Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?



  1. #1
    Rikoo99

    Smile quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?


    ------

    Bonjour,

    Quels sont les rôles respectifs de ces deux neurotransmetteurs :

    - la dopamine

    - la sérotonine

    -----
    L'esprit tel un parachute ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert

  2. Publicité
  3. #2
    Rikoo99

    Re : quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?

    j'ai été voir sur Wiki mais je trouve que les approches sont compliquées et incomplètes, merci pour votre aide...
    L'esprit tel un parachute ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert

  4. #3
    invite87420132543
    Invité

    Re : quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?

    Citation Envoyé par Rikoo99 Voir le message
    j'ai été voir sur Wiki mais je trouve que les approches sont compliquées et incomplètes, merci pour votre aide...
    Bonjour,

    J'ai lu l'article sérotonine et je le trouve très complet au contraire.
    Je ne suis pas sans savoir non plus qu'une certaine presse n'hésite pas à faire le raccourci sérotonine = molécule du bonheur. J'ai comme un pressentiment que c'est ce que vous attendez.
    Dernière modification par invite87420132543 ; 30/12/2009 à 16h25.

  5. #4
    Rikoo99

    Re : quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?

    Citation Envoyé par ours.des.carpates Voir le message
    une certaine presse n'hésite pas à faire le raccourci sérotonine = molécule du bonheur. J'ai comme un pressentiment que c'est ce que vous attendez.
    Non ce n'est pas vraiment ce que j'attendais mais si c'est le cas vous me l'apprenez!

    En fait je cherche à savoir quels sont les effets de ces neurorégulateurs sur la schizophrénie et si le taux de dopamine qui est souvent impliqué dans les phases de délire peut retrouver son flux normal ou si chez un patient schizophrène l'abondance de dopamine dans son cerveau est irrémédiable.

    Merci quand même.
    L'esprit tel un parachute ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert

  6. #5
    Jiav

    Re : quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?

    Citation Envoyé par Rikoo99 Voir le message
    En fait je cherche à savoir quels sont les effets de ces neurorégulateurs sur la schizophrénie et si le taux de dopamine qui est souvent impliqué dans les phases de délire peut retrouver son flux normal ou si chez un patient schizophrène l'abondance de dopamine dans son cerveau est irrémédiable.
    La quantité en soi n'a pas vraiment d'importance. Ce qui compte c'est l'effet sur les récepteurs. C'est d'ailleurs là-dessus que les médocs agissent et non pas sur la production de NT en soi.
    L'été vient.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Descarrega

    Re : quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?

    Bonjour,

    La sérotonine, comme vous l'avez dit est un neurotransmetteur, mais elle a un rôle différent ailleurs que le cerveau, dans la circulation sanguine, en tant qu'hormone.
    Dans le cerveau, elle joue le rôle, comme l'a dit ours.des.capates la molécule du bonheur. En fait, elle est responsable de la bonne humeur, de l'appétit et du sommeil.
    Vous l'aurez deviné, manque de sérotonine, plus faim, plus envie de se lever, se laver, plus envie de rien. C'est la dépression.

    Je ne connais pas bien la schizo mais je vous propose des suppositions a partir de ce que je sais (je ne suis qu'un étudiant en médecine).
    Pour la sérotonine, imaginez le raisonnement inverse. Un excès de sérotonine dans le cerveau impliquerait un excès de bonne humeur, un enthousiasme excessif. C'est le principe de certaines drogues telles que la LSD, l'ectasie ou encore des antidépresseurs qui jouent sur cette sérotonine.

    Pour la dopamine, je suis assez confus. Je ne me souviens pas trop de son role précis. Etant donné que c'est un neurotransmetteur, c'est a dire une molécule permettant le transfert de l'information d'un neurone a une autre cellule (pouvant etre un autre neurone, c'est le cas dans le cerveau ^^). La dopamine est un des principaux neurotransmetteur du cerveau. Son manque entraine alors une difficulté de communication entre les neurones. Ce manque est responsable de certaines pathologies telles que alzheimer, parkinson.

    En écrivant ce message, pas trop long j'espere, mais j'aime bien expliquer ^^ je me suis renseigné sur la schizophrénie.

    Il semblerait que la dopamine est effectivement responsable de la schizophrénie, mais que son traitement est difficile.
    Lien wiki - dopamine dans la schizo
    Pour pourrez voir dans ce lien la subtilité de son soin.

    Pour la sérotonine, il semblerait, je rappelle que je ne connais pas bien la schizophrénie, que le patient sépare les sentiments de son esprit, d'où un trouble comportemental, c'est très abrégé comme définition, la réalité étant beaucoup plus complexe, vous le savez surement, et mieux que moi.
    Je pense donc que le traitement vise a augmenter le taux de sérotonine afin de recréer des sentiments au patient.
    Quant à la dopamine, elle doit probablement être dosée selon certaines méthodes afin de respecter ses différents effets précisés dans l'article en lien.



