de tout ne veux pas dire Ne croire en rien.

  4. #3
    Black SurvituaL

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par miawwrr Voir le message
    Ce qui me gene, déjà, c'est de voir une tendance qui malheureusement progresse: Celle des psychiatres qui se croient Psychanalystes. Sans malheureusement en avoir suivi la formation...

    C'est a mon sens et toute proportions gardées, un peu comme si un mécano breveté se prenait soudain pour un pilote de course.

    Apres, et pour chaque cas d'espèce, sans connaitre les détails du processus, impossible amha de vous répondre.

    Et cela jusque dans les feuille de transmission infirmières.

    je cite "X voyage pour soulager sa peur d'être tué" hors connaissant le dossier et le patient c'est une affabulation de l'infirmier... Et le patient n'a jamais rien dit qui puisse le suggérer.
    Ce patient a des phases maniaques dans lesquelles il prend plaisir à voyager. Quels sont les motivation de l'infirmier pour affabuler de la sorte ?

    B.S.


  5. #4
    mh34

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Bonsoir.
    Ce qui me gene, déjà, c'est de voir une tendance qui malheureusement progresse: Celle des psychiatres qui se croient Psychanalystes. Sans malheureusement en avoir suivi la formation...
    Et c'est quoi, au juste, la formation de psychanalyste?

    Il en existe une, sanctionnée par un diplôme national?

  6. #5
    Black SurvituaL

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Bonsoir.


    Et c'est quoi, au juste, la formation de psychanalyste?

    Il en existe une, sanctionnée par un diplôme national?
    Non mais ça ne répond pas à ma question...

    B.S.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    mh34

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Vous répondre n'était pas le but de ma question, désolée.

    Par contre, savoir sur quoi miawrr se base pour parler d'une non-qualification des psychiatres à pratiquer la psychanalyse, oui.

  9. #7
    DomiM

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Bonjour,

    C'est le coté socio de la psyco
    En ethno-psyco on sait que les pathologies sont dictées par la socio
    ALors on peut être skyso dans certain pays sans être vue comme un malade et de fait se sentir normal alors que dans d'autre pays on a le regard des autres qui pousse à consulter et le corps médical qui enfonce le clou
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  10. Publicité
  11. #8
    miawwrr

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Vous répondre n'était pas le but de ma question, désolée.

    Par contre, savoir sur quoi miawrr se base pour parler d'une non-qualification des psychiatres à pratiquer la psychanalyse, oui.
    Tout simplement parce qu'ils n'ont pas été formés pour... Et que croire que l'on peut se passer de la formation idoine pour pratiquer est la première faille dans un niveau de compétence. Et oui, il existe des diplomes nationaux (psychoprat. par exemple) et aussi des pratiques nationales et même internationales pour devenir un(e) psychanalyste RECONNU(E).

    Je suis désolé d'avoir à le constater, mais on peut être un excellent médecin, un bon psychiatre et malheureusement un tres mauvais psychanalyste. Et cela j'ai pu le constater plusieurs fois, Hélas !!!
    Douter de tout ne veux pas dire Ne croire en rien.

  12. #9
    lamorgana

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    bonjour,

    jusqu'à ce jour, quelqu'un qui a fait une analyse peut s'installer comme psychanalyste.

    Dans une autre discussion sur ce forum "différence entre psychologues, psychanalystes et psychiatres" il a été dit qu'une réglementation va être instaurée pour les analystes mais est ce déjà fait?

    a voir sur ce lien,
    http://www.spp.asso.fr/spp/Instituts/faq.htm

    on conseille aux personnes qui veulent devenir analystes de faire telle ou telle chose mais pas d'obligations! Pas de loi pour l'instant.
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  13. #10
    Black SurvituaL

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par lamorgana Voir le message
    bonjour,

    jusqu'à ce jour, quelqu'un qui a fait une analyse peut s'installer comme psychanalyste.