    Pour info (ne répond pas a la question, mais vous semblez curieux)
    On ne peut injecter de sérotonine, car celle ci ne passe pas une barrière qu'il y a pour passer du sang aux cellules nerveuses concernées. Elle aurait dans ce cas les effets vasodilatateur (dilatation des vaisseaux) et brochoconstricteur (ce qui gêne la respiration, asthme) qu'a cette hormone dans le sang. Elle donnerait l'apparence d'une allergie, asthme, nez bouché voir même arrêt cardiaque si il y a une sur-dose.
    Pour remédier a cela, les anti-dépresseurs, des drogues, et probablement le traitement dont vous parliez joue sur la sécrétion de sérotonine, en stimulant les cellules sécrétrices de différentes manières, plus ou moins efficaces.

    On retrouve le même problème pour la dopamine, celle ci ne passant pas dans le cerveau. Cependant, il existe une autre molécule, qui est son précurseur : la L-DOPA
    La L-DOPA passe dans le cerveau et se transforme ensuite en dopamine. C'est ainsi qu'est traité la maladie de Parkinson.

    J'espère que vous etes toujours sur ce forum, et que je vous ai apporté des éléments de réponse.

    Bonne soirée,
    Dernière modification par JPL ; 25/10/2018 à 22h05. Motif: À la demande de Descarrega

  9. Publicité
  10. #7
    Cyrille999

    Lightbulb Re : quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?

    Citation Envoyé par Descarrega Voir le message
    Je ne connais pas bien la schizo mais je vous propose des suppositions a partir de ce que je sais (je ne suis qu'un étudiant en médecine).
    Pour la sérotonine, imaginez le raisonnement inverse. Un excès de sérotonine dans le cerveau impliquerait un excès de bonne humeur, un enthousiasme excessif. C'est le principe de certaines drogues telles que la LSD, l'ectasie ou encore des antidépresseurs qui jouent sur cette sérotonine.

    Pour la dopamine, je suis assez confus. Je ne me souviens pas trop de son role précis. Etant donné que c'est un neurotransmetteur, c'est a dire une molécule permettant le transfert de l'information d'un neurone a une autre cellule (pouvant etre un autre neurone, c'est le cas dans le cerveau ^^). La dopamine est un des principaux neurotransmetteur du cerveau. Son manque entraine alors une difficulté de communication entre les neurones. Ce manque est responsable de certaines pathologies telles que alzheimer, parkinson.

    En écrivant ce message, pas trop long j'espere, mais j'aime bien expliquer ^^ je me suis renseigné sur la schizophrénie.

    Il semblerait que la dopamine est effectivement responsable de la schizophrénie, mais que son traitement est difficile.
    Lien wiki - dopamine dans la schizo
    Pour pourrez voir dans ce lien la subtilité de son soin.
    Bonjour Descarrega,

    Tu n'as pas à être confus: Il est très difficile de "plaquer" des compréhensions de comportements ou des compréhensions psychiques pour un neurotransmetteur quelconque.

    Non. Il n'est pas exact de dire que la dopamine est responsable de la schizophrénie.

    Il est plus exact de dire que la dopamine est impliquée dans la schizophrénie.

    Cette découverte a été faite, indirectement, en découvrant les effets des neuroleptiques et particulièrement des agonistes dopaminergiques D2. Mais ce fonctionnement n'implique que les schizophrènes "à symptômes positifs".

    De plus, il existe dans la schizophrénie, d'autres anomalies de la neurotransmission: Gaba, Glutamate, Acétycholine.

    Citation Envoyé par Descarrega Voir le message
    Pour la sérotonine, il semblerait, je rappelle que je ne connais pas bien la schizophrénie, que le patient sépare les sentiments de son esprit, d'où un trouble comportemental, c'est très abrégé comme définition, la réalité étant beaucoup plus complexe, vous le savez surement, et mieux que moi.
    Je pense donc que le traitement vise a augmenter le taux de sérotonine afin de recréer des sentiments au patient.
    Quant à la dopamine, elle doit probablement être dosée selon certaines méthodes afin de respecter ses différents effets précisés dans l'article en lien.
    Attention de ne pas faire l'amalgame entre neurotransmetteurs et sentiments ===> Aucun lien de ce type n'existe et n'a été montré !

    Non, les sentiments ne sont pas "séparés de son esprit"....

    Dissociation: La dissociation psychique entraîne des discordances diverses, par exemple, entre sentiments et idées.

    De fait, dans l'interaction des récepteurs dopaminergiques et sérotinergiques, des chercheurs (Brodie et Bunney en 1996 in Journal of Neurophysiology) un lien dans l'aire tegmentale ventrale où les récepteurs sérotinergiques moduleraient l'activité de la transmission dopaminergique.
    L'abstract:
    http://jn.physiology.org/cgi/content/abstract/76/3/2077

    Pour toutes ces dimensions, je vous conseille de lire "La schizophrénie de l'adulte"

    Cyrille
    PS: Tu es en quelle année, si ce n'est pas indiscret ?
    La connaissance est la matière première de l'Intelligence.

  11. #8
    Rikoo99

    Smile Re : quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?

    Citation Envoyé par Descarrega Voir le message
    J'espère que vous etes toujours sur ce forum, et que je vous ai apporté des éléments de réponse.
    Merci Arnaud pour avoir ajouter votre eau au moulin, c'est pour moi intéressant d'avoir des points de vue différents et qui m'évitent de lire des documents scientifiques auxquels bien souvent je n'ai pas accès et dont je ne comprends pas grand chose!!!

    Je fais l'effort de me documenter et je fais tout pour en connaître d'avantage sur la schizophrénie et les recette miracles qui pourraient subjuguer cette maladie.

    Il est clair que la composante affective est importante dans cette maladie, même si elle n'est pas tout à fait corrélée à certains neurotransmetteurs...

    Personnellement étant traité pour des troubles psychotiques d'ordre schizophréniques mon psy m'a dit que j'avais une sécrétion de dopamine excessive et que le risperdal® que je prends me permet d'en réguler le flux, mais après je n'en sait pas plus, ni si il existe des thérapies alternatives, ni si certains aliments sont préférables à d'autres, ni si cette surabondance de dopamine va pouvoir un jour s'autoréguler de sorte à redevenir celle de tout un chacun, c'est à dire celle d'un individu sain.

    Merci en tous les cas et bonne soirée.
    L'esprit tel un parachute ne fonctionne que lorsqu'il est ouvert

  12. #9
    adhalam

    Smile Re : quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?

    Citation Envoyé par Rikoo99 Voir le message

    Il est clair que la composante affective est importante dans cette maladie, même si elle n'est pas tout à fait corrélée à certains neurotransmetteurs...

    Personnellement étant traité pour des troubles psychotiques d'ordre schizophréniques mon psy m'a dit que j'avais une sécrétion de dopamine excessive et que le risperdal® que je prends me permet d'en réguler le flux, mais après je n'en sait pas plus, ni si il existe des thérapies alternatives,

    Merci en tous les cas et bonne soirée.
    Bonsoir,
    effectivement d'un point de vue classique et simpliste on considérait que la schizophrénie était due à un excès de dopamine dans le cerveau, mais ceci est de façon très schématique car d'abord il existe plusieurs formes de schizophrénies et on ne sait pas vraiment comment ce dérèglement en dopamine entraine les symptômes cliniques, cependant il y 'a une unanimité pour que les traitement utilisés soient des antagonistes de la dopamine ce qui est le cas du Risperdal et des autres neuroleptiques

    je vous conseille de bien suivre votre traitement médical de le prendre de la façon la plus régulière possible car ça entraine vraiment une amélioration de la qualité de vie, il existe aussi des thérapies de groupe qui s'avèrent bénéfiques, ainsi que les thérapies de soutien ou d'autres thérapie comportementale, mais le traitement pharmacologique (neuroleptique reste la pierre angulaire dans la prise en charge)
    concernant l'alimentation il n'y a pas d'indications précises sauf par exemple si vous avez beaucoup d'angoisse il faut éviter les excitants type café, thé, tabac, il est aussi fortement conseillé d'éviter les boissons alcoolisées qui interagissent avec les neuroleptiques

    enfin il faut garder le contact social, éviter de s'isoler,il faut dans la mesure du possible avoir une activité adéquate qui vous convienne le plus et essayer d'être en contact étroit avec votre médecin.

    Amicalement
    "Never say what you know but always know what you say"

  13. #10
    tontonMamar

    Re : quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?

    Que dire de la dimétryl triaptine et de son influence sur la regulation de la dopamine et de la serotonine?

  14. #11
    JeanBaMac

    Re : quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?

    Je suis plutôt d'accord avec Cyrille999, on ne peut "plaquer" tel ou tel sentiment, ou comportement, à tel ou tel neurotransmetteur. de même qu'on ne peut résumer la schizophrénie et les psychoses à un simple excès de dopamine, c'est bien plus complexe que ça. Adhalam, tu parles de médicaments, saches que la plupart des neuroleptiques modernes n'agissent pas seulement sur la dopamine mais aussi sur d'autres neurotransmetteurs (dont la sérotonine).