    Dans une autre discussion sur ce forum "différence entre psychologues, psychanalystes et psychiatres" il a été dit qu'une réglementation va être instaurée pour les analystes mais est ce déjà fait?

    a voir sur ce lien,
    http://www.spp.asso.fr/spp/Instituts/faq.htm

    on conseille aux personnes qui veulent devenir analystes de faire telle ou telle chose mais pas d'obligations! Pas de loi pour l'instant.
    Quelqu'un qui a passé son permis peut conduire n'importe comment...

    B.S.

  14. #11
    miawwrr

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Faire soi-même une analyse est aussi une formation. La faire serieusement est même une formation difficile. Ensuite le principe des supervisions et des stages de formations complémentaires (assez fréquents d'ailleurs pour qui veut progresser) peut prendre beaucoup de temps et permettre d'apprendre bien des choses importantes.

    Et personnellement, je doute un peu que l'on puisse devenir un bon praticien sans passer par ces étapes.
    Douter de tout ne veux pas dire Ne croire en rien.

  15. #12
    lamorgana

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Quelqu'un qui a passé son permis peut conduire n'importe comment...
    oui, mais il a le droit de conduire!!

    Je parle de qui a le droit de s'installer, je ne parle pas de la qulité de l'accompagnement
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  16. #13
    Black SurvituaL

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par lamorgana Voir le message
    oui, mais il a le droit de conduire!!

    Je parle de qui a le droit de s'installer, je ne parle pas de la qulité de l'accompagnement
    Oui mais l'autre en face "il est juste un tout petit peu mort" !

    B.S.

  17. #14
    lamorgana

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    oui, et c'est peut être par ce qu'il y a des conséquences qu'il va y avoir réglementation.
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  18. #15
    Black SurvituaL

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par lamorgana Voir le message
    oui, et c'est peut être par ce qu'il y a des conséquences qu'il va y avoir réglementation.
    Suffira de "passer le permis"...

    B.S.

  19. #16
    DomiM

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par Black SurvituaL Voir le message
    Suffira de "passer le permis"...

    B.S.
    Vous souhaiteriez un permis à points ?

    Mais j'ai du mal a concevoir le radar adéquat dans ce cas
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  20. #17
    mh34

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Je suis entièrement d'accord sur un fait ; s'installer en tant que psychanalyste en ayant pour tout bagage subi soi-même une analyse est totalement INSUFFISANT et peut même s'avérer dangereux pour les patients.
    Il est temps qu'une loi réglemente tout ça, effectivement.

    A miawwrrr ; quels sont vos critères pour dire qu'un psychanalyste est bon et un autre mauvais?

  21. #18
    miawwrr

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    ...
    A miawwrrr ; quels sont vos critères pour dire qu'un psychanalyste est bon et un autre mauvais?
    L'état de ses anciens patients.
    Douter de tout ne veux pas dire Ne croire en rien.

  22. #19
    miawwrr

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    ...
    A miawwrrr ; quels sont vos critères pour dire qu'un psychanalyste est bon et un autre mauvais?
    L'état de ses patients et plus encore l'état de ses anciens patients.
    Douter de tout ne veux pas dire Ne croire en rien.

  23. #20
    Black SurvituaL

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Je suis entièrement d'accord sur un fait ; s'installer en tant que psychanalyste en ayant pour tout bagage subi soi-même une analyse est totalement INSUFFISANT et peut même s'avérer dangereux pour les patients.
    Point Nostradamus.

    B.S.

  24. #21
    shokin

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par miawwrr Voir le message
    L'état de ses anciens patients.
    Et, quand il n'en a pas encore ?

    C'est comme un nouvel enseignant qui vient de terminer sa formation et est face à sa première classe ?



    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  25. #22
    mh34

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    L'état de ses patients et plus encore l'état de ses anciens patients.
    Ouaip...y a quand même un problème avec votre méthode : vous n'avez aucune idée de l'état dans lequel ils seraient s'ils avaient été soignés par un autre psychanalyste...peut-être n'iraient-ils pas mieux!
    Quand un traitement ne marche pas, on a le choix entre deux options ; soit celui qui a appliqué le traitement l'a mal fait, soit c'est le traitement en lui-même qui ne convient pas.