    Quand les médias parlent de "sérotonine, hormone du bonheur" c'est un discours marketing, très approximatif qui ne montre pas la réalité avec précision. Par exemple les ISRS peuvent provoquer une perte de la libido et de la motivation, un sentiment d'indifférence, et même de l'agressivité et de la parano chez certaines personnes. Certains antagonistes de la sérotonine, comme la mirtazapine et la miansérine (qui sont antagonistes 5HT2) possèdent également des effets antidépresseurs, tout en étant dépourvues d'effets néfastes sur la libido.

    Ces deux neurotransmetteurs peuvent jouer des rôles très divers, selon le récepteur et la région du cerveau concernée. Par exemple, d'après ce que j'ai pu lire ça et là dans la presse scientifique (je n'ai plus les textes sous les yeux donc ça va être difficile d'être précis), la dopamine intervient dans l'humeur, le plaisir et la motivation (d'où les effets addictifs des substances dopaminergiques), dans la motricité (d'où Parkinson en cas de manque), dans l'attention, elle exerce aussi des effets calmants dans certaines régions du cerveau (d'où akathisie et insomnies en cas de blocage des récepteurs dopaminergiques), la cognition et la sociabilité, par contre, elle peut aussi générer, chez certaines personnes, des troubles d'allure psychotique.

    Pour ce qui est de la sérotonine, elle possède certes des effets euphorisants quand elle se fixe sur certains récepteurs (ce sont surtout les récepteurs 5HT1A), mais elle peut aussi diminuer la libération de dopamine, d'acétylcholine (et donc avoir des effets dépresseurs d'humeur) quand elle se fixe sur certains récepteurs (notamment 5HT2, 3, 6 et 7), d'où les effets indésirables des ISRS décrits plus haut. Enfin, le cas du récepteur 5HT2A à la sérotonine est particulier car son activation peut provoquer des hallucinations : beaucoup d'hallucinogènes activent ce récepteur (c'est le cas de la DMT, vu que tontonMamar a posé une question à ce sujet), à contrario, la plupart des antipsychotiques le bloquent.

    Toutefois, j'ai trouvé beaucoup de textes scientifiques sur la dopamine, j'en ai lu très peu sur la sérotonine. Bizarre, ça. J'ai l'impression que les scientifiques évitent d'aborder ce sujet là.
    Dernière modification par JeanBaMac ; 27/11/2013 à 02h04.

  15. #12
    Salamande

    Re : quels sont les rôles respectifs de ces neurotransmetteurs?

    Citation Envoyé par Rikoo99 Voir le message
    Merci Arnaud pour avoir ajouter votre eau au moulin, c'est pour moi intéressant d'avoir des points de vue différents et qui m'évitent de lire des documents scientifiques auxquels bien souvent je n'ai pas accès et dont je ne comprends pas grand chose!!!

    Je fais l'effort de me documenter et je fais tout pour en connaître d'avantage sur la schizophrénie et les recette miracles qui pourraient subjuguer cette maladie.

    Il est clair que la composante affective est importante dans cette maladie, même si elle n'est pas tout à fait corrélée à certains neurotransmetteurs...

    Personnellement étant traité pour des troubles psychotiques d'ordre schizophréniques mon psy m'a dit que j'avais une sécrétion de dopamine excessive et que le risperdal® que je prends me permet d'en réguler le flux, mais après je n'en sait pas plus, ni si il existe des thérapies alternatives, ni si certains aliments sont préférables à d'autres, ni si cette surabondance de dopamine va pouvoir un jour s'autoréguler de sorte à redevenir celle de tout un chacun, c'est à dire celle d'un individu sain.

    Merci en tous les cas et bonne soirée.
    C´est en fait comme votre psychiatre a dit. malheureusement il n´y a pas d´alternatives à ce traitment-là. Risperdal n´est qu´un medicament parmis les neuroleptiques, ils ont tous à peu près la même mechanisme et quandmême il y a des grandes differences entre les effets ils peuvent avoir sur le patient. ça diffère du client au client.voilà.. donc faut mieux contacter ton psy et changer le médicament avant de le suspendre.

  16. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Quels sont ces nuages ?
    Par Quentin D. dans le forum Physique
    Réponses: 14
    Dernier message: 09/02/2009, 22h55
  2. Quels sont ces oiseaux
    Par orchideevf dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 10
    Dernier message: 19/01/2009, 06h57
  3. [Biologie végétale] Quels sont les noms de ces 4 fleurs
    Par bilkok dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 27/08/2008, 10h35
  4. Quels sont les noms de ces réactions
    Par gringozor dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/03/2008, 20h16
  5. Réponses: 7
    Dernier message: 12/04/2007, 01h58