    Vous excluez d'office la deuxième hypothèse ; sur quelles bases?

  26. #23
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    D'expérience, malgré ce qu'on dit, et ca peut sembler miraculeux, mais je connais peu de psychanalystes cherchant à escroquer les personnes qui viennent les consulter.
    On peut s'intérroger sur l'efficacité thérapeutique c'est un long débat, mais les procès d'intention ne me semblent pas très justifiés.


    Ouaip...y a quand même un problème avec votre méthode : vous n'avez aucune idée de l'état dans lequel ils seraient s'ils avaient été soignés par un autre psychanalyste...
    en quoi est-ce spécifique à la pratique thérapeutique de la psychanalyse ?

  27. #24
    lamorgana

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    bonsoir,

    D'expérience, malgré ce qu'on dit, et ca peut sembler miraculeux, mais je connais peu de psychanalystes cherchant à escroquer les personnes qui viennent les consulter
    je ne parlerais pas d'escroquerie mais de manque de compétences.
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  28. #25
    mh34

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    en quoi est-ce spécifique à la pratique thérapeutique de la psychanalyse ?
    Je ne prétends pas que c'est spécifique à la psychanalyse.
    Mais disons que la psychanalyse a encore moins de moyens concrets de mesurer que l'objectif du traitement a été atteint...


    je ne parlerais pas d'escroquerie mais de manque de compétences.
    On en revient au même point ; c'est quoi les compétences d'un psychanalyste?

  29. #26
    lamorgana

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    re,

    cadrons sur le fait que cette profession sera réglementée d'ici quelques temps...
    On en revient au même point ; c'est quoi les compétences d'un psychanalyste?
    C'est quoi les compétences d'un psychologue?

    je ne te retourne pas la balle, c'est pour partir sur de mêmes bases!
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  30. #27
    shokin

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par lamorgana Voir le message
    C'est quoi les compétences d'un psychologue?
    http://www.euthyma.com/keskunpsy.htm

    Avec d'autres définitions.

    "Et non ! on n'est pas tous "psys" !", comme on me l'a déjà dit.

    Pour éviter les amalgames, nous pouvons déjà commencer par éviter les abréviations ("psy", par exemple), dont certains sont friands.



    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  31. #28
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Mais disons que la psychanalyse a encore moins de moyens concrets de mesurer que l'objectif du traitement a été atteint...
    Un moyen possible, pourrait-il être le ressenti personnel du patient ?

    Bien sûr, il y a l'effet placebo mais ce n'est pas obligatoirement un problème puisque c'est commun à toutes les thérapies en psychologie, non ?

  32. #29
    lamorgana

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    je crois avoir besoin de me recadrer!!!
    un psychanalyste est un psychologue?
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe

  33. #30
    mh34

    Re : Quels peuvent être les "motivations" pour "orienter" le discours du patient ?

    A lamorgana.
    On peut cumuler les deux ( psychanalyste et psychologue) mais l'un n'est pas synonyme de l'autre. Un psychologue n'est pas obligatoirement psychanalyste, et vice-versa.

    A jreeman ; effectivement, en-dehors du ressenti du patient ...je n'en vois pas d'autre moi non plus.
    Placebo ou pas peu importe vous avez raison.
    Mais pour être sûr de la valeur de ce paramètre, il faudrait pouvoir réaliser l'équivalent des études en double aveugle ; prendre un panel de patients présentant les mêmes troubles, en psychanalyser la moitié, laisser les autres évoluer "spontanément", et comparer à l'arrivée les ressentis des deux groupes. Là, on aurait un résultat mesurable. Encore que...faudrait éliminer tous les biais créés par les conditions d'existence, l'entourage, etc...pas facile!
    Mais peut-être que ça a déjà été fait? je l'ignore totalement.

Sur le même thème :

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. "fondamentales", "dures", "molles" ... : comment classer les sciences ?
    Par Arvirik dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 13
    Dernier message: 22/04/2017, 22h41
  2. Aide pour différence entre "eutrombidium rostratus" et "trombidium autumnalis"
    Par arack dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/02/2009, 23h55